LeTemps.ch | Facebook et Twitter, du pain bénit pour les athlètes et leurs sponsors                                       ...
LeTemps.ch | Facebook et Twitter, du pain bénit pour les athlètes et leurs sponsors                                       ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Le temps.ch | facebook et twitter, du pain bénit pour les athlètes et leurs sponsors

440 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
440
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le temps.ch | facebook et twitter, du pain bénit pour les athlètes et leurs sponsors

  1. 1. LeTemps.ch | Facebook et Twitter, du pain bénit pour les athlètes et leurs sponsors 15.02.11 19:42 business 17:55 Facebook et Twitter, du pain bénit pour les athlètes et leurs sponsors Par Richard Etienne Combien rapporte un fan sur Facebook? Roger Federer, Cristiano Ronaldo et Lance Armstrong sont à la tête des sportifs qui ont fait ami - ami avec les réseaux sociaux. Et leur succès donne bien des idées à leurs sponsors Sur Facebook, Cristiano Ronaldo publie des informations qui permettent aux fans de se rapprocher de leur idole. La star de football portugaise, qui a annoncé la naissance de son fils sur cette plate- forme, l’utilise aussi pour dire qu’il apprécie le Real Madrid, son club, Nike et sa montre. Quasiment 20 millions de personnes (presque trois fois la population suisse) «aiment ça». Quant à la joueuse de tennis russe Maria Sharapova, elle avoue sur sa page un faible pour Evian et Sony Ericsson. Parmi «ses» vidéos, on trouve une publicité pour ses chaussures de sport qui a suscité presque 600 commentaires. Plus de 4500 personnes «aiment ça». Les marques n’ont pas attendu pour utiliser le créneau des réseaux sociaux. Les avantages des nouveaux canaux de communication sont nombreux: «Sur Internet, une campagne de publicité ne coûte presque rien et cible les clients d’une façon qui n’a jamais été aussi précise», note Claude Stricker, directeur de l’Académie internationale des sciences et techniques du sport (AISTS). «Le sentiment de proximité offert par les stars fait vendre et l’interactivité offerte par le nouveau support permet au public de rebondir sur les informations et de les propager», continue Maxime, responsable du blog La semaine du marketing sportif (SMS). Aux monologues publicitaires des affiches ou de la télévision s’ajoutent désormais des conversations entre les marques, les référents et les clients. La frontière entre information et publicité est forcément ébranlée, un atout de plus pour les sponsors. Patrick Cotting, consultant sportif, développe: «Chaque utilisateur est libre de dire ce qu’il souhaite, publicité ou non. Tenter de réguler serait vain, ce serait considéré comme une atteinte à la liberté d’expression. On peut dire que distinguer information et publicité n’a plus de sens, tout est tellement mélangé.» Du pain bénit. Car les rares inconvénients des réseaux sociaux sont facilement contournés. «Certains comptes ne sont plus gérés par les champions, mais par leur équipe», note le responsable de la SMS, qui estime que c’est le cas de la page Facebook de Kelly Slater, multiple champion du monde de surf. Ou de Cristiano Ronaldo, qui n’a vraisemblablement pas le temps, selon Patrick Cotting, d’être aussi actif sur ses comptes Facebook, Twitter et YouTube, où des vidéos sont régulièrement publiées. «Des vedettes demandent à des proches de gérer leurs réseaux en ligne, continue François Palissarde, rédacteur en chef de Sportune.fr. Personne ne l’admettra, ça détruiraithttp://letemps.ch/Facet/print/Uuid/39bda388-390d-11e0-ab78-8442e6…book_et_Twitter_du_pain_bénit_pour_les_athlètes_et_leurs_sponsors Seite 1 von 2
  2. 2. LeTemps.ch | Facebook et Twitter, du pain bénit pour les athlètes et leurs sponsors 15.02.11 19:42 toute crédibilité.» Le manager de Roger Federer, Tony Godsick, et le responsable de son équipe internet, Simon Kessler, contactés séparément, n’ont pas souhaité s’exprimer. Le plus souvent, les sportifs gèrent eux-mêmes leurs comptes sociaux. «Ce qui ne pose pas de problèmes, continue Claude Stricker, les contrats exigent de ne pas médire sur les sponsors, quel que soit le support médiatique. Des clauses plus précises exigent désormais que les bénéficiaires se prononcent en faveur de leur marque sur leurs pages sociales.» Patrick Cotting développe: «Toujours plus de sportifs, même les moins connus, cherchent à créer une grande communauté de fans sur Internet. Plus ils émulent, plus ils sont en position de force au moment de négocier un contrat publicitaire.» Deux études pionnières ont tenté de calculer la valeur marchande d’un fan sur Facebook. La première l’estime à 3,6 dollars. La seconde, en évaluant le montant des achats, les articles recommandés à leurs amis, le degré de participation sur les sites des marques, conclut qu’en moyenne, un fan d’une marque rapporte… 100 euros. Aucune étude n’a encore estimé la valeur d’un fan d’un sportif pour ses sponsors. Car le phénomène est nouveau: en tennis, seuls Nadal, Federer et Maria Sharapova comptent plus de 3 millions de fans sur le principal réseau social. Sur Twitter, les chiffres sont plus bas. Mais les sponsors se préparent car ils savent que les messages, même les plus courts, peuvent avoir un impact: quelques tweets de moins de 140 caractères chacun, publiés par Lance Armstrong, ont réuni la même semaine de janvier 2010 des milliers de cyclistes pour un entraînement collectif. Dans ces conditions, conclut Patrick Cotting, les réseaux sociaux seront toujours plus présents dans les stratégies de communication. Signe annonciateur, «Nanas», le pseudo Twitter du footballeur français Samir Nasri est inscrit sur ses chaussures. Certains athlètes, aussi, utilisent ces réseaux simplement parce qu’ils ont du temps, comme Stanislas Wawrinka, qui s’est mis à tweeter activement en octobre 2010, juste après s’être séparé de sa femme. © 2011 Le Temps SAhttp://letemps.ch/Facet/print/Uuid/39bda388-390d-11e0-ab78-8442e6…book_et_Twitter_du_pain_bénit_pour_les_athlètes_et_leurs_sponsors Seite 2 von 2

×