• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Présentation des voeux 2010 pour Cordes
 

Présentation des voeux 2010 pour Cordes

on

  • 1,268 views

Le maire de Cordes sur ciel (Tarn), Paul Quilès, présente les perspectives pour sa commune en 2010, à l'occasion de la cérémonie des voeux.

Le maire de Cordes sur ciel (Tarn), Paul Quilès, présente les perspectives pour sa commune en 2010, à l'occasion de la cérémonie des voeux.

Statistics

Views

Total Views
1,268
Views on SlideShare
1,268
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Présentation des voeux 2010 pour Cordes Présentation des voeux 2010 pour Cordes Document Transcript

    • Vœux 2010 de Paul Quilès aux habitants de Cordes La « période des vœux » est l’occasion sympathique de redire son amitié et de reprendre des contacts qui se seraient distendus. La tradition et les conventions de la vie sociale veulent aussi que l’on souhaite, souvent de façon mécanique, des vœux de « bonne année », de « bonne santé », de « pleine réussite », de « bonheur » même. Je ne faillirai donc pas à ces obligations, même si chacun sent bien les limites de ces formules un peu rituelles. Je préfère, de façon simple mais très sincère, vous souhaiter personnellement que l’année 2010 soit un des moments forts de votre vie. De façon plus collective, comme nous le faisons depuis plusieurs années, cette rencontre est également l’occasion de faire un bilan de l’année écoulée, de tracer les perspectives de l’année nouvelle et d’exprimer des espoirs partagés. Naturellement, en ce début de la seconde décennie du XXIème siècle, il est difficile de passer sous silence l’état de notre monde (avec, ce soir, une pensée toute particulière pour le drame de Haïti). Je l’ai souvent dit : même dans cet îlot de quiétude apparent qu’est notre belle cité, cela nous concerne. Les désordres actuels -les conflits, les menaces sur les économies, sur l’emploi, sur l’environnement, sur le niveau de vie….- ont, d’une façon ou d’une autre, des retombées sur notre propre vie. C’est pour cela que je suis un peu inquiet de voir, au-delà des grandes phrases, des déclarations ronflantes et des promesses des dirigeants, que bon nombre d’entre eux attendent, de façon irresponsable, que « tout recommence comme avant ». Ce que j’espère donc, c’est que les décideurs, à tous les niveaux, prendront véritablement conscience de la gravité des désordres du monde –économiques, sociaux, environnementaux…- et que cela se traduise par des actes forts, afin que, dans un an, quand nous nous retrouverons, nous puissions être fiers de l’action des hommes en 2010. Mais venons-en à Cordes, au Pays cordais, à tout ce qui nous entoure ici et, pour cela, je vais réfléchir à haute voix devant vous sur ce que nous avons fait en 2009 et que nous pouvons faire en 2010 pour donner corps à ce que j’appellerais « nos vœux collectifs ».  Je voudrais d’abord saluer celles et ceux qui sont ici ce soir :  Les membres du conseil de communauté et les maires de la Communauté de communes, ainsi que les élus d’autres communes proches avec qui nous nous retrouverons peut-être bientôt…..  Les autres personnalités (élus départementaux, régionaux…..)  Les représentants des diverses administrations (gendarmerie, pompiers…) et des nombreuses associations qui animent la vie cordaise.  L’équipe municipale, dont chacun apprécie, je crois, le dynamisme et la présence dans la vie de notre cité. 1
    •  Les membres du Conseil des Ainés, qui aident la municipalité dans la réflexion sur l'amélioration de la vie quotidienne.  Le personnel municipal (mairie, personnel technique, musée, OT, maison de retraite), dont chacun connaît le dévouement. Nombreux nouveaux venus (surtout des femmes) : OMT, Maison de retraite, Jardin des Paradis, Espace postal….  J’avais parlé l’an dernier de « la philosophie » de notre action, guidée par les principes que nous avons définis dans notre Agenda 21, à la suite de la concertation avec les Cordais. Grâce au travail coordonné par Jeanine Gascon, un groupe d’une trentaine de personnes, élus et bénévoles, suit régulièrement la définition des actions prioritaires retenues dans la liste des 81 actions de notre Agenda 21. Il s’agit pour eux de faire des propositions, qui seront validées par le conseil municipal et de définir des critères d’évaluation, pour mesurer l’efficacité des mesures qui seront prises. Sans trop rentrer dans les détails, voici quelques unes de ces actions, dans des domaines différents, mais qui correspondent bien à l’objectif du développement durable : • Suivre la consommation d’énergie dans les organismes publics. • Etendre l’utilisation du papier recyclé à toutes les publications. • Favoriser et soutenir les initiatives en matière de HQE (Haute Qualité Environnementale), avec l’aide de M. Gironnet (ABF) • Réaliser un guide des bonnes pratiques à destination des enfants et des adultes. • Inciter les particuliers à récupérer l’eau de pluie. • Organiser de rencontres de coordination entre responsables des associations. • Préparer une journée des associations. • Accueillir les nouveaux habitants. Remise d’un dossier comportant des documents utiles à la vie quotidienne. Au printemps, visite guidée de la cité, organisée par l’OMT.  D’une façon générale, il me semble que la lecture de Cordes Infos permet assez bien de voir l’action de la municipalité, des associations et des Cordais pour entretenir et embellir ce patrimoine qui nous a été légué et que nous avons le devoir de mettre en valeur, pour animer la Cité, pour mieux accueillir les touristes et améliorer le cadre de vie. Merci à Francette, à Elodie 2
    • et à tous ceux qui nous adressent des notes, des articles, des photos, pour rendre plus vivant ce lien avec vous. Je pense par exemple aux associations sportives ou à la Cordée du sourire, toujours aussi dynamique, qui nous fait part de ses sorties, de ses voyages et de ses animations. Je vous annonce à ce propos que, d’ici fin mars, nous disposerons d’un site Internet spécifique à la mairie, indépendant (et complémentaire) de celui de l’OMT, qui permettra une information encore plus fournie, plus régulière (en temps réel) et, pourquoi pas, une certaine interactivité.  L’amélioration de la vie quotidienne à Cordes et dans le Pays cordais fait partie de nos toutes premières préoccupations, en particulier celles de Renée Gautier: l’entretien de la voierie, son amélioration, le stationnement, la circulation, la réfection des murs et des remparts, les bâtiments publics…. En 2008, nous avions engagé des travaux importants….et coûteux. En 2009, nous avons été plus modestes, mais tout ce que nous avions projeté a été réalisé : - la voierie, la Couronne basse, les Bargades, la route de la forêt, le Haut du Puech de Clotarus, le route de Lasbordes, la rue des Lices ; - la réfection de murs, situés notamment rue des Tanneries, rue de la Jane, rue Chaude, à l’arrière de la Maison du Grand Fauconnier, sous le chemin du Pigeonnier au Bouysset, au cimetière vieux ; - l’éclairage public, la dissimulation des réseaux EDF et France Télécom. Pour 2010, il y a encore beaucoup de travaux prévus : - l’aménagement des trottoirs rue Gargarides et rue des Tanneries, à la suite de la construction de la nouvelle école - la réfection de murs - des travaux sur les bâtiments communaux : église St Michel, Musée, Office du tourisme…. - l’amélioration de certaines rues et de l’éclairage public, etc……. Tout cela représentera encore un investissement substantiel, qui bénéficiera de l’aide indispensable de nos partenaires, avec lesquels nous avons signé un « contrat de grand site », qui nous engage pour 6 ans. 3
    • Cela nous incite à avoir une gestion prudente des deniers communaux (sous l’œil vigilant de François Llonch), qui nous permet, cette année encore, de dégager un excédent de fonctionnement de 150 000€, représentant l’autofinancement de la commune. Dans le même temps, notre endettement n’a pas augmenté en 2009 et les impôts relevant du conseil municipal n’ont subi qu’une hausse symbolique de 1 %.  L’activité touristique est, bien sûr au cœur de la vie cordaise. L’année 2009 a été un bon « cru » ; les touristes ont plus été plus nombreux à visiter notre cité que les années précédentes. Un bon indicateur : le site internet de Cordes a été consulté par 274 000 visiteurs, ce qui le place en seconde position derrière celui de Toulouse ! Il faut se féliciter de ce résultat et féliciter tous ceux qui y ont contribué. Cordes est désormais intégrée dans les Grands Sites de Midi-Pyrénées et la politique de promotion, initiée par la Région, donne à l'Office de Tourisme de nouveaux moyens pour favoriser le développement du tourisme sur notre territoire. En particulier, l’Office a été doté par la Région d’un espace numérique, avec borne interactive, pour assurer la promotion de l’ensemble des grands sites de Midi Pyrénées. Je ne doute pas que l’équipe de l’Office, dirigée désormais par Caroline Gonzalez, qui a remplacé Benoît Piquart, saura confirmer en 2010 cette évolution positive.  Le tourisme est favorisé par les animations culturelles et autres, qui ont été très diverses et intenses, comme chaque année. - Les fêtes du Grand Fauconnier ont connu un succès important. L'équipe qui a pris la relève au sein du conseil d'administration a su mener à bien un projet ambitieux. - Le festival de musique, traditionnellement proposé par l'ACADOC, a été durant la seconde quinzaine de juillet très applaudi, notamment les concerts auxquels participait Augustin Dumay. - Le théâtre du Colombier a continué à attirer un public important ; je souhaite que soit assurée la pérennité de ce superbe outil culturel et que l’Etat, la Région et le Département prennent leur responsabilité, comme je l’ai fait avec la Communauté de communes, qui est prête à reprendre le bâtiment, à condition que son fonctionnement soit financé. - Le Jardin des paradis dirigé depuis l’été dernier par Audrey Tavernier a reçu pas moins de 12 000 visiteurs en 2009. - Même si le temps n'a pas toujours été clément, les différentes fêtes et banquets proposés par le Comité des quatre saisons et les Faidits de Mordagne ont fait le plein : fête des responchons, fête du printemps, de la bonne vie, marché de Noël……. 4
    • De son côté, le service des affaires culturelles de la mairie s'est employé à animer le Musée d'art moderne et contemporain, dont je rappelle que la vocation première est d'accueillir des expositions temporaires et de faire vivre les collections importantes qu'il contient. Les expositions temporaires se sont suivies toute l'année et chacune d'entre elles a donné lieu à une rencontre amicale, lors du vernissage, qui permet de venir découvrir une œuvre inconnue et d'en parler avec les artistes, autour d'un verre. Parallèlement, les expositions de photos amateurs se sont succédé tout au long de la saison touristique, autour de thèmes divers : les jardins de Cordes, les vieilles portes et fenêtres de notre cité, Cordes et les villages environnants vus du ciel….. Côté animation, la saison a commencé par une série de trois soirées dîner-lecture, animées avec beaucoup de chaleur et de talent par Yvan Morane, puis, en octobre, le musée a accueilli une autre animation proposée par le théâtre du Colombier. Auparavant, en mai et juin, plusieurs centaines d'enfants ont été accueillis pour des séances de découverte des collections du musée. Enfin, en novembre, le musée a participé à la commémoration de la chute du mur de Berlin, en proposant une exposition de photos sur les murs qui continuent à séparer les hommes à travers le monde. Le vernissage de cette exposition a été précédé d'un colloque et suivi d'un concert à l'église Saint-Michel, où nous avons eu le plaisir de retrouver Augustin Dumay en compagnie de Pavel Gomziakov, violoncelliste, et de Vanessa Wagner, pianiste. En juillet, et en partenariat avec la médiathèque du pays cordais, le musée a accueilli la seconde édition du festival international de poésie actuelle, organisée par la Maison des Surréalistes. En tout, ce sont 25 poètes, performers et conférenciers, qui ont pu être écoutés par un public nombreux, fervent et très ouvert. Durant l'hiver, cette année, pendant la fermeture du musée, entre le 15 novembre et le 15 mars, vont être entrepris des travaux de réaménagement des salles et des réserves. Cela nous permettra de découvrir, dès le 15 mars, lors de la réouverture, l'intégralité du fonds d'œuvres de Maurice Baskine, qui est l'un des membres fondateurs du Mouvement surréaliste français. La collection d'œuvres qu’il a donnée à Cordes est la plus importante qu'on peut trouver en France et nous allons nous employer à la faire connaître.Peut-être, dans quelque temps, Cordes sera aussi connu pour sa salle Baskine que pour sa collection d'œuvres de Yves Brayer. 5
    • L'année 2010, sera, elle aussi, particulièrement riche et la programmation des expositions temporaires nous permettra de rencontrer de vieilles connaissances et de nouveaux peintres - Les expositions photos amateurs seront cette année proposées autour du thème du voyage. Tous ceux qui ont des photos de voyage susceptibles d'être exposées peuvent prendre contact avec le service des affaires culturelles. - Le dimanche 6 juin, nous retrouverons avec plaisir les 250 ou 300 instrumentistes à vent du conservatoire national de danse et de musique du Tarn, pour la seconde édition de Vents de folie à Cordes. En juin 2008, cette manifestation avait été couronnée de succès puisqu'on avait pu comptabiliser environ 3000 entrées sur la trentaine de concerts qui avaient été proposés. - En juillet, le musée accueillera la troisième édition du festival international de poésie actuelle. - En septembre, le service des affaires culturelles participera à la mise sur pied d'un second festival de musique vivante sur les rives du Cérou, près du stade. Comme vous le constatez, Cordes s'efforce, malgré un certain désengagement des financeurs institutionnels, de maintenir activement, sous l’impulsion de Paul Villain, une proposition culturelle de qualité, en direction à la fois des Cordais et des touristes de passage.  Je voudrais maintenant vous parler des activités de la communauté de communes, qui contribuent de façon significative à l’amélioration de notre vie quotidienne : - la Médiathèque du pays cordais, qui progresse encore en 2009, avec 20 000 prêts, des acquisitions à hauteur de 512 documents et, au total, un fonds propre de 9000 documents. - la Maison de pays, qui a organisé 4 marchés en 2009 ; 3 sont programmés pour 2010 (2 marchés nocturnes –les 28 juillet et 11 août- et un marché de pays, le 23 août). Les adhérents de la Maison de Pays sont toujours mobilisés pour ces manifestations, qui rencontrent un succès réel. - la crèche. La Coccinelle est un lieu d’accueil de la petite enfance à gestion associative et parentale, auquel la Communauté de communes apporte son soutien depuis sa création, il y a plus de 10 ans. J’avais évoqué l’an dernier ses difficultés de gestion. La nouvelle équipe a bien "redressé la barre" et la confiance est revenue. Elle s’est aussi efforcée de redéfinir le projet pédagogique, qui traduit une volonté de travailler avec cohérence dans le respect de l’enfant, de son rythme et de son mode de pensée, en privilégiant 6
    • également la découverte de son environnement, par des sorties (médiathèque, maison de retraite, ferme, promenade, rencontre avec les autres structures petite enfance…). Je rappelle que la Coccinelle à une capacité d’accueil de 20 enfants, de 3 mois à 6 ans et qu’elle propose 2 types d’accueil : l’accueil permanent pour les familles dont les besoins dépassent 2 jours et demi par semaine ; l’accueil occasionnel pour celles dont les besoins sont inférieurs ou irréguliers. - le Centre social. Présidé par Jacques Pineau, c’est un outil essentiel pour le renforcement du lien social, l’apprentissage et l’exercice de la citoyenneté et qui contribue au développement social de notre territoire. L’équipe dirigée par Marie- Fernande Jacquesson se réjouit des travaux d’aménagement des locaux en cours, grâce à l’engagement de Patrick Lavagne. Ils vont permettre un meilleur fonctionnement des services et animations du Centre, qui sont très nombreux : Il faut savoir qu’en plus de l’accueil et de l’information, des ateliers informatiques, du jardin collectif (qui se situe sur un terrain municipal prêté par la commune de Cordes), le Centre Social Cordes-Vaour, c’est aussi beaucoup d’activités : - des moments de convivialité : Après les bourses aux jouets du 6 décembre 2009, il y aura la « Fête de l’osier » à Milhars le 31 janvier et peut-être une « Fête des enfants », une journée d’animation et d’expositions au jardin collectif, des ateliers « cuisine » durant la semaine du goût au mois d’octobre - des sorties en famille : week-end à la neige en prévision les 6 et 7 mars - des ateliers pour les personnes âgées, en collaboration avec l’Association C’Vital et les clubs des ainés - un Point Information Jeunesse et un accompagnement personnalisé pour ceux qui sont en recherche d’emploi. - des permanences : les Assistantes Sociales de la Solidarité Départementale, l’Assistante Sociale de la Mutualité Sociale Agricole, la Mission jeunes, la Leche League, une association qui donne des conseils et des informations sur l’allaitement maternel, les ateliers du Relais d’Assistantes Maternelles (RAM), le Ballon voyageur, un « écrivain public », pour aider dans les démarches administratives - Un centre de services, avec 3 postes informatiques, une reprographie, l’envoi et la réception de télécopies à la disposition des particuliers, des associations, des entreprises et des collectivités. - Le Réseau d’Echanges Réciproques de Savoir, près de 46 personnes inscrites qui proposent de partager leurs savoirs dans de nombreux domaines, langues, couture, jardinage, arts créatifs… - La «pause café» du mercredi - Les ateliers « Code de la route » 7
    • - Les réflexions thématiques, les débats de pays avec la radio CFM (dont je salue le dynamisme, sous l’impulsion de Patrick Alfano). - le Garissou : Je rappelle que la base de loisirs reste propriété de la Communauté de communes, mais qu’elle est gérée par la société Aquadis Loisirs, par délégation de service public (D.S.P.) Nous avons naturellement un droit de regard et de décision sur le fonctionnement et l’évolution de la base. Aquadis, de son côté, a la responsabilité des résultats, en contrepartie d’un loyer de 25 000 euros/an HT an, plus 3% du chiffre d’affaires de l’exercice. D’après le gestionnaire, les résultats de l’année 2009 ont été bons, ce dont nous ne pouvons naturellement que nous féliciter !  Pour terminer, je voudrais vous dire que l’année 2010 sera celle de multiples changements (des améliorations, de nouvelles activités, des développements), dont certains marqueront le paysage, mais aussi la vie du pays cordais.  l’école intercommunale. Comme vous le savez, la Communauté de communes a entrepris la construction d’une nouvelle école, qui sera intercommunale et qui remplacera les écoles actuelles de Cordes et des Cabannes. De nombreuses concertations ont eu lieu avec les enseignants, les parents d’élèves et l’association Arc-en-Ciel, futurs utilisateurs de ce groupe scolaire, avec les riverains également. Je veux rendre hommage au travail important de plusieurs élus, qui ont été très assidus aux réunions de chantier et qui ont suivi avec beaucoup de sérieux le déroulement du chantier et les engagements de dépense, auprès notamment du maître d’ouvrage délégué, M. Bonnaud et des architectes, MM. Faramond et Guillermin. Le planning prévu pour les travaux est respecté et le bâtiment doit être réceptionné le 12 février. Le déménagement aura lieu du 15 au 19 février, pendant la première semaine des vacances scolaires. La CC gèrera l’école et elle a donc pris la compétence « fonctionnement », ce qui entraine la dissolution du SIVOS au 1er janvier 2010. L’ensemble des personnels a été repris par la CC dans les mêmes conditions d'emploi. Je crois que ce bâtiment fera date, non seulement par son esthétique et son insertion dans le site, mais aussi parce qu’il répondra largement aux principes du développement durable: optimisation de l’implantation des bâtiments, isolation thermique et acoustique, confort visuel, panneaux solaires pour la production d’électricité, toit végétalisé, puits permettant un double circuit d’eau qui alimentera les sanitaires, …. Nous aurons l’occasion d’en reparler dès la rentrée des classes, le 1er mars, qui s’effectuera donc dans les nouveaux locaux. 8
    •  la nouvelle caserne des pompiers. Elle sera située sur la route d’Albi, à l’entrée de Cordes. Les travaux avancent bien et elle devrait être en service au cours du mois de mars 2010. Je rappelle que les 23 communes desservies par le SDIS ont participé à l’achat et à la viabilisation du terrain au prorata de la population concernée (au total, 4580 habitants) et que cette opération un peu compliquée a été prise en mains et coordonnée de façon efficace par quelques élus de la commune de Cordes.  l’aménagement des locaux de l’école actuelle. Le promoteur à qui nous allons vendre ces bâtiments (dès qu’ils seront « désaffectés ») a déposé un projet de « maisons de ville », qui devrait comprendre notamment 17 logements et 3 commerces. Le permis de construire doit être délivré dans quelques jours, ce qui amènera le promoteur à lancer prochainement sa campagne de commercialisation. Compte tenu des délais administratifs et de la proximité de la saison touristique, il est probable que les travaux démarreront en septembre, pour une livraison des « maisons de ville » à l’été 2011.  la station d’épuration. Il a été décidé de construire une nouvelle station, car l’actuelle n’a pas les performances nécessaires au respect des nouvelles normes pour le rejet des eaux traitées au milieu naturel. Pour cela, nous avons créé un syndicat intercommunal avec Les Cabannes et nous avons retenu la technique de « filtres plantés de roseaux ». L’année 2009 a vu d’abord le choix du lieu d’implantation (le site de la Nauze, aux Cabanes, face à la déchetterie), puis l’achat des terrains par le syndicat, les études d’impact, les autorisations administratives, l’étude du coût du projet, la demande de subventions, la consultation des entreprises….Bref, une année bien remplie pour les élus de Cordes et des Cabanes en charge du projet. Les travaux ont commencé fin novembre et la nouvelle station devrait être opérationnelle à l’automne prochain. L’ancienne station sera alors démolie. Le projet comprend le réseau de transfert entre l’ancienne et la nouvelle station, la mise en assainissement collectif et le raccordement de plusieurs quartiers, la réfection complète des réseaux (eau potable, eau usée, électricité, éclairage public, télécoms...) et l’ouverture aux piétons et au matériel agricole de l’ancienne voie ferrée entre le Mas de Tulle et la nouvelle école.  L’Espace postal et d’accueil Grands sites. La signature du contrat Grands Sites Midi Pyrénées nous impose de faire la promotion de l’ensemble des grands sites de la région. Nous avons donc décidé d’installer en haut de la cité une partie du matériel « Grands Sites », ce qui 9
    • permettra de réaménager les locaux de l’Office du tourisme, actuellement un peu encombrés. Cette information se fera dans les locaux de l’actuel bureau de poste, qui sera transformé à compter du 1er février en « Espace postal et d’accueil Grands Sites ». Après une étude et des discussions assez serrées avec la Direction régionale de La Poste, nous sommes arrivés à la conclusion que cette fonction était compatible avec le maintien du service postal, qui sera alors exercé par du personnel municipal. Les services postaux rendus seront maintenus et La Poste versera une compensation financière équivalente au coût de fonctionnement (personnel, charges). Les Cordais trouveront donc prés de chez eux une agence postale gérée par une fonctionnaire de La Poste compétente, qui a obtenu une mutation dans la fonction publique territoriale. Toutes les opérations postales courantes seront assurées, du lundi au vendredi, de 13h30 à 15h30, sauf pendant les mois d’été, où une amplitude plus importante est prévue. Je me félicite que cette opération ait pu être réalisée dans de bonnes conditions financières et avec le maintien (voire l’amélioration) du service postal, aussi bien pour les habitants du haut de Cordes que pour les nombreux touristes de notre cité.  La gendarmerie. Depuis un an et demi, nous sommes en discussion avec le directeur de la gendarmerie dans le Tarn, le Colonel Machut, pour évoquer l’avenir des locaux de la brigade située à Cordes, dont la vétusté est évidente. Il faut savoir que les personnels qui y travaillent et qui y sont logés avec leurs familles exercent leur activité sur une zone plus étendue que notre canton. La proposition faite par la direction de la Gendarmerie, qui consiste à demander l’intervention des collectivités locales pour construire de nouveaux bâtiments, devrait donc concerner de nombreuses communes. L’exemple de la complexité des opérations lors de la construction de la nouvelle caserne des pompiers nous a amenés à accepter le principe d’une maîtrise d’ouvrage par la commune de Cordes, à une condition : que le loyer payé par la gendarmerie couvre bien l’annuité de l’emprunt nécessaire pour financer l’investissement (plus d’1 million €), déduction faite de la subvention de l’Etat (20%). Nous n’en sommes pas tout à fait là …..mais les discussions continuent.  Comme vous pouvez le constater, l’année 2010 sera bien remplie. Un grand magasin parisien avait autrefois comme slogan : « A chaque instant, il se passe quelque chose aux Galeries Lafayette ». Eh bien, je pense que nous pourrions reprendre sans difficulté ce slogan pour Cordes et le Pays Cordais! C’est un signe de vitalité, dont il faut se féliciter, parce qu’il témoigne d’une volonté et 10
    • d’une confiance dans l’avenir, bien utiles lorsque, comme c’est le cas en ce moment, les nuages obscurcissent l’horizon. L’écrivain Romain Gary disait : « Vous ne pouvez pas attendre de la vie d’avoir un sens. Vous devez lui en donner un ». D’une certaine façon, l’action publique, comme ce que l’on entreprend personnellement, contribue à donner un sens à notre vie. Je vous souhaite donc que l’année 2010 soit pour vous et tous ceux qui vous sont chers une année pleine de sens. 11