Le web, pour le meilleur et pour le pire

274 views
219 views

Published on

Conférence faite à HEB ESI dans le cadre de la journée "Informatique et Société".

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
274
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le web, pour le meilleur et pour le pire

  1. 1. Le Web, pour le meilleur et pour le pireillemarck !
  2. 2. Mythes etlités 2. Etats des lieux 3. Collaborons
  3. 3. Mythes etéalitésg Brother ou mondeeilleur ?!achine à fric ou source deinvention ?!êve communautaire ou outile collaboration ?!aître ou élèves ?!ricoleurs ou Experts ?!racle ou piège à c..?!
  4. 4. ondeeilleur ?e SAGE à ARPANET!984 et le hacking!990 le Hack!géniteurs!ne idée: collaborer!
  5. 5. ondeeilleur ?rwell contre les hippies!a technologie n’est pasppressive mais libératrice!985, THE WELL!ais il y a de la résistance...!
  6. 6. ous ou à ées ?ne technologie libératriceour faire du blé!ne aventure!teve aurait été un moins bonilliardaire s’il n’avait pas étéppy avant’. S. Brandt!
  7. 7. achine à sousu à idées ?ne technologie libératriceurnée vers le collectif!ee Software Foundation!nux, Wikipedia!
  8. 8. aîtres ouèves ?etour de la créativité!anger et atouts de Wikipedia!xtension du modèle auxablabs! entreprise et l’écoleeviennent des plateformesuvertes aux parties prenantes.!aîtres et patrons remis en
  9. 9. xperts ouricoleurs ?crate et les anonymous!ientologie, Wikileaks!tention à la prolétarisation (Stiegler,s Industrialis)! savoir professionnel ne peut pase professionnel parce que le savoir se vend pas et ne sachète pas. On peut pas être un sage, mais on peute un amateur de sagesse. La philost lamour du savoir. Savoir vient depere, goûter...savoir passe par
  10. 10. racle ouiège à c... ? sait tout!e piège des algorithmes!n ne fait pas confiance auxarchés, on fait confiance à desbots mais qui ose le dire ?! oteur de recherche alimentéu mimétisme!
  11. 11. nformation ou déformation ?
  12. 12. nformation ou formation ?a France et les pure players! exception belge!ourra-t-on éviter que les édias deviennent sociaux ?! ARO.com! nkedIn+Pulse+Influencers!
  13. 13. Etats desux :se des entreprises et institutions :. Buzzfeed !se du management : ief Collaboration Officer!se de la démocratie : nosigeants élus sont nos mandatairesis ils deviennent mandatés par desndants non-élus! se de la presse, de la musique, desres d’emploi, des libraires, des
  14. 14. Etats des lieux : remises enestionorie économique de laocratie...que faut ilmiser ?!adigme de l’entreprise: ut est le profittratégie c’est le boulot dumployé remplit des tâchesellaires!
  15. 15. Collaboronsignons pour nos libertés!érons les génies en nous !ons de la valeur sans en extraire!icipons!médias sociaux sont un épiomène ce qui compte c’est que toutnt social!
  16. 16. adrons laollaborationur d’autresaleurs être et bien vivre!enir riches de nos relations, idées, ions, santé, vigueur, reconnaissance, on et accomplissement!ue le produit national brut ne produitni le business, ni la consommationue.!
  17. 17. Le paradigme ! de l’ère industrielle et ! des états-nations! Y= C + G + I + NX! uel Y : Produit (NB)! C : consommation G : dépenses publiques! I : investissements!apitalisme ?apital social!apital naturel! Le paradigme humanisteapital organisationnel! W= N + F + I + S + E + O W : welfare!apital émotionnel! N : capital naturel apital intellectuel! F : capital financier! I : capital intellectuel! le capital humain, le seul qu’il faille S : capital social! E : capital émotionnel! ument maximiser et la technologie
  18. 18. ue retenir ?us sommes au coeur d’un cyclone!technologie peut tuer ou libérer l’humain! is l’économie ne pourra plus être une finsoi, mais un moyen vers une fin : vivreeux, vivre pleinement une vie qui ait du s.!vre pleinement ne dépend pas de biens biliers qui comptent en termes nomiques mais d’une économie quimpte en termes humains!e vie qui a du sens place la stakeholderue avant la shareholder value, lessonnes avant les produits et résulte d’uneherche du meilleur au lieu du plus,
  19. 19. ue retenir ?main vous rentrerez dans la vie active!s patrons, les commerçants vous diront «je « Be Yourselffre ce produit en échange de ton argent et turas plus de...»! everyone el main ils devraient dire « par notre échange,un commerce agréable, je vais servir tonpital humain, tu deviendras meilleur, plus is alreadyge, plus sain, plus humble, plus sensé, mieuxns ta peau, ta vie gagnera du sens.! taken».ur sortir de cette crise il faudra passer duusiness» au «betterness», de «l’argent densaction» à «l’agent de changement»! Oscar Wilde!ke commence, Unilever commence, les start-

×