l'expérimentation de la démarche d'investigation : l'exemple de P2S

  • 1,163 views
Uploaded on

Présentation de P2S, Pratique Scientifique en Seconde, expérimentation menée sur les années 2008-2010, …

Présentation de P2S, Pratique Scientifique en Seconde, expérimentation menée sur les années 2008-2010,
par Vincent Guili lors du regroupement du 11 Mai 2011

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,163
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
5
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. C oordination A cadémique R echerche- D éveloppement I nnovation et E xpérimentation Expérimentation [ P2S ] P ratique S cientifique en S econde
  • 2. Qu’est-ce que P2S ?
    • une expérimentation dans le cadre de l’article 34 de la loi d’orientation de 2005
    • des objectifs définis dès la conception
        • rendre acteurs les élèves, développer des méthodes d’investigation
        • motiver les élèves et leur donner envie de faire des sciences
        • - évaluer les compétences des élèves
        • - développer la culture scientifique, y compris pour ceux qui ne vont pas en S
        • pallier la désaffection en sciences
    • une nouvelle organisation de l’enseignement des sciences expérimentales
    • en seconde
    • - développer l’interdisciplinarité Physique-Chimie / SVT
    • - mettre en œuvre la démarche d’investigation au lycée
    • - privilégier les activités pratiques
  • 3. Exemple d’investigation Lycée Jean Monnet , Saint Etienne Sylvie Lagarde , Sciences de la Vie et de la Terre Yves Largeron , Sciences Physique Chimie Thème abordé : « déforestation accidentelle » Point de départ : l’observation d’une photographie d’une forêt suite à la tempête de 1999 Définition d’une problématique : «  Comment expliquer que certains arbres soient plus résistants que d’autres à des vents violents ? »
  • 4. Exemple d’investigation Hypothèses émises par les élèves pour expliquer la plus grande résistance au vent : 1 - «  La silhouette différente de diverses essences  » 2 - «  Un système d’ancrage racinaire différent » 3 - «  Un mode de plantation différent  » 4 - «  Une organisation différente de la structure des troncs des différentes essences  » 5 - «  Des sols différents  » Problématique : «  Comment expliquer que certains arbres soient plus résistants que d’autres à des vents violents ? »
  • 5. Exemple d’investigation Mise à l’épreuve des hypothèses 1 - «  La silhouette différente de diverses essences  » 2 - «  Un système d’ancrage racinaire différent » 3 - «  Un mode de plantation différent  » … par la modélisation
  • 6. Mise à l’épreuve des hypothèses 4 - «  Une organisation différente de la structure des troncs des différentes essences  » … par des observations microscopiques et macroscopiques de coupes transversales de tige ou de tronc 5 - «  Des sols différents  » … par une sortie sur le terrain et par des observations en classe Exemple d’investigation
  • 7. L’apport de la recherche Eric Sanchez, Gilles Aldon, Michèle Prieur P2S-CORISE ( CO nception de R essources pour l' I nvestigation S cientifique dans l' E nseignement)
    • Constat initial , une tension entre 2 pôles :
    • un enseignement dirigé qui offre peu de possibilités aux élèves de donner du sens et de l’intérêt aux tâches réalisées
    • un enseignement trop ouvert qui maintient les élèves dans l’insécurité et le découragement
    • Questionnement :
    • comment élaborer des situations d’apprentissage qui favorisent l’autonomie des élèves ?
    • Comment permettre une certaine liberté et autoriser les initiatives tout en conduisant un travail scientifique valide ?
  • 8. L’apport de la recherche
    • Elaboration d’une grille de description de séance commune aux différentes disciplines scientifiques :
    • un outil d’aide à la conception de situations
    • d’apprentissage permettant autonomie et initiative
    • dans la mise en œuvre de démarches d’investigation
    • un outil d’analyse à visée formative
  • 9. Aux origines de P2S Un moteur institutionnel : - Evelyne Excoffon , IA-IPR de Physique-Chimie, puis Mathieu Ruffenach - Georges Grousset , IA-IPR de SVT - Jacques Toussaint , Délégué Académique à l’Enseignement Scientifique - Jean Fleury , Délégué Académique à l’Innovation et à l’Expérimention Des lycées pionniers 5 lycées de l’académie de Lyon incités par les IA-IPR à se lancer dans l’expérimentation Un suivi par la CARDIE - Philippe Jeanjacquot (SPC) - Vincent Guili (SVT)
  • 10. Le développement de l’expérimentation
    • Visites des établissements
    • - par les IA-IPR
    • - par les conseillers CARDIE
    • Regroupement des professeurs (retour d’expérience, mutualisation)
    • constitution d’un corpus de données autour de P2S
    • Consignes de départ assez vagues
    => Définition d’un cahier des charges
    • Présentation aux proviseurs
    • Appel d’offre
    • Instruction des dossiers
      • - avis des IA-IPR et du DAES
      • - réunions du comité de sélection
      • - candidatures retenues directement ou après modification
  • 11. Le développement de l’expérimentation Après 2 ans d’expérimentation, les IA-IPR peuvent rédiger un document unique de préconisations qui donne un cadre à P2S : - présentation des éléments constitutifs - définition des objectifs - propositions de thèmes et de contenus - indications sur les démarches (scientifique, d’investigation) - présentation des compétences à évaluer chez les élèves En 2008-2009 :
    • 2 lycées abandonnent, 4 nouveaux, 35 en tout
    • 99 professeurs
    • environ 800 élèves
    • enseignement de détermination dans 9 lycées sur 10
    En 2007-2008 :
    • 28 nouveaux lycées, 33 en tout
    • 89 professeurs
    • environ 550 élèves (2% des élèves de 2nde GT)
    • 54 % de filles, 46 % de garçons
    • enseignement de détermination dans 1 lycée sur 2
    En 2006-2007 : 5 lycées « pionniers » En 2009-2010 :
    • 35 lycées
    • 110 professeurs
    • environ 1200 élèves
    • enseignement de détermination dans 9 lycées sur 10
  • 12. Evaluation de l’expérimentation  Elaboration d’un protocole d’évaluation  Utilisation de questionnaires en ligne et de bases de données Les problèmes d’échelle
    • 35 lycées, 100 enseignants, 1000 élèves
    • nécessité de standardiser les procédures pour avoir des retours harmonisés
    • et exploitables ( e.g. groupe témoin)
    • nécessité de penser les outils en amont
    création de grilles d’observation spécifiques
    • Par des visites de la CARDIE
    Evaluer implique de collecter de l’information
    • Par des visites des IA-IPR :
    • Par des questionnaires : lycées, enseignants, élèves ; bi-annuels
  • 13. Des allers-retours fructueux IA-IPR CARDIE 35 lycées extension 5 lycées pionniers incitation cahier des charges appel d’offre retour d’expérience évaluation préconisations mutualisation recadrage proviseurs professeurs candidatures
  • 14. La fin de l’expérimentation
    • Arrêt en 2010/2011 avec la réforme du lycée
    • Ressources diffusées sur le site de la CARDIE
  • 15. C oordination A cadémique R echerche- D éveloppement I nnovation et E xpérimentation Expérimentation [ P2S ] P ratique S cientifique en S econde