Avenir de la formation continue dans le Nord vaudois, Yverdon-les-Bains, Vaud, Suisse
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Avenir de la formation continue dans le Nord vaudois, Yverdon-les-Bains, Vaud, Suisse

on

  • 314 views

La formation continue est l’une des conditions cadre nécessaire au développement économique. Le paysage de la formation continue est très divers et les acteurs sont nombreux. L’offre manque ...

La formation continue est l’une des conditions cadre nécessaire au développement économique. Le paysage de la formation continue est très divers et les acteurs sont nombreux. L’offre manque souvent de coordination ce qui affaiblit les structures, entraine une concentration de l’offre sur les produits sûrs et conduit à un déficit d’image.
L’Association pour le Développement Nord Vaudois (ADNV.ch) se préoccupe de ce problème et perçoit le risque à court terme de voir les prestations réduites de manière importante.
Philippe Chauvie, Directeur SEREC Sarl, 3961 Vissoie

Statistics

Views

Total Views
314
Views on SlideShare
313
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 1

https://twitter.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Avenir de la formation continue dans le Nord vaudois, Yverdon-les-Bains, Vaud, Suisse Avenir de la formation continue dans le Nord vaudois, Yverdon-les-Bains, Vaud, Suisse Document Transcript

    • SEREC 24 Avenir de la formation continue dans le Nord Vaudois La formation continue est l’une des conditions cadre nécessaire au développement économique. Le paysage de la formation continue est très divers et les acteurs sont nombreux. L’offre manque souvent de coordination ce qui affaiblit les structures, entraine une concentration de l’offre sur les produits sûrs et conduit à un déficit d’image. L’Association pour le Développement Nord Vaudois (ADNV) se préoccupe de ce problème et perçoit le risque à court terme de voir les prestations réduites de manière importante. Philippe Chauvie, Directeur SEREC, 3961 Vissoie Dans son programme prioritaire pluriannuel 2012-2015, l’ADNV a inscrit l'organisation de la formation continue parmi les projets majeurs de sa stratégie de développement. Selon son directeur Jean-Marc Buchillier, «l'ADNV a constaté une baisse de l'offre, aussi bien para-publique que privée. Elle s'inquiète de l'adéquation de l'offre avec la demande d'un tissu économique beaucoup plus diversifié et en renouvellement permanent». L’ADNV a mandaté SEREC pour l’aider à réfléchir sur ce problème. Pour ce faire, SEREC a réalisé un inventaire de l’offre de formation continue dans la région, conduit un certain nombre d’entretiens et contribué à l’organisation et à la modération d’un atelier de travail qui a réuni une quinzaine de responsables d’institutions de formation de la région. Des institutions dans d’autres régions ont également été rencontrées. L’état des lieux montre qu’une large offre de base et de proximité a pu être maintenue dans le Nord Vaudois, aussi bien en ce qui concerne les formations «certifiantes» que les formations «non certifiantes». Les infrastructures sont existantes (salles, établissements, etc.). Cependant, cette image encourageante ne doit pas occulter les problèmes par exemple les difficultés rencontrées par certains organismes de formation, par exemple Montagna 12 | 2013 l’Université populaire. Le positionnement régional de l'offre n’est pas clair, ce qui a pour conséquence que la communication autour de la formation non formelle n’est pas optimale. Par ailleurs, il existe une lacune quant à la connaissance de la demande réelle de formation continue de la part des entreprises et des particuliers. A partir des constats, l’atelier de travail a permis de confirmer ces forces et faiblesses et de dégager des pistes d’action et les potentiels de développement. Offre pour étudiant-e-s : Le passage du gymnase aux études supérieures pose souvent un problème causé par des lacunes existantes dans les branches de base. Cela débouche parfois sur des échecs en première année, avec des conséquences importantes pour la suite du cursus. Sous le slogan «réussissez votre 1ère année» des cours d'appui pourraient être organisés pour faciliter ce passage délicat. Offre pour adultes : l’opportunité et la possibilité de relancer les activités de l’Université Populaire pose un certain nombre de questions sur les créneaux qu’elle pourrait occuper, sur les synergies à rechercher avec d’autres acteurs, et sur la recherche des personnes à même d’assurer sa relance. Formations certifiantes : la Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) joue un rôle central. Pour compléter l’offre et renforcer l’image de «région formatrice», un domaine spécifique à la région pourrait être développé, par exemple dans le domaine des énergies renouvelables en collaboration avec des entreprises actives dans ce domaine. o En matière d’organisation et de collaboration l’idée de réunir tous les acteurs autour d’une table a été accueillie très positivement. Les participants se sont déclarés favorables à la création, sous l’égide de l’ADNV, d’une plate-forme «formation continue Nord Vaudois». Celle-ci pourrait contribuer à la réalisation d’actions relativement simples : échanges d’expérience ; positionnement de la formation sur Internet ; échange d’informations pratiques, par exemple disponibilité de salles ; etc. Un deuxième axe d’action pourrait être la mise en commun de ressources, en particulier pour la gestion d’adresses et d’inscriptions. La formation continue est primordiale pour le développement économique et social d’une région. Pour promouvoir la formation continue dans le Nord Vaudois, un regroupement des forces et des personnes motivées ainsi qu’un renforcement des collaborations paraissent nécessaires.
    • SEREC 25 L’ADNV a mandaté SEREC pour l’aider à développer l’offre en matière de formation continue. (HEIG-VD) Pour plus d'information, s'adresser à : ADNV, Jean-Marc Buchillier, Tél. : 024 425 55 21, e-mail : jmbuchillier@adnv.ch I ZUSAMMENFASSUNG Die Zukunft der Weiterbildung im nördlichen Waadtland Im Rahmen ihres Mehrjahresprogramm 2012 – 2015 hat die «Association pour le Développement Nord Vaudois (ADNV)» dem Thema Weiterbildung eine hohe Priorität eingeräumt. Laut Aussage von Direktor Jean-Marc Buchillier musste die ADNV einen konstanten Rückgang von Weiterbildungsmöglichkeiten bei öffentlichen wie auch privaten Anbietern in ihrer Region feststellen. Deshalb hat die ADNV die SEREC GmbH beauftragt, diese Entwicklung zu untersuchen. Nachdem ein Inventar mit den bereits bestehenden Weiterbildungsangeboten erstellt wurde, hat die SEREC mögliche Massnahmen identifiziert. Die SEREC schlägt unter anderem vor, dass die bereits existierenden Weiterbildungskurse besser bekannt gemacht werden sollen. Ausserdem müssten die verschiedenen Anbieter vermehrt untereinander kooperieren. Inzwischen hat ein runder Tisch mit betroffenen Akteuren stattgefunden. Die Teilnehmenden befürworteten die Gründung einer neuen Plattform «Weiterbildung im nördlichen Waadtland», welche von ADNV betrieben wird. Die Plattform erfüllt folgende Aufgaben: Erfahrungsaustausch, Positionierung der Weiterbildungsangebote auf dem Internet, Austausch von Informationen, wie beispielsweise freie Tagungsräume. Ein weiterer Ansatz ist die Bündelung von Ressourcen in der Adressverwaltung und Kursanmeldung. I RIASSUNTO L’avvenire della formazione continua nel Nord Vodese Nel suo programma prioritario pluriannuale 2012-2015, l’Associazione per lo Sviluppo Nord Vodese (ADNV) ha indicato, tra i principali obiettivi della propria strategia di sviluppo, l’organizzazione della formazione continua. Secondo il direttore JeanMarc Buchillier, «l'ADNV ha constatato una riduzione dell’offerta, sia nel settore pubblico che in quello privato. L’Associazione si preoccupa riguardo all’adeguamento dell’offerta rispetto alla domanda di un tessuto economico estremamente diversifi- cato ed in continuo rinnovamento». In questo contesto, l’ADNV ha dato un mandato al SEREC affinché possa aiutare l’Associazione a riflettere su questo problema. Dopo aver stabilito un inventario sull’offerta in materia di formazione, sono state tracciate diverse strategie. Le misure proposte mirano da una parte a far conoscere meglio le possibilità di formazione. D’altra, vi è anche il fatto di coordinare le attività di si occupa delle diverse offerte. Così, l’idea di riunire tutti gli attori attorno ad un tavolo è stata accolta molto positivamente. I partecipanti si sono dichiarati favorevoli alla creazione, sotto l’egida dell’ADNV, di una piattaforma «formazione continua Nord Vodese». Quest’ultima potrà contribuire alla realizzazione di azioni relativamente semplici: scambi di esperienze; inserimento della formazione in Internet; scambio di informazioni pratiche, per esempio disponibilità delle sale; ecc. Un secondo piano d’azione potrebbe essere la messa in comune delle risorse, in particolare per la gestione degli indirizzi e delle iscrizioni. Montagna 12 | 2013