Coopération transfrontalière :  visite d'une délégation d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) en Suisse
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Coopération transfrontalière : visite d'une délégation d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) en Suisse

on

  • 425 views

Du 23 au 30 juin 2013, SEREC a organisé et accompagné un voyage d’étude sur le thème de la coopération transfrontalière dans l’Arc jurassien et dans le Chablais. Douze participants venant de ...

Du 23 au 30 juin 2013, SEREC a organisé et accompagné un voyage d’étude sur le thème de la coopération transfrontalière dans l’Arc jurassien et dans le Chablais. Douze participants venant de six pays d’Afrique de l’ouest ont participé à ce voyage qui était organisé pour le compte du Conseil des Collectivités Territoriales (CCT) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) avec l’appui de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC). Les participants ont pu se rendre compte des succès, mais aussi des contraintes, de la coopération transfrontalière entre la Suisse et ses pays voisins, en particulier la France.

Statistics

Views

Total Views
425
Views on SlideShare
423
Embed Views
2

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 2

https://twitter.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Coopération transfrontalière :  visite d'une délégation d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) en Suisse Coopération transfrontalière : visite d'une délégation d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) en Suisse Document Transcript

  • 22 SEREC Coopération transfrontalière: Une délégation d’Afrique de l’Ouest en Suisse Du 23 au 30 juin 2013, SEREC a organisé et accompagné un voyage d’étude sur le thème de la coopération transfrontalière dans l’arc jurassien et dans le Chablais. Douze participants venant de six pays d’Afrique de l’ouest ont participé à ce voyage qui était organisé pour le compte du Conseil des Collectivités Territoriales (CCT) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) avec l’appui de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC). Les participants ont pu se rendre compte des succès, mais aussi des contraintes, de la coopération transfrontalière entre la Suisse et ses pays voisins, en particulier la France. Philippe Chauvie, Directeur SEREC, 3961 Vissoie Contexte et objectifs du voyage d’étude Le CCT de l’UEMOA est un organe consultatif dont la mission principale est de veiller à la prise en compte des besoins et des points de vue des populations dans la formulation et la mise en œuvre des politiques et stratégies communautaires. Pour ce faire, le CCT a prévu huit programmes prioritaires dont un sur la coopération transfrontalière locale. La Suisse s’est engagée à appuyer le CCT pour la formulation de ce programme. Le voyage d’étude s’inscrivait dans ce cadre. Le but poursuivi était de visiter des expériences de coopération interrégionale entre la Suisse et ses pays voisins dans le domaine économique, social et culturel et d’en tirer des enseignements pour organiser et promouvoir des projets transfrontaliers locaux en Afrique de l’Ouest. Les résultats attendus étaient d’appréhender les conditions cadres des coopérations, leurs modalités d’organisation et leurs modes de financement. Conduite par le Président du CCT, une délégation de douze personnes venant de six pays (Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal) a pu se rendre compte des réalités de la coopération transfrontalière en ayant des échanges fructueux avec les responsables et Montagna 11 | 2013 les acteurs des programmes et projets. Programmes et projets visités Les programmes ont été présentés à la délégation. Citons notamment la participation de la Suisse à la Coopération Territoriale Européenne (CTE) / programme INTERREG) ; la Conférence TransJurassienne (CTJ) et le programme Interreg FranceSuisse dans l’Arc Jurassien ; les programmes Interreg du Canton du Valais avec la France et l’Italie, dont le Plan Intégré de l’espace Mont Blanc. La visite d’un certain nombre de projets transfrontaliers a permis aux participants de s’imprégner des réalités du terrain : «Route de l’Absinthe», «plateforme transfrontalière de formation professionnelle (Le Locle – Morteau)», «schéma de mobilité Arc jurassien», «Chablais Gourmands», «mobilité dans le Chablais francosuisse : réouverture de la ligne ferroviaire Evian – Saint-Gingolph et liaison bus-ski». Enseignements Un certain nombre de constats ont été faits par les participants et transcrits dans leur rapport de mission, notamment : • La coopération transfrontalière mobilise des acteurs aux statuts diffé- rents (élus, collectivités, privés, etc.). Cette diversité n’est pas un obstacle à la collaboration et au dialogue. • Pour démarrer, la coopération transfrontalière ne nécessite pas nécessairement un cadre juridique. • Pour surmonter les difficultés et mieux appréhender les enjeux communs, il est nécessaire d’avoir une vision prospective et la concertation entre les acteurs est un préalable indispensable. • La société civile peut et doit être représentée dans les commissions de travail des organisations de coopérations transfrontalières. Un certain nombre de points devant servir au CCT-UEMOA dans le cadre de ses actions futures ont été relevés, par exemple : • Travailler en amont sur le diagnostic des territoires de l’UEMOA et l’identification des pôles de développement. • Encourager les acteurs à procéder à ces diagnostics pour avoir une base objective de planification. • Favoriser les structures souples pour la mise en place des projets. • Entreprendre une campagne de sensibilisation des élus sur les enjeux de la coopération transfrontalière. • Mettre en place des dispositifs d’animation dans les projets pour assurer l’implication des populations.
  • SEREC 23 Une délégation d’Africains est venue se familiariser avec les projets de coopération transfrontalière. (SEREC) • Mettre en place des financements spécifiques, mais aussi diversifier les sources de financement et encourager les acteurs (publics et privés) à l’autofinancement. Le rôle central du CCT en tant que centre de ressources pour les collectivités territoriales de l’espace UEMOA a été souligné. Dans les prochains mois, des projets pilotes seront lancés par dessus les frontières des pays concernés. Il est évident que la situation des pays européens et de l’Afrique de l’Ouest ne sont pas comparables. Mais au-delà des différences, l’importance des acteurs publics et privés, et la similitude des mécanismes de mise en place et de concrétisation des coopérations ont permis aux participants d’approfondir leur réflexion. Ils ont également profité du voyage pour échanger de manière informelle sur les expériences et les réalités de leurs pays respectifs. I ZUSAMMENFASSUNG Serec: Studienreise zur transnationalen Zusammenarbeit in Westafrika Im vergangenen Sommer hat die SEREC eine Studienreise mit zwölf Personen aus sechs verschiedenen westafrikanischen Ländern in die Schweiz organisiert. Dabei stellte die SEREC Beispiele vor, in welchen die Schweiz mit ihren Nachbarländern – v.a. Frankreich – zusammenarbeitet. Anhand der Projektbesuche konnte die Bedeutung aber auch die Herausforderungen einer grenzüberschreitenden Zusammenarbeit im wirtschaftlichen, sozialen und kulturellen Bereich aufgezeigt werden. Der Erfahrungsaustausch soll einen Anstoss geben zur stärkeren grenzüberschreitenden Zusammenarbeit der westafrikanischen Staaten. Trotz der Verschiedenheiten gibt es gerade im Bereich der Entwicklungszusammenarbeit viele Ähnlichkeiten und Synergien zwischen den Ländern. te hanno permesso di scoprire differenti progetti realizzati nel settore economico, sociale e culturale. Così, i partecipanti hanno potuto rendersi conto dei successi, ma anche delle difficoltà legate ai progetti di cooperazione transfrontaliera. A seguito di queste visite, si è previsto di avviare dei progetti pilota transfrontalieri nei diversi paesi interessati. È evidente che la situazione dei paesi europei e dell’Africa occidentale è diversa. Tuttavia, esistono alcune similitudini come i meccanismi di creazione e di concretizzazione dei progetti di cooperazione. I RIASSUNTO Il SEREC ha sensibilizzato alcuni Africani su dei progetti di cooperazione transfrontaliera Durante la scorsa estate, il SEREC ha organizzato un viaggio di studio per dodici persone provenienti da sei paesi dell’Africa Occidentale. Gli esempi presentati riguardavano dei progetti tra la Svizzera ed i paesi vicini, ma in particolare delle cooperazioni franco-svizzere. Le diverse visiMontagna 11 | 2013