• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Le projet PICSEL (Production d'Interfaces à base de Connaissance pour des Services en Ligne)
 

Le projet PICSEL (Production d'Interfaces à base de Connaissance pour des Services en Ligne)

on

  • 1,019 views

Il s'agit d'un exposé réalisé par 2 étudiants en M2 recherche en informatique à l'Université Gaston Berger de St Louis du Sénégal. Il a été réalisé dans le cadre d'un cours d'intégration ...

Il s'agit d'un exposé réalisé par 2 étudiants en M2 recherche en informatique à l'Université Gaston Berger de St Louis du Sénégal. Il a été réalisé dans le cadre d'un cours d'intégration de données. L'exposé porte sur le projet PICSEL du laboratoire de recherche en informatique (LRI) avec France Telecom R&D.

Statistics

Views

Total Views
1,019
Views on SlideShare
1,019
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
9
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Le projet PICSEL (Production d'Interfaces à base de Connaissance pour des Services en Ligne) Le projet PICSEL (Production d'Interfaces à base de Connaissance pour des Services en Ligne) Presentation Transcript

    • Production d’Interface à base de Connaissances pour des Services En LigneMouhamadou KHOULE Papa Cheikh CISSE
    • Sommaire Introduction Représentation des connaissances dans PICSEL De la modélisation à la représentation de l’ontologie Plan de requêtes • Définition • Calcul de plan de requêtes Affinement de requêtes Conclusion Questions/Réponses 2
    • Introduction• Les données sont de plus en plus accessibles via des réseaux. Cela pose le problème de leur accès.• Intégration de ces données grâce à des interfaces de requêtes entre utilisateurs et données (les médiateurs). 3
    • Introduction• PICSEL offre un environnement déclaratif de constructeurs de médiateurs• Il y’a déjà PICSEL 1, PICSEL 2 et maintenant PICSEL 3. 4
    • Représentation des connaissances dans PICSEL• Le langage CARIN-ALN• Le langage de requête• Le langage de vues 5
    • Représentation des connaissances CARIN-ALN dans PICSEL• La Composante terminologique de CARIN-ALN• La Composante déductive 6
    • Représentation des CARIN La composante connaissances dans PICSEL ALN terminologiqueElle comprend des définitions et des inclusions de concepts. Une définition de concept: NC := ConceptExpression Une inclusion de concept: C1  C2 • A  ConceptExpression • A1  A2  7
    • Représentation des CARIN La composanteconnaissances dans PICSEL ALN terminologiqueLa logique de description contient lesconstructeurs de conjonctions(C1 C2),de restriction de concept(" r c, de restriction de cardinalité  nr(respectivement  nr), et de négation sur lesconcepts de base uniquement) 8
    • Représentation des CARIN La composante connaissances dans PICSEL ALN déductive• Un ensemble Dr de règles saines: p1(X1) ^ ... ^ pn(Xn) Q(X)• Un ensemble Cr de contraintes d’intégrité ayant la forme de règles concluant sur : p1(X1) ^ ... ^ pn(Xn)où les pi sont des prédicats d’arité quelconque 9
    • Représentation des connaissances Langage de dans PICSEL vueLe contenu de chaque source S est représentéà partir du vocabulaire Vs constitué d’autantde noms de vues vi qu’il y’a de relations dudomaine dont on sait que la source fournitdes instances. 10
    • Représentation des connaissances Langage de dans PICSEL vueLa description du contenu d’une source S en termes de vues est constitué de:• Un ensemble Is de correspondance vi  p reliant chaque vue à la relation p du domaine dont elle peut fournir des instances.• Un ensemble de contraintes sur les vues, de la forme v  c où c est une expression de concept et pour chaque vue v une contrainte de cette forme: l1 (X1) ^ ...^ ln(Xn) 11
    • Représentation des connaissances Langage de dans PICSEL vueExemple:Is1:s1-hotel  hotels1-situation  situéDansCs1:s1-hotel  (" situéDans Caraibes)s1-situation(x,y) ^ non s1-hotel(x)  12
    • Représentation des connaissances Langage de dans PICSEL vueLe médiateur permet à un utilisateur d’effectuer des recherches globales, c’est-à-dire en termes du vocabulaire du domaine d’application global du serveur, vocabulaire regroupé au sein de l’ontologie.Les requêtes autorisées sont des requêtes conjonctives de cette forme: Q(X): p1(X1) ^ ... ^ pn(Xn) 13
    • Représentation des connaissances Langage de dans PICSEL requêteLa requête suivante exprime la recherche d’hôtels situés dans un lieu au soleil et équipés d’un golf:Q(x): hotel(x) ^ lieuAvecGolf(x) ^ situéDans(x,l) ^ lieuAuSoleil(l) 14
    • De la modélisation à la représentation de l’ontologieLes connaissances de l’ontologie sontprincipalement vues comme le support del’interface entre le système et ses utilisateurs .Les besoins pour décrire le contenu des sourcesont été évalué à partir des informationsprésentes dans les catalogues de tourisme. 15
    • De la modélisation à la Ce qu’on exprime dans la représentation de l’ontologie partie terminologique• La Définition des concepts et des rôles• L’expression des contraintes 16
    • De la modélisation Ce qu’on exprime La définition des à la représentation dans la partie concepts et des de l’ontologie terminologique rôlesLe modèle de l’ontologie comprend unehiérarchie principale de concepts dont la racineest le concept produit. Logements Trajets Produit Locations de véhicules Stages 17
    • De la modélisation Ce qu’on exprime La définition des à la représentation dans la partie concepts et des de l’ontologie terminologique rôlesLe modèle comprend par ailleurs, des hiérarchiessecondaires disjoints décrivant des catégories d’objetsde sous domaines du domaine d’application (lieu, loisir,prestation, service, équipement).Tous ses concepts sont définis dans une terminologieALN.Les exemples ci-dessous illustrent la représentation enCARIN-ALN des concepts. 18
    • De la modélisation Ce qu’on exprime La définition des à la représentation dans la partie concepts et des de l’ontologie terminologique rôlesExemples:1. (Produit := (1 prixAssocié) (1 prixAssocié)  ("prixAssocié nombre) (1 dateDébutAssocié)  (1 dateDébutAssocié) ("dateDébutAssocié date)  ("serviceProduitAssocié service)  ("prestationProduitAssocié prestation))Un produit a un seul prix, une seule date de début, éventuellementdes services ou prestations associés. 19
    • De la modélisation Ce qu’on exprime La définition des à la représentation dans la partie concepts et des de l’ontologie terminologique rôles2. (activitéSportive:= (activité  (" natureActivitéAssocié loisirSportif)))Une activité Sportive est une activité dont la nature associéepeut être qualifié de loisir Sportif. 20
    • De la modélisation Ce qu’on exprime L’expression des à la représentation dans la partie contraintes de l’ontologie terminologique3. equipementCulturel  equipementInclusion du concept de base equipementCulturel dansle concept equipement 21
    • De la modélisation Ce qu’on exprime L’expression desà la représentation dans la partie contraintes de l’ontologie terminologique 22
    • De la modélisation à la Ce qu’on exprime dans lareprésentation de l’ontologie composante déductive• Le recours aux règles• L’utilisation de contraintes 23
    • De la modélisation à la Ce qu’on exprime dans Le recours représentation de la composante aux règles l’ontologie déductiveL’emploi de règles déductives permet de définir des propriétés sur les concepts par des prédicats déductibles n’appartenant à la composante terminologique.Exemple: La règle suivante de nom VolAR et d’arité 4 à partir d’un certain nombre de relations de base. 24
    • De la modélisation à la Ce qu’on exprime dans Le recours représentation de la composante aux règles l’ontologie déductiveComme on l’a vu dans la partie terminologique, l’expression de contraintes d’exclusion entre concept de base se fait en CARIN-ALN dans la composante terminologique.Les contraintes portant sur d’autres types prédicats doivent être représentées par des contraintes d’intégritéContraintes traduisant des dépendances fonctionnelles. 25
    • De la modélisation à la Ce qu’on exprime dans Le recours représentation de la composante aux règles l’ontologie déductiveVol(v1) ∧ lieuDépart(v1,villeDépart) ∧ lieuArrivée(v1,villeArrivée) ∧ dateDépart(v1,dateDépart1) ∧Vol(v2) ∧ lieuDépart(v2,villeArrivée) ∧ lieuArrivée(v2,villeDépart) ∧ dateDépart(v2,dateDépart2) ∧ dateAntérieure(dateDépart1,dateDépart2) VolAR(villeDépart,dateDépart1,villeArrivée,dateDépart2)Elle exprime un vol Aller retour(VolAR) est composé de deux vols consécutifs dans le temps. 26
    • De la modélisation à la Ce qu’on exprime dans Le recours représentation de la composante aux règles l’ontologie déductive 27
    • Plan de requête réécritureDéfini comme étant lad’une requête en termesde vues 28
    • Calcul de plans de requêtes Vérification de la satisfiabilité de la requête 29
    • Calcul de plans de requêtes• Appel à OntoClass: module de classification codé en Java• Saturation de la requête en utilisant le chaînage avant• Si insatisfiabilité constatée, le module d’affinement de requêtes entre en action 30
    • Calcul de plans de requêtesDépliementde la requête 31
    • Calcul de plans de requêtesProcéder par chaînage arrière pour obtenir une réécriture de la requête initiale. Ces réécritures sont appelées dépliés de la requête initiale. 32
    • Calcul de plans de requêtesExemple:Soient les définitions• Un sport de montagne est praticable dans un lieu avec montagnelieuAvecMontagne(l) ^ sportDeMontagne(s) loisirPraticable(s,l)• Un sport nautique est praticable dans un lieu avec plagelieuAvecPlage(l) ^ sportNautique(s) loisirPraticable(s,l) 33
    • Calcul de plans de requêtesExemple:Soit la requêteQ(h,s) : hotel(h) ^ situé(h,l) ^ loisirPraticable(s,l)qui permet de trouver des couples d’hôtels et les loisirs qui y sont praticables. 34
    • Calcul de plans de requêtesExemple:Les dépliés de la requête seront:q1(h,s) : hotel(h) ^ situé(h,l) ^ lieuAvecMontagne(l) ^ sportDeMontagne(s)q2(h,s) : hotel(h) ^ situé(h,l) ^ lieuAvecPlage(l) ^ sportNautique(s) 35
    • Calcul de plans de requêtesRéécriture atome par atome dechaque requête conjonctive dudéplié 36
    • Affinement de requêtesRecherche infructueusepeut être due à:• requête mal exprimée• mise en correspondance impossible• données inexistantes 37
    • Affinement de requêtes 38
    • Affinement de requêtesPremière brique d’unmodule de dialoguecoopératif entre PICSELet ses utilisateurs. 39
    • Affinement de requêtesProcédé:Détection grâce à desalgorithmes, desconcepts minimauxcause d’insatisfiabilité(les conflits) 40
    • Affinement de requêtesExemple:hotelDeLuxe(x) hautTarif(x)hautTarif(x) ^ basTarif(x) (exclusivité) ‘’Trouver 1 hôtel de luxe à bas tarif’’ est insatisfiable 41
    • Affinement de requêtesProcédé:Remplacement desconflits par desconcepts directementplus généraux dans larequête 42
    • Affinement de requêtesExemple:Remplacer hotelDeLuxe par hotel,lieuAvecPlage ou lieuAvecPiscine par lieu, etc. 43
    • Affinement de requêtesProcédé:Présentation à l’utilisateur d’une réparation de la requêteExemple: ‘’Trouver un hôtel de luxe à bas tarif’’ devient ‘’Trouver un hôtel à bas tarif’’ qui est cette fois-ci satisfiable. 44
    • Conclusion• PICSEL permet de construire des médiateurs• PICSEL a permis le développement d’une ontologie du tourisme• Nous avons vu comment il permettait de représenter et de modéliser les données des sources d’informations 45
    • Conclusion• Puis comment les requêtes de l’utilisateur sont traitées ainsi que leur affinement en cas de recherche infructueuse.• Le futur de PICSEL est à son intégration à l’échelle du web.• Cela impliquera l’utilisation des techniques d’apprentissage. 46
    • PICSEL 1 & 2: Architecture 47
    • PICSEL 3: Architecture 48
    • Merci pour votre attention 49
    • Références• http://www.lri.fr/~sais/picsel3 - PICSEL 3 Project Home Page• http://www.lri.fr/~sais/picsel3/prevproj.php - PICSEL 3 previous projects (PICSEL1 & PICSEL 2)• http://www.lri.fr/~cr/OGHS/Slides/Reynaud.pdf• ROUSSET Marie Christine, BIDAULT Alain, FROIDEVAUX Christine, GAGLIARDI Hèlène, GOASDOUE François, REYNAUD Chantal, SAFAR Brigitte, « Construction de médiateurs pour intégrer des sources d’informations multiples et hétérogènes : le projet PICSEL », Université Paris Sud – CNRS(LRI) & INRIA (Futurs), LRI, France.• REYNAUD C., SAFAR B., GAGLIARDI H., « Une expérience de représentation d’une ontologie dans le médiateur PICSEL », LRI, CNRS, Université Paris 11, Université Paris 10. 50