Le Web et les organisations de la solidarité  internationale en France
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Le Web et les organisations de la solidarité internationale en France

on

  • 1,152 views

Présentation sur les enjeux et le développement des stratégies de communication et des usages de l’Internet de trois Associations de Solidarité Internationale en France. Le CRID, CCFD et RITIMO.

Présentation sur les enjeux et le développement des stratégies de communication et des usages de l’Internet de trois Associations de Solidarité Internationale en France. Le CRID, CCFD et RITIMO.

Statistics

Views

Total Views
1,152
Views on SlideShare
1,151
Embed Views
1

Actions

Likes
1
Downloads
31
Comments
0

1 Embed 1

http://www.onlydoo.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Le Web et les organisations de la solidarité internationale en France Presentation Transcript

  • 1. Le Web et les organisations de la solidarité
    internationale en France
    Les enjeux et le développement des stratégies de communication et
    des usages de l’Internet de trois Associations de Solidarité Internationale.
    Le CRID, CCFD et RITIMO
    Master Professionnel 2
    Communication numérique, conduite de projet et veille stratégique
    Présenté par Pablo Andres Castell R.
    Sous la direction de M. Philippe BOUQUILLION
    2006-2007
  • 2. Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Objectifs:
    • Comprendre comment les ASI s’approprient et adaptent le Web à leurs stratégies d’information, de communication, de promotion et dans certains cas de marketing.
    • 3. Décrire, rencontrer et interroger 3 acteurs du milieu ASI et Analyser leurs différentes pratiques informationnelles et communicationnelles pour ainsi comprendre comment leurs sites Internet répondent et sont en cohérence avec les logiques de circulation d’informations et de communication des associations.
    • 4. Définir quelle est la place que ces outils occupent dans les stratégies des organisations et s’ils sont un moyen déterminant pour atteindre leurs buts.
    • 5. Participer à la réflexion sur les stratégies communicationnelles mises en place par les associations, de faire des propositions et de comprendre les enjeux et le développement des dynamiques de communication et des usages de l’Internet des ASI.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 6. Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Méthodologie
    Etude basée sur:
    • Des entretiens menés sur le terrain avec différents membres des trois associations et sur l’analyse des sites Web des trois structures.
    • 7. L’analyse de documents traitant du monde associatif français, ainsi qu’à des études et des ouvrages mettant en lumière les corrélations entre le domaine associatif et ses activités de communication, transmission d’informations et promotion sur Internet.
    Et développée en:
    • Trois grandes phases: Contextualisation.
    Observation et analyse des sites.
    Présentation et analyse des résultats et propositions.
    1.
    2.
    3.
    4.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 8. Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Contenus
    Contextualisation.
    Les Associations de Solidarité Internationale françaises (ASI)
    1.
    Les sites Internet des ASI (Etudes de cas).
    CRID, RITIMO et CCFD
    2.
    Les ASI: Appropriation, usages, stratégies et activités sur Internet. (Phase d’analyse des résultats)
    3.
    4.
    Phase de propositions
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 9. 1.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Contextualisation
    7 initiatives à l’origine des ASI
    Les personnes privées
    Les pouvoirs publics.
    Les institutions privées.
    Personnes ayant une même profession.
    Associations qui en se regroupant ou en ajoutant des volets à leurs activités créent des nouvelles structures associatives.
    Personnes privées, issues des migrations internationales.
    Associations de retraités qui se mobilisent en faveur des pays en développement.
    Cette typologie construite à partir des origines des structures est loin de
    définir le secteur des ASI, mais permet néanmoins d’avoir une première approche
    du milieu associatif, de sa complexité et de sa diversité.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 10. 1.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Contextualisation
    Les ressources
    • Ces ressources peuvent être d'origine publique ou privée. D’une manière générale 60% des
    ressources des ASI proviennent du secteur privée et le 40% restant proviennent du public.
    • Cependant chaque association a des démarches de financement différentes et des
    budgets inégaux. Ainsi:
    • Pour le CCFD seulement 9% des fonds proviennent des subventions publiques et 91% de fonds privés.
    • 11. Pour RITIMO 50% des fonds sont d’origine publique et l’autre moitie vient du secteur privé.
    • 12. Pour le CRID les ressources provenant du secteur public sont plus importantes (environ 65%) que celles récoltées dans le privé.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 13. 1.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Contextualisation
    Les ressources
    • Les ASI qui dépendent des fonds privés, développent des stratégies de communication et de promotion plus élaborées que les associations qui obtiennent leurs ressources des bailleurs du secteur public. Pour les premières, il existe une préoccupation constante pour montrer, valoriser et vendre son image et l’Internet constitue un outil important dans cette démarche
    • 14. Pour les ASI dont les fonds publics représentent une source de financement plus importante, l’approche communicationnelle paraîtrait moins primordiale, parce que à priori elles ne cherchent pas à toucher le grand public ou à renforcer leur image de «marque».
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 15. 1.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Contextualisation
    Les principales actions
    Cinq grandes catégories :
    Les ASI d’urgence.
    les ASI d’appui au développement
    les ASI du commerce équitable.
    les ASI de plaidoyer (lobbying),
    les ASI d’éducation au développement et à la solidarité internationale.
    Mais il faut savoir que: un grand
    nombre d’associations travaillent dans plusieurs domaines en même temps.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 16. 1.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Contextualisation
    Organisation et dynamiques
    • Regroupements géographiques: Sont des structures multi associatives constituées pour mener des actions dans des pays et des régions spécifiques.
    • 17. Regroupements thématiques: Les ASI s’organisent également autour des thèmes et des domaines d’action communs.
    • 18. Campagnes: Ce type de regroupement est de caractère temporaire, les ASI se réunissent de manière ponctuelle pour débattre et travailler autour d’un événement ou d’un sujet particulier.
    • 19. Regroupements généralistes: regroupement plus large qui répond à un besoin de rassemblement des ASI, pour être représentées et promouvoir leurs actions auprès des instances publiques nationales et internationales.
    • 20. Les stratégies des ASI ne se limitent pas à sensibiliser un public ou à capter des ressources, mais aussi à établir un réseau «associatif», à le rendre visible et à avoir une place au coeur de ce même réseau.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 21. 1.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Contextualisation
    Conclusions
    • La quantité et l’origine de ressources de financement sont des facteurs déterminants des capacités d’action d’une association, de sa marge de manoeuvre et de sa capacité de proposition.
    • 22. A travers les sites Internet, le réseau de la solidarité internationale se fait « visible » aux yeux du public et les associations peuvent également se montrer et relayer ses actions.
    • 23. L’hétérogénéité par rapport à la quantité des ressources et des modes de financement des ASI est capitale dans la façon comme elles vont se positionner concernant la communication institutionnelle et à l’utilisation de l’outil Internet.
    • 24. Le milieu de la SI est complexe et vaste et tel que nous l’avons pu constater dans cette contextualisation, il existe des nombreux acteurs, avec des caractéristiques très diverses et correspondant à des multiples typologies.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 25. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Présentation des ASI analysées
    Trois structures associatives assez hétérogènes,
    et qui représentent très bien la diversité du milieu, par rapport à leur taille, à leur
    capacités financières, à leur terrains d’intervention, à leur stratégies et politiques
    communicationnelles, à leur objectifs, entre autres.
    Les trois associations sont :
    le CRID, RITIMO et le CCFD.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 26. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Présentation des ASI analysées
    La plus importante organisation française de solidarité internationale dans le domaine du développement. Il se compose de 29 mouvements et services de l’Eglise catholique.
    Le CCFD a un budget annuel de 29M€. Il travaille dans 70 pays où il soutient plus de 600 projets. Ilsoutient des projets de développement (éducation, sécurité alimentaire, droits de l’homme, développement local...) et mène des actions d’éducation au développement et de sensibilisation de l’opinion publique française à la solidarité internationale.
    Le site Internet du CCFD est un site majeur dans le domaine de la solidarité internationale en France. Il occupe la 6éme place du classement des sites de SI. Cette classification répond à son niveau d’autorité et au niveau de concentration de liens avec les autres sites
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 27. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Présentation des ASI analysées
    Fondé en 1976 par 8 associations, le CRID a pour objectif de produire une
    réflexion sur le développement et la coopération internationale. Il rassemble une
    cinquantaine d’associations de solidarité internationale (ASI) françaises.
    Le CRID bénéficie du statut consultatif auprès du conseil économique et social des Nations
    Unies. Le budget du CRID pour l’année 2006 était de 1.200 K€ dont une grande partie provienne du secteur public (65%).
    Le site Internet du CRID est également un site important dans le domaine de la solidarité internationale en France. Il occupe la 16éme place du classement des sites de SI.
    Cette classification répond à son niveau d’autorité et au niveau de concentration de liens avec les autres sites. Cette concentration est liée au fait que le CRID est une plate-forme qui
    rassemble 54 ASI, donc des liens sont nécessairement créés.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 28. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Présentation des ASI analysées
    Il regroupe en réseau plus de 80 lieux d’information et d’animation sur la solidarité
    internationale, ouverts au public, dans toute la France. Le réseau se compose de 45 associations membres gérant un centre de documentation et d’information sur tous les thèmes touchant à la solidarité internationale. Le budget de RITIMO pour l’année 2005 s’élevaient a 2.464K€. (50% venant des fonds du secteur public et 50% du privé)
    Le site Web de RITIMO est un site majeur dans le domaine de la SI en France. Il occupe la 9éme place du classement des sites de SI. Cette classification répond à son niveau d’autorité et au niveau de concentration de liens avec les autres sites.
    RITIMO est un réseau d’informations sur la solidarité internationale et c’est ce statut qui lui donne un haut degré d’autorité dans le domaine. RITIMO travaille avec de nombreux partenaires. Il diffuse la parole des ASI et la société civile et de plus il est relais de nombreuses campagnes d'opinion. Ainsi qu’une base de données qui rassemble de nombreuses ressources sur la SI.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 29. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Description générale des sites
    L’analyse des sites comporte 4 volets principaux :
    a. Des renseignements généraux sur l’auteur (qui ? comment ?
    pourquoi ? compétences de l’auteur) et sur l’objectif éditorial
    b. Le public visé par le site (tenant compte des contenus développés)
    c. Des éléments sur les informations données et sur le contenu des
    sites.
    d. Des renseignements sur l’organisation et la présentation des
    contenus.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 30. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Description générale des sites. Le CCFD
    • La page d’accueil est explicite concernant les objectifs du CCFD dans le domaine de la SI et reflète le désir d’impliquer les visiteurs dans les actions du CCFD.
    • 31. Les informations et les rubriques de la page d ‘accueil soulignent bien la présence et l’action de l’association dans le monde de la SI.
    • 32. Organisation de l’information en 3 axes:
    • 33. Axe informatif : derniers infos, derniersdossiers zone centrale.
    • 34. Axe communicationnel : Le CCFD et l’éducation à la solidarité, le CCFD et soutenir le développement, l’association ; qui sommes nous ? » sur la zone (menu) haute.
    • 35. Axe participatif et d’implication:Le visiteur peut accéder aux informations sur les régions, sur les campagnes, il peut s’inscrire à la newsletter et peut faire un don. Cette partie du site est bien mis en avant et l’utilisateur peut y accéder de plusieurs façons.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 36. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Description générale des sites. Le CCFD
    • D’une manière générale : il est facile de se déplacer (aller-retour, retour page d’accueil, plan du site)
    • 37. Les illustrations utilisées correspondent bien aux contenus qui sont présentés. A certains endroits l’utilisation des images semble désorganisée et sur exploitée.
    • 38. Le design est travaillé, coloré et bien structuré. Cependant il y a une certaine saturation de l’espace à cause d’une sur-utilisation des images. Le type de texte choisi est lisible et il y a une harmonie entre le fond et les textes.
    • 39. Certaines pages ne suivent pas la charte graphique de la page d’accueil. Cette démarche est voulue.
    • 40. Les informations présentées permettent de comprendre les enjeux de la SI et du développement à partir d’une « vision CCFD » et d’orienter les utilisateurs vers la participation active.
    • 41. L’image de l’organisation a une place fondamentale dans la structuration et le développement des contenus sur le site.
    • 42. Les buts visés sont tangibles (informer, communiquer, revendiquer son rôle, récolter des dons et amener les gens à participer activement avec le CCFD et Valoriser l’image de l’association). On peut distinguer très clairement une démarche plus communicationnelle.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 43. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Description générale des sites. Le CRID
    • La page d’accueil n’est pas précise par rapport à la fonction du collectif.
    • 44. Elle montre, une volonté de hiérarchisation de l’information à travers les quatre rubriques principales, mais certains contenus ne répondent pas à un critère d’organisation particulière.
    • 45. Les textes d’introduction aux articles ou encore certains logos (liens) vers des sites partenaires ne répondent pas à une hiérarchisation quelconque et cela nuit à la lecture du site.
    • 46. Les titres de rubriques sont pas toujours explicites, par exemple : s’Informer (mais sur quoi ?) comprendre (quoi ?), etc.
    • 47. Cependant, la structure de la page d’accueil est simple et elle contient 4 zones de navigation bien définies.
    • 48. Gauche: Les axes principaux (découvrir, s’informer, comprendre et agir)
    • 49. Centrale: Contenus
    • 50. Haute: Menu permanent (sur le CRID et ses actions)
    • 51. Droite: Infos diverses, campagnes, news letter.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 52. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Description générale des sites. Le CRID
    • Il est simple de se déplacer (aller-retour, retour page d’accueil, plan du site). L'outil de recherche doit être repensé en ce qui concerne sa position dans la page et sa taille, cela étant dit il fonctionne correctement.
    • 53. Au niveau graphique, le site du CRID est pauvre en illustrations. Il n’y a aucune ressource multimédia autre que les documents à télécharger. « Justifié » par la politique éditoriale de la association.
    • 54. Le design est très simpliste, les ressources graphiques sont quasiment inexistantes, il y a un usage des couleurs très limité.
    • 55. Le site est trop statique et il manque d’éléments plus « attirants » et qui donnent plus de dynamisme à l’utilisation.
    • 56. L’organisation met en avant ce caractère collectif et renforce son niveau d’autorité dans son domaine d’activité. (Voir les rubriques, sous-rubriques membres et les textes de présentation du collectif)
    • 57. les buts visés sont clairs (informer, revendiquer et relayer) et d’après cette analyse et les entretiens, le site accomplit ces objectifs.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 58. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Description générale des sites. RITIMO
    • La page d’accueil est explicite par rapport à la fonction de l’association.
    • 59. Les informations sont bien hiérarchisées à travers les deux menus :
    • 60. Haut – centré sur le rôle de RITIMO et sur les ressources pour approfondir sur le sujet de la SI (passerelle entre les infos de base (disponibles sur le site) et les centres de documentation et relais RITIMO en France)
    • 61. Gauche – centré sur les informations directement accessibles sur le site concernant la SI.
    • 62. Dans la zone Centrale l’auteur fait une présentation de son rôle et met en avant les informations et les outils du site pour s’informer sur la SI (collection de fiches thématiques, des bases de données et l’accès à la bibliothèque « rinoceros »).
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 63. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Description générale des sites. RITIMO
    • La structure générale de la page d’accueil est simple et bien organisée, la navigation est plutôt logique et une grande partie de cette « logique » se base sur l’usage de couleurs.
    • 64. Globalement il est facile de se déplacer (aller-retour, retour page d’accueil, plan du site), l'outil de recherche fonctionne correctement ainsi que la carte interactive.
    • 65. Le design est simple, aéré et coloré, il est très agréable visuellement. L’usage des ressources multimédias est limité, cependant l’usage des couleurs et très bien maîtrisé et donne du dynamisme au site.
    • 66. L’utilisation des menus déroulants et de petites fonctionnalités comme la carte interactive font que le site soit moins statique. Le type de texte choisi est lisible et il y a une harmonie entre le fond et les textes.
    • 67. Les objectifs sont clairs (informer, orienter, relayer et promouvoir) et la démarche éditoriale est bien définie: informative et éducative.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 68. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Les contenus et l’offre éditoriale
    • Le caractère revendicatif des contenus fait que la frontière entre informations et revendications (prise de position et opinion) n’est pas complètement claire, mais cela est compréhensible, étant donné le coeur de métier des associations.
    • 69. Dans le cas de site du CRID, la démarche est informationnelle de type « fermée » laquelle comprend une circulation de l’information entre les membres et un public très proche des organisations.(contenus de fond et informatifs)
    • 70. Pour RITIMO on distingue une démarche informationnelle de type « ouverte » dans la mesure où les informations sont destinées, tant aux membres des ASI qu’à un public désireux de s’informer sur la solidarité internationale. (contenus généralistes)
    • 71. Enfin nous observons une démarche « mixte » où le caractère informationnel est toujours présent mais auquel va s’ajouter une démarche plus communicationnelle (promotionnelle) où la cible est un public beaucoup plus large. Et dont les notions de promotion et de marketing sont directement mises en avant. (Contenus généralistes, valorisant l’image de la ASI)
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 72. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Les sites WEB vus par les responsables
    • Le site Internet est un outil qui suit l’activité des associations et dont les usages et les niveaux d’appropriation sont en évolution constante et ne peuvent que continuer à évoluer
    • 73. Il y a une conscience sur la valeur et l’utilité du site et l’outil s’est imposée comme étant un élément important dans les stratégies de communication et de circulation d’information.
    • 74. Ils sont conscients des carences et ils essaient en permanence d’implémenter des nouveaux outils qui rendent les dynamiques de communication et d’échange d’information plus efficaces. (les responsables des sites)
    • 75. Malgré la mise en place des nouveaux outils, ils constatent un décalage entre leur vision de ce qui doit être un site Internet et celle des autres membres de l’association. (acteurs décisionnaires et membres en général)
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 76. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Dynamiques internes
    • Dans chacune des associations, il existe des instances différentes et les dynamiques entre les acteurs varient également.
    • 77. Le fait que les processus de validation sont bien établis et que chaque acteur a un rôle bien défini au sein de la structure et de la chaîne communicationnelle, devrait faciliter la mise en place des stratégies de communication et des contenus réfléchies et adaptées aux objectifs des associations. Mais….
    • 78. D’un autre côté, ces mêmes dynamiques posent deux problèmes importants:
    • 79. Les processus de validation et les changements des sites sont en effet ralentis du fait que les membres des instances « décisionnaires » ne sont pas suffisamment réactifs.
    • 80. Ce modèle « vertical » de validation (qui concerne généralement les changements les plus importants), renforce l’écart entre les deux groupes d’acteurs, ceux qui prennent les décisions et ceux qui travaillent directement sur l’outil. Il y a une sorte de face à face entre deux visions et deux sensibilités différentes, et ceci ralentit la mise en place des nouveaux outils.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 81. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Publics
    • CCFD: Public de spécialistes (membres), journalistes, Public d’initiés(intéressés)et Grand public
    • 82. CRID: Public de spécialistes (membres) Public scolaire (chercheurs) Public d’initiés et des personnes ayant connaissance de l’existence de la structure.
    • 83. RITIMO: Public de spécialistes (membres) Public scolaire (chercheurs), public d’initiés et public intéresse et proche des sujets de la SI (pas nécessairement engagé) et le public jeune.
    • 84. Un type de public est commun aux trois structures, ce sont les membres des associations, ceux qui participent activement et sont liés d’une façon directe à la vie des structures.
    • 85. L’absence d’études sur le public: Les trois ASI semblent connaître d’avance leur public, une situation compréhensible pour des associations de caractère « interne » comme le CRID, mais pas pour des ASI telles que le CCFD, dont certes une partie du public appartient à un cercle proche de la Solidarité Internationale et de l’association, mais qui se veut également dirigé vers le grand public.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 86. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Usages
    • Visibilité et présence de l’association sur le réseau Internet
    (présentation, organisation, terrain d’action, coeur de l’activité associative, etc.)
    • Relais Informatif et base de ressources..
    • 87. Echange et dialogue (la circulation d’infos se fait bien que mal), par contre le côté dialogue n’est pas une réalité
    • 88. Fidélisation: La news letter - La FAQ - Le téléchargement de données - l’espace membres - les flux RSS
    • 89. Partenariat, échange
    • 90. Le don en ligne
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 91. 2.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Etudes de cas
    Conclusions
    • Trois types de pratiques de circulation de l’information et de communication se détachent. Informationnelle de type « fermée », informationnelle de type « ouverte » et une démarche « mixte » (informationnelle et promotionnelle)
    • 92. Pour les trois organisations, les contenus revendiquent l’importance des notions telles que la solidarité internationale, le développement, les mouvements sociaux, les actions de plaidoyer.
    • 93. Six types d’usages : Visibilité et présence de l’association sur le réseau Internet, relais Informatif et base de ressources, échange et dialogue, Partenariat, échange, fidélisation et le don en ligne.
    • 94. D’une manière générale les responsables sont satisfaits du fonctionnement et du rôle de leur site Internet. Mais ils sont également conscients des carences.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 95. 3.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Phase d’analyse des résultats
    Des motivations multiples, des besoins divers et des niveaux d’appropriation inégaux
    • La création des sites Internet, leur développement et le développement des stratégies de communication répondent à des motivations et à des objectifs différents pour chacune des associations.
    • 96. Les ASI ne cherchent pas toutes à atteindre les mêmes buts ni à toucher les mêmes
    publics à travers leurs sites.
    • A l’origine de ces stratégies de communication Web, trois éléments se détachent : les moyens de financement, la quantité de ces ressources et le type d’activités développées par les structures.
    • 97. Les sources de financement définissent le public et la manière dont l’association va aborder le public et les contenus du site.
    • 98. Ces trois facteurs (sources de financement, coeur du métier des ASI et la quantité des ressources) sont infiniment liés et ils doivent être compris comme un ensemble. (certainement pas le seuls éléments mais…)
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 99. 3.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Phase d’analyse des résultats
    Place de l’outil Internet dans les stratégies communicationnelles et organisationnelles des ASI
    • L’Internet est une composante essentielle des outils d’action des associations pour communiquer et pour accomplir leurs objectifs.
    • 100. Le site Internet est devenu un outil dont l’utilité communicationnelle et de relais d’information est tangible
    • 101. Il y a encore un défaut dans la compréhension de la notion de « réseau participatif », cela veut dire que les gens n’ont pas encore l’habitude de l’outil et de ce fait, il y a des carences au niveau de l’échange et de la réactivité.
    • 102. La synergie entre les différents supports montre la place de l’outil au centre des dynamiques. Le site Internet reste un outil Complémentaire.
    • 103. L’outil a deux possibilités: « informationnelles et documentaires» et des possibilités « communicationnelles et de marketing » (promotion, vente, collecte de dons, recherche des adhérents, etc.).
    • 104. Les premières sont nécessaires pour des associations comme le CRID et RITIMO dont l’activité est concentrée dans le domaine de l’information et le contenu. Les autres sont essentielles pour l’accomplissement des objectifs des associations comme le CCFD très présentes sur le terrain, dépendantes des collectes de dons et des adhérents et cherchant de nouveaux publics.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 105. 3.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Phase d’analyse des résultats
    Le Web, un outil mal exploité ?
    « Au Niveau informationnel et documentaire »:(capacité de stockage, facilité d’accès aux contenus, création de liens entre les acteurs, organisation des contenus, etc.)
    • Les 3 ASI utilisent d’une manière plutôt efficace les possibilités offertes par l’outil, en mettant en ligne une quantité considérable d’informations sur le milieu de la SI, sur leur structure et leurs actions, en donnant accès à des documents et des ressources documentaires larges, en créant des liens interassociatifs et en étant présentes sur le réseau associatif sur le Web.
    • 106. Le degré d’appropriation et de développement de ces potentialités varie entre les associations. Il correspond généralement au niveau de professionnalisation des responsables des sites, ainsi qu’au niveau des moyens mis en oeuvre pour les développer et les maintenir.
    • 107. il y a une difficulté qui est commune aux trois associations. La constitution d’un « réseau participatif et d’échange », les responsables éditoriaux et les chargés des sites se retrouvent seuls face à l’outil et n’arrivent pas à mobiliser les autres membres de l’association.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 108. 3.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Phase d’analyse des résultats
    Le Web, un outil mal exploité ?
    « Niveau communicationnel et marketing »:(promotion, vente, collecte de dons, recherche des adhérents, etc.).
    • Les sites du CRID et RITIMO sont beaucoup moins développés que celui du CCFD, le besoin de mettre en place de nouveaux outils de communication et de promotion n’etant pas fondamental et ne correspondant pas avec leurs objectifs.
    • 109. De son côté le CCFD, est sujet à suivre une démarche de marketing relationnelle ou communicationnelle.
    (Dans le cas du CCFD la promotion et la « vente » de la structure et de ses actions sont capitales pour son fonctionnement.)
    • Pour le CCFD, Il reste encore des potentialités inexploitées qui permettraient d’améliorer la communication avec les visiteurs, pour s’ouvrir vers de nouveaux publics (les jeunes) et pour augmenter les dons et les adhérents.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 110. 3.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Phase d’analyse des résultats
    Acteurs internes: dysfonctionnements et sources de tension
    • Au sein du milieu associatif, les membres des associations ont chacun une représentation particulière des sites Internet et des « nouveaux » outils. Il existe trois types d’acteurs:
    • 111. Les responsables des sites Internet et les personnes qui sont en lien avec la communication et le marketing: ils maîtrisent et sont constamment en lien avec l’outil et qui comprennent le rôle et l’intérêt de l’évolution des outils de communication.
    • 112. Les acteurs décisionnaires qui pour une bonne partie semblent comprendre l’utilité et l’importance du site Internet pour les ASI, mais qui ont du mal à saisir son caractère évolutif et le fait que des changements s’avèrent nécessaires pour que l’outil reste efficace dans l’accomplissement de ses objectifs
    • 113. Les membres en général des structures (services extérieurs à la communication : animateurs de réseaux, animateurs sur le terrain, personnel administratif, etc.). Ils connaissent l’existence du site Internet et comprennent l’importance qu’il a dans les stratégies de la structure, mais ils ne sont pas réactifs lorsqu’il s’agit de participer à la construction collective du site.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 114. 3.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Phase d’analyse des résultats
    Acteurs internes: dysfonctionnements et sources de tension
    • Ces écarts entre les acteurs et les dynamiques internes, concernant la communication et le site Internet, créent des situations de rupture qui ne permettent pas une appropriation totale des outils au sein des structures.
    Plusieurs problèmes: :
    • Les responsables des sites et de la communication ont du mal à faire passer des nouvelles propositions et des modifications importantes devant les membres décisionnaires.
    • 115. Les sites restent statiques pour des longues périodes (par rapport aux outils) et les changements ou la mise en place des outils est très rare.
    • 116. Une autre difficulté des responsables réside vis-à-vis des membres en général, qui répondent rarement aux appels à participer à la structuration et au fonctionnement du site.
    • 117. Responsables associatifs et responsables de la communication et de sites sont d’accord pour dire que le problème est « culturel » et que c’est une question d’habitude. MAIS les propositions pour que cette situation évolue ne sont pas à l’ordre du jour dans les multiples débats associatifs.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 118. 3.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Phase d’analyse des résultats
    Conclusions
    • A l’origine de ces stratégies de communication Web, 3 éléments se détachent : les moyens de financement, la quantité de ressources et type d’activité.
    • 119. Le degré de professionnalisation et les moyens humains et financiers sont en effet directement liés à l’efficacité et performance des sites Internet.
    • 120. La notion de « réseau participatif » est loin d’être un succès et les dynamiques internes ne sont pas au point pour démarrer une expérience collective.
    • 121. Le site Internet n’est pas le seul moyen de communication dont disposent les associations et parfois ces structures ne basent pas leur politique ni leur action dans la communication sur le site.
    • 122. Le degré d’appropriation et de développement des potentialités de l’outil varie selon les associations.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 123. 3.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Phase d’analyse des résultats
    Conclusions
    • Au niveau informationnel, il y a une difficulté qui est commune aux trois associations: la constitution d’un « réseau participatif et d’échange » pour alimenter et construire le site collectivement à l’intérieur desstructures.
    • 124. Au niveau communicationnel il y a encore des potentialités inexploitées qui permettraient d’améliorer la communication avec les visiteurs, pour s’ouvrir vers de nouveaux publics. (Pour le CCFD).
    • 125. Les écarts entre les acteurs et les dynamiques internes, concernant la communication et le site Internet, créent des situations de rupture qui ne permettent pas une appropriation totale des outils au sein des structures.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 126. 4.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Préconisations et propositions d’action
    Pour le CRID:
    • Le site est très riche en contenus mais ils ne sont pas mis en valeur et semblent désorganisés. Une réflexion réunissant les deux aspects (fond et forme) pourrait rendre du dynamisme au site mais surtout faciliter la navigation et mettre en valeur les contenus.
    • 127. Le fait que le site soit dirigé vers un public connu et proche de l’association, ne doit pas être une justification pour ignorer la dimension visuelle et ergonomique du site.
    Pour RITIMO
    • Forme et fond sont complémentaires et l’ergonomie du site est réussie. Cependant il est nécessaire de simplifier l’organisation des contenus, l’architecture générale et le contenu des rubriques, pour faciliter la lisibilité et l’accès aux informations.
    • 128. Certaines rubriques sont si vastes que les responsables n’arrivent pas à « animer » le site et à renouveler les contenus. Dans ce contexte une simplification des rubriques est nécessaire (pour les responsables et pour le visiteurs)
    • 129. La rubrique destinée aux « jeunes » doit être enrichie visuellement rendre plus attirante et dynamique elle doit devenir un lieu spécial pour un public particulier et exigeant avec les contenus proposés sur Internet.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 130. 4.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Préconisations et propositions d’action
    Pour le CCFD
    • Le site du CCFD a des manques importants concernant le niveau communicationnel, concernant l’interactivité et les outils mis en oeuvre dans la quête des nouveaux publics
    • 131. Une utilisation plus importante de supports multimédia permettrait de mieux promouvoir les actions sur le terrain et de rapprocher les visiteurs des acteurs de la solidarité internationale.
    • 132. Des interviews audio, des vidéos montrant certaines actions, plus d’images montrant le quotidien des bénévoles seraient des éléments plus attrayants et riches que des textes moyennement illustrés.
    • 133. Le CCFD devrait créer un espace spécialement dédié au public jeune et leur donner une place spéciale au coeur du site.
    • 134. Le CCFD doit donc développer des outils adaptés à ce public (jeux interactifs, news letters spécialement dédiées aux jeunes, espaces de participation, modes d’engagement alternatifs, etc.), pour les amener à rejoindre l’association, en devenant bénévole, adhèrent ou donateur.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 135. 4.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Préconisations et propositions d’action
    Concernant le rapport avec le public:
    • Ces associations doivent faire un effort pour identifier et connaître les publics cibles. Des enquêtes doivent être réalisées dans le cadre des changements ou de l’implantation des nouveaux outils. Il est insensé de créer des outils et de les mettre en ligne sans avoir la moindre idée du public qui va les utiliser ou quels pourraient être les usages que ces publics vont faire de ce genre d’outils.
    • 136. Concernant les publics « internes » et proches aux ASI, il faut développer des stratégies pour suivre et répondre aux demandes de ces utilisateurs. Certes les outils de fidélisation existent dans les trois sites, mais en même temps, il est fondamental d’être à l’écoute des usagers.
    • 137. Il n’est pas question de remettre tout le travail et toute la faute sur les épaules des responsables de sites, les membres des associations doivent aussi s’impliquer et participer dans l’amélioration des outils.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 138. 4.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Préconisations et propositions d’action
    Concernant les dynamiques internes des ASI
    • Un exemple à suivre : la démarche « pédagogique » mise en place par RITIMO, il est impératif que les membres des associations s’approprient l’outil, apprennent à s’en servir et surtout comprennent l’importance de leur participation à la construction du site Internet.
    • 139. Créer des groupes de formation autour de la thématique communication et nouvelles technologies. Un premier pas dans l’appropriation de l’outil est le fait de comprendre son fonctionnement et l’importance qu’il a pour les structures.
    • 140. Au sein des instances décisionnaires, il faut également créer des espaces de discussion sur la thématique communicationnelle des ASI et la place que le site Internet a dans les stratégies des structures.
    • 141. Il faut donner plus d’autonomie aux chargés des sites et leur permettre de faire des propositions pour faire évoluer les sites.
    • 142. Les acteurs doivent se rapprocher du site et des préoccupations exprimées par les responsables de la communication et de l’Internet, tant les membres en général des ASI que les acteurs décisionnaires.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 143. 4.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Conclusion générale
    • Le milieu des ASI en France est très hétérogène et que les démarches communicationnelles sur Internet varient
    également, selon des facteurs financiers, politiques, organisationnels et culturels.
    • Nous avons pu établir que les types de financement (privés, publics, etc), le montant de ces ressources financières et le type d’activité menée par les associations, sont trois éléments décisifs dans la définition des stratégies de
    communication et dans l’appropriation et usages donnés aux sites Internet.
    • Les 3 ASI ont réussi à adapter et développer des outils plus ou moins performants et qui répondent à leurs objectifs.
    • 144. Les différences entre les représentations que les acteurs décisionnaires, les responsables des sites Internet (et de la communication) et les autres membres des organisations, ont des sites Web, est un facteur qui empêche l’évolution des outils.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007
  • 145. 4.
    Le Web et les organisations de la Solidarité Internationale en France
    Les cas de trois associations CRID, RITIMO et le CCFD
    Conclusion générale
    • Des carences à deux niveaux, un premier niveau regroupant des défaillances de type conceptuel, graphique, ergonomique et technique et un deuxièmeconcernant les dynamiques internes, les tensions entre les acteurs et le manque d’implication des membres des associations dans la construction et développement des sites Web.
    • 146. Il nous semble opportun de favoriser la création d’un réseau participatif autour du développement des sites Internet dans les associations, étant donné que le caractère même de l’outil Internet appelle à une démarche collective.
    • 147. Deux éléments doivent être mis au centre des stratégies et des débats associatifs : formation et implication autour de l’outil Internet.
    • 148. Cette étude est certes limitée par rapport au nombre d’associations étudiées mais elle propose une méthodologie intéressante qui pourrait être appliqué à un échantillon d’associations beaucoup plus large.
    Presenté par: Pablo Castell R.
    Sous la direction de Philippe Bouquillion
    2006-2007