Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Chute des inscriptions dans les universités
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Chute des inscriptions dans les universités

  • 626 views
Published

Les universités régulièrement en grèves voient leurs effectifs d'étudiants chuter plus vite que la moyenne.

Les universités régulièrement en grèves voient leurs effectifs d'étudiants chuter plus vite que la moyenne.

Published in Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
626
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Chute des inscriptions Argu dans les universitésNote du CERU / 20 avril 2009Les bacheliers boudent les filières universitaires. Les premiers résultats de la procédure de préinscription à l’université expérimen-tée dans 24 académies en 2008 est sans appel. Seuls 29 % des bacheliers qui souhaitent s’inscrire dans le supérieur à la rentréeprochaine ont choisi comme premier vœux l’université (source AEF). Cette désaffection vient confirmer la baisse des effectifs de3 % qu’ont connue les universités (hors IUT et BTS) en 2007.Une baisse qui touche certaines filières plus que d’autresToutes les filières du supérieur ne sont pas également touchées par cette diminution, les formations hors universités voient mêmeleurs effectifs légèrement progresser. Celles qui baissent Celles qui progressent La chute est la plus forte dans des secteurs comme les sciences et techniques des activités sportives - STAPS (-12.3%), les dis- Le nombre d’étudiants dans les IUT augmente de ciplines littéraires (-6.8%) ainsi que pour les instituts de forma- 2.2%, dans les BTS de 1.1%, dans les facs de méde- tion des maîtres (-5.5% après avoir enregistré une baisse de cine de 3,5 % et de 5.2% pour les grandes écoles. 9.1% en 2006). Les filières telles que l’économie et filières admi- nistratives, l’économie et sociale et les sciences enregistrent quant à elles une baisse de 0.9% et 2.8%.Dans les facs régulièrement bloquées, la baisse est 3 à 5 fois plus importanteLes 11 établissements retenus dans ce tableau ont été totalement ou partiellement bloqués en 2006 et 2007. La chute des effectifs yest 3 à 5 fois plus rapide que la moyenne nationale (-4,45 %). A elle seule, la baisse des effectifs dans ces 11 universités (il y a 83 uni-versités au total en France) représente 47 % de la baisse générale.Baisse des inscriptions des étudiants étrangersL’enseignement supérieur français séduit de moins en moins les étudiants étrangers. Depuis deux ans, ils sont moins nombreux às’inscrire en France (- 1.0 % en 2006 et - 0.9 % 2007). Cette tendance risque de s’aggraver en 2009. Le président de la CPU a affirméque d’ores et déjà certaines universités étrangères souhaitaient rompre leur convention d’échange avec les universités françaises, en rai-son des blocages et des perturbations des cours (Libération du 6 avril 2009). Centre dʼétudes et de recherches de lʼUNI Les chiffres cités dans cette note sont issus des notes de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’éducation. 34 rue Emile Landrin, 92100 Boulogne 01 78 16 40 30