Your SlideShare is downloading. ×
Fiche 925
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Fiche 925

457
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
457
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. 3 / Les inégalités de développement dans le monde. 3 / 1 le concept de développement. Rappel dans la fiche ….. : l’idh 3 / 2 Les relations Nord-Sud. 25
  • 2. 3 / 2 Les relations Nord-Sud.
  • 3. 3 / 3 La décolonisation. 3 / 3 / 1 Les grandes phases de la décolonisation. 3 / 3 / 1 / 1 l’après-guerre
  • 4.
    • A partir des documents 1 et 2 page 176 et 3 page 177, décrivez les différences qui existent entre les pays dits du Nord et les pays dits du Sud..
    • En vous aidant des documents 1 page 180 et des documents 2, 3 et 4 page 181, dites quels liens unissent ces deux groupes de pays ?
    • Comment un pays qui n’a pas connu encore de développement doit-il commencer pour l’amorcer ?
    Cette situation mondiale trouve une partie de ses causes dans l’histoire du XIX ème et du XX ème siècle, à savoir la colonisation puis la décolonisation d’une grande partie du monde par une petite partie du monde 3 / 2 Les relations Nord-Sud.
  • 5. 3 / 3 LA DÉCOLONISATION. 3 / 3 / 1 LES GRANDES PHASES DE LA DÉCOLONISATION. 3 / 3 / 1 / 1 L’APRÈS-GUERRE
  • 6. 3 / 3 / 2 / 2 La décolonisation de l’Afrique française. La décolonisation de l’AOF et de l’AEF
  • 7. AOF AEF Madagascar TUNISIE MAROC
  • 8. Depuis 1944, les populations d’outre-mer ont obtenu le droit d’élire des députés, des conseillers de la République, des délégués à l’Assemblée de l’Union française. Puis les assemblées territoriales ont été constituées, des communes de plein exercice seront en place avant la fin de l’année. Ces réformes, contrairement à ce qu’avaient annoncé certains, n’ont pas provoqué de trouble, n’ont pas rompu les liens qui unissaient ces territoires à la métropole. Elles ont permis aux populations d’outre-mer de s’exprimer librement, elles ont commencé à leur apprendre le fonctionnement des institutions démocratiques. Je suis convaincu que c’est en grande partie parce que nous avons su accorder à ces populations les libertés qu’elles nous demandaient qu’elles sont restées calmes et fidèles à la France (applaudissements à gauche et au centre) alors qu’en Indochine et en Afrique du Nord le sang a coulé et coule encore. Discours de Gaston Deferre devant l’Assemblée nationale, 26 mars 1956. La décolonisation de l’AOF et de l’AEF
  • 9. 3 / 3 / 2 / 2 / 2 La décolonisation du Maroc, de la Tunisie et de l’Algérie. Une transition en douceur : le Maroc et la Tunisie.
  • 10. Une transition en douceur : le Maroc et la Tunisie.
  • 11. Le manifeste de l’Indépendance au Maroc (1944). « Le parti de l’Istiqlal (de l’indépendance), a.        Considérant que le Maroc a toujours constitué un Etat libre et souverain, et qu’il a conservé son indépendance pendant treize siècles, jusqu’au moment où (…) un régime de protectorat lui a été imposé ; (…) b.       Considérant que le Maroc a participé de façon effective aux guerres mondiales aux côtés des Alliés, que ses troupes viennent d’accomplir des exploits qui ont suscité l’admiration de tous, aussi bien en France qu’en Tunisie, en Corse, en Sicile et en Italie, et qu’on attend d’elles une participation plus étendue sur d’autres champs de bataille, notamment pour aider à la libération de la France ; c.        Considérant que les Alliés, qui versent leur sang pour la cause de la liberté, ont reconnu, dans la Charte de l’Atlantique, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, (…) Décide : De demander l’indépendance du Maroc dans son intégrité territoriale sous l’égide de Sa Majesté Sidi Mohammed Ben Youssef – Que Dieu le glorifie ! »   Manifeste de l’Istiqlal, 11 janvier 1944, Maroc. Une transition en douceur : le Maroc et la Tunisie.
  • 12. CHARTE DE L'ATLANTIQUE   En août 1941, Roosevelt et Churchill, réunis sur un navire de guerre en plein Océan Atlantique, signent cette charte qui se veut une déclaration solennelle. Ils y affirment leur idéal : justice et liberté, paix et fraternité, sécurité et mieux-être pour tous. La Charte de l'Atlantique sera contresignée le 1 er janvier 1942 par 25 nations unies contre les puissances de l'Axe, URSS comprise. Une transition en douceur : le Maroc et la Tunisie.
  • 13. dit MOHAMED V SA MAJESTÉ SIDI MOHAMMED BEN YOUSSEF Une transition en douceur : le Maroc et la Tunisie.
  • 14. « Au moment où je rentre dans mon pays, après tant d'années de lutte pour notre idéal national, après tous les tragiques et douloureux événements, qui ont troublé profondément notre vie sociale; je veux, m'adressant à vous, Tunisiens, mes frères, à vous, Français et Européens, mes amis, appelés à cohabiter avec nous, sur cette terre traditionnellement hospitalière, que mes premiers soient un appel à la concorde, à l'apaisement des esprits, à l'oubli des conflits et des querelles d'hier. Tournés résolument vers l'avenir, que nous voudrions heureux et prospère, pour notre chère patrie; nous savons bien que rien ne peut se construire dans la division et la haine, mais qu'au contraire, toutes les valeurs peuvent être sauvées, toutes les possibilités humaines restent à la portée de la main, lorsque, dans une large et sereine discussion, les parties en présence recherchent loyalement un terrain d'entente. » Habib Bourguiba - 1er juin 1955 Une transition en douceur : le Maroc et la Tunisie.