Your SlideShare is downloading. ×
Journée de l'industrialisation de l'Afrique - Edition 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Journée de l'industrialisation de l'Afrique - Edition 2013

564

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
564
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. JOURNÉE DE L’INDUSTRIALISATION DE L’AFRIQUE, ÉDITION 2013 Document de présentation
  • 2. SOMMAIRE 1. INTRODUCTION Le Mali, à l’instar de la communauté africaine célèbre le 23 novembre 2. 3. Importance et enjeux économiques du projet..................................5 première fois en 1990. Elle vise à mobiliser l’appui et l’engagement de la 4. Rappel des moments forts de l’année dernière ......................................6 suivre pour l’avenir. Le thème de la Journée varie d’une année à l’autre. 5. photos ..........................................................6 du Mali. Au Mali, les journées de l’industrie sont organisées chaque 6. 7. 8. Annexe..........................................................8 2 3
  • 3. PRESENTATION DES ORGANISATEURS 1. Présentation de la DNI Créée le 7 Juillet 1975 par quelques industriels maliens, l’Organisation Patronale des Industriels (OPI) est une La Direction nationale de l’Industrie est un service association apolitique, non confessionnelle et à but non public rattaché au Ministère en charge de l’Industrie. lucratif. Aujourd’hui, elle est composée de 80 membres Elle s’occupe plus particulièrement de l’élaboration et ses missions principales sont les suivantes : Contribuer et de la mise en œuvre de la stratégie et des au développement de l’entreprise industrielle membre politiques de promotion et d’industrialisation du Mali Promouvoir et développer le secteur industriel du ; de contribuer à la définition, à la mise en œuvre et Mali. L’organisation de la journée de l’industrialisation à l’évaluation des politiques publiques de l’industrie de l’Afrique par l’OPI se justifie par le désir de ; de favoriser le développement des technologies l’Association à faire de la journée une véritable journée spécifiques et des retombées industrielles des actions d’information, de sensibilisation et de revendication de recherche et développement ; de concevoir et de pour le développement de l’industrie malienne. proposer des stratégies globales de développement et de dynamisation du tissu industriel national 3. Présentation de l’ONUDI ; de suivre les dossiers relatifs à la création des entreprises industrielles aux fins de délivrance L’ONUDI, institution spécialisée des Nations Unies, d’autorisations d’implantation en relation avec les a pour mission de promouvoir et d’accélérer la autres services compétents ; d’analyser l’évolution de croissance industrielle durable des pays en voie de la production industrielle tant sur le marché national développement et des économies en transition et qu’international ; de prendre part à l’élaboration des d’œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des accords, traités et conventions à caractère industriel pays les plus pauvres dans le monde en mobilisant liant le Mali à ses différents partenaires ; etc. ses ressources et ses compétences internationales. L’ONUDI assure la promotion des investissements internationaux et des transferts de technologie vers les pays en développement par l’intermédiaire 2. Présentation de l’OPI de son réseau de Bureaux de Promotion des Investissements et de la Technologie (ITPO. Par son active assistance aux acteurs publics et privés, les bureaux nationaux de promotion des investissements de l’ONUDI jouent le rôle de catalyseur d’échanges, entre les institutions et les entreprises des pays en développement en vue de la création de partenariats techniques et industriels favorables à l’ensemble des parties. Le but étant de contribuer au développement des pays, tout en offrant des opportunités aux entreprises et organismes français dans une logique gagnant-gagnant. 4 IMPORTANCE ET ENJEUX ECONOMIQUES DU PROJET L’histoire économique depuis le XVIIIe siècle fait passer le sous-développement comme une situation de non-industrialisation ou de sous-industrialisation. L’industrialisation apparaît dès lors comme la condition sine qua non du développement. Le Mali avec seulement 425 unités industrielles dont 200 boulangeries et 150 imprimeries, abattoirs et autres unités artisanales, fait partie des pays de la sous-région les moins avancés dans ce domaine. Les unités industrielles de notre pays sont essentiellement concentrées dans la capitale. Nonobstant ces chiffres et cette répartition sur le territoire, le secteur n’a contribué qu’à hauteur de 3,6% au Produit Intérieur Brut en en 2010. Pour les industriels maliens, l’industrie de la manufacture souffre d’énormes difficultés. On peut, entre autres, retenir les taux d’intérêt spéculatifs, la fraude intellectuelle, la concurrence déloyale, la contrebande et la contrefaçon, le manque de qualification des ressources humaines, la fiscalité élevé et inéquitable et la pauvreté énergétique. Pour lutter contre ces maux et permettre au secteur de jouer son rôle dans le développement du pays, l’Organisation patronale des industriels du Mali préconise entre autres un certain nombre de mesures, parmi lesquelles on peut retenir : l’aménagement des zones industrielles, l’interdiction de l’attribution des parcelles à usage d’habitation dans les zones industrielles, la révision à la baisse du tarif de l’électricité, la mise en place d’un fond de garantie industriel, la suppression de l’acompte sur divers impôts et taxes (ADIT), la suppression de la taxe sur les activités financières et la réduction de la TVA à 5%, uniquement pour les produits manufacturés. 5
  • 4. RAPPEL DES MOMENTS FORTS DE L’ANNEE DERNIERE La Journée de l’industrialisation de l’Afrique de 2012 a porté sur la thématique de comment accélérer l’industrialisation pour stimuler le commerce intra-africain. En 2011 elles ont porté sur l’Énergie durable pour un développement industriel accéléré, en 2010 sur les Industries compétitives pour le développement de l’Afrique et en 2009 sur l’industrialisation pour l’intégration – fait ressortir l’interaction entre ces deux éléments. Mais fondamentalement l’édition de 2011 aura marqué les esprits. Elle s’est singularisée par la réussite des cérémonies d’ouverture qui étaient présidées au plus haut niveau par M. le Premier ministre, chef du Gouvernement. Elle aura aussi été marquée par la qualité des conférences débats thématiques sur l’industrie animées avec brio par les conférenciers. 4. ILLUSTRATION DE L’EDITION DE 2011 PAR QUELQUES PHOTOS Et comme vous pouvez le constater, voici ci-dessous quelques photos marquantes des journées maliennes de l’industrie de 2011 qui ont porté sur comment accélérer l’industrialisation pour stimuler le commerce intra-africain. EXPOSE DU DISPOSITIF DE L’EDITION 2013 • Comment participer aux journées maliennes de l’Industrie On peut participer aux journées de l’industrie de 2013 es-qualité soit comme observateur, exposant ou sponsor. Si vous êtes intéressé par l’un des statuts ciaprès, prière de contact avec le secrétariat permanent de l’Organisation patronale des industries sis à Niaréla. La participation des industriels maliens étant particulièrement exigée, nous les appelons à réserver leurs stands dans leurs meilleurs délais. • Comment apporter son appui au projet Vous êtes une autorité ou toutes autres personnalités et vous voulez apporter votre contribution à la cause de l’industrialisation au Mali, vous pouvez le faire en prenant attache avec le Secrétariat permanent de l’Organisation patronale des industries sis à Niaréla. 6. INFORMATIONS PRATIQUES Le prix des stands reste fixé à 100 000 FCFA l’unité. Pour toute autre information relative aux Journées de l’industrie au Mali, prière de prendre contact avec le Secrétariat permanent de l’Organisation patronale des industries sis à Niaréla. Secrétariat permanent OPI Secrétariat permanent OPI 5. EXPOSE DU DISPOSITIF DE L’EDITION 2013 Cette année encore le dispositif sera le même : une conférence débat sur la nécessité de l’industrialisation du Mali afin d’alerter une fois de plus sur les plus autorités du pays afin qu’elles prennent davantage conscience du grand retard du secteur industriel malien, afin de prendre les décisions et mesures idoines à la hauteur des enjeux économiques liés à ce secteur, d’impulser une dynamique de croissance qui sera une solution durable à la question de l’emploi au Mali. Un salon d’exposition sur le potentiel industriel du Mali permettra au public de découvrir nos industries et de discuter avec nos industrielles, de même qu’il permettra aux principaux acteurs de l’industrie, aux intervenants gouvernementaux, aux universitaires et aux établissements de recherche de discuter de possibilités de concertation. 6 Diaraba DOUMBIA Perso : ddiaraba@gmail.com Professionnel : opi@orangemali.net Niaréla en face du centre Père Michel de Bamako, près de l’entreprise Nestlé ; Tél : 44 90 14 94, GSM/+ 223 79 01 38 61, Bamako (Mail) 7
  • 5. ANNEXE Bref historique sur la « Journée du développement industriel de l’Afrique » à travers le monde elles aussi la nécessité d’une diversification et d’une transformation économiques jugées indispensables pour que l’Afrique arrive à l’autosuffisance. Il faut rappeler que c’est à Monrovia en juillet - L’Afrique sur le marché mondial : 1979 que l’Assemblée des chefs d’Etats et de 34 des 48 pays les moins avances gouvernements de l’OUA déterminée à prendre des mesures en vue d’une restructuration des fondements se trouvent en Afrique : économiques de l’Afrique adoptait la Déclaration d’engagement de Monrovia à sa 16ème Conférence Le constat a été fait depuis, que pour l’Afrique il ne s’agit qui recommandait de proclamer la période 1980-1990 plus seulement de produire, mais d’être compétitif pour Décennie du développement industriel de l’Afrique. espérer tirer profit des marchés de plus en plus ouverts et concurrentiels. Cette compétitivité nécessaire pour C’est ainsi que par sa résolution 35/66 B du 5 un accès facile aux marchés dépend de la disponibilité décembre 1980 que les Nations Unies décrétaient des ressources humaines qualifiées, d’infrastructures la première décennie du développement industriel économiques viables, d’un cadre juridique favorable de l’Afrique, et que le Conseil économique et social à la prise de décisions commerciales sur les marchés. ANNEXE le progrès technologique, œuvre des perspectives économiques aux femmes et produit des recettes qui permettent aux gouvernements de réduire et d’éliminer la pauvreté. Selon le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) adopté par les dirigeants africains en 2001, la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement passe par l’industrialisation du continent. C’est pourquoi un Programme pour la Décennie du développement industriel de l’Afrique cadre pour l’élaboration et l’exécution de programmes aux échelons nationaux, sous régional, régional et international, a été établi par la Commission économique pour l’Afrique, l’Organisation de l’unité africaine et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel. a recommandait par sa résolution 1987/70, en date du 8 juillet 1987, qu’une évaluation appropriée de la première décennie serait faite enfin d’envisager la proclamation d’une deuxième décennie afin d’accélérer l’industrialisation de l’Afrique (1991-2000). Afin de relever le défi de l’accès aux marchés, les pays doivent coordonner et harmoniser leur point de vue, et parler d’une seule voix en matière de négociations commerciales, notamment dans le cadre des accords de partenariat économique (APE) avec l’Union En février 2008, les chefs d’État africains adoptaient européenne, et dans celui des négociations avec l’OMC. un plan d’action pour l’industrialisation accélérée de l’Afrique. Les stratégies de mise en œuvre ¬ L’industrialisation la solution au correspondantes ont été approuvées ensuite par la Conférence des Ministres africains de l’industrie (CAMI) problème de développement de en 2008. Lors de la réunion de la CAMI organisée en l’Afrique : 2011 par l’Union africaine, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), se Il n’est guère utile de rappeler que la moitié de sont penchés sur la mise en œuvre effective du Plan la population de l’Afrique dispose de moins d’un d’action pour l’industrialisation accélérée de l’Afrique et dollar par jour pour vivre et que 34 des 48 pays sur les moyens d’arriver à un développement industriel les moins avancés se trouvent en Afrique. Il existe durable en Afrique. Les nouveaux engagements un autre élément dont on s’est peu préoccupé ces étaient fondés sur les initiatives régionales déjà dernières années, le rôle de l’industrialisation dans adoptées, comme le Plan d’action de Lagos (1980), le l’élimination de la pauvreté. On oublie que c’est Traité d’Abuja établissant la Communauté économique l’industrie qui ne crée des emplois, accroît les revenus, africaine (adopté en 1991) et l’Alliance pour augmente la valeur des produits agricoles, favorise l’industrialisation de l’Afrique (1996), qui soulignaient 8 9
  • 6. Niaréla en face du centre Père Michel de Bamako, près de l’entreprise Nestlé Tél : 44 90 14 94, GSM/+ 223 79 01 38 61, Bamako (Mail)

×