Your SlideShare is downloading. ×
Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015
Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015
Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015
Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015
Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015
Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015
Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015
Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Livret OPI - Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015

195

Published on

Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015

Mandat du bureau pour le programme 2013 - 2014 - 2015

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
195
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. L’industrialisation duMali, c’est maintenant !Nous avons été élus le 20 octobre2012 grâce à la confiance de nosconfrères pour un mandat de 3 ans.Les problèmes à résoudre et les défissont nombreux mais le challenge serésume à une question simple : leMalipeut-ildevenirunpaysindustrielou est-il condamné à être un paysagro-pastoral et commerçant ?A l’OPI nous pensons que notrepays n’a pas le choix. Un paysdont la population est jeune àplus de 60% (pression sociale enmatière d’emplois), une croissanceinsuffisante inférieure à 5% (il enfaut 7% minimum pour faire reculersignificativement la pauvreté), unebalance commerciale déficitairede 380 milliards de F cfa, uneproduction agricole en croissanceconstante (8 millions de tonnes decéréales sur 2012/2013) avec unbesoin de transformation, nécessitéde diversifier le secteur minier……Ce n’est donc plus une option, c’estun passage obligé ! L’industrialisationestl’uniquesolutionviableetdurableaux différentes problématiques.C’est possible et c’est maintenantqu’il faut le faire…Le document entre vos mainspréconise des solutions efficaceset efficientes pour passer lacontribution du secteur industrielau PIB de 4% à 10% en trois ans aveccomme premier impact concret, lacréation de 50 000 emplois directs.Dix huit mesures suffisent pourlancer les bases d’une Véritableindustrialisation de notre pays. 18mesures dont la moitié (9) ne coûtepas 1 franc Cfa à l’Etat.Notre bureau en fait son plan demandature, notre feuille de route,notre principal instrument detravail.Nous comptons sur l’appui detoutes les personnes (opérateurséconomiques, autorités,administrations, partenairesfinanciers, partenaires audéveloppement) qui pensent quec’est possible et nécessaire.Je répète, c’est maintenant qu’il fautagir !Cyril AchcarPrésident OPI
  • 2. LE BUREAU
  • 3. LES PROBLEMES DE L’INDUSTRIEMALIENNECONSTATLe déficit abyssal de la balancecommerciale (-346 milliards CFA,2011) fait ressortir que noussommes un pays importateur netde produits industriels. Le Premierpays importateur de l’UEMOA.Le poids de l’industrie(manufacturière) dans le PIB estde 5.3%(DNSI,2010). Le taux decroissance était de 5% avant le coupd’Etat du 22 Mars 2012. Il n’a étéde 1.5% en 2012.Environ un tiers de la populationvit sous le seuil de la pauvreté soit36%. Le taux de chômage est de30%.L’Indicateur de développementhumain est parmi les plus faibles0.34. Le budget de l’Etat est financéà hauteur de 40% par des aidespubliques au développement.Le Mali est un pays enclavé avecune économie essentiellementrurale. Il fait partie des 49 pays lesmoins avancés. (PNUD,2010)VISION STRATEGIQUELe Mali est un pays pauvre et trèsendetté avec des potentialités dedéveloppement énormes.Mais, un développement sansindustrialisation est impossible!Une industrie forte crée desrichesses, des emplois et améliorele niveau de vie des citoyens. Unedémocratie forte rend les hommeslibres de créer un environnementstable propice au développementéconomique et social.Nous voulons « Ramener l’industriemalienne à la normalité ! », c’est-à-dire une industrie qui pèse entre10% et 20% du PIB.Des pays comme le Sénégal, laCôte d’Ivoire et le Ghana…l’ont fait,pourquoi pas le Mali ?Le développement sansindustrialisation estimpossible!
  • 4. LES SOLUTIONSSTRATEGIE GLOBALE
  • 5. LES MESURES D’URGENCE DE SAUVEGARDEDEL’INDUSTRIE MALIENNELES REFORMES A MENER(8) actions conjoncturelles(mesures à court terme)• TVA réduite à 5% uniquementpour les produits manufacturés etnon importés, (C1)• Suppression de la taxe sur lesactivités financières (TAF), (C2)• Relecture du décret 299/P-RMdu 03 juin 2002 portant sur larépartition des produits amendesconfiscations, pénalités,frais depoursuite et de primes sur lesrecettes budgétaire, (R1)• Redynamisation des structurestechniques chargées de la luttecontre la fraude et la concurrencedéloyale, (C3)• Impliquer l’OPI dans le processusd’attribution de parcelles àusage industriel via le conseild’administration de l’AZI, (R2)• Application du Tarif extérieurCommun (TEC) aux produitsfrauduleusement originaires del’UEMOA et de la CEDEAO dontl’agrément TPC est contestable,(R3)• Changement de pays deperception des droits sur lesmatières premières des produitsindustriels originaires de l’UEMOA.Les droits doivent être perçus dansle pays de consommation et nonplus dans le pays de production dupoint de vue juridique et éthiquecf. le traité sur les règles d’origine,(R4)• Appliquer rigoureusement lesvaleurs de référence aux produitsnon originaires. (R5)(10) Actions structurelles( mesures à moyen terme)• Accélérer la mise en place d’unfonds de garantie et d’un fondsd’investissement national pour lesEntreprises Industrielles, (C4)Légende(C):mesures qui coûtent à l’Etat , (R):mesures qui ne coûtent rien à l’Etat
  • 6. • Suppression de l’entrepôt privé(régime suspensif) à l’entrée desproduits finis qui concurrencentl’industrie nationale, (R6)• Réduire le coût de cession desparcelles des zones industrielles,(C5)• Interdire l’attribution de parcellesà usage d’habitation dans les zonesindustrielles et annuler celles déjàattribuées, (C6)• Revoir à la baisse le tarif del’électricité pour les EntreprisesIndustrielles , (C7)• Abaissement de l’impôt sur lessociétés à 25% au lieu de 30%actuellement et plafonner l’IMF parpalier, (C8)• Institution d’un comité deconciliation fiscale pour lesentreprises industrielles, (R7)• Amélioration de la qualitédes ressources humaines parla formation et l’alternance enentreprise, (R8)• Défiscaliser l’emploi, un emploiformel revient à deux emploisinformels, (C9)• Orienter l’appui des structurespubliques d’aide à l’emploi vers lesprincipaux contributeurs. (R9)

×