Your SlideShare is downloading. ×
Plateformes embarquées
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Plateformes embarquées

355

Published on

Open Wide accompagne ses clients depuis plus de 10 ans sur le choix des plateformes embarquées et propose de partager son expérience à travers cette conférence organisée par CapTronic. Nous aborderons …

Open Wide accompagne ses clients depuis plus de 10 ans sur le choix des plateformes embarquées et propose de partager son expérience à travers cette conférence organisée par CapTronic. Nous aborderons également l’impact du matériel pour le choix du système d'exploitation.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
355
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
18
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Tour d’horizon des plateformes pour systèmes(Linux ?) embarquésPierre Ficheux (pierre.ficheux@openwide.fr)Avril 2013 Conférence OWI avril 2013 1
  • 2. Présentation Open Wide● SSII/SSLL créée en septembre 2001 avec Thales et Schneider● Indépendante depuis 2009● Environ 110 salariés sur Paris, Lyon et Toulouse (depuis janvier 2012)● Industrialisation de composants open source● Trois activités : – OW Système dInformation (Java/PHP) – OW Outsourcing: hébergement – OW Ingénierie: informatique industrielle Conférence OWI avril 2013 2
  • 3. Présentation PF● Ingénieur Arts et Métiers + SupAéro● Utilisateur de logiciels libres depuis 1989● Utilisateur de Linux depuis 1992● Auteur des 4 éditions de louvrage « Linux embarqué » (Eyrolles), 4ème édition parue en juin 2012● Auteur GNU Linux Magazine et Open Silicium● CTO Open Wide Ingénierie, enseignant EPITA Conférence OWI avril 2013 3
  • 4. Introduction● Un système embarqué est l’association « matériel » et « logiciel »● Plusieurs manières d’exploiter le matériel – Application exécutée directement sur le matériel → « bare metal » – Application exécutée dans un OS (Linux, RTEMS, …)● Le matériel est rarement évoqué → banalisation de la plateforme x86● Le cas de l’embarqué est assez différent : – Longue durée de fonctionnement – Consommation ! – Coût pour les produits « grand public »● L’OS permet une abstraction – partielle - de la plate forme Conférence OWI avril 2013 4
  • 5. Informatique industrielle vs embarquée● Informatique industrielle → une application sur une plate forme classique « durcie » – Pas de contrainte mécanique ni énergétique – Souvent du x86 avec un OS évolué (Linux, RTOS, ...) – Utilisation d’un disque dur – Cas typique : banc de test – En général, peu de contrainte concernant l’évolution du système (échange de carte mère x86, POSIX)● Informatique embarquée – Limitation de la puissance matérielle – Portabilité réduite (si pas d’OS ou OS propriétaire) – Utilisation fréquente de solutions mixtes (FPGA) – Introduction récente du multi processeur Conférence OWI avril 2013 5
  • 6. Principales architectures● ARM – Leader officiel de lembarqué – Large spectre d’utilisation (du micro-contrôleur au « serveur ») et de prix !● x86 – Progression dans l’embarqué « complexe » – Reste la plateforme de référence (Linux)● PowerPC – En perte de vitesse sauf sur certains marchés● Plateformes spéciales (Soft core) – Microblaze – Nios II● La qualité des BSP (logiciel) disponibles est un critère fondamental pour le choix de la plateforme (et réciproquement) Conférence OWI avril 2013 6
  • 7. Choix d’une carte mère● Le choix est relativement simple dans le cas du x86 – Compatibilité – Utilisation proche de celle du PC industriel (exemple : PC/104, ITX) – Souvent pour petites séries mais il y a désormais des téléphones x86 !● Choix plus complexe pour ARM – Design de carte ou achat – Design de carte complète ou module CPU – Offre commerciale nombreuse et alléchante au niveau du prix – ATTENTION au support matériel ET logiciel et à la maintenance à long terme (CPU, composants) – Carte de « hobbyiste » vs carte industrielle Conférence OWI avril 2013 7
  • 8. Utilisation de module● Faible encombrement (SODIMM)● Parfois Interchangeable ARM9 / ARM11 / Cortex● Design simplifié – Le module inclut les principales fonctions : CPU, réseau, UART, flash, … – Design uniquement effectué sur les « fonctions » applicatives● On peut évaluer le module grâce à un kit beaucoup moins onéreux que les cartes d’évaluation des constructeurs – Modules <= 100€ – Kit <= 200€ Conférence OWI avril 2013 8
  • 9. Modules i.MX/Eukréa et carte d’évaluationARM9 / ARM11 / Cortex A8/A9 Conférence OWI avril 2013 9
  • 10. Module OVERO / GUMSTIX CPU OMAP3503 (Cortex-A8)Conférence OWI avril 2013 10
  • 11. Carte Armadeus (+ FPGA)CPU i.MX27FPGA Spartan 3A Conférence OWI avril 2013 11
  • 12. Cartes «hobbyiste »● En général des cartes intégrées (pas de module) réalisées en « grande » série – Mini2440 (SAMSUNG S3C24xx) – BeagleBoard / BeagleBone (OMAP) – Raspberry Pi (ARM11) 4000 cartes / jour !● Souvent réalisées dans un but éducatif (BeagleBoard, RPi)● Qualité de fabrication parfois douteuse (Mini2440)● Fragilité électronique (RPi)● Attention au support logiciel (mainline?)● Faible coût → à partir de 22$ pour la RPi A, 35$ pour la B● Utilisation limitée à des maquettes ! Conférence OWI avril 2013 12
  • 13. Carte Raspberry Pi (Rpi) BConférence OWI avril 2013 13
  • 14. Support Logiciel (Linux)● L’intérêt de Linux réside dans l’utilisation de la communauté « There is no embedded Linux, there is only Linux » (D Woodhouse, Intel)● Dans le cas de Linux, 3 niveaux de « compatibilité » – Support mainline → intégré au noyau officiel – « Fork » du noyau Linux (github?) avec évolution – Version spéciale du noyau (tar+gz), peu ou pas d’évolution:-(● L’absence de support mainline est problématique au niveau industriel – Compatibilité avec les « patch » (extensions, corrections) – Évolution de certaines API (réseau, ...) – Qualité des pilotes fournis Conférence OWI avril 2013 14
  • 15. Influence de l’architecture● L’architecture x86 est (quasiment) mainline● L’architecture PowerPC utilise le device tree qui décrit le matériel plutôt que de le définir de manière statique → configuration dynamique au démarrage● ARM Ltd. Fournit le coeur de CPU mais les périphériques (timer, UART, …) dépendent du fondeur● L’architecture ARM est « statique » même si le device tree est en cours d’intégration● Le support (BSP) d’une carte ARM est défini par arch/arm/mach-XXX/board-YYY.* XXX = imx, at91, … Conférence OWI avril 2013 15
  • 16. Linaro● Plusieurs sources pour les noyau (et outils) ARM – Noyau officiel – Constructeurs – Sociétés tierces (Pengutronix, DenX, Mentor Graphics/CodeSourcery…)● Linaro est fondée en 2010 par les principaux acteurs du monde ARM (ARM, TI, Freescale, SAMSUNG, ...)● « Linaro is a not-for-profit engineering organization consolidating and optimizing open source Linux software and tools for the ARM architecture »● Linaro fournit des « engineering builds » pour Android, OpenEmbedded, Ubuntu sur des plateformes ARM de référence → noyau, compilateur● Dernière version = 13.03 Conférence OWI avril 2013 16
  • 17. Linaro, suiteConférence OWI avril 2013 17
  • 18. Démonstrations● Test de différents OS sur Raspberry Pi – Yocto/OE – OpenWrt – RTEMS ? Conférence OWI avril 2013 18
  • 19. Bibliographie● http://www.linaro.org/assets/documents/Linaro_Intro_D ec2012.pdf● http://www.unixgarden.com/index.php/gnu-linux- magazine-hs/linux-et-le-systeme-sur-silicium Conférence OWI avril 2013 19
  • 20. Questions ? Conférence OWI avril 2013 20

×