Cedric Routier Social Dynamics of a Living Lab: Sketch of a Monography

  • 562 views
Uploaded on

3rd ENoLL Living Lab Summer School Research Day

3rd ENoLL Living Lab Summer School Research Day

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
562
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Social Dynamics of a Living Lab : sketch of a monography Cedric Routier – HaDePaS cedric.routier@icl-lille.fr
  • 2. Humanicité : upper view (2012)
  • 3. Today’s purpose• Through the successive visions of this emerging LL, give a sketch of the whole process• Because of the timing: focus is made on visions expressed and a (too) brief look at main topics and their evolution
  • 4. A set of data• Two mains sources – 3 years of personal, institutional and organizational records (2009-2011; 63 documents) from a project’s manager – Own subjective experience of the LL project
  • 5. 2009 2010 2011Official/national reports and documentation 3 2Technical Reports 1 2Press Articles 6 3E-mails 1 5 1Minutes and proceedings (partnerships) 2 7 1Minutes and proceedings (seminar & conferences) 1 3Press releases and booklets 1 1 1Personal notes and minutes (meetings, etc.) 1 13 4Funding forms (sketch / final) 3Charter 1
  • 6. Successive steps : 2009• Context : – « grand emprunt / Investissements d’Avenir » : french public funding under Sarkozy’s government – « éco-quartiers » : vision of cities sustainable development Individual scale Public spaces Density, diversity, citizenship – Aging : future demographical changes in french population and hence, health & caring system
  • 7. Successive steps : 2009• First vision : – Partnership between University and a realty company : based on social needs and shared values – 2 Major trends : sustainable development and housing innovation
  • 8. Successive steps : 2010• Context : – Same public funding (most notbaly : point 5) – First mention of the Llab’s concept: applied to the whole area (« Humanicité »)• Trends : – « Intense » cities and sustainable development – And… Llab (urban, economical & social development) Disabilities, aging and Pedagogic aspects citizenship of vulnerable people
  • 9. Successive steps : 2010 • 7 (!) visions/definitions found4 types dactivités : émergence d’un LL Evaluer lexpérience Humanicité; « un collectif dacteursdévelopper un sur un quartier puis sappuyer sur « une invités par luniversité pournouveau "bien innovant méthodologie de conception réfléchir et explorer lesvivre ensemble"; (urbanisme, vie appelée Living lab consistant à nouvelles formes delanalyser; élargir sociale, culture faire participer, en interaction et "fabriquer" une villedu local à la urbaine, mobilité, en un même lieu, lensemble des intégrant le handicap, laquestion urbaine; paysage, acteurs concernés par une dépendance et la pratiqueétudier dautres biodiversité…) dans question au travers dun de la citoyenneté ;questions telles perspective Dvpt partenariat entre chercheurs, luniversité montre ainsique laccueil de la Durable et PPP entreprises, associations, son intérêt « de se rendrepersonne (collectivités citoyens et autorités locales » plus compétent dans lehandicapée… locales + (July) domaine de lurbanisme(April) entreprise) (May) durable » (December)
  • 10. Successive steps : 2010pour les usagers: lieu dexpression, de reconnaissance, identification de besoin, formation par et pour les usagers,coauteur de linnovation, un espace de démocratie ; pour les entreprises, innovation, lexpérimentation, évaluation,certification, veille technologique des usages ; pour les soignants et accompagnants, un espace de dialogue directavec les personnes dont elle soccupent, décloisonnement, formation expérientielle continue, ressourcement,rencontre permanente, meilleure perception et enrichissement du projet de vie, partage dexpériences ; pour lesenseignants-chercheurs, espace pour inscrire luniversité dans la ville et inscrire la ville dans luniversité, lieudinnovation pédagogique, transfert dinnovation, valorisation sociale, questionner les politiques publiques, donnerdu sens à la recherche, pôle attractif ; pour les associations, lien social, rencontre des acteurs différents et nouveaux,trouver leur place dans projet urbain, mutualiser des moyens, évaluer laction menée par une association, évaluer lesbesoins de populations, lieu de visibilité et dinventivité ; pour les collectivités locales, favoriser la création dunquartier avec ses équipements et infrastructures, répondre aux problèmes délus, service de la population, attractivitéde la ville, exemplarité, réinvention démocratie locale (June)favoriser des actions collaboratives entre les acteurs à léchelle du quartier ; objectifs = évaluer le fonctionnement duvivre ensemble sur le quartier; expérimenter des dispositifs nouveaux et réponses innovantes et adaptées auxquestions et difficultés de personnes malades, handicapés ou dépendantes, en lien avec le pôle HDC ; favoriser laconception de produits et services innovants centrés sur les usages en lien avec les entreprises partenaires; inspirer lamise en oeuvre de lensemble de la zone (Tournebride) plus alimenter le débat sur les questions urbaines (July)Favorise le développement économique et social sur le quartier de ville Humanicité, construire un projet urbaincomme outil au service de développement économique et social et lanimation de quartier: "plate-forme dinnovationà durée déterminée, réunissant les réseaux constitutifs d’Humanicité, et qui déterminera les études, les problèmes,les actions, « poil à gratter », peut déclencher toutes les questions et les soumettre aux ateliers de co-conception".Organisé par trois objets, avec niveau politique, stratégique et opérationnel : commission éco quartier et groupeprojet rectorat ; association de personnes et de réseaux constitutifs dHumanicité ; initiative des habitants. LL auniveau stratégique: un comité de pilotage et un directeur permanent. Le groupe rectorat projet et la commissionconstituent lassociation du réseau constitutif dHumanicité; un comité de pilotage mobilise les acteurs sur problème àrésoudre et prépare la structuration du LL (thèmes, grille dappel à projet validé par le groupe rectoral projet)(November)
  • 11. Successive steps : 2010• Main lines – A variable mention of stakeholders among visions – Visions of a more and more political/territorial and urbanistic nature – A concern : welcome disabled peoples without limiting a shared way of living to them (avoid a « ghetto » stigma) – LLAb as a sustainable and urban development tool – Soft emergence of the governance topic… – ...with different commissions identified (at least 4, with different stakeholders)… – … with an evolution from a democratic, then more managerial, and then again more co-elaborative view of the area governance
  • 12. Successive steps : 2010• Main lines – Simultaneously, emergence of the « area / Llab » distinction – « The » Llab • An animation and development tool, distinct from the area • A name : « the Humanicité workshops » • A unifying theme : « accessibility » (conjunction of all trends + different acceptions) • A place…yet to be discussed
  • 13. Successive steps : 2011• « Accessibility » topic strenghtened…• …through a co-elaborative seminar (extended set of stakeholders)• If « official » visions are expressed… (tools, governance, press)• …interesting concerns remain : – Is there only co-elaboration to a Llab ? – Animation and roles of stakeholders : stand-by ? – Name, web links, physical space : unclear – A conceptualized vision (private agency) ruled out
  • 14. Successive steps : 2011le concept Humanicité "Mettre en réseau les « espace de vie qui organise à partirest de renouer avec les différents acteurs du des situations réelles parfoispratiques urbaines, futur quartier, partager simulées (test dexpérimentation)soigner le dialogue entre les connaissances, pour lémergence dinnovations centréesespace public, espace concevoir en commun sur les usages. Il met en dynamiquecollectif, espace privatif ; des solutions adaptées collective de vrais utilisateurs avectisser de la vie, de la ville aux problématiques du les entreprises, les chercheurs, lesà léchelle du piéton, quartier" ; thèmes = acteurs de la vie sociale, culturelle,appropriées au vivre imaginer la mobilité de artistique, politique, administrativeensemble ; ouvrir les demain, réfléchir aux pour faire émerger de nouvelleséquipements sur la vie, services à mettre en idées de produits et de services, lescréer les conditions du place, favoriser le lien tester, les adapter, les déployerlien social (January) social (April) et/ou les commercialiser » (May)
  • 15. Successive steps : 2011• Hence : serious concerns adressed in the end: – Should a private partner rule and manage the Llab ? – Should the « disability, aging and citizenship » topic be strengthened ? – Or should one capitalise on results of the « accessibility seminar » ?• At this stage : – Second option chosen as the context of LLab – Third option is re-asserted as its main topic (area animation ; well-being and quality of life => « values ») – A physical space is chosen (heart of the area)
  • 16. What we retain• As an ANT approach might guess : – any new set of actors, social trend and governance mode leads to a new definition/vision of the LL – In return, any new vision subsequently cristallize a temporary network…• So : – local details vs. global process… – …or global vision embedded in any set of local details ?
  • 17. A set of questions… for the future• Funding and governance often remained unclear / unresolved• Is there a generic/transferable model : – of emergence, – of building – of governance – and of business for living labs ?
  • 18. Humanicité : upper view (2012)