Your SlideShare is downloading. ×
Le Soleil, Moteur De Lhumanité
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Le Soleil, Moteur De Lhumanité

1,480

Published on

Published in: Technology, Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,480
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1,249
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Les panneaux solaires thermiques et photovoltaïques. Jean-François MAISSIN Attaché spécifique 063 / 608 433 [email_address] Le Soleil, moteur de l’Humanité. Hobscheid, le 19 février 2009
  • 2. Introduction
    • Objectifs
      • Acquérir des notions fondamentales sur les technologies
      • Encourager au développement des énergies renouvelables
      • Répondre à vos questions
    • Thèmes
      • Préambule
      • Les capteurs solaires thermiques
      • Les panneaux solaires photovoltaïques
  • 3. Notion fondamentale ! Quelle est l’unité de base énergétique ? Le kilowattheure (kWh) 1 kWh, c’est… • l’énergie dépensée chaque jour par un être humain. • la consommation d’une ampoule de 50 W pendant 20 heures. • la consommation d’un fer à repasser pendant 1/2 heure. • l’énergie nécessaire pour chauffer 20 l d’eau de 10 à 53°C. • en moyenne 300 g de CO 2 rejetés dans l’atmosphère. • parcourir 2 km en voiture (150 g/km). • brûler 0,1 l de mazout ou 0,1 m³ de gaz
  • 4. Les consommations dans le logement Source : Atlas énergétique de la Région Wallonne  NON au renouvelable – OUI à l’URE !
  • 5. LES CAPTEURS SOLAIRES THERMIQUES
  • 6.
    • Il existe deux types de capteurs dans le commerce.
    Technique Capteurs plans Capteurs à tubes sous vide
  • 7. Technique
    • Les capteurs plans
    • Les capteurs à tubes sous vide
    Cadre : boîtier isolation Couverture en verre solaire Absorbeur en cuivre (serpentin) Surface absorbante
  • 8. Technique
    • Schéma d’installation
    Groupe de transfert (circulateur + régulation) Capteurs solaires Ballon de stockage Utilisation d’ECS Appoint chaudière
  • 9. Technique
    • Conditions de bonne utilisation : orientation et inclinaison
     Idéal : orientation plein sud avec une inclinaison de 35°
  • 10. Technique
    • Influence du type de capteur
    Les capteurs à tubes sous vide ont un meilleur rendement (+20%) mais sont plus fragiles et plus coûteux (+25-30%). Capteur plan Capteur à tubes sous vide
  • 11. Technique
    • Influence de différents paramètres sur le taux de couverture solaire
  • 12. Technique
    • En résumé, à quoi faut-il être attentif afin d’obtenir les meilleurs
    • résultats avec un système solaire ?
    • Les panneaux à tubes sous vide sont plus performants (+20%) mais coûtent plus cher (+20-25%) et ont en général une durée de vie plus courte (15-20 ans).
    • Il faut, autant que possible, orienter ses panneaux vers le sud et les incliner sous un angle proche de 35° par rapport à l’horizontale.
    • La production d’ ECS solaire demande à être vigilant quant à sa consommation si on veut assurer une couverture maximale grâce à ce dispositif.
    • En règle générale, un dimensionnement optimal de l’installation doit permettre de couvrir entre 50 et 60% de notre consommation en ECS.
  • 13.
    • la circulation du fluide caloporteur entre les capteurs et le ballon ;
    • la température dans ce dernier ;
    • des fonctions d’optimalisation du système (dégivrage par exemple) ;
    • des fonctions de sécurité (limitation / arrêt en cas de surchauffe) ;
    • l’intégration des divers appareils producteur s e t utilisateurs de chaleur
    • (capteurs, chaudière, ballon, échangeurs, circuit(s) d e chauffage)
    • connectés sur le système.
    • La régulation
    • La régulation est un élément « discret » de l’installation qui en constitue vraiment le cœur et le cerveau !
    • C’est un dispositif électronique regroupé avec le circulateur dans un même boîtier. Des sondes placées dans l’installation, le circuit caloporteur, à différents emplacements permettront de gérer :
    Technique
  • 14. Aides et primes à l’investissement L’ Etat fédéra l, la Région Wallonne, la Province de Luxembourg et certaines communes octroient des réductions d’impôts ou primes à l’installation de capteurs solaires thermiques . L’installation doit être réalisée par un installateur enregistré et agréé SOLTHERM     Commune de………….. 400€ (minimum 2m²)   1500€ (de 2 à 4 m²) + 100€ par m² supplémentaire avec un maximum de 6000€   Réduction d'impôts s'élevant à 40% du montant de l'investissement (TVAC) plafonnée à 3440€ pour les dépenses 2008 (exercice 2009)  
  • 15. Exemple concret
    • Coût d’une installation « standard » pour une famille de 4 personnes
    • Matériel et installation
    • Entretien
    • L’entretien se résume à peu de choses : nettoyage des capteurs et vérifications de routine (niveau du fluide caloporteur p. ex.). Le propriétaire peut se charger lui-même de ces tâches. Une bonne installation est conçue pour fonctionner sans intervention technique sauf accident ou incident.
    • Consommation électrique
    • Le système de régulation et le circulateur consomment environ 50 kWh par an.
    6.300 € Total 200 € Connexion à la chaudière ou résistance + anode 1.600 € Main d'œuvre 270 € Tuyauterie et isolant 980 € Régulation 1.480 € Ballon de stockage 300l 1.770 € Capteurs solaires (5m²)
  • 16. Coût de l’installation après la réduction d’impôts et la déduction des primes : Rentabilité et CO 2 évité ? ( * ) Exemple concret
    • Chauffage ECS au fuel :
    • Economie annuelle : 180€ (220l)
    • Temps de retour simple : ± 10 ans
    • CO 2 évité par an : 600 kg
    • Chauffage ECS à l’électricité :
    • Economie annuelle : 300€ (1700kWh)
    • Temps de retour simple : ± 6 ans
    • CO 2 évité par an : 800 kg
    ( * ) : Calcul basé sur une consommation journalière en ECS de 150l avec un taux de couverture solaire de 55% Pour chauffer 100 litres d’eau à 60°C, il faut environ 0,65 litre de fuel ou m³ de gaz… Calculé à 0,8€ le litre de mazout / 0,18€ le prix moyen du kWh électrique 1.780 € Coût réel de l'installation 0 € Prime communale 400 € Prime de la province de Luxembourg 1.600 € Prime de la Région Wallonne 2.520 € Réduction d'impôts 6.300 € Coût total de l'installation (TVAC)
  • 17. LES PANNEAUX SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES
  • 18. Technique Les panneaux solaires photovoltaïques transforment directement la lumière en électricité. Les cellules photovoltaïques (unité de base) produisent du courant continu à partir du rayonnement solaire. Les cellules sont assemblées en modules photovoltaïques constituant les panneaux proprement dits.
  • 19. Technique
    • Il existe deux types de panneaux dans le commerce.
    • Les cellules à structure cristalline
      • Silicium polycristallin (les plus courants)
      • Silicium monocristallin
    • Les couches minces
      • Couche de semi-conducteur posé sur un substrat (CdTe, CIS,...)
  • 20.
    • La puissance crête est la puissance délivrée par un module solaire dans des conditions de référence :
      • Irradiation solaire de 1000 W/m²
      • Température de 25°C
    • En d’autres termes, un module de 200 W c développera une puissance électrique de 200 W sous un ensoleillement de 1000 W/m², c-à-d dans notre région, sous un soleil perpendiculaire par ciel serein.
    • Le rendement
    • Exemple: un panneau de 200 W c a une superficie de 1,6 m²
      • Sa puissance crête par m² est de 200 / 1,6 soit 125 W c /m²
      • Le rendement de ce panneau est donc de : 125 / 1000 = 12,5 %
    Ce paramètre est particulièrement utile pour juger de la qualité d’un module! Notions utiles : puissance crête et rendement Technique
  • 21. Technique
    • Autonome
      • Pour les sites isolés
      • Nécessité de stockage de l’énergie (batteries)
    • Raccordée au réseau
      • Nécessité d’un onduleur pour transformer le courant continu en courant alternatif
      • Le réseau utilise le courant excédentaire en cas de surproduction par rapport aux besoins
    Type d’installation
  • 22. Schéma d’une installation raccordée au réseau Technique
  • 23. Technique
    • Compteur d’électricité verte
      • Il comptabilise les kWh produits par l’installation
      • Il permet de calculer le nombre de certificats verts (CV)
    • Ces données sont essentiel le s afin de calculer la rentabilité de l’installation et de gérer efficacement ses consommations !
    • Compteur classique
      • Il tourne à l’envers au cas où la production est supérieure à la consommation (compteur sans cliquet)
      • Si c’est un compteur bi-horaire, l e mécanisme de compensation fonctionne par plage horaire
    Le compteur, élément essentiel de l’installation
  • 24. Technique
    • Conditions d’une bonne utilisation
    • Orientation et inclinaison
    • Les panneaux solaires offrent le meilleur rendement lorsqu’ils sont orientés plein sud avec une inclinaison de 35° par rapport à l’horizontale.
    • Cependant, on peut conseiller :
      • Orientation : SO  SE
      • Inclinaison : 15 à 50° par rapport à l’horizontale
    Une surface perpendiculaire au flux lumineux capte davantage de rayons lumineux que la même surface disposée avec un angle différent.
  • 25. Technique
    • Conditions d’une bonne utilisation
    • Ombrage : à éviter à tout prix !
    • Température
    • Une augmentation de la température des cellules provoque une diminution de leur rendement.
    •  Importance de la ventilation des panneaux par l’arrière
    • Propreté
      • Eviter les endroits poussiéreux
      • Nettoyage avec la pluie mais vérification annuelle nécessaire
    Exemples d’ombrage pouvant réduire de 50% la puissance d’un module Exemple d’ombrage pouvant réduire la puissance d’un module à 0 !!
  • 26. Technique
    • Type de structure
    + 20 à 30% de rendement par rapport à un type fixe Fixe Mobile (suiveur) Orientable Surimposition
    • Facilité de pose
    • Ventilation des modules
    Intégration
    • Intégration architecturale
    • Economie de matériaux
    • Problème de ventilation
  • 27. Quelques chiffres
    • Une surface de 8 m² de panneaux photovoltaïques correspond généralement à une puissance crête de 1 kW et produit environ 850 kWh en Belgique dans de bonnes conditions.
    • Au niveau du coût, il faut compter environ (HTVA) :
      • 8.000 € pour l’exemple précédent (8 € /W c )
      • 30.000 € pour 5kW c (6 € /W c )
      • 50.000 € pour 10kW c (5 € /W c )
    • La TVA est de 21% pour les habitations de moins de 5 ans et de 6% pour les habitations de plus de 5 ans.
    Pour couvrir l’entièreté des besoins en électricité d’un ménage moyen en Région Wallonne, il faudrait installer une surface de 32 m² ( 4 kW c ) qui produirait annuellement 3400 kWh .
  • 28. Aides et primes à l’investissement Afin de promouvoir la filière photovoltaïque, la Région Wallonne a mis sur pied le plan SOLWATT. Il est composé d’une série de mesures destinées à rentabiliser son installation photovoltaïque assez rapidement. Détails relatifs à l’octroi de la prime de la Région Wallonne : Commune de……………   Prime s’élevant à 20% du montant de l’investissement (TVAC) plafonnée à 3500€ par demandeur (détails tableau ci-dessous)   Réduction d'impôts s'élevant à 40% du montant de l'investissement (TVAC) plafonnée à 3440€ pour les dépenses 2008 (exercice 2009)  
  • 29. Le mécanisme des CV
    • Mécanisme mis en place par les pouvoirs publics afin de favoriser la production d’électricité « verte » ainsi que sa rentabilité.
    • Principe général :
    • La production « verte » de 1000 kWh électriques (=1MWh) permet d’éviter l’émission de 456 kgCO 2 et donne droit à 1 CV.
    • Prix minimum garanti : 65€ - Prix du marché actuel : 90€
    • Plan SOLWATT :
      • Jusque 5kW c : 7 CV / MWh
      • De 5 à 10 kW c : 5 CV / MWh
      • De 10 à 250 kW c : 4 CV / MWh (selon certaines conditions)
    • Et cela garanti pour une période de 15 ans !
  • 30. Exemple concret Installation en surimposition d’une surface de 16m² de panneaux photovoltaïques au silicium polycristallin capable de développer une puissance crête de 2kW et dont la production annuelle s’élève à 1700 kWh. Rentabilité et CO 2 évité ?
    • CV au prix minimum garanti (65€):
    • Economie électricité : 340€
    • Gain CV : 770€
    • Temps de retour simple : ± 7 ans
    • CO 2 évité par an : + de 750 kg
    • CV au prix du marché actuel (90€) :
    • Economie électricité : 340€
    • Gain CV : 1070€
    • Temps de retour simple : 5,5 ans
    • CO 2 évité par an : + de 750 kg
    Calcul basé sur un prix du kWh non consommé moyen de 0,2€ 7.760 € Coût réel de l'installation 0 € Prime communale 2.800 € Prime de la Région Wallonne 3.440 € Réduction d'impôts 14.000 € Coût total de l'installation (TVAC 6%)
  • 31. Etapes d’un projet
    • Estimez la surface de panneaux nécessaire sur base de votre consommation
    • Vérifiez si l’habitation se trouve dans une zone dispensée de permis d’urbanisme (Commune)
    • Demandez et comparez des devis
    • Informez Interlux de votre intention d’installer des panneaux photovoltaïques
    • Commandez votre installation
    • Demandez la réception de l’installation par un organisme agréé
    • Remplissez le formulaire de demande d’autorisation de mise en service (Interlux)
    • Remplissez le formulaire de demande de certificats de garantie d’origine (CGO) et d’obtention des certificats verts (CWaPE)
    • Mettez votre installation en service après réception de l’autorisation par Interlux
    • Remplissez le formulaire de demande de prime en l’adressant à Interlux (4 mois)
    • Gardez vos factures pour attester de votre investissement pour bénéficier de la réduction d’impôts
    • Négociez vos certificats verts et labels de garantie d’origine avec « Les Compagnons d’Eole »
  • 32. Merci de votre attention
  • 33. Plus de renseignements ? Jean-François MAISSIN Attaché spécifique Rue Chantraine, 2 – 6720 HABAY Tél : 063 / 608 433 Fax : 063 / 608 434 jf.maissin@province.luxembourg.be Jean-Luc DELOGNE Eco-conseiller – Responsable énergie Square Albert Ier, 1 – 6700 ARLON Tél : 063 / 212 618 GSM : 0496 / 573 281 j.delogne@province.luxembourg.be MARCHE-EN-FAMENNE Rue des Tanneurs, 11 6900 MARCHE Tél : 084 / 314 348 Fax : 084 / 314 348 [email_address] ARLON Rue de la Porte Neuve, 19 6700 ARLON Tél : 063 / 245 100 Fax : 063 / 245 109 [email_address] Guichets wallons de l’énergie

×