2010S Y N T H È S E D E S D O N N É E S I S S U E S D E L  E N Q U Ê T E O B S E R VA T O I R ELES JEUNES BRETONSET LEURS ...
EDITO        Cette deuxième enquête du Réseau Information Jeunesse        sur les stratégies d’information des jeunes Bret...
SOMMAIRE        EDITO .......................................................................................................
4       INTERNATIONAL, SÉJOUR À LÉTRANGER                                                           n Les types de séjours...
PASSATION ET PROTOCOLE                        DE PASSATION    n PASSATION DU QUESTIONNAIRE    De février à avril 2010, 340...
IDENTITÉ                    DE L’ÉCHANTILLONn IDENTITÉ DE LÉCHANTILLON ÉTUDIÉDans notre échantillon, la part des femmes es...
PASSATION ET PROTOCOLE                        DE PASSATION    > Tableau de redressement de l’échantillon                Id...
1             DE QUELLE MANIÈRE SINFORMENT                 LES JEUNES BRETONS EN GÉNÉRAL ?                                ...
> D’une manière générale, vos besoins d’information                                                      portent surtout s...
n VERS QUI OU QUOI SE DIRIGENT LES JEUNES POUR SINFORMER ?                                                              LA...
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010

684

Published on

étude 2010 :le réseau Information Jeunesse Bretagne a mené en collaboration avec GECE une enquête auprès de 2792 jeunes Bretons âgés de 16 à 30 ans.
Basé sur un questionnaire complet d'une centaine de questions, les réponses faites par les jeunes constituent un retour d'environ 335 000 données.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
684
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Etude sur les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information - 2010"

  1. 1. 2010S Y N T H È S E D E S D O N N É E S I S S U E S D E L E N Q U Ê T E O B S E R VA T O I R ELES JEUNES BRETONSET LEURS STRATÉGIES DINFORMATION Réalisée par le Réseau Infor mation Jeunesse Bretagne www.ij-bretagne.com
  2. 2. EDITO Cette deuxième enquête du Réseau Information Jeunesse sur les stratégies d’information des jeunes Bretons (la pre- mière date de trois ans) témoigne, s’il en était encore be- soin, de la rapidité avec laquelle les jeunes se saisissent des outils de communication devenus si facilement indispensa- bles dans notre société, et en parallèle la rapidité avec la- quelle leurs stratégies de recherche d’informations évoluent. Des différences très nettes se détachent en seule- ment 3 ans…ce qui implique que les professionnels de la jeunesse, informateurs, conseillers, éducateurs, professeurs, non seulement connaissent et utilisent ces mêmes outils, mais anticipent sur leurs usages pour faire évoluer leurs mé- tiers, au service des jeunes. Cette enquête témoigne également des difficultés accrues des jeunes aujourd’hui sur le marché de l’emploi ; ils revien- nent sur leurs difficultés d’orientation professionnelle, et plé- biscitent pour cela plus de liens directs avec le monde de l’entreprise. Ces tendances très nettes seront à prendre en compte par le futur Service Public de l’Orientation qui se met en place en 2011. Les jeunes d’aujourd’hui sont la France de demain, ce sont ces générations qui devront inventer le futur…et trop rares encore sont les élus et décideurs qui les écoutent vraiment, trop préoccupés sans doute par l’immédiat et le court terme. Le Réseau Information Jeunesse, avec ses partenaires, ac- teurs de la jeunesse, doit, plus que jamais, se mobiliser pour qu’enfin les jeunes soient reconnus pour ce qu’ils sont, l’avenir et la richesse de notre société. Soazig Renault Directrice Générale du CRIJ Bretagne 3
  3. 3. SOMMAIRE EDITO ..........................................................................................................................................................................................................................................................3 PASSATION ET PROTOCOLE DE PASSATION ..........................................................................................................................6 n Passation du questionnaire ........................................................................................................6 n Le protocole de passation ..............................................................................................................6 n Identité de léchantillon étudié ..............................................................................................7 n Le redressement de léchantillon ..........................................................................................7 1 DE QUELLE MANIÈRE SINFORMENT LES JEUNES BRETONS EN GÉNÉRAL ? n Le travail, les études et formations professionnelles : premiers besoins dinformation cités par les jeunes Bretons. ....................9 n Plus spécifiquement, concernant le logement ....................................................10 n Vers qui ou quoi se dirigent les jeunes pour sinformer ? ................................................................................................................................11 n Sappuyer sur Internet pour sinformer est une pratique qui augmente avec lâge ............................................................11 n Les éléments moteurs pour choisir leurs sources dinformation ......................................................................................................12 n Une personne qui conseille : 1ère motivation pour aller dans un lieu d’information ............................................................................12 ZOOM SUR ... ..............................................................................................................................................13 2 QUELLES UTILISATIONS DINTERNET POUR LA RECHERCHE DINFORMATION ? n Temps passé sur internet ................................................................................................14 n Lieux principaux de connexion à Internet ................................................................14 n Le principal atout dInternet : son immédiateté ..................................................15 n Un stratégie daccès à linformation sur Internet en corrélation avec lâge des internautes ................................................................15 n Une utilisation des supports internet differente pour effectuer une recherche d’information ........................................................16 n Le nombre de critères de fiabilité augmente avec le niveau de diplôme ....................................................................................................16 ZOOM SUR ... ..............................................................................................................................................17 3 LORIENTATION PROFESSIONNELLE, LA RECHERCHE DUN EMPLOI OU DUN JOB ET LES BESOINS EN FORMATION n Leur connaissance des structures dinformation en matière dorientation professionnelle et de recherche demploi ou de job ..............................................................................18 n Les besoins des jeunes Bretons A - Plus précisément, au sujet de la législation du travail......................................19 B - Au sujet dinformation dordre pratique ........................................................................21 C - Au sujet dinformation sur leurs droits et les démarches ................................21 n Lenvie dévoluer ou de changer de métier parmi les jeunes Bretons ayant un emploi ................................................................22 n Les lieux ressources déterminants dans les parcours des jeunes ? ............................................................................................23 ZOOM SUR ... ............................................................................................................................................234
  4. 4. 4 INTERNATIONAL, SÉJOUR À LÉTRANGER n Les types de séjours réalisés ou envisagés par les jeunes Bretons ....................................................................................................................24 n Les destinations et durées des séjours ............................................................................25 n Lâge de départ des jeunes Bretons fluctue également selon le type de séjour ................................................................26 n La préparation du voyage, notamment en matière dinformation ..........................................................................................................................................27 n Autre indicateur : la quantité d’informations recherchées ........................28 n Quelles informations les jeunes recherchent-ils ? ................................................28 n Éléments déclencheurs pour partir ..................................................................................29 n Sentiment dêtre informé ou pas et besoin dinformation en matière de séjour à linternational ............................................................................30 ZOOM SUR ... ..............................................................................................................................................305 EN MATIÈRE DE TEMPS LIBRE, DE LOISIRS ET DE SPORTS n Estimation du temps libre ............................................................................................................31 n Être avec ses amis constitue le loisir le plus pratiqué par les jeunes Bretons ....................................................................................................................32 n Fréquentation des lieux dans le cadre de leur temps libre ............................................................................................................................34 ZOOM SUR ... ..............................................................................................................................................366 LA PRATIQUE DU SPORT CHEZ LES JEUNES BRETONS n La pratique du sport chez les jeunes Bretons ........................................................37 n Parmi les jeunes sportifs ..................................................................................................................37 n Rester en bonne santé est la principale raison avancée par les jeunes Bretons pour faire du sport ..................................................................38 n Pour les jeunes ne pratiquant pas de sport (un jeune sur trois), les raisons prétextées sont multiples ................................................................................39 n Lengagement bénévole dans les structures sportives ..................................40 n Comment les jeunes sinforment-ils en matière dactivités sportives ? ......................................................................................................................41 n Connaissances des aides liées aux activités sportives ou culturelles ..........................................................................................................................................41 ZOOM SUR ... ..............................................................................................................................................427 QUELLES PRIORITÉS POUR LES JEUNES BRETONS ? n Trois priorités sont majoritairement citées par les jeunes Bretons ....................................................................................................43 n En Bretagne, avez-vous envie de faire quelque chose ? ..............................44 REGARD PAR OLIVIER ALLOUARD n Directeur en charge des études statistiques et économiques à GECE ..............................................................................................................45 PERSPECTIVES PAR CHRISTOPHE MOREAU n Sociologue à JEUDEVI - Chercheur associé au LARES/Université Européenne de Bretagne ................................................................46 CHARTE EUROPÉENNE DE L’INFORMATION JEUNESSE ............................................................................................48 PRINCIPES POUR L’INFORMATION JEUNESSE EN LIGNE ......................................................................................49 CONTACTS Centres, Bureaux et Points Information Jeunesse en Bretagne ..............................................................................................50 5
  5. 5. PASSATION ET PROTOCOLE DE PASSATION n PASSATION DU QUESTIONNAIRE De février à avril 2010, 3400 jeunes Bretons âgés de 15 à 30 ans ont parti- cipé à cette enquête grâce à la coopération denviron 120 structures ré- parties sur la Bretagne. Du fait dun certain nombre de questionnaires inexploitables (incomplets ou non cohérents), 2683 questionnaires ont été utilisés pour réaliser létude. Ce nombre de questionnaires constituant notre échantillon sest tout de même révélé suffisant pour permettre des résultats représentatifs de lensemble des jeunes Bretons. La répartition des répondants par type de structures de passation indique quun tiers dentre eux ont été sollicités au sein du réseau Information Jeunesse Bre- tagne. Ensuite, ce sont les établissements denseignement (lycées et En- seignement Supérieur) qui ont permis de recueillir un grand nombre de questionnaires, représentant 25% de léchantillon étudié. Par ailleurs, 18% des jeunes interrogés lont été via des organismes de formation (MFR, CFA, lIBEP, lAFPA, lAssociation Prisme, etc.) ou encore les réseaux de structures daccompagnement des jeunes en matière daccès à la for- mation, à lorientation scolaire ou professionnelle, à lemploi, etc. (Mission Locales, PAE, CIO, etc.). Ensuite, ce sont les Foyers de Jeunes Travailleurs, n LE PROTOCOLE DE PASSATION des collectivités, des Espaces Jeunes, une Chambre de Commerce et Le protocole de passation était re- dIndustrie, des centres danimation socio-culturelle et un grand nombre lativement simple puisque le de structures travaillant avec et pour les jeunes qui se sont mobilisés : 9% questionnaire était construit de des jeunes enquêtés lont été par lintermédiaire de ces structures. Enfin, manière à être complété directe- 14% des jeunes ont participé à cette étude en complétant leur question- ment par les jeunes. Néanmoins, il naire en ligne via Internet, en dehors dune structure. a été préconisé pour cette passa- > Répartition des répondants tion de faire en sorte quun profes- par type de structures de passation sionnel puisse aider à la bonne compréhension des questions. Le Réseau Information Jeunesse Ces derniers ont complété eux- Bretagne mêmes leurs questionnaires, de 897 jeunes - 33% manière individuelle. Lenquête et Foyers de jeunes travailleurs Les établissement denseignement par la suite son analyse respec- 82 jeunes - 3% 670 jeunes - 25% tent entièrement lanonymat des participants. Enfin, un laps de temps suffisamment long était de- 2307 jeunes bretons Centres danimation Les organismes sont passés par une mandé aux jeunes participants socio-Culturelle de formation structure afin de ou encore auprès des établisse- 99 jeunes - 4% 358 jeunes - 13% répondre à lenquête ments et structures qui avaien t l a responsabilité des jeunes au Chambre de Commerce moment de la passation. AIOA et autres structures et dIndustrrie Cette durée correspondait en daccompagnement (hors réseau IJ) 29 jeunes - 1% 140 jeunes - 5% moyenne à une trentaine de Autres associations 32 jeunes - 1% minutes .6
  6. 6. IDENTITÉ DE L’ÉCHANTILLONn IDENTITÉ DE LÉCHANTILLON ÉTUDIÉDans notre échantillon, la part des femmes est plus importante que celledes hommes. De nombreuses statistiques et études montrent que cesstructures dinformation sont plus fréquentées par les femmes que par leshommes. Sachant que nombre dentre elles ont été sollicitées pour réali-ser cette enquête, cela se répercute sur leur nombre au sein de léchan-tillon. Ce tableau met également en évidence le nombre important desjeunes âgés de 15 à 19 ans dans cet échantillon. Au contraire, celui desplus de 25 ans est bas. Un ajustement sera donc nécessaire pour faire cor-respondre cet échantillon de jeunes à celui de la population bretonnedu même âge. Le paragraphe ci-dessous consacré au redressement deléchantillon permettra de rendre compte plus précisément de ces néces-saires réajustements. Toujours à propos de lidentité des jeunes ayant par-ticipé à cette enquête, leur répartition, selon leur activité principale,montre que la part des élèves et des étudiants dans notre échantillon estlargement majoritaire. Une fois encore, il a été plus facile pour les struc-tures partenaires de cette étude de se tourner vers les plus jeunes, notam-ment ceux encore scolarisés ou étudiants. Un dernier ajustement seradonc requis ici également.> Répartition des jeunes répondants par sexe et classe d’âge(Avant redressement) n LE REDRESSEMENT DE Sexe par âge Femmes Hommes Total LÉCHANTILLON Voir tableau page suivante. 15-19 ans 33% 24% 57% Afin de savoir si notre échantillon 20-24 ans 18% 12% 30% était représentatif, il a été néces- Plus de 25 ans 7% 6% 13% saire de connaître certains chiffres- Total 58% 42% 100% clés issus du recensement 2006 concernant les jeunes Bretons, tels que la répartition selon le sexe,> Répartition des jeunes répondants selon leur activité principale l’âge, le type d’activité et le dé-(Avant redressement) partement dhabitation. NotreElèves, étudiants 63% échantillon (colonne de gauche sur le graphique ci-après) a doncActifs ayant un emploi 21% été comparé avec la populationChômeurs 15% réelle des 15/30 ans de Bretagne (colonne de droite sur ce mêmeInactifs 1% graphique). Par lanalyse de lidentité des répondants, nous constatons que notre échantillon na pas tout à fait les mêmes ca- ractéristiques que la population des jeunes Bretons. 7
  7. 7. PASSATION ET PROTOCOLE DE PASSATION > Tableau de redressement de l’échantillon Identité des répondants Population réelle (daprès l’Insee) Echantillon enquête Observatoire 2010 des 15/30 ans en Bretagne Sexe par âge Femmes Hommes Total Sexe par âge Femmes Hommes Total Sexe par âge 15-19 ans 33% 24% 57% 15-19 ans 17% 18% 35% 20-24 ans 18% 12% 30% 20-24 ans 16% 17% 34% Plus de 25 ans 7% 6% 13% Plus de 25 ans 15% 16% 31% Total 58% 42% 100% Total 49% 51% 100% Population des jeunes par département % Départ. Population des jeunes par département % dhabitation Côtes dArmor 16% Côtes dArmor 16% Finistère 11% Finistère 27% Ille-et-Vilaine 50% Ille-et-Vilaine 36% Morbihan 24% Morbihan 21% Type dactivité % Type Type dactivité % dactivité Actifs ayant un emploi 21% Actifs ayant un emploi 48% Chômeurs 15% Chômeurs 9% Élèves, Étudiants 63% Élèves, Étudiants 40% Inactifs 1% Inactifs 3% De manière à obtenir des résultats • Tranches dâge par sexe : population réelle; dun autre côté, représentatifs des jeunes Bretons, Léchantillon présentait une sur-re- ce sont les actifs en emploi qui y léchantillon a donc été redressé. présentation des filles, surtout des étaient sous-représentés. Ce redressement a consisté à mo- 15-19 ans ; Selon les caractéristiques décrites difier le poids de sondage des in- • Département dhabitation : ci-dessus et afin de coller au plus dividus à partir de certaines La répartition par département près à la réalité démographique variables fondamentales dans la des jeunes Bretons correspondait des jeunes Bretons, léchantillon a description des jeunes Bretons. à peu près à la répartition de donc été redressé (ou pondéré) notre échantillon pour les Côtes selon ces constatations en utilisant Le calage de léchantillon sest fait d’Armor et le Morbihan. En re- les outils statistiques classiques à partir de quatre variables : le vanche, nous avons noté une sur- permettant de donner plus de sexe, l’âge, le type d’activité et le département. En comparant les représentation de l’Ille et Vilaine et poids, ou moins, à certaines caté- chiffres-clés issus du recensement une sous-représentation du Finis- gories des jeunes de léchantillon. et ceux relatifs à notre échantillon, tère dans notre échantillon. nous avons noté des écarts qui ont • Type dactivité : Toutes les analyses de létude de dû nécessairement être corrigés. Dun côté les élèves-étudiants in- ce présent document ont été ef- Plus précisément, ce calage a terrogés étaient sur-représentés fectuées à partir de cet échan- porté sur les points suivants : dans léchantillon par rapport à la tillon redressé.8
  8. 8. 1 DE QUELLE MANIÈRE SINFORMENT LES JEUNES BRETONS EN GÉNÉRAL ? LES BESOINSn LE TRAVAIL, LES ÉTUDES ET FORMATIONS PROFESSIONNELLES : D’INFORMATI ON PREMIERS BESOINS DINFORMATION CITÉS PAR LES JEUNES BRETONSPrès dun jeune sur deux a des be- > Dune manière générale, vos besoins dinformationsoins dinformation concernant le portent surtout sur quels sujets ?travail. Suivent ensuite, citées par1/3 des jeunes, les études/ forma-tions. Ces deux thématiques liées é ntau monde professionnel arrivent sa ns io em ionbien avant toutes les autres. at nt ns e n t sir orm veComme la suite de cette étude le l s sa ona rt t ré or t f es la s l es/ en e po Le é/p Au tiqu vomontre, nous pouvons déjà souli- Le onn ti re ag Le ille s ice m i l na d va t né l tu oy ge nt tu m ra li st ir oi er tra tregner que lexpression de ces be- po bé cu sp sé fa nv sv ju lo st 1 nt La La La La La Le Le Le Le Le Le Lisoins souligne limportance que • • • • • • • • • • • • • • • •revêtent, pour les jeunes, le travailet laccès par la formation, initiale COMMENT LES JEUNES BRETONS S’INFORMENT-ILS ?ou continue, quels que soient leur 49%âge, activité et sexe.Ce sont ensuite les sujets touchantaux loisirs, à la culture et au sport 32%qui sont cités par respectivement26%, 22% et 18% des jeunes.A noter également le besoin din- 26% 22%formation sur le logement ex- 20% 18%primé par un jeune sur cinq. Cette 15%thématique est cependant per- 10% 8%çue très différemment selon les 7% 7% 7% 5% 5% 4% 4%statuts des jeunes (voir graphiquepage 10). Si le besoin dinformation en ma- 23% pour le reste de la population tière de travail reste le premier be- jeune. soin exprimé par chaque Concernant les actifs en emploi, ils catégorie socio-professionnelle, sont près dun sur deux à avoir be- les jeunes en situation de re- soin dinformation en matière de cherche demploi lexpriment, logi- quement, bien plus fortement : ils travail et plus dun sur cinq sur les sont 76% à lexprimer alors que études/formations : ceci montre un n DES DISPARITÉS «seuls» 42% des élèves ou étudiants souhait réel dévolution dans leur PARFOIS IMPORTANTES le citent. Parallèlement, les jeunes travail ou de réorientation profes- DANS LES BESOINS chômeurs accordent une place sionnelle notamment en reprenant DINFORMATION moins importante aux loisirs et à la leurs études, en réalisant une for- culture que les autres catégories DES JEUNES socio-professionnelles : 18% et 11% mation qualifiante, etc. Cette ten- SELON LEUR CATÉGORIE respectivement de besoin dinfor- dance est confirmée dans la partie mation dans les loisirs et la culture Orientation professionnelle de ce SOCIO-PROFESSIONNELLE, chez les chômeurs contre 26% et document (page 18). LEUR ÂGE OU ENCORE LEUR SEXE > Besoins d’information selon les catégories professionnelles Actifs ayant un emploi Le travail 47% 22% 24% 28% 22% 16% Les études / formations Chômeurs Les loisirs 76% 37% 18% 11% 27% 14% La culture Elèves, étudiants 42% 43% 30% 17% 14% 22% Le logement TOTAL Le sport 49% 32% 26% 22% 20% 18% 9
  9. 9. > D’une manière générale, vos besoins d’information portent surtout sur quels sujets ? é nt sa ns io n io at nt t m en ve or l s sa ona bé em rt po lat ré oy t /f es n La ique po Le é/p Le des Le me vo nn ti re ag i l le Au ice La irs Le ail ns na t né l tu iro lit or ge nt tu s m v ra st oi er tra tre cu sp sé fa ju nv sv lo st sl nt Le La La La Le Le Le Le Li • • • • • • • • • • • • • • • • 50% 39% 24% 20% 20% 19% n JEUNES FEMMES 12% ET JEUNES HOMMES : 11% 8% 8% 7% DES BESOINS DIFFÉRENTS 6% 5% 4% 4% 4%1 FEMININ On observe également un clivage entre les jeunes selon leur sexe. Ainsi, les jeunes femmes sont 39%, é nt sa ns soit le 2ème besoin cité le plus tio ju ola ionCOMMENT LES JEUNES BRETONS S’INFORMENT-ILS ? Le ure ma t po t • éné ven souvent, à exprimer des besoins en or l s nv iona em rt t ré s v ent cu s/f tre e es u en matière détudes/ formations Le é/p nn ag La ille La de iq rs t ice v m l ns i na va t lit si iro oy or ge nt tu lt m ra st oi po er tra contre 25% seulement chez les sa sp sé fa lo st b sl nt Au Le La La La Le Le Le Le Le Le Li jeunes hommes. • • • • • • • • • • • • • • • 48% Autres divergences significatives : la place du sport arrive en 3ème position (avec 27%) chez les 28% 27% hommes et seulement à la 9ème 25% 24% place chez les femmes (avec 8%). 19% Enfin, les besoins dinformation en 12% matière de santé et prévention 8% 8% 7% 6% 5% 5% 5% santé atteignent 11% chez les 4% 4% femmes pour seulement 5% chez MASCULIN les hommes. n PLUS SPÉCIFIQUEMENT, CONCERNANT LE LOGEMENT En zoomant sur la tranche dâge grande partie d’entre eux, à ils sont donc plus de 6 sur 7 à ne des 17/18 ans : il apparaît que lentrée en études supérieures pas se préoccuper de cette seulement 14% dentre eux di- ou encore dans la vie active question alors même quils sont sent avoir besoin d’information (travail ou formation profession- ou vont être en situation de re- sur le logement. Pourtant, cette nalisante). Période probable cherche dun logement. période correspond, pour une pour quitter le domicile familial, Ce graphique montre quil faut attendre 22 ou 23 ans pour voir cette préoccupation apparaître > Besoin d’Information sur le logement en % selon lâge chez les jeunes comme priori- taire (en 3ème position en terme de besoin). Or, la difficulté pour 29% 29% 30% 26% trouver un logement reste pour- 22% tant réelle tant sur le plan de lof- 19% 17% 20% 14% fre que sur le plan financier, surtout lorsquil sagit dune pre- 10% 4% mière recherche. Le décalage 0% entre le besoin "réel" dinforma- Âge 15/16 17/18 19/20 21/22 23/24 25/26 27/28 29/30 tion sur le logement et le besoin "ressenti" est important. 10
  10. 10. n VERS QUI OU QUOI SE DIRIGENT LES JEUNES POUR SINFORMER ? LA RECHERCHEPrès de 3 jeunes Bretons sur 4 sappuient en priorité et de se faire connaître auprès D’INFORMATIONsur Internet pour trouver de linformation. Ensuite ils deux et de leurs différents réfé-sont 42% à se tourner vers leurs parents ou la famille rents (famille, écoles et lieux détudes, lieux dactivitéspour sinformer et un peu plus dun tiers vers les amis. sportives et culturelles, etc.).Ensuite, ils comptent sur les médias pour sinformer, Mais ici encore, tous les jeunes nont pas la mêmepour un tiers dentre eux et plus dun sur quatre se di- pratique. Nous pouvons observer des attitudes très dif-rige vers une structure dinformation pour mener une férentes selon leur âge ou encore leur catégorierecherche. Moins dun jeune sur cinq sappuie sur les socio-professionnelle.personnes référentes directes (selon leur activité, sco- > Dune manière générale,laire, étudiante, professionnelle, etc.). Enfin, ils sont auprès de qui vous adressez-vous13% à se débrouiller seuls pour mener une recherche en priorité pour votre recherche dinformations?dinformation.Les interlocuteurs privilégiés des jeunes ont changé ... se urs.par rapport à 2007. L’influence de l’entourage (pa- te ou ima ul )rents, amis), même s’il reste important, a diminué au tc n rm ... e dé s, a ille ts n ui oprofit d’Internet. En 2007, près de 73% citaient les pa- r io di eu at br at ra gr atrents/famille ou les amis, en 2010, ils ne sont plus que e, 1 uc u s so fo ss e ile éd ille m re in rt ob55% à le faire. A l’inverse, l’influence d’Internet est pas- m d s, ru V, p je ve nt Pa t, m fa En res Au ne, os na (T s,sée de 50% en 2007 à 72% en 2010, soit 22 points ne u ér on nt ia ig ct tre is um re r se éd rs te Am Pedaugmentation en 3 ans. Cette différence de com- M St In COMMENT LES JEUNES BRETONS S’INFORMENT-ILS ? N • • • • • • • • •portement nest pas sans conséquences ; il convient,pour les professionnels de linformation, de le prendreen compte dans leurs manières dinformer les jeunes 72%> Comparatif du choix des référents entre 2007 et 2010 Source : Enquête Réseau IJ-GECE 2010 % % 42%Sur 100 jeunes de 15 à 30 ans 36% 2007 2010 Ecart 33% 27% Internet 50% 72% + 22 18% Parents, famille 56% 42% - 14 13% Amis 47% 36% - 11 1% 1%n SAPPUYER SUR INTERNET POUR SINFORMER EST UNE PRATIQUE QUI AUGMENTE AVEC LÂGEDe 66% pour les moins de 18 ans, ils sont 78% à utiliser Ensuite, elles ont tendance à davantage avoir pourInternet et les mobiles pour sinformer après 25 ans. référent les structures dinformation (32% pour lesDe la même manière, se tourner vers les structures femmes contre 23% pour les hommes) et lentouragedinformation pour sinformer augmente avec lâge : (59% contre 51%).sils ne sont que 17% des moins de 18 ans à le faire, ilssont plus dun tiers pour les plus de 25 ans. > Principales sources dinformationInversement, plus on vieillit, plus linfluence de lentou- par tranches dâgerage (Parents, famille et amis) diminue : si plus des2/3 des 15-19 ans sappuient sur leur entourage pour 67% 78% Internet, mobilestrouver des informations, ils ne sont plus que 44% des 72% 66%25 ans et plus. La différence saccentue pour les Entouragejeunes se tournant à la fois vers les parents/famille et 53% 44% (Parents et ou amis)les amis : 30% pour les 15/19 ans, le taux pour les 25ans et plus descend à 13,5%. 37% 36% Structures dinformation 30%A noter également une divergence femmes/hommes 31%en matière de sources dinformation. 17% 29% Médias (TV, presse, radio...)Globalement, celles-ci sollicitent un peu plus desources dinformation que les hommes : 2,5 sources 15 à 19 20 à 24 25 anspar femme pour 2,3 par homme. ans ans et plus 11

×