Your SlideShare is downloading. ×
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Degos Vaccination
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Degos Vaccination

565

Published on

Published in: Health & Medicine, Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
565
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
19
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Hépatite B La vaccination Françoise DEGOS Hôpital Beaujon, Clichy
  • 2. Estimated Incidence of Acute Hepatitis B United States, 1978-1995 80 HBsAg screening of pregnant Infant Cases per 100,000 Population Vaccine women immunization 70 licensed recommended recommended 60 OSHA Rule 50 enacted Adolescent 40 immunization recommended 30 20 10 Decline among homosexual Decline among injecting drug users * men & HCWs 0 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 * Provisional date Year
  • 3. Epidémiologie de l ’hépatite B en France • Taux de portage chronique du virus : 0,66 % • 281 000 porteurs chroniques du virus dont 50% ne le savent pas (INVs 2004) • 1990-94 : ≈ 8000 nouvelles contaminations par an (Réseaux sentinelles) • Soit 20 à 25 000 nouvelles infections par an • Environ 1000 nouveaux infectés chroniques par an • Environ 1000 décès par an liés à l ’hépatite B • Entretien du pool des porteurs chroniques
  • 4. La vaccination contre le VHB Schémas vaccinaux 0-1-6 0-1-2-12 Rôle de l’immunité mémoire
  • 5. Vaccination VHB situation en France au cours de la dernière décennie • Politique vaccinale « universelle » • Vaccination de 28 millions de personnes en 4 ans • Mise à disposition de vaccins hexavalents (D,T,coq, polio, influenza, VHB)
  • 6. MESURE DE L ’EFFICACITE DES CAMPAGNES DE VACCINATION 1) Nombre de sujets vaccinés 2) % de sujets développant des anticorps titre des anticorps (GMT) 3) Incidence des infections par le VHB avant et après vaccination
  • 7. POLITIQUE DE VACCINATION A TAIWAN • Campagnes de vaccination : - 500 000 nouveaux nés par an • Mesure de l ’incidence VHB : - 1985 : 9 % - 1995 : 1 % • Réduction de l ’incidence du CHC
  • 8. 0.7 Incidence per 100,000 6-to-14-year-olds Person-Years 0.6 0.5 0.4 0.3 0.2 0.1 0-to-15-year-olds 0 1975 1979 1983 1987 Birth Year Chang 1997
  • 9. Protection vaccinale contre l ’hépatite B Anticorps neutralisants >10 mUI/ml contrôle guérison infection réplication Infection exposition initiale aiguë Infection cirrhose chronique CHC 1er mécanisme : Neutralisation virale immédiate . La présence d ’anticorps neutralisants (>10 mUI/ml) permet de prévenir l ’infection initiale . Mécanisme protecteur efficace tant que persistance des Ac > 10mUI/ml) Siegrist 2.5.2001
  • 10. Protection vaccinale contre l ’hépatite B 4 -12 semaines contrôle guérison infection réplication Infection exposition initiale aiguë Infection cirrhose chronique CHC Ag Réactivation 4 - 7 jours des B mémoires Anticorps Siegrist 2.5.2001 neutralisants
  • 11. Politique de vaccination • Qui vacciner ? – Nouveaux nés, – Adolescents, – sujets à risques, – Sujets atteints de SEP, famille de SEP ? • Faut il faire des rappels ? À quelle fréquence? • La protection est elle efficace en l’absence d’antiHBs détectable ?
  • 12. Faut il faire des rappels ? • Suivi de 1212 enfants (3-5-11) et 446 adolescents (0-1-6) italiens vaccinés depuis plus de 10 ans (1991-1994) • Mesure anti HBs, anti HBc • AntiHBs > 10MUI/l : immunisés • AntiHBs<10MUI/l: rappel, et re-vaccination si besoin
  • 13. Etude de durée de la protection : observation sur 14 ans en Gambie (vaccination sans rappels) • Protection contre portage chronique du VHB: 94% • Prévention de l’infection (antiHBs) :80% • Présence d’antiHBc (témoin d’infection par VHB) chez 5 à 10% des enfants (dépendant de l’age) • Présence d’antiHBc varie en fonction de l’ancienneté de la vaccination et de la quantité max d’antiHBs Whittle et al :BMJ 2002
  • 14. Bilan après 18 ans de vaccination à Taiwan immunité vaccin Infection aigue VHB chronique Su FH, J Viral Hepat,2008
  • 15. En résumé . La protection à long terme contre l’hépatite B dépend de : 1. la production et la persistance des anticorps . Due à des facteurs génétiques et environnementaux . Expliquée par la persistance des plasmocytes . Durée proportionnelle au titre initial des anticorps 2 .L’ induction des Cellules B mémoire est . proportionnelle au titre initial des anticorps . Réactivée rapidement en 4-7 jours
  • 16. Facteurs impliqués dans la production des antiHBs . Age : nouveaux-nés- adolescents >> adultes . Co-facteurs : HLA, obésité, tabac, sexe masculin, maladies chroniques . Schémas de Vaccination : - quantité d’antigène vaccinal - nombre de doses de primo-vaccination - intervalle entre les doses : si l’ intervalle > 4-6 mois, la 3eme dose est déjà un «rappel » car elle réactive les cellules B mémoire avec affinité accrue pour l’Ag
  • 17. RESULTATS de la VACCINATION EN FRANCE (nombre de vaccinés) • Adolescents : 70 à 80% • Personnel de santé : AP-HP 91% (laborantins :73%, médecins:50%) • Patients en hémodialyse chronique : 80 à 90% • Voyageurs en pays d’endémie :40 à 60%
  • 18. Titres antiHBs Surquin Kidney Int 2009
  • 19. Production anti HBs > 100 mIU/ml HB-ASO2 Surquin Kidney Int 2009
  • 20. RESULTATS de la VACCINATION EN FRANCE(nombre de vaccinés) • Nouveaux-nés de mère porteuses du VHB (détection VHB obligatoire) : 60% • Nourrissons : 30%
  • 21. Couverture vaccinale VHB Pourcentage d'enfants vaccinés 100 80 à l ’âge de 24 mois 60 40 20 0 1997 1998 1999 2001 2007 Années
  • 22. RESULTATS de la VACCINATION EN France (nombre de vaccinés) • Toxicomanes : 30% • Prisonniers : 6 à 15% • Patients VIH positif : 13% • Consultants MST : 40% (3% AgHBs positif)
  • 23. NOMBRE D ’INFECTIONS EVITEES PAR LA VACCINATION en FRANCE - 3000 infections - 3 hépatites fulminantes - 60 à 150 infections chroniques - 15 à 30 CHC
  • 24. Bilan vaccination nouveau nés
  • 25. Complications neurologiques après vaccination :1221 cas - sclérose en plaques (895 cas) - encéphalomyélite aiguë : ADEM - atteintes démyélinisantes périphériques (102 cas) -myofasciites à macrophages
  • 26. Etudes cas contrôle relation vaccin-atteintes démyelinisantes Etude Salpétrière France GPRD NHS HMO Hernan GPRD maladie EAD EAD SEP SEP SEP SEP cas 4,9% 5,5% 4,2% 4,7% 6,7% témoins 3,3% 3,4% 2,1% 5,6% 2,4% OR 1,7 1,8 1,2 0,7 1,3 3,1 IC 95% 0,5-6,3 0,7-4,6 0,3-1,7 0,3-1,7 0,4-4,8 1,5-6,3
  • 27. Risque chez l’enfant • Étude cas - contrôle 1/12 du risque de SEP après vaccination • 143 cas de SEP/ 1122 participants • Couverture vaccinale : 50% • OR après vaccination dans les 6 mois ou dans les 3 ans • OR 1.03 (CI 95% 0.62-1.69) • Pas d’augmentation du risque si vaccin avant le début de la maladie Mikaeloff Y, Arch Pediat Adolesc Med 2007
  • 28. Risque chez l’enfant atteint de SEP • Effets du vaccin VHB et tétanos après un premier épisode de SEP • 356 sujets, suivi moyen 5,8 ans • HR rechute après vaccin VHB 0.78 (0.32- 0.89) • Pas de risque de rechute lié à vaccination Mikaeloff Y et al : Brain 2007
  • 29. Atteintes auto-immunes après vaccination - lupus systémique - arthrite rhumatoïde - thyroïdite - manifestations digestives - diabète - manifestations hématologiques
  • 30. Recommandations conférence de consensus INSERM-ANAES 2003 • Vaccination universelle des nourrissons • Programme de rattrapage des enfants et adolescents • en raison du bénéfice attendu, collectif et individuel à long terme, de la qualité et de la durée de la protection immunitaire, et de l’absence de données actuelles permettant de suspecter un risque d’effet secondaire grave.
  • 31. Recommandations conférence de consensus INSERM-ANAES 2003 – Séro-vaccination OBLIGATOIRE des nouveaux-nés de mères porteuses VHB – Renforcement de la vaccination des personnes exposées
  • 32. Vaccination avant Transplantation Hépatique • 157 patients , 4 doses • Réponse: 31.3% • Re- vaccination : 41.2% • Réponse plus faible en cas de diabète • Pas de différence : age, sexe, cause de la cirrhose Child et MELD Pascasio JM, Transplant Proc 2008
  • 33. Patients VIH pos • Difficulté d’obtenir une vaccination 3 doses: 717 patients eligibles 356 vaccinés • 7% des patients éligibles contaminés pendant la période de l’étude • Réponse varie avec le sexe, (F>M), la charge virale (0.001) et les CD4 (0.006) • Possibilité de réponse quelle que soit l’importance de l’immunodépression Bailey CL, Int J Infect dis 2008
  • 34. Vaccination contre le VHB le point de vue des hépatologues • Promouvoir la vaccination universelle des nourrissons • Programme temporaire de rattrapage de la vaccination à destination des enfants et des adolescents • Vaccination des patients ayant un risque élevé d’exposition – Personnel de santé – Sujets exposés par comportement à risque AFEF, communiqué de presse, 13/12/2007
  • 35. Conclusions • Importance des études épidémiologiques • Bonne pratique de la vaccination • Définition des populations à risque • Implications des autorités de santé dans la prévention

×