Your SlideShare is downloading. ×
[Riset] Atelier Cartes Conceptuelles
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

[Riset] Atelier Cartes Conceptuelles

982
views

Published on

Published in: Education, Technology

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
982
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • Commençons par dire qu’il existe plusieurs types de représentations visuelles. La liste des possibilités est très grande et je vous propose de l’explorer par vous-même en consultant le site que je vous montrerai tout-à-l’heure (diapo suivant). Il ne s’agira pas de mémoriser la bonne centaine de possibilités listées mais seulement de vous rendre compte que, d’abord, la représentation visuelle sera différente selon ce qu’on veut montrer et, qu’ensuite, diverses représentations peuvent être adéquates pour traiter un sujet, selon sur quel aspect l’accent doit être mis. Pour résumer, il est important de garder à l’esprit que les cartes conceptuelles – sous leurs diverses formes que l’on gardera vagues pour l’instant – permettent de particulièrement bien rendre compte des STRUCTURES et des PROCESSUS, mais pas facilement des deux en même temps. Les éléments de contenu qui vont soutenir la construction de la cartes peuvent être de diverses natures, comme on le voit ici. On peut partir: de données à interpréter avant de pouvoir en dégager un sens d’informations recherchées dans un ou plusieurs textes pour identifier les différences dans la définition des concepts de concepts ou d’idées que l’on mettra en relation pour faire apparaître une structure de raisonnement d’éléments de stratégie dont on pèsera la pertinence et les conséquences, de manière à élaborer une décision d’une métaphore initiale que l’on décomposera pour en évaluer la pertinence de composants visuels que l’on articulera entre eux pour dégager une interpétration. Ce ne sont là que des exemples pour introduire la grande variété de « produits finis », cartes et mises en forme de toutes sortes qui témoignent de la richesse de ce « langage ». 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • On utilise différents termes pour parler des cartes conceptuelles. Celui que l’on utilise habituellement est « mindmap », bien qu’on ne les appelle pas toujours comme cela. Les « mindmaps » sont un certain type de carte conceptuelle, nous y reviendrons un peu plus tard. Toutefois, Il y a de nombreux autres types. Les arbres de décision sont très commun. Les cartes de connaissances, bien qu’elles ne soit pas toujours appelées ainsi, sont souvent utilisées dans le domaine de l’éducation. Les « argument map » sont aussi intéressantes. Avant de pouvoir décider de quel logiciel nous voulons, il est donc impératif de savoir quel type de carte nous voulons dessiner et c’est l’objectif principal de cette conférence. Je vais tenter de vous montrer que ce n’est pas tant une question de logiciel que de savoir ce que vous voulez en faire. 56’’ 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • Quand est-ce qu’une carte conceptuelle permet d’avoir une meilleur compréhension. (phrase partielle)? Les contextes d’utilisation peuvent être variés. Cela peut être pour son travail personnel, mais aussi pour identifier des idées et des processus, organiser des connaissances antérieures, organiser de la documentation, pour partager et collaborer sur des idées, et ainsi de suite… . Lorsqu’elles sont données par l’enseignant, elles peuvent être utilisées comme une manière de présenter la connaissance, comme un résumé et donc utilisé après un cours « classique » ou elles peuvent être utilisées pour organiser du matériel ou de la documentation pour les étudiants et ainsi de suite… . Quand elles sont construites par l’étudiant, les cartes conceptuelles peuvent servir à prendre des notes, pour faire des comparaisons avec les travaux ou le point de vue d’autres étudiants, comme une façon d’organiser le matériel dans un groupe ou pour réviser un contenu difficile. 4’05’’ 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • Le premier choix est relatif à la segmentation de l’information. Il consiste à identifier les nœuds qui sont en fait des concepts ou des idées. Un nœud est généralement composée d’un mot ou d’un petit nombre de mots et les nœuds peuvent être différenciés ou regroupés à l’aide de couleurs ou de formes. Nous reviendrons sur cet aspect un peu plus tard. Une fois que vous avez choisi votre concept central. Vous allez chercher à trouver un autre concept (donc un autre nœud) et à expliciter le lien entre les deux. Cette relation peut aussi, au besoin, être codée par une couleur. Ce que vous voyez sur la diapositive précédente constitue l’élément minimal d’une carte conceptuelle, quel que soit le type de carte que vous allez dessiner, on appelle cela la proposition. 11’05’’ (2’40’’) Une proposition est constituée, de deux idées ou concepts résumés par un mot-clé ou une petite série de mots et que l’on relie de manière explicite en identifiant une relation (souvent au moyen d’une flèche). En restant très schématique, on peut affirmer qu’une carte conceptuelle est l’assemblage de plusieurs propositions. 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • Le second choix que vous devez considérer rapidement est la manière dont vous voulez coder vos informations. Ci-dessus, vous pouvez voir plusieurs de ces boîtes qui représentent des idées et les relations afférentes. Elles peuvent être, comme sur la carte de gauche, codées par la forme et la couleur ce qui signifie que tous les éléments bleus ont leur propre signification et tous les verts en ont une autre. Les boîtes sont aussi regroupées par forme, le concept central est représenté ci-dessus par un octogone et les autres types de boîtes représentent d’autres connaissances. Toutefois, ceci n’est pas une obligation et vous pouvez aussi bien opter pour un codage linéaire, que l’on peut voir sur la partie droite de la diapositive, 3’50’’ où tous les concepts sont visuellement représentés de la même manière . Dans ce cas, la hiérarchie est transmise les liens entre les concepts qui sont exprimés de manière explicite sur la carte de droite. 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • Il est bien sur possible d’associer les deux types de codage dans une seule et même carte, comme vous pouvez le voir ci-dessus, et ainsi regrouper différents concepts en ajoutant ainsi une nouvelle dimension au codage. Dans cette exemple, cela signifie qu’il existe un lien logique plus fort entre les trois concepts entouré en pointillé rouge que par rapport aux autres qui sont simplement reliés. Le codage ne connaît pas de véritable limite, vous pouvez utiliser toutes les formes, couleurs ou liens qui vous semblent pertinentes. La seule contrainte est que votre codage doit être compréhensible pour le lecteur. Il est important de garder à l’esprit que la façon dont vous codez une carte n’est pas forcément évidente pour une tierce personne. 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
  • Transcript

    • 1. Cartes conceptuelles Nadia Spang Bovey, Faculté des Lettres - RISET Atelier-midi, 1 er mars 2011
    • 2. Sommaire
      • Introduction: types et usages
      • Construire la carte conceptuelle
        • Choix I – segmentation
        • Choix II – codage
        • Choix III - hiérarchisation
      1er mars 2011 Cartes conceptuelles
    • 3. Les types de représentations visuelles
      • Données
      • Information
      • Concepts, idées
      • Stratégie
      • Métaphore
      • Composants
      1er mars 2011 PROCESSUS STRUCTURE Cartes conceptuelles
    • 4. Vocabulaire… 1er mars 2011 Carte conceptuelle Carte de connaissances Réseau sémantique Carte de domaine Carte de causalité Mindmap Arbre de décision Carte d’arguments System map Flow chart Cartes conceptuelles
    • 5. Contextes d’utilisation 1er mars 2011
      • Etablie par l’enseignant
      • présentation
      • résumé
      • organisation
      • Construite par l’étudiant
      • prise de notes
      • comparaison avec les pairs
      • organisation
      • révision
      • Pour soi-même
      • identifier les idées et processus
      • résumé des connaissances préalables
      • organisation de la documentation
      • partage et collaboration
      Cartes conceptuelles
    • 6. Construire la carte conceptuelle 1er mars 2011 Un processus très individuel Cartes conceptuelles
    • 7. Choix I: la segmentation 1er mars 2011 Ceci est appelé une proposition Une carte conceptuelle = une série de propositions Cartes conceptuelles LIEN (nature de la relation) NOEUD (concept) (idée) = mot (s) peut être codé par couleur ou par forme NODE (concept) (idée) = mot (s) peut être codé par couleur ou par forme
    • 8. Choix II – le codage 1er mars 2011 Cartes conceptuelles
    • 9. 1er mars 2011 http://savonlinnakampus.joensuu.fi/ahlberg/index.htm Cartes conceptuelles
    • 10. Choix III: la hiérarchie 1er mars 2011 En arbre (concept central, clusters) Forme libre (réseau, système) Cartes conceptuelles