Your SlideShare is downloading. ×
  • Like

Loading…

Flash Player 9 (or above) is needed to view presentations.
We have detected that you do not have it on your computer. To install it, go here.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Séminaire formation juges

  • 390 views
Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
390
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Séminaire de formation de Juges CNOA décembre 2010
  • 2. Séminaire de formation de Juges
    • Sommaire
      • Structures de la FFSG
      • Activités – Formation - Evaluation
      • Devoirs et obligations des juges
      • Critères d’évaluation - ISU Judging system
      • Session pratique de jugement
      • Jugement des tests
  • 3. Séminaire de formation de Juges
    • Structures de la FFSG
  • 4. Structures de la FFSG
      • Le président : Didier GAILHAGUET
      • Le Bureau Exécutif : chargé de statuer sur les décisions courantes et la vie de la fédération.
      • Le Conseil Fédéral : chargé d’une mission générale de surveillance et de contrôle
      • La Direction Technique Nationale : chargée du sport de haut niveau, du développement, de la formation des entraîneurs.
  • 5. La FFSG
      • L'Association dite "FEDERATION FRANCAISE DES SPORTS DE GLACE", en abrégé F.F.S.G, fondée en 1905, agrément ministériel n°1391 du 4 novembre 1942, a pour objet :
        • de régir, d'organiser et de développer tous les sports qui se pratiquent sur la glace et notamment le patinage
        • artistique, la danse sur glace, , le patinage de vitesse, le bobsleigh, la luge, le skeleton, le curling, le patinagesynchronisé, les ballets sur glace et le patinage sur glace en général ;
        • d'établir tous les règlements concernant les activités qu'elle régit ;
        • d’orienter, de coordonner et de surveiller l’activité des associations sportives affiliées ;
        • de contribuer au rayonnement des sports de glace par tous moyens appropriés et notamment par la promotiondu spectacle sportif sur glace qui peut participer de l’insertion sociale et professionnelle des sportifs de haut niveau ;
        • de contribuer au développement de la pratique des sports de glace, notamment par la promotion des équipements qui leurs sont dédiés, par la formation aux métiers induits par la gestion, l’exploitation et l’animation de ces équipements.
      • Elle veille au respect de la charte de déontologie du sport établie par le CNOSF
  • 6. Séminaire de formation de Juges – 17-18 / 03 / 2007
    • Structures de la FFSG
    Bureau exécutif Conseil fédéral CSNPA CSNDG CSNPSB Autres commissions CNOA Ligue Commission de danse sur glace Responsable des juges
  • 7. Structures de la FFSG
    • Les commission nationales
      • une commission par discipline (patinage artistique, danse sur glace, patinage synchronisé, ballet, patinage de vitesse, curling, bobsleigh-luge-skeleton)
      • chargées du développement, de la représentation et de la promotion de leur discipline
      • La CSNDG :
        • président : Serge PETETIN
        • membres : les présidents des Commissions Régionales de Danse sur Glace (anciennes ligues)
  • 8. Structures de la FFSG
    • Les instances Régionales
      • Les ligues :
        • ALSACE- AQUITAINE – AUVERGNE – BOURGOGNE - BRETAGNE – CENTRE - CHAMPAGNE ARDENNE - FRANCHE COMTE - ILE DE France - LANGUEDOC ROUSSILLON – LIMOUSIN - LORRAINE - MIDI PYRENEES- NORD PAS DE CALAIS – NORMANDIE – PACA - PAYS DE LOIRE – PICARDIE - POITOU CHARENTES - RHONE-ALPES - ST PIERRE ET MIQUELON
      • Chaque ligue comprend une commission régionale par discipline exercée dans la ligue (patinage artistique, danse sur glace, patinage synchronisé, ballet, patinage de vitesse, curling, bobsleigh-luge-skeleton).
    Paris Finistère Aveyron Lot Ariège Gers Garonne (Haute) Pyrénées Hautes Tarn Tarn-et- Garonne Pas-de-Calais Nord Vendée Sarthe * Maine-et- Loire Loire-Atlantique Mayenne Aisne Oise Somme Charente Charente- Maritime Vienne Sèvres (Deux) Alpes Hautes Alpes de Haute - Provence Alpes- Maritimes Bouches-du- Rhône Var Vaucluse Ain Haute Savoie Savoie Isère Loire Rhône Ardèche Drôme Rhin Bas Gironde Dordogne Lot-et- Garonne Landes Pyrénées- Atlantique Puy-de-Dôme Haute Loire Cantal Allier Manche Orne Calvados Côte-d'Or Niévre Saône-et-Loire Yonne Eure-et-Loire Cher Loir-et-Cher Indre Indre-et-Loire Loiret Marne Haute Marne Aube Ardennes Haute Saône Doubs Jura Belfort Eure Seine-Maritime Val-d'Oise Yvelines Seine-et- Marne Essonne 94 92 93 Lozère Gard Aude Pyrénées- Orientales Hérault Creuse Corrèze Vienne Haute Meuse Meurthe-et- Moselle Moselle Vosges Côtes d'Armor Ille-et-Vilaine Morbihan Alsace Lorraine Aquitaine Basse- Normandie Bretagne Auvergne Bourgogne Centre Champagne-Ardenne Franche- Comté Haute-Normandie Ile-de- France Languedoc- Roussillon Limousin Midi-Pyrénées Pays-de-la-Loire Nord-Pas-de-Calais Picardie Provence-Alpes- Côte-d'Azur Poitou- Charente Rhône-Alpes Haut Rhin
  • 9. Structures de la FFSG
    • Les instances relatives aux officiels d’arbitrage
      • La CFOA : est compétente pour tout ce qui concerne la gestion des OA internationaux (nomination, promotion, formation), la composition des jurys des Masters, Championnats de France Elites, Juniors et Novices et la désignation des OA pour toutes les compétitions internationales inscrites au calendrier de l’ISU.
      • Président : Philippe MERIGUET
      • Un représentant pour chaque discipline (Ronald BEAU pour la danse sur glace)
  • 10. Structures de la FFSG
    • Les instances relatives aux officiels d’arbitrage
      • La CNOA de la CSNDG est responsable de
        • traiter de toute question relative aux jugements rendus par les Officiels d’Arbitrage officiant dans des Compétitions et Tests Fédéraux,
        • Etablir la liste Nationale des Officiels d’Arbitrage
        • assurer la formation et l’évaluation des Officiels d’Arbitrage Nationaux
        • veiller au respect des règles en matière de jugement
        • désigner et convoquer les Officiels d’Arbitrage (Compétitions Nationales, Compétitions du Tournoi de France, Jurys des sessions de Tests Fédéraux, vermeil, petit or, or, platine et Tests Fédéraux bronze et au delà de Danse Libre
        • éditer et diffuser tout manuel nécessaire à l’activité des Officiels d’Arbitrage
        • réaliser la composition de tous les jurys de danse sur glace pour les compétitions et sessions de tests nationales (TF, Coupes de France, Championnats de France couples benjamins-minimes-préparatoires, Championnats de France solos, sessions de tests vermeil et or)
  • 11. Structures de la FFSG
    • Les instances relatives aux officiels d’arbitrage
      • Les Responsable des Officiels d’arbitrage de Ligue (ROAL) : 7 responsables des juges désignés par la CNOA sur proposition de la CSNDG, et compétents sur le ressort des ligues (sont obligatoirement des juges de niveau argent minimum).
      • Chargés de la gestion des OA résidant au sein de ces ligues : formation régionale, recrutement, proposition de nomination et de promotion auprès de la CNOA (jusqu’à bronze inclus).
      • Chargés de constituer les jurys pour les compétitions de ligue ou inter ligue et pour les sessions de tests jusqu’à argent .
    ROAL : * En charge des régions : ZANZOLA Amélie Aquitaine, Poitou Charente, Limousin, Auvergne ARCHER Paul Nord Pas de Calais, Champagne Ardenne, Picardie DUPREZ Ségolène Basse et Haute Normandie, IDF, Centre LAMBERT Mélanie Rhone Alpes, PACA MALLINGER Sylvie Bourgogne, Alsace, Lorraine, Franche Comté PONTONNIER Natacha Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées BJORSON-LANGEN Solène Bretagne et Pays de la Loire
  • 12. Séminaire de formation de Juges – 2010
    • Activités
    • Formation
    • Evaluation
    • Contrôleurs techniques
  • 13. Activités – Formation - Evaluation
    • Activité
      • Nécessité d’être licencié (licence fédérale).
      • Grades de la liste des OA. Etablissement de la liste des OA une fois par an. Il est tenu compte :
        • activité,
        • compétence et comportement,
        • formations suivies.
      • N’accepter de désignations que du responsable des OA de la Ligue ou de la Commission Nationale des OA. En cas d’appel direct par un club ou un enseignant, en référer au responsable des juges de la Ligue avant éventuelle acceptation.
      • Chaque Juge stagiaire à vermeil dispose d’un tuteur auquel il peut s’adresser tout au long de la saison pour toute question d’ordre technique ou de jugement. Le tuteur n’a pas pour vocation de répondre aux questions d’organisation, d’activité, de formation ou de promotion qui sont du ressort des Responsables des Officiels d’Arbitrage des Ligues et de la Commission Nationale des Officiels d’Arbitrage. Les tuteurs des Juges stagiaires à pré-bronze sont les Responsables des Officiels d’Arbitrage de leur Ligue. Les tuteurs des Juges bronze à vermeil sont désignés par la Commission Nationale des Officiels d’Arbitrage.
      • Frais de déplacement et de séjour pris en charge par l’organisateur (club ou Ligue) : base Sncf 2ème classe ou frais kilométriques à l’intérieur de la Ligue. En cas de déplacement en avion ou en automobile à l’extérieur de la Ligue, préparer le terrain au préalable avec l’organisateur, et signaler tout problème au responsable des OA de la Ligue organisatrice.
  • 14. Activités – Formation - Evaluation
    • Formation & Evaluation
      • Pour continuer à figurer sur la Liste Nationale des Officiels d’Arbitrage au 1er septembre, les Juges doivent :
        • Juges Internationaux : avoir officié au moins 5 fois au cours de la saison précédente.
        • Juges bronze à or : avoir officié au moins 5 fois (Compétitions et/ou Tests Fédéraux) au cours de la saison précédente, dont au moins deux Compétitions du Tournoi de France et une Compétition Adultes ou Compétition Interligues
        • Juges préparatoire et pré-bronze : avoir officié au moins 3 fois (Compétitions et/ou Tests Fédéraux) au cours de la saison précédente
        • Juges stagiaires : avoir officié en blanc au moins 3 fois (Compétitions et/ou Tests Fédéraux) au cours de la saison précédente
        • Juges préparatoire à or : avoir participé, pendant toute la durée des sessions de formation en question, à un Séminaire National ou un Séminaire de Ligue, et à une évaluation* , au cours de l’une des trois saisons précédentes
        • ne pas avoir atteint l’âge de 70 ans dans l’année civile de la renomination.
    • * Evaluation : le Formateur (Formateur du Séminaire de Ligue/National) établit un rapport d’évaluation individuel par Juge selon un format fixé par la CNOA. Dans les deux semaines qui suivent l’épreuve support de l’évaluation, ce rapport est transmis à la CNOA qui en adresse copie au Juge concerné, et, pourles Juges jusqu’à pré-bronze uniquement, au Responsable des Officiels d’Arbitrage de la Ligue du Juge.
  • 15. Activités – Formation - Evaluation
    • Les contrôleurs techniques
      • Les Contrôleurs Techniques, Spécialistes Techniques et Spécialistes Techniques Assistants officiant dans les différentes catégories des Compétitions et Tests Fédéraux doivent figurer sur la Liste Nationale des OA CT/ST
      • Les habilitations CT/ST sont les suivantes
        • CT Internationaux et CT or : CT dans toutes les Compétitions et dans tous les Tests Fédéraux de Danse Libre. En cas de nécessité, ils pourront également officier comme Spécialistes Techniques de toutes les Compétitions et de tous les Tests Fédéraux de Danse Libre
        • CT argent : CT/ST dans toutes les Danses Imposées et la Danse Libre Non ISU des Compétitions et des Tests Fédéraux de Danse Libre
        • ST Internationaux et ST Nationaux : ST dans toutes les Compétitions et dans tous les Tests Fédéraux de Danse Libre
  • 16. Activités – Formation - Evaluation
    • Devenir contrôleur technique
      • Formations spécifiques accessibles aux juges à partir du grade vermeil pour devenir CT argent (habilités à officier sur les catégories non ISU)
      • Formations spécifiques accessibles aux juges à partir du grade or pour devenir CT or (habilités en principe à officier sur les catégories ISU)
      • Pour être inscrit sur la liste nationale des OA pour la première fois en tant que CT argent, il faut avoir suivi 2 journées de formations sur les catégories non ISU: 1 session théorique et 1 session pratique
      • Pour être inscrit sur la liste nationale des OA pour la première fois en tant que CT or, il faut soit être CT argent et avoir suivi 2 journées de formations sur les catégories ISU (1 session théorique et 1 session pratique), soit avoir suivi les 4 journées de formation (ISU et non ISU, théorique et pratique).
      • Pour être reconduit, il s’agira de suivre 1 session pratique tous les 3 ans.
  • 17. Activités – Formation - Evaluation
    • Le rôle des contrôleurs techniques
      • Le Contrôleur Technique doit :
        • superviser et corriger (si nécessaire) les appels du(des) Spécialiste(s) Technique(s) et l’entrée des noms et Niveaux de Difficulté des Eléments Requis exécutés. Toutefois, si deux Spécialistes Techniques officient et qu’ils ne sont pas d’accord avec une correction, leur décision initiale prévaut
        • autoriser et corriger l’effacement d’Eléments Requis
        • autoriser et corriger l’identification d’Eléments Illégaux, et, si aucun de système de calcul n’est utilisé appliquer la déduction appropriée
        • autoriser ou corriger l’identification d’une Chute survenant à tout endroit du programme, y compris pendant des pas/mouvements d’introduction et de conclusion d’une Danse Imposée et, si aucun de système de calcul n’est utilisé, appliquer la déduction appropriée (Règle 1405 paragraphe 3). Toutefois, si deux Spécialistes Techniques officient et qu’ils ne sont pas d’accord avec une correction sur un Elément Illégal ou une Chute, leur décision initiale prévaut
        • confirmer l’effacement d’éléments additionnels et, si aucun de système de calcul n’est utilisé, appliquer la déduction appropriée
        • le cas échéant, participer à la réunion de Juges post compétition
        • le cas échéant, aider le Juge-Arbitre à préparer son rapport
  • 18. Séminaire de formation de Juges – 2010
    • Devoirs du juge
  • 19. Devoirs et obligation des juges
      • Un Officiel d’Arbitrage doit se tenir informé de tout ce qui concerne la danse sur glace dans les règlements, communications, et manuels édités par la CSNDG et l’ISU.
      • Pour remplir ses fonctions, un Officiel d’Arbitrage doit posséder une bonne vue, une bonne ouïe et être en bonne condition physique générale.
  • 20. Devoirs et obligations des juges
    • Le règlement de la danse sur glace, son contenu, sa mise à jour
    • http://www.csndg.org/
  • 21. Devoirs et obligation des juges
      • En tant qu'officiels nommés par la FFSG ou l’ISU, les Officiels d’Arbitrage doivent se comporter avec discrétion. Ils ne doivent pas faire de commentaires publics négatifs sur une Compétition ou une session de Tests dans laquelle ils officient.
      • Les Officiels d’Arbitrage doivent, en toute occasion, être complètement impartiaux et neutres, ils ne doivent montrer d'a priori favorable ou défavorable pour aucun Patineur dans aucun domaine que ce soit. Ils doivent totalement s'abstraire de l'approbation ou de la désapprobation du public. Ils doivent noter uniquement la performance du moment et ne doivent pas être influencés par la réputation ou les performances passées d'un Patineur, ni par les entraînements ou les échauffements.
      • Un Officiel d’Arbitrage qui assiste à une Compétition ou à un Test sans officier doit s'abstenir de tout commentaire auprès de qui que ce soit sur les décisions des Officiels d’Arbitrage qui officient (devoir de réserve).
  • 22. Devoirs et obligation des juges
      • Il n'est pas permis à un Officiel d’Arbitrage d'officier dans une Compétition ou un Test auquel prend part un membre de sa proche famille, un élève d'un membre de sa proche famille ou un Patineur auquel il aurait donné des conseils réguliers au cours des douze mois précédant le Test ou la Compétition.
      • Un Officiel d’Arbitrage n’est pas autorisé à servir de commentateur auprès des médias et de la télévision.
      • Les Officiels d’Arbitrage ne doivent pas prendre part à des Compétitions, sauf les Compétitions réservées aux adultes dans lesquelles ils n’officient dans aucune catégorie.
  • 23. Devoirs et obligation des juges
    • Devoirs et fonctions spécifiques des juges
      • Les Juges doivent noter indépendamment et lorsqu'ils jugent, il ne leur est pas permis de converser entre eux ou d'indiquer des erreurs par des actions ou des sons.
      • Les Juges ne sont pas autorisés à communiquer avec quiconque pendant une épreuve de Compétition ou un Test sauf avec ou par l’intermédiaire du Juge-Arbitre, du Juge-Arbitre Assistant, ou du Président du Jury.
      • Les Juges ne doivent pas utiliser de notes préparées à l'avance.
  • 24. Devoirs et obligation des juges
    • Devoirs et fonctions spécifiques des juges
      • Toute l'échelle des notes doit être utilisée par les Juges en fonction du mérite de la performance. Les notes basses ne doivent pas être évitées pour des raisons sentimentales ou autres si elles sont méritées.
      • Chaque Juge doit tenir un protocole privé et y marquer chaque note qu'il accorde avant de l'afficher (dans le cas du jugement public). Il doit également rédiger des commentaires adéquats pour pouvoir éventuellement donner au Juge-Arbitre ou au Président du Jury des explications sur son jugement.
      • Les Juges ne doivent pas relever par écrit les notes accordées par les autres Juges durant une Compétition.
  • 25. Devoirs et obligations des juges
    • Devoirs et fonctions spécifiques des Juges-Arbitres
      • Le Juge-Arbitre d'une Compétition doit :
        • vérifier ou faire vérifier que les concurrents sont licenciés ;
        • conduire les tirages au sort ;
        • s’assurer que les Juges n’apportent pas à leur place de notes concernant des scores précédemment accordés ou de moyens de communication électronique, ne communiquent pas entre eux ou n’indiquent pas d’erreur par une action ou un son, ne regardent pas les notes de leur voisin ;
      • agir comme porte parole des Juges en cas de besoin ;
      • superviser la détermination des résultats ;
      • veiller à ce que toutes les règles applicables à la Compétition qu'il conduit soient respectées ;
      • donner instruction à un chronométreur de mesurer la durée des Danses Originales, Danses Libres et Danses d’Interprétation Solo ;
      • donner instruction à un deuxième chronométreur de mesurer la durée des Portés en Danse Originale et Danse Libre pour identifier d’éventuels Portés trop longs ;
      • appliquer les déductions appropriées
  • 26. Devoirs et obligations des juges
    • Les pouvoirs du juge-arbitre ou du président du jury
      • introduire des modifications au programme de la Compétition dans la mesure où elles ne sont pas en contradiction avec le Règlement ;
      • décider si les conditions de glace permettent le déroulement de la Compétition ;
      • modifier la forme et la taille de la surface utilisable de la piste en cas d'incident technique
      • accepter en accord avec l'Organisateur que la Compétition se déroule sur une autre piste ;
      • si nécessaire exclure des Compétiteurs de la Compétition ;
  • 27. Devoirs et obligations des juges
    • Les pouvoirs du juge-arbitre ou du président du jury
      • changer des Officiels d’Arbitrage qui contreviendraient aux Règles
      • remplacer un Juge absent par un Juge Substitut après le premier échauffement en cas de maladie ou d'accident ;
      • remplacer un Juge pendant la Compétition mais seulement si des circonstances urgentes l'empêchent de continuer à officier. Si une substitution est nécessaire, le Juge Substitut remplacera le Juge jusqu'à la fin de la Compétition ;
      • autoriser un Patineur à recommencer sa prestation sous couvert de la Règle 3473
      • donner à la sonorisation le signal du départ de la musique du Compétiteur ;
      • suspendre la Compétition jusqu'à ce que l'ordre soit rétabli si le public interrompt la Compétition ou nuit à son bon déroulement ;
      • en cas d'incident grave, interdire à un Enseignant l'accès à la patinoire pendant tout le déroulement de la Compétition.
  • 28. Devoirs et obligation des juges
    • Les pouvoirs du juge-arbitre ou du président du jury
      • Le Juge-Arbitre prend toute décision concernant :
        • les réclamations ou contestations ;
        • les violations du Règlement même si aucune réclamation n'a été émise.
      • Le Juge-Arbitre est, conjointement avec le Contrôleur Technique, président du jury
      • Avant le début de chaque Segment de la Compétition, et si le programme le permet, le Juge-Arbitre doit organiser, conjointement avec le Contrôleur Technique, une réunion des Juges au cours de laquelle il rappelle les devoirs du Juge (réunion précédent le premier Segment uniquement) et les règles techniques appropriées à la Compétition en attirant l'attention sur les changements du Règlement, son interprétation ou ses clarifications qui ont été publiées.
      • Le Juge-Arbitre doit noter les Compétiteurs mais ne doit pas montrer ses notes.
      • Le Juge-Arbitre doit donner aux Juges à la fin des épreuves la liste de classification donnant les notes de chaque Compétiteur chez chaque Juge y compris ses propres résultats.
      • Avant et pendant la Compétition, le Juge-Arbitre ne doit pas faire de commentaires qui pourraient avoir une influence sur le jugement de la compétition présente et des compétitions futures.
  • 29. Les Critères d’évaluation
      • Les GOE
  • 30. Les Critères d’évaluation
      • Exemple
  • 31. Les Composants du programme
  • 32. Les Composants du programme
    • Skating Skills
      • Qualité de Patinage : contrôle des carres et glisse sur la surface de la glace démontrés par la maîtrise du vocabulaire du patinage (Carres, Pas, Retournements, etc.), la clarté de la technique et l’utilisation d’une puissance sans effort pour accélérer et varier la vitesse :
        • équilibre, action rythmée du genou et placement du pied,
        • glisse sans effort,
        • propreté et sûreté de Carres, Pas et Retournements profonds,
        • puissance/énergie et accélération,
        • maîtrise du patinage multi directionnel,
        • maîtrise du patinage sur un pied,
        • maîtrise technique équilibrée et à l’unission entre les deux partenaires.
  • 33. Les Composants du programme
    • Transitions / pas de liaison et mouvement
      • Transitions / Pas et mouvements de liaison : travail de pied, positions, et mouvements variés et difficiles qui lient les éléments et constituent le contenu technique particulier de la danse :
        • variété,
        • difficulté,
        • complexité,
        • qualité,
        • équilibre du contenu entre les partenaires,
        • variété des positions (pas d’excès de positions côte à côte ou main à main),
        • conformité au schéma et aux spécifications sur les arrêts..
  • 34. Les Composants du programme
    • Performance / exécution
      • Performance/Exécution : implication physique, émotionnelle et intellectuelle à transcrire l’intention de la musique et de la chorégraphie (performance) ; qualité des gestes et précision dans leur réalisation, harmonie des mouvements (exécution) :
        • implication physique, émotionnelle et intellectuelle,
        • tenue,
        • style et personnalité,
        • clarté des mouvements,
        • variété et contraste,
        • projection,
        • unisson et individualité,
        • équilibre de performance entre les partenaires,
        • présence spatiale entre les partenaires : gestion de la distance et gestion des changements de position.
  • 35. Les Composants du programme
    • Chorégraphie / Composition
      • Arrangement intentionnel, développé et/ou original de
      • mouvements en accord avec les principes de proportion, unité, espace, schéma, structure et phrasé :
        • but (idée, concept, vision),
        • proportion (poids égal des parties),
        • unité (fil conducteur),
        • utilisation de l’espace public et personnel,
        • schéma et couverture de la surface de la glace,
        • phrasé et forme (mouvements et parties structurés en accord avec le phrasé de la musique),
        • originalité du propos, des mouvements et de la conception,
        • responsabilité partagée entre les partenaires pour atteindre l’intention,
  • 36. Les Composants du programme
    • Interprétation Timing
      • Traduction personnelle et créative de la musique en mouvements sur la glace :
        • mouvements sans effort et corrects en rythme avec la musique (timing),
        • expression du style, du caractère, du contenu et du rythme de la musique,
        • finesse dans le reflet des nuances de la musique : manipulation raffinée et artistique des nuances. Les nuances sont les manières artistiques personnelles d’apporter des variations à l’intensité, au tempo et à la dynamique de la musique donnés par le compositeur et/ou les musiciens,
        • relation entre les partenaires reflétant le caractère et le contenu de la musique,
        • conformité du(des) Rythme(s) et/ou du tempo de la musique choisie (Short Dance),
        • conformité de la musique avec le Règlement (Short Dance et Danse Libre),
        • patinage prédominant sur le battement rythmique pour la Short Dance et la Danse Libre etmaintien d’un bon équilibre entre le patinage sur le battement et la mélodie en Danse Libre..
  • 37. Les Tests en ISU JS
  • 38. Le jugement fermé, la notation en passage de tests
    • Les catégories de tests fédéraux homologués par la FFSG :
    • tests d’initiation : cristaux, préliminaire, préparatoire,
    • tests standard (danses imposées et danses libres)
    • tests major (danses imposées et danses libres)
    • tests solo (danses imposées uniquement)
    • Contenu des tests détaillé dans la partie 4.4 du règlement de la danse sur glace
    • Déroulement des sessions de tests détaillé dans la partie 4.5 du règlement de la danse sur glace
    • Pour les tests fédéraux d’initiation, aucune note n’est attribuée. Seul un résultat positif ou négatif est donné au candidat. En cas de désaccord entre les deux juges lors d’un test fédéral préliminaire ou préparatoire, le « non » l’emporte .
  • 39. Le jugement fermé, la notation en passage de tests
    • Pour obtenir un test fédéral à partir de pré-bronze, un candidat doit obtenir :
      • chez au moins 2 des 3 juges (chez les 2 juges pour le test pré-bronze) une note d’exécution (GOE) supérieure ou égale à zéro pour au moins 2/3 des éléments requis (DL) ou des sections (DI)
      • chez au moins 2 des 3 juges (chez les 2 juges pour le test pré-bronze) une note d’exécution supérieure ou égale à la moyenne du niveau pour 3 composants de programme sur les 4 en DI, et pour 4 composants sur 5 en DL.
  • 40.  
  • 41. Le jugement fermé, la notation en passage de tests
    • Les éventuelles demandes d’explication
  • 42.