• Like
  • Save
nM ATD13-Communiquer par le Web social
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

nM ATD13-Communiquer par le Web social

  • 583 views
Uploaded on

Présentation effectuée par Gilles Benamo (nouvelle MARQUE) lors de la formation ATD13 du 7 juin 2011

Présentation effectuée par Gilles Benamo (nouvelle MARQUE) lors de la formation ATD13 du 7 juin 2011

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
583
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Prédominance de Myspace Facebook en anglais
  • Cependant, Google devient de « moins en moins pertinent » à mesure qu 'une partie croissante du Web échappe à son indexation (cf. contenu des échanges privés sur les réseaux sociaux).
  • Terminologie provisoire : le Web social = le Web La mesure « pagerank » est, peu à peu, remplacée par la notion « d ' engagement » sur des contenus.
  • Le mélange des genres et le nouveau cercle relationnel des individus (le graphe social) qui s’agrandit et se complexifie
  • Les interfaces « intuitives » dans des systèmes d’information « low design » ont profondément modifié notre rapport au Web (les gens publient sur FB sans mode d'emploi).
  • Les individus et les plateformes s’abonnent à des flux de contenus (ex. d’utilisation des flux RSS : les podcasts).
  • Twitter est actuellement le seul espace social susceptible d’indexer les contenus par l’intermédiaire des hashtags.
  • 24h de vidéo ajoutées chaque minute sur YouTube 50 millions de tweets/jour
  • Une plateforme à part entière, voire un 2ème Web !
  • En matière de social commerce, Amazon aux Etats Unis a montré la voie. Son système de filtre collaboratif (« Vous avez aimé ce livre, vous aimerez celui là ») a été entièrement repensé pour Facebook. En partant des amis véritables, le site offre une bien plus fine recommandation de produits. C’est un exemple d’exploitation du « social graph » qui se fait sans entrer dans les données individuelles. En France, VoyagesSNCF exploite Facebook en proposant aux amis de partir ensemble en voyage. Un like génère 30 euros de business.
  • Une étude de Forrester, qui compile les données de plus de 275.000 utilisateurs du Web, met en évidence l 'émergence d'une nouvelle catégorie d'utilisateurs : les conversationalists . Cette nouvelle catégorie représente près d '1/3 des usages des médias sociaux et vient donc fortement aplanir les courbes de croissance des catégories adjacentes (Creators et Critics). Le tassement de la croissance des blogs s'explique donc par une explosion des conversations rapides qui permettent d'assouvir le besoin d'expression des utilisateurs. Cependant, les blogs restent la matière première des conversations : d 'une part, parce que les conversations rapides ne naissent pas spontanément, elles se nourrissent forcément d'une matière première (les billets) ; d 'autre part, parce que les volumes d'audience des plateformes conversationnelles (Facebook, Twitter) renforcent encore la visibilité des écrits.
  • Tous les publics s'en mêlent : Des collaborateurs qui dévoilent des contrats confidentiels sur Twitter Des enfants qui rapportent les critiques professionnelles de leurs parents sur Facebook Des chercheurs qui publient des thèses sur les médicaments…
  • AOL et Nielsen Online se sont penchées sur 10 000 tweets, publications Facebook et autres occurrences sociales contenant des liens, aux US. On peut donc en conclure que 96% des liens contenus dans les messages sociaux promeuvent un contenu, pas un site (nom de l’étude : “Content is the Fuel of the Social Web”).
  • La taxonomie permet également le filtrage des flux RSS sortant du blog Posterous.

Transcript

  • 1. Gilles Benamo // Délégué Agences Interactives
  • 2. technologies de la relation
  • 3. Communiquer par le Web social Visibilité étendue, engagement, mesure, organisation et bien d'autres choses encore…
  • 4. Référentiel
    • Contexte général
    • Espaces d' exposition et d'interaction
    • Visiteurs et publicateurs
  • 5.
    • Les institutions sur le Web : contexte antérieur
    Web Espaces sociaux Institutions Espaces sociaux = Réseaux sociaux + Médias sociaux
  • 6. Google étend son espace de recherche
  • 7.
    • Les institutions sur le Web : contexte actuel
    Web Espaces sociaux 75 % des contenus indexés en provenance d 'espaces sociaux sont non officiels . Google indexe désormais les contenus des tweets, pages Facebook et groupes publics Linkedin en temps réel . Institutions
  • 8.
    • Les institutions sur le Web : tendance
    Web Espaces sociaux Les institutions déplacent leur centre de gravité communicationnel sur les espaces sociaux. Institutions
  • 9.
    • La socialisation du Web
    Votre site est de moins en moins important. Allez chercher l ' audience ! 1990-1999 Votre site est au centre 2000-2009 Google est au centre 2010+ Les réseaux sociaux sont au centre
  • 10.
    • Les individus : contexte antérieur
    Vie privée Vie professionnelle
  • 11.
    • Les individus sur le Web : contexte actuel
    Vie publique (ereputation) Vie privée Vie professionnelle
  • 12.  
  • 13. 700
  • 14.  
  • 15.  
  • 16.
    • Un support de viralité et d’interaction : le statut
  • 17.
    • Des moyens pour propager des contenus…
    + APIs
  • 18.
    • Des services pour convertir tous les formats…
  • 19. Référentiel
    • Contexte général
    • Espaces d' exposition et d'interaction
    • Visiteurs et publicateurs
  • 20.
    • Principaux espaces éditoriaux publics des institutions
    Site principal Espaces d'actualité Médiathèques
  • 21.
    • Espaces relationnels et conversationnels du Web
    Statusphère Blogosphère Médiathèques sociales
  • 22.
    • Espaces relationnels et conversationnels du Web
    Statusphère privée (profil) ou publique (page) Applications encapsulées Médiathèques sociales
  • 23.
    • Espaces relationnels et conversationnels du Web
    Statusphère privée (activité du réseau) Discussions (groupes publics ou privés)
  • 24.
    • Espaces relationnels et conversationnels du Web
    Statusphère publique et indexée (#hashtag)
  • 25.  
  • 26.
    • Blockbusters d’un écosystème web
    Linkedin Enterprise Facebook Page Twitter Linkedin Group Facebook Thematic page Profil personnel Profil personnel Compte personnel ou pro. RESEAUX SOCIAUX YouTube Video channel Flickr Photo gallery Scribd Document library Slideshare Slide channel MEDIAS SOCIAUX PLATEFORMES ET SERVICES COMPLEMENTAIRES iTunes Poscasts Wikipedia Encyclopedia Blog News Uservoice Feedback Exemples de services encapsulables dans des pages ou des articles forms Ustream Live video Pages statiques Articles taggués Facebook Group
  • 27.  
  • 28.  
  • 29.
    • Facebook : pourquoi (ne pas) y être ?
    • Parce que vous y êtes déjà , sans maîtriser les messages produits et les interactions générées.
    • Parce que Facebook, au delà d'un réseau social recrutant actuellement environ 700 000 membres/jour, est une plateforme à part entière sur laquelle vous pourriez être amenés à proposer des services destinés à rencontrer vos audiences.
    • Parce que les contenus publics de Facebook sont bien référencés et peuvent participer à la visibilité étendue de votre institution , tout en multipliant les possibilités d'atterrir sur vos espaces de news.
    • Enfin, parce qu'après avoir touché prioritairement les populations jeunes, Facebook développe une nouvelle croissance sur toutes les autres populations (en décembre 2010, la moyenne d'âge du réseau était de 30 ans, 26% des membres avaient plus de 45 ans et 37% des membres avaient plus de 35 ans).
  • 30.
    • Quelques chiffres (comme ça, ce sera fait !)
    • 15% des salariés français (2,5 millions) parlent de leur entreprise sur les réseaux sociaux (Hopscotch-Viavoice)
    • 44% des utilisateurs de réseaux sociaux disent aimer utiliser Internet pour tenter de peser sur le comportement des entreprises
    • 9% des utilisateurs des réseaux sociaux ont déjà utilisé ces mêmes réseaux pour critiquer des dirigeants d’entreprise
    • 21% pour émettre un message négatif à l’encontre d’entreprises ayant mal agi à leurs yeux (Ipsos)
    • 74% des consommateurs qui obtiennent des avis sur une marque sur les réseaux sociaux sont influencés par ces avis
    • Le ROI des médias sociaux
    • Combien dépensent les fans de votre marque ? (socialmediatoday / emarketers)
    • Les fans de :
      • McDonald’s dépensent 2 fois plus dans leurs restaurants que les non fans
      • Nike : 2,5 fois +
      • Playstation : 3 fois +
      • Nutella : 2,3 fois +
    • Qui de la poule et de l’œuf…
  • 31. Référentiel
    • Contexte général
    • Espaces d 'exposition et d'interaction
    • Visiteurs et publicateurs
  • 32.
    • Catégories de visiteurs
    1/3 des usages des espaces sociaux
  • 33.
    • Publicateurs : ceux qui engagent la conversation
    Direction de la communication Vos collaborateurs Fans & Followers Elus Experts externes
    • Informations internes non confidentielles
    • Publications personnelles
    • Veille externe republiée
  • 34. News & RS
    • De l' article au statut (et inversement)
  • 35.
    • La news dans tous ses états
  • 36.
    • Complémentarité espace de news / réseau social
    • 60% des liens renvoient des publications (articles de news) externes aux plateformes sociales
    • 36% des liens pointent vers contenus déjà présents sur les réseaux sociaux (vidéos, opérations de marque, etc.)
    • 4% des liens concernent des URLs de sites de marque
  • 37.
    • Complémentarité espace de news / réseau social
    • Il est donc utile d’utiliser un blog comme source de production de statuts pour les réseaux sociaux afin de pouvoir disposer :
    • d’un moteur de recherche de contenu
    • d’une taxonomie (tags) associée aux articles et transformable en hashtags (Twitter)
    • d’une historisation des publications (archives par date ou par tag)
    • d’un CMS offrant les possibilités suivantes :
      • Mise en page élaborée
      • Autopost vers les médiathèques sociales
      • Programmateur de publication…
  • 38. Conclusion
  • 39.
    • Socialisation / Conclusion
    L ' expérience et « l ' engagement » priment sur la diffusion de masse ou ciblée. Il faut passer d ' une logique de campagne et de buzz à une stratégie relationnelle dans le temps qui permet d ' influencer l ' écosystème lié à votre e-réputation. Seth Godin explique que les medias sociaux sont difficiles à appréhender pour les marques parce qu ' ils sont « un processus et non un évènement ».
  • 40.
    • Socialisation / Conclusion
    Les institutions devront donc abandonner une part de contrôle aux usagers qu ' elle compenseront par un relationnel réactif au sein des médias sociaux. On passe ainsi de la communication à une économie de l ' attention et de la réputation (les consom ' acteurs décident s ' ils veulent vous écouter tout en pouvant relayer, répondre ou modifier votre message).
  • 41.
    • Socialisation / Conclusion
    De toute façon, les internautes partagent déjà leurs vraies opinions sur le Web. Ne pas participer, c ' est laisser les autres vous définir.
  • 42. Merci… … de votre attention
  • 43. marquez votre différence