Le community management - I&E
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Le community management - I&E

on

  • 1,137 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,137
Views on SlideShare
1,119
Embed Views
18

Actions

Likes
0
Downloads
13
Comments
0

1 Embed 18

http://www.scconseil.fr 18

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Le community management - I&E Le community management - I&E Document Transcript

  • E? VILL S EN NER S DÎ ANS LE ER D ity TBRILL MEN COM un mm ent co em le ag man
  • te autour du sse, ça s’agi Ça buzze, ça brui
  • . management community Mais au fait, c’est quoi déjà le community management ? Gloups. C’est sûr, il vaudrait mieux ne pas être assis à côté d’un geek et/ou d’un blogueur lors d’un prochain dîner. Mais par les temps qui courent, on n’est plus sûr de rien. Regardez cette pauvre Maria Amelia Lopez Soliño qui vient de mourir en Espagne. Elle avait ouvert le sien (de blog) à 95 ans… Alors, parce que nous sommes sympas chez i&e ON, on s’est dit que ça serait bienvenu de vous équiper de quelques anti-sèches. Juste comme ça, au cas où. Histoire de briller si l’occasion se présente.
  • web 2.0, ANTI-SÈCHE N°1 ent, sans munity « Be n évidemm as de com il n’y a urait p N’attendez pas. Attaquez dès les olives/cacahouètes, si la conversation s’aventure du côté de l’internet participatif, le fameux web 2.0, celui des YouTube, Facebook, LinkedIn et autres Twitter. Servez-vous éventuellement d’une petite pique en bois (celles pour attraper les olives) pour appuyer votre démonstration. « Oui, c’est le web 2.0 et les communautés en ligne qui lui sont liées, qui ont donné naissance au community management. Ah… Vous ne connaissez pas… Vraiment… ? » Et de proposer votre définition, en décortiquant négligemment une pistache. « Eh bien, c’est l’observation, l’interaction et l’animation des communautés en ligne ».
  • manag ement » ANTI-SÈCHE N°2 Si jamais vous êtes assis(e) à côté d’une jeune trentenaire passionnée de macarons, demandez- lui si elle tient un blog. On ne sait jamais. Vous dînez peut-être en compagnie d’un leader d’opinion de la communauté cuisine online, dont le blog est suivi, lu et commenté par des centaines, voire des milliers (et même plus) d’internautes. Car oui, cette jeune personne se fait draguer par les marques qui veulent construire et entretenir une relation avec elle, via le community management. Ce qui leur permet de mieux se faire connaître, de valoriser leurs produits et de faire remonter des avis d’internautes. Et ce qui permet à notre blogueuse d’être en conversation directe avec ces marques. Vous l’aurez compris, votre voisine est importante. Ne quittez pas la table sans avoir pris son compte Twitter. ent, munit y managem L » bien avec Le com ine dans le digita « Ce qu’il y a de reLation huma de La c’est que ça met
  • ANTI-SÈCHE N°3 , management animer. ommunity , participer et « Moi Le c à veiLLer ça me sert Bon, soyons honnêtes, celui-là, il est franchement pas facile à placer. Un, vous n’allez pas casser l’ambiance et deux, il ne s’agirait pas de partir dans une démonstration si longue qu’elle en ferait retomber le soufflé. Vous pouvez donc répondre au voisin d’en face qui vous demande CON-CRÉ- TE-MENT ce qu’est le community management, que vous ça vous a aidé à faire trois choses. Veiller ce qui se passe dans votre univers online auprès des « bonnes » communautés. Intervenir auprès de ces communautés en participant aux conversations, y compris lorsque vous êtes critiqué. Et construire et animer des relations efficaces avec les blogueurs pertinents, qui favorisent votre visibilité et nourrissent votre réflexion.. Et que FRAN-CHE-MENT, ce soufflé artichaut/tapenade est excellent. , L’éthique, « A t t e n t i o n orte quoi n’imp
  • » Oui, tout ça ANTI-SÈCHE N°4 Finalement, le community management, c’est comme les bonnes manières à table. Il y a ceux qui prennent garde à ne pas tacher la nappe avec leur couteau et qui font attention à ne pas monopoliser la parole et… les autres. En gros, ceux qui passent en force et ceux qui respectent des règles et une éthique précise. Qui pensent que l’on doit traiter les internautes et blogueurs en adultes, sans chercher à « abuser » d’eux. Qu’il faut se présenter, afficher pour quel client on travaille. Et que ce n’est pas parce que l’on parle à quelqu’un qui est (souvent) jeune, qu’il faut le tutoyer d’emblée. Comme reposer sa lame pleine de sauce sur le porte-couteau plutôt que de l’éponger sur la nappe en lin, en somme. e t pas fair ortant, fau nternet ! » c’est HYPER imp e t’es sur i sous prétexte qu
  • ANTI-SÈCHE N°5 n t, tu vois, y manageme ur Le web « Le communit progresser s Ça fait vraiment Au moment du fromage, c’est facile. Vous pouvez faire le parallèle entre le plateau qui est devant vous et le community management. A condition qu’il y ait du camembert, des cabécous, du munster, du maroilles, du gouda et, pourquoi pas, du boursin. Bref, que votre plateau soit riche et varié. Qu’il ait de la valeur. Là, vous pouvez leur dire que le community management vous permet de nouer des relations avec des internautes qui vous connaissent mieux et parlent de vous en ligne. Qu’il vous aide à faire remonter des opinions qui vous sont (on l’espère) favorables dans les réponses sur Google. Qu’il vous permet d’identifier des opportunités d’affichage online. Et qu’il contribue à créer de l’attachement à votre marque. Du chèvre, de la vache, du pasteurisé, de l’AOC : valeur et diversité.
  • t. c’est compLe » ANTI-SÈCHE N°6 C’est typique. Les premiers plats sont passés, les verres sont remplis et vidés, les esprits s’échauffent. Et là, le grincheux d’en face vous assène que « de toutes façons, mettre de l’argent dans le web, c’est comme le jeter par la fenêtre, puisqu’on ne peut pas évaluer ce que l’on fait online ». Faut-il rire ? L’ignorer ? Continuer la conversation macaron ? Ecoutez vos papilles et demandez à votre voisine de vous parler des blancs d’œufs puisque vous au moins, vous savez que le community management, comme toute action online s’évalue. On peut estimer le calcul du coût du contact. Ou faire un avant/après sur les référencements Google. Ou inventer la forme qui permet de croiser avec vos critères d’image à vous… en toute transparence. Si votre voisine est sympa, elle vous dira que le secret est de mettre les blancs au frigo plusieurs jours à l’avance. ent munity managem » ’a dit que le com ’importe quoi… « Ton agence t as ? Elle t’a dit n it p ne s’évalua
  • ANTI-SÈCHE N°7 ille avec e trava en » « Moi ? J très bi Oui, ils sont Non, rassurez-vous, on ne va pas vous demander de faire notre pub. Et de raconter, au moment où les mignardises sont mises sur la table, que nous faisons du community management chez i&e. Que c’est dans le prolongement de la pratique des stratégies d’opinion, que nous avons une petite dizaine de community managers dans nos effectifs. Des personnes présentes et à l’aise sur le web et les médias sociaux, qui connaissent très bien les mécanismes d’influence, les enjeux des marques et des secteurs sur lesquels ils interviennent et qui suivent et participent à des blogs. À la fois stratèges, conseils et acteurs du on-line. Non, prenez plutôt une orangette et glissez discrètement la carte de visite de Laetitia dans la poche de votre voisin.
  • i&e ON. CONTACT Laetitia Garabello 01 56 03 14 10 lgarabello@i-e.fr i-e-on.fr i-e.fr
  • ents s com portem e ptions et le groupe i& ger les perce ou Faire b es d’ influ i ence atég e, str arqu de m égies Strat n pinio s d’o et étude Veille ias et méd tion Créa t men ange du ch uite Cond b s we tique et tac égies Strat www.i. e.fr