Pourquoi le Voile dans l'Islam?

1,201 views
967 views

Published on

Dialogue entre un orientaliste et un uléma Sur les raisons fondées du voile islamique
Pourquoi le voile en Islam?

Par: Le révérend érudit et éminent humaniste Mohammad Amin Sheikho (Qu’Allah sanctifie son âme).
Présentée par: Prof. A. K. John Alias Al-Dayrani, Chercheur et penseur islamique.

Chers philosophes et hommes de Sciences de l’orient et de l’occident, chers personnalités de bonne moralité et de droiture, chers chercheurs de la vérité et du bonheur, voyez-vous où est
arrivé l’humanité en ces temps?! ne voyez-vous pas sa dégénérescence, sa tombé dans les malheurs et dans la misère; et ne voyez-vous sa privation du bonheur et ses pleurs?
Le bonheur est inexistant et les maisons mélancoliques, les esprits humains sont ravagés par.
Un vent dengue, attristés et stressés les gens se sont versés dans la consommation sans cesse des médicaments «répugnants» dans l’espoir de retrouver le bonheur perdu, cependant ils vivent une monté d’angoisse en eux qui les pousse à la déplaisance, aux ennuis, à l’ivrognerie et à la consommation de la drogue à défaut d’être poussé au suicide.
Mais ces désirs que Dieu a déposé dans l’esprit humain; n’existe-t-il pas un moyen raisonnable de se conduire honnêtement afin de retrouver le bonheur en soi au lieu
de se complaindre?
Cet univers circule sous un ordre strict et préétabli et nous vivons à partir des substances qui en résultent cela étant, ne devous-nous pas réfléchir et méditer sur les signes de l’univers et sur la grandeur de son créateur qui l’a ordonné?
Tout ce qui est dans cet univers ne fonctionne-t-il pas pour notre cause?
N’est-il pas clair que le soleil, la lune, les cours d’eau, les nuages, les arbres, les insectes et les récoltes tous sont à nos services et œuvrent pour notre survie sous un ordre strictement établi?
Devrons-nous user nos désires de manière stochastique et affolé pour produire de la flamme incendiaire en nous et un détresse agonisant?
Celui qui a créé et organisé l’univers et nous l’a présenté comme nous la voyons dans sa juste forme, n’q-t-il pas mis en nous les moyens de maitriser nos desires, Nos penchants et nos envies?

Published in: Spiritual
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,201
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
13
Actions
Shares
0
Downloads
29
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Pourquoi le Voile dans l'Islam?

  1. 1. MohammadAminSheikho Prof.A.K.JohnAliasAl-Dayrani
  2. 2. 1 Pourquoi le voile dans l’islam? Dialogue entre un orientaliste et un uléma Sur les raisons fondées du voile islamique Par: Le révérend érudit et éminent humaniste Mohammad Amin Sheikho (Qu’Allah sanctifie son âme) §§§§§ Présentée par: Prof. A. K. John Alias Al-Dayrani Chercheur et penseur islamique §§§§§ Revu par Dr. Ibrahim Moubarak Mbombo Président du Programme Islamique pour l'Assistance Humanitaire (PIAH) Traduction par: Tatba Mavie Aïssatou Yadouko §§§§§ Published by Amin-sheikho.com Copyright © Amin-sheikho.com §§§§§ Nos sites web www.rchss.com-info@rchss.com www.amin-sheikho.com- info@amin-sheikho.com
  3. 3. 2 Contents Introduction....................................................................... 3 Chapitre 1 .......................................................................... 5 Pourquoi le hijab (le voile) dans l’islam?........................ 5 La prière de la femme dans la mosquée ........................ 29 Le dévoilement du visage de la femme pendant le pèlerinage ...................................................................... 34 Publié par les livres de langue francaise....................... 44
  4. 4. 3 Introduction Vue de l’occident, le port du voile (Hijab) en islam est un acte systématiquement opposé aux droits et à l’émancipation de la femme. Certaines personnes trouvent que la femme musulmane qui se voile nage encore dans les ténèbres de l’ignorance ce qui vaut aux nations musulmanes d’être mal classées sur la listes des “peuples civilisés”, respectueux des droits de l’homme et des valeurs humaines. L’entretien proposé dans le présent ouvrage met aux prises Cheick Mohammad Amin Sheikho, un uléma Syrien dont la réputation traverse les frontières de la Syrie et même du golfe arabo persique et un chercheur et diplomate anglais pourvu d’idées reçues, Sir John G. Bennett un citoyen anglais qui fut pendant de nombreuses années conseiller de l’émir de l’empire ottoman en Syrie. S’il connait l’orient, il ne retient de l’islam que l’image qu’on s’en fait en occident. A la question de savoir qu’est ce que le voile islamique (hijab) et à quoi cela sert? S’agit-il du foulard qui couvre les cheveux uniquement? Ou encore une couverture complète englobant le corps et le visage? Pour quelle raison il est recommandé? Y a-t-il de la preuve dans le Coran qui parle du hijab et est-ce que sa nature est bien définit? Ce livre est la quintessence d’un duel pacifique, qui apporte une lumière rayonnante sur ces questions épineuses sur le voile en islam. Il a été mis en forme par le Prof. A. K. John alias Al-Dayrani, témoin de ce dialogue enrichissant dont-il a tenu à faire partager au public musulman et non musulmans les leçons qui s’en dégagent
  5. 5. 4 Prof. A. K. John alias Al-Dayrani
  6. 6. 5 Chapitre 1 Pourquoi le hijab (le voile) dans l’islam? Débat entre un orientaliste et un uléma sur les raisons du foulard (hijab) de la femme musulmane Suivons ensemble le débat: - : Le monde musulman et en particulier l’Orient a bien du mal à s’arrimer à la modernité dont les principaux attributs sont la liberté de pensée et la liberté de faire des choix. Dans ces sociétés, garçons et filles vivent séparément. La mixité apparaît comme une anomalie. Les filles en plus n’ont pas le droit d’afficher leur charme. Elles sont presque toujours terrées à la maison et lorsqu’elles doivent sortir, elles ont l’obligation de se couvrir. Je sais que chez vous le poids du passé pèse toujours très lourd sur le présent mais il faut comprendre que vous ne pouvez vous développez, vous ne pouvez devenir des nations prospères que si les deux sexes sont ensembles. - : ensemble hors du cadre du mariage? Si l’homme et la femme sont liés par un contrat de mariage, ils peuvent vivre ensemble, à défaut de ce contrat il s’installent dans l’illégalité. - : Dans un système normal, la mixité est la règle, il n’y a pas de séparation entre garçons et filles à la maison, à l’école au travail et partout ailleurs. Les hommes doivent apprécier la beauté de la femme et pourquoi pas la savourer Ainsi le veut la nature. En tant que beauté parfaite, Dieu Lui-même aime le beau. - : Savourer la beauté de la femme n’est pas un mal en soi, le problème est qu’il doit se faire de façon licite autrement dit dans le cadre d’un mariage matérialisé par un
  7. 7. 6 contrat. L’importance de ce contrat est capitale et je vais vous le démontrer. Prenons le cas d’un homme et une femme qui se mettent ensemble parce qu’ils s’aiment. Ils jouissent librement de leur amour et ce faisant, ils engendrent des enfants naturels puis soudain l'amant décède. A qui revient la charge de ces enfants? Qui s’occupera de la femme après la disparition brutale de l’homme qui l’accompagnait dans la vie, l’homme qui a savouré l’éclat de sa beauté et de sa jeunesse. Si les orphelins n’ont pas de chance, les héritiers du défunt et sa famille pourraient les jeter dans la rue parce qu’il n’est pas leur père légitime. Il n’est pas exclu que ses proches récupèrent tous les biens lui appartenant, au nom de la loi. Il est rapporté dans un hadith que "l’héritage revient aux héritiers légitimes et le fornicateur doit être puni". En plus de la douleur consécutive à la disparition du compagnon, la femme et les orphelins pourraient hélas affronter la misère et la détresse. Or ils seraient traités autrement si les “amoureux” au départ vivaient dans une union légale et licite. Personne évidemment n’aurait osé empêcher les enfants d’accéder à l’héritage de leur père. En supposant encore que du fait de leur statut, ces dernier soient contraints de vivre dans la rue sans possibilité de subvenir à leurs besoins vitaux, ils peuvent flirter avec la délinquance et devenir dans le pire des cas des criminels et par conséquent ennemis de la société. Quant à la concubine qui aspire à rebâtir une autre vie, sa situation n’est pas moins compliquée. La charge que constituent ses enfants et l’image de “la mère de bâtards” qui lui colle ne sont pas pour elle un atout. Dans le cas où les soupirants sérieux se font rares ou ne se manifestent pas
  8. 8. 7 du tout, il ne lui restera qu’à se livrer à la prostitution pour vivre. Il n’est pas inutile de souligner que la pauvreté est la cause principale de la prostitution et les conséquences sont l’avilissement et la déchéance à la femme On ne s’aurait prétendre que le contrat de mariage est sans intérêt. Il est d’autant plus nécessaire qu’il confère à la femme marié une certaine respectabilité. Une femme de petite vertu passe pour une vertueuse lorsqu’elle est lié à un homme par un acte de mariage. Quant aux enfants, ceux qui naissent hors mariage ont le statut désavantageux de bâtards tandis que les autres sont appelés enfants légitimes. C’est bien beau de proclamer la liberté à tout vent mais son mauvais usage entraine de l’amertume. Le mariage est le cadre légal d’expression de l’amour conformément à la loi d’Allah, le Miséricordieux. - : Vos explications sont bien comprises. Je peux dès à présent déduire que le contrat de mariage est le garant de la protection de la famille. En cas du décès demain du mari, il fait de la veuve et de ses enfants des héritiers légitimes. Que dire de l’autre point de ma question, de quoi tenez-vous la tradition des voiles. Quand ce n’est pas le voile, c’est une robe qui ne laisse apparaitre qu’une infime partie du corps. C’est quoi ce mode vestimentaire que personnellement je trouve parfois effroyable? - uléma: Effectivement, l’objectif est d’effrayer, de repousser les passions aveugles qui n’ont pas de retenu et de les empêcher de conjurer le mal et l’indécence. C’est pour que l’homme se contente du regard licite et renonce au regard interdit. C’est à dessein que ces tenues sont recommandées aux musulmanes.
  9. 9. 8 Elles les ont adopté depuis l'époque de notre prophète (Pbsl). Cela a pu éviter aux jeunes à Médine de tomber dans les pièges de l'adolescence au contraire ils se sont orienté vers la vertu et la décence. Ces jeunes ont été à l’avant-garde de la guerre (sainte) contre les mécréants. Le phénomène du voile ne se limite plus au Proche et Moyen- Orient, loin s’en faut. Aujourd’hui, Il est largement répandu dans le monde. On retrouve les femmes voilées en Asie, en Afrique, en Amérique ou en Europe. On dira sans exagération aucune que le voile tempère les pulsions sexuelles. - : je ne pense pas qu’un simple voile ou n’importe quel autre vêtement peut constituer une véritable barrière à… - : Cher frère de l’occident, pour avoir vécu dans le Proche et Moyen-Orient, vous connaissez quelque peu l’architecture arabe. Vous avez visité nos maisons et constaté qu’elles étaient belles et spacieuses n’est-ce pas? : En effet. J’ai noté qu’il y avait un paradoxe entre les vielles routes défigurées et l’architecture très originale des bâtiments. J’ai été notamment impressionné par les maisons d’habitation de styles anciens avec ses vastes cours, ses bassins à jet d’eau, ses larges couloirs entourés de piscines, ses jardins garnis de rose, de vignes, de raisins, le tout embaumé de parfum de jasmin ou de jonquille. Mais alors pourquoi la question sur vos maisons? - : ayez la patience de m’écouter. Nous avons fait des routes étroites et défigurées délibérément. Cependant, nous avons construit nos maisons comme des paradis. Imaginons un homme perdu dans la jungle pendant plusieurs mois. Il n’est entouré que de grands arbres et
  10. 10. 9 n’entend que les cris d’animaux. Pendant qu’il tourne en rond à la recherche d’une issue, il fait la rencontre d’une fille. Va-t-il chercher pas à savoir la couleur de ses yeux ou la longueur de son nez. Il va la “consommer” sans réfléchir car pour lui c’est une aubaine, un vrai cadeau du ciel. Il eu une époque dans le monde arabe, on ne trouvait dans les rues que les hommes, le sexe masculin, le sexe dur. La femme sortait rarement et quand elle sortait, elle était vêtu de tenue sombre à tel enseigne que à son passage, on n’apercevait qu’une ombre en mouvement qui ne pouvait provoquer aucune séduction ni attirer l’attention des hommes. La femme, restait dans son foyer, un univers paradisiaque sans commune mesure avec l’aigreur de l’extérieur. Au départ de son domicile jusqu’à son lieu de travail, le mari ne croisait que le sexe dur comme lui Les rues sans femmes n’ayant rien d’attirant, la perspective de voir sa femme le soir après le travail l’excitait. Quand il était rentré à la maison le soir, il avait la fougue de cet homme perdu dans la jongle décrit précédemment. Il avait la rage de rencontrer sa femme qui relève de cette espèce rare et qui passe pour la plus belle du monde. Dans le même temps, l’épouse qui est dans son paradis toute la journée éprouvait le même désir ardent d’être avec son mari. : quelle histoire! - : Le voile cher frère, met l’homme, cet être fort et faible à la fois, à l’abri de la tentation. Parce que les femmes couvertes qu’ils croisent dans la rue ne séduisent pas (elle ne sont des séductrices), parce qu’il est à l’abri de la tentation, il ne se disperse pas. Il se concentre sur un sujet digne d’intérêt, son épouse. Seule susceptible de
  11. 11. 10 captiver son attention. Le voile n’est pas nouveau dans la société islamique parce qu’il date de l’apparition de l’islam à Médine, là où Dieu a secouru son noble Prophète (Pbsl) c’est là-bas que le prophète prescrit aux femmes musulmanes de mettre le hijab. Savez-vous que la cause principale de l'évacuation des juifs de la tribu de Kaynuqa était leur mépris à l’égard d’une femme musulmane médinoise qui était en voile. Ils se moquaient d’elle et tentaient de la dévoiler. Un musulman intervint pour la défendre et fut abattu sur le champ. C’est alors que le Messager (pbsl) ordonna leur évacuation de la ville de Médine... Le voile a connu ses années de gloire qui s’est étendu jusqu’au milieu du XXe siècle. La société musulmane a commencé à décliner avec le délaissement du voile par certains fidèles, globalement avec le refroidissement de la foi. Un refroidissement qui va se traduire par l’absence de rigueur dans la pratique de l’islam. Je crois que vous êtes maintenant conscient de la valeur du voile (hijab). Le voile est recommandé non seulement dans l’islam mais aussi dans toutes les autres religions célestes. Rappelez-vous que dans les années trente la femme chrétienne et juive se voilaient toujours quand elle sortait. Quant aux musulmans, jusqu’en 1950, aucune femme musulmane ne dévoilait son visage dans toutes les villes de Cham: Syrie, Liban, Jordanie et Palestine… De tout le monde arabo-musulmans c’est en Egypte seulement qu’on rencontrait quelque rares femmes non voilée. “Je n’encourage pas de laisser les femmes se dévoiler comme des hommes pour se promener dans les marchés”, affirmait le poète Hafez Ibrahim. En Grande-Bretagne, le voile du visage a été longtemps dans les usages. Les femmes
  12. 12. 11 appartenant à l’aristocratie se rendaient au théâtre toute voilées et se retranchaient dans leur tribune, loin du regard des hommes. : C’est vrai Cheikh Amin! Cela m’était totalement sorti de la tête. - : L’importance du voile dans la société n’est plus à démontrer. Si les femmes venaient à l’abandonner, ce serait désastreux. Les hommes auront d’énormes difficultés à contrôler leurs pulsions. Sur ce point il n’est point besoin de vous rappeler combien ils sont faibles par nature. Ils vont se livrer à la débauche, s’occuper des charmes de la femme, de l’amour de la belle vie (la musique, les jeux, les parfums de luxe, les modes vestimentaires…), au risque d’accorder la priorité à l’activité sexuelle au détriment des problèmes hautement plus utile à la vie. Ils vont dépenser l’argent qu’il gagne chez les prostitués. Au finish, c’est la famille et la société qui va faire les frais de cette déviance car ne pensant plus qu’à satisfaire leurs passions, ils vont tuer en eux le génie, source de créativité et d’invention. La protection de leur patrie et le développement de leurs nations ne seront à leurs yeux que des préoccupations mineures. Le respect des recommandations d’Allah relatives au voile a un impact positif indéniable sur la bonne marche de la société. Si les filles portent le voile, Les jeunes qui n’auront pas l’opportunité de regarder-leurs arrière-trains assureront leur devoir vis-à-vis de la société, bâtiront une nation digne comme au temps des Guides-bien aimés. A cette époque, chacun dans la société avait son rôle à jouer, les hommes comme les femmes. Certains domaine étaient réservés aux hommes et d’autres aux femmes.
  13. 13. 12 La satisfaction des besoins naturels se faisaient à l’intérieur du mariage et non en dehors. La nation n’appartenait à aucun sexe mais à tous. Les hommes et les femmes participaient chacun dans son domaines et à sa manière à la construction de la nation. En appliquant la recommandation du hijab, nous avons conquis le monde tout entier et nous étions la meilleure nation de toute l’humanité: “vous étiez la meilleure communauté qui ait jamais été donnée comme exemple aux hommes. En effet, vous ordonnez le bien et vous interdisez le mal…”, lit-on dans la Sourate 3:110. Aujourd’hui, le manque d’engouement pour les enseignements de notre religion nous a fait perdre le respect des autres nations. Nous sommes loin de concurrencer les grandes puissances modernes et développées, nous ne faisons rien de profitable ni pour l’au- delà ni pour la vie ici bas. Pourtant, c’est grâce à la bonne observance des préceptes de notre religion qu’on est arrivé à dominer le monde. Il ne s’agit pas de domination militaire. Nous étions bien plus éclairés. Nous montrions aux autres peuple le chemin de la lumière, la la voie du salut temporel et éternel. Maintenant, cher monsieur je vais revenir à votre première question, en substance, vous avez soutenu que la mixité et l’union libre facilitait la satisfaction de ses besoin sexuel et par ce fait apaisent les émotions sentimentales et atténuent aussi la violence du désir charnel. Pour ma part, je dis qu’il faut aussi tenir compte de ceci: - Premièrement, le désir sexuel est innée en chaque être vivant, L’homme éprouve toujours une certaine fascination devant la beauté de la femme et le charme de son corps en exhibition, Lorsque un homme n’a pas de problème particulier de santé, ses instincts sexuels, source par ailleurs
  14. 14. 13 de la reproduction sont très actif. Il est susceptible à tout moment de tomber dans la séduction. - Deuxièmement: La grandeur morale n’atténue pas la force de l'instinct sexuel même si elle peut orienter la raison vers la bienveillance. Avoir la morale ne veut pas dire être éternellement infaillible devant la tentation. La grandeur ne change pas la nature de l‘homme. : Vous avez démontré brillamment ce que gagne la société quand le port du voile est respecté et ce qu’elle perd quand les femmes abandonnent le voile, pouvez-vous m’expliquer le lien entre le mariage et la perpétuation de l’espèce. - : C’est dans le mariage que se construit la famille et la famille est le socle de la société. L’amour et l’affection dans la famille créent les conditions d’épanouissement de ses membres. Ceux-ci sont heureux de vivre ensemble et le bonheur. Ces enfants doivent être élevés dans l’amour. Sans le mariage, la reproduction de l'espèce humaine va certainement décliner et finira par s’éteindre avec le temps. Ainsi la réussite du mariage assure la continuité de la vie humaine. : selon vous quel est l'impact de l'adultère dans la vie sociale et individuelle? - : l'adultère produit des effets très négatifs au sein de la société. Il répand la turpitude et le désordre dans la société, pire il diminue la procréation des naissances car on se satisfait de la jouissance de l’acte sexuel sans se préoccuper de procréer des enfants. Ainsi, un homme qui s’engage sur la voie de l’adultère (pour satisfaire ses besoins sexuels) participe plus ou moins à l’extinction de
  15. 15. 14 l’humanité (car c’est par la reproduction familiale que le monde continue d’exister). - : Vous aimez citer des exemples, En Avez- vous un pour illustrer ce que vous avancez? - : Supposons qu'un jeune homme, guidé par ses passions, flirte avec une jeune fille dont il en fait un amant alors qu’elle est encore belle et jeune. Ils vivent ensemble en concubins sans contrat de mariage mais dès lors que la beauté commence à s’évanouir, qu’elle commence à défraichir et que se pointent déjà les pattes d’oie et les rides, il l’abandonne et s’installe avec une nouvelle conquête plus belle et plus jeune. L’amante abandonnée désormais fané, affaibli du fait de l’ âge pourra difficilement travailler pour satisfaire ses besoins et ce d’autant que le travail a besoin de la force. Elle peut n’avoir pas fait d’enfants parce le type de relation entretenue avec son ex-amant ne se soucie pas de la procréation. Sans mari et sans enfants, vous pouvez vous-même imaginer les difficultés qu’elle vivra pendant ses vieux jours. - : la femme sera condamné pour sa conduite; qu’en sera-t-il de l’homme? - : A propos de l’avenir d’un jeune célibataire habitué à commettre l'adultère, cela débouche généralement sur: 1- l’abandon de la vie conjugale. Il reste toute sa vie dans cet état ignoble, sans famille, sans ambition. Il va ainsi s’exclure de l’œuvre collective de construction de la société. De plus, sa santé risque d’en partir. S’il est affecté par des maladies sexuellement transmissibles, il devient un agent propagateur de ces maladies et pour la société un problème de santé publique.
  16. 16. 15 Ce libertin qui a passé toute sa jeunesse à jouer avec les filles perverses, sans songer à fonder une famille vivra dans le regret quand ses forces le lâcheront? Sans enfant, sans proches autour de lui pour le soutenir, il a peu de chance de connaitre la paix du cœur pendant la vieillesse. - : Mais cher frère musulman, la vie est longue et la porte du mariage restera ouverte. Même à cinquante ans, un homme peut être accepté par une jeune fille, qui consent malgré son âge à devenir sa femme. - : la jeune fille acceptera de vivre avec un vieil homme…. Je suis d’accord avec toi. Toutefois cette jeune femme ne sera pas satisfaite d’un mari épuisé par l’âge et les jeunes concubines. Un homme âgé qui n’a véritablement beaucoup de choix vue la baisse de ses performances. - : Pouvez-vous être plus concret? - : Une femme belle qui est à la fleur de l’âge ne peut être épanouie quand elle est sous le toit d’un vieil homme qui ne peut la satisfaire. Elle a régulièrement le regard tourné vers les jeunes plus frais et plus viril. Naturellement cette situation la prédispose à la tentation. Il est probable qu’elle succombe et par ce fait tombe dans la fornication. Dans cette entreprise malhonnête, il est tout aussi probable qu’elle fasse porter à son mari la paternité des enfants dont les géniteurs se trouvent ailleurs. Ces enfants bâtards partageront injustement et illégalement l’héritage avec les enfants légitimes. Puis peut-être jamais, on ne connaitra leur lignage - : Mais il y a des épouses vertueuses, qui sont fidèles à leurs maris, qui sont satisfaites de la situation de leur mari, vieux, riche ou pauvre … qu’en dites-vous?
  17. 17. 16 - : même si une jeune épouse parvient à maitriser ses pulsions et à s’éloigner de la débauche, il n’empêche qu’elle puisse éprouver le désir sexuel qui est inné en tout être humain. La non satisfaction de ce désir au sein du foyer peut créer en elle des frustrations qui sont psychologiquement très désastreuses. Ces frustrations affecteront nécessairement sa vie conjugale et les enfants nés d’un couple mal assorti qui de surcroit ne vivent pas dans l’amour ne seront pas épargnés. Disons que le fornicateur et la fornicatrice ne ressentent jamais le bonheur. Ils ont en permanence un sentiment d’insatisfaction. Habitués à la sensualité débridée, ils vivent dans l’ennuie car leurs cœurs sont salis par l’infamie de l’adultère. Tel est la conséquence de ce péché. Ceux qui s’en rendent coupable vivent dans la détresse. L’adultère pervertit la société et nous éloigne du bonheur. La dispersion des enfants naturels accroit l’insécurité et les troubles sociaux. Il y a une grande différence entre les relations conjugales légales et les relations amoureuses clandestines c’est-à-dire celle qui ne repose pas sur un contrat de mariage. La première favorise la manifestation de la vertu, de la tendresse, de l’amour, de l’épanouissement de la famille et de ses membres. La seconde a un seul but, le plaisir sexuel. Le sexe ici domine dans la relation et réduit l’homme (présumé civilisé) au stade de l’animal. En lieu et place de la L’amour sublime, on assiste à la bestialité. - : Jusque-là, je ne pouvais pas imaginer à quel point l’adultère et la fornication pouvaient détruire l’individu et la société. Je ne pouvais imaginer non plus le rôle protecteur du voile….
  18. 18. 17 - : Le dévoilement (du visage de la femme) est détestable à tout point de vue. L’abandon du voile entraine la dépravation des mœurs et l’inclinaison à la débauche. Il peut provoquer l’éclatement de la famille. Et vous reconnaitrez avec moi que là où règne la dissension, il n’y a aucune possibilité de s’épanouir. Certains tentent de défendre le dévoilement et les modes vestimentaires décontractés chez les femmes mais quoiqu’ils puissent dire à ce sujet, son impact dans la société est évidents. Nous en avons déjà parlé plus haut. Des gens prétendent que si l’homme est moralement solide, il peut rester indifférent à coté d’une femme sans voile. Les parties dévoilées de son corps ne peuvent provoquer en lui aucun effet. A ce sujet, je dis une fois de plus que la force du caractère, la grandeur d’esprit fléchit souvent sous la pression des pulsions. Un jeune qui est assoiffé sexuellement se laissera séduire facilement par le beau visage d’une femme qui apparait devant lui. L’appétit va s’intensifier quand l’un et l’autre vont glisser dans un entretien puis échanger des paroles tendres. Les regards et les causeries entre homme et femme non mariés sont autant d’occasions de tentations, mieux, ils constituent les premiers pas vers la débauche. De la même manière que les hommes, les attitudes provocantes peuvent réveiller le désir chez la femme. Il y a donc lieu donc de déplorer la mixité observée dans certaines sociétés. Un adolescent régulièrement perturbé par ses pulsions aura du mal à se concentrer dans ses études et préparer judicieusement son avenir. L'instinct est aveugle, il ne distingue pas le bien du mal. Dans le conflit entre la raison et les pulsions, si la raison
  19. 19. 18 arrive à apaiser les ardeurs de l’instinct sexuel pendant qu’il est en face d’une belle fille, il va s’en suivre ce qu’on appelle en psychologie “le refoulement”. Le refoulement est préjudiciable à la santé mentale car il s’agit de deux forces qui se battent dans la conscience: La force instinctive indocile et la force de l’esprit, de la morale qui propose à l’homme de prendre la bonne voie. Si la force de la conscience morale prend le dessus, l’individu reste dans l’angoisse parce que ses envies ne sont pas satisfaites. Par contre si l’instinct sexuel en sort gagnant, c’est la débauche qui va régner. Dans les sociétés qui n’ont pas la tradition des voiles, les adolescents et les adolescentes sont plus agités. Leurs corps et leurs cœurs sont constamment enflammés puisque les séductrices et les séducteurs sont à leurs portées. Or le hijab aurait pu être un tranquillisant contre cette agitation. La liberté vestimentaire chez la femme sera toujours la porte ouverte à l’indiscipline sexuelle. Lorsque l’accès à la femme est facile ou “libre”, il faut bien s’attendre à ce que la société se transforme en un bordel où tous les sujets tournent autour du sexe. Les hommes vont essayer de satisfaire leurs besoins naturels par n’importe qu’elle voie licite ou illicite, qu’importe. Vous me direz que c’est le bon Dieu qui a créé l’Univers avec ses beautés et ses grisailles, ses grandeurs et ses bassesses? Au commencement en effet, Dieu a créé l’homme pur et vertueux mais celui-ci s’est lui-même perverti en s’engageant sur les chemins de l’impureté, en laissant de côté la voie tracée par le Maitre du monde. Le dévoilement expose les deux sexes à la tentation et à l’attraction du regard non permis. Ce regard qu’on croit
  20. 20. 19 banal provoque des dérives énormes à l’exemple de la fréquentation des prostitués (que dieu nous en préserve). Dans les sociétés où la femme ne se voile pas, le respect de la fidélité devient un défi difficile à relever pour un homme marié. Quand bien-même celui-ci est assouvi sexuellement, cela ne l’éloigne pas de la tentation. Le mari qui a un autre centre d’intérêt va considérer sa conjointe comme un mauvais choix tandis que la femme à son tour va estimer que le monde est bondé d’hommes plus valeureux et plus digne pour elle que son mari. Dans ce contexte de répugnance mutuelle, l’acte sexuel se consomme sans chaleur et sans plaisir. - : Vous avez évoqué le cas des enfants né dans des conditions affectives difficiles, pouvez-vous y revenir plus en détail? - : les recherches scientifiques révèlent que la froideur des sentiments dans le couple a des répercussions sur la sexualité des conjoints et une sexualité sans chaleur peut “produire” des enfants physiquement et psychologiquement (Malade, invalide) faibles. La vie affective et la sexualité des parents sont en cause dans certains cas de déficiences mentales. Par contre, un rapport sexuel enflammé entre conjoints assure un bon état d’esprit aux enfants qui peuvent en naitre. L’atmosphère dans le foyer conjugal influence de beaucoup le processus de croissance de l’enfant. Le manque d’affection par exemple peut prédisposer l’enfant à des comportements anti sociaux. Qui peut croire qu’il y a du bonheur dans une société où les mœurs sont dépravées? En tout état de cause, le fidèle musulman a tout à gagner dans le respect de la parole de
  21. 21. 20 Dieu, la femme musulmane a tout à gagner dans le port du voile. On ne trouve aucun verset dans le coran qui ordonne aux femmes de dévoiler le visage par contre l’ordre divin prescrit de couvrir tout le corps ainsi que le visage. Il ordonne le voile d’abord aux femmes du Prophète (Pbsl), ces femmes, modèles de toutes les autres femmes musulmanes. Dieu dit dans la Sourate 33:53. (…Et quand vous demandez quelque chose aux épouses du Prophète, faites-le derrière un voile (rideau); C’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs.) S.33: 53 - : Quelle est la signification de ce verset? En ce qui concerne le hijab, la femme doit-elle laisser le visage découvert en couvrant tout juste son corps et ses cheveux ou bien doit-elle couvrir aussi bien le corps que le visage : littéralement le hijab signifie, leurré la vue où empêcher l’œil de voir. Le verset ci-dessus indique l’objectif du hijab qui est de couvrir toute la beauté de la femme, couvrir tout ce qui peut exciter le plaisir de l’homme ou tout ce qui peut affecter son cœur et le pousser à l’envie sexuelle. Cela ne s’arrête pas à l’habillement. Quand elle veut parler avec un homme qui n’est pas son mari, la beauté de sa voix doit être protégée derrière un rideau pour éviter toute séduction, Dieu dit dans la sourate Ahzab: (Ô femmes du Prophète! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade (l’hypocrite) ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent.) S.33: 32 Bien que la conversation se fasse derrière un rideau, elle doit porter sur un sujet sérieux. Les propos susceptibles de
  22. 22. 21 provoquer la tentation doivent être évités pour ne pas exciter le cœurs des hommes faibles. Dieu le très Haut a ordonné aux femmes de rester dans leurs foyers car c’est là que se trouve le métier honorable qui leur sied. Il consiste à former, à donner une bonne éducation aux enfants. Certes, il ne leur est pas interdit de sortir mais elles doivent sortir en cas de besoin impératif, et dans des tenus pudiques qui s’accordent aux règles strictes de d’habillement recommandée par Allah: (Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant islam…) Enfin, permettez-moi de vous faire partager ce verset de la Sourate la lumière (Al Nour) qui décrit de manière complète l’ordre social que Dieu a établi pour assurer notre bien- être et pour le bon comportement de la femme: (Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et de ne montrer de leurs atours que ce qui en parait et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds(en marchant) de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.) S.24:30-31
  23. 23. 22 Ce verset indique la manière d’être que la femme doit adopter à l’extérieur de sa maison et sur la place publique. Le mot arabe “khimar” vient de “khamara” voiler, couvrir. Il est dérivé du nominatif “khamr”, le vin parce que le vin couvre l’esprit et perturbe la clarté de la conscience. Ce passage coranique ordonne à la femme d’abaisser le voile qui couvre son visage jusqu’au cou, c'est-à-dire le haut de la poitrine afin de bien cacher sa beauté. Cette beauté que Dieu appelle dans le saint Coran “zînah”, le charme, la beauté naturelle de la femme qui est plus éclatante chez les jeunes filles. Qu’il y a-t-il de plus normal que d’exiger à la femme de cacher sa parure? Celui qui possède un bijou précieux, de grande valeur le garde bien loin du regard des voleurs, il le garde en lieu sûr. Toutes ces directives concernant le mode vestimentaire de la femme musulmane montrent l’importance et la valeur que l’islam accorde au sexe dit faible. Les ennemis de l’islam ne voit dans le hidjab qu’un mal radical. Ils ignorent hélas pourquoi Allah l’a voulu pour la femme. Dans la Sourate 37 (Assaafat), Il nous décrit le caractère des femmes dans le Paradis: (Et ils auront auprès d’eux des belles aux grands yeux, aux regards chastes) S.37:48 Ces belles sont des femmes qui baissent leur regard par chasteté et pudeur. La chasteté est la nature des bonnes femmes partout. (Semblables au blanc bien préservé de l’œuf) S.37: 49 Elles sont pures, elles vivent en cachette et ne sont disponibles que pour leurs maris.
  24. 24. 23 Si les femmes du Paradis doivent cacher leurs beautés (exception faite devant leurs maris) alors qu’elles sont entourées d’hommes purs que devrait-il en être de la tenue des femmes de ce bas monde autour desquelles vivent les hypocrites, les malades, les hommes de bonne foi cohabitent. Le Saint Coran appelle “zînah” l’ensemble des charmes de la femme qui sont la beauté du visage, des yeux, des dents, des cheveux, et toutes les manières de séductions de la femme. Le fait d’exposer ces parties devant une personne autre que son époux, son père, son frère, son fils ou tout autres proches de la famille mentionnées dans le verset su-cité, peut faire naitre des envies sexuelle à l’homme, peut le pousser à prendre la voie de la débauche et lui ouvrir la porte de l’adultère, Pour éviter la perversion et dans le souci de sauvegarder l’harmonie et la paix dans la famille, le prophète recommande à la femme de ne pas exposer son charme auprès des personnes étrangères (non proches): (..Et qu’elles ne montrent leurs atours (beauté du corps et charme) qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes.) Dieu a prescrit à la femme de la dignité dans sa démarche. Elle ne doit pas y laisser apparaitre la beauté dont Il l’a dotée: (Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-
  25. 25. 24 vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.) S.24: 31 À la fin du verset, Dieu lui recommande de faire des pas moins vigoureux lorsqu’elle est dans la rue question d’éviter de balancer son derrière et de dévoiler des parties attrayantes de son corps. Il y a des démarches qui éveillent l’envie sexuelle chez des hommes faibles. Hors de son foyer, elle doit porter des habits longs et amples. Physiologiquement l’homme est différent de la femme. Celle-ci a un corps attrayant, toutes les parties sont considérées comme des parties intimes (awra) qu’elle doit couvrir impérativement. A ce sujet il est rapporté dans un hadith que “On accepte pas la tentation dans notre religion”. “La tentation (tout ce qui provoque le trouble) est endormie, Dieu a maudit celui qui le réveille”. Dans la Sourate Al-Ahzab on peut lire ceci: (Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles; elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.) S.33: 59 Le visage de la femme doit être caché comme d’autres parties de son corps. La charia ne permet pas le dévoilement du visage comme le défendent certains Ulémas. L’autoriser serait contraire à l’esprit du verset ci- dessus. Contrairement aussi à ce que pensent ces Ulémas, le verset fait allusion à toutes les femmes, de celles qui sont au plus haut barreau de l’échelle sociale) à celles qui sont au plus bas. Il concerne toutes les femmes en commençant par les
  26. 26. 25 chastes épouses du prophète. Il est bien dommage que nos sociétés n’appliquent pas avec rigueur les enseignements prophétiques en ce qui concerne l’habillement islamique de la femme. Si ces enseignements étaient observés, nous aurions certainement une société plus organisée, développé et nous seront armés contre certains maux qui sont aujourd’hui cause de notre retard… Dieu a résumé tout ce qui peut séduire l’homme dans cette expression, charme, beauté. Par une autre, il a aussi interdit de l’exhiber, “qu’elles ne révèlent point leurs parures” en vue de sauvegarder le salut et la droiture dans la société. Ceux qui soutiennent que de hijab qui est conforme à la charia islamique doit couvrir ses cheveux et laisser juste apparaitre le visage de la femme s’éloignent du sens du verset car le visage et les yeux sont beaucoup plus excitant que les cheveux. Il est cependant nécessaire de couvrir aussi bien le visage que les cheveux. J’ai entendu également des gens réduire la beauté évoquée dans ce verset au maquillage, aux fards et autres artifices… c’est une grave erreur. La zînah ici ne relève pas de l’artifice, elle est naturelle Supposons deux filles qui sont à la portée des admirateurs, L’une, par la grâce divine est belle, naturellement sans maquillage. L’autre est l’aide malgré ses bijoux, ses fards et autres colorants appliqués sur le visage. Entre ces deux, laquelle serait la plus convoitée, celle qui s’est fait belle artificiellement ou celle qui est naturellement belle? Assurément c’est cette dernière. Il n’y a point d’allusion à faire pour la compréhension du verset. “… qu’elles ne révèlent point leurs parures …”
  27. 27. 26 La beauté naturelle dont Dieu a gratifié la femme est sur le visage et les parties dont leur apparition fait l’objet de séduction ou incite à commettre la débauche. Si on ne tient pas compte de cet aspect si on ne sait pas ce qui attire les hommes et les expose à la tentation alors on ne peut comprendre les objectifs visés par Dieu à travers ce verset. Allah va aller encore plus loin en ordonnant aux musulmanes par précaution de ne pas afficher leur beauté même devant les femmes qui ne sont pas digne de confiance car celles-ci peuvent porter à la connaissance des hommes le charme qu’elles ont découverts. C’est dire à quel point, il est essentiel que la beauté de la femme ne soit pas dévoilée. Si elle ne doit pas être dévoilée à la mécréante à plus forte raison aux hommes qui peuvent entrer en transe au moindre regard. Ce qui pose problème avec certains commentateurs lorsqu’un débat est engagé sur l’habillement islamique, c’est le déficit de connaissance et de discernement. C’est pourquoi ils sont évasifs devant les questions se rapportant à ce sujet. Ils s’égarent et égarent d’autres musulmans; Le prophète (Pbsl) dit: “ce que je crains le plus pour ma nation c’est les guides qui font égarer les autres “. Si leurs visages étaient dévoilés la phrase ( Elles en seront plus vite reconnues) le verset serais autrement dit car la femme dévoilée est déjà connue. Il me souvient que dans les décennies antérieures, les hommes sortaient de leurs foyers enturbannés. Cette tradition n’a pas disparu. Elle continue d’exister dans certains pays arabo musulmans. Il existe des villages où des hommes portent encore des châles et des cordelettes, seules leurs visages restent découverts. Alors qu’on parle de voile des femme il ne s’agit pas d’une chevelure n’en parlons pas
  28. 28. 27 cet usage aux femmes; les cheveux de la femme a était toujours couvert par un voile ce qui veut dire que ce verset parle d’autre chose que la couverture des cheveux tout court sans le visage mais il encore d’autre chose à couvrir qui n’est pas les cheveux. La femme dévoilée des cheveux tout court n’est pas le sujet de ce verset {‫ن‬ْ‫ف‬ َ‫ر‬ْ‫ع‬ُ‫ي‬ ْ‫ن‬َ‫أ‬ ‫َى‬‫ن‬ْ‫د‬َ‫أ‬}. ( Elles en seront plus vite reconnues) mais ce verset parle des femmes qui laissaient apparaitre leur visage sans le voiler. Cela est parfaitement clair comme le soleil en plein midi. La parole du Créateur doit être au dessus des interprétations des créatures. Il n’est pas inutile de rappeler que pendant les treize siècles passés, les femmes voilaient leurs visages dans tous les pays musulmans sans exception. A moins que cela ne soit une ruse de satan, comment expliquer qu’une personne fière de sa science peut oser prescrire des normes religieuses qui ne sont pas compatibles avec la pudeur? Est-il donc plus savant que le prophète? Il y a des femmes maudites qui poussent les hommes vers l’adultère. Gardez-vous de ne pas les approcher car elles sont égarées par leurs passions et éloignées de la Bénédiction de Dieu. (Et Allah veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent leurs passions veulent que vous vous incliniez grandement (vers l’erreur comme ils le font)). S.4: 27 Le voile (hijab) est comme une forteresse infranchissable qui ne laisse aucune faille), il ne doit rien laisser apparaitre même le visage parce qu’il séduit justement plus que toutes les autres parties du corps de la femme.
  29. 29. 28 L’habillement impudique est un grave mal pour la société qui par ce fait s’expose à la dépravation des mœurs. Gardons-nous de ne pas suivre cette fausse voie dirigée par Satan.
  30. 30. 29 La prière de la femme dans la mosquée On rapporte d’Oum Hamid, la médinoise et épouse d'Abou Hamid Saadia qu’après s’être convertie à ’islam, elle est devenue une musulmane fervente. Elle admirait tant le prophète pour sa ferveur qu’un jour, elle a exprimé le désir d’ exécuter la prière dans la mosquée ensemble avec le Messager d’Allah et ses compagnons: )."‫المسجد‬ ‫في‬ ‫معه‬ ‫الصالة‬ ‫تريد‬ ‫أنها‬ ‫"أي‬ ‫معك‬ ‫الصالة‬ ‫أحب‬ ‫إني‬ ‫ه‬‫اّلل‬ ‫رسول‬ ‫يا‬ ‫تحبي‬ ‫أنك‬ ‫علمت‬ ‫قد‬ :‫وسلم‬ ‫عليه‬ ‫هللا‬ ‫صلى‬ ‫فقال‬‫في‬ ‫وصالتك‬ .‫معي‬ ‫الصالة‬ ‫ن‬ ‫صالتك‬ ‫من‬ ‫خير‬ ‫حجرتك‬ ‫في‬ ‫وصالتك‬ ،‫حجرتك‬ ‫في‬ ‫صالتك‬ ‫من‬ ‫لك‬ ‫خير‬ ‫بيتك‬ ...‫مسجدي‬ ‫في‬ ‫صالتك‬ ‫من‬ ‫لك‬ ‫خير‬ ...‫دارك‬ ‫في‬ ‫وصالتك‬ ،‫دارك‬ ‫في‬(‫مسند‬ ( ‫أحمد‬ ‫اإلمام‬24852( “O Messager de Dieu, je voulais prier avec vous. le prophète (Pbsl) lui répond: “Je sais que tu désires prier avec moi mais saches que ta prière dans ta chambre est mieux que ta prière au salon, et ta prière dans le salon est mieux aussi que ta prière dans la cour, et ta prière dans ta maison est meilleure que ta prière dans ma mosquée...” Musnad Ahmad (25842). Cette femme sincère et vertueuse n’avait d’autres choix après la réponse du prophète que d’ordonner la construction d’une mosquée dans un coin de la concession, dans un endroit sombre pour bien méditer dans la prière son Seigneur. C’est là qu’elle exécutait ses prières jusqu'à la fin de sa vie. La Mère des musulmans Oum Salamah raconte: Le Messager de Dieu (Pbsl): )‫بيوتهن‬ ‫قعر‬ ‫النساء‬ ‫مساجد‬ ‫خير‬(‫وغيرهم‬ ‫والحاكم‬ ‫والبيهيقي‬ ‫أحمد‬ ‫رواه‬.
  31. 31. 30 “Les meilleures mosquées pour les femmes se trouvent à l’intérieur de leurs foyers” Rapporté par Ahmad et Albaihaqi, alhakim et d'autres rapporteurs. Donc, la prière de la femme dans sa maison (sa propre chambre pour mieux se cacher) est meilleure que la prière dans la cour de la maison et la prière dans sa maison est meilleure que la prière dans la mosquée. Le Prophète a dit également à ce sujet: )‫مخدعها‬ ‫في‬ ‫وصالتها‬ ‫حجرتها‬ ‫في‬ ‫صالتها‬ ‫من‬ ‫أفضل‬ ‫بيتها‬ ‫في‬ ‫المرأة‬ ‫صالة‬ ‫بيتها‬ ‫في‬ ‫صالتها‬ ‫من‬ ‫أفضل‬(‫والطبراني‬ ‫والبيهيقي‬ ‫والحاكم‬ ‫داود‬ ‫أبو‬ ‫رواه‬ ‫وغيرهم‬. “La prière d'une femme faite dans sa chambre est meilleure que la prière faite dans la salle, et la prière faite dans l’alcôve est mieux que prier dans la cour” Rapporté par Abou Dawoud, al Hakim, Albaihaqi, Tabarani et d'autres rapporteurs. L’alcôve: est une petite chambre à l’intérieur de la maison dans laquelle on garde les objets précieux. La prière dans l’isolement, loin du regard des hommes mieux pour la femme. L’ensemble du corps de la femme est considéré comme une partie intime “‫”عورة‬ et Satan l’embellit quand elle sort de sa maison. Le Messager (pbsl) dit: )‫الشيطان‬ ‫استشرفها‬ ‫خرجت‬ ‫فإذا‬ ‫عورة‬ ‫المرأة‬(‫حبان‬ ‫وابن‬ ‫الترمذي‬ ‫رواه‬. “Le corps de la femme est vulnérable (awra). Quand elle sort de sa maison, Satan l’embellit d’avantage” à l’effet de l’égare. L’homme et la femme cèderont alors à la tentation sans s’en rendre compte … Il faut se prémunir contre cette tentation. Le Messager de Dieu dit: )،)‫بها‬ ‫نرضى‬ ‫ال‬ ‫الفتنة‬)‫أيقظها‬ ‫من‬ ‫هللا‬ ‫لعن‬ ‫نائمة‬ ‫الفتنة‬(
  32. 32. 31 (Ô femmes du Prophète! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade} l’hypocrite{ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam. Accomplissez la prière, acquittez l’aumône légale et obéissez à Allah et à Son Messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison (du prophète), et veut vous purifier pleinement). S. 33:33 (Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d’Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur) S.33:34 C’est vrai qu’ici, le discours est adressé aux femmes du prophète mais cela inclut aussi toutes les autres femmes musulmanes qui suivent leurs pas. Il existe une règle de jurisprudence qui dit: “une loi est considérée dans sa généralité et non dans sa spécificité.” Dieu a ordonné aux femmes de rester dans leurs foyers, d’accomplir la prière et de donner l’aumône, d’obéir à Dieu et son Messager et se rappeler de ce qu’on leur récite du Coran et de sa sunna du prophète dans leurs foyers, (non dans les mosquées). C’est la charia, la loi de Dieu ne change jamais, le musulman doit réfléchir d’abord lui-même sur les recommandations du Seigneur même s’il a plusieurs muftis (des interprètes) devant lui et que chacun parmi eux donnent son opinion. Pour notre part, nous sentons tenus de de suivre que ce qui est conforme au livre de Dieu et à la sounna du prophète sans compromis car les hommes ont leur domaine spécifique et les femmes ont le leur sans aucune injustice dans la religion musulmane.
  33. 33. 32 Nous n’acceptons jamais que les mosquées deviennent comme des musées où les hommes et les femmes se “mélangent” sans aucune organisation parce que ce mélange peut altérer la pureté de des cœurs, détourner la concentration du fidèle dans la prière ou interférer dans son amour envers Dieu. Le monde d’ici-bas et dans l'au-delà ressemble à des coépoux qui ne restent jamais ensemble en harmonie. Vouloir réunir les hommes et les femmes ensembles partout c’est anéantir les fondements de la religion. En tant que croyants a-t-il meilleur législateur que Dieu? C’est Lui qui a fait descendre le Coran d’une manière détaillée et explicite sur tout les domaines de la vie sociale. Le voile de la femme dans la prière: La prière d'une femme n’est pas valide si elle n’est pas voilée. Toutes les parties du corps doivent être couvertes à l’exception du visage et les mains. Notons que ces exceptions doivent être respectées pour que la prière soit valide. Par conséquent, elle doit, conformément aux instructions du Prophète, s’isoler dans une chambre à l’intérieur da sa maison. Le prophète n’a pas permis à la femme de découvrir son visage et ses mains dans la rue mais seulement pendant la prière. Les ulémas qui interprètent cette exception (le visage et les mains pendant la prière) à leur guise en profitent pour établir des lois autorisant le dévoilement des pieds et des mains dans toutes les circonstances. Seuls ceux qui se laissent guider par leurs désirs et par leurs passions se montrent réceptifs à leurs discours. Ces ulémas
  34. 34. 33 ne veulent que du mal à la Oumma (communauté musulmane). Quant à l'habit de la femme en blanc qui couvre son corps et ses cheveux dans la prière c’est simplement pour l’aider à la concentration lors de la prière. Cela n’a rien à voir avec le hijab. La nature de la femme est différente de celle de l’homme. La femme se préoccupe beaucoup de son corps, de sa beauté, de ses cheveux et cela peut la détourner de la prière. Donc cette étoffe de couleur blanche semblable à l’habit de sacralisation des pèlerins et du linceul des morts peut la transporter de ce monde d’ici-bas le temps de la prière pour qu’elle se consacre entièrement au Seigneur, le Bienfaiteur.
  35. 35. 34 Le dévoilement du visage de la femme pendant le pèlerinage Ibn Omar a dit: “Dans l’acte de sacralisation (ihram), la femme dévoile le visage et l’homme dévoile la tète” Rapporté par Al-Baihaqi et Al-Darqutni. :‫قال‬ ‫عمر‬ ‫ابن‬ ‫عن‬)ِ‫ه‬ِ‫س‬ْ‫أ‬َ‫ر‬ ‫في‬ ِ‫ل‬ُ‫ج‬َّ‫الر‬ ُ‫م‬‫ا‬َ‫ر‬ْ‫ح‬ِ‫إ‬ َ‫و‬ ‫ا‬َ‫ه‬ِ‫ه‬ْ‫ج‬ َ‫و‬ ‫في‬ ِ‫ة‬َ‫أ‬ ْ‫ر‬َ‫م‬ْ‫ال‬ ُ‫م‬‫ا‬َ‫ر‬ْ‫ح‬ِ‫إ‬(‫رواه‬ ‫قطني‬ ‫والدار‬ ‫البيهقي‬. Comme pendant dans la prière, la femme laisse aussi le visage et les mains découverts au cours du pèlerinage. Ce hadith prouve que la femme en dehors du pèlerinage ne doit pas découvrir son visage et les mains. Comment on l’aurait permis de lever le voile pendant le pèlerinage si ce n’était pas interdit à l’origine? Le pèlerinage, comme les autres obligations divines est prescrites à toutes les communautés même aux religions antérieures. Le jeune par exemple a été ordonné à ceux qui nous précèdent. (Ô les croyants! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété). S.2: 183 Le hijab aussi a été prescrit aux religions qui ont précédé l’islam. (Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu’il avait enjoint à Noé, ce que Nous l’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moise et à Jésus. Etablissez la religion et n’en faites pas un sujet de divisions. Ce à quoi tu appelles les associateurs leur parait énorme. Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent). S.42: 13
  36. 36. 35 C’est dommage qu’au fil du temps, ces religions aient abandonné progressivement ce qui leur été enseigné. Pire ils ont falsifié ce que Dieu a prescrit. Ainsi vient l’islam pour restaurer tous ces prescriptions qui ont été abandonné comme le hijab, le jeune etc. S’agissant du pèlerinage, les innovations observées ces dernières années sur le programme ne sont pas conformes à l’islam. Au début les hommes et les femmes ne se mélangeaient jamais chacun avait son propre tour pour faire la circumambulation. Ce hadith de l’épouse du prophète Aïcha en donne la preuve: )ٌ‫ات‬َ‫م‬ ِ‫ر‬ْ‫ح‬ُ‫م‬ َ‫م‬َّ‫ل‬َ‫س‬ َ‫و‬ ِ‫ه‬ْ‫ي‬َ‫ل‬َ‫ع‬ ُ َّ‫اّلل‬ ‫ى‬َّ‫ل‬َ‫ص‬ ِ َّ‫اّلل‬ ِ‫ل‬‫و‬ُ‫س‬َ‫ر‬ َ‫ع‬َ‫م‬ ُ‫ن‬ْ‫َح‬‫ن‬ َ‫و‬ ‫َا‬‫ن‬ِ‫ب‬ َ‫ون‬ُّ‫ر‬ُ‫م‬َ‫ي‬ ُ‫ان‬َ‫ب‬ْ‫ك‬ُّ‫الر‬ َ‫ان‬َ‫ك‬ ُ‫ه‬‫َا‬‫ن‬ْ‫ف‬َ‫ش‬َ‫ك‬ ‫َا‬‫ن‬ َ‫ز‬ َ‫او‬َ‫ج‬ ‫ا‬َ‫ذ‬ِ‫إ‬َ‫ف‬ ‫ا‬َ‫ه‬ِ‫ه‬ْ‫ج‬ َ‫و‬ ‫ى‬َ‫ل‬َ‫ع‬ ‫ا‬َ‫ه‬ِ‫س‬ْ‫أ‬َ‫ر‬ ْ‫ن‬ِ‫م‬ ‫ا‬َ‫ه‬َ‫ب‬‫ا‬َ‫ب‬ْ‫ل‬ ِ‫ج‬ ‫َا‬‫ن‬‫ا‬َ‫د‬ْ‫ح‬ِ‫إ‬ ْ‫ت‬َ‫ل‬َ‫د‬ْ‫س‬َ‫أ‬ ‫َا‬‫ن‬ِ‫ب‬ ‫ا‬ ْ‫و‬َ‫ذ‬‫ا‬َ‫ح‬ ‫ا‬َ‫ذ‬ِ‫إ‬َ‫ف‬( ‫أحمد‬ ‫األمام‬ ‫مسند‬ “Nous étions avec le Prophète (Pbsl) lorsque les hommes passaient devant nous, nous couvrions nos visages et après leurs passages on se dévoile de nouveau”, rapporté par imam ahmed 22894. Avec le temps, les gens ont commencé à ne plus respecter cette règle, ils ne comprennent plus ni le sens du pèlerinage (les leçons qu’on peut en tirer) ni le sens du hijab qui est une sorte de bouclier contre les regards qui viendraient du côté des hommes comme du côté des femmes. Le manque de compréhension sur la sagesse du pèlerinage et de l’intérêt de cette obligation a engendré ce mixage que nous vivons aujourd’hui au cours du Hadj. Mais quiconque se rend au pèlerinage sera récompensé selon son intention. Dieu connait bien le secret des cœurs. En effet, à l'époque du Messager (pbsl), le voile (hijab) consistait à couvrir la tête, le visage et le corps. Le hijab
  37. 37. 36 permettait seulement de dévoiler un œil pour permettre à la femme musulmane de voir la route de son chemin lorsqu’elle est contrainte de quitter son domicile. Certains disent que le voile à la Magrébine est similaire à celui de l’époque du Messager (Pbsl). Dans certains villages Syriens, des femmes ont adopté des foulards qui ne laissent rien apparaitre de leurs charmes. Ces foulard sont également des hijabs. Quelque soit ce qui peut être dit autour du hidjab, quelque soit la forme et le style; la vérité est que La femme qui s’habille conformément à la loi islamique sera agréée par dieu et sera dignement récompensée par son seigneur. - : J’avoue cher frère musulman que vos lois ne peuvent s’appliquer dans nos sociétés Les sociétés occidentales contemporaines sont si loin des valeurs de fidélité, de la pudeur ou de chasteté. Les mœurs sont à tel point perverties qu’on imagine mal un changement qui favoriserait le retour et le règne de la vertu. Malgré notre avancée technologique et économique quelque chose nous manque. Cette chose c’est le bonheur Y a-t-il quelque raison d’espérer les lendemains meilleurs? D’après vos explications, on peut déduire que le bonheur dans une société a un lien avec les habitudes vestimentaires des femmes…. - : je préfère pour réponse à votre question vous racontez cette de l’histoire de “le voile et la femme française”. Mais avant cela permettez-moi de revenir à ce verset: (Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grandes voiles;
  38. 38. 37 elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.) Ceci est la loi divine rapportée par le Messager Mohammad, paix sur lui et sur les autres apôtres qui l’ont précédé. Dieu a envoyé aux hommes des Messagers pour leur indiquer le chemin du bonheur ici bas et dans l’au-delà mais ils se sont éloignés volontairement de ce chemin. Ils ont préféré au vrai bonheur, l’éphémère plaisir que procure la passion. Cela donne la mesure du déficit de sagesse chez l’homme. Par contre, celui qui a foi en Allah ne doute pas que le bonheur se trouve dans l’application de Ses recommandations? Le fervent croyant adore son seigneur et cherche son agrément pour toutes ses actions. Je vous fais part de cette histoire qui a eu lieu lorsque la Syrie était sous colonisation française: Un jour, une importante personnalité de l’administration française locale prend rendez-vous avec moi à son domicile. C’était au temps des écoles coraniques, la seule forme de scolarisation qui existait. La désignation du Prince Abdel Madjid Haider comme roi de la Grande Syrie devrait être l’objet de notre rencontre. Il était prévu que cette désignation se ferait avec le feu vert du gouvernement français de l’époque. Au jour et à l’heure du rendez–vous, je me suis rendu chez ce responsable. Son épouse est venue m’ouvrir la porte quand j’ai frappé. Par l’intermédiaire de sa fille qui s’exprimait mieux en arabe, elle m’a convié à m’asseoir, j’ai décliné l’invitation. Déjà lorsque j’ai senti que c’est une femme qui était à la porte, j’ai retourné le dos pour ne pas être en face d’elle. Elle me dira néanmoins après un bref échange téléphonique avec son mari que ce dernier devrait accuser un retard d’environ 10 minutes compte tenu d’une affaire sérieuse
  39. 39. 38 qui le retenait chez le général Sirli, le haut-commissaire français en Syrie. Je suis descendu les marches de l'escalier pour attendre son mari dans une rue qui passait près de leur domicile. Quand il est arrivé quelque temps après, il s’est empressé de me présenter ses excuses pour le retard. “C’est pas grave”, ai-je répondu. Nous sommes entrés à la maison et avons pris place au Salon. Avant de rentrer dans le vif du sujet, la dame du logis et sa fille sont venus nous rejoindre. J’ai fait un clin d’œil à mon interlocuteur - Ce dernier savait bien que le musulman que je suis ne s’assoie pas avec les femmes autre que la sienne. Le mari a incliné la tête, et n’a osé rien dire à sa femme qui semblait déjà très irritée par mon geste: “Quand j’étais au Liban, J’ai appris que vous avez un caractère très noble, mais maintenant je vois tout à fait le contraire”. Me sentant interpellé, j’ai dit à sa fille: “Voulez-vous dire à votre mère qu’elle a perdu la tête”? Sur ce propos sa colère a éclaté. Elle s’est levée en criant “Vous dites que je suis folle?” “Comment peut-on porter sur une personne deux jugements contraires. Celui qui le fait n’est-il pas fou? Comment pouvez-vous me juger alors que vous ne m’avez jamais vu, “Lui ai-je demandé?” “Pourquoi avez-vous, répond-elle vertement, refusé d’entrer à la maison alors que je vous ai personnellement ’autorisé à le faire. Suis-je affreuse? Mon mari sait bien que
  40. 40. 39 je suis une des plus belles dames de Paris. Ou alors avez- vous vu en moi une personne malhonnête? Je lui ai expliqué que Je suis un musulman. En islam il n’y a pas de mixité. L’homme doit être à sa place et la femme doit occuper la sienne Entre l’épouse du Français et moi, il va s’en suivre cet échange: - Vous, ces musulmans vous exagérez. Le Judaïsme et le christianisme sont plus anciens que vôtre religion cependant, là-bas on n’enfume pas les gens avec les histoires de hidjab qui encombre inutilement la femme. - Est-ce que l’essentiel est dans l’ancienneté ou dans la force de la vérité? - Non, elle est dans l'argumentation et la vérité comme vous dites mais alors… - Alors, permettez-moi de vous instruire sur ce que c’est que le hidjab islamique. Lorsque je ne me mets pas avec les femmes et que je reste exclusivement avec les hommes, je garde intact l’amour que j’ai pour mon épouse. Cet amour que Je lui exprime intensément dès que je retourne à la maison crée dans le foyer un climat agréable dont a besoin les enfants pour grandir convenablement. Vous le dites si bien, vous êtes belle et respectée. En m’essayant près de vous, moi, qui suis aussi très coquet et surtout jouit d’une bonne réputation en raison de mes qualités, Il se peut que je trouve en vous des qualités qui me plaisent et qui vous distinguent de ma femme. Je peux en être séduit car après tout je ne suis qu’un homme. Si je suis sensibles à vos charmes, je vais m’employer à penser à vous, à faire le parallèle entre vos qualités et les
  41. 41. 40 défauts de ma femme. Je vais commencer à être dégouté par une épouse que j’aimais bien jusque-là. Je vais la blâmer en me disant au fond de moi, “pourquoi ai-je épousé une femme de peu de valeur alors qu’autour de moi il y en a de plus belles et de plus séduisantes”. Quand ma femme va me traiter avec délicatesse, va m’adresser des propos doux comme à son habitude, je serai insensible. “Mon chéri” ne produira plus un effet agréable dans mes oreilles et dans mon cœur comme par le passé, simplement parce que ce cœur est désormais ailleurs. Or le coran dit “Dieu n’a pas mis deux âmes dans un seul corps”. L’atmosphère sympathique qui animait la maison va céder place à la dissension. Ma femme peut me pardonner une fois, deux fois mon attitude, elle risque de devoir le faire éternellement. Elle va s’interroger sur les raisons de ce changement. Puis évidemment, je vais finir par épuiser sa patience. Du refroidissement de l’amour, on arrivera à terme à l’extinction. La vie conjugale ne sera plus qu’un enfer insupportable et ce sera le divorce puis la répudiation et les conséquences qui en découlent. Ce qui vient d’être dit concerne le mari mais la femme peut se retrouver elle aussi dans la même situation. La causerie avec un homme peut réveiller en elle les esprits endormis. S’ils se réveillent, tout change tout d’un coup. La femme va trouver en lui un bel homme, un courageux, un travailleur, un bienfaiteur bref un caractère qui le séduit et qu’elle ne trouve pas chez son mari. Au finish, l’aversion envers son mari conduira à la rupture. Point-est-il besoin de rappeler les effets néfastes de la dislocation de la famille dans la vie sociale?
  42. 42. 41 La mixité est à la source du problème que je viens de décrire. Nous pouvons être des personnes honnêtes et respectables, mais nous ne pouvons prétendre être infaillibles devant la tentation. Si vous trouvez chère madame en moi de grandes qualités qui manquent à votre mari, ne serez-vous pas au regret d’être avec lui? - Si. Puisque je veux de mon mari qu’il soit la meilleure créature de la terre. - Alors, avec l’absence de ces qualités, votre mari est réduit à un être quelconque. Il ne bénéficie plus de votre attention au contraire il est traité au rabais parce que à vos yeux, il ne représente plus grand chose. Le sentiment de lassitude s’installe dans le couple. L’amour vole en éclat. A la fin, on perd le bonheur du mariage. La rencontre avec moi, la causerie qui nous a rapprochés à un moment aura été à l’origine du désastre. Pendant notre longue conversation, l’état d’âme de mon interlocutrice avait évolué. Après la vive colère du début, elle s’est montrée attentive puis véritablement sympathique. Elle a laissé la vérité pénétrer son cœur, elle s’est rendue à l’évidence que la société se porterait mieux si la proximité entre les hommes et les femmes se limitait dans le cadre du mariage. A la fin, la française a exprimé à sa fille le vœu qu’elle devienne musulmane. Quand le sujet du rendez-vous avec son mari a été épuisé, j’ai pris congé de la famille. Quelques jours après cette entrevue, ce haut cadre de l’administration française m’a rendu visite. A l’occasion, il m’a informé que sa femme française souhaitait me
  43. 43. 42 rencontrer à nouveau pour en savoir plus sur ma religion. Je lui ai adressé cette réponse: “L’échange que j’ai eu l’autre fois avec votre épouse était un fait du hasard. Elle l’a suscité par ses accusations contre l’islam. J’étais obligé de répondre. Ce jour, je ne suis pas tombé amoureux d’elle mais il n’exclue pas que je le fasse à la deuxième occasion parce que je suis un homme. En tout cas, je ne vais pas aller à la rencontre de votre femme parce que l’islam me l’interdit. Je ne vais pas ruiner mon âme”. Plusieurs semaines plus tard, le couple débouche chez moi un jour sans rendez-vous. La femme portait un habit long et ample et un foulard qui couvrait ses cheveux. J’étais très heureux de les accueillir et de faire entrer la femme vêtu décemment. Elle était dans un état euphorique. Elle disait avoir fait un rêve dans laquelle le Prophète est apparu dans une lueur fascinante et que depuis lors, elle vivait une extraordinaire transformation. Toutes ses aspirations se dirigeaient vers le monde sublime: “depuis ce rêve je mène une vie pleine de bonheur et de joie. Je ne ressens plus d’angoisses. Je vis dans la quiétude. Je suis comblée de bonheur. Ainsi j’ai décidé de me convertir en islam. Dès ce jour elle a embrassé. Etant devenu musulmane, je lui ai demandé de se voiler le visage afin de préserver sa pureté. Ce qu’elle s’est engagé à faire en précisant qu’il lui fallait un peu plus de temps pour s’accoutumer à cette pratique eu égard au fait que durant toute sa vie, elle ne s’était pas habitué à voiler son visage “Je vais accomplir tout cela par la grâce de Dieu et à l'amour de Son Messager”. m’a-t-elle dit à notre séparation. Plusieurs événements politiques douloureux se sont déroulés en Syrie durant cette époque
  44. 44. 43 mais j’ai gardé l’espoir qu’ils n’ont pas érodé ses convictions. Louange à Allah, Seigneur de l'univers
  45. 45. 44 Publié par les livres de langue francaise L’Erudit humaniste Mohammad Amin Sheikho (Qu’Allah sanctifie son âme) 1-Pourquoi le voile dans l’islam? 2-Pourquoi la polygamie et le divorce en islam? 3- Les origines des eaux de source dans le monde 4- Le Bonheur Est-il vraiment hors de portée? 5- Les sept cieux et l’impressionnante réalité des six jours de la création 6- Conseils sur la medecine prophetique 7- Jesus Christ,Le Messager de la paix. les signes d’un retour imminent ! 8- La foi. Que gagnes – tu en bonheur après la foi en Dieu? 9- Éducation islamique:Tirée des sciences du Noble Coran 10 - Éducation islamique: pour les jeunes. Niveau un 11- La lapidation est-elle une prescription divine textuellement encouragée par le Coran? 12- Histoires de l’Erudit Pour toute demande de livre, contactez-nous à l'adresse: §§§§§ Nos sites web www.rchss.com info@rchss.com www.amin-sheikho.com info@amin-sheikho.com info@sheikhobooks.com

×