Le bonheur, Est'il vraiment hors de portée?

1,092 views
885 views

Published on

Par: Le révérend érudit et éminent humaniste Mohammad Amin Sheikho (Qu’Allah sanctifie son âme)
Présentée par: Prof. A. K. John Alias Al-Dayrani, Chercheur et penseur islamique.

Si tu n'a pas de connaissance sur ton Créateur qui t'a amené dans ce monde, comment pourras-tu arriver au bonheur?
Observe tes deux mains!!
Qui les a faites de cette façon?
Sans ces mains comment pourrais-tu travailler?
N'est-ce pas que tes doigts te servent!!
Ne lances-tu pas un regard sur tes ongles?
N'attirent-t-ils pas ton attention? Faisant usage de tes mains, tu parviens à travailler et à fabriquer. Cependant, qui les a créés et en a donné la vie et l'existence?
Combien important il est proche de toi et est avec toi.
Si tu réfléchis un seul instant sur tout ce qu'il a créé pour toi.
A partir de ton ,corpsde l'univers autour de toi, tu te connaîtras.
Tu croiras en Lui et deviendras heureux...
Tu auras ainsi acquis le bonheur.

Published in: Spiritual
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,092
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
30
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le bonheur, Est'il vraiment hors de portée?

  1. 1. 1 Le bonheur Est‐il vraiment hors de portée? Par: Le révérend érudit et éminent humaniste Mohammad Amin Sheikho (Qu’Allah sanctifie son âme) §§§§§ Présentée par: Prof. A. K. John Alias Al-Dayrani Chercheur et penseur islamique §§§§§ Traduit de l’anglais par Mme Bezele Françoise Yolande Revu par Dr. Ibrahim Moubarak Mbombo Président du Programme Islamique pour l'Assistance Humanitaire (PIAH) §§§§§ Published by Amin-sheikho.com Copyright © Amin-sheikho.com All Rights Reserved Nos sites Web www.rchss.com www.amin-sheikho.com info@sheikhobooks.com
  2. 2. 2 Contents Introduction....................................................................... 3 Chapitre 1............................................................................ 5 L’equipe scientifique et sa recherche du bonheur........... 5 Dans le monde des riches................................................ 7 Quelle est la raison? ...................................................... 16 La mort est notre destin inevitable................................ 18 Dans le monde des gens pauvres................................... 20 Dans le monde de la jeunesse et de l’adolescence ........ 23 Dans le monde de l’enfance .......................................... 25 Chapitre 2 ........................................................................ 28 La verite sur le bonheur................................................. 28 Avons‐nous ete crees pour souffir?............................... 31 Le bonheur, par conséquent provient de Dieu, Et peux se réaliser en créant un lien avec lui.................................. 32 Comment plaisir et satisfaction, elements de bien‐etre peuvent‐ils se realiser? .................................................. 33 Un aspect tres important................................................ 36 Ou est le chemin?.......................................................... 42 Publié par les livres de langue francaise....................... 46
  3. 3. 3 Introduction Au Nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux Aujourd’hui, la civilisation humaine a beaucoup évolué scientifiquement grâce aux inventions, innovations et réalisations particulières résultant des récents rapides progrès technologiques par conséquent les hommes aujourd’hui ont à leur disposition toutes les facilités pour jouir d’une vie plus agréable que celles des générations antérieures. Les lois et les systemes ont été mis en place afin de permettre que l’utilisation de ressources naturelles apporte plus à l’humanité et crée un standard de vie supérieur. Ainsi, voitures et avions ont été manufacturés à large échelle, l’électricité et l’électronique ont été développées, des gratte‐ciels ont été construits et, de grandes usines mises sur pied et dotées d’équipements technologiquement très avancés. En outre, l’humanité s’est mise à la recherche du bien‐etre, afin de permettre aux hommes de jouir du bohneur.cependant, malgre tous les plans et les règles adoptés et malgré toutes les facilités créées, il reste un maillon néglige dans la chaine de vie, dont l’absence est à l’origine d’une grande anxiété spirituelle dans les cœurs des hommes. Bien que les progrès en science et technologie modernes se soient repandus dans tous les pays du monde et aient octroyé à l’humanité de grandes lois, des decouvertes fascinantes et nouvelles, des methodes sophistiquées dans tous les domaines de la vie humaine, ces progrès ont ignoré le bonheur et tous les sentiments de plaisir dans le cœur humain.
  4. 4. 4 Un voile épais a couvert de son ombre noire les esprits des hommes, à telle enseigne qu’il a obstrué les portes par lesquelles la lumiere et le plaisir pouvaient pénétrer ces esprits, ainsi ils sont privés de la joie d’une vie à l’image de Dieu et du bonheur. Ayant constaté cette absence de joie dans leur vie, un groupe de savants s’est mis à la quête des voies et moyens de l’atteindre.Ils se demanderent s’ils pouvaient avoir mainmise sur l’essence du bonheur par le biais des lois physiques, afin de l’atteindre scientifiquement et d’en jouir en suivant ce système de lois! Mais les lois scientifiques du monde, aussi raffinées soient elles, peuvent‐elles contrôler le bonheur, le soumettre à eux et l’atteler à leurs reins? Pourront‐ils véritablement aider les hommes à goutter au bonheur afin que le monde devienne un coin de paradis?! Cet objectif serait grandiose, si seulement ils pouvaient l’atteindre.
  5. 5. 5 Chapitre 1 L’equipe scientifique et sa recherche du bonheur Dans les premières décennies du 20e siecle, une équipe de scientifiques a cherché les méthodes pour maitriser le bonheur en utilisant les lois physiques. A cet effet, mus par leur désir ardent d’être heureux et guidés par leur besoin de trouver le bonheur, une équipe de chercheurs en Grande‐Bretagne s’est engagée à étudier cette importante question.Cette equipe anglaise était composée de grands érudits, de philosophes et de spécialistes en psychiatrie. Ils commencèrent par étudier toutes les classes sociales, de la plus basse à la plus haute, du plus pauvre au plus riche, enquêtant sur les uns et les autres profondément et méticuleusement. Ils examinèrent le degré de bonheur qui existait parmi les membres de chaque classe afin de decouvrir où l’on trouvait du bonheur et de determiner quelle classe en jouissait et vivait dans un état permanent de bonheur.Ils voulaient savoir comment l’on pouvait atteindre le vrai bonheur.Ils procédèrent à ces investigations dans l’espoir de proposer une methode par laquelle on pourrait atteindre le bonheur.Leur objectif était d’élaborer un ensemble de lois et règlements susceptibles d’être adoptés et suivis par tout groupe social et qui servirait de guide vers un bonheur absolu durant toute une vie, afin qu’ils puissent vivre sans soufffrance. En respectant ces règles et lois précises, chaque individu serait capable de piloter un bateau d’hommes heureux et de naviguer dans des oceans de sérénité et de félicité, profitant d’une vie pleine de joie et de bonheur.Ils surferaient sur des vagues d’eternelle
  6. 6. 6 béatitude et s’élèveraient d’ une douce et belle existence à une existence encore meilleure et plus belle, pleine de merveilles susceptibles d’ attirer les esprits et de captiver les cœurs complètement absorbés et immergés dans un bonheur absolu et une immense joie. Beaucoup recherchent une vie merveilleuse afin d’être plus heureux, plus à l’aise et plus paisibles.Ceci parceque la recherche de la perfection est notre idéal. Celle‐ci s’obtient par l’atteinte du bonheur selon la loi inclusive applicable à toute l’humanité et qui nous différencie des autres créatures.
  7. 7. 7 Dans le monde des riches Selon la majorité des hommes, le bonheur parfait et la joie parfaite ne peuvent s’obtenir sans abondance d’argent, de grandes richesses, de palais magnifiques et des royaumes qui soumettent tous les hommes. A cet effet, vous voyez ces hommes se battre les uns contre les autres afin d’amasser le plus d’argent et de trésor possibles, s’engageant au maximum dans la recherche des richesses. Ils mènent des études et investissements dans des projets et des affaires et vont même dans des pays lointains, voyageant sur de longues distances par mers et cieux afin d’obtenir des diplômes academiques, insouciants des problemes et des dangers qu’ils pourraient rencontrer. Ils cherchent à cueillir les fruits du bonheur à la fois matériellement et spirituellement, signant des contrats d’affaires bénéfiques, ou s’impliquant dans d’importantes transactions financières. Ils restent patients face à tout genre de difficultés afin d’atteindre les buts qu’ils se sont fixés personnellement. L’argent selon eux leur permet d’obtenir tout ce dont ils ont besoin, dans le sens où ils enlèvent de leur chemin tout obstacle qui les empêcherait de mener une vie plaisante et de se prelasser au maximum dans le luxe. Avec l’argent la vie mondaine leur ouvrira ses portes, disant « venez me voici ». Mais en réalité combien sont‐ils loin de realiser leurs reves! L’equipe scientifique britannique commença ses recherches et ses investigations dans cette classe de la societe c'est‐à‐dire, la plus haute, qui inclue les riches et ceux qui vivent dans le plus grand luxe.Le but était de poursuivre par la sa longue quête (le secret du bonheur), dans le cadre d’un ensemble de lois matérielles. Cependant, il n’a pas fallu longtemps pour que l’équipe s’en retourne déçue,
  8. 8. 8 ayant perdue son temps et ses efforts pour rien. Les chercheurs durent faire face à l`amère réalité lorsqu’ils prirent conscience de combien cette classe était anxieuse et préoccupée. Ses membres avaient tendance à ruminer leur passé, nostalgique des jours où ils ne posssedaient pratiquement rien d’important, mais où ils jouissaient d’une vie paisible et plaisante, sans chagrin ou problèmes. Mais pourquoi? C’était à cause des niveaux extrêmes de compétition existant entre eux une fois arrivés au stade de possesion de magnifiques palais et de grandes usines et fabriques. Cette compétition tourne en sérieuses disputes et querelles orageuses qui finissent en litiges et procès. Pour cette raison, les cœurs de chaque partie se retrouventplein de fiel contre leurs semblables, au point où ils passent tout leur temps à échafauder des plans et des machinations contre leurs adversaires dans une bataille permanente à les surpasser et à triompher d’eux. Ils sont obligés de passer leurs nuits à examiner leurs comptes négligeant ainsi leurs responsabilités envers leurs femmes et leurs enfants. Par conséquent, ils n’ont pas réussi à jouir du bonheur familial, leur désir d’amasser de l’argent et l’agression réciproque les ayant empêchés d’offrir à leurs parents et à leurs familles ce qui leur était dû. Bien sûr, ils ont aussi oublié les horribles nuits sans sommeil passées lorsqu’ils présentent que leurs adversaires sont sur le point de les surpasser économiquement. Comme conséquence, ces personnes sont incapables de connaitre la tranquillité et être à l’aise. Elles ont peur d’être assassinées ruinées voire d’échouer. Leurs richesses en font les premières cibles pour les voleurs et les criminels, ainsi leurs esprits ne sont pas dépourvus d’inquiétude. Bien
  9. 9. 9 qu’elles soient capables de prendre des mesures en vue d’assurer convenablement leur sécurité, la possibilité de perte et d’échec est toujours présente elles ont peur que leur marchandises soit impossibles à vendre, ainsi elles sont toujours absorbées à balancer les profits et les pertes. Leurs cœurs tremblent du fait que la structure génératrice de revenue qu’elles ont fondée s’effondre soudainement et disparaisse. Dans de telles circonstances, comment le bonheur pourait‐il trouver le moyen de se glisser dans les cœurs. Par curiosité, dans leur quête du bonheur, l’équipe de recherche s’est mise à s’entretenir avec ces personnes et à leur poser des questions à leur propre sujet. Ils demandèrent si le bonheur était caché quelque part derrière un puzzle, dont la réponse n’était connue que des gens possédant des palais et des richesses. Mais, la réponse de ces gens fût, véritablement claire et ouverte; ils disent : « Depuis que nous avons eu accès à beaucoup d’argent, nous n’avons plus gouté la saveur du plaisir et de la joie. Qui plus est, nous sommes devenus reticents à donner leurs droits aux autres, car dans ce type de conflits nous n’avions pas de temps libre. Nous avons négligé les droits de nos femmes et de nos enfants, de nos pères, amies et parents. Nous avons commencé à envier la douceur du sommeil, obligés que nous étions à raccourcir nos nuits. Tout ceci parce que obsédés par notre richesse. Oui ammasser de l’argent nous prive du plaisir de cette vie et nous a projetés dans les combats violents et des aspirations matérielles. A cause de nos occupations importantes », nous avons oublié nos devoirs religieux,
  10. 10. 10 nous nous sommes éloignés de notre seigneur au point où la vie de nos cœurs est devenue noire et amere. « En plus, nous nous sommes engagés dans des querelles avec nos employés qui désirent nous construire et adoptent des comportements subversifs en vue de nous detroner (ce genre de lutte est inévitable). « Par‐dessus tout, nous nous rabaissont devant ceux qui sont haut placés afin de les avoir a nos côtés dans la lutte contre nos rivaux qui possèdent des usines et beaucoup de richesses. A cause de cela, nous avons perdu bonheur, tranquillité, sécurité, repos et paix de l’esprit. En fait, nous aimerions vivre comme vivent des gens simples afin de devenir insouciants, dormir en paix et nous reveiller avec plaisir. « Oh! Si les gens pouvaient connaitre la misère des vies spirituelles que nous vivons, ils ne penseraient jamais que l’argent pourrait jamais apporter le bonheur » Shahn‐shah, ancien roi de Perse et roi des rois en donne la preuve à la télé, admettant de façon indéniable cette vérité à la face du monde entier. Lorsque les révolutionnaires l’ont botté hors de son pays et l’ont envoyé aux Etats unis. Qu’ils l’ont banni de l’Egypte. Il a dépeint la réalité dans laquelle tous les rois et gens riches vivent. Ayant été exilé, il s’est senti victime d’un choc spirituel et a connu un grand désarroi. Il a dit : « tout le monde espérait posséder ce que je possédais, et même, ils m’enviaient pour les grâces que j’avais et les royaumes que j’avais fondés certes, j’avais construit une grande cité d’attraction en bordure de mer, afin de m’y divertir à volonté et de profiter de tout ce dont je voulais. J’ai organisé un banquet inégal et y ai invité tous les rois et présidents du monde. Toute la vaisselle utilisée lors de ce banquet était en or jaune sonore, en outre, j’ai
  11. 11. 11 offert à chaque invité le poids d’or de l’un des couverts dans lequel il avait mangé. Maintenant, me voici devant vous, seul et en exil, sans possession ni argent. Je jure au nom de Dieu, le très grand que je n’ai jamais connu la saveur du bonheur dans toute ma vie, et que rien d’autre n’aura connu le chemin de mon cœur, que la tristesse, le manque de répit et de bien – être ». Tirez des leçons de cette histoire du roi des rois, vous qui êtes dotés de perspicacité. Que ce dicton est vrai lorsqu’il affirme « prend tout ce que tu veux de ce monde mais affronte un égal désarroi ». Par conséquent, le bonheur ne découle pas de ce qui nous entoure, mais de ce qui vient du plus profond de nos esprits, et brille intérieurement, décorant l’esprit de joyaux de beauté, de plaisir et de sérénité. En ce qui concerne ces gens qui vivent dans l’opulence, les outils de luxe et les depenses extravagantes sont comme des doses d’anesthesie administrées à des malades atteints de maladies chroniques; lorsque leur effet s’achève, l’agonie de l’ennuie, de la lassitude et de la douleur extrême revient rapidement s’installer dans le corps et le cœur de ces infortunés. Tous les loisirs habituels qui leur permettent de donner libre cours à leurs désirs ne permettent pas de mettre un terme à la monotonie et à la lassitude qui s’installent lorsqu’ils sont satisfaits. Par contre, elles en ajoutent à leurs gémissements et soupirs et ils ignorent à la fois quand ils commencent et comment s’en debarasser. En dépit de la disponibilité de moyens variés de loisirs utilisés comme des doses d’analgésiques parce qu’utilisés et réutilisés, ils en sont las et ne peuvent trouver le bonheur. Ils connaissent une souffrance spirituelle sérieuse et leurs vies sont remplies de plainte et de dégoût. Le trouble et
  12. 12. 12 l’affliction spirituelles les envahissent et remplissent leurs esprits du point de vu de quelqu’un qui capitule face à une telle souffrance, le seul moyen d’échapper à cette misérable vie est le suicide et la mort. C’est le seul moyen qu’ils pensent avoir trouvé pour échapper à cette horrible situation et à la réalité infernale dans laquelle ils vivent. Vous êtes surpris et moi aussi comme les autres gens et les auteurs, du suicide du millionaire mondial, qui était le roi du diamant aux Etats unis, et qui s’est donné la mort bien que possédant la plus grosse fortune au monde. Nous avons appris comment il est entré dans sa chambre, en a fermé la porte et l’a verrouillée derrière lui, puis a plaqué son revolver sur sa tête, s’est tué et est tombé à terre, mort pourquoi a‐ t‐il fait ça? Alors qu’il avait les richesses du Karoon dans la main, lui permettant de satisfaire tous ses besoins? Pourquoi s’est‐il tué? Ce puzzle demeure incompréhensible aux yeux des chercheurs occidentaux qui considèrent que l’argent (qui est le moyen par lequel tous les désirs sont satisfaits) est tout; et même, constitue le bonheur lui‐même. Tel est également la croyance de nombreuses personnes qui ne savent rien des réalités de la vie, ils pensent que l’on peut atteindre le bonheur par l’argent et que les gens riches sont les seuls à être heureux. Pourquoi donc l’argent n’a t’il pas empêché ce millionnaire de se tuer? Il est absolument faux de croire qu’avoir beaucoup d’argent peut apporter le bonheur à nos cœurs. En fait, la prévalence des suicides dans les pays riches et développer a atteint un niveau horrible, et constitue un avertissement de ruine totale de ces sociétés. Par exemple,
  13. 13. 13 en Suisse, le suicide est devenu officiellement admis. Le gouvernement y octroie des licences et des registres de commerce à de nombreuses compagnies spécialement mises sur pied afin de développer des moyens de mourir sans douleur pour ceux qui veulent se suicider. Il en résulte qu’un nouveau tourisme appelé tourisme de suicide a vu le jour en Suisse et de nouveaux cimetières ont êtes attribués aux suicides étrangers. Toute personne qui veut se tuer sur ces terres devrait payer 25F suisses afin que la compagnie l’aide à mourir sans douleur. Ces compagnies justifient leur activité en se référant aux statistiques de la Suisse qui indiquent que plus de 63 000 citoyens suisses se sont suicidés sans recevoir d’aide. Ces statistiques se repartissent ainsi qu’il suit selon la méthode de suicide : 338 se sont suicidés avec du poison 16 avec des narcotiques 16 en utilisant des objets tranchants 382 par pendaison 99 par noyade 392 en utilisant une arme à feu 128 en se jetant de haut 4 en se jetant devant des voitures le reste : autre Le premier rapport sur le suicide en Chine montre que le nombre de suicides avoisine 287 000 chaque année. Selon une agence de presse le suicide représente 3,6% du nombre total des morts en Chine. Ceci se rapproche de ce qui se passe en Grande Bretagne ou sur 100 000 personnes, environ14 se suicident.
  14. 14. 14 En France, près de 40 000 adolescents tentent de se tuer chaque année. 800 trouvent effectivement la mort par le suicide. Aux Etats‐Unis, 18 526 personnes se tuent chaque année. Ce genre de taux ne se retrouve pas dans les pays islamiques, bien que les exigences et les désirs de l’esprit ne soient pas aussi actuels dans les pays islamiques comme ils sont dans les pays développés avec des taux élevés de suicide. Une autorité en médecine médico‐légale déclare dans un rapport que bien que l’Emirat de Dubai ait le plus grand taux de suicide de tous les pays arabes, ce taux reste inferieur à celui des pays europeens, du Canada et des Etats‐Unis. En outre, il est à remarquer que l’usage de la cocaïne, de l’opium, de boissons alcooliques et des drogues est largement repandu dans les pays développés. Les hommes deviennent dépendants de ces substances afin d’oublier leur spirituel horrible, qui brule leur cœur et les conduit au suicide et à la mort. Ils pensent que la mort les éloignera de leur triste sort et les délivrera de leur sentiment de lassitude, de difficulté, d’ennui et d’agacement. En fait ils agissent comme quelqu'un qui cherche refuge dans la torride chaleur d’un feu. Hélas! Toutes leurs sciences du monde ne leur serviront qu’à s’habituer à la terreur à laquelle ils feront face après la mort. Maintenat voici un évènement réel qui illustre clairement ce fait. Un jour, notre savant humanitaire, Mohammad Amin Sheikho a rencontré le chef d’une famille dans la belle ville de Damas. Cette famille était bien connue pour sa fortune
  15. 15. 15 et son influence. Lorsque notre noble savant a regardé la face de cet homme, il a vu qu’il était découragé et envahit de chagrin, de tristesse et d’ennui. Il lui demanda : qu’est‐ ce qui ne va pas, Bey1 ? Qu’est ce qui te rend si déprimé et si malheureux? Tu as un grand palais dans le quartier d’été de Bloudan, et un second dans le charmant pays du Liban! Sans oublier des hôtels et des projets en Suisse, en Europe et aux Etats‐Unis. Pourquoi donc ne voyages‐tu pas à travers ces pays, afin de te distraire et de te liberer des sentiments d’ennui et de tristesse? Cependant, le millionaire repondit : « Oh Bey! En ce qui concerne Bloudan je connais tout le secteur par cœur et j’en ai ma claque.Il en ai de même du Liban, de la Suisse et des Etats‐Unis. J’en ai marre de tous ces pays, j’en suis malade et fatigué. Oh Bey je m’ennui tellement et ne trouve aucun moyen de me libérer de ces sentiments qui sont sur le point de me tuer. J’ai tout vu dans ce monde et suis las de tout ». Pas plus de quatre jours apres l’erudit lisait l’avis de décès de ce millionnaire affiché sur les murs de la ville. Il avait répugné sa vie terrestre, avec tous ses plaisirs. Il avait répugné et détester l’argent. Bien qu’il puisse s’offrir tout ce qu’il désirait, il n’a pas pu trouver le bonheur au contraire, ses richesses ne lui ont apporté que des ennuis et une existence misérable tel est exactement ce que le prophete Mouhammad (pbsl) a dit dans son noble dicton, malheur à celui dont le cœur suit le Dinnar et le Dirham, ça c’est la réalité de la vie. Vous trouvez ceux qui aiment l’argent, qui le cherchent et ceux qui courent dans tous les sens essayant de profiter de ses plaisirs. Cependant, lorsqu’ils l’obtiennent effectivement ce qu’ils désiraient par le biais de l’argent, ils réalisent qu’ils sont loin du bonheur et préfèrent mourir ou se suicider.
  16. 16. 16 Puis il y a les malades mélancoliques qui ne trouvent aucun moyen de guerrir de cette affliction; les médicaments qu’ils prennent ne servent qu’à alléger temporairement leur mélancolie sans les mener vers une guérison totale. Quelle est la raison? En fait, le pouvoir du corps humain est limité. Il ne peut satisfaire ni les aspirations de l’esprit, ni ses désirs illimités. L’esprit désire tous les plaisirs et les trésors possibles et veut savourer toutes les joies.Mais ne peut le faire à cause des capacités limitées du corps. La source de peine et la raison de notre manque de bien‐être vient du fait qu’on applique quelque chose de pouvoir illimité à quelque chose d’autre de pouvoir limité. Ceci devient clair à la vieillesse lorsque nous atteignons la cinquantaine et la soixantaine. A ce moment, le corps perd sa force et est épuisé, ceci signifie qu’il ne peut plus remplir les aspirations illimitées de l’esprit à cause de la maladie, des handicaps et de la fatigue, en plus de la vue et de l’ouïe qui baissent et de la faiblesse physique permanente.Tout ceci conduit l’esprit au découragement, à tel point où il perd espoir et parfois des gens se suicident à ce stade. Un poète arabe dit un jour « je suis las des problèmes de cette vie, car celui qui vit quatre vingts ans sentira sûrement l’ennui. » Nombreux sont les riches qui possèdent des millions de Dinnars mais au fond de leurs pensées ne rien avoir que la bonne santé et la vitalité dont jouissent les autres. Tenez! Un homme malade épuisé par les afflictions, qui souffre énormément physiquement de maladie et d’angoisse qui l’envahissent et le privent de toutes formes de plaisirs et de joie : je vous le demande un tel peut‐il
  17. 17. 17 connaitre une espèce de bonheur? Cependant on peut dire que tout plaisir physique qui ressenti par le corps ne produit pas un réel bonheur ces sentiments sont tout simplement éphémère, des plaisirs passagers et sont des satisfactions du désir suivis inévitablement de souffrance. Il existe un abîme géant entre ces moments passagers de plaisirs d’un côté et le bonheur éternel de l’autre. Quelle différence! Le bonheur s’installe dans l’esprit, il s’influence l’un l’autre et se combine avec lui. L’esprit est le moi conscient qui a des pouvoirs illimités. Les forces du corps sont limitées pour cela, il ne peut répondre à tous les désirs. Imposer un objet à la puissance illimitée à un autre possédant des limites signifie que le second est incapable de realiser les objectifs du premier. L’esprit est semblable à une jument infatiguable.Elle a une energie debordante et des besoins illimités qui ne peuvent jamais est satisfaits. Chaque fois que l’esprit est comblé par la satisfaction d’un plaisir, il cherche à satisfaire un autre, sans sensation de fatigue ni d’ennui.L’essence de sa composition est immaterielle cela lui permet de profiter de tous les plaisirs de cette vie sans étancher la soif de ses pouvoirs illimités. L’esprit humain n’a pas été créé pour être rempli de satellite au contraire il a été préparé à être rempli de perfection absolu et de beauté, afin de jouir d’un bonheur toujours plus grand et eternel, de s’abreuver à la source intarissable et d’absorber une partie de beauté infinie, de magnificence, de science et de compassion du créateur. Ce n’est que là qu’il sera heureux et s’abreuvera continuellement à la source intarissable, sans fin ou detour car le bonheur vient de Dieu seul et s’accomplit par sa proximité, lui qui est le createur de toute chose, de toute beauté et de tout bonheur.
  18. 18. 18 La mort est notre destin inevitable. Ceux qui vivent dans le luxe considèrent le bien‐être matériel comme un moyen de les sauver du manque de bien‐être et de la souffrance. Dans ce sens, la course commence, essayant de trouver des loisirs nouveaux et non familiers compliquant le cours de nos vies au lieu de le simplifier et la misère remplace le bonheur. Dans tous les cas, quelque soit ce que l’humanité réalise il est impossible d’echapper à un destin inévitable : la mort; « le destructeur de tous les plaisirs mondains et le briseur des groupes » et la fin du temps de vie.Cette heure est horrible! Qu’ils seront miserables ceux qui seront dans l’agonie de la mort! C’est le moment du départ et de l’entree dans un monde inconnu; l’on est ennemi de ce que l’on ignore. Les hommes ont oublié que la mort et la vie cohabitent et que derrière cette vie il y a une autre vie. Ils ne pensent pas à cette heure où une personne sera dépossédée de tout ce qu’elle a, jusqu’aux vêtements que nous portons sur nos corps, nous seront conduits à la tombe, seuls et solitaires, sans associés, ni proches amis, sans matériels, lit ou reposoir. L’Heure du rendez‐vous arrivera et la vie est bien difficile sans espoir! Comment l’argent leur profitera‐t‐il? Eloignera‐t‐il d’eux quelque chose?! Même s’ils ont l’or de ce monde à quoi cela leur servira quand ils seront placés dans des tombeaux étroits et à l’obscurité absolue?! Tel est le sort de celui qui compte sur les lumières visibles et les sens physiques pendant toute sa vie, son cœur ne vivant pas dans un état de foi et de témoignage des choses divines. A la fin, lorsqu’ils ne sont plus qu’un simple corps, sans sens et sans lumiere de leurs yeux, ils sombreront dans l’obscurité, ignorants. Leur esprit demandera « qui suis‐je? Ou suis‐je? Comment suis‐je arrivé dans ce monde? »
  19. 19. 19 A ce moment leurs esprit et leur corps leurs seront étrangers et ils seront dans un lieu horrible et obscur.Ce sera une transition rapide et soudaine. Où sont leurs amis? Où sont leurs amours? Où sont leurs richesses et leurs enfants?! Cet endroit est une prison où ils seront enchainés et chargés de lourds fers. A ce moment là il n’y aura aucun moyen de s’échapper, car la dernière flamme se sera éteinte et le support de la vie aura cessé, ainsi la fondation de leur tour, batie sur du sable se sera effondrée. Si tel est le sort qui nous attend où est l’espoir du bonheur?! Si la fin se limite à un tel enterrement peut‐il exister le plaisir et la joie?! Etant donné que le retour à Dieu est notre destin et la vie eternelle accomplie seulement par lui, la béatitude et la quiétude éternelle pourraient‐elles être si l’humanité ne connait pas son createur? Après une quête avancée, la grande équipe scientifique a découvert que gouter au luxe de la richesse était comme gouter à une nourriture au goût très amer qu’elle vous étouffe, ou comme prendre une boisson que l’on ressent comme du fer dans la gorge. Ils ont admis que le bonheur que ces gens esperaient et souhaitaient pour eux‐mêmes n’était pas plus réel qu’un mirage dans un désert de sable. Un voyageur assoiffé dans le désert considérait ce type de mirage comme de l’eau précieuse qui donne vie et plaisir, mais lorsqu’il s’approche de son soi‐disant un oasis, il se rend compte qu’il s’agit plutôt d’une illusion et de la détresse. La même situation peut s’appliquer à ces gens
  20. 20. 20 riches. La vérité est que c’est l’argent qui est à l’origine de leurs souffrances et qui les amène à perdre un vrai bonheur durable. Par ailleurs, quand ils mourront, ils seront placés dans des tombes, nus et seuls, sans avoir pris avec eux même un dollar ou une pièce de monnaie. Dans le monde des gens pauvres Ayant fait ces decouvertes inattendues, l’équipe de recherche en quête de bonheur s’est retournée vers les simples, les pauvres afin de trouver le bonheur dans ce monde. Ceux‐ci se réfèrent aux classes laborieuses de la société, qui doivent travailler dur pour vivre, de peur que la faim ne cause leur mort. Cependant, lorsque cette classe fût questionnée sur le bonheur, leurs réponses ont indiqué qu’ils ne ressentaient rien d’autre que la tristesse et le dégoût, et leur porte était ouverte à la vue horrible de la dépression et du désespoir. Toute personne pauvre que l’equipe a rencontrée s’apitoyait sur son manque de chance et comment ils passaient toute leur vie dans le désir et le besoin. Cette section de la société chantait des chansons relatives à leur quête d’assez d’argent, de richesse et d’importants palais comme ceux dans lesquels les gens riches vivent. Selon ces gens pauvres, les riches sont des gens heureux. Pour cela, vous voyez ces gens travailler dur dans l’espoir d’atteindre la grande gloire. Mais tout cela en vain! Dans leurs pensées et rêves, ils pensent que s’ils pouvaient mener une vie confortable et opulente comme les riches, ils seraient heureux. La faim les tenailles de ses griffes, le besoin déchire leurs vêtements et la pénurie a complètement rongé leurs doigts. Le bonheur ne peut pénétrer dans leurs maisons ou planer dans leur ciel. Les riches ont corrompu leur façon de vivre. Les maisons qu’ils trouvaient belles avant se sont transformées en
  21. 21. 21 pauvres huttes à leurs yeux, comparées aux grands hotels particuliers qui se tiennent maintenant indéniablement à leur côté. Dans les sociétés équilibrées les gens se contentent de leurs vies. Mais par la présence de l’inégalité, tout ce qu’ils admiraient avant et consideraient comme beau s’est transformé à leurs yeux. Cela a maintenant l’air inapproprié et bas pour eux, ils sentent la détresse et l’irritation dans leur vie. Les gens riches ont déprécié la vie de la masse de la société, car ce n’est pas tout le monde qui peut construire des châteaux ou remplir sa maison avec des meubles de qualité supérieure. C’est pourquoi nous voyons que les esprits des gens pauvres sont pleins de rancœur, et une grande envie de vengeance les a complètement envahis. Pas surprenant que les voit se liguer contre les riches, les attaquant afin qu’ils dinent de coloquintes comme eux. Ces sentiments naissent dans leur esprit du fait de l’injustice avec laquelle les riches les traitent, et de comment les riches tirent des avantages injustifiés de leur dur labeur. Bien sûr que leur statut bas et leurs activités indignes, ne le sont que pour gagner une vie aisée et améliorer leur situation! C’est une réalité qui existe partout dans le monde et à laquelle des gens communs font face. Il n’ya pas de bonheur, que ce soit dans les hautes classes que dans les basses classes car la disparité entre les classes riches et pauvres conduit à la naissance de l’irritation, des plaintes, des sentiments d’amertume et de l’insatisfaction au lieu de bonheur la masse ouvrière complote toujours pour des coups ou des révolutions contre leurs employeurs afin de prendre leur revanche sur eux. Ils sont symboles de peine pour leurs enfants qui menent une existence difficle. En même temps, les enfants des riches profitent d’une vie chaude, luxieuse et prennent des repas délicieux.
  22. 22. 22 Pareillement les simples fermiers se dressent contre les tyranniques Lords feodaux, qui placent leurs pieds sur les têtes de milliers de paysans afin de les écraser et des les avilir, afin qu’ils ne réclament pas leurs droits volés (selon la perspective des fermiers). Ainsi, jour après jour, ceux qui se complaisent dans le luxe s’enrichissent de plus en plus, dominateurs et profiteurs, ceux qui souffrent de privation s’appauvrissent davantage et s’assujetissent encore plus, en conséquence un sentiment de haine et de revanche s’accroit. Conscient de cette guerre et de ce conflit, l’equipe s’est retrouvée confuse devant un mur impénétrable. Ce grand comité scientifique n’a pas lésiné sur ses efforts dans la recherche et les investigations sur cette question, mais en vain. Tous leurs efforts ne leurs ont rien révélé, ne pouvant trouver de preuve du bonheur, que ce soit parmi les riches et les suffisants que parmi les simples et les pauvres.
  23. 23. 23 Dans le monde de la jeunesse et de l’adolescence Dans l’espoir de trouver le bonheur qui semble être perdu et manquer pour de vrai. L’equipe s’est dirigée vers une autre catégorie qui s’est délestée de ses charges et responsabilités et des charges d’une vie dure. Ils se sont intéresses aux jeunes gens et aux adolescents peut‐etre allaient‐ils découvrir que ce groupe profitait de la vie, étant donné qu’ils n’avaient ni mari ni femme, ni enfant et n’avaient aucune responsabilité. L’équipe scientifique s’est lancée dans l’investigation du statut de cette tranche démographique, afin d’appréhender leur mode de vie. Ils voulaient decouvrir s’ils jouissaient vraimemt du bonheur auquel nous aspirons tous parce que leur poids est léger et qu’ils jouissent d’un maximum de vitalité exubérante! Cependant en interrogeant ce groupe d’âge et poursuivant ses enquêtes, il s’est avéré que ces jeunes non ‐ mariés se sont écartés du chemin qui mène au bonheur. Aucun n’était satisfait de la situation dans laquelle ils vivaient. Ils avaient des rêves d’ores et déjà qu’ils espéraient concrétiser dans le futur. Les chercheurs ont decouvert que les rêves de vie conjugale qu’ils ont leur donnera un sentiment de tranquillité et étanchera la soif de leurs cœurs. Ils sont troublés par la pensée de la vie sexuelle, qui aggrave l’insomnie de leurs esprits. C’est parce que le désir sexuel a le même effet sur les esprits des jeunes que le feu sur la paille. Unanimement ils donnent la même réponse « pas de vie sans femme (ou mari) ». Ils pensent qu’ils ne pourront pas connaitre le bonheur sans epoux avec qui ils se plairaient, et ainsi, ils croient que c’est le moyen de passer le reste de ses jours dans le bonheur et de realiser leur plus grand souhait. L’equipe de recherche a orienté ses
  24. 24. 24 investigations vers cette catégorie de personnes qui sont mariées, où elle supposait qu’elle trouverait le bonheur dans leurs vies conformément aux prétentions des jeunes de la société. Cependant ils ont découvert que les gens mariés avaient tendance à regretter l’époque où ils étaient libres. Ils rêvaient de la liberté de l’époque où ils n’étaient pas handicapés par les liens et le poids de la vie conjugale, qui impose des règles et des devoirs auxquels ils n’étaient pas soumis quand ils n’etaient pas mariés. Une fois mariés, ils avaient le devoir de ne pas quitter la maison ou de rentrer tard et il était de même de leur comportement. Les endroits qu’ils pouvaient visiter se sont également restreints, et certains jours leur abscence du foyer leur créait des problèmes conduisant à des disputes, tout ceci les amenait à penser qu’ils avaient perdu l’essence de l’amour, de l’intimité, de l’harmonie et de la clarté dans la famille. Pour cela, pour l’homme, la vie conjugale est comme prendre un repas dont chaque morceau que vous goutter vous donne l’impression d’ettouffer. Lorsque vous êtes mariés, votre conjoint veut être bien traité; les enfants en demandent sur ton temps, il y a des conversations oiseuses avec tes beaux‐parents.En fait, même le plaisir sexuel n’apporte pas le bonheur, en ce sens qu’il est tout simplement la réalisation temporaire d’un desir qui apparait de façon répétitive, de la même façon sans progrès. Ce qui conduit à la routine au bout d’un certain temps; surtout quand les époux se disputent. Ceux qui expérimentent la beauté savent que c’est une lumière derrière l’obscurité. La femme ne s’entend pas souvent avec les parents de son époux, et les disputent naissent, les différences d’opinion s’aggravent jusqu'à submerger et dominer les sentiments d’amour et de fidélité. Quant au pauvre mari, il demeure impuissant, incapable d’arrêter ces querelles et de trouver
  25. 25. 25 une solution définitive à cette discorde. Il a peur de perdre soit ses parents et ses proches soit de se séparer de son épouse, voire de divorcer. Ceci l’amène à souhaiter n’avoir jamais été marié car il n’a pas trouvé le bonheur et le plaisir qu’il cherchait et dont il rêvait. Quand il était célibataire, à l’époque où il profitait de la liberté, loin de ce type de problèmes, de responsabilités et de disputes. A la fin, les rêves de mariage du couple restent non réalisés, et le bonheur au quel ils aspiraient est devenu un mirage plein de controverse, de manque réel d’amour et d’harmonie dont il rêvait. A ce stade, l’équipe scientifique s’est retrouvée embarrassée face au problème du bonheur, car tous les groupes rencontrés se plaignaient de la misère de leurs existences. « L’equipe s’est demandée », qu’est ce qui fait sourire le monde?! Où se trouve le bonheur?! En fait, il semble qu’il n’y a réellement pas de bonheur et tout ce dont ils en disaient n’était que paroles vides de sens. Dans le monde de l’enfance Malgré leurs difficultés, l’équipe de scientifiques a quand même entrevu la lumière lorsqu’ils ce sont intéressés aux enfants innocents et joyeux. Essayant de trouver le secret du bonheur qu’ils recherchaient. L’equipe pensait qu’il était indispensable de leur demander si leurs vies étaient vraiment heureuses ou pas étant donné qu’ils étaient à bonne distance des problèmes et des complexités contradictoires de la société. Cependant, l’équipe a découvert que ces jeunes sujets esperaient atteindre l’âge adulte et attendaient tout simplement que les années passent. Ils désiraient atteindre l’âge de la jeunesse et de l’adolescence dans lequel les chercheurs n’avaient pas trouvé de trace de bonheur. Au moment où ils atteindront
  26. 26. 26 cet âge, ces enfants seront comme les plus âgés qu’ils avaient l’habitude de voir autour d’eux. Ils pensaient qu’ils jouiraient de la puissance, et auraient leur propre autonomie financière et la liberté d’opinion dont ils manquaient lorsqu’ils étaient encore dans la maison de leurs parents. Les chercheurs remarquèrent que chaque enfant mormonait et ronchonait sur les interdits, les règles sociales et autres limites qu’ils sont obligés de respecter qui restreignent leur liberté. Tous les matins le jeune enfant se prepare à un barrage contre les instructions parentales et educationnelles, telles que « va », « ne soit pas en retard », « ne passe pas ton temps avec tel ou tel… » « Ne dis pas ceci ou cela »… « Ne te comporte pas de cette façon »… « Ne fait pas ci », « Ne fait pas ça » et ainsi de suite puis lorsqu’ils quittent la maison, il y a une attaque de règles qui les attend à l’école. Leur vie commence à les ennuyer parce que toutes ces limations bloquent leur liberté, et qu’ils sont obligés de les respecter, bien qu’involontairement. Ceci entraine le mécontentement dans leur vie et le désir de grandir rapidement, afin d’être libérés des ordres et des obligations. Ils souhaitent se comporter à leur convenance afin de jouir du bonheur. Mais fait étrange, les enfants grandissent et deviennent des jeunes et des adultes et pendant leur période de grâce, ils se souviennent de la joyeuse vie innocente qu’ils menaient pendant l’enfance. Ils se souviennent continuellement des jeux et des amusements qu’ils avaient. Ceci les amène à souhaiter de tout cœur à retourner dans l’enfance sans jamais grandir. Ils oublient que comme les enfants, ils n’étaient pas heureux pendant leurs années d’enfance, parce que enchainés par les liens de la société, de la maison et de l’éducation, et souhaitaient d’être libérés de toutes ces restrictions qui entravaient leurs desirs.
  27. 27. 27 En meme temps les adultes pensent que le bonheur existe dans le monde des enfants alors que les enfants amnque aussi de bonheur! Oh! Est‐il possible que le bonheur n’existe pas? C’est ainsi que la progression de l’equipe de recherche a été stoppée nette.
  28. 28. 28 Chapitre 2 La verite sur le bonheur Oui! L’equipe scientifique s’est retrouvée devant un cul de sac dans sa quête du bonheur, ayant achevée ses investigations dans plusieurs tranches et classes sociales elle devoile à present le resultat de ses recherches. Ils déclarent : « le bonheur est irréalisable. C’est comme le mercure, il ne peut être saisi. Il n’existe aucune règle scientifique pouvant nous conduire au bonheur. Ces chercheurs ont jugé que ce bonheur n’était que fantaisie et imagination. N’empeche que le désir de trouver le chemin vers le bonheur continuait à occuper l’esprit des philosophes et des scientifiques. Ces gens pensaient qu’un jour, il contrôlerait la nature et la forcerait à donner naissance à un nouveau né appelé « bonheur » à travers leurs nouvelles théories et grâce aux inventions d’une technologie hautement avancée ainsi qu’à une civilisation de matérialisme. Cependant, bien que cela soit leur prétention, des faits réels indubitables contredisent leurs rêves et réfutent leurs suggestions. La civilisation n’aura‐t‐elle apportée que destruction, assasinat, ruine, famine, pauvrete, effusion de sang, et pleures d’enfants innocents? C’est cela que produit les armes destructrices de la guerre qui ne laisse aucune tranche de l’humanité indemne du fait du creputement des balles et des déflagrations des bombes qui assourdissent les habitants de la Terre. Je pense aux bombes, aux armes destructrices et aux ogives nucleaires portées par les satelites. Ils menacent le monde entier de ruine totale lorsqu’ils tombent sur la Terre. Il existe actuellement des progrès impressionnants dans la création et l’invention
  29. 29. 29 d’armes de plus en plus destructrices qui conduiront à davantage de destructions pour les femmes et leurs progénitures sous le prétexte « qui veut la paix prépare la guerre » ainsi, le bonheur, la sécurité et la sérénité sont perdues. Ils se sont serieusement éloignés du bonheur. Le Dieu misericordieux, quant à lui n’a jamais créé de moyens de destruction et de ruines dans ce vaste univers, de même, il n’a jamais créé une dent ou une griffe avec laquelle nous tuerons nos frères et sœurs humains. Au contraire, il nous a comblés de roses, de fleurs parfumées, d’épices aromatiques et florissantes, qui attirent nos cœurs vers le créateur de cette beauté. Il a créé des fruits circulants et des plantes viraces et éclatantes, les rivières qui coulent et les rivières d’eaux fraiches. La paix est l’un des attribus suprême de Dieu, et nous par conséquent, il nous apporte tout ce qui nous donne la sécurité, le bonheur et le plaisir. Ceci devait nous permettre de jouir d’une vie paisble et de faire l’expérience d’un amour sublime et pur. Il a créé une beauté merveilleuse dans tout ce que renferme l’univers. Remarquer comment il nous envoie les gouttes de rosée qui animent les feuilles tendres d’un mouvement doux, plein de vie. Voyez comment il nous gratifie des rayons de soleil chauds et briyants qui contiennent plusieurs vitamines. Etant donné qu’il est le plus miséricordieux et le plus bon, il nous comble des chants d’oiseaux et ainsi que des gouttes joyeuses de rosées et du doux frémissement des feuilles dans les arbres. Le créateur généreux ne nous aura menés à l’existence que pour nous offrir libéralement sa bienveillance et sa charité, nous comblant de ses attentions et de ses grâces, sa puissance, son omnipotence et de sa force. Il en a fait
  30. 30. 30 compassion, gentillesse, magnanimité et clémence. Pour cela, il a créé une lune lumineuse couronnée de lumière et de beauté, et créé de grandes étoiles et des corps célestes qui nous apparaissent comme des lampes brillantes et calmes qui décorent le ciel dans la nuit. Il n’a jamais laissé les nuages chargées tomber comme des montagnes. Au contraire, il les a fait fines gouttelettes (AL‐Wadq2 ) pleines de vies manifestant la tendresse de Dieu, son amour et sa bénédiction. Par conséquent « wadq » renvoi à la grâce de Dieu que l’on peut percevoir à travers les gouttes d’eau du ciel chargées de vie et qui proviennent de la source de vie (le créateur de toutes vies ) le Dieu tout puissant. Les gouttes de pluies sont les dons qui nous sont offerts personnellement par le proche et puissant Allah à travers lesquels il a créé la croissance et produit des fruits goutteux. A travers eux, il montre son amour pour nous afin que nos cœurs soient attirés vers lui, il nous grattifira de bonté éternelle qu’il a préparé pour nous afin d’en jouir maintenant et après. Telle est la création d’Allah; maintenant montres moi ce que les autres ont créés! C’est lui qui donne vie à toute chose et qui a guidé l’humanité sur la voie qui mène à la paix, au bonheur et à la sécurité. Allah le tout puissant n’est pas heureux lorsque les agressions, la tyrannie ou la tristesse sont le lot de ses serviteurs, mais eux ‐ mêmes ont préféré l’aveuglement à la lumiere et ont choisi la tuerie, la destruction et l’oppression. Ils se font concurrence les uns aux autres pour ce qui est éphémère à cause de l’immense matérialisme obsessionnel que la revolution technique a semée dans leurs cœurs. Cette obsession a noyé leurs esprits dans une obscurité profonde, loin des sites de paix et de sécurité. Ils prétendent trouver le bonheur par la science et la technologie qu’ils ont découvertes et qui conduiront
  31. 31. 31 bientôt à des inventions infernales, à la course aux armements source destructions de ruines totales de l’humanité. Il ne leur est jamais venu à l’esprit que la meilleure vie, la vie éternelle et le bonheur ne pouvaient être trouvés que dans la connaissance d’Allah, le pourvoyeur qui est la source du bonheur. Ainsi, ils se sont éloignés du créateur de la terre et des cieux qui a créé (et continue à créer) toute chose, et qui a mené l’humanité à la vie et qui le fait encore. Puis ils se sont tournés vers leur science destructrice qui devint leur vrai dieu. Helas! Ils ignoraient que cela ne signifiraient pour eux que ruine totale et malheur. Avons‐nous ete crees pour souffir? Est‐il possible que le créateur miséricordieux qui est à l’origine des cieux et de la terre avec une discipline si merveilleuse ne nous ait pas laissés le moyen de trouver le bonheur dans cette vie, au point où il devient un objectif irréalisable que nous essayons d’atteindre aveuglement en vain? Absolument pas! La vérité vraie est que le tout puisant nous a amenés dans ce monde afin de jouir de la faciliter dans cette vie et dans la vie avenir. Je dis : Celui qui a fait les cieux et la Terre, a créé cet être avec un maximum d’exactitude, d’excellence, de magnifiscience afin que l’humanité puisse trouver de vastes espaces de contemplation : Ils peuvent observer et penser à comment le ciel est haut, comment les étoiles sont liées entre elles, comment les montagnes sont solidement encrées, comment les oceans sont remplis d’eau et combien celui qui les a remplis est grand! Ils peuvent admirer le monde et tout ce qui s’y meurt et penser à comment il les a
  32. 32. 32 créés et pourvoit à leurs besoins, et comment il a mis ensemble chaque belle paires de creatures et les a dotées de sa spendide beauté (gloire a lui). Nous nous demandons : qui a fait et continue à faire toutes les choses? Qui supporte et continue de supporter cette existence en étant dans chaque moment? Il (gloire à lui) ne créa pas seulement, mais également il conçu des lois et règlements correspondant à la nature. Les lois amènent l’humanité à connaitre comment profiter du bonheur. Ces lois et règlements sont basés sur des principes clairs qui élèvent nos esprits afin de les aider à reconnaitre notre pourvoyeur et créer un lien avec notre créateur. L’un de ces liens est celui qui nous rend heureux, car le Dieu tout‐puissant est la source de la création et de la vie. Il donne à nos vies à manger et à boire, il remplit nos esprits et nos cœurs de bonté et de félicité infinie, plaisir et perfection éternels, voire d’absolue perfection. Le bonheur, par conséquent provient de Dieu, Et peux se réaliser en créant un lien avec lui. Une personne heureuse n’est que celle qui a une vraie foi en Dieu car le pourvoyeur de toute chose est le pourvoyeur du bonheur toute personne qui observe ces lois peut certainement trouver le bonheur et lorsqu’il l’atteint il ne souffre plus au contraire, il jouira de plus en plus du sentiment de bonheur. Allah n’a pas de fin, le bonheur que l’on peut trouver en se rapprochant de lui est sans fin, croissant, grandissant et éternel.
  33. 33. 33 Quand les hommes s’approchent de Dieu, ils vivent dans un coin de paradis et sont toujours grandissants. Il n’y aura pas de routine ou de plainte, mais seulement un grand bonheur. Le bonheur ne se limitera pas à cette vie mais restera jusqu'à la mort, jusqu'à la fin du monde pour durer à jamais. Ce n’est qu’à ce prix que nous pouvons nous sauver de l’amour du materiel qui bouleverse et detruit tout esprit qui s’en imprime. Cependant, en croyant en Dieu et en suivant son droit chemin, le matériel deviendra seulement un moyen d’assister et de rendre des graces et des bonnes œuvres qui plus tard conduiront à la béatitude et au paradis. Comment plaisir et satisfaction, elements de bien‐etre peuvent‐ils se realiser? A travers la foi, la communication avec Dieu et la prière sincère, la peur disparait et l’espoir grandit au fur et à mesure que nous vieillissons et que nous nous approchons de notre destinée veritable. A ce moment là, peu nous importera de savoir si oui ou non nous sommes chanceux, tomber malade ne nous gênera pas; ou encore si l’infortune nous accable, sachant parfaitement que cette vie terrestre ne dure pas et que la guerrison spirituelle est meilleure que la vie de ce monde. Cette guerrison spirituelle est le moyen par lequel nous pouvons atteindre le paradis et les bénédictions infinies. En fait, le bonheur se trouve dans la satisfaction. C’est la satisfaction qu’a un individu de sa situation, cependant les temps peuvent changer et notre situation aussi. Ceci parce qu’une lumière remplit le cœur de la personne qui croit fermement en son pourvoyeur; cette lumière divine irradie dans son cœur par la communication avec son pourvoyeur
  34. 34. 34 et reflète une béatitude indescriptible. Une beatitude si grande que tous les plaisirs de ce monde n’en donnent même pas le goût. Ce bonheur n’est pas matériel, il vient d’Allah, le créateur de la beauté. Cette quiétude éternelle ne peut provenir que de la communication avec Dieu, que tous les prophètes invitent les hommes à pratiquer. Ceci simplement procure la satisfaction de la béatitude. Ce n’est qu’à ce prix que vous pouvez atteindre le bonheur, car vous serez heureux quelque soit votre situation même si vous souffrez d’une maladie incurable qui vous a paralysé ou si vous êtes destitué et n’avez rien. Le bonheur, par conséquent, signifie être content et satisfait de toutes situations de vies, soit‐elles sucrées ou amer, difficile ou simple. Si toutes les situations étaient pareils pour vous et que vous êtes satisfaits de toutes ou de l’une d’elles alors vous êtes une personne heureuse. Certainement, votre esprit est en relation avec votre pourvoyeur, car il est la source et l’origine du bonheur. D’autre part, aussi longtemps que vous serez rempli de cette vie mondaine, et votre esprit séparé de votre pourvoyeur source de la bonte et de la béatitude, tu ne seras pas content de la situation, et tu ne goutteras pas au bonheur. Vous pouvez être surpris de ce que je dis et vous interrogez votre connaissance : est‐il possible qu’une personne se contente de sa situation quand elle mène une vie dure qui était facile avant, ou lorsqu’elle est humiliée alors qu’elle a été jadis honorée?! Qui acceptera ce que tu prétends en dehors de celui dont le cœur est aussi dur que le roc ou alors celui qui est certain
  35. 35. 35 qu’au terme de ce désarroi ce qui reviendra après surpassera toute la joie qu’on a connu avant. En reponse je retorque, vous êtes complètement profonds dans vos objections. Il n’est absolument pas évident pour des gens de se satisfaire de toutes les infortunes et adversités qui les touchent. Cependant s’ils savent avec certitude qu’il n’ya qu’une seule main qui contrôle et conduit l’univers dans sa justice, sa sagesse et sa clémence, alors ils changeront d’opinion. Cependant, cette connaissance ne peut être acquise qu’en contemplant les signes de l’univers qui nous amènent à connaitre le créateur (gloire à sa majesté) en pensant à la grande création des montagnes, des mers, des cieux qui te feront connaitre ton créateur puissant. Tel est le chemin que votre père Abraham, le père des prophètes (paix sur lui) a suivi. Si vous marchez dans ses pas et réfléchissez sur la création, vous serez guidez par Dieu le créateur de la beauté et la source du bonheur, et votre cœur jouira d’une béatitude éternelle. Lorsque tu reconnais le pourvoyeur tu connaîtras sa main, la main du tout puissant qui délivre l’univers et tu connaîtras sa gestion et sa sage volonté qui vous ont forgés et construis depuis le moment où vous étiez embryon dans le ventre de votre mère. En vous pourvoyant de l’ouïe, de la vue et des dents; et tu comprendras qu’il ne t’a pas négligé lorsque tu étais un enfant et qu’il a dirigé tout cet univers et envoyer sur la Terre la pluie pour te faire manger et boire. Je déclare que tu sauras à ce moment là que ce Moi suprême est le plus clément et miséricordieux à ton égard que ta mere, ton père, ta femme ou tes enfants, ou même que ton esprit qui est en toi. Tu comprendras qu’il attire vers toi tout ce qui permet que tu sois vertueux et tout ce qui t’apporte beaucoup de bien? En outre, tu sauras que
  36. 36. 36 tout ce dont tu as souffert t’arrive à cause de tes mauvais actes afin que tu te détourne de ta mauvaise conduite et suis le chemin vertueux vers ton propre bien et ton bonheur. Ainsi, tout ce que le tout puissant attire vers ton esprit constitue un remède utile et approprié, correspond à l’état de ton esprit et ce qu’il a fait de mal.Toute la pauvreté, la destitution, les emprisonnements, les tourments, les assassinats et les executions qui affligent l’humanité arrivent afin d’amener l’esprit à se soumettre à Allah et de réaliser que l’affliction qu’il subit lui arrive à cause de ce que l’esprit a fait,et à cause des crimes qu’il a commis, afin que cet esprit retourne fidèlement à Dieu et a recours à lui. S’il le fait, il verra ces mauvais actes et en sortira, puis se repentira sincèrement à son pourvoyeur, qui le guérira et lui accordera la santé, l’honneur et l’argent afin qu’il puisse les utiliser de la bonne manière et de profiter des bénédictions de cette vie et de la vie à venir. Alors que la réalité lui sera dévoilée! Il réalisera qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah, que toutes les actions prenent vie en lui, et que le malheur qui l’enveloppait n’était rien d’autre que la compassion, la charité et la grâce d’Allah. Ainsi, il le remerciera pour son affliction, et pour le léger châtiment. Il ne les aurait pas envoyé ces malheurs; ils seraient encore dépourvus de bonté. Merci donc à Dieu pour ces afflictions, et gloire à lui pour toute situation nul autre que lui n’est loué pour l’infortune qu’il apporte. De la sorte, l’esprit qui vit dans cet état sera toujours heureux, content et agréable à Allah le Tout‐puissant. Un aspect tres important Je dis, une personne ne peut atteindre ce type de connaissance et croire sincèrement à ces faits que si son esprit devient certain de l’approche inévitable de l’heure de
  37. 37. 37 la mort, afin de réfuter ses désirs mondains et se libérer de ses problèmes. Après cela, il contemplera la formation des êtres de l’univers et des créatures célestes par lesquels il peut être guidé vers le grand créateur, il pourrait ainsi réaliser son existence en observant une trace de sa lumière. Quand l’esprit atteind ce point, il saura à coup sûr que Dieu est le seul qui donne la vie à tout l’univers (y compris le soleil, la lune, les étoiles, le ciel, la terre, tous les animaux et tout ce qui existe). Dieu apporte la vie à l’humanité et à l’univers tout entier, car tout est sur la protection et le control de ses attributs suprêmes. Lorsqu’il atteint ce degré de compréhension, l’esprit saura certainement que c’est Dieu qui donne la vie aux hommes, qui fait battre leurs cœurs et leurs poumons après les avoir créés de la boue et en a fait ses créatures parfaites en les dotant de sagesse; et depuis, Il existe, nous sommes responsables devant lui. Il est le fondateur de ses créatures qu’il a créées parfaitement, ainsi l’esprit n’a pas le droit de transgresser sa position. Puis l’esprit qui croit en la venue du jour du bilan (jugement), l’envisage à la lumière d’Allah de sorte que tous ses faits et gestes à l’égard de toute la création soient pleins de bonté, de miséricorde et complètement dénués de tout mal. Si un fait est posé après que son auteur se soit retenu de faire du mal, l’esprit de cette personne sera convaincu de la satisfaction d’Allah vis – à – vis de lui, et ainsi l’esprit saint coulera en lui, content de son bienfait. Cet esprit trouvera certainement le bonheur du créateur de la bonté, qui se manifeste à l’humanité tel qu’il se manifeste à tous ceux dotés de qualité de bienfaisance, de bonheur, de béatitude, générosité et de croissance. Il accorde bonté et perfection a tous. Ce croyant verra ainsi la faveur et les grâces d’Allah
  38. 38. 38 et ressentira donc Son amour. Ce croyant chanceux se souviendra de sa charité à son égard depuis le ventre, et se souviendra de comment il les a pourvu et continu de les pourvoir en nourriture et en richesses. Comme résultat, ce croyant l’aimera, l’appréciera et le louera grandement. Ils sentiront, toucheront et goûteront la béatitude de la rencontre avec le pourvoyeur bienfaiteur et à coup sûr ils croiront que toute louange, remerciements spirituels lui sont réservés. Lui qui nous aime et aime toutes ses créatures, qui nous rempli de sympathie et de gentillesse. Ainsi, ce croyant percevra la réalité de l’affirmation « louange à Dieu, le pourvoyeur de tous le monde » Gloire a Dieu en toute circonstance. En fait, si une personne croit sincèrement à l’affirmation « louange à Dieu, le pourvoyeur de tout le monde, le compatissant, le miséricordieux », elle se sentira tranquille et en paix, se soumettra entièrement et satisfera des vicissitudes du destin, car cette satisfaction lui enlèvera la confusion en toute circonstance. De même, elle ne se plaindra pas des changements que le temps apporte. Comment pourra‐t‐elle ressentir la peine et la confusion lorsqu’elle sait que cette main miséricordieuse et cette volonté stable l’a privée des désirs temporels malfaisants afin de la doter de la bonté illimitée et permanente de la lumière d’Allah? Comment se sentira t‐elle lorsqu’elle réalisera la proximité de cette presence suprême, et lorsqu’elle vera sa perfection, sa bonté, ses sublimes attributs, qui font disparaitre toutes les autres choses. Ce genre de croyant jouit de la béatitude d’être près du Tout‐puissant et du délicieux goût d’une relation avec lui grâce à l’état d’esprit dans lequel il vit. Tous les délices de cette vie terrestre ne peuvent même pas être comparés à de
  39. 39. 39 tels sentiments. Après ce constat (que l’on atteint par la communication avec le pourvoyeur et par une relation avec lui), ce croyant aura été béatifié de vertus et aura gagné l’amour de Dieu et la récompense de sa bonne conduite. Cela lui apportera les moyens d’affronter les malheurs de la vie, quelle que soit sa situation. Ainsi, nous ne pouvons trouver le vrai bonheur que si nous sommes satisfaits, nous ne satisferons vraiment que si nous croyons en notre créateur et nous soumettons à lui. Ainsi, le grand Dieu nous accordera une parcelle dans ses grandes révélations et une marque de sa lumière, afin de nous permettre de tirer des perles de la lumière et de boire abondament des sources de son amour. Après cela, nous n’aurons plus jamais soif. Nous habiterons dans la béatitude éternelle qui coulera progressivement sur nous, sans laisser l’ennui s’installer dans nos cœurs. Un croyant qui expérimente ceci sera quelqu’un à qui Allah aura doté un paradis chaleureux comme divertissement et se retrouvera dans une situation qu’il ne souhaiterait pas changer. Ils verront la lumière du Tout puissant et par sa lumiere ils contempleront sa Majesté, sa bonté et sa splendeur, vivant ainsi dans un grand bonheur dans cette vie terrestre avant l’au‐delà. Dieu dit : «Quant à celui qui craint son seigneur il aura deux paradis », c’est‐a‐dire, un dans ce monde et l’autre dans l’autre monde. Le saint Coran Sourate 55 ‐ Ar‐Rahman (le miséricordieux), le verset 46. Cela se réfère à la vie éternelle qui n’a pas de limite ou de fin. En ce qui concerne le monde, il n’est rien d’autre qu’un clignement d’œil ou même moins comparativement à l’autre monde.
  40. 40. 40 N’avez‐vous pas entendu les paroles d’Abou Yazid Al Boustami, le croyant? Qui a dit « si les rois avaient connu la béatitude que j’ai dans mon cœur, ils m’auraient combattu avec des épées pour l’obtenir! » Il voulait dire que si les rois avaient expérimenté dans leurs cœurs le don merveilleux du créateur qu’il sent coulé en lui lorsqu’il communique avec le Tout puissant, ils auraient minimisé leurs acquis et s’en seraient détournés. Ils auraient abandonné toutes leurs possessions terrestres à la recherche du bonheur qu’il avait trouvé à travers Dieu et en Dieu. Et c’est ce qui est arrive aux magiciens du Pharaon lorsqu’ils ont communiqué avec Dieu par notre maitre Moïse (psl). Ils se sont détournés des possessions de Pharaon et sacrifiés leurs plaisirs terrestres contre le bonheur qu’ils ont tiré d’Allah dès qu’ils ont cru au seigneur de Moïse (psl).Ensuite le Pharaon les a menacés de mort et de la perte de leurs avantages terrestres, ils lui ont dit : « En ce qui concerne la vie présente, elle est sans valeur comparée à ce qu’on recevra de notre divine providence. La récompense d’Allah est meilleure et durable. Celui qui s’approche de son Seigneur avec une fois sincère et des bienfaits entre dans les paradis élevés! » Les cœurs de ceux qui croient et grandissent dans leur foi de ce monde seront purifiés. Ils atteindront la vraie foi d’Allah lorsqu’ils l’approcheront en réalisant des bienfaits. Evidement, le chemin du succès total est celui de la réalisation du bonheur durable qui demeure éternellement. Dieu dit « Les (vrais) croyants ont déjà prospéré ». Ainsi, nul ne prospere sans foi. Le saint Coran Sourate 23, Al‐muminin (les croyants), verset 1. Mais tout ceux qui se détournent de leur créateur et ne croient pas en leur seigneur, vous constaterez qu’ils ne
  41. 41. 41 s’interessent qu’à la collecte des Dirhams et des Dinnars. Cependant, le fait est que l’argent ne leur assurera jamais le bonheur qu’ils recherchent. C’est pour cela que le Tout puissant dit dans sa sainte parole : « Et celui qui renonce à moi (dans son cœur) vivra certainement dans le malheur ». Le saint Coran Sourates 20, « Ta‐Ha » (pur) verset 124. Par conséquent, tout ce qui n’est pas Allah n’est rien d’autre qu’un mirage dans lequel l’esprit se délecte pendant un court instant avant qu’il ne s’arrête, comme s’il n’avait jamais existe, laissant derrière lui des effets disgracieux (pervers) qui lui attirent le mal, le chagrin et la turpitude. Ainsi, les mauvais actes que les gens posent leur apportent toujours le mal, car Allah est le détenteur d’attributs suprêmes et rien d’autre n’émane de lui que ce qui accorde grâce et bonheur à l’humanité. Alors, si tu recherche la tranquillité et la sérénité qui ne soient pas entachées de fatigue et de problème; si tu souhaite de tout ton cœur un rire contagieux, doux et pur, qui coulera de chaque atome de ton esprit et de ton corps; si tu aspire au bonheur éternel que ni angoisse, ni chagrin,ni souffrance ne pourront briser, pour que tu mène une vie débordante dans tous les aspects de toutes les situations de joie, d’allégresse et des tonnes de béatitudes avec des plaisirs variés qui grandissent toujours en beauté, en qualité et en magnificence; si tu désire un amour suprême suivi d’un amour pour toute créature, au point que tout ce qui t’entoure apporte un réel plaisir et le remplisse jusqu’au bord de béatitudes que tu gagneras et ne perdras jamais; Je dis, si tu veux atteindre tout cela, tu dois croire en Dieu et chercher la force en ton Seigneur à chaque instant, dans tes gestes, dans ton repos afin de toujours recourir à lui tous les jours de ta vie.
  42. 42. 42 Ceci arrivera si tu crois en lui par toi‐même et si tu l’évoque quand tu es debout, quand tu es assis et si tu cherches sa protection de tout mal, du chagrin, de la souffrance et de la fatigue, et si tu lui demande à lui, le Tout puissant, de t’accorder une vie belle et réelle, un bonheur pur. C’est lui (gloire à lui) qui a tout créé, et a tout dirigé de la non existence à l’existence, aussi bien que c’est lui qui a créé le bonheur quand il t’a créé, pourvu tous tes besoins et t’offre encore ce bonheur. Ainsi, si tu te tourne uniquement vers lui le Tout Puissant, Il t’accordera le bonheur avec béatitude éternelle. Mais si tu t’en remets à autre chose que lui, il te manquera et ta vie deviendra amère et misérable nonobstant ta situation matérielle. Ou est le chemin? Vous pouvez vous demander : Comment puis‐je chercher la protection de Dieu et dépendre de lui? Quel est le chemin qui conduit au vrai bonheur? Je dis, la vie présente n’est rien d’autre qu’une leçon que l’on doit suivre afin d’obtenir un bon résultat à l’examen final. Dieu a envoyé les hommes dans ce monde afin que nous nous préparions à la vie après la mort. Par sa grande attention et par compassion pour l’humanité il lui a donné tout ce don elle avait besoin et tout ce qui l’aiderait à atteindre le degré le plus élevé de bonheur que lui, le tout puissant avait ce souhait pour les hommes. C’est pour cela qu’il les a dotés de précieux bijoux et grandioses systèmes c’est‐à‐dire le pouvoir de la pensée. C’est le moyen par lequel les hommes, discriminent, rapprochent, interfèrent et déduisent de nombreux résultats. De cette
  43. 43. 43 façon, il est possible de déceler entièrement les réalités cachées sous les apparences extérieures. En plus, il nous a doté de l’ouïe, de la vue et des autres sens afin de nous aider à soutenir la faculté de penser dans nos recherches scientifiques, et de nous assister dans notre quête du droit, de la vérité et du bonheur jusqu'à ce que nous soyons sûr de l’existence de Dieu, le pourvoyeur du bonheur. Qui plus est, a fait tout ce qu’il y a dans cet univers y compris la Terre, les cieux et toutes les créatures qu’ils contiennent. De plus, a fait l’humanité elle‐même et le corps humain avec sa constitution complexe et ses organes. Toutes ces choses ont été créées comme de grands signes qui aident l’humanité à accéder à tout degré de vraie foi en se tournant entièrement vers son seigneur. Lui demandant force et protection, se souvenant régulièrement de la mort et visitant les cimetières. Tel est notre destin terrestre inévitable, avant d’entrer dans les demeures de l’au‐delà. C’est le pilier principal sur lequel le bonheur se repose. Personne n’est véritablement heureux sauf le croyant. Si une personne ne croit pas en Dieu, elle ne trouvera pas le bonheur, aussi dur qu’elle travaille et quelque soit ses nombreux bienfaits. ALLAH le tout puissant offre aux hommes de l’argent dans ce monde, aussi bien qu’il leur donne des enfants, des époux, des épouses, du prestige, de l’autorité et de grands postes et bureaux. Mais toutes ces choses dont lui le tout puissant nous gratifie ne sont là que pour nous aider à le connaitre. Il nous en honore et les place dans nos mains afin que, à travers elles, nous puissions le reconnaitre. Si nous pouvions le connaitre, nous tirerions de lui, des qualités parfaites et des manières nobles afin d’illuminer par sa lumière, et pourrions discerner le bien du mal.
  44. 44. 44 Personne ne peut s’attirer le mal, c’est l’aveuglement de l’esprit qui amène l’humanité à considérer le mal comme quelque chose de bien. Si une personne atteint un discernement éclairé, elle va éviter le mal et se presser de faire le bien à tous les hommes sans discrimination; et chercher à servir toutes les créatures, celles‐ci ayant été créée par le miséricordieux. Ce n’est qu’à ce prix que nous serons dignes d’entrer dans le royaume du miséricordieux pour vivre sous ses ailes et nous immerger dans ce grand bonheur pour tous, qui commence dans ce monde et dur pour toujours, évoluant sans fin dans un bonheur réel et vrai. Ainsi, si tu t’efforces et t’engage résolument dans la voie de la croyance au grand Dieu et ton créateur généreux et celui de toutes les autres créatures; et si tu respectes les droits des autres, aide les gens dans le besoin, te repends de tes offenses en vers les autres, alors ton esprit s’assurera la satisfaction d’Allah à son égard. Alors il se rapprochera de lui et se reposera sur lui. D’un tel rapprochement découlera la lumière et la béatitude qui viennent de lui, le Tout puissant. En fait, seul un croyant dont le cœur a une vraie foi, est illuminé par Allah. le Dieu tout puissant avait un but lorsqu’il a créé cet univers et a envoyé l’homme dans ce monde. De la sorte, si tu suis le chemin que Dieu a tracé pour toi afin que tu reconnaisses le tout puissant et croit véritablement en lui, et si tu t’approches de lui et cherches fièrement refuge en lui, tu seras certainement heureux. Tu trouveras le vrai bonheur qui se combine à l’esprit et se mélange à ses atomes, telle l’électricité qui circule dans les cables et les rivières qui coulent entre les branches. Tu trouveras un tel bonheur à travers ta propre et véritable communication avec Dieu. Si tu atteins ce bonheur, personne d’autre dans ce monde ne sera aussi heureux que
  45. 45. 45 toi, car tu connaitras parfaitement les bénédictions que tu gagnes chaque jour et les bontés que tu obtiens du seigneur des seigneurs. Tu auras des avantages et gagner de l’honneur en dépensant ton argent ou en tendant une main secourable aux nécessiteux. Oui, si tu crois fermement en Dieu, tu seras réellement et véritablement heureux : Heureux dans ta maison avec ta famille… Heureux avec ton conjoint et tes enfants… Heureux à ton travail ou à ton bureau… Heureux à la foi dans ce monde et après ta mort. Benis soient ceux qui on été illuminés par la lumière d’Allah et sont devenus purs et irréprochables, car ils sont les seuls à être heureux. Puisse Allah nous joindre à eux pour que nous soyons comme eux, qu’il nous éloigne de la convoitise de la vie dans ce monde ou de faire de ses charmes notre préoccupation première ou le centre de notre connaissance. Fin Gloire A Dieu Le Createur Souverain
  46. 46. 46 Publié par les livres de langue francaise L’Erudit humaniste Mohammad Amin Sheikho (Qu’Allah sanctifie son âme) 1-Pourquoi le voile dans l’islam? 2-Pourquoi la polygamie et le divorce en islam? 3- Les origines des eaux de source dans le monde 4- Le Bonheur Est-il vraiment hors de portée? 5- Les sept cieux et l’impressionnante réalité des six jours de la création 6- Conseils sur la medecine prophetique 7- Jesus Christ,Le Messager de la paix. les signes d’un retour imminent ! 8- La foi. Que gagnes – tu en bonheur après la foi en Dieu? 9- Éducation islamique:Tirée des sciences du Noble Coran 10 - Éducation islamique: pour les jeunes. Niveau un 11- La lapidation est-elle une prescription divine textuellement encouragée par le Coran? 12- Histoires de l’Erudit Pour toute demande de livre, contactez-nous à l'adresse: info@sheikhobooks.com 1 Bey est un mot Turk, utilisé comme titre et terme de respect pour les dignitaires ou les personnes haut placées dans la société. Il signifie le pur 2 En arabe, le mot « wadq » est dérivé de « widd » qui se réfère à la cordialité de Dieu et « quatr », qui signifie « pluie ».

×