ORGANISATION DU PEUPLE DE RODRIGUES



    AVEC L’OPR ENSAM VERS L’AVENIR
POUR LE GRAND CHANGEMENT




  UN PROGRAMME POUR...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                               2002


                             ORGANISATI...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                          2002

                                   SOMMAIRE

...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                2002


                                      ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                  2002

nouvelle société pourra naître à Rodr...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                 2002

construction d’une société nouvelle ne...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                    2002

  Elaboration d’un Plan Intégré pou...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                     2002

D. Favoriser une démocratie partic...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                    2002




                 2. Faire de Rod...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                     2002

doit se faire dans le cadre de l’é...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                   2002

- Eloigner les animaux des sources e...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                  2002

L’utilisation du dessalement de l’eau...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                       2002




     3. Professionnaliser la ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                    2002

La diversification des productions ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                  2002

afin de permettre la pêche en haute m...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                        2002

Créer un village artisanal à Ro...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                          2002

EXPORTATIONS afin d’encourage...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                        2002


F. Intégrer la femme dans l’en...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                          2002

Créer un équilibre dans le dé...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                          2002




      5. Éducation - Forma...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                        2002

Par ailleurs, nous insistons su...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                        2002

La maîtrise des nouvelles techn...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                         2002




    6. Eradiquer la pauvret...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                         2002




      7. Assurer le progrès...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                         2002

Moderniser l’hôpital de Crève ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                              2002

consommateurs dans leur e...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                               2002

Créer un centre de vacan...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                        2002

spirituel, elle répond toujours...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                              2002


Enquête sur le phénomène...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                         2002

Le caractère capital de 1'éduc...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                        2002

Lancer dans les écoles, collège...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                          2002




       8. Combattre l’alco...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                           2002




                         ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                          2002


L’OPR soutiendra prioritaire...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                              2002

en matière culturelle qui...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                               2002

- Développer la culture ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                             2002

Le téléphone va atteindre ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                           2002

parents des enfants des écol...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                                   2002

paternalisme. Encour...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                         2002




                           ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                               2002

- Rehausser le cadre de ...
Avec l’OPR, en avant pour le grand changement                                            2002

- Encourager 1'ouverture d'...
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Programme Opr 2002
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Programme Opr 2002

1,162

Published on

RODRIGUES 2000

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,162
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Programme Opr 2002"

  1. 1. ORGANISATION DU PEUPLE DE RODRIGUES AVEC L’OPR ENSAM VERS L’AVENIR POUR LE GRAND CHANGEMENT UN PROGRAMME POUR CONSTRUIRE LES BASES SOLIDES D’UNE ÎLE RODRIGUES AUTONOME Premières Élections de l’Assemblée Régionale de Rodrigues 29 Septembre 2002
  2. 2. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 ORGANISATION DU PEUPLE DE RODRIGUES AVEC L’OPR ENSAM VERS L’AVENIR POUR LE GRAND CHANGEMENT UN PROGRAMME POUR CONSTRUIRE LES BASES SOLIDES D’UNE ÎLE RODRIGUES AUTONOIME Premières Élections de L’Assemblée Régionale de Rodrigues 29 Septembre 2002 Polices de caractères utilisés : Pour les titres : Times New Roman, 16 points. Pour les intertitres : Times New Roman 14 points Pour les sous titres : Times New Roman 12 points (Gras). Pour le corps de texte: Times New Roman : 12 points. Pour les citations : Times New Roman 12 points, italiques. Pour les notes de bas de page : Times New Roman 10 points. Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2007 (Office Professional Edition 2007) pour Windows. Mise en page sur papier format A4 (US letter), 8.5’’ x 11’’) Numérisation effectuée en août 2007. © Version numérique : Noël Allas Cette version numérique est la propriété exclusive des Archives Culturelles Noël Allas Mon Plaisir, Rodrigues - Tel : 677 47 99 - Courriel : rodvoice@hotmail.com 2 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  3. 3. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 SOMMAIRE Pages Introduction La longue marche vers l’autonomie 1 1. Démocratie participative 5 2. Faire de Rodrigues une île écologique Une des priorités: l’Environnement 8 3. Professionnaliser la production dans tous les secteurs 12 4. Développement économique et activités commerciales 16 5. Éducation- Formation Technique et Professionnelle et Universitaire La priorité: la création d’emploi 20 6. Éradiquer la pauvreté en donnant aux pauvres Les moyens d’acquérir les ressources. 23 7. Assurer le progrès social et une meilleure qualité de vie 24 8. Combattre l’alcoolisme, la drogue et la corruption. 33 9. Sport et Loisirs 34 10. Culture: Dimension culturelle du développement 36 11. La communication 38 12. La Sécurité 39 13. Pour une île Rodrigues plus solidaire. 40 Les programmes des six Régions: La Ferme - Maréchal - Saint Gabriel 41 Baie aux Huîtres/Petit Gabriel/ Le Chou- 55 Port Mathurin et Grande Montagne. 59 3 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  4. 4. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Introduction C’est avec joie que nous vous présentons notre programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome. Un programme où tout ce qui sera réalisé sera en fonction de la création d’emplois. Un programme qui considère que l’homme et la femme sont notre richesse principale. Un programme qui construit une économie au service de l’homme et de la femme rodriguais. C’est avec cette conscience claire des défis et des enjeux nouveaux qui concernent Rodrigues que nous abordons ensemble cette nouvelle étape de l’histoire politique de Rodrigues. Nous l’abordons avec une vision renouvelée du changement qui permet à la population rodriguaise d’aborder le XXI ème siècle avec confiance, assurance et sérénité. Nous avons décidé que chaque région de Rodrigues doit produire son programme mettant l’accent sur ce qui se doit réaliser concrètement au niveau de chaque région. La longue marche vers l’Autonomie Le mardi 20 novembre 2001, les membres de l’Assemblée nationale de la République de Maurice votèrent la loi donnant à Rodrigues un statut d’autonomie interne. Cette loi est enracinée dans la Constitution de Maurice comme le souhaitait l’OPR dans son programme électoral de 1987, intitulé: «L’autonomie pour Rodrigues, c’est le changement »: «La Constitution de Maurice doit affirmer le principe de la décentralisation pour Rodrigues en reconnaissant l’existence de cette collectivité locale... L’OPR propose son projet tendant à faire de Rodrigues une RÉGION AUTONOME dont la création est possible par un amendement dans la Constitution Mauricienne». L’histoire du combat pour l’autonomie de Rodrigues commença en 1976 avec la création de l’OPR. Au cours d’un congrès le 3 avril 1977, les délégués adoptèrent neuf résolutions pour «Une île Rodrigues Nouvelle». La 5ème résolution se lit comme suit: « OPR veut installer à Rodrigues une mentalité créatrice et productrice, bannissant ainsi la mentalité d’assisté qui est néfaste pour l’avenir du pays». Et la 9ème résolution: «L’OPR croit que le Rodrigues Island Council mettra Rodrigues sur une voie nouvelle, celle de l’Autonomie Administrative et Financière et de la responsabilité. Ainsi une 4 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  5. 5. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 nouvelle société pourra naître à Rodrigues et une nouvelle amitié pourra être vécue entre les Mauriciens et les Rodriguais». Octobre 1981, l’OPR sort son programme pour les élections de 1982, intitulé: «Rodrigues 2000: Un Programme pour un peuple responsable de son développement et de son avenir». Il est écrit dans l’introduction: « Il est grand temps que Rodrigues s’engage à transformer radicalement la mentalité d’assisté et la politique en une mentalité productrice, créatrice par le biais d’une décentralisation du pouvoir. C’est en développant toutes les richesses dont elle dispose que Rodrigues connaîtra un meilleur avenir. Cette nouvelle étape de l’histoire de Rodrigues doit être entreprise avec et par ceux qui constituent sa population. Le besoin d’affirmer son identité et sa personnalité est sans nul doute le signe d’une maturité à assumer sa responsabilité historique avec la collaboration de ceux qui veulent l’aider à aller de l’avant. C’est un souhait que la relation qui doit exister entre les îles Rodrigues et Maurice soit basée sur le respect de la différence, le dialogue, la compréhension mutuelle, une confiance sans équivoque aux Rodriguais et enfin une coopération bilatérale». Le 20 septembre 1984, l’OPR présenta à la Commission Buckhory un document intitulé «Projet pour une Assemblée Régionale à Rodrigues». Ce projet définit les responsabilités de l’Etat Mauricien et les responsabilités de la Région Autonome. La proposition de l’OPR fut rejetée et la Commission Bhuckory proposa un «District Council» pour Rodrigues. Aux élections de 1987, l’OPR présenta son programme intitulé: «L’autonomie pour Rodrigues, c’est le changement». Il est fait mention de la Région Autonome, du Gouvernement Régional, de l’Assemblée Régionale, des Ministres Régionaux, des Lois et Règlements régionaux. On peut lire également dans le programme: «La Constitution de Maurice devrait reconnaître non seulement une autonomie administrative mais aussi une autonomie politique, avec un organe délibératif propre et une assemblée élue au suffrage universel direct qui sera l’expression de ce qu’on pourra appeler le pouvoir régional». Aux élections de 1995, l’OPR présenta son programme intitulé: «L’Autonomie Interne, une nécessité pour Rodrigues». Il est écrit: «Le projet d’autonomie interne pour Rodrigues présenté par l’OPR est envisagé à l’intérieur de la République de Maurice. Elle vise à instaurer une pouvoir politique susceptible de mettre en œuvre une politique de développement humain, social, économique et culturel. Cette autonomie interne ne porte en rien atteinte à l’unité nationale. Elle sera, au contraire, la source de son renouveau et de sa consolidation. La 5 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  6. 6. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 construction d’une société nouvelle ne peut être que renforcée par la reconnaissance de ce droit à la différence». Le 21 août 1996, l’OPR présenta à la Commission Sooben dont faisait partie Mlle Antoinette Prudence, un document intitulé: «Autonomie Interne, Une nécessité Pour Rodrigues». Il est écrit: «La proposition que nous faisons est l’idéale pour Rodrigues. C’est le rêve de tous ceux et de toutes celles qui pendant des années ont lutté pour que Rodrigues ait une Assemblée avec un Président, un vrai Gouvernement local avec un Chef de l’Exécutif. Avec cette proposition, le Ministère de Rodrigues disparaît et est remplacé par un Chef de l’Exécutif qui siégerait au Conseil des Ministres quand c’est nécessaire. (...) Les membres de l’Assemblée seront élus au suffrage universel. Elections ouvertes aux ONG, aux différents groupes, aux partis politiques et aux individus». L’autonomie de Rodrigues n’est pas une fin en soi C’est le commencement d’une auto administration qui demande de la discipline, de la solidarité et la volonté de réussir, de toujours faire mieux pour aller beaucoup plus loin. Pour que l’autonomie soit une réussite ! L’OPR croit que la voie à emprunter, c’est la démocratie participative qui contribuera à plus de responsabilité de la part de chacun, à une transformation de la mentalité, à une autre manière de vivre, de voir l’avenir, de développer un esprit d’entreprise, d’entamer les réformes nécessaires dans l’accueil au niveau des services, dans l’éducation, la gestion des terres et de l’eau afin de créer une économie dynamique et d’être solidaire les uns envers les autres. La volonté de réussir l’autonomie L’OPR a la volonté de réussir l’autonomie de Rodrigues pour laquelle elle a mené le combat depuis 25 ans. Pour ce faire, elle doit s’appuyer sur les institutions qui existent déjà et d’autres qu’il faut créer. Elle doit s’appuyer également sur les cadres Rodriguais qu’elle a permis d’émerger durant les quelques années de présence au gouvernement et les autres qui arrivent au fur et à mesure. Elle doit également s’appuyer sur les quelques cadres de l’île Maurice pour quelque temps encore. L’autonomie est une excellente occasion pour valoriser les cadres et les techniciens rodriguais. Mais, ils doivent savoir que l’autonomie est aussi une excellente occasion pour leur permettre d’être beaucoup plus au service du pays avec une conscience honnête et avec discipline. Le mot d’ordre: Autonomie = Productivité. 6 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  7. 7. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Elaboration d’un Plan Intégré pour le Développement de Rodrigues qui donnera une analyse compréhensive des situations et faire des propositions pour l’avenir. 1. Démocratie participative Dans le but d’amener la population à être partie prenante d’un changement d’attitude, de comportement et de transformation d’une mentalité d’assisté en une mentalité productrice, l’OPR prône résolument une démocratie qui soit non seulement représentative, mais aussi beaucoup plus participative. La population doit être informée et avoir son mot à dire tout le temps. La première chose à faire est d’informer plus correctement les habitants sur ce qui se passe à Rodrigues, leurs droits et devoirs, les projets de la région. Il faut veiller à ce que cette information soit accessible au plus grand nombre, facilement compréhensible et honnête. A. Une RADIO ASSOCIATIVE Plusieurs canaux doivent être utilisés: l’amélioration de l’accueil et de l’informations dans les différents services, la mise sur pied de séances d’information, l’utilisation de nouvelles techniques de communication, la radio et la télévision. La création d’une «RADIO ASSOCIATIVE» aiderait grandement à la diffusion de l’information. En plus de mieux informer, il faut revitaliser le système démocratique en associant à la démocratie représentative des processus de démocratie délibérative (conseils consultatifs: les secteurs de la vie sociale, économique et culturelle - concertations avec les habitants). B. Informer plus et mieux, avec plus de transparence Le droit d’interpellation pour le citoyen doit être promu. Une large publicité des décisions prises par l’Assemblée et l’Exécutif doit être faite grâce à des comptes rendus résumés, des séances d’information et de débats L’Exécutif doit organiser des débats publics sur les sujets importants de la vie de la région, d’initiative ou à la demande des habitants. C. Création d’un site Internet. Le site Internet de la région doit rendre des services à la population et permette de poser des questions. Il peut aussi être un lieu de débat. L’accès à Internet doit être favorisé pour tous. La Région ouvrira des points d’accès gratuits ou les débutants seront aidés à l’utilisation de la machine et du réseau. Elle peut aussi aider les écoles et centres de jeunes et communautaire à acquérir et gérer du matériel informatique. 7 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  8. 8. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 D. Favoriser une démocratie participative et pas seulement représentative Création d’un COMITE SOCIAL ET ECONOMIQUE Cette approche courageuse suppose que le pouvoir régional renonce à une part de son pouvoir et accepte en partie que la société civile puisse, elle aussi, inscrire ses priorités à l’agenda du politique. Création d’un COMITÉ SOCIAL ET ÉCONOMIQUE. Grâce à plusieurs outils d’information, la Région informe régulièrement la population sur toutes les questions abordées à l’Assemblée Régionale, sur tous les services offerts. Elle doit favoriser le contact avec le citoyen afin de développer une envie de participation active. Le recours à des commissions consultatives sera dynamisé et systématisé. L’objectif est d’élaborer des projets en concertation avec la population concernée. Certaines consultations pourraient être organisées sur des sujets d’intérêt général. Une telle consultation ne peut avoir lieu que précédé d’un large travail d’information et de sensibilisation vers l’ensemble de la population. E. Rendre les services de la Région plus accessibles et performants Le CENTRE DES RESSOURCES HUMAINES. Accueillir chaleureusement et efficacement tous les citoyens dans les services de la Région. Améliorer l’accueil des administrés suppose une formation des fonctionnaires plus particulièrement de l’accueil. Il faut être attentif à l’accueil des personnes et être capable de répondre à leurs demandes. Rôle important du CENTRE DES RESSOURCES HUMAINES. Décentraliser tous les s e r v i c e s vers les régions rurales pour limiter les déplacements qui prennent du temps. F. Soutenir le tissu associatif Rodrigues dispose d’un foisonnement d’associations bénévoles qui ne demandent qu’à être associées aux débats et prises de décisions, sous réserve de leur autonomie. Toute collaboration ou partenariat doit se faire cependant sur base de conventions précises afin d’éviter toute politisation. Les associations doivent pouvoir être subsidiées sans devoir faire allégeance à n’importe qui. 8 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  9. 9. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 2. Faire de Rodrigues une île écologique UNE DES PRIORITÉS : L’ENVIRONNEMENT A. Un plan concret d’aménagement de l’île Si l’on veut assurer un développement harmonieux et durable de Rodrigues, il faut travailler le plus vite possible à un plan concret d’aménagement de l’île. Les activités sociales et économiques en dépendent. Les constructions sauvages et la divagation des animaux sont une menace pour l’environnement, pour la qualité de l’eau et pour la santé de la population. Le Plan d’aménagement doit assurer le plus grand nombre d’arpents de terre pour l’agriculture afin d’assurer la SECURITE ALIMENTAIRE. B. Une meilleure gestion de la terre La terre pour la production doit devenir une priorité dans la mentalité de la population. Trop souvent la construction d’une maison sur une terre agricole ou sur une terrasse apparaît comme un mépris au développement agricole. Il faut redonner à la terre toute sa valeur et son rôle de source de revenu. Un plan d’aménagement permettra une meilleure gestion de la terre. Il faudra donc définir les zones pour l’agriculture, l’industrialisation, l’habitat, le pâturage, le tourisme, le reboisement et des espaces verts. Une bonne gestion de la terre signifie un combat permanent contre l’érosion du sol et des plages, exploiter au maximum les terres pour la production. Créer des villages afin d’éviter la dispersion des maisons et des dépenses inutiles dans l’installation des réseaux de distribution d’eau, d’électricité et téléphone. C. L’Éco-développement Nous voulons aborder la question de l’environnement pour restaurer la qualité de vie, lutter contre les pollutions, éviter les gaspillages coûteux et faire de cette question un levier pour lutter contre le chômage. Une politique environnementale doit s’inscrire dans le cadre de l’objectif à long terme du développement durable. Nous pensons qu’il est important de profiter d’un environnement qui soit agréable et de léguer à nos enfants un environnement qui permette cette qualité de vie. Il n’est pas nécessaire de changer radicalement notre mode de vie mais de réfléchir à nos actes, d’utiliser nos ressources plus rationnellement et par delà donner du sens à ce que nous faisons. Du point de vue économique, la gestion de l’environnement 9 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  10. 10. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 doit se faire dans le cadre de l’éco-développement, c’est-à-dire en améliorant les nombreux aspects de la vie économique et sociale et en utilisant de manière écologique les ressources locales. En tout cas, il est exclu de promouvoir des activités économiques qui s’exercent au mépris de la santé publique et de la dégradation de notre environnement. D. Quelques propositions L’emploi - la redéfinition de la politique de l’emploi dans le cadre de l’éco-développement, voire la création d’une pépinière d’entreprises à vocation environnementale. Le bruit - la lutte contre le bruit: Pas d’engins bruyants et d’entreprises bruyantes dans des zones résidentielles et dans le lagon. Contrôler le bruit causé par des véhicules et le bruit sonore. Les déchets - la mise en place d’une réelle politique de propreté publique. Identifier les endroits particulièrement sales. - une information correcte à destination des habitants pour les inciter à diminuer et mieux gérer les déchets. - soutien à l’initiation aux techniques de compostage des déchets organiques. - la lutte contre les dépôts clandestins et enlever les carcasses des véhicules qui polluent la nature. - des campagnes incitatives pour que les personnes consomment mieux, sensibiliser au problème des emballages superflus. - Bannir les sacs plastiques et contrôler les bouteilles plastiques et cannettes de bière. L’air - Un air meilleur en limitant la vitesse des véhicules dans la ville et les villages. Contrôler les véhicules fumigènes - Augmenter les espaces verts. L’eau - une gestion plus écologique des ressources en eau: en partant des services publics, lutte contre le gaspillage - le recensement des habitations équipées de canalisations - encourager la construction de citerne d’eau de pluie. 10 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  11. 11. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 - Eloigner les animaux des sources et des rivières. Pas de construction de maisons près des sources et des rivières. Carrières de pierre - Revoir l’emplacement des carrières de pierre afin qu’elle ne soient pas la cause de maladie pour les villageois des alentours. E. Environnement marin Le lagon est devenu une source de revenus pour ceux et celles qui n’ont pas un emploi. Il est envasé et surexploité. Il est donc impérieux de diminuer les activités dans le lagon. Orienter les pêcheurs vers la pêche en haute mer serait la solution idéale. Mais ce type de pêche demande de la formation et de gros investissements. Quelques propositions - Il faut désenvaser le lagon où l’environnement marin est menacé. - Créer des parcs marins où seulement la pêche à la ligne est autorisée. Une surveillance stricte du lagon est nécessaire. - Chercher une solution au nombre excessif des pêcheurs dans le lagon. - Pas d’utilisation d’engins motorisés pour des activités touristiques - Creuser et élargir les passes pour les accès par la mer et construire des débarcadères. - Faire une étude sur l’extraction du sable dans le lagon et l’utilisation du «rock sand» - Légiférer pour protéger davantage le lagon F. Protéger notre patrimoine forestier Notre patrimoine forestier est riche en plants endémiques. Les protéger et les propager afin qu’ils deviennent un attrait touristique. Revoir la gestion de nos réserves forestières. Soutenir le travail fait par le Mauritius Wildiife Foundation. Faire de Rodrigues une île écologique. En ce qui concerne nos réserves forestières, créer une unité de recherche scientifique et une unité de surveillance. G. L’eau pour des besoins domestiques et l’irrigation Développer une politique de captage et de collectage de l’eau. Chaque famille doit se munir de réservoirs et collecter l’eau par des «dalots». Permettre l’accès à des emprunts à faible taux d’intérêt pour construire des réservoirs d’eau. Afin de faciliter la distribution de l’eau à chaque famille, travailler à un meilleur réseau de distribution. Dévier l’eau des rivières qui va à la mer vers des réservoirs artificiels creusés dans la terre, équipés de membrane de pvc (Mourouck, Anse Baleine, Port Sud Est, Rivière Cocos, Baie Malgache, Rivière Banane et Anse Ally). Veiller à une distribution égale de l’eau. 11 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  12. 12. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 L’utilisation du dessalement de l’eau de mer dans des périodes de grandes pénuries d’eau. Donner un meilleur service des régions côtières et les régions défavorisées en eau. Nécessité de faire des règlements pour une meilleure gestion et utilisation de nos ressources en eau. Pas de construction de maisons dans les environs des sources, des rivières et des réservoirs. L’utilisation de l’eau de mer pour les toilettes dans les régions côtières (Port Mathurin, Baie aux Huîtres, Anse aux Anglais, Baie Malgache, Rivière Cocos, etc.) Initier une étude pour un tel projet. Pour l’irrigation, construire le plus grand nombre de retenues collinaires sur les bassins versants pour capter l’eau qui va à la mer. Remettre en état les digues construites dans les rivières et les rendre imperméables. 12 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  13. 13. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 3. Professionnaliser la production dans tous les secteurs. Sous l’impulsion de l’OPR, un vaste plan de développement économique a déjà commencé dans les secteurs des petites et moyennes entreprises, l’artisanat, l’agro- industrie, l’agriculture, l’élevage, la pêche, le tourisme, l’énergie, l’eau et l’infrastructure. Il s’agit de professionnaliser tous ces secteurs en utilisant les techniques modernes afin de sortir des activités économiques traditionnelles. La politique économique de Rodrigues doit se consolider selon deux axes: - La promotion des productions - Le développement des investissements Il est donc nécessaire de créer un organisme pour promouvoir le développement économique, industriel, artisanal et pour coordonner les activités de production, la prospection des marchés potentiels et l’accueil des investisseurs. Cet organisme: le «Rodrigues Development Authority» va créer l’environnement nécessaire pour des investissements étrangers et encouragera les Rodriguais à l’entreprenariat. Il aura la tâche de vulgariser tous les plans de financements mis à la disposition des Rodriguais pour lancer des entreprises. Il travaillera en étroite collaboration avec le «Board of Investment» à l’île Maurice. A. Professionnaliser l’agriculture et l’élevage Entamer une réforme agraire L’agriculture doit redevenir le secteur décisif de l’activité économique de Rodrigues. Il est impérieux d’entamer une réforme agraire afin que le maximum de terre soit mis à la disposition de ceux et celles qui veulent faire de l’agriculture un des secteurs de l’économie rodriguaise. C’est aussi la voie essentielle pour combattre la pauvreté. Il faut créer un Centre de Formation pour les jeunes et les adultes afin de les initier au système intégrée de développement ( Centre d’élevage de St Gabriel). Il s’agit de former une nouvelle génération de jeunes agriculteurs utilisant les moyens et les techniques modernes travaillant sur de grandes superficies de terre. 13 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  14. 14. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 La diversification des productions agricoles est un élément déterminant de la politique agricole qu’il faut mener à Rodrigues. Elle est la clé de l’agriculture durable. Les efforts seront orientés vers l’agriculture biologique et des productions à valeur ajoutée. Consolider le Programme Anti-érosion à travers une plus grande participation de la communauté. Encourager l’apiculture et l’Horticulture, deux secteurs d’avenir. Réorganiser le Service vétérinaire. Le décentraliser vers l’ouest Un service d’encadrement technique motivé assurera l’encadrement des agriculteurs afin de moderniser la production à travers des conseils sur le choix des cultures, les techniques culturales, les modes d’occupation des sols afin de professionnaliser le métier. Créer des centres agricoles au service des agriculteurs et des éleveurs. Encourager la mécanisation sur le plan individuel, communautaire et privé. L^ élevage est la principale source de revenus pour les Rodriguais éleveurs de bœufs, moutons, cabris, porcs et volaille. Mais cet élevage doit se faire au respect des agriculteurs. D’où la nécessité de délimiter des zones de pâturage pour les animaux. Et pour être compétitif sur le marché national, il faut améliorer la race des animaux. En ce qui concerne les porcs, étudier les recommandations du rapport du Task Force sur l’élevage porcin. Intégrer les agriculteurs et les éleveurs dans des coopérations interentreprises pour des actions de mise en commun de compétence et de moyen commercial, de formation commune, d’innovation, d’anticipation collective et les actions spécifiques de filière. Construire un abattoir aux normes internationales. Ce qui permettra l’exportation des carcasses de viande vers Maurice. Il faut encourager la construction des boucheries aux normes hygiéniques. Diversifier l’élevage de la basse-cour et encourager l’élevage de la volaille au grain pour l’exportation vers l’île Maurice sous emballage. D’où la construction d’un abattoir pour les volatiles. Créer un «RODRIGUES FARMERS WELFARE FUND » pour les planteurs et les éleveurs en cas de cyclone, inondation et sécheresse. B. La pêche, un secteur à exploiter Le lagon est surexploité. Il faut diminuer la pression sur le lagon. Encourager la pêche en dehors du lagon avec des bateaux qui assurent une sécurité et une communication constante avec la terre. Il faut redynamiser le Centre de Formation de Pêche. Mettre à sa disposition les fonds nécessaires pour la formation auprès des jeunes et des adultes qui veulent faire de la pêche un secteur économique solide Multiplier le nombre «radeaux» autour de Rodrigues 14 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  15. 15. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 afin de permettre la pêche en haute mer à quelques kilomètres seulement de Rodrigues. Installer de lumières pour permettre l’accès des pêcheurs. Le Rodrigues Venture Capital Fund doit contribuer au financement de bateaux de pêche en haute mer. Travailler des Règlements spécifiques pour la pêche à Rodrigues et les pêcheurs rodriguais. Enlever la taxe sur les matériaux et équipements de pêche (filet, etc..) afin de ne pas pénaliser les défavorisés sur les prix du poisson. Créer un port de pêche à Port Sud Est ou à Songes et aménager comme il faut celui de Port Mathurin. Créer un port à Baie aux Huîtres avec une marina pour les bateaux de pêche, y compris la pêche au gros. En ce qui concerne l’environnement marin et la pêche, créer une unité de recherche scientifique et une unité de surveillance. Créer un «RODRIGUES FISHERMAN WELFARE FUND» C. L’Artisanat partie, intégrante de l’économie rodriguaise L’artisanat rodriguais est devenu depuis le développement du tourisme une partie intégrante de l’économie rodriguaise. Mais les produits artisanaux doivent pouvoir viser le marché international. D’où la nécessité de travailler un artisanat de haute qualité. Dans ce domaine, il y a une réputation à sauvegarder. Diversifier l’artisanat rodriguais (sculpture dans le bois, la pierre, le corail) et d’autres produits provenant des matières premières de Rodrigues. Créer des réserves de plantations de vacoas, d’aloès, bois pour meuble et la sculpture. Favoriser le regroupement des artisans afin qu’ils puissent défendre leurs intérêts et se professionnaliser dans le domaine qui les concerne. Assurer la participation de Rodrigues dans les foires nationales et internationales. Que la formation soit assurée en permanence aux artisans par les personnes qualifiées du Centre de Formation artisanal ou par des personnes d’autres pays qui apporterait un plus à l’artisanat rodriguais. L’accent doit être mis sur l’utilisation des matières premières du pays. La nature rodriguaise est encore à découvrir. Créer un magasin de stockage et de vente des matières premières, les outils, les équipements pour l’artisanat. Ce magasin sera géré par les associations ou coopératives des artisans. Les produits artisanaux vendus sur le marché local et international doivent avoir un label rodriguais et contrôlé par une unité du « Standard Bureau » à Rodrigues. 15 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  16. 16. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Créer un village artisanal à Rodrigues avec la participation des artisans. Un tel village permettra d’apprécier la diversité de l’artisanat rodriguais. Introduire des cours de formation à l’artisanat dans les écoles et les collèges afin que l’enfant et les jeunes puissent être sensibles à la culture artisanale de Rodrigues. Les produits artisanaux rodriguais trouveront leur écoulement à travers l’Agence de Développement du Commerce. Créer un “Craftman Welfare Fund”. 4. Développement économique et activités commerciales A. Produire pour la sécurité alimentaire, pour transformer et pour exporter La mondialisation et le libéralisme économique ont aiguise la compétition à l’échelle mondiale. De ce fait, il nous faudra faire le choix d’ouvrir notre économie sur le monde et de 1’integrer dans 1’economic de marché. L’économie rodriguaise était basée essentiellement sur l’agriculture et le commerce. Mais depuis il y a eu une diversification de 1’economie grâce au développement des secteurs de la petite entreprise, du tourisme et des autres services. Au fil des années, un secteur prive s’est développé et un esprit d’entreprise et de débrouillardise a pris naissance. Le secteur privé sera encouragé à prendre une part plus importante dans l’investissement et la production. Des incitations et un soutien spécifiques seront consentis pour lui permettre de transformer et d’améliorer la qualité de ses produits. Notre objectif est de faire en sorte que le produit rodriguais soit plus compétitif, afin qu’il puisse gagner le marche extérieur. Il s’agit de produire davantage en exploitant le maximum de terre disponible. Les Rodriguais doivent revenir aux produits abandonnes il y a quelques années de cela (jambon, café, fruits exotiques, orange..). S’il y a nécessité, créer une Chambre de B. Une politique d’exportation Jusqu’à maintenant, Rodrigues a vécu sur une économie de subsistance. Avec l’autonomie, elle doit pouvoir s’orienter vers une économie de production, de transformation et d’exportation. Il faut commencer à attaquer le marché national et international. Il faut en somme se faire un nom. Pour permettre une telle activité, nous envisageons la création d’une AGENCE DE DEVELOPPEMENT DU COMMERCE pour contrôler et écouler les produits finis de Rodrigues vers les autres pays de la région et d’autres pays. II faut envisager la création d’un FONDS DE PROMOTION DES 16 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  17. 17. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 EXPORTATIONS afin d’encourager des fonctions de marketing et de promotion au sein de 1’Agence du Développement du Commerce. C. Un environnement favorable à l’investissement Plusieurs reformes doivent être entreprises pour encourager l’investissement privé et renforcer la capacité de notre pays à attirer des investissements directs. Compte tenu du rôle de l’investissement dans la stimulation de la croissance et la création d’emplois, il faut procéder à la mise en place d’un nouveau cadre pour offrir aux investisseurs un environnement favorable et pour consolider les incitations à l’investissement. D’ou la nécessité d’instaurer un «guichet unique» (Stop Shop)a vocation économique pour simplifier et promouvoir au mieux les initiatives créatrices d’emploi à Rodrigues, un «guichet unique» à destination des opérateurs économiques. Ce service sera charge de 1’information et du traitement des formalités administratives. Il visera à stimuler et à susciter des politiques nouvelles de création d’emploi. D. Développer la culture de l’entreprenariat L’autonomie exige que la population rodriguaise développe une culture de l’entreprenariat. Les écoles et collèges doivent être les pépinières de cette culture. Le Centre des Ressources Humaines sera appelé à monter des cours dans ce sens. Le IVTB et le collège polytechnique seront appelés à former des jeunes à des métiers et des professions répondant aux besoins du pays et des jeunes qui pourront faire face à la vie. E. Encourager et soutenir les Petites et Moyennes Entreprises Les Petites et Moyennes Entreprises sont des instruments de création d’emploi, surtout ceux et celles sortant des centres de formation. L’OPR encouragera les créateurs de leur propre entreprise et veillera à développer en leur faveur les instruments de financement. C’est aussi dans ce cadre que les formalités de création d’entreprises individuelles seront réduites à une seule formalité. Désormais, la règle sera «une formalité, une entreprise», avec à la clé un système de financement spécifique (micro crédit) pour la création de micro entreprises. Les jeunes sortant des collèges ou des centres de formation pourront mettre a profit ces mécanismes pour monter leur entreprise. L’OPR veillera à la généralisation des «pépinières d’entreprises» dans tous les établissements de formation, afin d’en faire un véritable trait d’union entre l’Ecole et 1’Entreprise. Ces pépinières d’entreprises seront le lieu propice à la préparation de nos étudiants à la vie professionnelle. Le Rodrigues Development Authority avec la collaboration de la Banque de Développement pourra créer des zones industrielles qui soient isolées des zones résidentielles. 17 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  18. 18. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 F. Intégrer la femme dans l’entreprenariat La femme rodriguaise se manifeste de plus en plus comme un partenaire aussi valable que I’homme dans la vie économique. De par son travail et ses initiatives à se lancer dans des projets finances par des micros crédits, elle s’affirme comme un des piliers de 1’economie rodriguaise. Si elle est déjà intégrée dans l’entreprenariat, elle doit être soutenue pour qu’elle puisse atteindre un niveau professionnel. Mais le gros problème demeure 1’ecoulement des produits. La structure qui sera mise en place pour écouler les produits rodriguais lui sera d’une grande aide. G. Redynamiser le SMIDO ou le transformer en un Centre d’Entreprises Il faut renforcer les capacités de développement de chaque entreprise dans une dynamique créatrice d’emplois, d’activités relies entre elles et d’inclusions sociales et économiques. Les nouveaux créateurs d’entreprises doivent faire preuve d’imagination et se lancer dans des entreprises capables de générer de 1’emploi. Une réorganisation du SMIDO est une urgence. Son personnel sera renforce afin qu’il y ait un suivi sur le terrain. Afin de donner un nouveau départ aux PME, un centre sera construit non loin du Centre des Ressources Humaines afin de bénéficier des facilites qu’offre le Centre pour la formation. Créer un bureau du SMIDO dans la région sud de Rodrigues Créer des Centres de Service à travers le pays dans le but de mettre à la disposition des entrepreneurs des services informatiques et de gestion. H. Un développement touristique différent et authentique Le tourisme est sans nul doute une des chances du progrès économique de Rodrigues. Veiller à un développement de 1’eco-tourisme à la mesure de Rodrigues, un tourisme différent des autres îles de 1’ocean Indien, un tourisme authentique refusant toute imitation. Un tourisme consommant les produits rodriguais. Les Rodriguais seront encourages à produire davantage de légume et des fruits bio, à produire des produits abandonnes tels le jambon, le café. Un tourisme de repos. Il y a nécessité d’éliminer les nuisances telles le bruit, les chiens errants, la saleté. A l’école et dans les collèges, initier des causeries sur le civisme, le savoir-faire et les bonnes manières. La bonne réputation de Rodrigues repose sur le comportement et le savoir-faire de ses habitants. Le développement du tourisme doit s’intégrer dans la vie sociale et économique de la population et où 1’attention à 1’environnement sera à la base de toute initiative. Développer dans la mentalité de la population à la nécessité de préserver nos richesses naturelles, culturelles et notre patrimoine. 18 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  19. 19. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Créer un équilibre dans le développement touristique entre les différentes régions du pays. Chercher pour la région de 1’ouest un type de tourisme différent du tourisme de plage. Aménager les sites touristiques (cavernes, îlots et autres) afin de diminuer la pression sur l’île aux Cocos, et des sentiers de randonnée pour ceux qui aiment la marche et la nature. Encourager les gîtes et les tables d’ôtes dans les villages: une occasion de vivre la vie réelle des Rodriguais, selon les dispositions de la loi. Veiller a la formation du personnel des hôtels, restaurants, gîtes et tables d’ôtes, et tours opérateurs et de tous ceux qui sont engages dans le développement du Tourisme, tels des guides touristiques, chauffeurs et autres. Exercer, d’après la nouvelle loi sur le tourisme un contrôle sur les établissements hôteliers, pensions de famille, restaurants,.... Afin de permettre la construction d’une économie saine et durable, maintenir RODRIGUES COMME UNE ZONE HORS TAXE. 19 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  20. 20. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 5. Éducation - Formation Technique et Professionnelle et Universitaire La priorité: la création d’emplois A. L’école: un levier pour changer la société rodriguaise en Profondeur. Elle doit viser la réussite de tous. L’Homme et la Femme sont notre richesse principale. Ils sont notre ressource la plus précieuse. Nous ne ménagerons aucun effort pour valoriser ce potentiel humain qui demeure, à nos yeux, la finalité de toute notre action. L’OPR croit que 1’ecole doit: • Promouvoir la confiance en soi, le développement de la personne de chaque élève et la responsabilisation des éducateurs. • Amener tous les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle; • Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures; • Assurer à tous des chances égales d’émancipation sociale. L’école doit former des citoyens aptes à prendre leur place en tant qu’acteurs dans la société et à y promouvoir la solidarité et le pluralisme. Elle ne peut être un outil de sélection et d’exclusion: elle doit viser la réussite de tous. L’Etat doit pouvoir subvenir aux basons des enfants dont les parents n’ont pas les moyens pour les envoyer à 1’ecole. Possibilité pour les écoles maternelles d’abriter les enfants des Standards I et II afin d’éviter des déplacements trop long. 20 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  21. 21. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Par ailleurs, nous insistons sur le fait que 1’école n’est pas seule à devoir assumer la mission d’éducation: la famille, les mouvements de jeunesse et autres associations, les medias contribuent également à l’éducation des jeunes et des moins jeunes. Il faut jeter des ponts entre ces diverses institutions éducatives. Nous voudrions inviter toutes les familles, dont nous connaissons l’attachement à l’éducation et à la réussite de leurs enfants, à être les partenaires actifs de cette école de demain. Il ne suffit plus pour préparer nos enfants à ce monde nouveau de leur inculquer un savoir. L’école doit nécessairement leur inculquer aussi un savoir-faire, en même temps qu’une grande flexibilité pour leur permettre de s’adapter en permanence. B. Une école qui favorise «l’employabilité» « Pourquoi envoyer man enfant à l’école quand il cherche un emploi depuis trois ans », dit une mère de famille. Il faut chercher la racine du mal. Pendant des années, Rodrigues a subi le système d’éducation propose par le gouvernement central. Il n’y a pas eu d’équilibre entre 1’enseignement académique et technique et professionnel. Le type d’éducation que le jeune a reçu le met forcement dans une situation d’attente d’un emploi. Il a reçu le savoir, mais pas le savoir-faire. Le savoir-faire, il 1’acquiert par une formation technique ou professionnelle de plusieurs années. Un jeune qui a un métier est beaucoup plus sur d’avoir un emploi que celui qui n’en possède pas. Les jeunes d’aujourd’hui expriment le besoin d’avoir une formation technique et professionnelle. Le IVTB a plusieurs années de retard dans ce domaine. La formation dispensée par cette institution ne permet pas au jeune d’être employé ou de créer son propre emploi. Il y a une nécessité d’ouvrir des écoles de formation technique et professionnelle dans tous les domaines. Une formation qui aide à se libérer des préjugés vis-à-vis les métiers, 1’agriculture, 1’elevage et la pêche. Une formation professionnelle étroitement associée à la création d’emploi, à un secteur public performant et à un secteur prive solide. La Région autonome doit pouvoir dialoguer sur les orientations de 1’education à Rodrigues. Appliquer à Rodrigues la même réforme de 1’education à Rodrigues pourrait être néfaste pour 1’avenir de nos jeunes. Le CENTRE DES RESSOURCES HUMAINES doit être le centre de dialogue entre les différents cadres du secteur public et prive. Il pourra aussi agir comme Centre d’Orientation Professionnelle. Il faut hausser le niveau de 1’antenne universitaire et la fait devenir un vrai campus universitaire au sein de Human Resource Centre C. L’informatique dans toutes les écoles, les centres Communautaires, les librairies et Centres de loisirs. 21 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  22. 22. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 La maîtrise des nouvelles technologies exige une préparation précoce de nos enfants. Nous nous sommes assignés pour objectif de généraliser l’enseignement de l’informatique dans toutes les écoles. De même, nous veillerons à faciliter 1’usage des techniques modernes de communication qui constitueront dans le futur un vecteur essentiel de transmission du savoir et de la culture. Introduction d’Internet dans les collèges, les librairies et les centres de loisirs. Les élèves du secondaire seront les bénéficiaires afin de les préparer à maîtriser les techniques modernes de communication. Dans cette optique, les efforts seront concentres sur la formation des enseignants. En même temps, 1’usage des multimédias pour la production de programmes éducatifs et culturels seront encouragés. Il nous faudra oeuvrer pour que la télévision soit au service de la formation et de la culture. Une deuxième chaîne de télévision pour la diffusion de programmes spécifiques qui ont pour objectif d’apporter un appui pédagogique à nos élèves et à nos étudiants. La spécificité rodriguaise et les réalités exigent qu’un sein du Centre des Ressources Humaines, il y ait une équipe de personnes qui travaillent à des programmes spécifiques d’enseignement pour le primaire et le secondaire. Création d’un «RODRIGUES STUDENTS WELFARE FUND» 22 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  23. 23. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 6. Eradiquer la pauvreté en donnant aux pauvres les moyens d’acquérir des ressources. Le pauvre doit abandonner la mentalité d’assisté pour entrer dans une mentalité productrice. Il ne trouvera sa dignité que dans le travail. De ce fait, il sera le premier à profiler de la reforme agraire afin que la terre et la transformation de ses produits puissent lui apporter des revenus. Il profitera également de tous les moyens financiers qu’il y a à sa disposition dont le micro crédits. Il est donc urgent de renforcer le niveau d’éducation et de formation de ceux et celles qui aspirent à sortir de la pauvreté. Le Centre des Ressources Humaines s’occupera de cette formation. Des techniciens du service agricole seront affecte au programme d’éradication de la pauvreté afin de faire le suivi. D’autre part, il faut transformer l’allocation au chômage en une allocation à la production. L’Allocation à la production encouragera les demandeurs d’emploi à travailler non seulement dans la terre, mais aussi à créer sa propre entreprise familiale. Il convient d’associer la société civile à ce programme d’éradication de la pauvreté qui est une obligation morale qui se fonde sur les valeurs que partagent tous les Rodriguais. L’OPR consacrera tous ses efforts à atteindre cet objectif. 23 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  24. 24. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 7. Assurer le progrès social et une meilleure qualité de vie A. Un service de santé au service de la population Donner une importance particulière à la médecine préventive. Une population en bonne santé joue pleinement son rôle dans le développement du pays. Chaque citoyen est responsable de sa santé et préserver la santé du citoyen est une priorité absolue. L’Assemblée Régionale aura le devoir de rendre le service de la santé accessible à tous. Il faut travailler au développement d’une médecine de qualité. La gestion du service hospitalier a des faiblesses. Revoir la gestion pour la rendre plus efficace avec des personnes compétentes. Assurer une formation permanente du personnel soignant afin que 1’accueil des malades soit une des priorités. Travailler à un service de santé publique efficace pour créer un environnement sain. Créer des Comités de santé attachés à 1’hopital de Crève Coeur et aux Centres de Santé de La Ferme et Mt Lubin. Il faut accorder une importance particulière à la médecine préventive. Mettre en place des programmes de conscientisation sur la nutrition, 1’hygiene, les maladies non transmissibles, le sida, etc., dans les écoles, les collèges, sur le site de travail auprès des travailleurs, les pêcheurs. ..Monter une équipe spécialement pour ce travail. Y associer les Agents de santé communautaire après une formation intensive. Et qu’un médecin soit responsable de la médecine préventive. Elaborer un programme de dépistage de cancer. Revaloriser le travail des agents de santé communautaire et revoir leur allocation. Que chaque famille et chaque personne habitant seule aient un carnet de santé. Organiser des consultations régulières dans les villages, sur le site de travail, dans les écoles et collèges. Présences plus régulières des infirmiers, infirmières et médecins dans les centres de santé et dispensaires. Visites des médecins à domicile pour les personnes malades et les vieillards. 24 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  25. 25. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Moderniser l’hôpital de Crève Coeur en lui dotant des équipements nécessaires. Organiser des séjours plus réguliers des spécialistes afin d’éviter d’envoyer les malades à 1’ile Maurice. Faciliter le déplacement des patients qui ont des rendez-vous à l’île Maurice. Equiper le laboratoire et trouver le personnel afin que toutes les analyses soient faites à Rodrigues. Afin d’éviter des déplacements à Crève Coeur, moderniser et agrandir ou construire de nouveaux centres de santé de Mont Lubin et de La Ferme et les transformer en hôpitaux régionaux avec une salle d’opération et des médecins attachés en permanence. Augmenter le nombre d’ambulances. Des ambulances en stationnement à Crève Coeur, Mont Lubin, La ferme, Rivière Cocos, Port Sud Est, Petit Gabriel, Roche Bon Dieu et Baie aux Huîtres. Il faut rendre plus performant le système d’urgence, en multipliant les Services d’assistance médicale urgente (SAMU). Assurer une sécurité à 1’hopital de Crève Coeur. Eliminer la route qui traverse 1’hôpital et aménager un parking en dehors de 1’enceinte de 1’hôpital pour les visiteurs. Aménager un passage couvert pour le transfert des malades de 1’OPD vers les salles. Construire un bâtiment pour les malades mentaux. B. Logement et cadre de vie de qualité L’OPR souscrit à la reconnaissance du droit à un logement décent comme un principe universel à défendre. Il faut poursuivre et renforcer la politique de 1’habitat. L’objectif et que tous les ménages rodriguais, notamment les jeunes couples et les ménages défavorisés ou à faible revenu, puissent accéder à un logement décent. Il nous faudra mettre en pratique une politique du logement qui tient compte de l’environnement et de 1’architecture. Plusieurs types de maisons seront proposes a ceux qui construisent une maison. Les morcellements du gouvernement travailles par le cadastre doivent être revus pour leur donner un aspect beaucoup plus humain, social et environnemental. Des zones d’habitat seront aménagées dans le cadre du plan général d’aménagement du territoire. Mettre un frein aux constructions non autorisées et qui hypothèquent le développement durable. Créer des villages avec une architecture rodriguaise pour faciliter 1’acces aux différents services (eau, électricité, téléphone...) Etudier la possibilité d’améliorer les maisons Trust Fund en lui adjoignant une varangue fermée, une cuisine et une salle de bain. Possibilité d’allouer des contrats pour la construction de ces maisons pour les personnes incapables de trouver des volontaires pour les aider. C. Protéger le consommateur L’amélioration du revenu des salaries, de ceux et celles qui gagne leur vie par leur travail dans tous les secteurs de la vie va de pair avec 1’interet qu’il convient d’accorder aux 25 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  26. 26. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 consommateurs dans leur ensemble. Dans le but de préserver le pouvoir d’achat des Rodriguais, 1’OPR invite les associations concernées à développer une politique d’éducation du consommateur. Le consommateur doit être quelqu’un d’averti, en mesure d’opérer ses choix de façon judicieuse. L’OPR veillera à renforcer les mécanismes qui garantissent une meilleure protection du consommateur. C’est dans cet esprit qu’une attention particulière sera portée au respect des normes et à une meilleure protection de la santé de la population. Le respect des règles d’une concurrence saine et loyale est une condition essentielle pour protéger à la fois les intérêts des consommateurs et ceux des producteurs. D’autre part pour réduire le coût de la vie, 1’OPR propose que 1’Assemblée Régionale trouve les finances pour subventionner le fret et la manutention sur les articles de premières nécessite (lait, thé, savon....) et établira une liste de marchandises qui tomberait sous 1’etiquette «duty-free». D. Une assistance sociale orientée vers la responsabilité L’action sociale doit être axée sur une connaissance approfondie des besoins de la population. Elle doit être envisagée globalement en référence avec les besoins collectifs et individuels de toutes les catégories de population. Cela suppose un esprit de travail et d’accueil oriente vers le service a 1’usager, le respect de la dignité des personnes, 1’analyse des problèmes amenés, leur compréhension, la recherche de solutions concertées, plutôt que la suspicion, le déni. Remettre comme priorité 1’accueil, l’accompagnement, 1’action sociale, plutôt que le contrôle, la logique gestionnaire. La mise en place d’une politique de formation du personnel qui soutient le développement de cet esprit de travail et d’accueil. Créer des postes d’assistant social pour rendre visite aux personnes demandeuses d’une assistance sociale. L’assistant ou I’assistante sociale pourra agir également comme un conseiller. Les bénéficiaires de 1’assistance sociale doivent pouvoir être considérés comme acteurs et non uniquement comme consommateurs. Us doivent pouvoir être entendus et participer aux décisions prises à leur égard. L’attribution de 1’aide sociale doit être basée sur la situation de détresse constatée de fait et non sur le statut juridique de la personne demandeuse. L’aide sociale doit pouvoir s’intégrer dans tout pro jet de reforme agraire. Elle doit permettre à la personne demandeuse d’être autonome et ne plus dépendre de 1’aide sociale. Cependant, il faut avouer que tout le monde ne pourra exercer une activité économique. D’où la nécessite d’adapter les lois et Règlements de la Sécurité Sociale à la spécificité et aux réalités rodriguaises. Pour les personnes autrement capables, 1’OPR propose la création d’un service d’orientation, d’adaptation, de conseil et d’informations. Former des personnes dans ce sens pour être au service des associations qui déjà s’occupent des ces personnes (incapacité physique et mental). Apporter un soutien a ces associations. 26 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  27. 27. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Créer un centre de vacances pour les personnes autrement capables où ils pourront s’y rendre avec leurs parents et amis. Rodrigues est confrontée aux besoins et aux désirs des Rodriguais plus ages. Au Fur et à mesure que l’âge avance, la mobilité devient plus difficile. Le sentiment d’insécurité pointe. D’où la nécessité de créer un climat de convivialité et d’ouverture mutuelle entre les plus jeunes et les aînés. Le «home» ne doit être une solution que lorsque la personne le désire et en veillant d’abord a ce que le droit au respect, à la santé et à un environnement de qualité soient respectes. Il est donc nécessaire de recréer un tissu social par la reconstruction de la solidarité à 1’echelle du groupe et du village. Les aines qui veulent s’associer et participer aux débats de société doivent évoluer avec les jeunes, dans des groupes et ne doivent pas s’organiser en cercles fermes. Les personnes âgées, par leur savoir, leur expérience de vie, par leur disponibilité, peuvent jouer des rôles sociaux et familiaux appréciâtes dans 1’aide aux jeunes parents, dans les relations avec les enfants. Inviter les mouvements de jeunesse à organiser ce genre de rencontre. Les centres communautaires dans les villages sont les lieux propices pour des rencontres entre jeunes et les aines. Créer un Centre de Vacances pour les aînés. Créer un Fonds de Solidarité en faveur des défavorisés, les malades et les aînés. Organiser une Loterie pour amener la population à participer à des projets sociaux et apporter plus d’aide aux organisations non gouvernementales. E. La Famille, la Femme et l’Enfance, et la Jeunesse (a) La Famille Le sens moral ainsi que le sens du devoir, du respect, de la dignité et de la citoyenneté, s’acquièrent d’abord au sein de la famille qui est le ciment de notre société. Autant les Rodriguais sont fiers de leurs attaches familiales et de la solidité de leurs liens familiaux, autant ils leur incombent d’oeuvrer pour préserver ce ciment social que représente la famille. Les efforts pour garantir 1’équilibre et la santé de la famille seront entrepris. Ces efforts doivent être orientes vers 1’enfant afin de 1’entourer de toute 1’attention nécessaire à son épanouissement. (b) La Femme Depuis plusieurs décennies le monde entier célèbre le 8 mars, une date qui symbolise la lutte des femmes du monde entier pour 1’égalité, la justice, la paix et le développement. La femme étant le pivot de la famille rodriguaise, en améliorant sa position dans la société, c’est toute la qualité de vie de toute la famille rodriguaise qui sera rehaussée. La femme a toujours été au centre du développement de Rodrigues, que ce soit au niveau social, économique, culturel, 27 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  28. 28. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 spirituel, elle répond toujours présent, mais les rouages de notre société sont tels que malgré toute sa débrouillardise elle bouge fixe. Une politique de soutien et de développement est nécessaire pour assurer son développement et sa pleine participation dans une île autonome. Des propositions • Promouvoir la capacité économique de la rodriguaise et s’assurer que les stratégies de développement tiennent en compte les besoins et les efforts de la femme pour combattre la pauvreté • Eliminer les obstacles à 1’investissement féminin et diminuer les charges sociales qui empiètent sur la productivité féminine • Formation et orientation professionnelle de la jeune fille vers des emplois nouveaux et productifs. Encourager la transformation de matières premières locales à travers la formation de «petites entreprises». • Mise en place de structures de soutien a la commercialisation de produits (exemple a travers des réseaux rodriguais, nationaux, et étrangers- surtout en partenariat féminin) Création d’un conseil de femmes Création d’un conseil des femmes Rodriguaise pour le développement qui sera une institution qui aura pour tache de contribuer a ce que la femme Rodriguaise soit davantage actrice de son propre développement et de celui de la société et par conséquent mieux reconnu comme interlocutrice valable de développement. Activités /objectifs • Favoriser et faciliter les échanges sur la meilleure façon de promouvoir la participation des femmes à la prise de décision pour un développement humain durable • Faire connaître davantage les besoins de la femme Rodriguaise en particulier • Promouvoir la création de services adéquats en faveur des femmes, soutenir les femmes dans leurs activités professionnelles et leur participation dans les instances de décision, 1’egalite des genres, promouvoir la participation des filles et femmes Rodriguaises a tous les niveaux du système d’éducation et dans toutes les filières d’enseignement • Création des mécanismes d’informations et de communication en rapport avec le droit de la femme Rodriguaise 28 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  29. 29. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Enquête sur le phénomène de grossesse précoce et de mère célibataire et analyser leur incidence sur la situation de la femme rodriguaise dans la société, dégager ensuite une politique pour contourner le problème en attaquant la racine du mal elle-même. Promouvoir et monitoring stricte d’un Service de Santé efficace offert à la femme notamment en ce qui concerne sa santé reproductive. Mise en place de structures adéquates de soutien et de suivi de femmes victimes de violences conjugales Obésité -70% de femmes rodriguaises sont obèse. II faut une politique nutritionnelle, de formation sur la nutrition en tenant compte des aliments typiques de 1’ile. Tracer des parcours de santé (dans au moins 3 régions) Programme annuel d’encouragement de la pratique du sport chez la femme rodriguaise. c) L'Enfance Rodrigues est entré dans une nouvelle ère de son existence, celle ou elle peut modeler son développement et avenir en fonction de ses aspirations. Rodrigues aspire à ce que ses hommes soient fiers d'être Rodriguais et qu'ils puissent prendre leur place dans le concert des nations, aller jusqu'au bout de leur capacité dans tous les domaines et placer notre lie sur la carte du monde. Dans un certain sens, politiquement Rodrigues peut être compare a un enfant. Il reste encore à construire et à développer, et 1'enfant doit être placé au centre du développement, dans la fondation de notre société. (i) L'éducation La première priorité au développement de 1'enfant doit être 1'éducation. II ne s'agit pas uniquement de lui assurer une excellente éducation, selon ses aptitudes, mais la qualité de cette éducation dans le cadre de cette étape première de notre décollage politique est indispensable. La portée de 1'éducation offerte à 1'enfant rodriguais doit concorder avec la philosophie qui anime notre société. En dépit du fait que n'aurons comme domaine de responsabilité que 1'administration de 1'éducation. Il nous faudra nous assurer que toute politique éducation réponde aux besoins de 1'enfant et corollairement de la communauté rodriguaise toute entière. 29 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  30. 30. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Le caractère capital de 1'éducation nécessitera une étroite collaboration entre le «Commissaire à l'enfant» et le «commissaire à l'éducation». La lecture est un autre aspect stratégique du développement de 1'enfant, en particulier des la petite enfance. Cependant en raison des charges sociales et familiales, de la distance et de manque de moyens (transport....) les parents ont des difficultés pour accompagner leurs tout- petits à la bibliothèque ou dans des centres de lectures qui demeurent pour la plupart éloignés de leur demeure. La création d'une bibliothèque ambulante, pour les enfants de 5 ans sera nécessaire pour Rodrigues. (ii) Enfants à problèmes Malgré 1'existence de plusieurs lois cadres qui assurent la protection de 1'enfant et une bonne prise en charge de nos enfants par la famille, nombreux sont les enfants rodriguais qui se trouvent en dehors des filets de protection sociale (ceux délaissés avec la grand’mère par des parents chômeurs à la recherche d'emploi à 1'ile Maurice et qui ne reviennent jamais. Un recensement de cas d'enfants en détresse et I’ identification des différents types de problèmes spécifiques auxquels font face les enfants rodriguais s'imposera avant de déclencher une politique pour résoudre le problème. Une enquête sur le phénomène des enfants travailleurs, endémique à Rodrigues. Il est impérieux de situer son impacte sur la vie des enfants de 1'ile. (iii) Loisirs Nos enfants manquent de loisirs, alors que le monde autour d'eux devient plus complexe et stressant. Résultat et souvent aussi solution toute trouvée pour les parents, ils se recroquevillent devant la télévision avec les loisirs importes. L'absence d'autres formes de loisirs qui favorisent la participation de 1'enfant dans la communauté Rodriguaise, et à la découverte de la société résultera en une forme d'inculturation. Une dose généreuse de loisirs sera indispensable autant pour 1'enfant que pour notre société en pleine mutation politique, sociale et économique. La création d'un pare de loisirs a Rodrigues, à 1'intérieur duquel se trouvent quelques unes des richesses naturelles de Rodrigues (espèces végétales et animales) et quelques curiosités étrangères qui fera de lui à la fois un pare naturel et d'agrément. Le pare de Rodrigues aura ainsi trois fonctions: loisirs, éducatif et touristique. (iv) Créativité 30 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  31. 31. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Lancer dans les écoles, collèges et les villages des projets qui favorisent la créativité artistique de 1'enfant (v) Culture L'enfant rodriguais doit être impliqué activement dans le programme de renforcement culturel proposé. (d) Une Jeunesse responsable de son avenir Les moins de 25 ans représentent environ 52 % de la population rodriguaise. Ce qui concerne la jeunesse relève de plusieurs «commissaires»: Jeunesse et Sports, bien sur, mais aussi Culture, Affaires Sociales, Education, Emploi... Jusqu'a maintenant, on privilégie beaucoup plus souvent le développement des activités sportives et récréatives. La société rodriguaise a le devoir de donner aux jeunes 1'éducation et la place qui reviennent à ceux qui représentent son avenir. Elle doit reconnaitre comme une richesse la capacité des jeunes à innover et imaginer des solutions nouvelles. Parler de jeunesse, c'est parler tout à la fois de politique familiale, d'éducation, d'emploi de culture. Une politique de jeunesse n'a de chance de réussir que si une concertation forte existe entre les responsables de ces différents secteurs. La vie de groupe permet aux jeunes de se découvrir eux-mêmes par 1'échange et la confrontation avec les autres. Elle développe leur sens de responsabilité et leur aptitude au travail d'équipe; elle évite 1'individualisme du repli sur soi. L’OPR considère les jeunes comme des citoyens responsables et capables d'être acteurs de changement. L’OPR veut donner aux jeunes la possibilité d'être acteurs, dans tous les milieux qu'ils fréquentent. Il faut pour cela créer les conditions nécessaires à 1'exercice de cette citoyenneté participative, dans les écoles, dans les associations et mouvements de jeunesse, de clubs, et au sein de la communauté villageoise, en veillant à susciter une participation égalitaire des filles et des garçons. Créer dans les six régions de Rodrigues des CONSEILS CONSULTATIF DES JEUNES et des CENTRES DE JEUNESSE ET DE LOISIRS qui seront gérer par les jeunes eux-mêmes. Encourager les initiatives prises par les jeunes eux-mêmes et soutenir les projets qui pourraient en découler. Mettre en place un système de coordination entre les différentes écoles et collèges afin de créer une harmonisation dans la politique de développement de la jeunesse. Pour aider les jeunes en difficultés, 1'OPR prône des budgets publics qui privilégient les politiques de prévention. L’action en milieu ouvert doit être privilégiée par rapport au placement. Il faut faire confiance au dynamisme des associations locales qui pourraient aider dans ce sens. L'action judiciaire curative doit garder un caractère spécial et de dernier recours. 31 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  32. 32. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 8. Combattre l’alcoolisme, la drogue et la corruption L'alcoolisme est un fléau qui fait souffrir beaucoup de familles. Avec le développement du pays, la drogue et la corruption peuvent prendre plus d'ampleur si elles ne sont pas contrôlées dès le départ. Pour combattre 1'alcoolisme, il faut mettre fin a 1'octroi des permis permanents de vente d'alcool et plus de contrôle sur la vente d'alcool de la part des autorités concernées. Que les lois existantes soient strictement appliquées. Faire des Règlements dans le contexte du pays. II est impérieux d'adopter une attitude vigilante centre la drogue. La population, les ONGs doivent être informées afin de participation centre 1'expansion de la drogue à Rodrigues. Le Service des Douanes et 1'unité spéciale de la police doivent exercer un contrôle sévère entre les îles Maurice et Rodrigues et à 1'intérieur du pays. La corruption, si elle n'est pas éradiquée de la société rodriguaise peut devenir un fléau qui pourrait paralyser tous les secteurs de la vie. Il faut également surveiller à ce que les usuriers observent la nouvelle loi votée à 1'Assemblée nationale. Soutenir 1'action de toutes les organisations non-gouvernementales qui mènent un combat pour que les familles rodriguaises vivent dans la liberté et le bonheur. 32 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  33. 33. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 9. Sport et Loisirs Une constatation sur le niveau sportif des jeunes et leur état de santé (obésité, mauvaises habitudes de vie....) inspirent des inquiétudes. A 1'école, le sport représente un petit moment de l'horaire. Le budget pour la promotion du sport ne représente pas grand chose. Le lien entre le sport et 1'école est difficile. La formation des moniteurs ne se fait pas sur une base permanente. Mais aussi les lieux de sport sont peu nombreux vu la topographie du pays. Nous proposons d'augmenter le nombre d'heures d'éducation physique à 1'école et de développer les contacts entre 1'école et les écoles de sports et les clubs régionaux. Il faut renforcer les dispositifs et infrastructures sportifs. Nous préconisons une approche et une évaluation des besoins qui intègre mieux les dimensions sociales et culturelles du sport. En outre, les infrastructures scolaires devront être accessibles âpres les heures de classe, en week-end et les congés scolaires aux clubs sportifs, les associations et les habitants. Nous proposons d'intégrer les femmes davantage dans la pratique des sports. Le sport doit également être un facteur important d'intégration sociale. Il doit permettre de lutter contre l’isolement et la solitude. Il doit être au centre de la politique de prévention contre toutes les assuétudes (tabac, alcool, drogues...), contre 1'inactivité, la violence, qui sont autant de conséquences contre 1'exclusion sociale. 33 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  34. 34. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 L’OPR soutiendra prioritairement les équipes de jeunes en veillant à leur accorder un encadrement de qualité privilégiant la fonction éducative du sport plutôt que son aspect élitiste. D'où la nécessité de construire des terrains de jeux accessibles aux jeunes. Ouvrir les espaces sportifs aussi aux groupes de jeunes qui ne sont inscrits dans aucun club. Promouvoir les échanges sportifs avec les autres régions de Rodrigues. Développer des activités sportives pour les ainés. Promouvoir le sport auprès de la population féminine. Organiser des rencontres entre collèges et les clubs sportifs. Promouvoir des stages d'initiation au sport dans les villages sous la responsabilité es écoles de sport. Permettre 1'accessibilité des infrastructures sportives aux personnes autrement capables. Renforcer et développer les Centres de Formation et les Ecoles de sport au service des jeunes à travers le pays. Construire des stades régionaux avec piste synthétique, des gymnases régionaux afin de décentraliser 1'organisation des compétitions et des tournois. Construire un terrain pour les centres de formations. Favoriser les rencontres sportives au niveau national, régional et international. Pour ce faire, consolider les comités régionaux de sports par des personnes compétentes et libérées de toute considération politique. La formation technique dans le sport doit être permanente. Cette formation se fera en collaboration avec le Centre des Ressources Humaines. Il faut à tout prix attainder le niveau professionnel. 10. Culture: Dimension Culturelle du Développement Apres 1'éveil culturel rodriguais qui s'était réalisé avec la naissance de 1'OPR à la fin des années 70, toute la lutte politique et sociale menée a Rodrigues était centrée sur une prise de conscience de la dignité et de la spécificité rodriguaise. C'est un combat qui s'est traduit par une valorisation de certains aspects de notre culture (dont la danse traditionnelle, le séga, la manière de vivre ainsi qu'une partie de notre tradition culinaire). Notre culture est un foisonnement de richesses qui demandent d'être préservées d'une part et développées d'autre part, car il ne faut pas 1'oublier, Rodrigues a obtenu son autonomie non seulement à cause de sa différence géographique avec 1'ile Maurice mais aussi et surtout à cause de sa différence culturelle. Maintenant que s'ouvre devant elle une nouvelle ère, maintenant qu'elle fait son entrée, même sur la pointe des pieds, dans la communauté des nations, c'est sa culture qui la différenciera des autres pays. Chaque pays, aussi petit soit-il à quelque chose de spéciale à offrir au monde et sa culture, son histoire, son peuplement et ses traditions sont les aspects qui lui permettront de le faire. Le programme de renforcement culturel propose a pour mission non seulement 1'organisation des différents aspects de notre culture mais vise aussi à promouvoir la renaissance culturelle de l'ile autonome. Il sera le fil conducteur d'une idéologie rodriguaise 34 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  35. 35. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 en matière culturelle qui servira de tremplin à la construction d'une ile Rodrigues moderne et comme un ciment dans toutes les étapes du progrès visé Le programme durant les 5 prochaines années se réalisera sur trois axes, notamment:- (i) Identifier tous nos acquis culturels passifs ou actifs Un vaste programme de consultation avec les différents partenaires de la communauté rodriguaise pour un inventaire de tous nos acquis; de tous ce qui nous est propre et endémique. Ceci afin de rassembler et d'exploiter toutes les richesses du patrimoine culturel Rodriguais (Faire un répertoire de nos danses et chants folkloriques, contes, sirandanes, menus etc.....) (ii) Organiser des activités et mettre en place des projets - Trouver une devise qui servira de référence morale, de moteur et comme ciment à notre ile. - Célébration de la «Journée de l'Autonomie» - Création d'un costume national Rodriguais ainsi qu'une hymne Rodriguaise - Concours du Rodriguais de 1'Année et d'autres prix. Le but étant de féliciter une action qui fait honneur à 1'esprit Rodriguais. -- Création d'un Conseil culturel pour conseiller le gouvernement sur la politique culturelle de 1'ile. - Recrutement d'animateurs culturels pour le théâtre, pour la musique et la danse traditionnelle auprès des enfants et des jeunes et autres activités culturelles. - Création d'un SALLE DE SPECTACLE et de plusieurs centres régionaux de loisirs et d'une ECOLE DE MUSIQUE - Création d'une bibliothèque nationale Rodriguaise-moyen de développement culturel par excellence- et assurer qu'elle soit au centre de la vie Rodriguaise, accessible à tous et qu'elle incite à une fréquentation optimale des Rodriguais et une présence de la plume Rodriguaise sur les rayons. - Favoriser la créativité culturelle et surtout de 1'écrit (poèmes, comptines, contes, dissertation, romans, bandes dessinées) avec accent chez les jeunes et les petits. - Construire un musée pour concrétiser 1'histoire de Rodrigues dans tous les domaines. - Dialogues entre générations pour favoriser la compréhension de notre passe et la transmission culturelle. - Encadrement des troupes de danses et de musiques, de théâtre - Organiser des séances de formation pour les animateurs de troupes - organiser des spectacles régulièrement et création de pépinières au niveau régional. (iii) La culture dans 1'économie - Fond d'Aide aux Artistes- soutien à la créativité - en cas de maladie - Déplacements pour représentation à 1'étranger. - Promouvoir une ouverture vers les autres pays et exposition de œuvres des artistes et la commercialisation de leurs produits en profitant des accords bilatéraux existants entre Maurice et d'autres pays amis, et également a travers des accords, contacts, échanges et jumelages. - Faciliter 1'installation d'un studio d'enregistrement professionnel 35 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  36. 36. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 - Développer la culture (musique, théâtre, peinture, et autres) dans les Centres de Jeunesse et des Loisirs de chaque région. - Aménager Malabar pour les grands spectacles en plein air. 11. La Communication Les moyens de communication sont indispensables pour le développement de Rodrigues. Un grand pas a déjà été fait dans ce domaine pour tirer Rodrigues de son isolement, surtout au niveau du port et de 1'aéroport. L'OPR pense qu'il faut construire un nouveau quai pour faciliter à 1'avenir 1'accès directs des bateaux venant d'autres pays et agrandir 1'espace de stockage des conteneurs. Le développement à Plaine Corail permettra à 1'aéroport d'accueillir des vols internationaux. Ce sera bientôt une réalité. Les produits rodriguais pourront par avion avoir accès à 1'ile de la Réunion. La construction des routes permet de plus en plus au transport public d'atteindre les villages les plus lointains. Continuer la construction des routes vers les villages isoles. Mais certains ne le sont pas encore vu la topographie du pays. Des cours de formation doivent être dispensées aux chauffeurs et aux receveurs afin que le code de la route soit respecté et que les passagers soient traités avec respect. Les Règlements de la NTA doivent être respectés pour le bonheur des usagers. 36 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  37. 37. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Le téléphone va atteindre les villages les plus lointains dans quelques mois. La Région autonome apportera sa contribution là où c'est nécessaire. Il en est de même dans 1'installation de 1'électricité en faveur des pauvres et les morcellements. 12. La Sécurité L'OPR va mettre en place une politique de sécurité dans le travail: les secteurs public et privé, selon les Règlements. L'OPR veillera à la sécurité du citoyen. Sa protection doit être assurée par les pouvoirs publics. Il ne doit pas avoir le sentiment de vivre dans un climat d'insécurité. Toutes les plaintes doivent être enregistrées et traitées. L'OPR croit que les routes bien construites avec des trottoirs contribuent à la sécurité des usagers de la route. Une conscientisation doit être faite dans les écoles, les collèges et dans les villages pour éduquer sur le bon usage de la route de jour comme de nuit. La police de la route doit être stricte en ce qui concerne la sécurité routière. La police est au service de la population. Jamais 1’n’inverse. II faut organiser des rencontres entre policiers et citoyens autour de problématiques précises dans des villages. Créer un Conseil Consultatif de Prévention et 1'ouvrir au plus grand nombre de membres (villageois, associations de consommateurs et de commerçants, associations socioculturelles et de 37 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  38. 38. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 parents des enfants des écoles...Améliorer le recours centre les éventuels abus de la police. Mettre en place une procédure d'évaluation du travail de la police par laquelle les habitants seraient consultés. Renforcer le service d'accueil aux victimes. Améliorer 1'accueil dans les stations de police. Former aux techniques d'accueil les policiers des policiers concernes. Encourager les policiers en fonction a se former en permanence. La fonction importante du policier ne doit pas être dévalorisée. Décentraliser le service à incendie pour une intervention plus rapide. Entamer les négociations pour une station d'essence a La Ferme 13. Pour une ile Rodrigues plus solidaire. Le développement durable que prône 1'OPR prend en compte la lutte contre les inégalités et la pauvreté. La notion de solidarité doit être présenté a tous les niveaux: solidarité entre les générations (et aussi les générations futures), solidarité au sein de la population, de la République de Maurice et les autres populations des la région et de la planète. La Région autonome doit veiller au bien-être de tous les résidents et plus particulièrement des plus fragiles. Une solidarité qui se manifeste par une justice sociale. Nous avons le devoir de développer une solidarité avec les pays en développement. En cette période de mondialisation de 1'économie, Rodrigues doit intégrer le combat des pays en développement pour le bien-être des populations: conditions de travail et d'habitation, sante, éducation, qualité de la nourriture, environnement.... Il nous faudra rechercher et renforcer les partenariats avec les autres pays bases sur 1'échange, la solidarité et la participation des populations en dehors de toute forme de 38 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  39. 39. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 paternalisme. Encourager les organisations non gouvernementales à avoir des échanges avec les organisations non gouvernementales des autres pays en développement et du monde. Conclusion L'OPR croit que c'est le bonheur de 1'homme et de la femme rodriguais qui passe avant tout. Dans une ile Rodrigues autonome, il y aura encore beaucoup à faire au niveau du développement pour satisfaire les besoins de la totalité de la population. Mais il nous faudra apprendre à mettre en pratique notre volonté de réussir avec les compétences qui sont aujourd'hui dans le pays. L'aspiration et le combat des Rodriguais ont été réalisés. Us auront désormais la liberté de gérer les affaires de leur pays en vue d'une vie meilleure pour tous. Nous avons la volonte de réussir. Nous sommes nés dans cette lie Rodrigues pour cela. Le Comité de Coordination de l'OPR 39 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  40. 40. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 Programme de la Région No 1. LA FERME La région de la Ferme représente la plus grande superficie de terrain plat et d'espace pour un développement durable. Elle a des atouts particuliers. Il nous faudra envisager un développement de cette région afin qu'elle ne soit pas en déséquilibre avec les autres régions surtout dans le domaine touristique, de la distribution de 1'eau, du logement, de 1'éducation, du développement industriel, des infrastructures sportives....Le développement de la région de La Ferme représente un défi pour sa population. 1. Préserver et créer I’ Environnement La région de la Ferme n'est pas encore atteinte par une dégradation de l’environnement. Il nous faudra: - Etendre le service de la voirie/ nettoyage et collectage des déchets vers tous les villages accessibles. 40 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  41. 41. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 - Rehausser le cadre de vie des résidents en initiant les familles aux techniques simples de paysagisme pour l’embellissement de chaque cour avec au minimum des arbres fruitiers, endémiques, décoratifs, une clôture en haie naturelle, entre autres. - Apporter avec la participation active des associations communautaires un aménagement des différents lieux publics, carrefours, bordures des routes... - Créer des espaces villageois à I’ image de celui de Cascade Pistaches. - Faire d'Anse Quitor une réserve naturelle avec des plants endémiques. - Réhabiliter les carrières de la vallée de Pistaches et de Montagne Plate. - Limiter l’élevage extensif uniquement aux zones prévues à cet effet. - Revoir I’ emplacement de la carrière de pierre d'Anse Nicolas. - Envisager le dépierrage des terrains plats. - Déclarer toutes les sources d'eau réserve naturelle, les entourer, construire un réservoir à quelques mètres pour la distribution. - Construire un abattoir régional pour 1'abattage des animaux afin de décourager les tueries clandestines. - Aménager une esplanade tout autour de la baie de Baie du Nord. - Réaménager la jetée vieille de plusieurs années. 2. Un développement Agricole et d'élevage performant - Réaménager (terrassement, creusement de rigole afin de drainer les sols, épierrage, rehaussement du niveau des parcelles ) les terrains agricoles de la région Camp Pintade, Plaine Mao, Cascade Jean Louis, Piment / Reposoir, Montagne Croupier, Baie du Nord, Pistache et la Ferme et les réallouer aux personnes intéressées à faire de 1'agriculture une source de revenus. Exploiter le maximum de terre agricole pour la transformation et la plantation des arbres fruitiers. - Hausser le niveau du centre d'élevage de Baie Topaze et le convertir en centre agricole de démonstration, de formation, de production de semences pour les planteurs et éleveurs de la région. - Encourager des prives dans la production des porcelets en leur attribuant des endroits bien spécifiques avec tous les aménagements nécessaires. - Encourager la création d'une boutique agricole à la-Ferme, gérée par le RAMPCS (1'ancien store du service agricole) - Aménager les barrages existants pour 1'irrigation - Un étude approfondie pour décider de la nécessité de construire un barrage à Cascade Pistache. - Favoriser la fabrication et 1'utilisation du compost pour réduire 1'utilisation des engrais chimiques polluants. - Réaménager les marches et les boucheries existants et en créer d'autres là ou c'est nécessaire. 3. La pêche - Créer des mini ports là où c'est nécessaire (Baie du Nord, Anse Nicolas) - Eclairer et fouiller les passes, créer des réserves et construire des débarcadères et des sites pour réparer les bateaux et des abris pour les moteurs. 41 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007
  42. 42. Avec l’OPR, en avant pour le grand changement 2002 - Encourager 1'ouverture d'une boutique pour les équipements de pèche. 4. Le Tourisme Mettre en valeur les potentialités touristiques de cette région de Rodrigues. Aménager les sites de Caverne Patate et d'autres cavernes dans la région de Corail et mettre en place des structures d'accueil auprès des grottes, la réserve d'Anse Quitor et autres. Faire de la carrière de Petite Butte un site touristique et y créer une école de sculpture de corail. Promouvoir un tourisme dans la région comme un atout pour une clientèle a la recherche d'autres sensations. Aménager les ilots aux alentours et les rendre accessibles aux visiteurs (kiosque et lieux de pique-niques). Encourager la construction de restaurants et des «Pensions de Familles» ou des petits hôtels tout au long de la cote de Baie du Nord à Petite Butte et construire des routes d'accès. Encourager les pécheurs à proposer des parties de pêche traditionnelle et baliser les sentiers pour des randonnées sur les montagnes de Baie du Nord, Croupier, Crié... Créer un village culturel/ traditionnel où les touristes de la région pourront découvrir notre culture Créole authentique. 5. Eradiquer la pauvreté et assurer un logement aux plus démunis Encourager les familles à faibles revenus à s'intégrer dans la reforme agraire. Leur donner les moyens nécessaires pour pratiquer 1'agriculture, accompagnes par des techniciens agricoles. Les encourager à créer et développer des petites entreprises familiales (conserverie, vannerie, agro-alimentaire, apiculture, etc.) Un logement décent aux plus démunis. Créer des villages à Petite Butte, Mt Croupier, Anse Nicolas (avec mini port), Camp Pintade (avec des maisons type Créole ) en tenant compte du respect de 1'environnement et avec des facilités aux différents service et moyens de détente. S'occuper des toitures des toitures défectueuses des maisons dans les cites 6. Mettre de 1'eau à la portée de tous et assurer de 1'eau pour 1'irrigation - Travailler à un stockage et une bonne distribution de 1'eau dans les régions côtières. Encourager chaque famille à construire des réservoirs en blocks pour collecter et stocker 1'eau de pluie. - Construction des retenus collinaires pour collecter 1'eau de pluie pour 1'irrigation. - Exploiter 1'eau des digues des réservoirs de Papayes à pistaches pour 1'irrigation. - A 1'avenir, envisager une station de dessalement de 1'eau de mer dans la région de La Ferme - Assurer une distribution de 1'eau pour les animaux dans les zones d'élevage. - Trouver un système de collectage de 1'eau dans les jardins. - Encourager le goutte-à-goutte pour 1'agriculture. - La construction barrage à Pistache après étude approfondie. 42 Un programme pour construire les bases solides d’une île Rodrigues autonome © Noël ALLAS 2007

×