• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
El nino power final
 

El nino power final

on

  • 592 views

 

Statistics

Views

Total Views
592
Views on SlideShare
592
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    El nino power final El nino power final Presentation Transcript

    • IntroductionEl niñoL’explication du phénomènes - En temps normal - LorsquEl Niño se réveille - En situation la NinaChronologie des événementsPrédire El NiñoEffets du phénomène El Niño sur la planèteObserver pour comprendre et prévoirConclusion
    • Introduction Quelquefois lOcéan Pacifique tropical et une grande fractionde latmosphère globale semblent obéir à une musiquedifférente, modifiant les habitudes et perturbantdinnombrables espèces animales et végétales, et de millions dêtreshumains. Les scientifiques cherchent à comprendre ces rythmes, dontle plus marqué se nomme El Niño.
    • El Niño El Niño est le phénomène climatique le plus spectaculaire , il sedéveloppe dans les côtes de lÉquateur et du Pérou au moment de Noël (d’où sonnom, qui signifie Enfant Jésus en espagnol), Pendant les épisodes El Niño, les températures de surface de la mer sontbien supérieures à la normale dans les secteurs central et oriental du Pacifiquetropical, Les températures de surface de la mer sont inférieures à la normalependant les épisodes La Niña dans les secteurs central et oriental du Pacifiquetropical.
    • Leau chaude etpauvre en nutriments apportéepar un El Niño ne peut abriterque peu de phytoplancton(petites créatures qui sont à labase de la chaîne alimentairemarine). les oiseaux de mer sedispersent sur les océans, enabandonnant leurs petits. Ces figures montrent le contraste saisissant qui existe pour lécosystème marin le long des côtes du Pérou et de lÉquateur entre une année normale (à gauche) et une année El Niño (à droite).
    • L’explication du phénomènes Les pêcheurs péruviens ont remarqué depuis des siècles que, certainesannées, au moment de Noël, les eaux de surface sont plus chaudes que lanormale. Cette accumulation deaux chaudes perturbe considérablement leursactivités ; elle influe sur lécosystème local, entraînant une raréfaction brutaledes espèces marines. Mais catastrophes naturelles, sécheresses, inondations, ou encorecyclones tropicaux sont dautres événements associées à ce phénomène baptisé El Niño ("lenfant Jésus ")
    •  En temps normal 1- Les alizés, ces vents qui soufflent dest en ouest, repoussent les eaux de surface du Pacifique vers lAustralie et les Philippines, créant à louest du 2 Pacifique un réservoir deau chaude - zone rouge sur le schéma - où la température et le niveau de mer sont 1 plus élevés quà lest du bassin. 3 2- En traversant locéan, ces vents se chargent dhumidité, quils libèrent sous forme de fortes pluies sur ce réservoir deau chaude La surface de la mer est plus élevée à louest, 3- A lautre extrémité, le long des côtesen Asie, quà lest, le long des côtes sud-américaines. La du Chili et du Pérou, des eauxthermocline (frontière séparant les eaux chaudes de froides, riches en selssurface et les eaux froides profondes) est inclinée dans le nutritifs, remontent à la surfacesens opposé (plus haute à lest). (phénomène appelé "upwelling") et favorisent, entre autres, la multiplication des anchois.
    •  LorsquEl Niño se réveille 1- Des vents douest apparaissent à lextrémité ouest du bassin et repoussent le réservoir deau chaude vers le centre du Pacifique équatorial. Les alizés saffaiblissent, voire disparaissent. 1 2 2- La zone des précipitations et des cyclones se déplacent également vers lest, provoquant des pluies abondantes 3 sur les îles du centre du Pacifique, puis de nombreuses inondations sur la côte ouest de lAmérique du Sud. Les pentes de la surface de la mer et de la 3- La thermocline se redresse. Les eauxthermocline se redressent pour se rapprocher de froides ne peuvent plus remonter le longlhorizontale. des côtes du Chili et du Pérou (absence d "upwelling"). Les eaux restent chaudes et avec la disparition des sels nutritifs, les espèces marines se raréfient brutalement.
    •  En situation la Niña 1- Il y a renforcement des alizés qui, en réduisant le réservoir deau chaude, créent des conditions plus froides que la normale dans le Pacifique Tropical. Le climat est plus sec au large des côtes américaines. 2- La zone des précipitations se positionne plus à louest, avec des pluies abondantes sur lIndonésie. La surface de la mer est encore plus élevée àl‘Ouest quà l‘Est. La pente de la thermocline saccentueaussi, senfonçant à l‘Ouest et se relevant encore plus àl‘Est 3- Il y a intensification de lupwelling le long de la côte ouest de lAmérique du Sud; les anchois prolifèrent
    • Chronologie des événements Les satellites altimétriques ont suivi en continu les épisodes chaudsEl Niño (1992, 1994, 1997, 2002, 2004, 2006 et 2009) et les épisodesfroids La Niña (1995,1996,1998,1999 et 2007).
    • Années Les événement2010 - Depuis le début de lété 2010, La Niña est de retour - Les lanomalies de hauteurs de mer (SLA) sont négatives près du continent sud-américain et positives autour de lIndonésie2009-2010 -Des anomalies positives de hauteur de mer sont mesurées en août 2009 -avec un pic atteint en décembre 20092007-2008 - Depuis le début de lannée 2007, un épisode modéré de La Niña se produit dans le Pacifique équatorial. Après sêtre un temps interrompu en mars-mai 20072006-2007 -Des anomalies positives de température de surface de locéan sont mesurées dans la partie centrale du Pacifique équatorial. - Un nouvel événement El Niño2004-2005 - A nouveau en 2004 se produit un épisode El Niño dune ampleur modérée suivie dun évènement La Niña1997-1998 -Très forte signature dun événement chaud -Les anomalies du niveau de la mer ont atteint plus de vingt centimètres à lest du bassin -la partie ouest présentait des anomalies négatives importantes1995-1996 -Des conditions froides de type La Niña étaient présentes sur le bassin.1993-1994 -Une élévation du niveau de la mer de lordre dune quinzaine de centimètres dans le Pacifique Est)1991-1992 -En novembre 92 une anomalie de 10 cm est visible au centre du bassin - un second réchauffement modéré à travers le bassin Pacifique.
    • Prédire El Niño Depuis les années 1990, un système dobservation in situ a été mis enplace dans le Pacifique et de nouveaux satellites performants scrutent enpermanence lensemble des océans. Si on ne peut éviter les caprices climatiquesdEl Niño, les recherches sur sa prévision et sur ses impacts doivent permettrede le prédire et de réduire ses effets néfastes.
    • Mettre en place un système dalerte est nécessaire à la gestion desrisques naturels, quil sagisse de : sensibiliser et informer, protéger les populations contre les inondations et les maladies, gérer les forêts, les ressources en eau ou autre énergie, lagriculture (parexemple en développant de nouvelles variétés céréalières résistantes), ou de protéger lenvironnement et aider laquaculture, les pêcheries et lapêche hauturière (par exemple en surveillant les ressources halieutiques).
    • Effets du phénomène El Niño sur la planète Episodes chauds El Niño, épisodes normaux et épisodes froids LaNiña se succèdent dans le Pacifique tropical. Dintensité variable, cesanomalies de température et de niveau de la mer entraînent des transfertsdénergie thermique considérables entre océan et atmosphère, et affectent leclimat de toute la planète
    • La sécheresse affectelIndonésie et la Papouasie-NouvelleGuinée où de nombreux incendies ontdétruit plus de 2 millions dhectaresde forêt Les côtes de lEquateur et dunord du Pérou ont subi une période trèspluvieuse, recevant entre 350 et 775 mmde pluie en décembre 1997 et janvier1998 (15 fois plus que la norme annuelle).Les pluies ont provoqué desinondations, des crues soudaines, desglissements de terrain, ainsi que ladestruction de nombreusesroutes, maisons et cultures Les pêcheries sontfortement affectées par El Niño :année catastrophique pour les payscôtiers sud-américains(Equateur, Pérou) dont les ressourceséconomiques reposent en grandepartie sur la pêche aux anchois
    • Un temps exceptionnellementchaud en Afrique australe aprovoqué une baisse de moitié de larécolte de maïs au Zimbabwe La zone des précipitations et des cyclones se déplace vers le centre du Pacifique. Lactivité cyclonique est réduite sur les Caraïbes et un hiver plutôt doux sinstalle sur une partie du continent nord-américain et sur le Japon
    • Observer pour comprendre et prévoir Il est possible de prévoir lintensité dEl Nino ainsi que sesconséquences sur le climat du monde entier grâce à lindex ENSO . Cet indice prend en compte les paramètres suivants : -la pression au niveau de la mer. -les composantes du vent. -la température à la surface de la mer. -la température extérieure. -la couverture nuageuse.
    • Ce diagramme représente quelques unes descomposantes du système d’observation del’océan qui ont été déployées pour aider à laprévision d’El Niño. Les points rougescorrespondent à des relevés automatiques duniveau de la mer. Les carrés jaunes et leslosanges montrent l’emplacement de bouéesfixes (ancrées au fond de la mer) assurant lecontrôle des vents de surface et d’autresquantités atmosphériques, ainsi que la mesurede la température de l’océan à différentsniveaux. Elles fonctionnent en continupendant des mois sans intervention humaine.Les flèches roses décrivent les trajectoires debouées dérivantes, mesurant la température del’océan et renseignant sur le mouvement deseaux de surface. Les lignes bleues représententles lignes des navires marchands qui sontdisposés à effectuer des profils verticaux dansl’océan (à l’aide de sondesbathythermographes jetables) La plupart deces observations sont envoyées directement parsatellite aux centres de prévisionmétéorologiques disséminés sur le globe.
    • Conclusion El Niño est un phénomène complexe, qui nécessite de nombreux facteurstels que la pression, les températures, le niveau marin, les vents... Lhomme à compris que prévoir El Niño est indispensable pour évaluerles risques de tempêtes, dinondation, de sécheresse, de feu de forêt... Ces derniers siècles, les scientifiques on fait de grandes découvertes surEl Niño plus particulièrement ces dernières années. Mais il reste encore àcomprendre quelles sont les causes des chutes de pression de loscillation australequi permettrait une prévision à plus long terme, et surtout de comprendrepourquoi ce phénomène revient il de façon périodique. Mais il reste beaucoup de question sans réponse, auxquels lesscientifiques non pas répondus, sur ce phénomène au répercutions planétaire.
    • Merci pour votre attention