Progetto francese
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Progetto francese

on

  • 450 views

 

Statistics

Views

Total Views
450
Views on SlideShare
448
Embed Views
2

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 2

http://nivolasy.wordpress.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Progetto francese Presentation Transcript

  • 1. MusiqueetDanse
    Marzia Cocco
  • 2. La musiqueetlesdansestraditionellesSardessontaujourd’huidesexpressionstrèsaniméesetvariées, liées à desscènes de la vie comunautaire de touslesjours, etdesjours de fête.
  • 3.
  • 4. Ellessonteffectuéesetentendues par leshommesetlesfemmes de tousâgesetprovenance sociale.
    Beaucoup de Sardescontinuent à comuniquer à traverslesformesmusicalesheritées de la traditiondupassé, etilscontinuent à chanter, à joueret à danser, autrementcestraditionsfiniraientdans l’oubli.
  • 5. Danses :
    Su BalluSardu
  • 6. La danse Sarde appelée“ Su BalluSardu” identifietouteslesdansesque l’on danseencore en Sardaigne.
    Mais chaque petit village a une dansetraditionelle.
    Cettetradition a ététransmiseoralementdepuisdesgénérations, et elle est actuellement une des plus richeset interessante d’Italieet de la méditerranée.
  • 7.
  • 8. Surlesorigines de la danse on ne saitpasgrandchose, on suppose qu’elle dérive de cérémonies pour obtenir une chasseriche en proiesou une bonnerécolte.
    Elle ne seraitpasseulementamusante, mais c’est l’expression d’une communauté .
    Encore, en effet, à la veille de certainesfêteslocales, on préparelesfeux, autourdesquels on danse.
  • 9.
  • 10. La danse Sarde exige une grande expertise technique de la part desmusiciensetdesdanseurs.
    Durant la dansetouslesdanseurs se donnent la mainou le brasetforment un cercle qui tourne en senshoraire; le hautducorpsdoitêtremantenu rigide, tandisque la mobilité est confiéeexclusivementauxmembresinferieurs.
  • 11. Il y a différentstypes de dansestraditionnelles:
  • 12. Su BalluTundu
    C’ est une dansejoyeuse qui est effectuéeduranttouteslesfêtesouévènements, en particulier en “Barbagia”.
    Il s’exécuteavec un doublepasaveclesdanseurs qui sontdisposés en cercle, et à tour de rôle se détache un couple qui danseaucentre.
  • 13.
  • 14. Su PassuTorrau
    Danseoriginaire de Mamoiada, lespersonnesagéesdesvillagesvoisins, commeOliena, Orgosolo, Nuoro etc. , l’appellentencore “ Sa Mamujadina”.
    Maintenantcettedanse est répanduedanstoute la Sardaigne, et il n’existeaucungroupe qui n’exécutepas une dansesurces notes.
    Il est composé d’une serie de pas en avantsuivi d’un retour à l’étape précédente et “S’intrada’’ avecdeuxrévérences.
  • 15.
  • 16. Su Dillu
    DanseoriginaireduGoceano, se compose d’un seulmouvementcomposé de deuxsautssur le pied droit, etdeuxsur le pied gauche.
    Il étaitexecuté pour lesvictimes de la piqûre de malmignatte (une araignéevenimeuse), pour éviter la mort.
    Le mot “dillu’’ serait la contraction de “diliriu’’, qui signifiedélire; mêmelesmots qui accompagnentsouvent la danse “ dilliri, dilliri, dilliriana’’ font référence à cettesimilitude.
  • 17.
  • 18. Sa Danza
    Dansetypique de Nuoro, elle est dansée en couplesdisposés l’un à côtè de l’autre, qui se donnent la mainavec le brassemi-fléchi. Le pas est composé de deuxsautssur le pied droit, suivi d’une révérencesur le pied gauche et une série de pasvers la droiteouvers la gauche.
    Pour cetteraison elle est considéréecomme l’ une des plus difficile etfatigante.
  • 19.
  • 20. BalluZoppu
    Sa caractéristique principale est la tendance à boiter.
    Cettedanse est trèsparticulièreettrès difficile à apprendre, pour la difficultédurythmeet pour l’exécution qui nécessiteplusieursannées d’experience.
  • 21.
  • 22. S’Arciue Su Durdurinu
    Ilssonttrèsvieuxettypiques de Olienaetontétéconservésdans le tempset se trasmettent de père en fils.
    En particulier le “Durdurinu’’, la danse par excellence de Oliena, est la plus ancienneetmysterieuse.
    Son origine, probablementpaïenne est inconnue.
    Elle est dansée par desdanseursqualifiés, accompagnés par une voixmonophonique, qui est parfois en alternanceavec le rythmedesétapes.
    Mêmeaujourd’hui il est de tradition d’effectuerlesdanseslorsdesfêtesreligieuses, desmariages, ducarnavalou d’autresevenements.
  • 23.
  • 24. Musique:
    Tenores
  • 25. Le chant “A Tenore” est un style de chant qui joue un rôleimportantdans la tradition sarde, parceque c’est l’expressionartistique de l’île, libre de toute l’influenceetdespressionsexternes, etparceque c’est l’expression sociale du monde agro-pastoral, il symbolise l’île de touslespoints de vue, et c’est sur ce dernier que la population sarde a sesoriginesancrées.
  • 26. Le quatuor qui constitue “Su Tenore” est consitué par :
    “Su Basciu” (la basse)
    “Sa Contra” (le baryton)
    “Sa MesuVoche” (contralto)
    “Sa Voche” ( le soliste), qui doitchanter le poèmeaurythmeettonalitéque le choeurdoitsuivredoucement.
  • 27. On pensequeleschantssontnéscomme l’imitationdessons de la nature.
    “Su Basciu’’ imitelesmugissementsdesboeufs, “Sa Contra’’ imite le bêlementdesmoutons, “Sa MesuVoche” imite le bruitduvent, et le soliste “Sa Voche’’ incarne l’hommelui-même qui a reussì a dominer la nature.
  • 28. Commence “Sa voche’’ puissuiventlesautresmembresdugroupe en un accompagnement musical organisé .
    La chanson est généralement un poème en rimes qui est réalisé de differentesfaçons.
    Le texte est généralementtransmis de génération en générations.
  • 29. Lesmilleuresperformances de ce type de chantsontexécutéesprincipalementdanslesvillesetlesvillages de l’interieur de la Sardaigne (Barbagia, Baronia, Goceano, Marghine, Logudoro)
  • 30. Lesgroupes plus connusduchant
    “A Tenore”
  • 31.
  • 32.
  • 33. Tenores
    Antonia MesinaOrgosolo
  • 34. Tenores
    Santa Lulla Orune
  • 35. Musique:
    Cantu a chitarra
  • 36. Le chant sarde avec la guitare, en sarde appelé “Cantu a chitarra’’ est un type de chantmonodique en langue Sarde, il est trèsdiffusésurtoutdans le Logudoro, Planargiaet Gallura.
    Probablement le chantexistaitavantque la guitarearrive en Sardaigne, mais quand elle est arrivée, se sontdeveloppéesdifférentesvariantes.
  • 37. Variantes
    Les plus connuessont:
    • Su cantu in re: né dans le logudoro, duqueldériventcertainesperformancescomme le chant de ozieri, perfugasouploaghe.
    • 38. S’isolana:est une versionsimplifiée de la ‘’Piaghesa antica’’ , le chant de ploaghe.
    • 39. SosMuttos :presentsdans tout l’île
    • 40. Sa Nugoresa:typique de Nuoro
    • 41. Sa Tempiesina:
    • 42. Sa Filonzana: Tout lestroisTypiques de la Gallura
    • 43. Sa Corsicana:
    • 44. Su Trallalleru: originairedu Campidano
    • 45. Sa Disisperada: un deschants plus recents
  • La guitare
    La guitare sarde, a descaractéristiquesparticulièresdûes à la forme de la caisseetlesdimensions plus grandes de celles de la guitarreclassique.
    Elle est généralementdécoréeavecdesmotifsfloraux, etsculptée.
    Sa tonalité, appelée “ Sa Sarda” est differente, parceque l’intonation est plus basse.
  • 46. La compétition
    Aprèsdessiècles d’exécutionsduchant à guitare, au XVIII siècle s’est diffusée la compétitionavec la guitare , qui se jouesurtoutdurantlesfêtespatronales.
    Les “Cantadores’’, avec le guitariste, montentsur la scène etilsexécutentdeschants en suivantdesrèglesetdesséquencesprécises.
  • 47. Durant la compétition, trois “Cantadores’’ se défient.
    La compétiton consiste dans la réalisationobligatoire de certainstypes de chant, qui se jouentdans un ordreprécis.
  • 48. Lessections qui constituent une compétitionsont:
    Su Cantu in re
    Sa Nuoresa
    SosMuttos
    Pour ce qui concerne lestextes, ce sontgénéralementdespoèmestraditionnels de la Sardaigne.
  • 49. ChantsMonodiques
  • 50. Il y a différentstypes de chantsmonodiques:
    Duruduru
    Comptinequelesfemmeschantaient pour fairesauterlesenfantssurleurgenoux.
  • 51. s’aTTIDU
    Le chantfunéraire
  • 52. S’ANDIMIRONNAI
    Chant qui rappelle ‘’SosMuttetus’’
  • 53. S’anninnia
    Berceuse
  • 54. ‘’muttos’’
    et
    ‘’muttetus’’
    Sontleschants plus diffusés, chantésdurantdifférentessituations de la vie quotidienne.
    Les ‘’muttos’’ sontdiffusésdans le Logudoroet la Barbagia, les ‘’Muttetus’’ dans le Campidano.
    Ce sontdeschants d’amourouaucontenusatirique, utilisés, par exemple, comme un accompagnementauxtravauxagricolesetdomestiques.
  • 55. Musique:
    ChoeursSardes
  • 56. Le choeur, moins ancien du ‘’Tenore’’, mais trèsdiffusé en Sardaigne, est une formationchoralecomposéeexclusivement de voixmasculines.
    Le répertoire est formé de chansons de la tradition Sarde, liturgiqueet folk.
  • 57. Leschanteurssontdivisés en quatrebatteries:
    Tenori Primi (Voche)
    Tenori secondi ( MesuVoche)
    Barytons (Contra)
    Basse (Basso)
    Ils se disposent en cercleaucoursduchant, commeveut la tradition de l’île.
  • 58. Musique:
    LesChanteurs
    plus populaires
    de la Sardaigne
  • 59. Maria Luisa Congiu
    Elle représente la tradition de Olienaet de tout l’île, audébut elle s’est dediéeauchantavec la guitare.
    C’est la seule femme capable d’ accompagnerseulementavec sa voix le ‘’passutorraudurdurinu’’
  • 60. Tazenda
    Un des premier groupesrock-ethniques en Italie.
    Il a eubeaucoup de succès,
    le duo légendaireavec Eros Ramazzotti, avec la chanson ‘’Domo Mia’’, a été pendant desmois, à la premiére place de touslesclassementsnationaux.
  • 61. Duo Puggioni
    Constiué par Giovanni et Anna Maria Puggioni, de Berchidda.
    Le voix de Anna Maria est accompagnée par la guitare de Giovanni.
    Le “Duo Puggioni’’ depuislesannées ‘70 jusqu’auxannées ‘90 s’est imposélaissant une grande empreintedans l’île, et a contribué à la diffusionduchantavec la guitare.
  • 62. Fine
    :)