• Save
1re assemblée publique de Capitale Ouverte
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

1re assemblée publique de Capitale Ouverte

on

  • 3,385 views

Présentation donnée à la première assemblée publique de Capitale Ouverte à la Station du quai des cageux aux citoyens de la Ville de Québec le 14 septembre 2011.

Présentation donnée à la première assemblée publique de Capitale Ouverte à la Station du quai des cageux aux citoyens de la Ville de Québec le 14 septembre 2011.

Statistics

Views

Total Views
3,385
Views on SlideShare
811
Embed Views
2,574

Actions

Likes
1
Downloads
0
Comments
0

10 Embeds 2,574

http://carnets.opossum.ca 1775
http://capitaleouverte.org 745
http://co.dev 33
http://www.mariotoutdego.com 8
http://mariotoutdego.com 5
http://feeds2.feedburner.com 2
http://feeds.feedburner.com 2
http://explorateursduweb.com 2
http://demo.capitaleouverte.org 1
http://131.253.14.98 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as OpenOffice

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Merci à vous d'être présent en si grand nombre. Nous sommes heureux de constater que les données ouvertes interpellent autant de personnes dans la Ville de Québec.
  • Tous a commencé avec le OpenCamp le 16 février 2011. Nicolas a présenté en début de journée le sujet des données ouvertes. 15 mars : Invitation lancée par Marc Jeannotte suite à ça. 27 mai : Rencontre avec la ville 24 août : Annonce 14 septembre : Rencontre avec le RTC et 1re assemblée publique
  • Voici les objectifs du groupe Capitale Ouverte. Nous allons faire une présentation sommaire et revenir sur ces points plus en détails au cours de la présentation.
  • Ce sont des données non-nominatives. On ne veut pas avoir accès à des données précises sur des citoyens. Par exemple, on ne veut pas savoir qui est en retard sur le paiement de ses taxes. Par contre, dans le domaine municipal il existe déjà de l'information publique comme le rôle d'évaluation. Déjà accessible avec la Loi sur l'accès à l'information
  • Formats ouverts, standards et non-propriétaires Format balisé qui est lisible par un logiciel de traitement Idéal XML, RDF (exportation d'une SGBD comme Oracle, SQL Server) Au pire CSV, TXT Ne contient pas d'information de formattage pour impression comme le PDF ou HTML
  • Portail web : donnees.ville.quebec.qc.ca ou www.ville.quebec.qc.ca/donnees Facile à trouver Catalogué Moteur de recherche Hébergé sur un serveur toujours disponible = 24h incluant les fins de semaine
  • Voici les autres villes canadiennes qui ont emboité le pas. Un chantier pour rédiger une politique à Montréal mené par Diane Mercier a été déposé au comité exécutif. Elle est en attente d'être adoptée. On remarque que le Québec et les francophone ne sont pas rendu là. Dommage.
  • Pourquoi? Les données sont la matière première de l'économie du savoir Richesse souvent inexploitée Aide à mieux comprendre et analyser les enjeux Aide à la prise de décision (BI) Permet de créer de nouveaux outils On revalorise alors ce que nous avons déjà AVANT TOUT c'est un bien publique déjà payé par les contribuables, ça leur appartient. Il ont droit d'y avoir accès.
  • La Ville fait beaucoup de collecte... Mais on ne parle pas de celle-ci!
  • La ville collecte beaucoup de données dans le cadre de ses opérations (systèmes informatiques) Ces données ont une valeur économique, de compréhension et de prise de décision Si on ne la revalorise pas assez, c'est une richesse collective perdue. Les données peuvent servir à ceux qui ont des besoins spécifiques La Ville rend des services à tous les citoyens Elle ne fait pas dans le spécifique Elle doit alors laisser aux autres de penser à d'autres usages insoupconnés.
  • L'ouverture des données met en place une fondation sur laquelle l'innovation peut se développer. Une décision à Québec qui serait cohérente avec les efforts qui ont été mis pour encourager l'économie du savoir à Québec et spécialement dans St-Roch. La Ville devient une infrastructure de l'économie du savoir.
  • Pour y arriver, il faut: Réduire les barrières Rendre accessible ces données.
  • Diffuser adéquatement Éviter les formats complexes et propriétaires Avoir un portail simple, efficace et organisé L'offrir de façon permanente pour éviter de nuire à ceux qui s'en serviront Publier automatiquement des données rafraichies
  • Diapositive la plus complexe et théorique, mais elle n'est pas si pire! Un pas vers le web sémantique ou web 3.0 Selon Wikipédia : ”Désigne un ensemble de technologies visant à rendre le contenu des ressources du WWW accessible et utilisable par les programmes et agents logiciels, grâce à un système de métadonnées formelles, utilisant notamment la famille de langages développés par le W3C.” Web interopérable en temps réel La Ville devient ainsi une partie intégrante de plusieurs autres sites web.
  • Ceci amène le sujet des licences d'utilisation des données. Si la licence est trop complexe et comprend trop de restrictions, on décourage les autres à s'intéresser à nos données. On va échouer à les révaloriser.
  • Attribution peut devenir bordelique -> imaginez celui qui utilise 50 sources Les gouvernements n'ont pas besoin de publicité gratuite, ils sont là pour encourager l'innovation On ne veut pas que la Ville dépense pour des ressources humaines qui joueront à la police sur le web pour trouver des contrevenants Share alike empêcherait le secteur privé de combiner les données avec d'autres.
  • Où commencer? 6650 PDF répertoriés par Google sur le site de la Ville. Si la Ville publie déjà des données... pourquoi ne le faire dans un format ouvert ? Si ça l'existe en PDF ou tableau HTML... publions-le aussi en XML C'est simple et ça peut se faire tout de suite Ça coûte rien Exemple : GTFS du RTC
  • Toute information non-nominative détenue par un organisme public appartient aux citoyens Même information accessible grâce à une demande formelle traitée en 30 jours Un format ouvert peut être exigé : Le choix d’un support ou d’une technologie tient compte de la demande de la personne qui a droit d’accès au document, sauf si ce choix soulève des difficultés pratiques sérieuses, notamment en raison des coûts ou de la nécessité d’effectuer un transfert. (article 23) La loi amène pas la publication automatique (récurrente), il faut refaire la demande régulièrement.
  • Les services municipaux profitent à tous et servent à soutenir l'économie de la Ville. L'entreprise privée en profite Par exemple, c'est accepté que des camions lourds empruntent nos rues municipales (parfois les brisent!). ”Les donneés ouvertes deviendront une infrastructure municipale à l'économie du savoir” n'est-ce pas inspirant?
  • ReCollect est un service de rappel courriel et texto pour les citoyens ville de Vancouver. On n'oublie plus jamais la collecte des ordures. Les horaires de collecte sont données gratuitement et ouvertement sur le portail de la ville de Vancouver. Le service web n'a pas coûté un sou à la Ville.
  • L'exemple de Zonecone démontre comment un développeur seul peut produire un service combinant des données de 2 sources différentes. Le citoyen n'a pas le goût d'aller sur le site du 511 et celui de la Ville. Aussi, ce service a sans doute coûté moins cher à créer que le service info 511.
  • Les choses ne se termine pas ici. Nous présentons les données sous un angle différent au Pecha Kucha la semaine prochaine au Cercle Nous tenons un premier hackathon chez Abri.co en novembre (avec explication) Nous allons tenir une seconde assemblée plus tard cette année ou début 2012.
  • On tient à remercier Evelyne Morin de Terminus Création de nous avoir gracieusement créer ce merveilleux logo On tient aussi à remercier la Commission de la capitale nationale du Québec de nous avons prêté cette magnifique salle ce soir. Et merci à vous tous de vous êtes déplacer et continuez à promouvoir les données ouvertes avec nous.
  • On termine la soirée avec une période de questions, une discussion ouverte. Qui êtes-vous? Que faites-vous ici? Quel est votre intérêt dans les données ouvertes?

1re assemblée publique de Capitale Ouverte 1re assemblée publique de Capitale Ouverte Presentation Transcript

    • 1re assemblée publique Quai des cageux – Promenade Samuel-de-Champlain 14 septembre 2011
  • Qui sommes-nous?
    • Félix Bégin
    • Xavier Jacques Côté
    • Mathieu Hautot
    • Marc Jeannotte
    • Dave G. Pelletier
    • Nicolas Roberge
  • Chronologie
  • Nos objectifs
    • La Ville de Québec doit offrir un portail Web offrant des banques de données libres.
    • Les banques de données offertes par la Ville doivent être publiées automatiquement , de façon régulière, et être rafraîchies périodiquement (annuellement, trimestriellement, mensuellement, hebdomadairement ou quotidiennement, selon la nature des données).
    • La Ville de Québec doit fournir ses données dans des formats ouverts reconnus et lisibles par des logiciels.
    • La Ville de Québec doit offrir ses données ouvertes sous la licence PDDL .
  • Données non-nominatives Source : Brendan C (http://www.flickr.com/photos/brendan-c/5249806340)
  • Format ouvert
  • Portail centralisé
  • Au Canada
    • 2008
      • Nanaimo
    • 2009
      • Vancouver, Toronto
    • 2010
      • Edmonton, Mississauga, Ottawa, London, Calgary, Windsor
    • 2011
      • Montréal (en cours)
  • Source : AnnieGreenSprings (http://www.flickr.com/photos/rebcal/4095528057/)
  • Source : net_efekt (http://www.flickr.com/photos/wheatfields/3416998507/)
  • Source : MelvinSchlubman (http://www.flickr.com/photos/pauldineen/4529212873/)
  • Terreau fertile à l'innovation
  •  
  •  
  •  
  • Trop de restrictions vont décourager les développeurs. L'initiative échouera. Source : Braden Kowitz (http://www.flickr.com/photos/kowitz/2012117209/)
  • Licence PDDL Vous êtes libre de... Partager: copier, distribuer et utiliser la base de données. Créer: produire des oeuvres à partir de la base de données. Adapter: modifier, transformer et bâtir à partir de la base de données. En autant que... rien!
  • Licence
    • Les restrictions ajoutent au risque économique à celui qui utilisera les données
    • Attribution inutile
    • Le ”Share alike” est viral (partage à l'identique)
    • Allons-y pour une licence standard et évitons de réinventer la roue -> PDDL
  • On commence où?
  • Loi sur l'accès à l'information? Source : Loty (http://www.flickr.com/photos/loty/326761635/)
  • Concept déjà connu
    • Exemples non-informatiques
      • Les rues
      • Égouts / aqueduc
      • Ramassage des ordures
      • Parcs pour les garderies
    • Les données ouvertes deviendront une infrastructure municipale à l'économie du savoir
  •  
  •  
  • La suite des choses...
    • Pecha Kucha - 21 septembre 2011 Le Cercle
    • Hackathon – 12 novembre 2011 Abri.co
    • 2e assemblée publique – à déterminer (décembre/janvier)
  • Remerciements
  • Discussion ouverte