毛泽东及毛泽东思想 Simplifié

327 views
267 views

Published on

Published in: Education
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
327
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

毛泽东及毛泽东思想 Simplifié

  1. 1. 毛泽东及毛泽东思想<br />MAO ET LE MAOISME<br />
  2. 2. LES QUELQUES GRANDES ETAPES DU COMMUNISME QUE NOUS ALLONS VOIR:•LA LONGUE MARCHE(1934-35).•LA RESISTANCE COMMUNISTE A ‖L’OCCUPATION JAPONAISE(1937-45).•LA COLLECTIVISATION (1955).•LE GRAND BON EN AVANT (1958-59).•LA REVOLUTION CULTURELLE (1966- ‖1969).<br />
  3. 3. NOUS EVOQUERONS DEUX FRONTS UNIS:•PREMIER FRONT UNI DE 1924 A ‖1927 CONTRE LES SEIGNEURS DE LA ‖GUERRE.•DEUXIEME FRONT UNI DE 1937 A ‖1945 CONTRE LES JAPONAIS.<br />
  4. 4. MAO ZEDONG (1893-1976) S’OPPOSE A UN PÈRE QUI VEUT FAIRE DE LUI UN GESTIONNAIRE ET UN COMPTABLE.<br />
  5. 5. IL S’INSCRIT EN 1910 DANS L’UNE DES ECOLES OUVERTES PAR LES NOTABLES DU HUNAN. IL REDIGE DES PROCLAMATIONS ET SE COUPE LA LONGUE NATTE DE SUJET DES QING.<br />
  6. 6. MAO SUIT LA PENTE DE SON TEMPS ET PLACE LE CULTE DE LA VOLONTE AU-DESSUS DU TRAVAIL DES IDEES.IL AGIRA PAR REBELLION DESTRUCTRICE ET ACTIVISME DE PERFECTIONNEMENT. <br />
  7. 7. LE MOUVEMENT DU 4 MAI 1919 VA FAIRE GERMER L’ACTIVISME PATRIOTIQUE, LA «CAMARADERIE»CHERE AU COMMUNISME.<br />
  8. 8. • LES RICHES OEUVRENT EN FAVEUR DES PAUVRES.• LE PEUPLE S’ASSOCIER EN COOPERATIVES.• LES INSTRUITS EDUQUENT LA ‖ CLASSE PAYSANNE ET LA CLASSE ‖ OUVRIERE TOUT EN APPRENANT ‖ D’ELLES.<br />
  9. 9. LA « SAINTETE » DU TRAVAIL MANUEL EST PROCLAMEE, EN MEME TEMPS QUE S’AFFIRME L’ENTHOUSIASME POUR LA SCIENCE ET LES TECHNIQUES.<br />
  10. 10. LE CONTEXTE D’ECLATEMENT DU PAYS, AINSI QUE LA REVOLUTION RUSSE DE 1918 REFLETENT LA NECESSITE ET LA POSSIBILITE DE CHANGEMENT. <br />
  11. 11. LE MODELE BOLCHEVIK DE LENINE QUI VEUT LA MISE EN PLACE DE LA DICTATURE DU PROLETARIAT DEVIENT LE CHOIX DE POLITICIENS CHINOIS. <br />
  12. 12. LES PREMIERS COMMUNISTES CONSTITUENT DES « PETITS GROUPES » AU SEIN DES ASSOCIATIONS NEES A L’EPOQUE DU 4 MAI.<br />
  13. 13. LES GROUPES DE SHANGHAI SOUS LA HOULETTE DE 陈独秀 ChénDúxiù ET DE PEKIN SOUS CELLE DE 李大钊 LǐDàzhāo ORGANISENT LA PROPAGANDE.<br />
  14. 14. EN JUILLET 1921, MARING, UN COMMUNISTE NEERLANDAIS, PROVOQUE LA FUSION DES PETITS GROUPES ET FONDE LE PCC AVEC 13 DELEGUES. <br />
  15. 15. ILS METTENT LE REPRESENTANT DES GROUPES DE SHANGHAI 陈独秀 ChénDúxiù A LA TETE DU PCC. MAO EST L’UN DES TREIZE.<br />
  16. 16. METTANT EN OEUVRE UNE STRATEGIE DU KOMINTERN (JUILLET 1920), MARING IMPOSE AUX COMMUNISTES L’ALLIANCE AVEC LE GUOMINDANG.<br />
  17. 17. UN PREMIER FONT UNI ENTRE LE PARTI COMMUNISTE ET LE PARTI NATIONALISTE (國民黨 Guómíndāng) DEVIENT NECESSAIRE. <br />
  18. 18. QU’EST-CE QUE LA PERIODE DES SEIGNEURS DE LA GUERRE?<br />
  19. 19. AU DEBUT DU XX ème SIECLE, LES MEMBRES DE SOCIETE SECRETES REPUBLICAINES ETAIENT AIDES PAR DES MEMBRES DE L’ARMEE POUR FAIRE LA REVOLUTION.<br />
  20. 20. LE SOULEVEMENT DE 武昌 Wǔchāng DU 10 OCTOBRE 1911 A WUHAN EST UN ELEMENT DECLANCHEUR DE LA REVOLUTION CHINOISE.<br />
  21. 21. LE 11 OCTOBRE 1911, LES INSURGES ANNONCERENT LA CREATION D’UN GOUVERNEMENT MILITAIRE REPUBLICAIN DU HUBEI.LES PROVINCES SE REBELLERENT LES UNES APRES LES AUTRES CONTRE LE POUVOIR IMPERIAL. <br />
  22. 22. LE 1er JANVIER 1911 EST PROCLAMEE LA REPUBLIQUE DE CHINE PAR SUN YAT-SEN (孫中山 SūnZhōngshān).<br />
  23. 23. SUN YAT-SEN DEVRA POURTANT ETRE REMPLACE PAR UN PUISSANT MILITAIRE: 袁世凯 YuánShìkǎi<br />
  24. 24. 袁世凯 YuánShìkǎi AVAIT RECU EN 1895 LE COMMANDEMENT DE L’ARMEE DU北洋 Běiyáng PAR 李鸿章 LǐHóngzhāng.<br />
  25. 25. L’ARMEE DU北洋 Běiyáng ÉTAIT D’APRES LA PLUPART DES OBSERVATEURS ETRANGERS LA PLUS GRANDE ARMEE DE L’EPOQUE, MISE A PART LES FORCES OCCIDENTALES.<br />
  26. 26. ELLE FUT CONSTITUEE A PARTIR DE L’ARMEE DE L’ANHUI QU’AVAIT CREEE李鸿章 LǐHóngzhāng: ARMEE EQUIPEE AVEC DES ARMES TRADITIONNELLES ET DES ARMES MODERNES.<br />
  27. 27. SON CREATEUR,李鸿章 LǐHóngzhāng, UTILISA LES DROITS DE DOUANE ET LES IMPOTS POUR MODERNISER UNE PARTIE DE L’ARMEE DE L’ANHUI DANS LES ANNEES 1880 A 1890.<br />
  28. 28. EN DECEMBRE 1915,袁世凯 YuánShìkǎiQUI FUT LE SEUL A POUVOIR CONSERVER L’UNITE DU BEIYANG SE PROCLAMA LUI-MEME EMPEREUR.<br />
  29. 29. SUITE A SA MORT QUI EUT LIEU PEU APRES, L’ARMEE DE BEIYANG SE MORCELA. LES PRINCIPALES CLIQUES ETAIENT CELLE DE 段祺瑞 DuànQíruì DANS L’ANHUI, CELLE DE LA REGION DE L’ACTUEL HEBEI FONDEE PAR 冯国璋FéngGuózhāng (PUIS REPRISE PAR 曹锟 CáoKūn et 吴佩孚 WúPèifúAPRÈS LA MORT DE FENG).<br />
  30. 30. APRES LA MORT DE 袁世凯 YuánShìkǎi, LE SEUL GENERAL ENCORE CAPABLE DE MAINTENIR L’ARMEE, 张勋 ZhāngXūn, ESSAYE AUSSI EN VAIN DE RESTAURER LES QING LE 1er JUILLET 1917.<br />
  31. 31. ● LES SEIGNEURS DE LA GUERRE DOMINENT ALORS LA SCENE POLITIQUE CHINOISE. ● LE PARTI NATIONALISTE S’ALLIE ALORS AUX PARTIS COMMUNISTES CHINOIS ET RUSSE EN 1923.<br />
  32. 32. ● MáoZédōng (毛泽东) VA PROFITER DE L’OCCASION POUR SOULEVER LES « MASSES ».● AVEC 58 000 MILITANTS AU PRINTEMPS 1927 IL DEVIENDRA LE TROISIEME DU MONDE APRES LES PARTIS SOVIETIQUE ET ALLEMAND.<br />
  33. 33. CHIANG KAI-CHEK (蒋介石 JiǎngJièshí) REMPLACE SUN YAT-SEN A LA TETE DU PARTI NATIONALISTE LE 20 MARS 1926.<br />
  34. 34. LA CONQUETE DU NORD DE LA CHINE PAR LE GUOMINDANG SE CONCRETISE PAR:● LA PRISE DU SUD DU YANGZI A L’AUTOMNE 1926.● LES PRISES DE NANKIN ET DE SHANGHAI AU PRINTEMPS 1927.<br />
  35. 35. ● DANS LES PROVINCES DU CENTRE (HUNAN,HUBEI) LE CHANGEMENT DE POUVOIR SOULEVE LES PAYSANS. ● LE 22 MARS 1927 LES COMMUNISTES ET LES MILICES OUVRIERES DE SHANGHAI FONT UNE GREVE GENERALE. <br />
  36. 36. ● CHIANG KAI-CHEK FAIT « NETTOYER » LA VILLE LE 12 AVRIL 1927. ● EN 1928 LE GUOMINDANG INSTAURE UN REGIME DE PARTI UNIQUE MELANT LE CONFUCIANISME AU FASCISME. <br />
  37. 37. LES PAYSANS SUFFISAMMENT NOMBREUX AU HUBEI ET AU HUNAN S’ARMENT ET LE HUNAN DEVIENT ALORS QUASIMENT A EUX.MAO, ORIGINAIRE DU HUNAN, VEUT FAIRE JOUER LE VOLONTARISME SUR LES MASSES POPULAIRES EN MODELANT LA POLITIQUE SUR L’ACTIVISME.<br />
  38. 38. ● EN 1928/1929, MAO SE CREE UNE BASE JIANGXI- FUJIAN QUI COMPREND LES DEUX PROVINCES.● LA, IL POLITISE LA POPULATION, LES CADRES, L’ARMEE ET MEME DE RICHES PAYSANS.<br />
  39. 39. ● A PARTIR DE SEPTEMBRE 1933, L’ ARMEE DU JIANGXI L’ENCERCLE ET MAO DOIT QUITTER LE TERRITOIRE. ● IL ENTREPREND ALORS UNE LONGUE MARCHE (长征Chángzhēng) DE 12 000 KILOMETRES DEPUIS SA BASE JIANGXI-FUJIAN EN OCTOBRE 1934 AVEC PLUS DE 100 000 HOMMES.<br />
  40. 40. IL TRAVERSE 11 PROVINCES CHINOISES POUR ARRIVER AU SHAANXI EN OCTOBRE 1935.<br />
  41. 41. 延安 Yán’ān, VILLE DU SHAANXI, EST OCCUPÉE UN AN PLUS TARD.LA GRANDE MARCHE SE TERMINE LE 19 OCTOBRE 1935.<br />
  42. 42. ● DES JUILLET 1937, OCCUPATION DE PEKIN PAR LES JAPONAIS.● DEUXIEME FRONT UNI ENTRE 1937 ET 1945.<br />
  43. 43. A 延安 Yán’ān, LE PARTI COMMUNISTE PREND DE LA VITESSE SUR LE GUOMINDANG PAR LA MOBILISATION:IL S’UNIT AVEC TOUT TYPE DE COUCHES: LES OUVRIERS, LES PAYSANS, LA PETITE-BOURGEOISERIE, LE GUOMINDANG,… CE QUI LUI A VALU UN VERITABLE SOUTIEN DANS L’OPINION URBAINE. <br />
  44. 44. ● MAO INCULQUE SON IDEOLOGIE PAR LA SURVEILLANCE ET DES SEANCES D’EDUCATION.● IL S’OCCUPE AUSSI DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION.IL ACQUIERT AINSI UNE ARMÉE QUI SE FAIT ACCEPTER DE LA POPULATION.<br />
  45. 45. EN 1937, MAO JETTE LES FONDATIONS DE SON COMMUNISME:● « CAMARADERIE UNIVERSELLE ». ● EDUCATION PERMANENTE.● MOBILISATION.● PERFECTIONNEMENT DU TRAVAIL. ● MEFIANCE A L’EGARD DU « DOGMATISME » LIVRESQUE.<br />
  46. 46. JUSQU’EN 1945 MAO AURA LAISSE LA MARQUE INDELEBILE DE SA PENSEE DANS TOUS LES DOMAINES.<br />
  47. 47. ● LA GUERRE ENTRE COMMUNISTES ET NATIONALISTES REPREND DES 1946.● LES COMMUNISTES AVEC L’ARMEE POPULAIRE DE LIBERATION AINSI QU’UNE MOBILISATION PAYSANNE LA GAGNERA EN 1949.<br />
  48. 48. LE GUOMINDANG PERD LA GUERRE MALGRE l’AIDE LOGISTIQUE ET MATERIELLE DES ETATS-UNIS. <br />
  49. 49. CETTE DEFAITE EST DUE AU FAIT QUE LES SOLDATS-PAYSANS DU GUOMINDANG PASSERENT DU COTE COMMUNISTE.AINSI, A PARTIR DE 1948 L’ APL PUT SE RENFORCER ALORS QUE L’ARMEE NATIONALISTE AU CONTRAIRE S’AFFAIBLISSAIT. <br />
  50. 50. ● LES COMMUNISTES VAINQUEURS, LE 1ER OCTOBRE 1949 EST PROCLAME A PEKIN LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE AVEC MAO COMME PRESIDENT.● L’ APL FAIT RECULER CHIANG KAI- CHEK ET LE GUOMINDANG JUSQU’A TAIWAN OU LE PARTI NATIONALISTE EST TOUJOURS AU POUVOIR.<br />
  51. 51. LES COMMUNISTES ONT EU LE DESSUS SUR LES NATIONALISTES MAIS LA TRANSITION AU SOCIALISME DE MAO N’EST PAS POUR AUTANT LE GARANT D’UNE REUSSITE SUR LES PLANS ECONOMIQUE ET SOCIAL.<br />
  52. 52. A LA FIN DE L’ANNEE 1951, LES « CAPITALISTES NATIONAUX » SONT FRAPPES PAR DE LOURDES AMENDES ET LE RENFORCEMENT DU CONTRÔLE POLITIQUE DE LA DIRECTION DES ENTREPRISES, CE EN ATTENDANT LES NATIONALISATIONS DE 1955-1956.<br />
  53. 53. LES CITADINS SONT ENREGISTRES AUPRES DES COMITES DE QUARTIERS. LE PARTI SURVEILLE L’ATTITUDE DE CHACUN.<br />
  54. 54. LES TRAVAILLEURS URBAINS SONT RATTACHES A UNE « UNITE DE TRAVAIL »: 单位 (dānwèi) QUI DISTRIBUE SALAIRES, PRIMES, LOGEMENT, SOINS, EDUCATION DES ENFANTS, LOISIRS ET PENSIONS.CHAQUE INDIVIDU RECOIT UN « STATUT DE CLASSE » SELON LE BAREME ECONOMICO-POLITICO-MORAL DES CLASSIFICATIONS MAOISTES.<br />
  55. 55. LE « PETIT BOND » EN AVANT<br />LES « MASSES » SONT MOBILISES AFIN<br />DE REALISER DE GRANDS TRAVAUX.<br />MAO CHERCHE A CREER DU SURPLUS<br />EN COMPLEMENT DU<br />DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL<br />PLANNIFIE. <br />
  56. 56. LE « PETIT BON » EN AVANT(SUITE)<br />AU MILIEU DES ANNEES 50 LE PETIT<br />BON CREE DES CONFLITS A CAUSE<br />D’UNE CROISSANCE TROP RAPIDE.<br />DE NOUVELLES REGLES DE LA<br />BUREAUCRATIE CONTREVIENNENT<br />AUX HABITUDES NOUEES SOUS <br />L’ANCIEN SYSTEME DE POUVOIR.<br />
  57. 57. LES CENT FLEURS 百花运动 <br />L’ECHEC DU « PETIT BON » FAIT<br />NAITRE DES CRITIQUES. <br />LORS D’UN DISCOURS DU 2 MAI 1956<br />MAO CHERCHE A RESTAURER LA<br />CONFIANCE ET DIT:<br />« QUE CENT FLEURS S’EPANOUISSENT, <br />QUE CENT ECOLES RIVALISENT ».<br />
  58. 58. LES CENT FLEURS 百花运动 (SUITE)<br />LORS DE SON DISCOURS DU 27<br />FEVRIER 1957 SUR « LA JUSTE<br />SOLUTION DES CONTRADICTIONS AU<br />SEIN DU PEUPLE » IL FAIT <br />OUVERTEMEMENT UN APPEL A LA<br />CRITIQUE. DES CRITIQUES A LA MI-MAI<br />FERONT PLUSIEURSCENTAINES DE<br />MILLIERS DE VICTIMES.<br />
  59. 59. LE GRAND BOND EN AVANT 大跃进<br />EN 1957-1958, CERTAINS CADRES<br />PROVINCIAUXLANCENT DES TRAVAUX<br />D’IRRIGATION A GRANDE ECHELLE.<br />ILS CREENT LES « COMMUNES<br />POPULAIRES » AUQUELLES MAO<br />DONNERA SON APPROBATION<br />ENAOUT 1958.<br />
  60. 60. LE GRAND BOND EN AVANT 大跃进<br />LES COMMUNES POPULAIRES:<br />● REGROUPEMENT EN DORTOIRS <br />COLLECTIFS.<br />● REFECTOIRES POUR MANGER.<br />● REMUNERATION EN POINT-<br />TRAVAIL.<br />● SYSTÈME DE ROTATION DU TRAVAIL.<br />● FORMATION POLITIQUE ET<br /> MILITAIRE. <br />
  61. 61. LE GRAND BOND EN AVANT 大跃进<br />LE DRAME SE NOUE DANS L’ÉTÉ 1958.<br />● LA RECOLTE EST TRES BONNEMAIS<br />LAMOISSON VA POURRIR. <br />● L’ACIER DES FORCES RURALES EST<br /> INUTILISABLE.<br />LES ANNEES NOIRES(1959 A 1961)<br />FONT30 MILLIONS DE MORTS.<br />
  62. 62. LA REVOLUTION CULTURELLE 文化大革命<br />EN 1962 LA CHINE VA MIEUX ET LA<br />DEMAOISATION EST ANNONCIATRICE<br />DU DENGUISME DES ANNEES 80, MAIS<br />LA REVOLUTION CULTURELLE DU<br />PRINTEMPS 1966 A LA MORT DE MAO<br />EN 1976 SEVIT ENCORE. <br />
  63. 63. LA REVOLUTION CULTURELLE 文化大革命<br />LES GARDES ROUGES METTENT EN<br />ACCUSATIONPROFESSEURS,<br /> PROPRIETAIRES, ANCIENS PATRONS ET<br />AUTRES ENNEMIS POLITIQUES TIRES<br />DEL’OUBLI OU DE LEUR PRISON, <br />CONTRAINTS D’AVOUER DES<br />FAUTES IMAGINAIRES. <br />
  64. 64. LA REVOLUTION CULTURELLE 文化大革命<br />LA REVOLUTION CULTURELLE SERAIT<br />RESPONSABLEPOUR 400 000 A UN<br />MILLION DE MORTS.<br />
  65. 65. MERCI POUR VOTRE ATTENTION<br />MAO ET LE MAOISME<br />

×