Inégalités
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Inégalités

on

  • 1,235 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,235
Views on SlideShare
668
Embed Views
567

Actions

Likes
0
Downloads
19
Comments
0

4 Embeds 567

http://www.skolo.org 563
http://skolo.org 2
http://apen76.fr 1
http://blogmarks.net 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Apple Keynote

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • \n
  • N / Dankzij de concurrentie ???\n
  • F / page 1 - Depuis 10 ans Aped — France\n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • 2: ségrégation scolaire > ségrégation résidentielle / Mons, Charleroi !\n4: “goede scholen” -> grote vraag -> men kan de lat hoger leggen (recrutering, \n
  • différence avec “privatisering”\n
  • différence avec “privatisering”\n
  • différence avec “privatisering”\n
  • différence avec “privatisering”\n
  • différence avec “privatisering”\n
  • différence avec “privatisering”\n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n

Inégalités Inégalités Presentation Transcript

  • L’école de l’inégalité Nico Hirtt Appel pour une école démocratique www.ecoledemocratique.org
  • Performances moyennes en mathématique Finlande 548Vlaamse Gemeenschap 543 Pays-Bas 531 Belgique 520 Danemark 513 Islande 506 Autriche 505 Allemagne 504 Suède 502 Irlande 501 France 496 Royaume-Uni 495 Norvège 490Communauté française 490 Espagne 480 Portugal 466 Italie 462 400 425 450 475 500 525 550 N. Hirtt Calculs propres - PISA 2006
  • Ecart de performances en mathématique entre les quartiles socio-économiques extrêmes Belgique (comm. fr) 126 France 122 Allemagne 111 Royaume-Uni 103België (Vlaamse gem.) 102 Pays-Bas 100 Autriche 97 Portugal 93 Grèce 93 Danemark 90 Irlande 88 Espagne 87 Pologne 86 Suède 77 Italie 76 Norvège 69 Finlande 63 0 25 50 75 100 125 150 N. Hirtt Calculs propres - PISA 2006
  • Score PISA en mathématique par décile socio-economique Communaué française625 Finlande600575550525500475450425400 D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 D10 N. Hirtt Calculs propres - PISA 2003
  • Retards scolaires par quartile socio-economique 60% 60.0% Communauté française Finlande 50% 46.0% 40%N. Hirtt Calculs propres - PISA 2006 37.0% 30% 24.0% 20% 17.0% 13.0% 12.0% 10% 9.0% 0% Q1 Q2 Q3 Q4
  • Pourquoi ?Comment ?
  • Discours entendusen conseil de classe
  • Discours entendus en conseil de classe• “Il n’a pas la bosse des maths”
  • Discours entendus en conseil de classe• “Il n’a pas la bosse des maths”• “Il ne travaille pas ! Il n’est pas motivé”
  • Discours entendus en conseil de classe• “Il n’a pas la bosse des maths”• “Il ne travaille pas ! Il n’est pas motiv锕 “Il n’est pas aidé à la maison”
  • Taille des classes : la preuve par STAR Avance moyenne des élèves scolarisés Grade 4 Grade 8 initialement pendant 4 ans dans des petites classes. (4e primaire) (2e second.) Mathématique 6 mois 12 mois Lecture 9 mois 13 mois Elèves de «petites Elèves de «classes En dixième année... classes» normales» (résultats pour un district) Elèves en retard scolaire 16.7 % 43.5 % Elèves en décrochage 1.8 % 8.5 % Absences annuelles / 100 élèves 32 jours 62 jours Cote moyenne en math 73,5 /100 62,5 /100
  • Discours entendus en conseil de classe• “Il n’a pas la bosse des maths”• “Il ne travaille pas ! Il n’est pas motiv锕 “Il n’est pas aidé à la maison”
  • Discours entendus en conseil de classe• “Il n’a pas la bosse des maths”• “Il ne travaille pas ! Il n’est pas motiv锕 “Il n’est pas aidé à la maison”• “C’est une autre culture que nous...”
  • Math selon statut socio-économique et pays dorigine 550 Résultats en mathématiqueN. Hirtt Calculs propres - PISA 2003 500 UE Maghreb France Eur.div 450 Afrique Turquie -1,5 -1,0 -0,5 0,0 0,5 1,0 1,5 Indice escs (économique, social et culturel)
  • Compétences en lecture selon la langue maternelle et lorigine sociale 800 Français Langue étrangère 700 Résultats en lecture (PISA 2003)N. Hirtt Calculs propres - PISA 2003 600 500 400 300 200 -2 -1 0 1 2 Escs index
  • Ecarts entre déciles extrêmes B( fr) B (vl) France Finlande
  • Ecarts entre déciles extrêmes B( fr) B (vl)Tous les élèves France Finlande Autochtones 0 40 80 120 160 200
  • Ecarts entre déciles extrêmes 181 B( fr) 170 B (vl)Tous les élèves France 141 Finlande 94 Autochtones 0 40 80 120 160 200
  • Ecarts entre déciles extrêmes 181 B( fr) 170 B (vl)Tous les élèves France 141 Finlande 94 176 157 Autochtones 135 91 0 40 80 120 160 200
  • Facteursstructurels
  • Belgique FinlandePerformances moyennes en mathématique Performances moyennes en mathématique Indice socio-économique moyen Indice socio-économique moyen Source: Pisa 2003, Calculs propres N. Hirtt
  • Vlaamse gemeenschap Communauté française
  • Coût des études Affinité sociale dans le choix d’écoleSégrégationrésidentielle Ségrégation sociale Soutien, encadrement Connaissance du marché scolaire Rapport au savoir et à l’école Attentes des parents Attentes des parents Inégalité de niveaux Filières hiérarchiséesRecrutement des enseignants Sélection à l’entrée Exigences des enseignants
  • Quasi-marché
  • Quasi-marchéMarché
  • Quasi-marchéMarché• Liberté de l’offre et concurrence
  • Quasi-marchéMarché• Liberté de l’offre et concurrence• Liberté (et obligation) de choix
  • Quasi-marchéMarché• Liberté de l’offre et concurrence• Liberté (et obligation) de choix• Subside par élève
  • Quasi-marchéMarché• Liberté de l’offre et concurrence• Liberté (et obligation) de choix• Subside par élèveQuasi...
  • Quasi-marchéMarché• Liberté de l’offre et concurrence• Liberté (et obligation) de choix• Subside par élèveQuasi...• L’Etat comme tiers-payant
  • publique de leur enfant. Cependant, dans de nombreux cas, lorsquune école atteint sa capacité maximaledaccueil, les autorités publiques orientent les élèves vers dautres écoles. Figure B5. Liberté des parents de choisir une école dans l’enseignement public. Année scolaire 2002/2003. Secondaire inférieur Les élèves se voient attribuer une école (changement uniquement sur dérogation spéciale) Les élèves se voient attribuer une école, mais les parents peuvent demander un changement les parents choisissent une école mais les autorités peuvent intervenir si la capacité d’accueil est dépassée les parents choisissent une école sans que les autorités interviennent pour réguler le nombre d’élèvesSource: Eurydice.Notes complémentaires
  • “Pourquoi avoir choisi cette école ?”BEL NLGERESPPORFRA UKIRLDNKSWEFINNOR 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Proximité Réputation, tradition, religion
  • Pourcentage d’élèves fréquentant l’enseignement publicNLD 24BEL 43GBR 59 ESP 69FRA 79DNK 89AUT 92GRC 93 ITA 94DEU 94PRT 95SWE 95FIN 95NOR 96 IRL 99 0 25 50 75 100
  • Admission des élèves : les choix des chefs d’établissement Pris en ...dont compte exigéRésultats antécédents de l’élève 58.8% 17.1%Recommandation d’une autre école 97.7% 6.0%Religion des parents 57.8% 16.3%Demande d’une option particulière 63.5% 19.2%Présence d’autres membres famille 97.8% 3.5%Lieu de résidence de l’élève 8.0% 0.8% (PISA 2003 — calculs propres)
  • Liberté de choix et degré dinégalité sociale 1.0 BELIndice de détermination sociale (math - PISA 2003) 0.9 DEU GBR 0.8 FRA DNK NLD AUT 0.7 IRL GRC SWE NOR PRT 0.6 ITA ESP FIN R2 = 47,3% 0.5 0.0 0.5 1.0 1.5 2.0 2.5 Indice de liberté de choix
  • FilièresFinlande Belgique 19 18 16 16 14 13 12 7 6
  • Orientation à 15 ans selon le décile ESCS100%90%80%70%60%50%40%30%20%10% 0% 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Général Technique Professionnel 1er degré et divers N. Hirtt Calculs propres - PISA 2003
  • Ecole commune et degré dinégalité sociale 1.0Détermination sociale des performances en math (IDS) BEL DEU 0.9 GBR 0.8 NLD FRA DNK AUT 0.7 IRL GRC SWE NOR PRT 0.6 ESP ITA FIN R2 = 65,8% 0.5 0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 Indice décole commune
  • Propositions
  • • Ecole de base commune de 6 à 15 ans• Enseignement général et polytechnique• Une école ouverte• Encadrement individualisé pour tous• Réguler les objectifs, libérer les pratiques• Inscriptions : concilier le droit et la liberté• Organiser la mixité dès le fondamental
  • Pourquoi ne le fait-on pas ?
  • Principales créations d’emploi aux USARest. & fast food 673 Nettoyage, entretien 317Acceuil clients * 631 Enseig. post-second. 315Infirmier 561 Assistants d’ens. 301Vendeur détail 510 Aides soign. domicile 291Service informatique 490 Manoeuvres 289Caissier 474 Ingénieurs-système 284Clerc de bureau 430 Trav. jardinage 260Agent de sécurité 391 “Food counters” 258Inform: développeur 380 Analystes inform. 258Serveur, serveuses 364 Réceptionnistes 256Managers, cadres 363 Cond. camionnettes 215Camionneurs * 346 Emballeurs 210Aides soignants 323 Instituteurs 202
  • Thélot: fin de la massification « La notion de réussite pour tous ne doit pas prêter àmalentendu. Elle ne veut certainement pas dire que l’Écoledoit se proposer de faire que tous les élèves atteignent lesqualifications scolaires les plus élevées. Ce serait à la fois une illusion pour les individus et une absurdité sociale puisque les qualifications scolaires ne seraient plusassociées, même vaguement, à la structure des emplois ». (Thélot)
  • « Tous n’embrasseront pasune carrière dans le dynamique secteur de la “nouvelle économie”. En fait, la plupart ne le feront pas, de sorte que les programmes scolaires ne peuvent être conçus comme si tous devaient aller loin » [OCDE 2001]
  • « Va à l’école, sans logis ! Deviens maître, ô miséreux. Et toi, qui manques de pain, apprends, dévore les livres. Les livres, ce sont des armes.Tu dois devenir celui qui dirige. » Bertolt Brecht
  • www.ecoledemocratique.org
  • Encadrement et moyens budgétaires dans les deux communautés Vlaamse Communauté ∆% (2005-2006) Gemeenschap française (N-F)/FFondamentalEnseignants / 100 élèves 7.48 6.75 10.7 %Dépenses / élève 3776 3078 22.7 %SecondaireEnseignants / 100 élèves 12.60 10.60 18.8 %Dépenses / élève 7181 6080 18.1 %Fondamental + secondaireEnseignants / 100 élèves 9.60 8.38 14.5 %Dépenses / élève 5186 4347 19.3 %
  • Travail à domicile (h/sem à 15 ans, par filière et par communauté)98765 VL FR43210 Général Technique Professionnel
  • Age de la sélection et degré dinégalité sociale 1.0Détermination sociale des performances en math (IDS) BEL 0.9 DEU GBR 0.8 NLD FRA DNK AUT 0.7 IRL GRC SWE NOR PRT 0.6 ITA ESP FIN R2 = 34,0 % 0.5 10 12 14 16 Age de la première sélection
  • 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 3,5 4,0 4,5 5,0 5,5 6,0 6,5 7,0 7,5 8,0 8,5 Is ra Ic el el an U ni Ko d te % of GDP d rea St D at N en es ew m Ze ark al an d C h M ile ex Sw ico ed N en Sw or itz way er la Po nd la Fr nd an Fi ce nl Be andU lg ni H ium te un d Ki gar ng y d C om an Po ada rtu Au ga st l ra Au lia G str er ia m an N y et It Dépenses en % du PIB he aly rlaSl nd ov OECD total ak Ja sC ze Re pan ch pu R blic ep ub li Sp c a Ire in la G nd re ec Tu e rk ey
  • Encadrement dans le secondaire360000 50000 - 4.845 enseignants358000 48000 (- 10,1%)356000 46000354000 44000352000 + 9.877 élèves (+2,8 %) 42000350000 40000348000 38000346000 36000344000 34000342000 32000340000 30000 1992 1996 2002