Rapport d'Activité LNB 2009-2010

2,517 views

Published on

Published in: Sports
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,517
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
240
Actions
Shares
0
Downloads
21
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Rapport d'Activité LNB 2009-2010

  1. 1. RAPPORT D 'ACTIVITE Saison 2009 -201 0 www.LNB.fr
  2. 2. HOMMAGE A RENE LE GOFF La Ligue Nationale de Basket a eu l’extrême tristesse de perdre, le 17 septembre 2010, son Président, Monsieur René LE GOFF, décédé des suites d’une longue maladie. Ancien directeur des Opérations France d’IBM, également PDG d’Unisys jusqu’en 2003, René LE GOFF était un homme engagé. En tant que citoyen d’abord, avec une carrière politique à Paris où il devint Adjoint à la Mairie du XVème de 1995 à 2001 puis Conseiller de Paris jusqu’en 2007. Il s’investit également dans le milieu associatif, et plus particulièrement dans le basketball. Joueur de devoir dans les équipes de jeunes du Racing Club de France où il croise un certain Alain Gilles à Roanne lors d’un match de Coupe de France Juniors, il en devient Trésorier par la suite avant de créer la première Société Anonyme à Objet Sportif du basket professionnel en 1988 avec le Paris Basket Racing. Il en reste Président jusqu’en 2001 avec en point d’orgue le titre de Champion de France en 1997 mais aussi la signature du premier contrat professionnel d’un certain Tony Parker. En devenant Président en 1995 de l’Union des Clubs Professionnels de Basket, il avait fait son entrée au sein des institutions du basket professionnel français tentant de fédérer les clubs de première division. En 2003, il succède à Alain Pelletier à la présidence de la Ligue Nationale de Basket. Il insufÁe alors un vent de renouveau, faisant rédiger un Livre Blanc, base de réformes structurelles importantes mais nécessaires. Il fait du All Star Game et de la Semaine des As des moments forts de la saison, mais c’est la Finale sur un match instaurée en 2005 qui devient l’évènement incontournable de clôture de la saison rassemblant près de 15.000 supporters ! Un pari fou mais une réussite extraordinaire. Chevalier des Palmes Académiques et Médaille d'Or de la Jeunesse et des Sports, OfÀcier de la Légion d’Honneur, René Le Goff avait été promu Commandeur de l’Ordre Nationale du Mérite en mai 2008 par la Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, grand honneur pour ce travailleur insatiable, exigeant de lui- même et des autres, reconnu pour son amitié Àdèle sans détour. En octobre 2009, il avait reçu la Médaille Robert Busnel, la plus haute distinction de la Fédération Française de Basketball des mains du Président Yvan Mainini. Depuis le 31 décembre 2008, il a été frappé par la maladie qui l’avait immobilisé à son domicile mais il avait continué d’exercer sans faille son rôle de Président en mettant en place en mai dernier une dernière réforme essentielle avec la mise en place du Joueur Formé Localement. La Ligue Nationale de Basket et l’ensemble de ses Clubs le remercient pour son engagement et son dévouement au service du Basket professionnel français. Sommaire 4 RÉTROSPECTIVE PRO A 5 RÉTROSPECTIVE PRO B 6-7 ÉVÉNEMENTS 8 LA LNB ET LES MÉDIAS 9 LA LNB DANS LES SALLES 10-11 LES JOURNÉES DE L’AVENIR 12-13 LES MVP DE LA SAISON 14-15 FORMATION 17-21 ANALYSE FINANCIÈRE EN PRO A 22-26 ANALYSE FINANCIÈRE EN PRO B
  3. 3. RETROSPECTIVE 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 4 Cholet pour une premiere Le spectacle fut une nouvelle fois au rendez-vous lors de cette saison 2009-2010. Toujours riche en surprise, la Pro A a couronné un nouveau roi, Cholet, présent en Pro A depuis la première saison LNB mais jamais sacré Champion de France. La saison 2009/2010 fut celle des clubs de l’Ouest en Pro A. Respectivement premier et deuxième de la saison régulière, Cholet et Le Mans ont en effet dominé les débats, conÀrmant leur suprématie jusqu’à la Finale où les deux voisins se sont retrouvés pour se disputer le titre de Champion de France. Un duel inédit en Ànale, obtenu à l’issue de playoffs mémo- rables, à l’image des demi-Ànales où Cholet et Le Mans ont été poussés dans leur retranchement par Gravelines-Dunkerque et Roanne. Disputée dans un Palais Omnisports de Paris-Bercy comble pour la 5ème édition consécutive, la Finale a vu la victoire de Cholet Basket, qui remporte ainsi son premier titre de Champion de France. Portés par une véritable marée rouge dans les tribunes, Mickaël Gelabale, le MVP de cette rencontre, et ses coéquipiers ont conclu une saison historique pour le club des Mauges, qui se qualiÀe au passage pour l’Euroleague.
  4. 4. RETROSPECTIVE RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 5 Pau et Limoges retrouvent l'elite Attendus au tournant, Pau-Lacq-Orthez et Limoges, les deux clubs les plus titrés de l’ère LNB, n’ont pas raté leurs retrouvailles. Au terme d’une saison où ils n’ont pas quitté les premières places, ces deux clubs légen- daires ont en effet assuré leur remontée en Pro A, Pau arrachant le titre de Champion de France Pro B à Limoges en Finale. Après une saison ratée, Pau-Lacq-Orthez voulait retrouver au plus vite la Pro A et éviter les pièges d’une division toujours riche en surprise. Finaliste malheureux l’an dernier, Limoges afÀchait les mêmes ambitions. Et le mano a mano annoncé a bien eu lieu, les deux clubs monopolisant les premières places. En point d’orgue, ce duel d’anthologie à Beaublanc, où limougeauds et palois ont dû recourir à une prolongation pour se départager. Impérial par la suite, l’Elan Béarnais a Ànalement obtenu la première place de la saison régulière, synonyme de remontée en Pro A. Pour Limoges, il ne restait qu’une solution : rejoindre Bercy. Au terme de playoffs rondement menés (4 victoires en 4 matchs), ce fut chose faite pour les hommes d’Eric Girard qui attendaient ensuite un coup de main de « l’ennemi juré », Pau, qui pouvait les envoyer en Pro A en se qualiÀant également pour la Finale. Face à une vaillante équipe d’Aix-Maurienne, les Palois ont joué le jeu pour se qualiÀer pour Bercy. L’opposition Ànale entre l’Elan et le CSP fut l’occasion pour le club béarnais d’ajouter un nouveau trophée à sa vitrine, celui de Champion de France Pro B, le seul qui manquait à son palmarès nationnal.
  5. 5. EVENEMENTS 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 6 Match des Champions 2009 – Lyon-Villeurbanne L’événement inaugural de la saison LNB prenait une nouvelle dimension en cette saison 2009-2010, avec une organisation distincte de la première journée du Championnat, pour la première fois depuis la créa- tion de cette manifestation en 2005. En point d’orgue du relevé Tournoi Pro Stars d’Angers, le Champion de France 2009, Lyon-Villeurbanne, s’est imposé face au vainqueur de la Coupe de France, Le Mans sur le score de 76-54, se rattrapant de son échec en 2008 face au SLUC Nancy. Le Match des Champions 2010 opposera le 2 octobre prochain Cholet, le Champion de France 2010, à Orléans, lauréat de la Coupe de France 2010. All Star Game Devant près de 15 000 spectateurs, le All Star Game 2009 opposait une sélection étrangère haut de gamme à une sélection française résolument jeune, signe du renouvellement des générations de joueurs français. Dans les rangs des français, on retrouvait notam- ment les internationaux (ou futurs internationaux) Antoine Diot, Edwin Jackson, Ali Traoré, Mickaël Gelabale ou Fabien Causeur. Une équipe désireuse de déjouer les pronostics face à Dee Spencer, Ricardo Greer, AD Vassallo et autre Uche Nsonwu. Partis sur les chapeaux de roue, les français ont résisté au retour des étrangers, revenus en deuxième mi-temps pour offrir un dénouement serré et indécis, conclu à la dernière seconde par un lancer-franc victorieux d’Antoine Diot. Steed Tchicamboud, un autre international, est élu MVP de la rencontre. Le concours de dunks, moment phare de la soirée, a vu un affron- tement en haute altitude entre les 4 participants : LaQuan Prowell, Max Kouguère, Guy Dupuy et Kevin Kemp. Auteur d’envolées specta- culaires, c’est ce dernier qui remporte les faveurs du public et s’impose Ànalement. Kareem Reid, le meneur de Vichy et légende des playgrounds améri- cains, a remporté le concours des meneurs, s’imposant en Finale face à Thomas Heurtel. Dans le concours de shoots à trois-points, Thomas Andrieux, représentant la Pro B, a pour sa part remporté cette épreuve d’adresse face à Edwin Jackson.
  6. 6. RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 7 Semaine des As 2010 – Lyon-Villeurbanne La ville de Villeurbanne, place forte du basket français, accueillait pendant 4 jours le meilleur du basket français pour cette Semaine des As 2010. Dans cette compétition toujours riche en surprise, l’édi- tion 2010 n’aura pas dérogé à la règle : dès les quarts de Ànale, aucune des « têtes de série » n’avait résisté. Vainqueur de Roanne et Vichy en demi-Ànale, l’ASVEL et Orléans se retrouvaient en Ànale, pour un remake de la Finale de Pro A 2009. Une nouvelle fois, le spectacle fut au rendez-vous, les Verts, portés par leur public, trouvant des ressources mentales et collectives pour résister à la machine orléa- naise. Dans un Ànal haletant, Orléans manquait l’occa- sion de prendre l’avantage dans les ultimes secondes, et C’est le deuxième club hôte qui remporte cette Lyon-Villeurbanne remportait son 4ème trophée en 3 ans, compétition à domicile, après Pau-Orthez en 2003. après la Coupe de France 2008, le titre de Champion L’international lituanien Mindaugas Lukauskis, grand de France et le Match des Champions 2009. artisan de la victoire, est élu MVP. Les Finales LNB En Pro A comme en Pro B, les deux premiers de la saison régulière s’affrontaient : Cholet contre Le Mans, une Ànale inédite en Pro A ; Pau-Lacq-Orthez contre Limoges, le choc de deux légendes en Pro B. Jouée en lever de rideau, avec le titre de Champion de France Pro B et le prestige pour enjeux (la montée étant assurée pour les deux clubs), la Finale Pro B avait un parfum d’histoire … et un avant- goût des futures confrontations en Pro A pour la saison 2010-2011. Emmené par un Teddy Gispon royal et par Slaven Rimac, futur MVP avec 24 points et 5 rebonds, Pau n’a pas raté l’occasion de rajouter une ligne à son palmarès, la seule qui manquait à cet ogre du Basket français. En Pro A, c’est un derby de l’Ouest qui clôturait la saison. Porté par un public déchaîné et par un Mickaël Gelabale au meilleur de sa forme en deuxième mi-temps, Cholet ne laissait pas passer cette occasion d’inscrire son nom au palmarès pour la première fois de son histoire. Auteur de 11 points, 9 rebonds et 5 passes, Mike Gelabale, formé à Cholet et revenu de NBA était élu MVP de la rencontre.
  7. 7. LA LNB ET 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 8 LES MEDIAS Couverture TV La Ligue Nationale de Basket et SPORT+ démarraient cette année une nouvelle période de collaboration, marquée par le renforcement du dispositif de couver- ture des rencontres de PRO A. Chaque semaine, ce n’était plus une mais deux afÀches qui étaient proposées par le diffuseur exclusif de la Pro A. Pour couvrir comme il se doit les chocs de Pro B opposant Limoges à Pau, la chaîne a également cou- vert ces deux rencontres de l’anti-chambre de l’élite. Evidemment, les événements LNB avaient aussi la La Finale Pro A a pour sa part été diffusée sur CANAL+ faveur de la chaîne : le All Star Game, l’intégralité de pour la quatrième saison consécutive, assurant une la Semaine des As, 10 matchs de Playoffs, et la Finale exposition encore plus forte pour le plus important Pro B ont ainsi été diffusés sur SPORT+. des événements basket de la saison. Récapitulatif des diffusions : 57 matches de saison régulière Pro A sur SPORT+ + 2 matches de saison régulière Pro B + le All Star Game 2009 + la Semaine des As 2010 + 10 matches de Playoffs + la Finale Pro B + la Finale Pro A sur CANAL+ Visibilite web Soucieuse d’améliorer sa communication, et notam- ment sa présence sur Internet, la LNB a enrichi son contenu vidéo via le site LNB TV. Un résumé de toutes les rencontres, en Pro A comme en Pro B, ainsi que des clips vidéo réguliers (Top 10, portrait vidéo…) ont ainsi été publiés tout au long de la saison. Au total, c’est environ 600 vidéos qui sont visibles sur : www.LNB.tv pour la seule saison 2009-2010. Les partenariats La LNB a poursuivi une politique de partenariats efÀcaces et Àdèles avec les médias, au niveau de la presse : L’Equipe, BasketNews et MaxiBasketNews, et au niveau radio : RMC.
  8. 8. LA LNB DANS RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 LES SALLES 9 Club Taux de Affuence Affuence Taux de Affuence Affuence remplissage 2009 / 2010 2008 / 2009 Comparatif Club remplissage 2009 / 2010 2008 / 2009 Comparatif ­ ­ 78,6% 3208 3767 70% 1498 1200 ­ 72,7% 1019 2036 ­ 82,6% 4280 3561 (2) 49,2% 1265 84% 3629 3659 = ­ 80% 3266 3185 ­ 87,1% 2653 2941 ­ ­ ­ 85,2% 1948 2035 ­ 93,9% 3204 2927 65,9% 1483 1610 70,2% 2525 2487 = 67,1% 771 936 ­ 77,4% 4646 4817 ­ ­ 41,1% 1861 1447 ­ 93% 5169 5026 62,4% 2118 1869 (2) ­ ­ 86,9% 5239 5310 37,7% 525 93,6% 3350 3411 74,3% 1485 1345 ­ (2) (1) 72,6% 1007 ­ ­ 66,4% 2382 1531 ­ (1) 78,7% 4340 3557 91,5% 2665 2297 ­ ­ ­ 77,5% 1154 1171 ­ 83,9% 2688 2949 34% 1663 2053 98,5% 1286 1297 = 63,8% 4592 5115 ­ ­ 65,9% 4012 4307 ­ ­ 71,3% 1600 1488 78,4% 2618 2684 52% 1040 969 (1) En Pro B en 2008-09 (2) En NM1 en 2008-09
  9. 9. LES JOURNEES 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 10 Pour la 4ème année consécutive, les Journées de l’Avenir ont été l’occasion pour la Fondation de l’Avenir et la Ligue Nationale de Basket d’associer leurs efforts aÀn de faire gagner du terrain à la recherche médicale. A l’occasion du week-end des 4 et 5 avril, dans l’en- semble des salles de Pro A et de Pro B, la LNB et ses clubs ont mené des actions visant à sensibiliser et à mobiliser le public autour de la recherche. Les rencontres de Basket Pro disputées à l’occasion de ce week-end étaient donc placées sous l’égide de la Fondation de l’Avenir. Animations, opérations spéciales et prises de parole de chercheurs ou scientiÀques de la Fondation de l’Avenir ont été organisées pour rappe- ler l’importance de la recherche médicale pour soigner mieux, guérir plus vite ou améliorer la qualité de vie des malades. Depuis 4 ans, ce sont ainsi plus d’une cinquantaine d’opérations, sur et en dehors du terrain, qui ont été me- nées par la LNB et la Fondation de l’Avenir. Ces actions de terrain, largement relayées, ont suscité une prise de conscience d’un grand nombre de nos concitoyens. Le Challenge de l’Avenir : Trois mois après les Journées de l’Avenir, la LNB et Palmarès du Challenge de l’Avenir : la Fondation de l’Avenir, terminent leur partenariat pour la saison 2010 en décernant le Challenge de Année Lauréat Club l’Avenir 2010 au Meilleur Espoir de Pro A. Cette récompense vient symboliser les efforts néces- 2010 Andrew ALBICY Paris Levallois saires à la progression et l’espoir qui en découle, aussi bien dans le domaine sportif que dans celui de 2009 Thomas HEURTEL EB Pau-Lacq-Orthez la recherche médicale. Inaugurée il y a 4 ans, elle vient couronner Andrew Albicy, le jeune meneur du 2008 Adrien MOERMAN JSF Nanterre Paris Levallois. Andrew Albicy succède à Thomas Heurtel, lauréat 2007 Nicolas BATUM Le Mans SB en 2009. Promu avec son club cette année, il conti- nue de progresser à un poste exigeant, et face à une dont il fut élu MVP. Appelé surprise en Equipe de attente importante, particulièrement dans le club de France A, suite à la blessure de Rodrigue Beaubois, la capitale. Rapide et bon manieur de balle, il a large- il a impressionné, montrant une grande maturité et ment contribué au bon parcours du promu, 7ème de la un sang froid à toute épreuve, notamment lors de saison régulière et qualiÀé pour les Playoffs. Interna- son premier match ofÀciel, face aux Champions tional dans les équipes de jeunes, il a remporté cet d’Europe espagnols, inscrivant 13 points malgré la été avec les U20 le Championnat d’Europe Espoirs, pression exercée sur lui.
  10. 10. DE L’AVENIR RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 11 La Fondation de l’Avenir - Créée en 1987 par la Mutualité Fonction Publique et reconnue d’utilité publique, la Fondation de l’Avenir encourage et soutient la recherche médicale appliquée, passerelle indispensable entre la recherche fondamentale et l'application aux patients. Forte de ses 55 000 do- nateurs particuliers qui la soutiennent régulièrement et de ses par- tenaires mutualistes, la Fondation a Ànancé depuis sa création plus de 750 projets de recherche avec des avancées majeures à son actif, comme la stimulation cérébrale profonde pour les ma- lades atteints de Parkinson. La Fondation de l’Avenir dessine, avec des équipes de recherche majoritairement publiques, les pratiques médico-chirurgicales de demain. Restée Àdèle à ses origines, elle travaille aussi étroitement avec les établissements de soins mu- tualistes pour développer l’innovation soignante pour les malades d’aujourd’hui. www.fondationdelavenir.org
  11. 11. lesSaison PRO A MVP 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 12 de la Palmares MVP francais CLUB POINTS REBONDS PASSES 1 ALI TRAORÉ LYON-VILLEURBANNE 15,1 4,8 1,3 2 DOUNIA ISSA VICHY 9 10,8 1,9 3 CYRIL AKPOMEDAH GRAVELINES-DUNKERQUE 12,6 6,8 0,7 3ème du scrutin l’an dernier, Ali Traoré a fait un bon de deux marches sur le podium. Meilleur marqueur fran- çais de Pro A (15,6 points par match), présentant la deuxième meilleure moyenne de points à la minute (0,65 point), il a conÀrmé qu’il était un des attaquants les plus doués en Europe. Adroit des deux mains, il peut s’avérer inarrêtable dans la raquette, à l’image de ses 34 points inscrits à Nancy lors de la 22ème journée (à 15/18 aux tirs !). Il devance deux autres intérieurs de choix. Dounia Issa, toujours aussi présent aux rebonds et en défense (2ème rebondeur de Pro A et 2ème contreur), a également séduit par ses progrès offensifs. Sans une bles- sure qui l’a tenu écarté des parquets entre février et avril, il aurait pu soufÁer le titre de MVP à Traoré. 3ème en 2005, Cyril Akpomedah retrouvait le podium grâce à une saison réussie, sans doute sa meilleure sur les parquets LNB, sous les couleurs de Gravelines-Dunkerque, Ànaliste de la Coupe de France et demi-Ànaliste des Playoffs. Palmares MVP Etranger CLUB POINTS REBONDS PASSES 1 RICARDO GREER NANCY 15,9 8,6 6 2 DEWARICK SPENCER LE MANS 17,8 5 3,7 3 UCHE NSONWU-AMADI ROANNE 13,9 8,6 2,1 Dauphin d’Austin Nichols l’an dernier et de Marc Salyers il y a deux ans, Ricardo Greer a enÀn touché le Graal cette année. Le Champion de France 2005 et 2008 a réalisé la meilleure saison statistique de sa carrière, terminant 7ème meilleur marqueur, 3ème meilleur rebondeur, et 4ème aux classements des pas- seurs et des intercepteurs. Une saison exceptionnelle qui lui permet de devancer un ancien MVP, Dewarick Spencer, 2ème au scrutin en 2009/2010. Le gracile arrière manceau a été le leader incontesté de l’escouade Ànaliste. Il termine la saison avec 18,4 points de moyenne par match, en 3ème place parmi les gâchettes de la LNB. Le charismatique pivot roannais, Uche Nsonwu-Amadi, vient compléter le trio. Solide, puissant et intimidant, il a fait le bonheur de l’exigeant public de la Halle Vacheresse qui scandera encore avec plaisir le nom de « Uuuuuuche » la saison prochaine. MEILLEUR MARQUEUR PRO A : Derrick Obasohan (Hyères-Toulon) avec 19.8 points de moyenne. MEILLEUR DÉFENSEUR PRO A : John Linehan (Cholet). MEILLEUR ESPOIR PRO A : Andrew Albicy (Paris Levallois). TROPHÉE SNB – MEILLEURE PROGRESSION PRO A : Kevin Séraphin (Cholet). MEILLEUR ENTRAÎNEUR DE PRO A : Ruddy Nelhomme (Poitiers). MEILLEUR COACH DES CENTRES DE FORMATION : Fabrice Serrano (Lyon-Villeurbanne). JOUEUR DU MOIS : Octobre 2009 : Sean Marshall (Dijon) Novembre 2009 : Ricardo Greer (Nancy) Décembre 2009 : Dewarick Spencer (Le Mans) MEILLEUR COACH PRO A : Janvier 2010 : Samuel Mejia (Cholet) Ruddy Nelhomme Février 2010 : Cedrick Banks (Orléans) CLUB VICTOIRES DÉFAITES CLASSEMENT Mars 2010 : Ralph Mims (Roanne) Poitiers 15 15 8ème Avril 2010 : Dylan Page (Roanne)
  12. 12. lesSaison PRO B MVP RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 de la 13 Palmares MVP francais CLUB POINTS REBONDS PASSES MOUSSA BADIANE AIX-MAURIENNE 13,6 7,3 1,3 Moussa Badiane, le frère du pictavien Pape, souhaitait se relancer après une saison mitigée à Chalon. La Pro B et Aix-Maurienne se sont révélés être le parfait terrain de jeu pour que ce longiligne intérieur se distingue et prouve qu’il pouvait être un joueur dominant. Tout au long de la saison, il a été exemplaire sur le terrain, terminant, avec 17,6 d’évaluation moyenne par match, dans le Top 5 des joueurs de Pro B. Le titre de MVP vient récompenser sa présence en attaque (12,7 points de moyenne) et aux rebonds (7,3 prises), dans une des équipes surprises de l’année, qui a fait trembler le futur Champion palois en Playoffs. Palmares MVP Etranger CLUB POINTS REBONDS PASSES TEDDY GIPSON PAU-LACQ-ORTHEZ 16,3 4,1 5,5 Si Pau-Lacq-Orthez a dominé la saison de Pro B, c’est en partie grâce à son meneur Teddy Gispon. Extrêmement régulier (seulement 6 matchs sous les 10 points inscrits dans la saison), capable de prendre le jeu à son compte comme de distribuer pour ses coéquipiers, il a été le leader sur le terrain pour un Elan Béar- nais conquérant. Ses statistiques illustrent son impact sur le jeu du Champion de France Pro B : meilleur marqueur et passeur de l’équipe avec 16,2 points et 5,5 passes décisives par match, il capte également 4,1 rebonds par match. MEILLEUR COACH PRO B : Didier Dobbels CLUB Pau-Lacq-Orthez VICTOIRES 28 DÉFAITES 6 CLASSEMENT 1er
  13. 13. FORMATION 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 14 Le Championnat Espoirs MagniÀque doublé pour Cholet Basket en cette saison 2009- 2010. Avant de décrocher le titre de Champion de France Pro A, les jeunes du Centre de Formation des Mauges avaient dé- montré une nouvelle fois la qualité de la formation Choletaise, en conservant leur titre de Champions de France Espoirs au terme d’une saison relevée, terminée avec 24 victoires pour seulement 6 défaites. Les joueurs de Jean-François Martin ont attendu la dernière journée pour décrocher leur titre, devançant de justesse l'ASVEL (23V – 7D) et le Paris Levallois (22V – 8D). Le Trophee du Futur Pour sa première saison en Pro A, le club de Poitiers ac- cueillait le Trophée du Futur 2010. L’occasion pendant 3 jours de découvrir les pépites de la formation à la française, dans un tournoi toujours indécis.Tenant du titre, Lyon-Villeurbanne a dû lutter pour conserver sa couronne. Vainqueurs de deux points seulement en quart contre Le Mans (73-75), puis de quatre points, après prolongation en demi, face à Cholet (80-84 ap), les Verts se sont également imposés de justesse en Ànale, battant le Paris Levallois 64-61. Paul Lacombe, le meneur villeurbannais est élu MVP de la compétition, en cumulant des statistiques impressionnantes. Le 5 All Star Espoirs Depuis 5 ans, la Ligue Nationale de Basket récompense en Àn de saison les meilleurs joueurs du Championnat de France Espoirs, en désignant le « 5 All Star » Espoirs Pro A. Meneur : Paul LACOMBE (ASVEL Lyon-Villeurbanne) Arrière : Jonathan ROUSSELLE (BCM Gravelines-Dunkerque) Ailier : Christophe LEONARD (Cholet Basket) Ailier-fort : Babacar NIANG (Le Mans Sarthe Basket) Pivot : Ferdinand PRENOM (JDA Dijon Basket) Parmi les lauréats de cette saison 2009-2011, le double Champion de France choletais (Pro A et Espoirs), Christophe LEONARD, fait son apparition pour la deuxième année consécutive. Ils ont reçu leur trophée des mains de Ruddy Parmi les 5 lauréats, on retrouve également 4 joueurs de NELHOMME, meilleur entraîneur de l’année l’Equipe de France Espoirs sacrée Championne d’Europe en Pro A et Fabrice SERRANO, meilleur en- en juillet : Christophe LEONARD, Paul LACOMBE, Jonathan traîneur des Centres de Formation, à l’occa- ROUSSELLE et Ferdinand PRENOM. sion du Trophée du Futur.
  14. 14. LA FORMATION RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 FRANCAISE 15 AU SOMMET Les Espoirs Champions d’Europe en U20 Médaillée d’Argent l’an dernier avec une génération exceptionnelle (Diot, Jackson, Séraphin pour ne citer qu’eux), l’Equipe de France Espoirs (20 ans et moins) avait un beau déÀ à relever pour marcher dans les pas de ses prédécesseurs. Le groupe, complètement renouvelé et basé sur 11 joueurs issus des Centre de Formation de Pro A, a pourtant réussi l’exploit de faire mieux : remporter le titre de Champion d’Europe, le premier de la France dans cette catégorie d’âge. Emmenée par Andrew Albicy, MVP de la compétition et Paul Lacombe, l’équipe s’est appuyée sur un collectif très soudé et Le meneur du Paris Levallois a connu toutes les joies, une défense de fer pour se hisser sur la plus haute individuelles et collectives cette année : qualiÀé en marche du podium. Playoffs pour la remontée du PL, il a remporté le titre Opposés en Ànale à la Grèce, Championne en titre de Meilleur Espoir de Pro A, ainsi que le Challenge de et tombeur de la France en Ànale l’an dernier, les l’Avenir, décerné chaque année à l’un des joueurs les Bleuets se sont imposés 73-62 avec 20 points et plus prometteurs de Pro A. 5 passes d’Andrew Albicy. Champion d’Europe Espoirs et MVP de la compétition L’année d’Andrew Albicy : pour le meneur du Paris en juillet, sa saison s’est terminée en beauté, avec Levallois, 2009-2010 fut une année exceptionnelle. une sélection dans le groupe France pour le Mondial. Deux nouveaux francais draftes en NBA Autre preuve de la qualité de la formation française lors de la traditionnelle draft NBA, qui permet aux équipes du Championnat nord-américain de recru- ter les meilleurs jeunes joueurs, avec la sélection de deux nouveaux jeunes français. Kevin Séraphin, lauréat du trophée de Meilleure Progression de Pro A cette saison et Champion de France avec Cholet, a ainsi été le premier non-améri- cain choisi pour cette draft 2010. Il évoluera avec les Washington Wizards. Deuxième joueur choisi, le havrais Pape Sy a sur- pris son monde. Il a été sélectionné par les Atlanta Hawks, l’ancien club de Boris Diaw. Hommage à Jonathan BOURHIS Saison riche pour la formation LNB, 2009-2010 restera toutefois marquée par un drame. Le 1er novembre 2009, le basket français a en effet perdu un de ses plus grands espoirs, le jeune joueur de la JDA Dijon, Jonathan BOURHIS, âgé de 19 ans. Meilleur marqueur et passeur du Championnat Espoirs en 2008-2009, il venait de rejoindre les rangs du groupe professionnel dijonnais. La Ligue Nationale de Basket et ses clubs lui ont rendu hommage en organisant une minute de silence dans toutes les salles suite à ce drame. Membre de l’Equipe de France Espoirs, ses coéquipiers lui ont également rendu un très bel hommage à l’occasion de leur titre conquis en juillet dernier. Toute l'actualité du championnat ESPOIRS est sur : WWW.LNBESPOIRS.FR
  15. 15. MERCI A TOUS LES ACTEURS DE LA SAISON 2009/2010
  16. 16. Analyse financiere
  17. 17. Compte de resultat 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 18 cumule au 30 juin 2009 et budgete 2010 - 2011 Budget 2001-02 2002-03 2003-04 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 PRO A (EN K ) 2009-10 (16 clubs) (16 clubs) (18 clubs) (18 clubs) (18 clubs) (18 clubs) (16 clubs) (15 clubs) (16 clubs) PRODUITS RECETTES DE MATCHS CHAMPIONNAT 7 886 8 466 9 280 9 030 9 056 10 972 9 869 9 026 7 401 DROITS TV, PUBLICITAIRES ET AUTRES 3 071 2 396 2 484 2 484 2 492 1 796 1 901 1 014 1 449 SPONSORS 23 083 23 993 25 498 23 793 26 557 29 539 30 902 28 762 28 921 SUBVENTION COLLECTIVITÉS 18 166 15 703 18 324 19 247 19 540 18 679 18 923 17 265 19 701 INDEMNITÉS DE TRANSFERT REÇUES 155 1 197 643 325 365 100 409 1 021 0 REPRISE SUR AMORTISSEMENT / TRANSFERT 1 359 1 137 1 635 1 720 1 371 1 640 1 789 1 627 845 DE CHARGES AUTRES PRODUITS 1 432 2 630 1 989 1 814 1 899 2 046 1 606 1 722 1 200 TOTAL PRODUITS D’EXPLOITATION 55 152 55 522 59 853 58 413 61 280 64 772 65 399 60 437 59 517 CHARGES FRAIS DE FONCTIONNEMENT DU CLUB 5 543 5 482 6 612 6 656 6 239 6 609 7 888 6 481 6 048 FRAIS DE DÉPLACEMENT 2 630 2 285 2 868 2 764 2 549 2 599 2 376 2 306 1 926 AUTRES FRAIS GÉNÉRAUX 3 967 4 089 4 964 5 573 5 811 5 739 5 729 5 250 4 006 FRAIS D’ACTIVITÉ SPORTIVE 6 251 6 648 6 661 6 353 7 286 6 025 7 529 7 251 6 501 FONCTIONNEMENT DU CENTRE DE 2 409 2 288 1 765 1 629 1 800 2 625 2 655 2 177 2 697 FORMATION IMPÔTS ET TAXES 2 067 1 973 1 981 2 165 2 222 2 318 2 314 2 263 2 153 RÉMUNÉRATIONS DU PERSONNEL 22 355 22 459 22 503 22 632 23 512 25 854 21 271 20 516 21 375 (JOUEURS ET ENTRAÎNEURS) CHARGES SOCIALES 8 075 8 973 9 462 9 236 8 724 9 438 7 790 7 356 7 689 (JOUEURS ET ENTRAÎNEURS) RÉMUNÉRATIONS DU PERSONNEL 3 766 4 030 3 855 (PERSONNEL ADMINISTRATIF) CHARGES SOCIALES 1 565 1 663 1 641 (PERSONNEL ADMINISTRATIF) AUTRES CHARGES 267 534 305 817 589 2 133 239 249 59 DOTATION AMORTISSEMENT ET PROVISIONS 1 401 1 159 1 370 1 377 1 904 1 265 1 262 835 534 TOTAL CHARGES D’EXPLOITATION 54 965 55 890 58 491 59 202 60 636 64 605 64 384 60 377 58 484 RESULTAT D’EXPLOITATION 187 -368 1 362 -789 644 167 1 015 60 1 033 RÉSULTAT FINANCIER 170 -242 -141 -193 -163 -217 -134 -72 -57 RÉSULTAT EXCEPTIONNEL -1 309 1 545 -1 449 -1 953 -515 -375 -1 011 466 -165 IMPÔT SUR LES BÉNÉFICES -47 -66 -118 -64 -39 -72 -124 -64 -51 INTÉRESSEMENT -138 0 -338 0 0 0 0 0 0 BENEFICE OU PERTE -1 137 869 -684 -2 999 -73 -497 -254 384 760 SITUATION NETTE -5 736 -926 -1 465 -2 466 -1 126 -523 -150 1 640 3 953 TOTAL DES DETTES AU 30 JUIN N 18 839 15 783 17 740 15 984 16 899 16 218 14 774 14 047 6 021 DETTE ÉCHUE NON PAYÉE 4 645 2 955 3 054 1 318 2 781 1 666 1 111 684 298 COMMENTAIRE SITUATION FINANCIÈRE PRO A : Il est à préciser que la situation financière Evolution de la situation nette cumulee des clubs de PRO A cumulée des clubs de PRO A au 30/06/2009 n’intègre pas la situation du Besançon Basket 6000 6000 Comte Doubs, tombé en liquidation judiciaire en 4000 4000 2009, et pour qui il a été impossible de récupérer 2000 2000 les comptes annuels 2008-2009. 0 0 La Situation Nette de la PRO A continue de - 2000 - 2000 s’améliorer et devient donc excédentaire pour - 4000 - 4000 la première fois avec un chiffre cumulé de 1640 - 6000 - 6000 K . - 8000 - 8000 Seuls 4 clubs sont encore en situation nette 2001--02 2002--03 2003--04 2004--05 2005--06 2006--07 2007--08 2008--09 Budget 2009--10 négative.Par ailleurs, le résultat net cumulé est 16 clubs 16 clubs 18 clubs 18 clubs 18 clubs 18 clubs 16 clubs 15 clubs 16 clubs excédentaire à hauteur de 390 K . 3 clubs ont Situation Nette Resultat de l'exercice terminé l’exercice 2008-2009 en perte.
  18. 18. BILAN SAISON RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 2009 - 2010 19 Masse Salariale Classement Masse Clubs de PRO A Classement Sportif accordée par le CSG Salariale Cholet Basket 1 1433 K 6 Le Mans Sarthe Basket 2 1503 K 5 Chorale de Roanne 3 1874 K 2 BCM Gravelines Dunkerque 4 1400 K 7 SLUC Nancy Basket 5 1811 K 3 Entente Orléanaise 45 Loiret 6 1767 K 4 Paris Levallois 7 1274 K 9 Poitiers Basket 86 8 998 K 13 ASVEL Lyon Villeurbanne 9 2579 K 1 JA Vichy 10 813 K 16 Hyères Toulon Var Basket 11 850 K 15 Elan Chalon 12 1236 K 10 STB Le Havre 13 916 K 14 Strasbourg IG 14 1325 K 8 SPO Rouen 15 1080 K 12 JDA Dijon 16 1200 K 11 Analyse Economico sportive 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 COMMENTAIRES SUR L’ÉVOLUTION DES SALAIRES POUR LA SAISON 2009-2010 : Les salaires des joueurs professionnels de PRO A subissent une baisse de 2,3%, le salaire moyen passant de 9761 en 2008-2009 à 9535 pour 2009-2010. Le salaire minimum est de 1667 bruts (minimum 1er contrat pro - Convention Collective Basket). Le salaire maximum pratiqué en 2009-2010 est de 55000 bruts. Les salaires des entraîneurs de PRO A se situent dans une fourchette de 6570 à 15625 bruts. Le salaire moyen est relativement stable par rapport à la saison dernière, à savoir 10900 (+0,3%).
  19. 19. 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 20 BUDGETS 2010 - 2011 Budgets 2010-11 Masse Salariale Statut Nature de Clubs de PRO A (en K )* 2010-11(en K )* Juridique l’encadrement Elan Chalon 3 569 1 200 SAEMS Sans Réserve Cholet Basket 5 261 1 824 SASP Sans Réserve BCM Gravelines Dunkerque 4 089 1 400 SAEMS Sans Réserve Hyères Toulon Var Basket 2 119 800 SAOS Masse Salariale fixée par le CSG STB Le Havre 2 438 825 SASP Masse Salariale fixée par le CSG Le Mans Sarthe Basket 5 337 1 759 SAEMS Sans Réserve Limoges CSP 3 500 1 290 SASP Masse Salariale Budgétée Lyon Villeurbanne 5 991 2 359 SASP Sans Réserve SLUC Nancy 4 316 1 432 SASP Masse Salariale Budgétée Entente Orléanaise 45 Loiret 5 050 1 543 SAEMS Sans Réserve Paris Levallois 4 076 1 429 SASP Masse Salariale Budgétée Elan Béarnais Pau Lacq Orthez 4 422 1 442 SAEMS Masse Salariale Budgétée Poitiers Basket 86 2 602 948 Association Masse Salariale Budgétée Chorale de Roanne 4 326 1 639 SAOS Sans Réserve Strasbourg IG 3 807 1 190 SAEMS Masse Salariale Budgétée JA Vichy 2 453 764 SASP Masse Salariale Budgétée * Les budgets sont ceux transmis par les clubs à la Commission de Contrôle de gestion au 30/04/2010. Ils sont susceptibles d’évoluer en fonction des événements apparaissant dans une saison. * Les Masses Salariales des clubs professionnels sont susceptibles d’évoluer en cours de saison. Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3 Groupe 4 Clubs dont le chiffre d’affaires Clubs dont le chiffre d’affaires Clubs dont le chiffre d’affaires Clubs dont le chiffres d’affaires est compris entre 5 et 6 M est compris entre 4,2 et 5 M est compris entre 3,5 et 4,1 M est compris entre 2,1 et 2,7 M EZ PA H H U - RT L A CQ - O 1908-2008 Produits Exploitation Groupe Groupe Groupe Charges Exploitation Groupe Groupe Groupe Groupe TOTAL TOTAL PRO A 2 3 4 PRO A 1 2 3 4 Autres achats et charges Recettes de match 926 786 502 399 2613 externes 1843 1609 1250 835 5536 dont Recettes de billetterie 671 637 414 306 2027 dont frais de fonctionnement 555 434 443 283 1714 dont autres recettes matchs 128 73 29 34 264 dont frais de déplacement 166 165 130 75 535 dont droits TV, publicité et autres 127 77 58 60 322 autres frais généraux 285 390 278 108 1061 Sponsoring 2327 1994 1304 800 6424 dont frais d’activité sportive 422 439 220 170 1251 Sponsoring Collectivités 432 504 298 107 1340 dont honoraires agents 119 103 93 58 372 Subvention dont fonctionnement du d’exploitation 1293 944 1 643 947 4827 centre de formation 298 78 86 142 602 Impôts, Taxes et versements dont municipalité 635 237 844 449 2164 assimilés 202 166 170 118 657 dont communauté Salaires et traitements d’agglo 280 382 378 118 1158 joueurs et entraineurs 1885 1528 1320 865 5599 Charges sociales joueurs et dont conseil général 255 229 77 223 784 entraîneurs 765 632 525 404 2326 Salaires et traitement dont conseil régional 119 41 199 155 514 administratifs 365 242 314 93 1014 Charges sociales dont autres subventions 5 55 145 2 207 administratif 162 95 128 41 426 RAP transfert de charges 74 53 52 50 228 Dotations d’exploitation 73 12 23 15 124 Autres produits 195 70 10 100 375 Autres Charges 4 12 0 3 19 TOTAL Produits Exploitation 5247 4351 3808 2403 15808 Total Charges Exploitation 5299 4296 3731 2374 15700
  20. 20. ANALYSE RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 ECONOMIQUE 21 Repartition des produits d’exploitation Evolution de la repartition des produits d'exploitation 2 2 14 2 100 80 40 40 60 40 20 0 02 03 03 04 04 05 05 06 06 07 07 08 08 09 09 10 10 11 Repartition des charges d'exploitation Evolution de la repartition 3% des charges d'exploitation 7 11 3 % 15 7 % 100 80 10 % 60 40 4 % 36 4 % 20 0 02 03 03 04 04 05 05 06 06 07 07 08 08 09 09 10 10 11 COMMENTAIRES SUR LES BUDGETS 2010-2011 DES CLUBS DE PRO A Les budgets des clubs de PRO A pour la saison 2010-2011 ce qui constitue une légère hausse par rapport à la saison sont en augmentation de 3,1 % par rapport à la saison 2009- passée (29%). 2010. Les recettes matchs restent stables à 16,2%. En effet, le budget moyen 2010-2011 est de 3960 K . En ce qui concerne les charges d’exploitation, la masse Cette augmentation est due, entre autres, à l’accession en salariale brute, entraîneurs et joueurs inclus, représente 42,2% PRO A des clubs de L’Elan Béarnais Pau Lacq Orthez et du des budgets des clubs de PRO A pour la saison 2010-2011. Limoges CSP. Elle s’élève à 60% si l’on ajoute les charges sociales. La 10 clubs sur 16, dont les deux promus, ont présenté un budget répartition est très stable par rapport à la saison passée. en augmentation par rapport à la saison passée, ce qui est La Masse Salariale moyenne des clubs de PRO A, qui est de un signe encourageant dans cette conjoncture économique 1369 K , en légère baisse (-0,6%) pour la saison 2010-2011. délicate. Il est à noter que budgets et masses salariales, sont amenés En terme de produits d’exploitation, le sponsoring constitue à évoluer en cours de saison, cela étant fonction des types toujours la principale source de revenus pour les clubs de d’encadrement des clubs et des demandes d’augmentation PRO A, représentant 47,8% des revenus des clubs, et ce de masse salariale. même s’il subit une légère baisse en terme de proportions Il a été décidé de répartir les clubs de PRO A en quatre groupes (49,5% en 2008-2009). selon leurs ressources financières.Cette décomposition des Les subventions restent toujours très importantes dans le groupes vous est proposée à titre indicatif. budget des clubs, représentant 31,6% des revenus des clubs,
  21. 21. Analyse financiere
  22. 22. Compte de resultat RAPPORT D’ACTIVITÉ 2009- 2010 cumule et budgete 2010 - 2011 au 30 juin 2009 23 Budget 2001-02 2002-03 2003-04 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 PRO B (en K ) 2009-10 (16 clubs) (16 clubs) (18 clubs) (18 clubs) (18 clubs) (18 clubs) (16 clubs) (15 clubs) (16 clubs) PRODUITS RECETTES DE MATCHS CHAMPIONNAT 1 608 1 401 1 079 1 361 2 136 2 713 2 863 2 988 2 389 DROITS TV, PUBLICITAIRES ET AUTRES 858 572 696 786 438 425 0 16 616 SPONSORS 5 399 5 389 5 172 5 665 8 255 8 390 11 178 10 762 11 480 SUBVENTION COLLECTIVITÉS 8 990 10 422 10 979 10 813 12 328 13 360 12 330 13 259 13 321 INDEMNITÉS DE TRANSFERT REÇUES 644 3 15 0 6 0 140 0 0 REPRISE SUR AMORTISSEMENT / TRANSFERT 564 568 499 767 647 730 994 1 067 482 DE CHARGES AUTRES PRODUITS 789 563 577 700 761 963 682 944 652 TOTAL PRODUITS D’EXPLOITATION 18 852 18 918 19 017 20 092 24 571 26 581 28 187 29 036 28 940 CHARGES FRAIS DE FONCTIONNEMENT DU CLUB 1 783 2 107 2 206 1 818 2 169 2 665 2 870 3 205 2 304 FRAIS DE DÉPLACEMENT 981 1 025 996 1 337 1 329 1 478 1 299 1 643 1 553 AUTRES FRAIS GÉNÉRAUX 741 761 977 1 005 1 417 1 291 1 505 1 648 1 643 FRAIS D’ACTIVITÉ SPORTIVE 2 246 2 604 2 750 2 912 3 345 3 199 4 236 4 506 4 378 FONCTIONNEMENT DU CENTRE DE 617 835 712 467 407 327 242 327 729 FORMATION IMPÔTS ET TAXES 488 440 524 443 811 1 088 935 934 827 RÉMUNÉRATIONS DU PERSONNEL 7 774 7 728 7 434 7 835 9 782 10 794 9 672 10 200 10 141 (JOUEURS ET ENTRAÎNEURS) CHARGES SOCIALES 2 970 3 204 3 173 3 407 4 072 4 559 4 113 4 217 4 220 (JOUEURS ET ENTRAÎNEURS) RÉMUNÉRATIONS DU PERSONNEL 1 477 1 582 1 465 (PERSONNEL ADMINISTRATIF) CHARGES SOCIALES 603 644 593 (PERSONNEL ADMINISTRATIF) AUTRES CHARGES 340 165 132 208 235 772 181 223 11 DOTATION AMORTISSEMENT ET PROVISIONS 315 298 293 394 338 619 354 613 181 TOTAL CHARGES D’EXPLOITATION 18 255 19 167 19 197 19 826 23 905 26 792 27 487 29 742 28 045 RESULTAT D’EXPLOITATION 597 -249 -180 266 666 -211 700 -706 895 RÉSULTAT FINANCIER -33 -66 -88 31 -22 -36 -86 -63 -34 RÉSULTAT EXCEPTIONNEL -236 72 739 -132 -113 -93 -297 -251 -39 IMPÔT SUR LES BÉNÉFICES -11 -10 -15 -29 -18 48 -96 0 -2 INTÉRESSEMENT 0 0 0 0 0 0 0 0 0 BENEFICE OU PERTE 317 -253 456 136 513 -292 221 -1 077 820 SITUATION NETTE 1 -3 852 -3 276 -3 852 -1 256 -958 807 -1 581 1 067 TOTAL DES DETTES AU 30 JUIN N 6 827 5 883 7 057 3 299 6 000 7 117 6 880 6 500 2 817 DETTE ÉCHUE NON PAYÉE 3 144 437 2 359 750 1 051 469 743 752 179 COMMENTAIRE SITUATION FINANCIÈRE PRO B : Il est à préciser que la situation financière cumulée des Evolution de la situation nette cumulee des clubs de PRO B clubs de PRO B au 30/06/2009 n’intègre pas la situation 2000 2000 du St Etienne Basket Club, tombé en liquidation 1000 1000 judiciaire en 2009, et pour qui il a été impossible de 0 0 récupérer les comptes annuels 2008-2009. - 1000 - 1000 La Situation Nette de la PRO B redevient négative - 2000 - 2000 après une saison positive. En effet, elle se dégrade à - 3000 - 3000 hauteur de -1581 K . Ce chiffre confirme la saison très - 4000 - 4000 compliquée connue par une grande majorité des clubs - 5000 - 5000 de PRO B. 2001--02 2002--03 2003--04 2004--05 2005--06 2006--07 2007--08 2008--09 Budget 2009--10 11 clubs sur 17 ont terminé l’exercice 2008-2009 en 16 clubs 16 clubs 18 clubs 18 clubs 18 clubs 18 clubs 16 clubs 17 clubs 18 clubs déficit et au 30/06/2009, 8 clubs sont en Situation Nette Situation Nette Resultat de l'exercice négative.
  23. 23. BILAN SAISON 2009 - 2010 RAPPORT D’ACTIVITÉ 24 2009 - 2010 Classement Masse Salariale Classement Masse Clubs de PRO B Sportif accordée par le CSG Salariale Pau-Lacq-Orthez 1 969 K 1 CSP Limoges 2 950 K 2 Lille Basket 3 425 K 14 Aix Maurienne 4 382 K 16 Bourg-En-Bresse 5 649 K 4 Nanterre 6 571 K 6 Le Portel 7 576 K 5 Evreux 8 462 K 12 Saint-Vallier 9 279 K 18 Fos-Sur-Mer 10 350 K 17 Boulazac 11 792 K 3 Charleville-Mézières 12 552 K 7 Quimper 13 505 K 9 Clermont 14 500 K 10 Nantes 15 528 K 8 Antibes 16 400 K 15 Bordeaux 17 430 K 13 Brest 18 500 K 10 Analyse Economico sportive 18 17 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 COMMENTAIRES SUR L’ÉVOLUTION DES SALAIRES POUR LA SAISON 2009-2010 : Les salaires des joueurs professionnels de PRO B subissent une baisse de 11,4%, le salaire moyen passant de 4244 en 2008-2009 à 3762 pour 2009-2010. Le salaire minimum est de 1200 * bruts (minimum 1er contrat pro - convention collective basket). Le salaire maximum pratiqué en 2009-2010 est de 10715 bruts. Les salaires des entraîneurs de PRO B se situent dans une fourchette de 3500 et 10000 bruts. Le salaire moyen d’un entraîneur principal de PRO B est de 4750 soit une augmentation de 1%. * Une partie de la baisse du salaire moyen en PRO B est due à la multiplication des contrats de travail à temps partiel durant la saison 2009-2010.

×