Your SlideShare is downloading. ×
Medical openerp
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Medical openerp

5,271

Published on

0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
5,271
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
719
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. UNIVERSITE CADI AYYAD FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES MARRAKECH Département d’informatique Filière IRISI Année universitaire 2010/2011 Rapport du Projet de Fin d’Etudes Réalisé par : Mlle. khadija MASSKOUB En vue d’obtenir le Diplôme d’Ingénieur d’Etat Spécialité : Ingénierie en Réseaux informatiques et système d’informationTHEME : Mise en place d’un système d’information hospitalier intégré dans OpenERP « Module médical »Encadré par : Entreprise :  M. Mohamed AIT BABRAM, Encadrant à FSTG  M. Abderrahmane ELKAFIL, Encadrant à l’Entreprise Faculté des Sciences et Techniques B.P 549, Av.Abdelkarim Elkhattabi, Guéliz Marrakech Tél: (+212) 524 43 34 04 Fax: (+212) 524 43 31 70
  • 2. Rapport de stage PFE Dédicaces A mes très chers parents Je vous dois ce que je suis aujourd’hui grâce à votre amour, à votre patience et vos innombrables sacrifices.Que ce modeste travail, soit pour vous une petite compensation et reconnaissance envers ce que vous avez fait d’incroyable pour moi.Que dieu, le tout puissant, vous préserve et vous procure santé et longue vie afin que je puisse à mon tour vous combler. A mes très chers sœurs et frères Aucune dédicace ne serait exprimer assez profondément ce que je ressens envers vous. Je vous dirais tout simplement, un grand merci, je vous aime. A mes très chers amis En témoignage de l’amitié sincère qui nous a liées et des bons moments passés ensemble. Je vous dédie ce travail en vous souhaitant un avenir radieux et plein de bonnes promesses. 2
  • 3. Rapport de stage PFE Remerciements Je tiens à remercier toute personne qui a aidé à acheminer à bon port le présentProjet de Fin d’Études.Et bien que ça ne soit l’évidence qui le dicte, je tiens à rendre grâce à mes chersparents, mess sœurs et frères, à toute la famille qui n’a ménagé aucun effort pourm’épauler, me soutenir, m’encourager et m’aider à venir à terme de cet humble travail. Qu’il me soit permis d’exprimer mes sincères remerciements à M. AbderrahmaneELKAFIL le Directeur associé de la société SYSTEMUM pour m’avoir accueilliafin d’ effectuer mon stage de fin d’étude. Je tiens à remercier M. Mohamed AIT BABRAM, mon tuteur de stage qui m’aorienté tout au long de ce projet. J’adresse avec tout le respect et l’estime que cela se doit de requérir, mesremerciements au personnel de l’organisme d’accueil , M .rachid IBIZI et M.AbdelhadiRACHAD qui m’ont été d’un grand apport pratique quant à l’élaboration de monProjet de Fin d’Études. Que messieurs les membres de jury trouvent ici l’expression de nos reconnaissancespour avoir accepté de juger ce présent travail. Veuillez trouver ici le témoignage de monrespect le plus profond. Enfin, je remercie chaleureusement mon responsable de formation M.saidRAKRAK, ainsi que tout le corps professoral et administratif de la faculté des scienceset techniques de marrakech .Merci à tous ceux qui ont contribué de prés ou de loin à la réalisation de ce travail,pour leurs conseils, leurs encouragements et leurs soutiens 3
  • 4. Rapport de stage PFE Liste des figuresFigure 1 : Principales activités de SYSTEMUM.............................................................................. 10Figure 2 : Axes de changements imposés au système informatique.................................................. 14Figure 3 : Processus en Y de la démarche 2TUP.............................................................................. 15Figure 4 : Diagramme de Gantt ....................................................................................................... 16Figure 5: Découpage du Système d’Information hospitalier (SIH) .................................................. 18Figure 6 : Architecture technique des ERP [Fleur-Anne Blain] ........................................................ 23Figure 7: Les modules de base d’un ERP [Fleur-Anne-Blain] ......................................................... 24Figure 8 : Diagramme de cas d’utilisation gestion patient ............................................................... 37Figure 9 : Diagramme de cas d’utilisation: gestion des chambres ................................................... 39Figure 10 : Diagramme de cas d’utilisation gestion Rendez-vous .................................................... 40Figure 11 : Diagramme de cas d’utilisation: gestion des examens médicaux .................................... 42Figure 12 : Diagramme de cas d’utilisation: facturation................................................................... 45Figure 13 : Diagramme de cas d’utilisation: gestion utilisateurs ...................................................... 47Figure 14: graphe comparatif des caractéristiques générales ............................................................ 50Figure 15: graphe comparatif des ERP selon les domaines fonctionnels .......................................... 51Figure 16 : Adéquation par rapport au secteur et la taille de l’entreprise .......................................... 53Figure 17 : Aptitudes par fonctionnalités ......................................................................................... 54Figure 18 : Architecture modulaire d’open ERP .............................................................................. 55Figure 19: Architecture Client-Serveur d’open ERP ........................................................................ 56Figure 20 : Structure d’un module OpenERP................................................................................... 57Figure 21: Diagramme de séquence : Authentification.................................................................... 57Figure 22 : Diagramme de séquence Création nouveau dossier patient ............................................ 58Figure 23: Diagramme de séquence Création de prescription de médicament .................................. 59Figure 24 : Diagramme de séquence : gestion hospitalisation .......................................................... 61Figure 25 : Diagramme de séquence : gestion RDV......................................................................... 61Figure 26 : Diagramme de séquence : gestion examen ..................................................................... 63Figure 27: Diagramme de séquence : gestion chirurgie ................................................................... 64Figure 28 : Diagramme d’état de transition : gestion patient ............................................................ 64Figure 29: Diagramme d’état de transition : gestion personnel........................................................ 65Figure 30 : Diagramme d’activité : suivi de patient ......................................................................... 66Figure 31 : Diagramme de classe globale ........................................................................................ 67 4
  • 5. Rapport de stage PFESommaireDédicaces…………………………………………………………………………………………2Remerciements…………………………………………………………………………………..3Liste des figures………………………………………………………………………………….41. Contexte du stage…………………………………………………………………………….9 1.1. Présentation de l’organisme d’accueil ................................................................................9 1.2 Présentation du projet ......................................................................................................... 11 1.2.1 Problématiques.............................................................................................................. 11 1 .2.2 Objectifs ........................................................................................................................ 112.Conduite du projet: ..................................................................................................................... 12 2.1 Démarche adoptée : .............................................................................................................. 12 2.1.1Le processus 2TUP : ............................................................................................. 13 2.1.2UML (Unified Modeling Language) : ............................................................... 15 2.2 Planning du projet : ............................................................................................................ 153. Synthèse bibliographique………………………………………………………………..16 3.1Introduction ........................................................................................................................... 16 3.2Généralités : ........................................................................................................................... 16 3.2.1 Définition d’un hôpital :..................................................................................... 16 3.2.2Définition d’un système d’information hospitalier SIH: ................................ 17 3.2.3 Objectifs du système d’information hospitalier(SIH) ................................... 17 3.3Les composantes d’un SIH ................................................................................................... 17 3.4Le Système d’Information de Gestion de l’Unité de Soins (SIGUS) .............................. 18 3.5 Architecture des SIH ............................................................................................................ 204. Présentation générale des ERP :…………………………………………………………..21 4.1. Définition : ........................................................................................................................... 21 4.2 Intérêts des ERP .................................................................................................................... 22 4.3 Architecture d’un ERP.......................................................................................................... 22 4.3.1 Architecture technique d’un ERP .................................................................. 22 4.3.2 Architecture fonctionnelle d’un ERP........................................................... 235. Capture des besoins fonctionnels………………………………………………………..25 5.1 Introduction.......................................................................................................................... 25 5.2 Etude comparative des logiciels pour la gestion médicale .............................................. 25 5.3 Elaboration de Cahier des charges fonctionnel ................................................................ 29 5.3 Analyse de système .............................................................................................................. 35 5.3.1 Identification des acteurs ............................................................................. 35 5
  • 6. Rapport de stage PFE 5.3.2 Identification des cas d’utilisation .............................................................. 35 5.3.3 Description des cas d’utilisation ................................................................... 366. Capture des besoins techniques………………………………………………………….48 6.1Benchmarking des ERP Open Source: ................................................................................ 48 6.2Solution choisie pour l’implémentation de projet : ......................................................... 52 6.3Présentation de l’OpenERP .................................................................................................. 52 6.3.1Profil général ....................................................................................................... 52 6.3.2 Avantages ............................................................................................................ 55 6.3.3 Architecture modulaire d’OpenERP................................................................ 55 6.3.4Architecture technique d’ OpenERP ................................................................ 567. Analyse et Conception ............................................................................................................... 57 7.1Développement du modèle dynamique ............................................................................. 57 7.1.1 Formalisation des scenarios ..................................................................................... 57 7.1.2 Diagramme d’état ...................................................................................................... 64 7.1.3 Diagramme d’activité............................................................................................... 66 7.2Développement du modèle statique ................................................................................... 67 7.2.1Diagramme de classe ................................................................................................. 678. Outils de réalisation et mise en œuvre ....................................................................................... 68 8.1 Choix des outils de développement et de modélisation ................................................ 68 8.2 Choix du SGBD postgresql ................................................................................................ 69 8.3 Linux ..................................................................................................................................... 69 8.4 Choix du langage de programmation ..................................................................... 70 8.4.1 Langage Python ......................................................................................................... 70 8.4.2 Langage XML ............................................................................................................. 719.Présentation du prototype réalisé ................................................................................................. 72 9.1 Présentation et description :............................................................................................... 72 9.2 Process du module : ............................................................................................................. 72 9.3 Configuration et Paramétrage du module medical .......................................................... 74Conclusion………………………………………………………………………………………82Références……………………………………………………………………………………….83ANNEXE A : L’Open Source………………………………………………………………….84ANNEXE B : Exemples de rapports générés par OpenERP………………………………87ANNEXE C : Exemples d’arabisation d’interface……………………………………..........90 6
  • 7. Rapport de stage PFE Introduction générale Linformatique ne cesse denvahir les différents domaines des activités humaines.Cela sexplique par son apport incontestable pour ceux qui lutilisent. En effet, cet outil permet entreautre lautomatisation des traitements, léchange dinformation soit en temps réel ou soit en différé, laconservation des données, lexécution rapide des tâches, etc. Ayant constaté quils peuvent bénéficierde ces avantages, les centres hospitaliers ont opté de ne pas se mettre en marge de ce processusgénéral dinformatisation. Cest ainsi que les systèmes dinformation hospitaliers ont commencé àvoir le jour. L’élaboration d’un système d’information nécessite de bien connaître les acteurs des processus etleurs besoins afin de leur fournir un outil qui y soit adapté.Lorsque les spécifications du futur outil ont été bien définies à la fois par les membres décisionnels etpar les utilisateurs concernés il faut alors choisir entre deux options :  Un logiciel déjà existant : Achetez un logiciel commercialisé répondant aux besoins. Pour cela il faut partir de spécifications et comparer les logiciels correspondant à ses spécifications. Cette comparaison doit être menée en étant attentif à ne pas être influencé par les publicités commerciales. Il est inutile de prendre un outil très perfectionné si les besoins restent plutôt simples.  Un produit sur mesure : vous engagez une équipe d’informaticiens qui réalisera un logiciel unique adapté au besoin du client.Aujourd’hui les logiciels présents sur le marché sont paramétrables afin de correspondre le mieuxaux attentes initiales. Il est donc assez rare de devoir faire appel à un organisme de conceptionpersonnalisée. L’idée c’est qu’il faut être capable de se comprendre, de travailler efficacement entrecommerciaux, techniciens, comptables et logisticiens d’une même entreprise pour optimiser lefonctionnement global. Pour cela il faut un langage commun, des référentiels, des pratiques et desmodes de communications partagés. Les ERP (Enterprise Ressource Planning) ou encore en Françaisles progiciels de gestion intégrés, constituent l’outil idéal pour une telle organisation del’entreprise. 7
  • 8. Rapport de stage PFEPourtant traditionnellement les ERP étaient réservées aux grandes entreprises et à une élited’éditeurs. Dès lors, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) n’avaient pas un accès ou alors secontentaient de plus modestes logiciels de comptabilité et de gestion commerciale.Pour rendre accessible les ERP aux PME, il a fallu dabord réduire les coûts. Le logiciel libre aalors permis de supprimer un intermédiaire (le distributeur), de diminuer les coûts dedéveloppement grâce à la réutilisation de logiciels libres, et de réduire considérablement les coûtscommerciaux et marketing par la libre publication du logiciel. Ce qui caractérise les ERP c’est qu’ils sont dotés de modules génériques etparamétrables, avec un périmètre fonctionnel qui peut varier. Des modules tels que la comptabilité,la gestion des ventes, des stocks, des projets, des ressources humaines…etc. C’est dans ce cadre qu’intervient le travail que j’ai effectué durant 4 mois au sein de lasociété SYSTEMUM intitulé "Mise en place d’un système d’information intégré dans OpenERP "dans un contexte englobant le dossier médical informatisé, système d’information hospitalier, et quimettra à la disposition de SYSTEMUM et de ces clients un module fiable bien documentée etparamétrable et totalement intégré dans OpenERP.Pour mener à bien notre étude, nous avons organisé notre rapport selon l’architecture suivante :  Présentation de la société SYSTEMUM et ces principaux secteurs d’activité.  Présentation générale des systèmes d’information dans les établissements de santé à savoir : le Système d’Information Hospitalier, Le Système d’Information de Santé, le système d’Information de Gestion de l’Unité de Soins. Il présente aussi les concepts du dossier médical informatisé, les objectifs et les contraintes liées à l’informatisation de ce dernier.  Méthode et conduite du projet : nous avons adoptée la démarche 2TUP dans la conception des systèmes d’information qui nous accompagnera tout au long du projet  Captures des besoins fonctionnels : focalisation sur le métier des utilisateurs.et obtenir une idée de ce que va réaliser le système en terme de métier.  Captures des besoins techniques : recenser toutes les contraintes sur les choix de dimensionnant et la conception du système. elle fait le point sur l’architecture des ERP et notamment OpenERP qui est nécessaire pour la mise en place de notre module.  Analyse et conception : Il présente le nouveau système selon les deux axes : statique et dynamique.  Outils de réalisation et mise en œuvre. Il présente une illustration du prototype réalisé ainsi que les outils adaptés pour la réalisation du projet. 8
  • 9. Rapport de stage PFE 1. Contexte du stage 1.1. Présentation de l’organisme d’accueil SYSTEMUM est une Société de Services en Logiciels Libres (SSLL) qui accompagne lesentreprises et institutions dans le choix de solutions open source ainsi que dans lintégration, ledéveloppement, ladaptation aux besoins spécifiques, la maintenance et le support. Afin de bénéficierdes meilleures solutions libres dans la gestion des systèmes dinformation. SYSTEMUM a développé une expertise sur OPENERP depuis 2006 (premier partenaireofficiel OPENERP au MAROC en 2007) et a contribué à faire connaître cet ERP open source auMAROC à travers plusieurs déploiements réussis dans les PME marocaine et des conférences dansles universités et adapte celui-ci à la législation marocaine et aux besoins spécifiques des entreprises.  Prestations et services SYSTEMUM offre une large palette de prestations et de services basés sur descomposants libres adaptés aux systèmes et aux réseaux des clients. La principale tâche decette société est d’offrir des solutions sur mesure, en matière de formation et d’assistance,concernant les problématiques relevant des systèmes d’informations, moyennant des outilslibres. La gamme de services de SYSTEMUM est articulée autour de quatre axes majeurs quipermettent daccompagner les clients durant toutes les phases dun projet afin den assurer sa réussite.  Support En plus des offres de formations. La société propose aux équipes dédiées au développement, des prestations de support d’aide à la maintenance, afin de réduire le temps de résolution des interrogations ou des difficultés que les entreprises pourraient rencontrer lors de la mise en œuvre de certains logiciels.  Conseil SYSTEMUM possède une équipe formée de consultants techniques et fonctionnels qui assure soit dans le cadre de projets, soit en amont, des missions de conseil dans les domaines suivants: gestion de contenu, travail collaboratif, dématérialisation des procédures, migration vers le libre, architecture et dimensionnement dapplications basées sur open ERP…etc.  Développement Il constitue le cœur métier de SYSTEMUM et comprend le développement sur la base de logiciels libres, de portails collaboratifs internet ou intranet, avec des composantes de publication web, de travail collaboratif, de gestion électronique de documents et de workflow. 9
  • 10. Rapport de stage PFE  Formation L’offre des formations, techniques et fonctionnelles, permet daccompagner les organisations qui disposent d’équipes opérationnelles capables de mener à bien des projets. Ces formations peuvent être établies sous forme de transferts de compétences, en phases avals des projets.  Secteurs d’activités : De part les multiples projets que SYSTEMUM a mené, elle a acquis un savoir fairesusceptible de lui permettre l’implantation de logiciels libres dans les différents secteurs :  Enterprise Ressource Planning (ERP) En français Progiciels de Gestion Intégré (PGI). SYSTEMUM est le partenaire officiel de l’ERP open source Open ERP au Maghreb depuis 2006. Elle adapte celui-ci à la législation marocaine et aux besoins spécifiques des entreprises.  Customer Relationship Management (CRM) SYSTEMUM propose l’offre SUGARCRM qui permet la gestion de la relation client.  Intranet des entreprises et gestion des contenus Création d’identités visuelles et sites internet institutionnels et e-Commerce. La solution proposée est VERTUMART qui une solution libre de e-commerce (commerce électronique) qui sappuie sur le gestionnaire contenu Joomla.  Gestion électronique des documents Il s’agit d’un système informatisé dacquisition, classement, stockage, archivage des documents. La solution proposée est ALFRESCO. Figure 1 : Principales activités de SYSTEMUM 10
  • 11. Rapport de stage PFE1.2 Présentation du projet 1.2.1 ProblématiquesLes établissements médicaux sont des organismes un peu complexes associant plusieurs typesd’unités et gère plusieurs services et des activités hospitalières.Vu le nombre important de dossiers médicaux archivés ainsi que leur nature (dossier papier),l’établissement rencontre plusieurs difficultés dans la gestion de ces dossiers, à savoir :  Problème de rédaction : Les zones de rédaction sont mal estimées (petites ou mal disposées), ce qui handicape l’inscription des différentes informations administratives ou médicales.  Problème d’archivage : La salle d’archivage est assez limitée pour contenir un tel nombre de dossiers. Ainsi, le mauvais archivage de ces derniers accentue le temps de recherche d’un dossier médical et cause parfois des pertes ou des duplications des dossiers médicaux.  Problème d’exploitation : La nature papier des dossiers médicaux (lisibilité difficile, recherche séquentielle…) ainsi que leur nombre important rendent toute exploitation de l’information difficile (établissement de la synthèse d’un dossier médical, édition des statistiques, les études épidémiologiques, le suivi des protocoles de vaccination).  Problème de communication : Etant donné que le dossier médical est partagé entre plusieurs acteurs (médecins, infirmiers), la communication des informations entre ces derniers est parfois très difficile (lenteur).  Problème de redondance : Une partie des informations inscrites dans les dossiers médicaux est dupliquée dans différents registres d’activité quotidienne. Cette redondance sert à faciliter l’activité administrative ou l’activité du contrôle Cependant, cette redondance augmente le taux d’erreur ainsi que la ainsi que la perte de temps considérable dans la tenue de ces registres. 1 .2.2 ObjectifsNotre projet a pour objectif d’améliorer le fonctionnement de tous établissements de type médical etfaciliter l’admission, le suivi et la sortie des patients, En intégrant les données médicales etadministratives afin dy remédier à tous ces problèmes, on peut assigner à notre étude les objectifssuivants :  Rapidité dans létablissement des différents documents.  Facilité de la recherche et laccès aux informations.  Stockage des informations sur des supports informatiques ce qui assurera leur sécurité.  Gain de temps.  Automatiser les taches qui se traitent manuellement.  Proposer une bonne codification. 11
  • 12. Rapport de stage PFE2. Conduite du projet: 2.1 Démarche adoptée : Le développement d’un système d’information requiert une démarche. Cette démarche estorganisée en un ensemble d’étapes à suivre. Chaque étape a ses propres particularités et produit unrésultat significatif pour l’étape suivante. Pour chaque étape du processus de développement, il existeun ou plusieurs modèles qui décrivent la cible de l’étape en cours.La modélisation est un outil majeur de communication entre les différents intervenants au sein duprojet, depuis les utilisateurs jusqu’aux développeurs. Son but est de faciliter la compréhension,l’étude et la maîtrise du système à étudier.La modélisation permet aussi de faciliter la traçabilité du système, à savoir de partir d’un de seséléments et de suivre ses interactions et ses liens avec d’autres parties du modèle.Après la définition du contexte et de la problématique de notre étude ainsi que les objectifs assignés,nous expliquerons dans cette partie la démarche adoptée pour la résolution des problèmes évoquésafin d’atteindre les objectifs suscités.Afin de mener à bien notre projet et structurer notre étude, nous avons adoptée une démarche spécialiséedans la conception des systèmes d’information qui nous accompagnera tout au long du projet. Celle-ci estbasée sur le langage UML et est connue sous le nom : processus 2TUP « 2 Track Unified Process »Nous avons opté pour l’approche objet pour les avantages suivants :  La stabilité de la modélisation par rapport aux entités du monde réel,  la construction itérative facilitée par le couplage faible entre composants,  la possibilité de réutiliser des éléments d’un développement à un autre,  la simplicité du modèle qui fait appel à seulement cinq concepts fondateurs (les objets,  les messages, les classes, la généralisation et le polymorphisme) pour exprimer de manière uniforme l’analyse, la conception et la réalisation d’une application informatique.Nous avons choisi UML pour ses points forts:  UML est un langage formel et normalisé : Il permet un gain de précision, de stabilité et encourage lutilisation doutils.  UML est un support de communication performant : Il cadre lanalyse et facilite la compréhension de représentations abstraites complexes. De plus, son caractère polyvalent et sa souplesse en font un langage universel.Pour justifier notre choix qui s’est porté sur une méthodologie UP, nous présentons une petitecomparaison des méthodologies UP et la méthode Merise: 12
  • 13. Rapport de stage PFE UP MERISE  Cycle de vie itératif et incrémental  Séquentiel  Méthode générique Tableau 1 : Comparaison entre les méthodologies UP et Merise Dans une démarche traditionnelle, le processus de développement était caractérisé par :  Un processus de type séquentiel : développement organisé en phases qui regroupent des étapes,  Les niveaux de découpage coïncident : la fin d’une phase correspond à la conclusion de ses étapes, qui elles mêmes se terminent avec l’accomplissement des tâches qui les composent. Dans une approche objet tout change :  Le processus est de type itératif ;  Les découpages ne coïncident pas : les activités (tâches, phases, étapes, etc…) se déroulent dans plusieurs dimensions.La maîtrise des processus de développement implique une organisation et un suivi des activités : c’est ce àquoi s’attachent les différentes méthodes qui s’appuient sur l’utilisation du langage UML pour modéliserun système d’information.Bien que chaque processus UP présente des inconvénients, tous conviendraient au développement de notresystème par leurs communs avantages, à savoir :  Faciliter la compréhension graduelle du problème,  Permettre l’identification et la prise en charge précoce des risques de tous types.  Suivre un rythme accéléré en travaillant efficacement vers les objectifs clairs et à court terme.  Centrer le processus sur les besoins des utilisateurs, facteur clé de succès du projet.  Aboutir à un système dont l’architecture favorise son évolutivité et la réutilisation de ses composants. Cependant, notre choix s’est porté sur le processus 2TUP car il apporte une réponse aux contraintes de changements continuels imposés aux systèmes d’information. En ce sens, il renforce le contrôle sur les capacités d’évolution et de correction de tels systèmes. 2.1.1 Le processus 2TUP : 2TUP est un processus UP (processus unifie). Le processus 2TUP apporte une réponse aux contraintes dechangement continuel imposées aux systèmes d’information de l’entreprise. En ce sens, il renforce le contrôle surles capacités d’évolution et de correction de tels systèmes. « 2 Track » signifie littéralement que le processus suitdeux chemins. Il s’agit des chemins « fonctionnels » et « d’architecture technique », qui correspondent aux deuxaxes des changements imposées au système informatique. 13
  • 14. Rapport de stage PFE Contraintes Système Contraintes d’information Fonctionnelles Techniques d’entreprise Figure 2 : Axes de changements imposés au système informatiqueLe processus 2TUP apporte une réponse aux contraintes de changement continuel imposées aux systèmesd’information de l’entreprise. Ce processus suit deux chemins.  Architecture fonctionnelle  Architecture technique L’axe fonctionnel comporte :  Capture des besoins fonctionnels, qui produit un modèle des besoins focalisé sur le métier des utilisateurs. Elle qualifie au plus tôt le risque de produire un système inadapté aux utilisateurs.  Analyse, qui consiste à étudier précisément la spécification fonctionnelle de manière à obtenir une idée de ce que va réaliser le système en terme de métier. L’axe technique, quant à lui, comporte :  Capture des besoins techniques, qui recense toutes les contraintes et les choix dimensionnant la conception du système.  Conception générique, qui définit ensuite les composants nécessaires à la conception de l’architecture technique. Elle a pour objectif d’uniformiser et de réutiliser les mêmes mécanismes pour tout un système. L’architecture technique construit le squelette du système informatique et écarte la plupart des risques du niveau technique.  Conception préliminaire, qui représente une étape délicate, car elle intègre le modèle d’analyse fonctionnelle dans l’architecture technique de manière à tracer la cartographie des composants du système à développer.  Conception détaillée, qui étudie ensuite comment réaliser chaque composant.  Codage, qui produit ses composants et teste au fur et à mesure les unités de code réalisées.  Recette, qui consiste enfin à valider les fonctionnalités du système développé. La figure suivante illustre les différentes étapes de cette démarche: 14
  • 15. Rapport de stage PFE Figure 3: Processus en Y de la démarche 2TUP 2.1.2 UML (Unified Modeling Language) :Définition : UML se définit comme un langage de modélisation graphique et textuel destine comprendre etdécrire des besoins, spécifier et documenter des systèmes, esquisser des architectures logicielles,concevoir des solutions et communiquer des points de vue.UML unifie est a la fois les notations et les concepts orientes objet. Il ne s’agit pas d’une simplenotation, mais les concepts transmis par un diagramme ont une sémantique précise et sont porteurs desens au même titre que les mots d’un langage. UML a une dimension symbolique et ouvre une nouvellevoie d’échange de visions systémiques précisesCe langage est certes issu du développement logiciel mais pourrait être applique à toute science fondéesur la description d’un système. Dans l’immédiat, UML intéresse fortement les spécialistes del’ingénierie système. 2.2 Planning du projet : La conduite d’un tel projet est relativement complexe si on ne suit pas une démarche et une méthodologie et un planning bien défini à l’avance. Ainsi, le projet a été décomposé en plusieurs phases, à la fin de chaque phase des livrables sont réalisées pour indiquer l’état d’avancement du projet. Ci-dessous le diagramme de GANTT qui illustre le planning effectif du projet : 15
  • 16. Rapport de stage PFE Figure 4 : Diagramme de Gantt3. Synthèse bibliographique 3.1 Introduction Le système d’information coordonne grâce à l’information les activités de l’organisation, et luipermet ainsi d’atteindre ses objectifs. Il est le véhicule de communication de l’organisation. Ilreprésente l’ensemble des ressources (humaines, matérielles et logicielles) organisées pour collecter,stocker, traiter et communiquer les informations au sein de l’organisation. L’hôpital est une organisation un peu complexe associant plusieurs types d’unités (unités desoins, unités médico-techniques,….) avec des fonctions distinctes et une certaine autonomie.Cependant, il ne peut fonctionner correctement que s’il existe une communication et une coopérationentre ses unités afin de traiter au mieux les patients. C’est au système d’information hospitalierd’assurer cette tâche de coordination entre les différentes unités de l’hôpital. 3.2 Généralités : 3.2.1Définition d’un hôpital : Un hôpital est un établissement de santé dont la mission essentielle de soigner et si possible deguérir les malades. Pour accomplir ses missions, l’hôpital dispose d’un certain nombre de ressourceshumaines, matérielles et logicielles. L’Hôpital est en effet une fédération de sous-systèmesfonctionnellement distincts mais non disjoints. Ces sous systèmes peuvent se présenter ainsi :  Le sous-système médical : Concerne l’activité mise en place par l’équipe soignante pour répondre aux besoins des patients.  Le sous-système logistique : Comprend l’ensemble des flux résultant des activités médicales : prescriptions, résultats, transferts, archivage... 16
  • 17. Rapport de stage PFE  Le sous-système étude et recherche : Travaille sur des regroupements de dossiers afin d’apprécier et d’améliorer la qualité des soins dispensés. Outre, il alimente les sous-systèmes planification et administration  Le sous-système administration : C’est le sous-système de l’hôpital qui s’intéresse à la facturation, à la gestion du personnel, à la gestion des stocks et à la comptabilité d’une manière générale.  Le sous-système planification : Il s’appuie sur les activités ou les études de morbidité hospitalière pour engager des décisions d’investissements structurels, matériels et humains. C’est le sous-système qui est en interaction avec l’extérieur (autorités et autres établissements de santé). 3.2.2Définition d’un système d’information hospitalier SIH: Le système d’information hospitalier (SIH) est un ensemble d’éléments en interaction ayantpour objectif de produire, traiter et fournir des informations nécessaires à l’activité hospitalière.C’est un système d’information appliqué aux métiers de la santé, et plus particulièrement auxétablissements de santé. Il est constitué de l’ensemble des informations et traitements nécessaires àl’accomplissement des missions de l’établissement. Le SIH est l’une des composantes du Systèmed’Information de Santé (SIS).Les principaux établissements de santé pouvant mettre en place un SIH sont :  Les hôpitaux.  Les cliniques.  Les centres d’analyses.  Les centres de soins.  Les cabinets médicaux. 3.2.3 Objectifs du système d’information hospitalier(SIH)Les deux objectifs principaux d’un SIH sont :  L’amélioration de la qualité des soins : Amélioration de la communication, réduction des délais, aide à la prise de décision.  La maîtrise des coûts : Réduction des durées de séjours, réduction des tâches administratives, diminution du personnel.La réussite du SIH dépend essentiellement de trois facteurs importants :  Une analyse approfondie du système d’information de l’hôpital.  Une stratégie logicielle et matérielle adaptée.  Estimation juste des ressources nécessaires. 3.3 Les composantes d’un SIHLe système d’information hospitalier est divisé en 3 sous-systèmes :  Le sous-système médico-administratif : Ce sous-système assure trois fonctions principales, qui sont à savoir :  La gestion des patients : admission des malades pour hospitalisation, gestion de leurs mouvements au sein de l’hôpital (lits, mutations entre services), la sortie administrative des patients, les frais de séjour. 17
  • 18. Rapport de stage PFE  La gestion financière et comptable : comptabilité des fournisseurs, comptabilité des clients (dans le cas de l’hôpital les frais de séjour), gestion des immobilisations.  La gestion du patrimoine : gestion des approvisionnements et des stocks magasin, gestion des stocks de médicaments, gestion du stock des dispositifs médicaux et des ligatures.  Le sous-système médical : Le sous système médical est considéré comme le coeur du SIH autour duquel s’organisent les deux autres sous systèmes. Il est composé de l’ensemble des unités de soins dans lesquelles se déroule la plus grande partie de l’activité médicale de l’hôpital (prescriptions, comptes rendus, soins infirmiers, visites médicales,…).  Le sous-système médico-technique : Le sous-système médico-technique comprend au sens large tous les plateaux d’examens (laboratoires d’analyse, centres d’imagerie médicale, centres d’explorations fonctionnelles...). Sous-système médical  Actes médicaux  Pathologie  Morbidité  Épidémiologie Sous-système Médico Sous-système Médico- Administratif Technique Gestion des patients  Pharmacie Gestion financière et  Laboratoire comptable  Imagerie médicale Gestion du patrimoine Figure 5 Découpage du Système d’Information hospitalier (SIH) 3.4 Le Système d’Information de Gestion de l’Unité de Soins (SIGUS) 3.4.1 Définition de l’unité de soins Lunité de soins est le lieu où est élaborée une stratégie pour soigner les malades, mise en œuvre par une équipe soignante, sous une responsabilité définie, en consommant des moyens internes et externes et susceptible de fournir des prestations à dautres unités. Cette définition montre bien que lunité de soins est une structure complexe. 3.4.2 Les principaux acteurs dans l’unité de soins On peut distinguer quatre catégories principales d’acteurs dans l’unité de soins:  Le patient : C’est autour duquel est centrée toute l’activité des autres acteurs. 18
  • 19. Rapport de stage PFE  Le personnel médical : Il est constitué de l’ensemble des médecins qui ont un double rôle à savoir :  Lélaboration des stratégies diagnostiques et thérapeutiques.  Le suivi des patients.  La recherche et l’enseignement.  Le personnel paramédical : Il est constitué essentiellement des infirmiers. Ils ont un rôle délégué par le médecin pour réaliser la prescription et les soins médicaux.  Le personnel administratif : Il est essentiellement représenté par les secrétaires médicales et aussi des médecins qui ont des missions plutôt administratives que médicales. Ils assurent la gestion de ressources, la communication interne et externe, l’évaluation de l’activité médicale etc. 3.4.3 Les pôles d’intérêt de l’informatisation des unités de soins:Les différentes études menées ces dernières années ont montré l’existence de trois pôles d’intérêtpour l’informatisation de l’unité de soins :  Le dossier médical.  La communication avec les services médico-techniques.  La planification des soins.  Le dossier médical :Toute lactivité de lunité de soins est organisée autour du patient. Le dossier médical constituevéritablement le point central du SIGU. Ce dossier napparaît à un acteur de lunité de soins que souslangle des besoins de sa tâche au sein de lorganisation. Chaque acteur ne sera donc concerné que parcertaines informations du dossier patient. Ces informations constitueront pour lui une représentationpertinente de la réalité.  La communication avec les services médico-techniques : Les services médico-techniques représentent, par la nature et le volume de leurs échanges avecles unités de soins, le type de partenaire le plus important de celles-ci. La communication avec lesservices médico-techniques a été identifiée comme le second pôle de linformatisationdes unités de soins. Donc la prise en compte des standards et normes de communication seraprivilégiée dans cette partie.  La planification des soins La planification des soins constitue le troisième pôle de linformatisation des unités de soins.Elle se situe à mi-chemin entre les deux premiers pôles car elle doit être comprise commelarticulation entre deux préoccupations complémentaires :  La prévision des actions médicales qui prend en compte les éléments du dossier du patient, tels que: la prescription médicale, la prescription des actes infirmiers.  L’exécution des actions de soins qui met en jeu la communication avec les services médico- techniques. 19
  • 20. Rapport de stage PFE 3.4.4 Le dossier médical dans l’unité de soins :  Définition d’un dossier médical : Le dossier médical dune personne est un ensemble de documents qui retracent lhistoire dunemaladie ou de lensemble des épisodes ayant affecté la santé de cette personne. Ces documents(lettres, comptes-rendus, résultats de laboratoire, film radiologique, ...) sont regroupés dans undossier, une chemise, un classeur détenu par le médecin et/ou le service hospitalier ou la clinique.  Définition d’un dossier médical informatisé : Le dossier médical informatisé est la mise en mémoire des données et des documentsnécessaires à la prise en charge du patient. Ces données sont de natures diverses : images, sons,textes, données structurées et multi-sources : unités de soins, unités médicotechniques,….  Objectifs de l’informatisation du dossier médical:L’informatisation du dossier médical permet d’atteindre les objectifs suivants :  Améliorer le stockage, la disponibilité et la communication des informations.  Améliorer la lisibilité des informations.  Permettre une saisie unique et un partage de l’information.  Mettre en évidence l’évolutivité des informations.  Rendre comparable les informations d’un patient à un autre.  Intégrer les données d’origines diverses ou de natures hétérogènes (signaux, image).  Faciliter l’emploi de système d’aide à la décision.  Aide au regroupement des données.  Faciliter la formation du personnel médical et paramédical.  Améliorer la protection et la confidentialité des données.3.5 Architecture des SIH 3.5.1 Les SIH centralisés : Le SIH est un système centralisé en étoile mis en place dans les années 70. Cette architecturecomprend un ordinateur principal et des périphériques reliés en étoile. Le principe de cettearchitecture est que l’information est saisie une fois (principe de non redondance), stockée en unpoint unique de la base de données mais accessible de n’importe quel point du réseau (principe departage). C’est cette approche qui est le plus souvent commercialisé dans les systèmes dits « clé enmain ». Cette approche a trouvé sa réussite dans les hôpitaux de petite taille (300-400 lits) et àvocation de recherche peu développé. Avantages Inconvénients  Système intégré centré sur le patient.  Coûts de maintenance élevée  Mise en service et maintenance facile  Évolution non progressive.  des modules applicatifs  Prise en compte partielle des besoins  Contrôle facile du système  des utilisateurs  Système clé en main  Standardisation élevée 20
  • 21. Rapport de stage PFE 3.5.2 Les SIH départementaux : Consiste en l’achat des différentes structures de l’hôpital d’applications spécialisées. Les unitésmédico-techniques ont été les premières à être informatisées après les services administratifs.L’informatisation des unités de soins est beaucoup plus complexe car la demande médicale varied’un service à un autre et même à l’intérieur d’un service.Cette approche est utilisée dans plusieurs institutions hospitalières à composante universitaire trèsforte. Avantages Inconvénients Meilleurs adaptation des produits à la Redondance de linformation demande des utilisateurs. Difficulté de maintenir lintégrité et la Dissociation du matériel et du logiciel cohérence de linformation Investissement progressif Coût élevé de lintégration en labsence de Applications multi-hospitalières standards de communication 3.7.1. Les SIH distribués : L’idée de cette approche est de combiner les avantages des deux premières architectures. Lesapplications sont réparties sur plusieurs processeurs de traitement suivant une architecture client/serveur (serveur d’identité, serveur de messagerie, serveur de résultats, serveur de données cliniques). La complexité de cette approche c’est qu’elle nécessite plusieurs niveaux d’intégration : architecturematérielle, logiciels adaptés, réseaux. Elle nécessite aussi une communication entre les applicationsen utilisant des normes. Internet peut être considéré comme un système distribué qui a fait sonapparition dans le domaine hospitalier sous forme d’un intranet.4. Présentation générale des ERP : Les ERP sont des logiciels qui permettent la gestion de tout le métier d’uneentreprise. Ils assurent une vision transversale du système d’information. 4.1. Définition : Il existe deux possibilités pour définir un ERP. Soit on considère son utilisation et on parlealors de définition fonctionnelle, soit on considère son élaboration et on parle alors de définitionarchitecturale. La définition fonctionnelle consiste à inventorier les fonctions proposées par leprogiciel. On considère généralement que dans un ERP, au moins trois des fonctions suivantes sontréunies : Ventes, Achats, Production, Logistique, Comptabilité, Ressources Humaines, Qualité. Acela, il faut ajouter des applications périphériques telles que le SAV (service après-vente), la SFAO(suivi de fabrication assisté par ordinateur), mais aussi des besoins de plus en plus croissants en termede gestion documentaire, de partage des connaissances et de traçabilité. La définition architecturale considère l’ERP comme la colonne vertébrale des applicationsinformatiques de l’entreprise. Le cœur d’un ERP fournisseur, définition et découpage del’organisation (site de production, point de vente …). C’est à partir de ce référentiel et de bases dedonnées communes que fonctionnent toutes les applications de l’ERP. Cette définition met en avantles changements organisationnels induits par la mise en place d’un ERP (définition des articles,organisation de la gestion des référentiels clients…). 21
  • 22. Rapport de stage PFE 4.2 Intérêts des ERP Les différentes études, enquêtes et ouvrages qui ont été réalisés aux USA et en France sur lamise en œuvre des ERP ont permis de mettre en avant les axes les plus fréquents d’amélioration citéspar les entreprises pour justifier de leur investissement dans un ERP. Ce sont : Au niveau de l’ensemble des fonctions de l’entreprise un pilotage par des indicateurs et unemeilleure connaissance des structures de coûts. Au niveau des ventes, un accroissement du nombre d’offre qui doit permettre de générerdes revenus complémentaires. Au niveau financier l’optimisation des fonds propres, par exemple, une diminution desstocks et une amélioration des délais de paiement. Au niveau des achats une optimisation des conditions d’achat par une meilleure capacité ànégocier, avec une diminution des temps d‘approvisionnement. Au niveau de la production, la maîtrise des coûts de production et des niveaux de stockpour accroître la productivité et la réactivité. Au niveau de la communication entre les différents services de l’entreprise une meilleurecirculation des informations par l’existence d’une base unique. A la différence des grandes entreprises, les PME n’ont pas besoin d’une couverturefonctionnelle complète, ou n’en ont pas les moyens. Selon ses besoins "métiers", une PME utiliseraune ou quelques fonctions de l’ERP intensivement. Les PME n’ont à leur disposition ni lescompétences internes ni les délais et budgets des grands groupes où il est possible de détacher despersonnes pour s’occuper de l’intégration d’une nouvelle solution. Le défi prioritaire des ERP dédiésaux PME est de proposer un produit rapidement paramétrable et personnalisable aux besoins"métiers" de l’entreprise. L’avenir des ERP passe par le respect des standards qui s’imposent aujourd’hui eninformatique. L’enjeu est de permettre à tous les logiciels développés dans des environnements et deslangages différents de pouvoir échanger des informations. Cette interopérabilité permettral’intégration de plus en plus prononcée des systèmes d’information au sein de l’entreprise et entre lesentreprises. Les éditeurs travaillent également à augmenter la qualité des interfaces ainsi qu’àdiminuer les coûts de maintenance liés aux innovations technologiques (exemple : passage deWindows 2000 à Windows XP). 4.3 Architecture d’un ERP 4.3.1 Architecture technique d’un ERPLes ERP présentent une structure informatique de type « client/serveur » à trois niveaux : Le niveau « Présentation » : il constitue linterface utilisateur. Le niveau « Applications » : il correspond aux fonctions de traitement de linformation. Le niveau « Base de données » : il gère les grands volumes de données que lentrepriseconserve. De plus, les ERP sont compatible pack Office, en particulier pour PowerPoint et Excel. Ilssont aussi adaptés à des outils de reporting. 22
  • 23. Rapport de stage PFE Les ERP peuvent travailler dans des environnements hétérogènes en ce qui concerne lesmatériels et les logiciels de base : lentreprise peut choisir les fournisseurs des matériels, desgestionnaires de bases de données et des systèmes dinformation. La figure suivante illustre l’architecture technique d’un ERP : Figure 6 : Architecture technique des ERP [Fleur-Anne Blain] 4.3.2 Architecture fonctionnelle d’un ERP Un ERP est un ensemble dont toutes les parties fonctionnent les unes avec les autres doùlergonomie et lunicité des informations et donc la cohérence du SI. Un ERP est modulaire dans le sens où il est possible de navoir quune ou plusieursapplications en même temps, ou peu à peu. Les applications modulaires telles que les ERP permettentdêtre sûr de la compatibilité des modules entre eux, ils simbriquent comme des blocs de Lego etfonctionnent ensemble (pas de vérification de compatibilité à effectuer).Voici un exemple darchitecture modulaire qui tend à représenter tous les ERP : 23
  • 24. Rapport de stage PFE Figure 7: Les modules de base d’un ERP [Fleur-Anne-Blain]Dans la suite je présenterai les principaux modules couverts par un ERP. a. Le module comptabilité Il sagit au moins de la comptabilité analytique qui sappuie éventuellement sur uneinfrastructure de business intelligence embarquée par lERP. Certains ERP gèrent aussi lacomptabilité générale française, mais à lheure actuelle leur mise en oeuvre correcte nécessite encoredes paramétrages assez intenses. Néanmoins, un pont comptable dexport décritures peut être mis enplace pour utiliser une gestion comptable abordable mais éprouvée tout en conservant les outilsdanalyse, de facturation et de gestion commerciale de lERP open source. b. Le module achats Le module dachat permet de gérer les transactions dachat et écritures comptables associées,mais aussi les approvisionnements selon des politiques à paramétrer et/ou selon le calcul des besoinsdéterminés par la gestion de production. c. Le module ventes Ecritures comptables des ventes, mais aussi : règles de pricing, devis, factures, paiements, etc.Certains ERP, vont aussi très loin dans le CRM (Customer Relation Management) ou GRC (Gestionde la Relation Client). Dans certains cas, lERP peut intégrer une plateforme de-commerce native.Mais plus généralement lERP disposera de web services et/ou des connecteurs SQL permettantdinterfacer des logiciels de-commerce standard. Parfois encore, les ERP sinterfacent nativementavec des solutions de ventes en caisse POS (Point Of Sale) ou encore Point de Vente en français. d. Le module ressources humainesLe périmètre du module ressources humaines peut varier de la gestion des emplois du temps, aurecrutement, en passant par la gestion de la paie. A noter que les modules de paie sont très rares àcause du morcellement législatif dune part et de la mise en jeu de données très confidentielles dautrepart. 24
  • 25. Rapport de stage PFE e. Le module CRMLe CRM (Customer Relationship Management, gestion de la relation client) a pour but de créer etd’entretenir une relation mutuellement bénéfique entre une entreprise et ses clients. Dans ce mode derelations commerciales, lentreprise sattache la fidélité du client en lui offrant une qualité de servicequil ne trouverait pas ailleurs. Ainsi, la plupart des ERP intègrent un module CRM permettantdaméliorer la relation client/entreprise. Ce module couvre en général la gestion des événementsclients, la planification des tâches, la gestion des opportunités des ventes et des achats, etc.Il reste à noter qu’un ERP a l’avantage d’être extensible vis-à-vis d’autres fonctionnalités. Ainsichaque entreprise a le choix entre intégrer un module qui lui est utile ou de le développer, en interneou en externe.5. Capture des besoins fonctionnels 5.1 Introduction Avant de spécifier les besoins il est nécessaire de réaliser une étude de l’existant. L’étude de l’existant est une étape clé dans la réalisation de n’importe quelle application informatique, quelque soit le domaine concerné. Il s’agit d’une étude permettant de comprendre la problématique du projet et de détecter les avantages et inconvénients des solutions proposées actuellement sur le marché afin d’en profiter pour réalisation de notre projet. 5.2 Etude comparative des logiciels pour la gestion médicaleDans cette partie, nous allons essayer de faire une étude comparative des logiciels qui existent aumarché, cette étude permettra à :  S’inspirer des expériences similaires à notre projet et qui ont été déjà réalisées. Cette inspiration sera concrétisée dans l’outil qu’on devra réaliser  Localiser notre système par rapport aux systèmes déjà existants.  Préciser ce que notre application doit faire. Plusieurs applications Open Source ou propriétaire existent aujourd’hui dans le domaine dessystèmes d’informations hospitaliers. On a choisi parmi ces logiciels :  MEDIMUST : MédiMust : est un ensemble de solutions qui assure avec clarté la gestion complète du cabinetmédical, quelle que soit sa taille et quelles que soient sa ou ses spécialités. Il prend en charge les tâches les plus variées : la recherche des fiches de la journée, leurclassement, lédition automatique des courriers et comptes-rendus, lenregistrement des consultationset limpression des ordonnances, la gestion quotidienne des recettes et annuelle de la comptabilité... Les demandes de bilans, lédition du courrier, les recettes dun patient sont accessibles directement,en nimporte quel point du programme par quelques icones explicites et commentées. Laccès à uneautre fiche patient est possible en permanence sans perdre la saisie en cours. Il est édité par la société Mustinfo, société de création de logiciel propriétaire médecin et de logicielvétérinaire. 25
  • 26. Rapport de stage PFE  OSOFT OSOFT est un logiciel de gestion complète d’un hôpital ou clinique dédié au médecin généralisteou spécialisé , développé et commercé par la société Medibase qui réalise des missions daudit et deconseil sur les systèmes dinformation médicale auprès des établissements de santé en France. OSOFT couvre la totalité du dossier médical. Allant du premier contact avec un patient pour uneconsultation jusqu’à sa sortie de l’établissement, en passant par la phase de productiond’informations médicales et l’ordonnance, l’annonce d’hospitalisation et attribution des ressources,lit et bloc, ainsi que la prescription et l’organisation des soins. Les différents modules et fonctionsd’OSOFT accompagnent tout au long de suivi des patients.Il est présent à toutes les étapes du cheminement dun patient hospitalisé, de la consultation à la sortiede létablissement notamment à travers : - la consultation initiale - laffectation des ressources au patient au travers de la planification des lits et des blocs - la consultation danesthésie - la prescription de médicaments avant ou pendant le séjour du patient - laccès aux prescriptions par la pharmacie et lémission des avis pharmaceutiques - la fonction de messagerie intégrée à la prise en charge des patients - laccueil du patient dans le service (évaluation, pancarte, devenir, activités, soins, transmissions,...) - lorganisation transversale des activités de service  MEDIBOARD : Mediboard est un système web open source de gestion détablissement de santé. Il se définit plusprécisément comme la partie logicielle dun système dinformation hospitalier, cest-à-dire un progiciel degestion intégré adapté aux établissements de santé de toute taille, du simple cabinet de praticien au centremédical multi site.C’est un système dinformation hospitalier dédié à la gestion du dossier patient, la planification delactivité de létablissement de santé et la gestion de lactivité clinique et libérale des praticiens.Il est initialement conçu comme un pont entre les dossiers médicaux gérés par les praticiens,notamment dans le cadre de leur activité libérale au sein des cabinets médicaux, et le dossier patientadministratif utilisé par les établissements dans un cadre plus organisationnel et financier.Ce pont prend la forme du dossier administratif et médical, complété tout au long du parcours du patient,des points de vue complémentaires de létablissement et des équipes médicales. 26
  • 27. Rapport de stage PFE  GMEDCINE : Gmédecine est un Logiciel Hospitalier , son Système Expert - Une équipe de concepteurs, dedéveloppeurs, de formateurs regroupée sous la bannière de Gmédecine qui est appuyée sur desprofessionnels de la santé pour créer un système expert, susceptible de gérer les dossiers des patientsau sein des structures hospitalières il est à la fois : Un outil de la démarche d’Accréditation par ses fonctionnalités d’enregistrement, traitement,analyse, accessibilité et traçabilité des données patient. Un guide de lAccréditation par ses potentialités de moyen permanent d’information et de formationdes professionnels de santé.  Polydis : Le logiciel polydis fournit par HopitalWeb qui développe des modules logiciels de gestion pourétablissement de santé : hôpital, clinique, polyclinique. Lensemble constitue un ERP nommé Polydis.Polydis autorise : le dossier patient informatisé, la dispensation nominative des médicaments et offreune complète traçabilité des actes, soins et de la stérilisation.Articulé autour du dossier patient informatisé et intégrant le dossier de soins informatisé, ladispensation nominative des médicaments, un dossier diététique patient, lenregistrement des actes etsoins médicaux, infirmiers et de la stérilisation, PolyDIS offre la traçabilité recherchée par tous dansle monde de la santé. 27
  • 28. Rapport de stage PFE  Elixir :Elixir est le fruit dune collaboration étroite entre une équipe de développeurs en informatique et desmédecins dans le but de réaliser une solution professionnelle et complète pour la gestion de cabinetmédical.Elixir est le premier logiciel de gestion de cabinet médical totalement GRATUIT pour tout médecintunisien, ainsi toutes les fonctionnalités du logiciel Elixir et les mises à jour sont gratuites.  Les fonctionnalités d’Elixir :Elixir permet de gérer vos patients, leurs consultations (les examens cliniques, les bilans biologiqueset radiologiques, les ordonnances...).Et aussi, il vous permet de gérer votre archive médical, ainsi que vos rendez-vous et vos courriers.  Module medical: Le module médical d’OpenERP se veut un enregistrement de données médicales électroniquescentralisées et un système d’informations hospitalières, destiné au service des institutions sanitaires ethospitalières. Le noyau de base offre les fonctionnalités suivantes : le calendrier des agendas des unités desoins, la fiche administrative des patients, le formulaire de consultation, la délivrance desordonnances. OpenERP reprend à l’écran l’identité du patient, ses antécédents généraux et ses allergies, songroupe sanguin, la liste des consultations, la liste des ordonnances etc.  Types des logiciels :logiciel propriétaire Open sourceMédimust Gmedecine osoft Chimed Mediboard Polydis Exilir Module medical  28
  • 29. Rapport de stage PFE  Tableau comparatif : Module Medimust Gmedecine Osoft Chimed médiboard Polydis Exilir medical Gestion des         patients Admission     -   Hospitalisation - -  -  - - des patientsGestion de dossier         médicalfacturation -  - - -   -Gestion des - - -    - - personnels Gestion de stock - - -  -  - - Gestion des RDV         Gestion des  - -  - - - - consultations Gestion         de laboratoire Imagerie        Messagerie     -    Gestion de la - - -  - -  - pharmacie Gestion des actes - - -  -   - médicaux Administration  - -     - d’accès au système Gestion des  - -     - chambres D’après cette étude comparative entre ces logiciels, on a pu extraire les différentes fonctionnalités qui va être réalisé au niveau de notre future système ce qui conduit à élaborer le cahier des charges suivant : 5.3 Elaboration de Cahier des charges fonctionnel Il s’agit de la toute première étape du processus de développement et vise à effectuer un premier repérage des besoins fonctionnels et opérationnels du système à modéliser. Elle consiste essentiellement, à réaliser un cahier des charges des différents besoins et souhaits exprimés par les futurs utilisateurs du système et d’en déduire les principaux acteurs du système ainsi que les messages échangés. 29
  • 30. Rapport de stage PFE  La gestion des patients : Dossier administratifCréation dun Dossier administratif : Cette fonction permettra de créer le dossier dun patient lors de sa première visite, les donnéespeuvent êtres complétés ultérieurement et sont toujours modifiables. Ce dossier contient : Le Nom, lePrénom, le sexe, La Date de naissance, ladresse, le code postal, la ville, La situation familiale, laprofession, les N° de téléphone….Renseignements administratifs: Le Nom de lassuré et son Prénom si différent du patient. Le N° daffiliation à une caisse dassurance maladie ou n° Carte Nationale dIdentité pour les patientsne disposant pas de couverture sociale.Le nom de la Mutuelle et sa date de fin de droits.Le N° du centre de caisse dassurance maladie dont le patient dépend.Accès / modification dun Dossier administratif : Cette fonction permet de rechercher et daccéder au dossier administratif d’un patient ainsi quele modifier ou le compléter si nécessaire.Suppression dun Dossier Administratif : En cas de mauvaise manipulation, cette fonction permet de supprimer le dossier administratif dunpatient après confirmation. Dossier médicalCréation dun dossier médical : Pour créer un dossier médical le patient doit avoir au préalable un dossier administratif. Ainsi,le système permettra de créer un dossier médical pour un patient déterminé. Le dossier médical estconstitué de plusieurs onglets définis ci-dessous:  Antécédents et diagnostics : toutes les données liées aux antécédents médicaux du patient et à ses diagnostics permettront de rendre état du passé médical létat de santé du patient.  Consultation et observations médicales : les remarques pertinentes au sujet de lévolution du patient permettent lactualisation permanente de létat général du patient.  Bilans et suivis: les résultats des analyses et les bilans de santé constitueront un historique de la vie médicale du patient.  Régime suivi : inclut le point de vue diététique, en relation avec le dossier médical. L´équipe de diététique gère l´organisation des repas servis aux patients, en collaboration avec l´équipe de la cuisine, elle établit des régimes spécifiques en fonction des pathologies.Accès/ Modification dun dossier médical : Le système permet daccéder à un dossier médical et de le modifier en y ajoutant des donnéescomplémentaires ou de changer les informations existantes. On pourra notamment modifier le régimeprescrit pour un patient lors de son séjour. 30
  • 31. Rapport de stage PFEEnregistrer un dossier médical : Cette fonction permet denregistrer les informations contenues dans le dossier médical.Supprimer un dossier médical : En cas de mauvaise manipulation engendrant un doublant, cette fonction permet de supprimerle dossier médical dun patient. Une confirmation est demandée. La gestion des admissions (hospitalisation)Le module Admission consiste à suivre l’épisode d’hospitalisation d’un patient depuis son arrivée àl’hôpital jusquà sa sortie Elle vise essentiellement à :  Gérer les informations médico-administratives du patient.La prise en charge des éléments d’une admission d’un patient (régime, service, médecin, motif D’admission, qualité du malade, …)  La prise en charge des affectations des malades aux chambres et lits  La recherche des admissions par nom, prénom, service, médecin traitant, …  Gestion et planning du personnel médical :Création du personnel : Cette fonction permettra de créer le personnel médical de la clinique afin de pouvoir gérer leplanning général et faciliter la prise de RDV des patients.On devra pour cela entrer les informations suivantes : Nom, Service (chirurgie, pédiatrie…),Fonction (médecin, infirmière…)Modification du personnel : On pourra grâce à cette fonction modifier les données liés au personnel préalablement crée.Suppression du personnel : A la suite d’une erreur concernant les données du personnel d’une retraite ou d’un transfert à uneautre clinique, le système permettra de supprimer la fiche qui lui correspond, après une demande deconfirmation.  Gestion de la pharmacie et de stock: Ce module permet de gérer lensemble des données nécessaires concernant les produitsadministrés aux patients séjournant dans l’établissement. Les produits pharmaceutiques sont exclusivement réservés aux patients admis en clinique. Ils sont exclusivement prescrits par des médecins et administrés par le personnel soignant. 31
  • 32. Rapport de stage PFE  Ajouter un médicament :L’application permet dajouter un médicament dans la banque de donnée en saisissant la descriptionrelative au médicament ci dessous:(Nom, Dosage, Nature, Type, Posologie…..)  Rechercher un médicament : L’application permet la recherche dun médicament. La recherche est effectuée par la saisie dune deses caractéristiques citées ci dessus.  Supprimer un médicament :L’application effectue la suppression dun médicament donné par la personne autorisée. Uneconfirmation est demandée.  Signaler un produit en fin de stock : L’application permet notamment de prévenir lutilisateur quant à la diminution du stock relatif auproduit.  Gestion de laboratoire :Ce module doit gérer les fonctions du laboratoire il intègre :  Recherche des résultats d’un patient : L’application permet de chercher les résultats en entrant le nom et le prénom et elle affiche lesrésultats.  Recevoir les demandes d’examen :Lors de consultation si le médecin a besoin d’un examen, il envoi un demande d’examen aulaboratoire avec tous les informations concernant le patient.  Enregistrer les demandes :Lorsque le laboratoire reçoit les demandes l’application lui permet d’enregistrer ces demandes avecla date du demande et le nom du médecin puis le nom du laborantin qui va faire l’analyse.  Editer les résultats :Après l’analyse l’application permet aux laborantins d’enregistrer les résultats les édités.  Gestion des chambres :  Ajout dune chambre :Cette fonction permettra de rajouter une chambre ainsi que toutes ses caractéristiques.(N° de la chambre, Numéro détage, Code daccès à la chambre, Type de la chambre (Individuelle /Double), Numéro de téléphone, État doccupation, Soins particuliers (appareils médicaux spéciaux...), Service (pédiatrie, maternelle ...) 32
  • 33. Rapport de stage PFE  Suppression dune chambre :L’application permet de supprimer de la base des données les informations dune chambre.  Modification dune chambre :Cette fonction permet, dans la base de données, de faire des modifications sur une chambre.  Consultation des chambres : L’application permet, en saisissant le numéro de la chambre, dafficher toutes les autrescaractéristiques citées ci-dessus.  Loccupation des chambres :L’application permet de visualiser ou denregistrer les chambres occupées par les patients, en entrantle numéro de la chambre. Voici les informations qui en découleront:(Nom et Prénom du patient, Date dentrée du patient, Type de chambre occupée par le patient(Individuelle / Double), Numéro détage, Un lien vers le dossier médical du patient)  Gestion des droits daccès :  Création d’utilisateursCette fonction permet de créer les différentes fiches du personnel habilité à utiliser le système.Il suffit de saisir dans le module les données correspondant à lidentification de lutilisateur concerné o Nom o Fonction (médecin, infirmier...) o Login o Mot de passe  Modification : Le système permet de modifier toutes les donnés relatives à lutilisateur.  Suppression : le système permet également de supprimer un utilisateur dans le cas où il nest plus habilité à utiliser lapplication.  Création de groupes dutilisateurs : Le système permet de créer un groupe selon la fonction de lutilisateur et de spécifier les droits daccès pour chaque groupe.  Modification : cette fonction permet de modifier les droits daccès dun groupe.  Suppression : Le système permettra de supprimer un groupe dutilisateur préalablement crée.  Gestion des rendez-vousLes services chargés de l’accueil et des admissions organisent et assurent la gestion des rendez-vousen fonction des disponibilités des praticiens consultants et en fonction du volume des demandes derendez-vous.Le nombre exact des patients admis par séance devra être déterminé en fonction du nombre despraticiens consultants, de la spécialité et de la durée de la séance. Le nombre ainsi fixé devientimpératif aussi bien pour les praticiens consultants que pour le service daccueil à la consultationchargé de délivrer les rendez-vous.  Création d’un rendez-vous :Cette fonction permet de fixer un rendez-vous selon le choix du patient et les disponibilités qui seprésentent après une recherche dans les horaires disponibles de l’agenda. 33
  • 34. Rapport de stage PFE  Modification d’un rendez-vous :L’application permet de modifier un rendez-vous de lagenda (lheure, la date, lobjet...). Le systèmeretournera automatiquement les périodes disponibles  Suppression d’un rendez-vous :Cette fonction permet avec une simple clique de supprimer un rendez-vous.  Gestion des lits :  Ajouter modifier les caractéristique de litCette fonction permettra de rajouter ou modifier les informations d’un lit ainsi que toutes sescaractéristiques.(N° de la chambre, Numéro détage, Code daccès au lit, Numéro de téléphone, État doccupation,Soins particuliers (appareils médicaux spéciaux ...), Service (pédiatrie, maternelle ...)  Consultation de la liste des lits : L’application permet, en saisissant le numéro de la chambre, dafficher toutes les autrescaractéristiques citées ci-dessus.  Loccupation des lits :L’application permet de visualiser ou denregistrer les chambres occupées par les patients, en entrantle numéro de la chambre. Voici les informations qui en découleront:(Nom et Prénom du patient, Date dentrée du patient, Type de chambre occupée par le patient(Individuelle / Double), Numéro détage, Un lien vers le dossier médical du patient)  Facturation, Tarification et paiement: Sauf disposition légale spécifique, toute prestation fournie par l’hôpital doit faire l’objet d’unefacturation et d’une mise en paiement par le malade ou un tiers payant.La facture étant établie conformément à la réglementation de la tarification applicable aux hôpitauxrelevant du Ministère de la Santé.Le tarif des prestations est fixé par voie réglementaire. Les hôpitaux ne peuvent déroger auxdispositions réglementaires érigeant la tarification applicable.La facturation des prestations est effectuée, au niveau des services d’admission, sur la base desrelevés des soins, actes, examens complémentaires et autres services dont a bénéficié l’usager. Cesrelevés sont établis, sous la responsabilité du chef de l’unité de soins, sur la base du dossierd’hospitalisation.L’hôpital organise le processus de perception et de recouvrement des frais liés aux prestationsrendues conformément à la législation en vigueur.Ce module doit gérer la facturation et prend en considération le mode de règlement des patients  Créer la facture :Il permet de créer automatiquement la facture du patient dès son admission contient toutes lesinformations administratives. 34
  • 35. Rapport de stage PFE  Enregistrer les prix :Il permet d’enregistrer les prix de différentes consultations et examens dans la base de données et dedonner le droit de supprimer ou modifier.Facturer de façon automatique chaque prestation (consultation, examen, hospitalisation) dont abénéficié le patient.  Rechercher :Cette fonction permet de chercher la facture dun patient donné par le nom et prénom ou d’autreinformation administrative.  Régler une facture :Cette fonction permet de régler la facture en précisant le mode de règlement chèque ou espèce envérifiant les informations qui sont introduites au départ (la mutuelle, caisse,…).  Edition de la facture : Lorsque le patient est prêt à quitter l’établissement il se présente à la caisse avec un bon de sortie signé par son médecin. Le caissier (ou facturier) doit à son tour tamponner le bon (il signe que le règlement va être effectué), puis saisit le numéro de dossier de ce patient, et lance l’édition de sa facture. Le montant de la facture est composé des montants des types de prestations consommées ainsi que du montant de séjour. 5.3 Analyse de système 5.3.1 Identification des acteursLa liste des acteurs de notre nouveau système, se présente comme suit :  Agent ou personnel administratif(PA) : son rôle est de gérer l’admission et l’orientation des patients et la gestion des personnels hospitaliers ainsi que la facturation.  Médecin : son rôle est de créer le dossier médical de chaque patient et la mise à jour des informations médicaux après chaque consultation. il est chargé de l’hospitalisation et la préparation des examens.  Infirmière : son rôle est de créer les rendez-vous et organiser l’agenda du travail du médecin.  Réceptionniste : elle est chargée d’admettre les patients, créer le dossier administratif et donner le premier rendez-vous.  Laborantin : il est chargé de gérer les demandes d’examens et l’édition des résultats.  Administrateur : son rôle est de gérer l’utilisation du système et les droits d’accès de chaque utilisateur en fonction de son catégorie 5.3.2 Identification des cas d’utilisationDans ce qui suit nous proposons une description textuelle des cas d’utilisation. Cette descriptionn’est pas la plus exhaustive possible, mais permet d’avoir une idée sur le fonctionnement de chaquecas d’utilisation. Les cas d’utilisation sont structurés comme suit : 35
  • 36. Rapport de stage PFE  Un sommaire d’identification qui contient :  Le titre du cas d’utilisation  Le but du cas d’utilisation  Le résumé du cas d’utilisation  Les pré-conditions  La description des différents enchaînements du cas d’utilisation  Use case détaillé 5.3.3 Description des cas d’utilisation  AuthentificationSommaire d’identificationTitre : S’authentifier.But : La connexion d’un utilisateur au système.Acteurs : les utilisateurs du système.Description : L’utilisateur s’authentifie en saisissant son login et son mot de passe.  Pré-conditions :L’utilisateur saisit ses droits d’accès (login et mot de passe).Description des enchaînements :  Enchaînements :L’utilisateur saisit en premier ses droits d’accès. Si le système détecte une erreur d’authentification,alors la fenêtre d’authentification sera réaffichée, sinon le système affiche la page d’accueil.  Gestion des patients : Diagramme de cas d’utilisation: 36
  • 37. Rapport de stage PFE anticédents et diagnosti c suppression bilans et suivi ajout observation médical e accès et modification régi me sui vi créati on du dossier admini stratif <include> gestion du dossi er médical <i nclude> <i nclude> <include> recherche un pati ent médecin réceptionniste <include> reservation de salle et lit authentifi cati on <incl ude> <i nclude> <include> affecter l e patient à un lit gestion dhospi tali sati on consulter la li ste des patients di ffuser les infos de sorti e gesti on de la sortie agent archivage du dossier Figure 8 : Diagramme de cas d’utilisation gestion patient Sommaire d’identification :Titre : gestion des patientsBut : permet de suivre le patient dés l’entré jusqu’à sa sortie.Résumé : la réceptionniste crée un dossier administratif du patient qui contient lesinformations personnel et le type de visite et de maladie et il lui affecte à un médecin qui créeà son tour un dossier médical qui contient tous les informations qui décrivent la consultation,le traitement à suivre, les ordonnances et les examens à faire.Acteurs : médecin, administrateur, réceptionniste 37
  • 38. Rapport de stage PFE  Pré-condition :-Le médecin, l’administrateur, réceptionniste sont authentifiés  Post-condition :-Un dossier du patient est créé dans le système-Les données de base (identité, médecin traitant, conditions connues)Description des sous cas d’utilisation :(1) « créer un nouveau dossier patient ‘administratif’ »Cette opération est réalisée chaque fois qu’un nouveau patient sePrésente, La réceptionniste clique sur l’onglet nouveau patient, puis, il clique sur « ajouterpatient » pour créer un nouveau dossier administratif d’un nouveau patient on lui affecte unnum automatique en saisissant les différents informations nécessaires (nom, prénom, date denaissance, adresse,..)*Si tous les champs ne sont pas remplis, un message d ‘erreur s’affiche invitant à compléterles champs.(2) « créer le dossier médical »Le médecin cherche le dossier patient par « recherche », lorsque le dossier est afficher ilclique sur l’onglet « dossier médical » qui contient plusieurs onglet (symptôme, observationmédical, ordonnance, examens, antécédents) ; le médecin remplis les champs par lesinformations nécessaires, il confirme l’enregistrement, un message confirme que lesinformations sont bien enregistrées.(3) «recherche d’un patient »Lors de l’inscription du patient la réceptionniste vérifie par nom si le patient existe déjà, s’iln’existe pas il passe à la création du dossiersi le patient est déjà inscrit, la réceptionniste clique sur recherche dans le menu gestion depatient, une page s’affiche, donne la main pour saisir soit le nom ou le numéro de dossier, lesystème effectue une recherche puis il affiche une liste des patients, on sélectionne le patientet le dossier s’affiche.S’il n’existe aucun patient un message d’erreur s’affiche.(4) « Accès et modification » 38
  • 39. Rapport de stage PFELe médecin et l’administrateur accèdent au dossier patient avec droit de modification et de lamise à jour du dossier médical et du dossier administratif, il peut modifier en cliquant sur lebouton modifier puis enregistrer , un message confirme la modification.(5) « liste des patients »Pour consulter la liste des patients on clique sur l’onglet « liste des patients » une liste seraafficher(6) « suppression du dossier »La suppression du dossier patient n’effectue par l’administrateur que s’il a commis uneerreur lors de la création du dossier, une demande de confirmation est affiché.(7) « gestion d’hospitalisation »Un onglet hospitalisation dans le dossier patient, Pour chaque patient qui doit êtrehospitalisé, l’agent lui affecte un numéro de chambre, un numéro de lit et le numéro del’infirmier soigné, ces informations doit être enregistré dans le dossier patient après unejustification de l’hospitalisation qui doit être faite par le médecin.(8) « gestion de la sortie »Si l’hospitalisation du patient est terminée l’agent doit diffuser les informations et le type dela sortie, ces informations doit être enregistrer dans l’hospitalisation pour préparer la factureet un reçu de sortie puis libération de chambre et l’archivage du dossier s’il n’y a pas deprochain RDV.  Gestion des chambres :Diagramme de cas d’utilisation ajouter une chambre supprimer une chambre <extend> modifier une chambre consulter infos chambre <extend> agent Figure 9 : Diagramme de cas d’utilisation: gestion des chambres 39
  • 40. Rapport de stage PFESommaire d’identification :Titre : « gestion des chambres »But : - gérer les chambres de l’hôpital.Résumé : l’agent gère les chambres de l’hôpital les affecter aux patient hospitalisés selon ladisponibilité, il a la possibilité de les modifier, les supprimer ou les consulter.Acteur : agentPré-conditions :- les caractéristique des chambres est déjà saisie dans le système.-l’agent est authentifié.Enchainement A: « accès et modification »L’agent peut accéder à une chambre par numéro pour La consulter ou la modifier selon le choix.Enchainement B: «suppression du chambre ».On supprime une chambre en saisissant son numéro, après une confirmation la chambre serasupprimer.  Gestion des rendez-vous consulter la liste des RDV <<include>> <<include>> créer rendez_vous authentification infirmier <<include>> modifier rendez_vous Figure 10 : Diagramme de cas d’utilisation gestion Rendez-vous 40
  • 41. Rapport de stage PFESommaire d’identificationNom du cas d’utilisation : Prise des rendez-vousBut : Le patient souhaite obtenir un rendez-vousRésumé : Un patient demande un rendez-vous. Ce rendez-vous peut provenir de deux sources :  De la prescription d’un acte médical par un personnel médical  Du désir du patient de consulter un PM, par spécialité, ou par nom. Acteur : Un Personnel Administratif (PA), en interaction avec le patient Les horaires du personnel et de l’équipement médical sont déjà saisis dans le système. Description des enchaînementsPré-conditions Les horaires du personnel et de l’équipement médical sont déjà saisis dans le système. Le PA est déjà authentifiéPost-conditions : Le patient a un rendez-vous pour son acte médical à une date et heure donnée Le personnel médical qui va effectuer l’acte a le même rendez-vous saisi dans son calendrierNom du cas d’utilisation : gestion des rendez-vousBut : fixer un rendez-vous selon la disponibilité du médecinRésumé : l’infirmière crée un nouveau rendez-vous pour un patient après la vérification dedisponibilité du médecin, elle peut par la suite consulter la liste des rendez-vous, annuler ou modifierla date.Acteur : infirmière. Description des enchaînementsPré-conditions Calendrier du médecin existe. L’infirmière est déjà authentifiée. 41
  • 42. Rapport de stage PFE Post-conditions : Le patient a un rendez-vous.  Gestion des examens médicaux Fixer rendez-vous Patient Modifier Effectuer examen <<extend>> Consulter la liste des examens Creer examen <<extend>>Medecin Infirmier Demander examen <<extend>> Supprimer Générer compte rendu Rem ise des résultats des analyses Détéction de m aladie <<extend>> Prescrire du traitement Prescrire une chirurgie Prescrire des medicaments Figure 11 : Diagramme de cas d’utilisation: gestion des examens médicaux Sommaire d’identification Titre: Gestion des examens. But : Réalisation d’un examen programmé (ou un cas d’urgence) pour un patient. Résumé : Lorsqu’un patient se présente pour effectuer un examen (cas ordinaire ou cas d’urgence), le médecin vérifie que c’est bien le patient à examiner pour cette séance, auquel cas il réalise l’examen, de plus il édite un compte rendu instantané dans le cas d’un examen simple, ou d’un examen complexe (cas d’urgence.). Acteurs : Médecin.infirmier, 42
  • 43. Rapport de stage PFEDescription des enchaînements Pré-conditions 1. Le médecin se connecte, s’identifie et s’authentifie auprès du système. 2. Le patient se présente muni de sa fiche de RDV (Programmé pour la journée).  Scénarios 1. Le cas d’utilisation commence lorsque le médecin se connecte au système en fournissant son login et son mot de passe. 2. Lorsque le tour d’un patient arrive, il se présente chez le médecin, ce dernier choisit l’option ‘Réaliser un nouveau examen’, la fiche correspondant s’affiche sur écran, il saisit le code de l’examen puis vérifie que c’est bien le patient à examiner. 3. Auquel cas, le médecin consulte les observations de l’anesthésiste, et les antécédents du patient. 4. Scénario 1. Si l’examen à effectuer présente un risque sur le patient (le médecin se réfère aux observations de l’anesthésiste), Le médecin choisit l’option ‘Prescrire un examen’, puis réoriente le patient à la réception. 5. Scénario 2. Si l’examen à effectuer ne présente aucun risque sur le patient : 5.1. Le médecin réalise l’examen à l’aide de l’appareil (La modalité). L’image de la radio est récupérée, traitée et archivée. 5.2. Si c’est le cas d’un examen simple, le médecin interprète l’examen puis édite un compte rendu, le valide ensuite, compte rendu final, (le compte rendu et une référence à l’image de la radio sont rajoutés au dossier patient). Il imprime ensuite le cliché de la radio et le compte rendu, et remet le tous au patient. 5.3. Dans tous les cas, et pour des raisons pédagogiques, le médecin choisit de proposer des examens qu’il juge intéressants pour les médecins radiologues résidents qu’il suit, pour interprétation. 5.4. Dans tous les cas, si le médecin juge la nécessité d’un examen complémentaire, il choisit l’option ‘Prescrire un examen’, puis le prescrit au patient (Le numéro de l’examen qui a généré cet examen complémentaire est mentionné dans l’ordonnance), auquel cas ce dernier se présentera à la réception pour fixer la date du rendez-vous.  Edition et Remise des résultatsSommaire d’identificationNom du cas d’utilisation : Edition et remise des résultats d’un examen complexe.But : Edition et remise des résultats (cliché de radio et compte rendu final) d’un examen au patient.Résumé : Edition d’un résultat d’examen à partir du dossier patient puis remise du cliché et ducompte rendu final.Acteurs : Secrétaire médicale. 43
  • 44. Rapport de stage PFEDescription des enchaînements  Pré-conditions1. Connexion, identification et authentification de la secrétaire médicale.2. Le patient se présente muni d’un bon de retour (Programmé pour la journée)  Scénarios 1. Le cas d’utilisation commence lorsque la secrétaire médicale se connecte au système en fournissant son login et son mot de passe. 2. Lorsque le patient se présente muni de son bon de retour pour récupérer les résultats de son examen, la secrétaire vérifie la date de retour mentionnée sur le bon et saisit le numéro de l’examen. 3. Si l’examen n’est pas prêt à être remis (l’examen est en instance d’interprétation, attente de l’avis du médecin expert, ou du colloque), le patient sera appelé dés que les résultats de son examen seront prêts, l’examen est automatiquement rajouté à la liste des examens en instance de remise. Sinon la secrétaire médicale lance l’impression du compte rendu final et du cliché de la radio de l’examen. 4. Elle récupère la radio et le compte rendu qu’elle signe, puis elle met le tous dans une chemise qu’elle remet au patient.  Exception 1. Échec de connexion au système. 2. Résultats non disponibles : le patient sera appelé dés que les résultats de son examen seront disponibles.  Post-conditions : 1. Résultats de l’examen du patient remis. 2. L’examen (Dont le compte rendu n’est pas disponible) est mis en instance de remise.  Facturation <<includes>> Patient Régler facture Effectuer le paiement Carte crédit Espèce Assurance 44
  • 45. Rapport de stage PFE Rechercher une facture <<includes>> Consulter la liste des factures <<includes>> Authentification Personnel administratif <<includes>> Creer facture <<includes>> <<includes>> Imprimer facture Enregistrer facture Modifier le prix Figure 12 : Diagramme de cas d’utilisation: facturationSommaire d’identificationBut : Paiement et facturation d’une prestationRésumé : Un patient est appelé à payer pour un acte médical. Le membre du personnel administratif(MPA) interagit avec le patient pour le paiement. Il y a différentes modalités de paiement, dépendantdu type d’acte, et du type d’assurance détenu par le patient : 1) paiement comptant 2) paiement par carte de crédit 3) paiement par transmission à l’assurance du patient 4) Dans tous les cas, un reçu est remis au patient avec indication du mode de paiementActeur : Un Personnel Administratif (PA) Description des enchaînementsPour simplifier, on va supposer que le paiement est enclenché à la fin d’un acte médical quand lepatient se dirige vers le PA. En réalité, le paiement se fait souvent avant le début de l’acte (pour unrendez-vous simple, un test biologique) quand on en connait les paramètres et après quand le nombre 45
  • 46. Rapport de stage PFEde tests / examens peut varier dépendant de ce que le personnel médical juge. Dans ce dernier cas, onsaisit au début le mode de paiement (assurances, numéro de carte de crédit, etc.)Pré-conditions L’agent du personnel administratif est déjà authentifié On a déjà accès à la prestation en questionPost-conditions : Le paiement est reçu La prestation médicale en question est marquée payée  Gestion de chirurgie : demande la chirurgie pour un patient chirurgien <include> affecter le patient à un bloc authentification <include> <include> donner un RV pour lopération chef de bloc  Description :Titre : gestion de la chirurgieBut : Bonne gestion des blocs opératoiresRésumé : le médecin détecte que le patient a besoins d’une chirurgie, il envoie la demande auchef du bloc qui a son tour précise la date et lui affecte à un blocActeurs : médecin, chef du blocPré-condition :Le médecin a effectué la consultation.Le chef du bloc s’authentifié.Post-condition :La chirurgie est planifiée. 46
  • 47. Rapport de stage PFE Description des enchaînementsCas (1) : « demande de chirurgie »Lors de la consultation, si le patient a besoins d’une opération le médecin remplie la fiche dechirurgie en indiquant le code et le type de la chirurgie.Cas (3) : « Affecter le patient à un bloc »Lorsque le chef du bloc reçoit la demande de la chirurgie à partir du dossier médical dupatient il introduit les informations suivantes : le chirurgien l’anesthésiste et le numéro dubloc où l’opération sera effectuée selon la disponibilité.Cas (2) :« donner un rendez-vous pour l’opération »Après l’affectation du bloc et du chirurgien, le chef du bloc fixe la date de l’opération et ilconfirme.  Gestion des utilisateurs : Creer utilisateur Modifier informations personnelles Supprimer utilisateur Administrateur <<extend>> Mise à jour utilisateur <<extend>> Moifier droits daccès Gestion des profils des utilisateurs Modifier profil Ajouter nouveau profil Retirer profil Figure 13 : Diagramme de cas d’utilisation: gestion utilisateurs 47
  • 48. Rapport de stage PFESommaire d’identificationTitre : Gestion des utilisateursBut : Enregistrement des utilisateurs actuels du système et l’attribution des droits d’accès et desprofils à chaque utilisateur.Résumé : L’administrateur attribue un profil et des droits d’accès (nom d’utilisateur, mot de passe) àchaque nouvel utilisateur enregistré. Il peut aussi modifier des utilisateurs existants (informationspersonnelles, droits d’accès et profils) ou supprimer les profils de certains utilisateurs (inactifs).Acteurs : AdministrateurPré-conditionsL’administrateur s’authentifiePost-conditionsTous les utilisateurs actuels du système sont enregistrés avec leurs droits d’accès et leurs profilsDescription des enchaînements :Enchaînement (a) : Création d’un nouvel utilisateurL’administrateur sélectionne la catégorie socioprofessionnelle du nouvel utilisateur (médecin,infirmier, secrétaire médical,…). Il remplit les informations personnelles de l’utilisateur et lui attribueses droits d’accès au système (nom d’utilisateur, un mot de passe) et valide l’opération.Enchaînement (b) : Mise à jour des utilisateurs existantsL’administrateur peut modifier les informations personnelles, le profil ou les droits d’accès desutilisateurs existants. Après chaque mise à jour, il valide toutes les modifications apportées.Enchaînement (c): Gestion des profils utilisateursL’administrateur peut mettre à jour le profil des utilisateurs existants. Ainsi, il peut ajouter, ou retirerun ou plusieurs profils aux utilisateurs existants. 6. Capture des besoins techniques 6.1 Benchmarking des ERP Open Source: Le marché des ERP pour PME est en pleine expansion. Comme sur tous les marchés, les acteurs se sont d’abord intéressés aux plus grands clients. Concernant les ERP, les éditeurs visaient dans un premier temps les multinationales. Une fois ce marché saturé ils ont racheté des solutions 48
  • 49. Rapport de stage PFE pour PME afin de mettre un pied dans ce secteur d’activités. Les logiciels libres ont ciblé les petites structures dès le départ. Développés en étroite collaboration avec les utilisateurs et les intégrateurs, ces solutions sont parfaitement adaptées à ces entités. OpenERP représente un idéal de logiciel agile, apte à répondre à nimporte quel besoin.OpenERP combine à la fois la force dun éditeur et une réelle communauté qui balise la plupart descas dusages et fournit de précieux retours, notamment sous forme de modules réutilisables. Tout ceciest rendu possible par une réelle innovation technologique qui sappuie néanmoins sur des standardsreconnus et terme de base de données et de webservices.Smile a étudié la majorité des ERP Open Source existants et tout particulièrement Openbravo, Neogia,OpenERP, Compiere et ERP5. Elle n’a pas retenu ces deux derniers à cause de leur manque douverture et delabsence dune communauté dutilisateurs active. Plus récemment, Smile s’est engagé plus fermement avecOpenERP, quelle considère comme loffre la plus prometteuse dans le domaine des ERP Open Source  Profile par caractéristiques généralesLes caractéristiques générales d’un ERP porte surtout sur : - Sa notoriété actuelle, qui est importante dans la mesure où elle est source de sécurité et que les indicateurs sont bons pour montrer que la solution restera valable dans 5ans au moins. - Son dynamisme, il s’agit de la dynamique communautaire autour de la solution. Cette dynamique avec la qualité technique déterminera la place de l’ERP dans le futur. - Sa technologie, elle mesure le degré de la cohérence, la puissance et ladéquation avec les standards des modélisations au cœur dun ERP. - Son périmètre fonctionnel, cest-à-dire le volume global de fonctionnalités couvertes par l’ERP. - Sa souplesse, dans la mesure où l’on doit absolument dépasser le périmètre natif de l’outil, est-il possible ? est-ce un facteur déterminant dans le coût global de la possession de la solution - La difficulté ou non à mobiliser des ressources capables deffectuer des développements pointus sur loutilOn peut synthétiser le résultat des études comparatives effectuées sur cet aspect des ERP par letableau et le graphe suivant :Solution notoriété dynamique techno périmètre souplesse ressourcesOpenERP 4 5 4 5 5 4OpenBravo 4 5 3 4 3 4Neogia 3 3 4 4 3 3ERP5 4 2 4 4 4 1Adempiere 4 4 3 4 3 4Compiere 5 3 3 4 3 4 49
  • 50. Rapport de stage PFE OpenERP Figure 14: graphe comparatif des caractéristiques générales  Profile par caractéristiques générales Voici un récapitulatif des capacités relatives de chacun des ERP retenus sur les domainesfonctionnels les plus caractéristiques (de 0 à 5 pour le plus adapté).Les différences les plus marquantes se font sentir sur les modules de gestion des ressources humainespour lequel seuls ERP5 et OpenERP sont complets. ERP5 va même jusquà gérer les paies alorsquaucun autre ERP libre nest allé aussi loin (OpenERP sy essaie, le partenaire marocaind’OpenERP, SYSTEMUM, a présenté récemment sa version bêta du module de paie entièrementadapté à la législation marocaine, avec gestion des allocations sociales). Sans module RH, lagestion de projet est aussi plus limitée et cest ainsi que OpenERP traite mieux que sesconcurrents ce domaine fonctionnel. De même, ERP5 et OpenERP sont plus complets sur la CRM,où Openbravo est plus limité. En revanche, ce dernier se distingue avec son interfaceweb inégalée. 50
  • 51. Rapport de stage PFE Solution compta Projets ventes achats GPAO Paies CRM Web SCM POS RH BIOpenERP 4 4 4 4 4 4 4 4 1 4 4 4OpenBravo 4 4 3 2 5 4 5 0 0 3 5 4Neogia 4 4 4 3 5 3 4 1 0 3 3 3ERP5 4 4 5 4 4 4 1 4 4 ? 4 ?Adempiere 4 4 4 3 5 3 4 0 0 3 1 3Compiere 4 4 5 3 5 3 4 0 0 3 1 3 Tableau 1: Récapitulatif du profil des ERP selon le domaine fonctionnel OpenERP Figure 15: graphe comparatif des ERP selon les domaines fonctionnels 51
  • 52. Rapport de stage PFE 6.2 Solution choisie pour l’implémentation de projet : OpenERP est une solution complète qui automatise et unifie tous les processus critiques del’entreprise : la finance, la gestion de caisse, les processus d’achat et vente, la gestion de production,la logistique et la relation client et fournisseur. De nombreux outils de reporting sont disponibles.OpenERP fournit un accès rapide à l’information. Chaque employé accède aux informationsnécessaires en un temps record : les informations sont traitées simplement et efficacement, avec parexemple l’intégration directe avec OpenOffice.org (il est possible d’importer n’importe quel type dedonnées par l’intermédiaire d’un fichier de type CSV, avec OpenOffice Calc),OpenERP tient compte des préférences et besoins de chaque utilisateur afin d’accélérer son travail,ou pour qu’il construise et automatise la solution selon ses besoins.Smile a étudié la majorité des ERP Open Source existants et tout particulièrement Openbravo,Neogia, OpenERP, Compiere et ERP5. Elle n’a pas retenu ces deux derniers à cause de leur manquedouverture et de labsence dune communauté dutilisateurs active. Plus récemment, Smile s’estengagé plus fermement avec OpenERP, quelle considère comme loffre la plus prometteuse dans ledomaine des ERP Open Source.  Ils permettent à des petites PME de disposer doutils de gestion complets au meilleur coût, leur apportant rapidement un vrai bénéfice en termes de compétitivité. Les seuls coûts étant alors la formation des utilisateurs et le service éventuellement assuré par le fournisseur du logiciel.  Ils sadressent aussi à des PME de plus de 1000 salariés, que ce soit dans les secteurs industriels, distribution ou services. 6.3 Présentation de l’OpenERP 6.3.1 Profil général  Notoriété actuelle Plusieurs dizaines voire centaines de déploiements dans le monde entier, delArgentine à la Chine en passant par lInde. Mais encore assez peu de grosses PME. Citons pourtantparmi les références les Hôtels de luxe Costes (Sednacom), Whirlpool Paris, lENA, la chambre decommerce et industrie, ladministration du canton de Vaud (Suisse), IR-Microsystems...Étant donné le potentiel du produit, de nouvelles références importantes ne devraientpourtant pas tarder. 52
  • 53. Rapport de stage PFE  Dynamique La dynamique est aussi très forte. La société éditrice est passée de moins de 5 à plus de 60salariés en moins dun an et demi pour répondre à une demande en très forte croissance. De même, lenombre dintégrateurs sétoffe significativement de mois en mois dans le monde entier.  Technique Sans doute lERP open source le plus moderne au plan technique. La souplesse de modélisationdun ERP5 mais la base relationnelle dun Compiere. Pour autant, on pourra regretter que ni lORM nile moteur de BPM ne soient des standards reconnus. De même, si lusage dun langage dynamique telque Python pour les couches métiers de lERP participe indubitablement à la souplesse inégalée deloutil, pour les couches basses dinfrastructure, un langage statique tel que Java aurait apportéun gain de performance et de fiabilité. Notons cependant que cette fiabilité semble pourtantassurée dans le cas d’OpenERP par une large batterie de tests unitaires et une très largecommunauté d’utilisateurs et de développeurs vigilants. Mais comme lERP idéal nexiste paset étant données les contraintes existantes lors de sa création, OpenERP mérite déjàlargement le meilleur classement en terme de technologie.  Périmètre Là aussi, le plus vaste périmètre fonctionnel grâce à ses quelques 500 modules. Si 50% de cesmodules relèvent dun certain amateurisme, il en reste néanmoins une large base de modulesréellement efficaces. Outre les domaines classiques, il y a une foule de modules variés dédiés àdes cas très spécifiques: tels que la création de portails pour les clients, la gestion des adhésions auxassociations, la gestion de projet informatique agile (SCRUM)... Figure 16 : Adéquation par rapport au secteur et la taille de l’entreprise 53
  • 54. Rapport de stage PFE Figure 17 : Aptitudes par fonctionnalités  Souplesse Très bonne souplesse grâce à la scriptabilité de bout en bout et plusspécifiquement dans les workflows et le reporting. Par ailleurs, le puissant moteur de workflow misen œuvre par OpenERP est une des clés de sa souplesse.  Web eTiny, la surcouche serveur développée initialement par Axelor, puis désormais co-développéepar Axelor et Tiny.be est un modèle de simplicité et defficacité. Elle ne fait que traduire les webservices de OpenERP en HTML et apporte des fonctionnalités avancées comme lauto complétionAjax ou les raccourcis clavier. La couche web ajoute même un composant qui permet de visualiserles plannings, il sagit de la seule différence sensible avec le client lourd.  Comptabilité Comme sur dautres ERP, la comptabilité analytique est compétitive: gestion des budgets,comptabilité analytique multiaxiale et hiérarchique. Concernant la comptabilité générale, elleest lune des plus avancée et bien quutilisée dans certaines PME. Notons toutefois quen dépit decertains manques de finitions, le plan comptable marocain peut être importé autant que moduledéveloppé par SYSTEMUM ; cette comptabilité permet lédition des bilans, comptes de résultats etliasses fiscales.  Business Intelligence (BI) La Business intelligence comporte des rapports paramétrables. Elle inclut également unesolution de raquetteur de cube OLAP pour des analyses plus fines et sans coût dintégrationdémesuré. La version en développement est néanmoins largement avancée et déjà testable. 54
  • 55. Rapport de stage PFE 6.3.2 Avantages  Éditeur très dynamique  Communauté dynamique et expérimentée  Périmètre fonctionnel inégalé avec ses quelques 300 modules et des nouveaux modules tous les mois.  Conception très intelligente. Souvent jusquà 10 fois moins de code que les ERP en Java pour offrir les mêmes fonctionnalités!  Interface web très compétitive  Vrai ORM qui fait le pont entre la base relationnelle et le code objet proche des spécifications fonctionnelles  Tout le datamodel et les méthodes métier sont nativement exposés en webservices , cest un gage dinteropérabilité facile  Moteur BPM intégré très efficace  Grand souplesse générale, notamment grâce à la scriptabilité des rapports  Croissance autofinancée  Les coûts dintégration les plus faibles grâce à du paramétrage graphique très avancé et grâce à la simplicité générale du code. 6.3.3 Architecture modulaire d’OpenERP Un module OpenERP est la définition, dans le «Framework» OpenERP, d’une gestioninformatisée d’un domaine.Cette architecture n’est pas propre à open ERP. Elle est en fait partagée par tous lesERP.Ils’agit de lafaculté de construire des applications informatiques de manière modulaire (modules indépendantsentre eux) tout en partageant une base de données unique. Ceci apporte une importance significativepuisque les données sont maintenant standardisées et partagées. Ce qui élimine les saisies multipleset évite lambiguïté des données de même nature. L’architecture modulaire d’open ERP lui permetde couvrir plusieurs domaines illustrés dans la figure ci-dessous : Figure 18 : Architecture modulaire d’open ERP 55
  • 56. Rapport de stage PFE 6.3.4 Architecture technique d’OpenERP  Architecture Client/Serveur Open ERP est basé sur une architecture client/serveur. Le serveur et le client communiquentvia le protocole XML-RPC.C’est un simple protocole qui permet au client de faire des appels auxprocédures. Une fois la fonction est appelée, ses arguments et ses résultats sont envoyés par leprotocole http, eux-mêmes sont encodés par le langage XML. OpenERP est couplé à une base de données PostgreSQL. De plus,il est compatible au packOpen Office, et aussi avec des outils de reporting (ReportLab) pour produire des rapports enPDFou en HTML. La logique d’openERP est entièrement du côté serveur.La tâche du client se résume àdemander les données (formulaire ou listes) au serveur et de les renvoyer. Avec cette approche,presque tout le développement est fait du côté serveur.Ce qui rend OPENERP plus simple audéveloppement et à la maintenance. L’opération client est très simple. Quand un utilisateur exécute une action (sauvegarder unformulaire, ouvrir un menu, imprimer, ...) il envoie cette action au serveur. Le serveur envoie alorsla nouvelle action pour sexécuter côté client.Il y a trois types dactions :  Ouvrir une fenêtre (formulaire,listes)  Imprimer un document.  Exécuter un wizard. Figure 19:Architecture Client-Serveur d’open ERP  Le Framework développement OpenObject OpenERP offre un cadre de développement, c’est à dire des «services» techniquesinformatiques :  Un serveur de base de données objet pour représenter et mémoriser les objets de gestion et les rendre accessible via le réseau. 56
  • 57. Rapport de stage PFE Un "workflow" qui contrôle l’évolution des objets suivant une procédure. Des formulaires et écrans pour l’interaction avec l’utilisateur. Des états imprimables des objets. Figure 20 : Structure d’un module OpenERP7. Analyse et Conception 7.1 Développement du modèle dynamique 7.1.1 Formalisation des scenarios Authentification System e Pe rso nn el me d ica l Au the nti fie r(lo g in ,pa ssword ) al t con n exi on ré u s te si fen e tre d a ccue i l () con n exi on éch ou ée fe ne tre da uth en ti fi cati o n() Figure 21: Diagramme de séquence : Authentification 57
  • 58. Rapport de stage PFE  Création nouveau dossier patientSénario créer nouvea u doss ier patient system receptionni ste REF authentifi cation demande denregistrer nouveau patient a ffi cher l a fiche admi nis trati ve pa tient saisir les données patient(nom, prenom) alt dos si er créé selectionner categorie(patient ambilatoire/hospitalisation/urgence) patient nexis te saisir type de maladie pas chercher medecin s el on la spéci ali té affiche la l iste des medeci ns concerné selectionner le medecin enregi strer données patient pati ent pa tient exis te existe affi che pati ent exi ste dej a fin IHM patient medecin maladie assurance dossier patient saisir nom de patient oid patient saisir medecin traitant oid medecin selectionner maladie oid maladie saisir assurance oid assurance créer dossier patient(oid dossier, oid patient) Figure 22 : Diagramme de séquence Création nouveau dossier patient 58
  • 59. Rapport de stage PFE  Rechercher un patient Scénario système personnel médical ref authentification demander chercher patient s ais i r nom ou id patient recherche alt afficher dos s ier patient existepatient nexiste affi che patient nexi s te pas pas ref créer nouveau dossier fi n Nouvelle prescription pour un patient Figure 23: Diagramme de séquence Création de prescription de médicament 59
  • 60. Rapport de stage PFE  Gestion d’hospitalisation :Scénario : systeme agent ref authentification ref chercher un patient alt s ais ir num de chambre, l it et i nfi rmier vérifier la di sponnibi li té cas dhospitalisation enregis trer veri fi rer l a date de s ortie cas de fin dhospitalisation s ais i r info de sorti e (type....) enregis trer opt archivage du dos s ier fi nCommentaire : L’hospitalisation ne peut s’autoriser que si elle est justifier par le médecin à partir la vérificationdu diagnostic et aussi après la vérification de la disponibilité de chambre sinon elle va reporter a unedate précise.Les informations d’hospitalisation doit être saisi et enregistrer dans le dossier médical.L’archivage du dossier n’effectue que si l’hospitalisation est terminé et on n’a pas de prochainrendez-vous. 60
  • 61. Rapport de stage PFE Figure 24 : Diagramme de séquence : gestion hospitalisation  Gestion de RDV :Diagramme de séquence : IHM patient medecin RDV nom patient oid patient selectionner medecin oid medecin definir date selectionner etat de patient créer RDV (oid rdv, oid patient) imprimer Figure 25 : Diagramme de séquence : gestion RDV 61
  • 62. Rapport de stage PFE Ajouter chambreScénario : system. agent. ref authentification demander l ajout du chambre affi cher l es champs à s ai s i r sai si r l es i nfo chambre ajouter verifi cati on alt [ tout les champs sont rempli ] enregi strer l a chambre sinon demander le rempl i s sage de tout l es champs systeme. age nt ref authentification demander la consultation du chambre demander la saisie du numéro de la chambre saisir le numéro du chambre opt [ le numéro du chambre valide ] afficher les caractéristiques de la chambre fin 62
  • 63. Rapport de stage PFE  Gestion d’examen :Diagramme de scénario qui decrit les processus d’un examenns médicale : Figure 26 : Diagramme de séquence : gestion examen 63
  • 64. Rapport de stage PFE  Gestion de la chirurgie : Diagramme de séquence :IHM patient medecin bloc operatoire chirurgie sa isir le nom oid patient selectionner médecin oid medecin affecter au bloc oid bloc vérifier dis ponibilité s ais ir infos chirurgie (nom dopération, description...) et creer nouvelle chirurgie oid chirurgie saisir la date dopéra tion Figure 27: Diagramme de séquence : gestion chirurgie 7.1.2 Diagramme d’état Diagramme d’état/transition : « Gestion de patient » mal ade/créer() adm issi on/créer_rdv() dossier admi ni strati f rendez-vous avoi r un rdv/ créer_med(dossi er-admi n) dossi er médi cal etat de mal ade/ créer_rdv() consul ter() bonne santé/archiver() archi vage du dossi er etat non consul tation hospi tal i sé/ordonnance() etat traitement hospi tal i sé/séj our() fi n fi n séjour/ hospi tal i sati on bonne santé / archi ver() sortie() soins/ordonance() sorti e Figure 28 : Diagramme d’état de transition : gestion patient 64
  • 65. Rapport de stage PFECommentaire :L’hôpital admet des patients qui doivent avoir un dossier qui sera créé et enregistré par laréceptionniste puis il passe à l’infirmier pour prendre un rendez-vous et l’enregistrer dans ledossier. A ce moment le patient peut visiter le médecin qui doit à son tour créer le dossiermédical au cour de la consultation, il saisit la description de maladie, les symptôme, les examensà faire et le traitement à suivre qui sera enregistré comme des antécédents avec la date, si laconsultation est terminé l’infirmier lui donne un nouveau rendez-vous et l’enregistrer dans ledossier.Dans le cas où le patient a besoins d’être hospitalisé, il passe à l’agent qui vérifie la justificationd’hospitalisation et lui affecte une chambre et un lit après la vérification de la disponibilité dechambre. « Gestion personnel » envoi au créati on de admi ni stra demande/ajouter() teur nouvelle En validation trai tment de modi fi catio demande n/renvoi refus é non validé OK retraite recruté demande de retraite/mise en retrai te arri vé/prise de foncti on prise de congé/mise en congé en congé activité retour de congé/ mise en fonction démission/départ absence/mise en absence retour/reprise de fonction parti en arret Figure 29: Diagramme d’état de transition : gestion personnel 65
  • 66. Rapport de stage PFE 7.1.3 Diagramme d’activité infirmiere médecin laboratoire caisseur <<nouveau patient>> . créer nouveau dossier<<patient existe>> donner un RDV consultation traiter la demande de test presciption des tests detection de maladie remise des resultats prescription de traitement éditer facture approuver la facture chirurgie hospitalisation ordonnance imprimer sortie Figure 30 : Diagramme d’activité : suivi de patient 66
  • 67. Rapport de stage PFE 7.2 Développement du modèle statique 7.2.1 Diagramme de classe hr_employe acount.acount - id_empl oye - nom - prenom - date_naiss - adresse Service Facture - cin - code : int - code : int - nom : char - date : Date - etat : Stri ng Consultation Assurance - total : Double 1..* Res_partner - id_consultation - id_assurance - type - companie - date_consultation 0..* 1..1 - categorie - date_fin - type - signes - date-deb Medecin - statut_mental - date-fin - diagnostic - id_medecin 0..* 1..* - symptomes - speci alité - id_patient - info Patient 1..* Chambre - id_patient Hospitalisation - nom 0..1 - id_chambre - prenom - code - type - ref 0..* - admi sion_type 0..* - capacité - date - date_hospitalisati on 0..* - photo - date_sortie Examen medicale 0..* - raison_admission - age 1..1 - lit_hopital - sexe 0..1 - id_examen : int - medecin_traitant - date_naiss - désignation : int 0..* 0..1 - chi rurgien - situation - date : int 0..* - adresse - etat 0..* Lit - date_déces - raison-déces 1..1- i d_lit : int - info_général- type : int 0..1 1..1- prix : int 1..* 0..* 0..1 Maladies Rendez_vous - code 0..* - id_rendez_vous - nom 1..* - medecin 0..* - catégori e - patient Prescription - sévérité - niveau_urgence Chi rurgie - situati on_maladie - service - id_prescription - date_diagnostique - etat_patient - code - patient - date-guérisson - date - date_chirurgie - date - Allergies - chirurgien - note - thérapie - anesthesiste - ligne_prescription - bloc - service Product_Product - classification 0..* - base_condition 0..1 - id_product : int - id_patient Ligne_prescription Medicament_template - id_ligne_prescription - medicament - impression - voie_dadministration - substitution Medicament - renouvellement - dose - id_medicament - forme - nom 0..1 - debut-trai tement - composition - fin_traitement - indication 0..* - fréquence - dosage - durée_traitement - stokage - quantité - pri x - quantité_valable - info - effet_indesirable Figure 31 : Diagramme de classe globale 67
  • 68. Rapport de stage PFE 8. Outils de réalisation et mise en œuvre 8.1 Choix des outils de développement et de modélisation  yEdPour réaliser les diagrammes fonctionnels, yEd Graph Editor recèle des trésors de fonctions destinéesà la fois à personnaliser le moindre détail mais aussi à optimiser la lecture globale. Le programme esttrès riche en fonctions et en méthode dorganisation : couches hiérarchiques interactives, couchesorthogonales, couches organiques, schémas UML, circulaires, en arbre, etc. Bien entendu, lesdiagrammes générés peuvent être sauvegardés en plusieurs formats dont PDF, Flash, SVG, HTML,EPS ou BMP. Une fonction très utile permet de découper de très grands schémas afin de les imprimersur plusieurs feuilles et de pouvoir ensuite les assembler entre elles pour reconstituer limage engrandeur réelle. Développé entièrement en Java, le programme fonctionne indépendamment dusystème dexploitation, il a juste besoin dune machine virtuelle Java.  PowerAMC PowerAMC est un environnement graphique de modélisation d’entreprise très simple d’emploi qui permet d’effectuer les tâches suivantes :  Modélisation intégrée via l’utilisation de méthodologies et de notation standard : Données (E/R, Merise) Métiers (BPMN, BPEL, ebXML) Application (UML)  Génération automatique de code via des templates personnalisables : SQL (avec plus de 50 SGBD),Java ,NET.  Fonctionnalités de reverse engineering pour documenter et mettre à jour des systèmes existants  Une solution de référentiel d’entreprise avec des fonctionnalités de sécurité et de gestion des versions très complètes pour permettre un développement multiutilisateur  Un environnement extensible, qui vous permet d’ajouter des règles, des commandes, des concepts et des attributs à vos méthodologies de modélisation et de codage.  Eclipse Eclipse est un environnement de développement intégré libre extensible, universel etpolyvalent, permettant de créer des projets de développement mettant en œuvre nimportequel langage de programmation. Eclipse IDE est principalement écrit en Java(à laide dela bibliothèque graphique SWT, dIBM), et ce langage, grâce à des bibliothèques spécifiques, estégalement utilisé pour écrire des extensions. 68
  • 69. Rapport de stage PFE La spécificité dEclipse IDE vient du fait de son architecture totalement développée autour dela notion de plugin (en conformité avec la norme OSGi) : toutes les fonctionnalités de cet atelierlogiciel sont développées en tant que plug-in. Plusieurs logiciels commerciaux sont basés sur ce logiciel libre, comme par exemple IBMLotus Notes 8, IBM Symphony ouWebSphere Studio Application Developer. 8.2 Choix du SGBD postgresql  Présentation de PostgreSQL : PostgreSQL est un SGBD très performant sous license BSD dont les performances sontcomparables à Oracle 9. PostgreSQL remonte à la base de données Ingres, développée à Berkeley par Michel STONEBRAKER.Lorsque ce dernier décida en 1985 de recommencer le développement de zéro, il nomma le logiciel Postgres, comme raccourci de post-Ingres. Lors de l’ajout des fonctionnalités SQL en 1995,Postgres fut renommé Postgres95.Ce nom fut changé à la fin de 1996 en PostgreSQL. PostgreSQL est un système de gestion de base de données relationnelle et objet (SGBDRO). C’est un outil libre disponible selon les termes d’une licence de type BSD.Ce système est concurrent à d’autres systèmes de gestion de base de données, qu’ils soient libres(comme MySQL et Firebird),ou propriétaire(comme Oracle, Sybase, DB2). Comme les projets libres Apache et Linux, PosgreSQL n’est pas contrôlé par une seule entreprise, mais est fondé sur une communauté mondiale de développeurs et d’entreprises.  Le client Graphique pgadmin3:PgAdmin III est un outil graphique dadministration de votre serveur PostgreSQL. LapplicationpgAdmin III peut être utilisé pour administrer les serveurs PostgreSQL 7.3 et les versionssupérieures. PgAdmin III existe pour toutes les plateformes. PgAdmin III a été conçu pour répondre aux besoins de tous les utilisateurs, depuis larédaction de simples requêtes SQL au développement complexe de base de données. Linterfacegraphique supporte toutes les fonctionnalités de PostGreSQL et permet une administration simple.Lapplication inclut aussi un éditeur de requête avec coloration syntaxique, un éditeur de code, unagent de gestion de tâche automatique, un support pour les réplications via Slony-I et bien dautresfonctionnalités. 8.3 Linux  Présentation Linux ou GNU/Linux qui est un système dexploitation, et logiciel libre créé en1991 parLinus Torvalds. Aujourdhui, grâce à un effort considérable de développement fourni par despersonnes du monde entier, Linux fonctionne sur quasiment toute architecture moderne. Le noyau Linux a pris une importance aussi bien idéologique que technique. Il existe une communauté entière de personnes qui croient aux idéaux du logiciel libre et donnent de leur temps pour aider à rendre la technologie libre aussi performante que possible. 69
  • 70. Rapport de stage PFE Lesprit du libre, souvent attribué à Linux, influence les développeurs et les utilisateurs de logiciels partout dans le monde et entraîne des communautés partageant des objectifs communs.  Le projet GNU Le projet GNU a été lancé en janvier 1984 par Richard Stallman, pour développer un système dexploitation complet de type UNIX, composé de logiciels libres: le système GNU. Les variantes du système dexploitation GNU, construites autour du noyau Linux, sont aujourdhui largement utilisées. Le projet GNU est étroitement lié à la philosophie du logiciel libre qui est omniprésente dans les projets qui en découlent tels qu’ubuntu.  Ubuntu Ubuntu est un système dexploitation entièrement libre construit autour du noyau Debian. La communauté Ubuntu sest formée autour des idéaux constitutifs de la philosophie dUbuntu :  Le logiciel doit être disponible gratuitement.  Les logiciels doivent être utilisables dans la langue de lutilisateur et en dépit de tout handicap.  Lutilisateur doit avoir la liberté de personnaliser et de modifier le logiciel à sa guise.Ubuntu est le système d’exploitation sous lequel le module a été développé pour que le stage soitconforme aux idéaux de l’organisme d’accueil. 8.4 Choix du langage de programmation 8.4.1 Langage Python  Présentation Python est un langage portable, dynamique, extensible, gratuit, qui permet (sans limposer) une approche modulaire et orientée objet de la programmation. Python est développé depuis 1989 par Guido van Rossum etde nombreux contributeurs bénévoles. [5]  Caractéristiques du langage PythonCi-dessous le détail des principales caractéristiques du langage Python:  Portable: Il est supporté par les différents systèmes d’exploitation.  Gratuit  Simple : Il possède une syntaxe très simple tout en combinant des types de données évolués (listes, dictionnaires…)  Absence des pointeurs.  Il est orienté objet et supporte l’héritage multiple et la surcharge des opérateurs  Dynamique : Cette fonctionnalité est probablement la plus intéressante de Python.  Extensible : On peut facilement l’interfacer avec des bibliothèques C existantes. 70
  • 71. Rapport de stage PFE  Python gère ses ressources (mémoire, descripteurs de fichiers...) sans intervention du programmeur, par un mécanisme de comptage de références.  Python possède actuellement deux implémentations .Lune, interprétée, dans laquelle les programmes Python sont compilés en instructions portables, puis exécutés par une machine virtuelle (comme pour Java, avec une différence importante: Java étant statiquement typé,il est beaucoup plus facile daccélérer lexécution dun programme Java que dun programme Python).Lautre génère directement du bytecode Java.  Dynamiquement typé.  Soutenu par la communauté d’utilisateurs qui tentent à l’évoluer. 8.4.2 Langage XML  Présentation du langage XML : XML (eXtensible Markup Language et en Français Langage à balises étendu, ou Langage àbalises extensible) était lancé en 1997 par la communauté SGML (Standard Generalized MarkupLanguage). XML est un langage simple et puissant de description et d’échange de documentsstructurés de n’importe quel domaine de données grâce à son extensibilité, il décrit cette structure àl’aide d’un système de balises. Quelques points remarquables d’XML :  Il apparaît comme un format d’échange de données universel.  Il a la possibilité de créer des nouvelles balises contrairement à HTML qui définit un nombre limité.  Il garantit à ses utilisateurs l’indépendance de leurs documents de toute technologie propriétaire.  Il unifie le monde du traitement de document et celui du Web. Tout document XML se compose :  D’un prologue qui peut contenir une déclaration XML, des instructions de traitement et une déclaration de type de document, dont la présence est facultative mais conseillée. Il contiendra un certain nombre de déclarations.  D’un arbre d’éléments, on parle d’élément père et d’élément fils. En fait la partie essentielle d’un document XML sera toujours formée d’une hiérarchie d’éléments qui dénote la sémantique de son contenu.  De commentaires et d’instructions de traitement, dont la présence est facultative. Ils pourront, moyennant certaines restrictions, apparaître aussi bien dans le prologue que dans l’arbre d’éléments. Un document XMLvalide est forcément un document bien formé mais il obéit en plus à unestructure type définie dans une DTD (Document Type Definition)  Une DTD peut contenir : - Des déclarations dentités générales. - Des déclarations dentités paramètres. - Des déclarations de notations. - Des déclarations déléments. - Des déclarations de listes dattributs. - Des commentaires. 71
  • 72. Rapport de stage PFE 9. Présentation du prototype réaliséDans cette partie, nous présentons le prototype réalisé à travers des prises d’écrans, qui illustrent lesfonctions principales fournies par noter système. 9.1 Présentation et description : Médical est un module qui représente un système d’information hospitalier avec lescaractéristiques suivantes :  Multi utilisateur  Entièrement paramétrable  Administration financière de l’institut hospitalier  Information pharmaceutique  Administration du laboratoire  Administration des patients (création, évaluations, consultations, historique,…)  Examination des patients et enregistrement de l’historique sans aucun papier.  Rapports sur les maladies.  Gestion des stocks et d’approvisionnement  Les standards sur les maladies et les actes médicales  Gestion centralisée du dossier patient 9.2 Process du module :Le schéma suivant représente les processus de suivi du patient selon le module médical : 72
  • 73. Rapport de stage PFE Figure 32 : Process du module medical73
  • 74. Rapport de stage PFE 9.3 Configuration et Paramétrage du module medical  Exemple de module patientNouveau dossier patient : Quand le patient arrive à l’hôpital, un nouveau dossier médical va être créé afin de contenirtous les informations administratives, médicales, antécédents et l’historique médicalDéfinir un nouveau rendez-vousL’infirmière est chargée de la préparation et la coordination des rendez-vous pour les consultationsentre les patients et les médecins, pour réaliser cette procédure, elle va remplir les champs suivants :  Le patient et le médecin consultant  Préciser la date et l’heure de consultation  Le niveau d’urgence et l’état de patient 74
  • 75. Rapport de stage PFE  Spécialité de secteur médical  Le produit de consultation Si le patient n’est pas exonéré de facture, l’infirmière va la créer.En cliquant sur calendrier on peut consulter le calendrier des rendez-vous pour chaque médecin selonle mois, le jour ou la semaine :Gestion des consultationsAprès la fixation du rendez-vous, le patient arrive à l’hôpital pour effectuer la consultation médical,L’interface suivant représente la fiche de consultation concernant un patient, l’infirmière va saisir lesinformations suivantes : 75
  • 76. Rapport de stage PFE  Patient qui va effectuer la consultation  Date début et date fin de consultation  Symptôme principale  Docteur consultantTest de laboratoireAprès la consultation, le médecin peut demander au patient d’effectuer un test de laboratoire, pourcela le personnel médical au sein du laboratoire va créer un nouveau demande de test qui se composede :  Type de test  Date du test  Patient qui va effectuer le test  Docteur qui a prescrit le test  Par défaut, l’état du test est marqué Brouillon, après la création de l’analyse, elle est mentionné A été testé 76
  • 77. Rapport de stage PFELe personnel médical peut consulter la liste des demandes de test de laboratoiresAprès la création de l’analyse, une fiche du résultat va être générée qui contient les informations surle patient, médecin, le pathologiste, le type de test et la date de l’analyse, puis le médecin va saisir lesrésultats trouvés. 77
  • 78. Rapport de stage PFEDétection des maladiesAprès le diagnostic et les tests de laboratoire, le médecin peut détecter la maladie de patient, puis ilremplit la fiche suivantes : 78
  • 79. Rapport de stage PFEPrescription des médicamentsPour définir une nouvelle prescription, le personnel médical choisit le patient concerné puis il saisit ladate de prescription, le médecin qui a prescrit l’ordonnance, ensuite il va définir la ligne deprescription, cette dernière présente toutes les informations et les spécificités sur le médicament etson mode d’emploie.Ligne de prescription contient l’historique des ordonnances, le médecin peut ajouter une nouvelle ordonnance. 79
  • 80. Rapport de stage PFEGestion de la chirurgiePour planifier une chirurgie, il faut utiliser le menu : médical/chirurgie/chirurgiePour une nouvelle on clique sur nouveau, pour consulter la liste des chirurgies on clique sur liste,pour afficher sous forme calendrier on clique sur calendrierConsultation de la liste des actes médicaux 80
  • 81. Rapport de stage PFEGestion des médicaments 81
  • 82. Rapport de stage PFEConclusion Les systèmes dinformation hospitaliers (SIH) jouent un rôle non négligeable dans latteinte desobjectifs des établissements hospitaliers (hôpitaux, cliniques, etc.) qui en possèdent.Le thème traité a été très enrichissant pour moi. En effet, il m’ a permis de découvrir un domaine quim’ était, jusque là, peu connu, à savoir celui de la santé. Désormais, sur le plan de la santé, je seraicompté parmi les moins ignorants. Je juge très utile cette expérience de 4 mois que j’ai passé dans ce stage de findétudes. En effet, le fait de plonger dans les méandres dopen ERP est lui-même une motivanteaventure où j’ai été amené à intercepter tous les côtés dun projet, parmi lesquels je cite :  Sur le plan professionnel, ce stage m’a permis davoir une idée des réalités dun monde autre que celui académique: organisation du travail, relations humaines, etc.  Sur le plan technique (informatique), ce stage a été une opportunité pour mois de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises au cours de ma formation. En plus, j’ai engrangé de nouvelles connaissances: apprentissage des langages de programmation (python), découvertes de nouvelles techniques et surtout un nouveau logiciel open source (OpenERP) qui représente un idéal de logiciel agile, apte à répondre à nimporte quel besoin. OpenERP combine à la fois la force dun éditeur et une réelle communauté qui balise la plupart des cas dusages et fournit de précieux retours, notamment sous forme de modules réutilisables. Ce stage a été pour moi un grand pas vers le milieu professionnel, où j’ai bénéficié duneexcellente expérience qui m’a permis de concrétiser mes connaissances informatiques voireéconomiques acquises au cours des années détudes lors de la période de ma formation àFSTG de Marrakech. Ce projet m’a permis également dacquérir des valeurs indispensables pour le métierdingénieur telles que la responsabilité et le respect des engagements, le travail déquipe, ladaptabilitéà lenvironnement de lentreprise et le sens danalyse. Ces valeurs sont sans aucun doute les bases deréussite dans le milieu professionnel. Je précise que la solution est conçue de manière à garantir son extensibilité et évolutivitéselon les besoins spécifiques des clients de SYSTEMUM. Ainsi, On peut facilement y ajouter denouvelle fonctionnalité sans toucher à la structure générale du module. 82
  • 83. Rapport de stage PFERéférences « open ERP book» Auteur : Fabien Pinckaers « Apprendre à programmer avec Python» Auteur : Gérard SWINNEN www.systemum.com www.doc.openerp.com www.mediboard.com www.python.org www.fsf.org/about/what-is-free-software www.openobject.com http://www.openerp.com/community communauté OpenERP http://www.assurancemaladie.ma/ Www.openerp.com : site officiel de la solution ERP. Système de gestion informatisé d’une clinique médicale externe (SGICM), Document d’analyse Auteurs : Michèle Garceau, Isabelle Landry et Hafedh Mili Conception et Réalisation d’un logiciel de facturation pour une polyclinique privée, Mémoire de maîtrise en Informatique Appliquée à la Gestion, Conception et réalisation d’un système d’information de gestion budgétaire OUHARZOUNE MOUNIA, SENOUCI Amel ,2009/2010 Conception et réalisation d’un système d’information de gestion du dossier médical pour la médecine du travail. OTMANE LAID, SMAIAH LOTFI, Mémoire présenté en vue de l’obtention du diplôme d’ingénieur d’état en informatique, Septembre 2008(système d’information)83
  • 84. Rapport de stage PFEANNEXE A : L’Open SourceA.1 DéfinitionUn logiciel open source est un logiciel qui est fourni avec lautorisation pour quelconque de lutiliser,de le copier, et de le distribuer, soit sous une forme conforme à loriginal, soit avec des modifications,ou encore gratuitement ou contre un certain montant. Ceci signifie en particulier que son code sourcedoit être disponible.A.2 PrincipesLa Free Software Foundation maintient une définition du logiciel libre basée sur quatre libertés : Liberté 1 : La liberté dexécuter le programme, pour tous les usages Liberté 2 : La liberté détudier le fonctionnement du programme. Ceci suppose laccès au codesource. Liberté 3 : La liberté de redistribuer des copies. Ceci comprend la liberté de vendre des copies. Liberté 4 : La liberté daméliorer le programme et de publier ses améliorations.De part ces libertés, les utilisateurs, les développeurs et les entreprises jouissent des mêmes droits quele propriétaire du programme, excepté son droit de propriété.A.3 Licences Open Source À lexception des logiciels dans le domaine public, les logiciels libres sont protégés comme toutlogiciel par le droit dauteur. La particularité des logiciels libres est que lauteur renonce àlexclusivité de la plupart des droits que lui donne le droit dauteur. Il distribue le logiciel accompagnédune licence libre qui énumère les droits donnés à lutilisateur.Certaines licences, dont la plus connue et utilisée pour les logiciels libres, la licence publiquegénérale GNU, sont relativement complexes. Ainsi la GPL ne donne le droit de redistribuer unlogiciel que si lensemble du logiciel, y compris toutes les éventuelles modifications, sontredistribuées selon les termes exacts de la GPL. Cette licence est dite virale ou contaminante, car sielle autorise la fusion dun logiciel sous GPL avec un logiciel sous une autre licence, elle nautoriseen revanche la redistribution de la fusion que sous GPL.Les licences des logiciels libres sont souvent divisées en deux, selon le degré de liberté accordé par lalicence en matière de redistribution. A.3.1 Licence BSDIl sagit des licences qui offrent la plus grande liberté. En général, seule la citation des auteursoriginaux est demandée. En particulier, ces licences permettent de redistribuer un logiciel libre sousune forme non libre. Ces licences permettent donc à tout acteur de changer la licence sous laquelle lelogiciel est distribué. Un cas de changement de licence courant est lintégration de logiciel sous 84
  • 85. Rapport de stage PFElicence BSD dans un logiciel sous copyleft (licence GPL). Un autre cas courant est lintégration delogiciel sous licence BSD dans les logiciels propriétaires. A.3.2 Licence GPL Il sagit des licences qui obligent la redistribution sous une licence libre. Les licences du projetGNU sont les plus célèbres. Une telle licence permet dintégrer du logiciel sous licence BSD et de leredistribuer sous licence GPL, alors que linverse est impossible.Le degré de liberté moindre des licences de type copyleft a été critiqué par des acteurs des projetsBSD et des acteurs commerciaux; Ce qui a poussé la Free Software Fondation à proposer la LGPL.La différence entre GPL et LGPL réside principalement dans le fait que la LGPL permet de lier unprogramme tiers non GPL à une bibliothèque LGPL, sans pour autant révoquer la licence.Ainsi, il devient possible à un programmeur désireux de faire un logiciel propriétaire dutilisercertains outils du libre (ex: la bibliothèque graphique GTK).A.4 Le modèle économique Le modèle économique des SSLL (sociétés de services en logiciels libres) est liéprincipalement à la notion de service : vendre un savoir-faire et une expertise plutôt quun droitdusage sur un logiciel.Ce modèle consiste à facturer au client non pas le logiciel lui même, qui reste open source, mais leservice de support, dinstallation, de personnalisation, de configuration et de maintenance que lonvend autour sous forme dabonnement. Un autre système payant, utilisé par dillustres éditeurs de logiciels libres comme MySQL,consiste en une licence commerciale quachètent certains clients afin dintégrer le produit libre dansleurs propres produits dans le but de les redistribuer de manière payante, avec un code source fermé.Une troisième forme de financement pour les éditeurs de logiciels libres est lorganisation deséminaires pour la présentation des solutions open source au grand public, notamment auxcommerciaux.Le modèle économique des logiciels open source a suscité toutefois certaines critiques :incompatibilité entre les besoins des clients et les demandes de la communauté. Les revenues sontgénérés par le service, et non pas par le logiciel lui même.Difficulté du maintien sur le long terme dune ressource humaine compétente et capable de tenir desdélais compatibles avec la notion de service.A.5 Avantages et limitations de l’open source A.5.1 Avantages Des logiciels de qualitéUn programmeur qui expose son code au monde et aux autres participants du projet fera en sorte quele code soit de qualité. Si ce nest pas le cas, un autre programmeur du projet proposera à la place uncode plus efficace ou plus propre. De plus, un grand nombre de personnes participent en permanenceaux tests des logiciels libres, ce qui permet didentifier les bugs très tôt. 85
  • 86. Rapport de stage PFE Un coût raisonnable pour les utilisateursLes logiciels Open Source sont soit gratuits soit proposés à un coût raisonnable, dans tous les casinférieur à celui des logiciels commerciaux équivalentsSi des bugs sont identifiés, la prise en compte de la correction de ces erreurs est assurée gratuitementpar les participants du projet. Une forte réactivitéEn général les utilisateurs ayant un besoin précis damélioration du logiciel reçoivent un échofavorable et rapide de la part de la communauté des développeurs du projet. Un utilisateur peut luimême coder une fonctionnalité dont il a besoin, en accord avec le coordonnateur du projet. Des logiciels à long termeLes projets aboutis de logiciels libres ont une très longue durée de vie, car il y a toujours desvolontaires pour poursuivre le projet. A.5.2 Limitations Les obstacles financiersLes façons de génération de profits restent assez restreintes en quantité et en qualité. Orientation vers les aspects techniquesLa plupart des projets Open Source réussis concernent des "logiciels techniques", cest-à-dire deslogiciels non pas applicatifs mais remplissant une fonctionnalité technique utilisée par dautreslogiciels. Le support et la formation des utilisateursBeaucoup dutilisateurs de logiciels ont besoin non seulement dun support technique pointu pourcorriger les bugs éventuels, mais surtout dun support de base pour être aidé dans lutilisation dulogiciel, voire de formations. Le marketing et linertie de marchéLes premiers projets Open Source ne disposaient pas de budgets marketing. Cependant, on voitapparaître de plus en plus de projets Open Source appuyés ou financés par des éditeurs de logicielsou des intégrateurs. 86
  • 87. Rapport de stage PFEANNEXE B : Exemples de rapports générés par OpenERP 87
  • 88. Rapport de stage PFE88
  • 89. Rapport de stage PFE89
  • 90. Rapport de stage PFEANNEXE C : Exemples d’arabisation d’interface 90

×