• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Social Media Research Report Final   Rev V01 French
 

Social Media Research Report Final Rev V01 French

on

  • 5,587 views

 

Statistics

Views

Total Views
5,587
Views on SlideShare
4,758
Embed Views
829

Actions

Likes
8
Downloads
81
Comments
1

21 Embeds 829

http://antoine-dupin.com 508
http://www.larecherche20.com 209
http://www.emilieogez.com 41
http://www.levidepoches.fr 24
http://www.webagencyparis.com 7
http://www.socialmediatoday.com 6
http://socialmediatoday.com 6
http://explorateursduweb.com 4
http://www.slideshare.net 4
http://business-commando.com 3
http://narominded.blogspot.com 3
http://www.mefeedia.com 2
http://multipleintilligencesinweb20.wordpress.com 2
http://webcache.googleusercontent.com 2
http://www.jeromelesur.com 2
http://feeds2.feedburner.com 1
http://levidepoches.blogs.com 1
http://www.levidepoches.blogs.com 1
http://larecherche20.com 1
http://apprentieweb.blogspot.com 1
http://translate.googleusercontent.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Social Media Research Report Final   Rev V01 French Social Media Research Report Final Rev V01 French Presentation Transcript

    •  
    • Les médias sociaux : La perception de l’utilisateur et du professionnel – L’écart des réalités
    • Contexte
    • (Consommateurs) Utilisateurs de médias sociaux provenant du grand public Utilisateurs grand public Professionnels des secteurs du marketing et des communications Objectifs des campagnes Types de campagne Appui de l’entreprise / budget Surveillance et mesures Communiqués médias sociaux Sensibilisation, utilisation, source d’information / invitation à poser un geste (crédibilité, influence, effet sur opinion, attitude, comportement signalé / probable) Écarts et chevauchements entre la perception du professionnel et la réalité décrite par l’utilisateur
    • Méthodologie
      • La présente recherche se compose de deux sondages distincts effectués en ligne
      • Utilisateurs grand public (utilisateurs)
      • Le premier sondage a été effectué auprès d’un groupe en ligne de Léger Marketing, groupe composé d’adultes provenant de l’ensemble du Canada. Les répondants ont été retenus parce qu’ils utilisaient des médias sociaux. Au total, 1 516 personnes ont été interrogées. Pour un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés exacts dans une proportion de plus ou moins 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.
      • Professionnels
      • Un second sondage a été effectué auprès de professionnels du marketing et des communications. Ces répondants provenaient principalement des listes de clients de Groupe CNW et ont été retenus parce qu’ils utilisaient des médias sociaux. Au total, 615 personnes de ce groupe ont été interrogées. Pour un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés exacts dans une proportion de plus ou moins 4 points de pourcentage, 19 fois sur 20.
    • Sommaire des résultats
    • La sensibilisation, la compréhension et l’utilisation : taux élevé
      • Utilisateurs
      • Les consommateurs qui utilisent les médias sociaux sont très au fait de ce qui est à leur disposition.
      • Même si la plupart utilisent un nombre limité de sites, ils les consultent fréquemment et cette fréquence augmente.
      • Même si rester en contact est la raison la plus souvent donnée pour utiliser les médias sociaux, deux-cinquièmes des utilisateurs font de la recherche au sujet de produits et de services et croient qu’il s’agit d’une fonction importante des sites.
      • Deux cinquièmes s’en servent aussi pour « dialoguer » avec les organismes ou pour apprendre à les connaître, tandis qu’un cinquième produisent du contenu comme écrire des billets ou contribuer à un blogue.
      • Beaucoup d’utilisateurs grand public ne font pas encore usage des médias sociaux dans leur vie professionnelle.
      • Professionnels
      • Les professionnels sont davantage au fait des médias sociaux et de leur utilisation comparativement aux utilisateurs grand public.
      • Ils ont recours à ces sites plus souvent que les utilisateurs grand public et sont familiers avec l’univers des médias sociaux.
      • La plupart des professionnels croient connaître les utilisations différentes des médias sociaux, mais beaucoup d’entre eux admettent qu’ils pourraient en tirer un meilleur parti.
    • Les médias sociaux : source d’information, mais non LA source d’information
      • Utilisateurs
      • Les utilisateurs jugent les médias sociaux comme étant une source d’information, mais ne s’y fient pas comme étant LA source. Ils les traitent plutôt comme étant une des nombreuses sources faisant partie de leur boîte à outils en matière d’information.
      • Même si la plupart considèrent crédible l’information provenant d’une personne ou d’une entreprise, la crédibilité accordée n’est pas plus grande que celle provenant d’autres sources d’information traditionnelles (télévision, publicité et sites d’entreprise, par exemple).
      • Même si la plupart ne croient pas que les blogueurs ne pensent qu’à leurs intérêts ou ont des arrière-pensées égocentriques, les utilisateurs ne les considèrent pas comme constituant l’influence principale de leur décision.
      • Professionnels
      • À l’heure actuelle, les professionnels font davantage confiance aux médias sociaux à titre de source d’information que les utilisateurs grand public. Ils croient aussi que les consommateurs jugeront cette information plus crédible et qu’elle suscite plus d’influence que les consommateurs ne le croient en réalité.
      • Les professionnels croient aussi que l’utilisation des médias sociaux aura une plus grande influence sur la réputation que les utilisateurs ne le croient en réalité .
    • Les professionnels utilisent les médias sociaux dans un but précis, mais plusieurs ne sont pas certains que l’objectif est atteint
      • Professionnels
      • Les professionnels utilisent les médias sociaux dans le cadre de campagnes de marketing ou, dans une moindre mesure, pour créer des communautés d’intérêt ou établir des relations avec des parties prenantes.
      • La direction appuie des campagnes, un moins grand nombre indiquent qu’ils disposent d’un budget précis dédié aux médias sociaux. Par ailleurs, moins de cadres demandent des preuves que la participation aux médias sociaux donne des résultats.
      • Beaucoup de professionnels utilisent les médias sociaux dans un but précis (principalement, susciter de la notoriété, une sensibilisation et un dialogue), ce but n’est ni officiel ni mesurable. Ceux qui utilisent des outils de mesure se servent du comptage de circulation et négligent d’analyser les messages véhiculés.
      • En fait, peu de professionnels connaissent vraiment les messages véhiculés à leur sujet dans les médias sociaux, qui véhicule ces messages et à quelle rapidité ces messages se répandent.
    • Conclusions
      • L’utilisation des médias sociaux est élevée. Ils sont souvent utilisés à titre de source d’information mais cela n’est pas leur fonction principale. Par conséquent, les médias sociaux n’ont pas remplacé d’autres sources d’information traditionnelles. Cependant, les utilisateurs ne rejettent pas l’idée que les médias sociaux peuvent être une source d’information et ils jugent qu’ils sont crédibles.
      • À l’heure actuelle, les professionnels ont surestimé l’influence des médias sociaux. Cependant, avec l’augmentation de l’utilisation des médias sociaux, il est possible, qu’à l’avenir, ils deviennent un média ayant plus d’influence.
      • Actuellement, les professionnels utilisent les médias sociaux avec des objectifs en tête. Même s’ils se rendent compte qu’ils pourraient en tirer meilleur parti, ils croient qu’ils possèdent une bonne compréhension de ce que les médias sociaux peuvent faire pour eux.
      • D’un autre côté, les professionnels possèdent peu de connaissances quant à a) ce qui se dit à leur sujet dans les médias sociaux et b) qui sont les interlocuteurs. Il est rare qu’ils mesurent ou effectuent un suivi des messages véhiculés par les médias sociaux et ils possèdent très peu de connaissances concrètes pour déterminer si leurs campagnes atteignent ou non les objectifs.
    • Résultats détaillés
    • Utilisation des médias sociaux : utilisateurs et professionnels
    • En général, à quelle fréquence utilisez-vous des applications de médias sociaux? Au moins une fois par jour 49 % 62 % Les outils médias sociaux sont utilisés régulièrement
      • Près de la moitié des utilisateurs des médias sociaux interrogés utilisent ces sites au moins une fois par jour et, un sur trois (29 %), plus fréquemment. Seulement un cinquième utilisent ces applications moins d’une fois par semaine.
      • Les femmes (55 %), les jeunes utilisateurs (moins de 25 ans – 73%, 25 ans – 44ans – 53 %), et les prosummeurs (les personnes qui contribuent activement ou qui rédigent des billets) (62 %) sont plus portés à utiliser les sites au moins une fois par jour.
      • Les professionnels utilisent les sites plus fréquemment, trois cinquièmes en font une utilisation quotidienne. Les professionnels qui entrent dans la profession (5 ans ou moins – 68 %) et qui travaillent pour le compte d’agences (66 %) sont plus portés à utiliser les médias sociaux tous les jours.
      Base : Utilisateurs n=1 516, Professionnels n= 615
    • Diriez-vous que vous utilisez davantage les médias sociaux qu'au même moment l'année dernière ou les utilisez-vous moins? Less - 11% More - 48% Augmentation de l’utilisation parmi les utilisateurs
      • Dans l’ensemble, on constate une augmentation de l’utilisation des médias sociaux. Près de la moitié des utilisateurs indiquent qu’ils les utilisent plus que l’an dernier et seulement une personne sur dix, moins que l’an dernier.
      • Ceux qui produisent du contenu sont encore plus portés à avoir augmenté leur utilisation au cours de l’année écoulée (57 % contre 46 % pour ceux qui ne produisent pas de contenu).
      Base : Utilisateurs n=1 516, Professionnels n= 615
    • Selon vous, depuis combien de temps utilisez-vous les médias sociaux? La plupart des professionnels utilisent les médias sociaux depuis plus de 2 ans
      • La plupart des professionnels connaissent déjà les médias sociaux, puisqu’ils les ont utilisés sous une forme quelconque depuis au moins un an.
      • Les professionnels qui comptent moins de 10 ans d’expérience sont plus portés à les avoir utilisés depuis plus longtemps (c.-à-d. plus de 2 ans – 80 %), tandis que ceux qui comptent plus d’expérience sont plus portés à avoir commencé à les utiliser au cours des 6 derniers mois (13 %).
      Base : Utilisateurs n=1 516, Professionnels n= 615
    • Parmi les outils ou sites de médias sociaux suivants, lesquels connaissez-vous? Et parmi ceux-ci, lesquels avez-vous utilisés? Facebook et YouTube sont très prisés par les utilisateurs
      • La grande majorité des utilisateurs de médias sociaux connaissent Facebook et YouTube, et trois-quarts d’entre eux disent qu’ils ont utilisé Facebook et les deux-tiers, YouTube.
      • Même si plus de la moitié connaissent l’existence de MySpace et de blogues, ces outils sont utilisés moins fréquemment.
      • Les Québécois sont moins portés à connaître Facebook (79 %) ou l’ont moins utilisé (62 %).
      Base : Utilisateurs n=1 516
    • Parmi les outils ou sites de médias sociaux suivants, lesquels connaissez-vous? Et parmi ceux-ci, le cas échéant, lesquels avez-vous utilisés dans le cadre de vos activités professionnelles? Professionnels : Plus grande connaissance mais utilisation d’outils différents
      • Les professionnels connaissent davantage tous les sites énumérés.
      • Pourtant, quand il s’agit des sites utilisés sur le plan professionnel comme LinkedIn, Twitter, Wikipedia et les blogues les professionnels les utilisent davantage que les utilisateurs grand public mais ils sont moins portés à utiliser Facebook, YouTube, et MySpace.
      Base : Professionnels n = 615
    • Which of the following do you do? Un cinquième des utilisateurs produisent du contenu (Prosommateurs)
      • Vu la popularité de Facebook auprès des utilisateurs grand public, il n’est pas étonnant de constater que presque les deux tiers utilisent le site pour parler à des amis ou pour mettre à jour leur statut. Toutes les autres applications sont beaucoup moins utilisées.
      • Un peu moins de un cinquième des utilisateurs grand public produisent du contenu destiné aux médias sociaux en contribuant à un blogue ou en écrivant des billets.
      • En raison d’un usage général plus faible, il n’est pas étonnant que les Québécois soient moins portés à parler à des amis sur Facebook (50 %). Fait intéressant, toutefois, ils sont plus portés à télécharger des vidéos que le reste du pays (35 %).
      Base: Users n=1516
    • In general, what do you use social media applications for in your personal/Professional life? | Base: Users n=1516 Les utilisateurs ont plus recours aux médias sociaux dans leur vie personnelle que dans leur vie professionnelle
      • Les utilisateurs grand public ont découvert comment avoir accès aux médias sociaux sur le plan personnel mais ils n’ont pas encore fait le saut sur le plan professionnel (c.-à-d. deux cinquièmes n’utilisent pas du tout les médias sociaux dans leur vie professionnelle).
      • Tandis que trois-quarts d’entre eux utilisent les médias sociaux pour garder contact avec des amis ou de la famille, seulement un quart s’en servent pour garder contact avec des collègues ou pour effectuer du réseautage. Presque la moitié des utilisateurs les utilisent pour lire sur des sujets d’intérêt personnel, seulement 22 % y ont recours pour lire sur des sujets d’intérêt liés au travail.
      • Les Québécois sont plus portés à les utiliser pour se divertir (67 %) que pour garder contact (66 %). Les utilisateurs de 45 ans et plus sont plus portés à les utiliser pour faire une recherche sur un produit (35 %) que ceux âgés de moins de 45 ans.
      Vie personnelle Vie professionnelle
    • Veuillez évaluer dans quelle mesure les applications de médias sociaux sont importantes à l'égard de chacune des fonctions suivantes. Base : Utilisateurs n = 1 516 % considéré très ou plutôt important L’accès à l’information est très important pour la majorité
      • Même s’il n’est pas étonnant de constater que garder contact avec les amis et la famille est le plus souvent coté important, pour beaucoup, l’accès à l’information par l’intermédiaire des médias sociaux est également jugée important, les deux tiers qui indiquent se tenir à jour et une moitié, faire de la recherche sur des produits et partager des idées constituent des éléments importants.
      • Les Québécois sont plus portés à estimer éléments importants se tenir à jour et garder contact avec les collègues.
      • Les utilisateurs de moins de 25 ans sont plus portés à considérer important garder le contact avec les collègues (61 %).
    • Les professionnels connaissent beaucoup plus les applications des médias sociaux En général, pour quelles raisons utilisez-vous des outils de médias sociaux dans le cadre de vos activités professionnelles? | Base : Professionnels n = 615
      • Les professionnels utilisent les médias sociaux à diverses fins dans le cadre de leurs activités professionnelles et plus souvent que les utilisateurs grand public.
      • La raison la plus souvent indiquée pour utiliser ces sites est de se tenir au courant de l’actualité, tant par la consultation que par le partage d’idées.
    • Les médias sociaux : source d’information et susciter une réaction (crédibilité, influence, effet sur opinion, attitude, comportement signalé / probable)
    • À quelle fréquence utilisez-vous des médias sociaux pour faire une recherche sur des produits et services avant de faire un achat? | Base : Utilisateurs n = 1 516 Au moins occasionnellement 61% Les utilisateurs se tournent vers les médias sociaux pour faire une recherche liée à un achat
      • Parce que les utilisateurs estiment que les médias sociaux sont crédibles, il n’est pas étonnant de constater qu’ils utilisent ces outils à titre de source d’information au sujet de produits et de services avant de prendre une décision d’achat. Trois cinquièmes le font au moins occasionnellement et trois sur dix, la plupart du temps.
      • Au niveau régional, les Québécois sont plus portés à utiliser les médias sociaux pour effectuer une recherche au moins occasionnellement (71 %).
    • Dans quelle mesure êtes-vous en accord ou en désaccord avec chacun des énoncés suivants? | Base : Utilisateurs n = 1 516, Professionnels n = 615 1/3 des utilisateurs se fient aux médias sociaux pour prendre une décision d’achat ; les professionnels y attachent plus d’importance
      • Environ un tiers des utilisateurs se fient aux médias sociaux pour les aider à prendre une décision d’achat éclairée, tandis que un peu moins d’entre eux disent avoir acheté un produit dont ils ont d’abord entendu parler par la voie des médias sociaux. Seulement un sur cinq, toutefois, disent que leur opinion est influencée par les médias sociaux .
      • Les professionnels attachent une grande importance au rôle des médias sociaux. La moitié croient que les utilisateurs ont recours aux médias sociaux pour obtenir une évaluation honnête qui vient influencer leur opinion de façon positive.
      % en accord (3 premiers énoncés)
    • Dans quelle mesure croyez-vous l'information que vous trouvez sur des applications de médias sociaux créés par des entreprises en matière de nouveaux produits et services? Crédible - 56% 60% Les utilisateurs trouvent les « sites » privés et d’entreprise crédibles
      • Les utilisateurs grand public estiment que les applications des médias sociaux constituent une source d’information crédible pour les produits et les services. Le fait qu’il s’agisse de sites privés ou d’entreprise présente peu d’importance pour faire changer d’avis.
      • Les utilisateurs plus jeunes sont plus sceptiques. Les deux cinquièmes des moins de 25 ans estiment que les sites privés ou d’entreprise ne sont pas crédibles (respectivement 43 % et 40 %).
      • Les prosommateurs sont plus portés à trouver les sites privés crédibles (66 %).
      Base : Utilisateurs n = 1 516
    • Dans quelle mesure êtes-vous en accord ou en désaccord avec chacun des énoncés suivants? | Base : Utilisateurs n=1 516, Practitioners n=615 Les professionnels accordent plus de crédibilité aux médias sociaux que ne le font les utilisateurs
      • Les utilisateurs se servent des médias sociaux pour obtenir de l’information et estiment qu’ils constituent une source crédible, ils ne les considèrent pas plus crédibles que d’autres sources d’information, particulièrement les sources comme les sites privés et ceux d’entreprise.
      • Les professionnels ne semblent pas au courant de cet état de fait car plus de la moitié croient que les consommateurs se fieraient davantage aux médias sociaux qu’à la publicité ou qu’aux sites d’entreprise.
      % En accord (3 premiers énoncés)
    • Dans quelle mesure êtes-vous en accord ou en désaccordavec chacun des énoncés suivants? | Base : Utilisateurs n = 1 516, Professionnels n = 615 Les utilisateurs ne se fient pas aux blogues dans une aussi grande mesure que ne le croient les professionnels
      • Nombre d’utilisateurs ne croient pas que les blogueurs ont des arrière-pensées ni qu’ils sont égocentriques. Malgré ce qui précède, seulement un tiers ont changé d’avis à la suite de l’opinion d’un blogueur et encore moins d’entre eux ont recours aux blogues (soit blogue de l’industrie ou blogue d’entreprise) pour influencer leur décision.
      • Fait intéressant, les professionnels ignorent cet état de fait, deux tiers croient que les utilisateurs se fient aux blogues de l’industrie et qu’ils sont influencés par ces derniers.
      % En accord (3 premiers énoncés)
    • Dans quelle mesure vous êtes en accord ou en désaccord avec les énoncés suivants? | Base : Utilisateurs n = 1 516, Professionnels n = 615 Les professionnels croient davantage que les utilisateurs que les médias sociaux ont un effet sur la réputation
      • Deux cinquièmes des utilisateurs croient que les entreprises qui prennent part aux médias sociaux travaillent fort pour les conserver comme clients; seulement un cinquième estiment que les médias sociaux ont un effet sur la réputation d’une entreprise en ce qui concerne la confiance, la transparence, la loyauté ou les relations.
      • Toutefois, les professionnels croient que la participation des médias sociaux a beaucoup plus d’influence.
      % En accord (3 premiers énoncés )
    • L’univers du professionnel Soutien de l’entreprise Types de campagne et objectifs Suivi et mesures Communiqués médias sociaux
    • Lequel des énoncés suivants vous décrit le mieux : | Base : Professionnels n = 615 Lacunes de connaissance à l’égard des médias sociaux
      • Quelques professionnels indiquent ne pas comprendre les meilleures façons d’utiliser les médias sociaux, mais, la plupart d’entre eux admettent qu’ils pourraient en tirer meilleur parti.
      • Ceux qui comptent moins de 10 ans d’expérience sont plus portés à dire qu’ils comprennent comment utiliser les médias sociaux (85 %).
      Compréhension 80% Non-compréhension 19 %
    • Objectifs des campagnes : Visibilité, sensibilisation et dialogue
      • La plupart des objectifs liés aux campagnes de médias sociaux ont pour but, entre autres, de faire du bruit soit par une sensibilisation ou une notoriété accrue ou encore pour susciter un dialogue.
      • La moitié comportent des messages précis qui seront véhiculés par ces applications, comme le souhaitent les professionnels.
      Comment caractériseriez-vous vos objectifs de campagne à l’égard des médias sociaux? | Base : Professionnels n = 615
    • Types de campagne grandement dictés par le marketing
      • Presque la moitié des professionnels interrogés participent à des campagnes ayant pour but d’attirer des visiteurs en ligne et un tiers indiquent participer à des campagnes de marketing et un quart, à la création de communautés d’intérêts.
      De quelle façon décrieriez-vous les types de campagne de médias sociaux que vous effectuez habituellement? | Base : Professionnels n = 615
    • Établissez-vous des objectifs formels et mesurables liés à ce que vous voulez accomplir à l’égard des médias sociaux? | Base : Professionnels n = 615 Peu de professionnels possèdent des objectifs formels en matière de médias sociaux
      • Seulement un quart des professionnels sont dotés d’objectifs qu’ils tentent d’atteindre par le recours aux médias sociaux. De ce nombre, seulement 15 % disent que ces objectifs sont en fait mesurables.
      • Les professionnels occupant un poste de dirigeant sont plus portés à dire qu’ils sont dotés d’objectifs formels mesurables (26 %); les chefs de service et les directeurs sont plus portés à dire que leurs objectifs ne sont pas formels (43 %).
      Objectifs formels 26 %
    • L’univers du professionnel Mesure
    • Veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes en accord ou en désaccord avec les énoncés suivants : Base : Professionnels n = 615 Les professionnels croient que les médias sociaux aident à atteindre les objectifs, mais ne tentent pas de le prouver et on ne leur demande pas
      • Les trois cinquièmes des professionnels croient que les médias sociaux aident à atteindre leurs objectifs globaux et seulement un tiers disent qu’on s’attend à ce qu’ils le prouvent au chapitre du rendement sur l’investissement ou d’atteinte des objectifs.
      • Les contentieux ne collaborent pas aux activités liées aux médias sociaux.
      % En accord (3 premiers énoncés)
    • Outil de mesure le plus courant : relevés de trafic
      • La moitié des professionnels mesurent leurs objectifs par le comptage de circulation et un tiers analyse le contenu ou le ton.
      De quelle façon pouvez-vous dire si vous avez atteint ces objectifs? | Base : Professionnels n = 615
    • L’univers du professionnel Surveillance
    • Surveillez-vous ce qui se dit à propos de votre entreprise ou de vos produits dans les médias sociaux? Diriez-vous que vous... Base : Professionnels n = 615 Peu de professionnels surveillent les médias sociaux
      • La plupart des professionnels disent qu’ils possèdent une certaine compréhension des meilleures façons d’utiliser les médias sociaux, mais peu sont dotés d’un système de surveillance leur permettant de surveiller les commentaires sur leur entreprise dans ces médias.
      Doté d’un outil de surveillance 30 %
    • Veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes en accord ou en désaccord avec les énoncés suivants | Base : Professionnels n = 615 Peu savent ce qui se dit au sujet de leur entreprise
      • Seulement un tiers des professionnels savent ce qui se dit au sujet de leur entreprise ou de leur secteur dans les médias sociaux.
      • Encore moins d’entre eux en connaissent la provenance, la vitesse à laquelle ils changent et leur étendue.
      % En accord (3 premiers énoncés)
    • Veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes en accord ou en désaccord avec les énoncés suivants | Base : Professionnels n = 615 Peu savent quels blogueurs parlent de leur entreprise
      • Non seulement les messages véhiculés ne sont pas connus, mais la plupart des professionnels ne savent pas qui prend part à ces discussions.
      • Seulement un quart conviennent qu’ils savent quels blogueurs parlent de leur entreprise, quelle est l’influence de ces derniers ou quelle est leur notoriété. Seulement un sur dix possède des renseignements démographiques au sujet de ces blogueurs.
      % En accord (3 premiers énoncés)
    • Veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes en accord ou en désaccord avec les énoncés suivants | Base : Professionnels n = 615 Peu connaissent les principaux influenceurs et guides d’opinion et à qui s’adresser pour amorcer un dialogue
      • Non seulement les professionnels ne savent pas ce qui se dit en ligne, mais ils ne savent pas avec qui ils devraient amorcer un dialogue au sujet de leur entreprise dans ces milieux.
      % En accord ( 3 premiers énoncés)
    • Soutien de l’entreprise à l’égard des médias sociaux
    • Votre entreprise ou organisme encourage-t-il et appuie-t-il un dialogue ou une conversation ouverte en ligne à propos de questions liées à votre industrie? | Base : Professionnels n = 615 La moitié des entreprises encouragent le dialogue ouvert
      • La moitié des entreprises encouragent le dialogue ou la conversion ouverte à propos de questions liées à leur secteur.
      • Un quart des professionnels savent qu’ils ne sont pas encouragés à le faire et l’autre quart, ne le savent pas.
    • How much do you agree or disagree with each of the following statements? Appui relatif à l’utilisation des médias sociaux
      • La haute direction appuie les professionnels dans l’utilisation des médias sociaux, mais un tiers indiquent qu’il est difficile d’obtenir des fonds pour ce type de projet.
      % En accord (3 principaux énoncés )
    • Avez-vous un budget qui est spécifiquement alloué aux médias sociaux? Peu de professionnels disposent d’un budget pour les médias sociaux
      • Quelques professionnels disposent d’un budget consacré uniquement aux médias sociaux. Parmi ceux qui en disposent, la plupart indiquent que ce budget a augmenté par rapport à l’an dernier.
      • Parmi ceux qui ont connu une augmentation de leur budget, 49 % ont eu une augmentation de moins de 50 % et 33 %, de plus de 50 %.
      Ce budget alloué aux médias sociaux est-il supérieur ou inférieur à ce qu’il était l’année dernière? Base : Professionnels n = 615
    • Prévoyez-vous que l’année prochaine votre budget alloué aux médias sociaux sera plus élevé ou moins élevé? Un quart voient leur budget augmenter
      • Même si on retrouve énormément d’incertitude au sujet d’un budget pour les médias sociaux quant à l’année prochaine, un quart des professionnels croient à une augmentation de leur budget et un cinquième estiment que leur budget ne sera pas modifié. Peu croient que leur budget sera réduit.
      Base : Professionnels n = 615
    • Communiqués médias sociaux et normes
    • La moitié connaissent les communiqués médias sociaux; peu les utilisent
      • La moitié des professionnels connaissent les communiqués médias sociaux et de ce nombre, un quart les utilisent à l’occasion.
      • Les Québécois connaissent moins les communiqués médias sociaux (34 %).
      Connaissez-vous les communiqués médias sociaux? À quelle fréquence utilisez-vous les communiqués médias sociaux? Est-ce… Base : Professionnels n = 615
    • Dans quelle mesure appuyez-vous les normes des médias sociaux? Les professionnels appuient des normes en matière de médias sociaux
      • Les professionnels appuient des normes en matière de médias sociaux. Un quart les appuient grandement, deux cinquièmes, les appuient passablement. Seulement 6 % des professionnels n’accordent pas leur appui à ce type de norme.
      Aucun appui accordé aux normes 6% Appui accordé aux normes 69 % Base : Professionnels n = 615