Your SlideShare is downloading. ×
Paradoxes Epoque
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Paradoxes Epoque

592
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
592
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
10
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Les paradoxes de notre temps Cliquer pour continuer
  • 2. Aujourd’hui nos maisons sont plus grosses, mais nos familles plus petites Nous avons plus de facilités, mais moins de temps
  • 3. Nous avons plus d’éducation, mais moins le sens de la réalité Nous avons plus de connaissances, mais moins de jugement
  • 4. Nous avons plus d’experts, mais aussi plus de problèmes Nous avons plus de médicaments, mais moins de bien-être
  • 5. Nous dépensons inconsidérément Nous rions trop peu Nous conduisons trop vite Nous nous fâchons trop rapidement Nous veillons trop tard Nous lisons trop peu Nous regardons trop la télé Et nous prions trop peu
  • 6. Nous multiplions nos possessions, mais réduisons nos valeurs Nous parlons trop, nous aimons trop peu et nous mentons trop souvent
  • 7. Nous avons appris à vivre, mais nous ne connaissons pas la vie Nous avons ajouté des années à notre vie, mais pas de vie à nos années
  • 8. Nous avons de plus gros édifices, mais aussi un plus gros ego Nous avons des autoroutes plus larges, mais un esprit plus étroit Nous dépensons plus, mais possédons moins Nous achetons plus, mais nous en jouissons moins Nous sommes allées sur la lune, mais nous avons de la difficulté à traverser la rue pour rencontrer nos voisins Nous conquérons l’espace infini, mais pas notre espace intérieur Nous brisons l’atome, mais pas nos préjugés
  • 9. Nous écrivons plus, mais apprenons moins Nous planifions plus, mais accomplissons moins Nous avons appris à nous hâter, mais pas à attendre Nos revenus sont plus élevés, mais notre sens moral est plus bas Nous construisons plus d’ordinateurs pour sauvegarder plus d’informations et pour produire plus de copies Mais nous communiquons moins Nous aimons la quantité, mais pas la qualité Ce sont des temps de “fast food” et de mauvaise digestion D’hommes grands au tempérament instable
  • 10. Nous avons plus de loisirs, mais moins de plaisir Nous avons une nourriture plus diversifiée, mais moins bonne nutrition Nous avons deux revenus, mais plus de divorces Nous avons de plus belles maisons, mais plus de foyers brisés
  • 11. Il faut donc, à compter d’aujourd’hui, ne rien garder pour une occasion spéciale, parce que chaque jour est une occasion spéciale. Recherchons la connaissance, lisons davantage, arrêtons-nous et admirons le paysage sans se préoccuper de soi. Passons plus de temps avec la famille et les amis, mangeons nos plats favoris et visitons les endroits que nous aimons.
  • 12. La vie est une suite de moments heureux, pas uniquement une survie. Utilisons nos objets précieux, utilisons nos meilleurs parfums chaque fois que nous en avons envie.
  • 13. Retirons de notre vocabulaire des phrases comme «  un de ces jours  » et «  un jour  ». Écrivons cette lettre que nous prévoyions écrire «  un de ces jours  ». Disons à nos familles et à nos amis comment nous les aimons. Ne retardons rien qui ajouter les rires et la joie à notre vie . Chaque jour est spécial; chaque heure, chaque minute est spéciale. Et nous ne savons pas si ce n’est pas notre dernier ou dernière .
  • 14. Si vous êtes trop occupé pour prendre le temps d’envoyer ce message à quelqu’un que vous aimez et si vous vous dites que vous l’enverrez « un de ces jours » Vous ne serez peut-être plus là pour l’envoyer « un de ces jours » croyez-moi