• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Conférence semestrielle Syntec numérique 2012
 

Conférence semestrielle Syntec numérique 2012

on

  • 2,739 views

Cette présentation de Syntec Numérique présente les chiffres du marché du numérique 2012 et les perspectives 2013.

Cette présentation de Syntec Numérique présente les chiffres du marché du numérique 2012 et les perspectives 2013.

Statistics

Views

Total Views
2,739
Views on SlideShare
2,036
Embed Views
703

Actions

Likes
1
Downloads
55
Comments
1

3 Embeds 703

http://blog.needeo.com 636
http://www.scoop.it 66
http://www.needeo-consulting.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • MERCI pour le document , c'est vrai qu''il est de plus en plus difficile de se procurer les chiffres sur les SSII .
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Conférence semestrielle Syntec numérique 2012 Conférence semestrielle Syntec numérique 2012 Presentation Transcript

    • CONFERENCE SEMESTRIELLE I SYNTEC NUMERIQUEBILAN 2012 ET PERSPECTIVES 2013
    • Pascal BRIER Président de la Commission CommunicationEric TIRLEMONT Co-Président de la Commission Marchés-TendancesChristian NIBOUREL Président du Collège SSIIBruno VANRYB Président du Collège EditeursPatrice DEMAY Président du Collège Conseil en TechnologiesLuc-François SALVADOR 1er Vice Président, Président de la Commission Social-Emploi-FormationGuy MAMOU-MANI Président, Syntec Numérique
    • UN SYNDICAT REPRESENTATIF DE L’INDUSTRIE DUNUMERIQUE EN FRANCEPascal BRIER I Président de la Commission Communication
    • SYNTEC NUMÉRIQUE 1 200 adhérents en Octobre 2012 (+ de 100 nouvelles adhésions depuis le début de l’année) 3 grands métiers: Conseil et services Informatiques, Edition de Logiciels , Conseil en Technologies25 Groupes internationaux, 75 ETI, 800 PME, 300 jeunes pousses 7 membres collectifs, 8 Délégations régionales Adhérents: 60% en Ile de France, 40% en région Fort taux de fidélisation : 97%
    • QUELQUES NOUVEAUX ADHÉRENTS
    • STRUCTURATION DE LA PRODUCTION DES CHIFFRES DE NOTRE SECTEUR  Collaboration d’IDC à l’Observatoire de conjoncture  Partenariat avec BIPE pour la production des indicateurs socio-économiques de notre secteur, publication du premier tableau de bord en janvier 2013  Le secteur Logiciels et Services informatiques  49 milliards d’euros de chiffre d’affaires(1)(1) IDC, 2011
    • STRUCTURATION DE LA PRODUCTION DES CHIFFRES DE NOTRE SECTEUR  364 000 collaborateurs(2) en code NAF informatique  559 000 informaticiens(2) dans notre pays soit 2,5% de l’emploi salarié  1,15 million d’emplois directs, indirects et induits en 2010 (3) dans l’industrie du numérique (chiffre à l’étude dans le groupe de travail Emploi, formation, RSE de l’Observatoire du Numérique)(2) Tableau de bord Syntec Numérique / BIPE, Enquête Emploi, INSEE, chiffre 2010(3) regroupe les activités de télécommunications via Internet Protocol (IP), les activités informatiques (matériel et logiciel) liées àInternet, et les activités économiques ayant le web comme support, telles que le e-commerce ou la publicité en ligne par exemple(Etude «Impact d’Internet sur l’économie », McKinsey)
    • POIDS ECONOMIQUE DU SECTEUR  2 fois le chiffre d’affaires de l’industrie du médicament (27,5 Milliards) Source LEEM d’après GERS et statistiques douanières : chiffre d’affaire France du médicament : 27,5 milliards  2 fois plus d’emplois que dans l’industrie aéronautique et spatiale (162 000) Source Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales : 162 000 emplois en 2011  3,5 fois plus de recrutements de cadres que dans le secteur Banque et établissements financiers (9 800 cadres) Source APEC : prévision de recrutements dans le secteur banques et établissements financiers : environ 9 800 cadres en 2012  Rémunération brute moyenne supérieure de 45% à celle de l’ensemble de l’économie Source : BIPE, exploitation DADS – INSEE
    • PLUSIEURS DECENNIES DE CROISSANCE  4,5 fois la croissance du PIB sur 25 ans Source : Syntec Numérique, INSEE Formation brute de capital fixe par produit en volume (En milliards deuros 2005)  Le taux de croissance annuel moyen Mds d€ 30,0 d’investissement dans les services 25,0 A88.62 - informatiques est 2,8 fois plus 20,0 Programmation, conseil et autres activités informatiques important que dans l’investissement 15,0 dans l’ensemble des produits. (Depuis 10,0 1999, taux de croissance annuel moyen 5,0 de 4.33% contre 1.55% pour le total des 0,0 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 Source : BIPE, daprès Comptes Nationaux, Insee produits) Source : Syntec Numérique / BIPE, Atelier Statistique
    • MESSAGES CLES AUJOURD’HUI  La conjoncture économique se dégrade au 2ème semestre et impacte le budget des DSI  Conformément aux annonces faites en avril, le secteur poursuit donc sa croissance en 2012, même si elle est faible : +0,7%  Perspectives 2013 : une croissance à zéro
    • CONJONCTURE DU SECTEURBILAN 2012 | PERSPECTIVES 2013Eric TIRLEMONT I Co-président de la Commission Marchés - Tendances
    • 2012 : CROISSANCE MOYENNE DE +0,7% POUR LE SECTEUR EN FRANCE +2,7% 0,0% +3,8% +1,6% +7,0% +2,0% CONSEIL & SERVICES EDITION DE LOGICIELS CONSEIL EN INFORMATIQUES TECHNOLOGIES 2010 2011 2012 Secteur Conseil & services Edition de logiciels Conseil en informatiques technologiesEstimation avril 2012 +1,2% +1,0% +1,6% +1,1%Estimation novembre 2012 +0,7% 0,0% +1,6% +2,0%Variation ±0,5% Source : Syntec Numérique / IDC
    • 2012: CROISSANCE DU SECTEUR DANS LE MONDE (Conseil, Services Informatiques et Edition de Logiciels)  Croissance en Europe de l’Ouest : +0,9% attendue en 2012  Croissance Mondiale : +4,4%  Croissance aux Etats-Unis : +5,3%  Croissance en Asie-Pacifique : +5,5% -0,4% +2,8% +0,7% -2,7% -2,6% Royaume-Uni Allemagne France Espagne Italie 2011 2012 Source : septembre 2012, IDC Périmètre : hors BPO et Conseil en Technologies
    • 2012 : POIDS ET DYNAMISME DES SECTEURS CLIENTSDynamisme Poids des secteurs dans le marché Logiciels etdes secteurs clients Services informatiques en 2012 + Energie / Utilities + Aéronautique / High tech + Services aux entreprises + Santé + Transport / Logistique + Education + Commerce / Distribution + Industrie de transformation - Télécoms / Média - Banque / Assurance - Administrations centrales - Collectivités Locales - Automobile Source : IDC, 2012 Périmètre : hors BPO et Conseil en Technologies
    • LE NIVEAU D’ACTIVITE CONTINUE A SE DEGRADER Evolution de l’indicateur synthétique La demande est impactée par la Indicateurs synthétique : nombre de dossiers, nombres de projets conjoncture économique gagnés, taille des projets gagnés, carnet de commandes Evolution des soldes d’opinion Le rythme des commandes se dégrade pour 30% des sociétés interrogées (contre 23% au 1er trimestre) De moins en moins d’entreprises constatent une amélioration de leur activité depuis un an : 35% au 3ème trimestre 2011 30% au 1er trimestre 2012 20% au 3ème trimestre 2012 Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012 Solde d’opinion : différence entre le nombre de sociétés ressentant une évolution positive de la situation et le nombre de sociétés enregistrant une dégradation.
    • PRESSION SUR LES PRIX ET TENSION ACCRUE AVEC LES CLIENTS  Rapport prix – valeur non respecté  Constat des déséquilibres dans la relation client :  27% des entreprises interrogées constatent une augmentation des exigences unilatérales (sans négociation ou contrepartie),  22% constatent des demandes de baisses des prix rétroactives  5% constatent des référencements payants  En contradiction avec la charte des relations inter-entreprises que nous soutenons :  Charte pas suffisamment connue  Impact économique et moral significatif vis-à-vis des entreprises du secteur
    • L’INDICATEUR DE CONFIANCE DES DIRIGEANTS SE DEGRADE 123 123 124 117 122 113 116 112 113 110 107 106 108 100 103 100 97 Enquête Syntec Numérique / IDC, octobre 2012
    • LES LEVIERS DE CROISSANCE Nature des projets  Infrastructure, Cloud et Mobilité restent des projets phares pour près de la moitié des DSI en 2012 et 2013  Le secteur conseil, logiciels et services informatiques est une industrie stratégique pour l’économie française, vecteur de compétitivité et d’innovation pour l’ensemble de l’économie Enquête DSI, Syntec Numérique / IDC, septembre 2012
    • PERSPECTIVES A 12 MOIS Evolution de la dépense externe en 2013  Moins de nouveaux projets Prévision budgétaire 2013 38% 24% 38% Diminution Stabilité Augmentation  Baisse des investissements en matériel dans les budgets des DSI Tendances pour les 12 prochains mois Innovation technologique pour 21% 38% 40% améliorer les processus existants  Projets porteurs : rationalisation, Rationalisation (réduction des 13% 40% 47% innovation et transformation coûts…) contribuant à une forte Transformation contribuant à une 18% 45% 38% différenciation forte différenciation Mise en conformité liée aux 16% 70% 14% obligations réglementaires Tendance à la baisse Stabilité Tendance à la hausse Enquête DSI, Syntec Numérique / IDC, septembre 2012
    • NOTRE SECTEUR AFFICHERA UNE CROISSANCE A ZERO EN 2013  Baisse mécanique liée à la réduction actuelle du carnet de commandes  Impact de la conjoncture sur le conseil et les services informatiques -0,9% +1,3% +1,0% CONSEIL & SERVICES EDITION DE LOGICIELS CONSEIL EN INFORMATIQUES TECHNOLOGIES 2012 2013Variation ±0,5%
    • CONCLUSIONS  La conjoncture économique se dégrade au 2ème semestre et impacte le budget des DSI  Vecteur de compétitivité, le numérique est incontournable en particulier sur les projets de rationalisation, innovation et transformation  Le secteur poursuit donc sa croissance en 2012, même si elle est faible : +0,7%  Perspectives 2013 : une croissance à zéro
    • CONSEIL & SERVICES INFORMATIQUES EN 2012Christian NIBOUREL I Président du collège SSII
    • CONSEIL & SERVICES INFORMATIQUES : 0 % EN 2012  Premier semestre 2012 en croissance  Mais infléchissement au 2ème semestre notamment sur l’assistance technique  Infogérance applicative et d’infrastructure, moteur de croissance +0,3% +1,4% -2,4% +0,5% -2,9% +1,5% Conseil Projet & Développement Formation et Infogérance Infogérance intégration & Assistance support Applicative dInfrastructure Technique 2011 2012 Syntec Numérique / IDC, octobre 2012
    • CONSEIL & SERVICES INFORMATIQUES : INDICATEURS D’ACTIVITE Indicateurs d’activité 3ème trimestre 2012 vs 3ème trimestre 2011 Evolution des soldes d’opinion  Tendance à l’allongement des cycles de décision et aux reports des projets  Augmentation des projets de rationalisation Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012
    • CONSEIL & SERVICES INFORMATIQUES : PROGRESSION DE L’OFFSHORE  Poids de l’offshore : 6,1% du marché des services informatiques, soit 1,86 milliard d’euros Evolution de l’activité offshore  35% des entreprises interrogées proposent des prestations de services vendues en France et réalisées en partie offshore (61% pour les grandes entreprises et 8% pour les PME)  Principales raisons du recours à l’offshore :  Optimisation de coûts  Disponibilité des compétences Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012
    • CONSEIL & SERVICES INFORMATIQUES : SYNTHESE DES TENDANCES 2013 / 2012  Décroissance de 0.9% sur 2013  Moins d’investissement global des entreprises et des dépenses informatiques  Moins de nouveaux projets côté DSI  Maintien de la pression sur les prix  Des relais potentiels de croissance  Cloud et rationalisation des Infrastructures  Projets d’innovation et applicatifs  Bonnes capacités de résistance :  Amélioration de la gestion interne  Meilleure anticipation des variations d’activités  Plus grande résistance du secteur grâce à l’innovation et l’adaptation des modèles de delivery (centre de services partagés, industrialisation, sourcing, etc.)
    • ÉDITION DE LOGICIELS EN 2012Bruno VANRYB I Président du collège Editeurs
    • EDITION DE LOGICIELS B TO B : CROISSANCE DE +1,6% EN 2012  Un niveau de performance meilleur que prévu au 1er semestre  Grands éditeurs : performances contrastées au 1er semestre, dégradation globale au 2ème semestre  Les perspectives 2012 se maintiennent pour les PME éditeurs  Types de projets : extensions autour de logiciels existants, achat de nouveaux logiciels (base installée), remplacement de logiciels existants +1,5% +1,6% +2,0% Logiciels infra./outils Logiciels applicatifs Logiciels embarqués 2011 2012 Syntec Numérique / IDC, octobre 2012
    • EDITION DE LOGICIELS : INDICATEURS D’ACTIVITE  Moins d’appels d’offres Indicateurs d’activité 3ème trimestre 2012 vs 3ème trimestre 2011 Evolution des soldes d’opinion  Taux de renouvellement des contrats en cours stable ou en amélioration, pour 83% des entreprises interrogées  Bonne capacité à maintenir ou augmenter les prix Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012
    • EVOLUTION SUR LE MARCHE DE L’EDITION B TO B | SaaS Estimation de la part de revenus SaaS  Poids du SaaS en France sur le marché français des logiciels  2011 : 531 M€ de revenus générés par le SaaS (croissance de +52%)  2012 : 720 M€ de revenus (croissance de +35%)  2015 : 2 060 M€ de revenus prévus Source : IDC, 2012
    • EDITION DE LOGICIELS B TO C : NIVEAU D’ACTIVITE  Beaucoup d’incertitudes pour Indicateurs de conjoncture sur les 12 prochains mois 2013  La confiance domine pour ceux qui se prononcent  La majorité des acteurs prévoient une stabilité des prix facturés sur l’année, malgré la pression ressentie au 3ème trimestre Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012
    • EDITION DE LOGICIELS B TO C : MODELES ECONOMIQUES  Plusieurs modèles économiques Répartition du CA par catégorie de revenus utilisés par chaque acteur au 1er semestre 2012 en France  Le téléchargement domine et va continuer de croître  Modèles d’avenir : publicité, micro transactions, souscription Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012
    • ACTIONS DU BUREAU ÉDITEURS  Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français  Plus de 400 sociétés ont participé cette année au classement Succès de l’événement le 24 septembre : plus de 250 personnes présentes  Lancement du comité « Web & Mobilité » : 30 entreprises représentées à la première réunion du 13 novembre : mise en place de groupes de travail et préparation d’un « manifeste »  Baromètre européen de l’innovation : nouvelle vague du baromètre diffusée dans 01 Informatique le 8 novembre et sur BFM les 1er et 2 décembre  Enquête de conjoncture : ouverture inédite aux éditeurs B to C  A venir : organisation de rencontres de l’écosystème autour des partenariats afin de renforcer les liens entre grandes et petites entreprises du secteur autour d’un événement collaboratif. Première édition : le 30 janvier 2013
    • CONSEIL EN TECHNOLOGIES EN 2012Patrice DEMAY I Président du collège Conseil en Technologies
    • CONSEIL EN TECHNOLOGIES : CROISSANCE DE +2,0% EN 2012  Bonne performance globale des grands acteurs au 1er semestre 2012 malgré un effet de base défavorable  Un 2ème semestre plus difficile surtout pour les grands acteurs  Croissance soutenue par l’embarqué +2,0% +7,0% +2,5% 2009 2010 2011 2012 Syntec Numérique / IDC, octobre 2012
    • CONSEIL EN TECHNOLOGIES : INDICATEURS D’ACTIVITE  Nombre d’appels d’offres en baisse pour Indicateurs d’activité 3ème trimestre 2012 vs 3ème trimestre 2011 Evolution des soldes d’opinion 46% de répondants  Allongement des cycles de décision déclaré par 54 % des répondants  Indicateurs de concrétisation des affaires stables pour plus de 80% des entreprises Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012
    • CONSEIL EN TECHNOLOGIES : LEGERE ACCELERATION DU VOLUME DE L’OFFSHORE EN 2012  Poids de l’offshore : 1,2% du marché du conseil en technologies, soit 0,10 milliard d’euros  64% des entreprises interrogées Evolution de l’activité offshore proposent des prestations de services vendues en France et réalisées en offshore  94% des prestations offshore sont réalisées dans des centres de services en propre  Principales raisons du recours à l’offshore  Moyen important de préserver les niveaux de marge face à la pression sur les prix Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012  Exigence de la part d’un nombre croissant de clients
    • CONSEIL EN TECHNOLOGIES : SYNTHESE DES TENDANCES EN 2012  Secteurs porteurs :  Aéronautique  Ferroviaire  Energie  En particulier dans l’embarqué  Restructuration du secteur liée à la stratégie des donneurs d’ordres visant une réduction du nombre de prestataires
    • VOLET SOCIALLuc-François SALVADOR I 1er Vice-Président, Président de la Commission Social Emploi Formation
    • RECRUTEMENTS 2012 : CONTRACTION Pour rappel, en avril, 35 000 recrutements étaient attendus en 2012, dont 30 000 cadres Ensuite, les recrutements du 1er semestre 2012 sont restés bien orientés Maintenant nous constatons une contraction : part des entreprises déclarant une contraction duvolume de leurs embauches de cadres :  36% au premier trimestre 2012  37% au deuxième trimestre  et 40% au troisième trimestre 2012 Les perspectives au 4ème trimestre sont mal orientées Source APEC, octobre 2012
    • EVOLUTION DU RECRUTEMENT DES JEUNES DIPLOMESLes perspectives de recrutement de jeunes diplômés(évolution des soldes d’opinion) 2010 20% 78% 80 Décroissance Stabilité Croissance 76 60 40 2011 8% 52% 40% 32 Décroissance Stabilité Croissance 20 2 0 -20 2012 21% 56% 23% 2010 2011 2012 Décroissance Stabilité Croissance Enquête Syntec Numérique / IDC, septembre-octobre 2012
    • DEMOGRAPHIE DU SECTEUR Evolution de la part des femmes, jeunes et seniors dans le secteur logiciels et services informatiques Contrairement à la perception de notresecteur : 30,3% 30,3% 28,7% 27,4% 27,8% 27,4% 27,6%  60% des collaborateurs ont entre 30 et 27,7% 50 ans 10,9% 11,3% 12,1% 10,4%  Part des seniors à la hausse : gestion des carrières 2007 2008 2009 2010 Part des femmes Part des moins de 30 ans Part des plus de 50 ans Atelier Statistique Syntec Numérique / BIPE, exploitation des DADS - INSEE
    • ATTRACTIVITE DE NOTRE SECTEUR  Femmes du numérique Sensibilisation des jeunes filles au secteur lors de la route du Numérique au féminin  Pasc@line Les sciences du Numérique entrent au lycée Faire évoluer la part des filles dans les écoles d’ingénieurs et les filières numériques universitaires (actuellement 16%)  Nos quartiers ont des talents Parrainages de jeunes diplômés pour valoriser leur projet professionnel  Campagne digitale de sensibilisation aux métiers des SSII Sensibilisation auprès des lycéens au travers d’une campagne digitale : vidéo et social game (Lancement dans les prochaines semaines)
    • SECTEUR ATTRACTIF Rémunération brute moyenne 2010 des salariés en temps complet par secteur de l’économie (en k€) La rémunération brute moyenne dusecteur Logiciels et servicesinformatiques* est de 45% supérieure à Secteur Logiciels et services 46,5celle de la rémunération brute moyenne informatiques mesurablenationale en 2010 Secteur industrie 34,5 Les jeunes diplômés du secteurinformatique ont des conditions Secteur construction 28,7d’insertion plus faciles :Entre 73% et 86% des jeunes diplômés Secteur commerce / distribution 30,2(promotion 2011) travaillent moins d’unan après l’obtention de leur diplôme Secteur banque / assurance 51,0(contre 71% pour l’ensemble des jeunes Secteur services publiques (hors 25,8diplômés) Source APEC, octobre 2012 fonction publique détat) Ensemble de léconomie 32,0 (*) Secteur Logiciel et services informatiques, nomenclature NAF INSEE La rémunération brute moyenne des salariés à temps complet prend en compte la participation, l’intéressement, les primes, les indemnités de départ volontaire ou non, les congés payés, les heures supplémentaires… Tableau de bord Syntec Numérique / BIPE, exploitation des DADS - INSEE
    • ACTIONS EN COURS Les adhérents de Syntec Numérique s’engagent en faveur des personnes en situation de handicap  Projet de site de présentation des métiers  Accès adapté des personnes handicapées au certificat de qualification professionnelle « développeurs nouvelles technologies »  Doublement du taux d’emploi depuis 2009 (Agefiph) Négociations de la branche (Fédération Syntec) sur la santé au travail Organisation d’un séminaire de réflexion sur les politiques d’alternance, d’apprentissage et deformation professionnelle
    • ACTIONS DE SYNTEC NUMERIQUEPOUR LE DEVELOPPEMENT DU NUMERIQUEGuy MAMOU-MANI I Président, Syntec Numérique
    • ENJEUX DE POUVOIRS SOCIETES PUBLICS ADHERENTSCLIENTS FILIERE
    • ADHERENTS  Développements des services aux adhérents  Mise en place de la gratuité des matinées  SVP formation Et toujours …  SVP social, juridique et fiscal  Pack location éditeurs, ASF Consulting  Accompagnement Crédit d’impôt recherche (CIR), F.Iniciativas  Syntec Numérique Assurances (SNA), Neo Tech Assurances  Développement des conférences web thématiques
    • LES CONSULTATIONS SOCIALES EN 2011 NBRE NBRE CONSULTATIONS SOCIAL % % MOYENNE SOCIETES CONSULTATIONS TPE 47 10,24% 199 6,68% 4,23 PME 357 77,78% 2 271 76,28% 6,36 ETI 40 8,71% 435 14,61% 10,88 GE 15 3,27% 72 2,42% 4,80 TOTAL 459 100,00% 2 977 100,00% 6,49
    • ADHERENTS  Contributions bénévoles : 33% des sociétés membres  Consultations :  50% des sociétés membres  En volume : 80% TPE / PME  Près de 3 000 consultations uniquement pour le social
    • FILIERE  Lancement des comités « Web & Mobilité », « Ville Numérique », « e-éducation » et « e-administration »  Publications :  Actualisation de « Télémédecine 2020 »  « Les Services Numériques à la Personne »  Livre vert éco conception, publication fin d’année
    • FILIERE  Evènements :  « Les Défis du Cloud : modèles, marchés, sécurité et souveraineté des données »  Panorama Top 250 des créateurs Français de logiciels en partenariat avec Ernst & Young  Rencontres Internationales du Numérique avec Ubifrance  Les Assises de l’Embarqué, mardi 27 novembre 2012  Comités régionaux (Sud, Rhône-Alpes, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Est)  Etats Généraux de l’Open Source, 21 janvier 2013
    • CLIENTS  Défense de la profession  Poursuite de nos actions pour de meilleures pratiques commerciales entre nos adhérents et leurs clients  Charte des bonnes pratiques  DISIC  Défense de la transparence de la représentativité patronale en fonction de critères objectifs (nombre d’adhérents, de salariés, CA) et afin de valoriser son homogénéité (PME, ETI, grands groupes)
    • ENJEUX DE SOCIETE  Santé  Préparation de la consultation sur l’avenir de l’école  sur la réforme de l’Etat et e-administration  Compétitivité  Responsabilité du secteur : 14 SSII dans les 1ers rangs du classement « Gaïa » portant sur les critères d’éco-responsabilité et de gestion sociale sur 230 entreprises
    • POUVOIRS PUBLICS  Mettre en valeur l’écosystème dans le cadre du Collectif du Numérique  Recueil de la feuille de route présidentielle, avril 2012  Rencontres parlementaires du Collectif du Numérique à l’Assemblée nationale, octobre 2012  Actions dans le cadre du projet de Loi de Finances pour 2013  Concertation en amont avec Bercy et les rapporteurs des finances des deux assemblées  Présentation du livre blanc des SNP au Sénat, au Rapporteur des affaires sociales  Propositions communes avec AFDEL, SNJV et comité Richelieu sur l’Art 6 du PLF 2013  Participation au mouvement des organisations patronales visant la modification de l’Art 6 et Art 7 du PLF 2013  Rapport Gallois (CIR, CET …)  Filière numérique, CNN, Observatoire du numérique
    • EN SYNTHESE Un environnement économique qui se dégrade Des perspectives du secteur moins dynamiques (+0,7% en 2012, 0% en 2013) mais toujours des moteurs de croissance (mobilité, cloud, Internet des objets, réseaux sociaux ... ) Nécessité de continuer à développer l’influence du secteur Jouer un rôle central dans la transformation du pays
    • VOUS REMERCIE DE VOTRE ATTENTION
    • ANNEXE 1 - METHODOLOGIE Observatoire de conjoncture Enquête terrain Syntec Numérique – IDC, septembre / octobre 2012  Enquête terrain semestrielle PME / ETI (210 dirigeants)  Panel trimestriel Grandes Entreprises (50 dirigeants)  Panel semestriel DSI (50 dirigeants) Représentativité : 75% du marché français couvert par l’étude Consultations et tours de table qualitatifs, octobre / novembre 2012  Décideurs adhérents (Présidents)  Analystes financiers et de marché (Pierre Audoin Consultants, CM-CIC, Aurel BGC, Portzamparc)  Organismes nationaux : APEC, INSEE
    • ANNEXE 2 - METHODOLOGIE Panel de l’enquête Editeurs de logiciels B to C Rappel périmètre :  Sociétés dont l’activité principale repose sur la création et le développement logiciels en propre utilisés par le Grand Public pour un usage personnel (directement ou services en ligne)  Les activités « Logiciels B2C » d’éditeurs de logiciels à dominante B2B 19 répondants PME  16 dans le domaine du jeu, 2 dans les logiciels éducatifs / loisirs, 1 dans les utilitaires et sites web  Effectif moyen en France : 10 à 20 personnes  CA S1 2012 proche de 0,5 M€ pour 90% des répondants  Plus de 200 000 utilisateurs en moyenne  Une présence internationale pour la plupart : en moyenne 20% du CA 3 répondants grands comptes (CA > 50 M€)
    • ANNEXE 3 - METHODOLOGIE  Périmètre et nomenclature de l’Observatoire Syntec Numérique  Conseil et services informatiques Périmètre Syntec numérique Comparatif avec l’ INSEE (par catégorie de revenus) (classification par activité principale)Totalité des revenus France « Conseil et Services informatiques » Totalité des revenus Franceréalisés par toutes les sociétés présentes en France quelle que soit 1/ des sociétés dont les « Services informatiques » sontleur activité principale (édition de logiciels, Conseil en l’activité principaleTechnologies…) -- Y compris les revenus Conseil en Technologies et édition des SSII -- Y compris les revenus des filiales informatiques des clients des SSII travaillant pour le compte de leur maison mère et plus rarement de tiers 2/ de nombreuses sociétés hébergeant et offrant des services sur Internet (exemple : services de recrutement en ligne) sans avoir une véritable activité de services informatiques pour le compte de tiers
    • ANNEXE 3 - METHODOLOGIE  Périmètre et nomenclature de l’Observatoire Syntec Numérique  Edition de Logiciels Périmètre Syntec numérique Comparatif avec l’ INSEE (par catégorie de revenus) (classification par activité principale)Totalité des revenus France « édition de logiciels » (licence, Totalité des revenus France des sociétés dont l’activitémaintenance et abonnement ) générés par toutes les sociétés principale consiste à concevoir, réaliser et vendre desprésentes en France quelle que soit leur activité principale (y logiciels standards en Francecompris les sociétés de services d’ingénierie informatique) - Y compris les revenus « services » et « revente de matériels » de ces éditeursSont intégrés :1/ les revenus licence et maintenance des logiciels vendus sur le Sont exclues de la catégorie « édition de logiciels » INSEE :marché français, même s’ils sont facturés depuis l’étranger 1/ les nombreux éditeurs globaux dont le siège et la R&D2/ la marge de distribution des éditeurs qui revendent des logiciels se situent à létranger et qui nont en France quuned’autres éditeurs qu’ils intègrent dans leur propre catalogue. activité de vente. 2/ les revenus licence et maintenance des logiciels vendusSont exclus : sur le marché français, même s’ils sont facturés depuis1/ les revenus Services des éditeurs comptabilisés dans la l’étrangercatégorie « Services informatiques) 3/ la marge de distribution des éditeurs qui revendent des2/ Les revenus revente de matériels logiciels d’autres éditeurs, qu’ils intègrent dans leur propre catalogue.
    • ANNEXE 3 - METHODOLOGIE  Périmètre et nomenclature de l’Observatoire Syntec Numérique  Conseil en Technologies Périmètre Syntec numérique Comparatif avec l’ INSEE (par catégorie de revenus) (classification par activité principale)Totalité des revenus France « Conseil en Technologies » : par toutes Les revenus France des sociétés dont l’activité principaleles sociétés présentes en France quelle que soit leur activité est le Conseil en Technologies sont recensés dans la classeprincipale (y compris les SSII) « Ingénierie, Etudes Techniques ». Celle-ci va bien au-delà du périmètre « Conseil enSont exclus Technologies » car elle inclut-les revenus « Services informatiques » - les revenus Services informatiques ou édition de logiciels- les revenus « édition de logiciels « de ces sociétés de ces sociétés- les autres revenus (par exemple la production en série - les très nombreuses sociétés d’ingénierie BTP etd’équipements industriels…) d’ingénierie de production stricto sensu qui sont exclues du périmètre dans la définition Syntec Numérique du Conseil en Technologies