La créativité
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

La créativité

  • 705 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
705
On Slideshare
655
From Embeds
50
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
33
Comments
0
Likes
0

Embeds 50

http://www.scoop.it 48
http://manager360.fr 2

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La créativité, découvrir son potentiel créatif Aujourd’hui dans la nouvelle économie, de plus en plus présentée comme l’économie de la création, il est impensable de parler de l’entrepreneuriat sans faire référence à l’innovation et à la créativité. Dans le cadre de la stimulation de l’esprit d’entreprise, le pari de l’innovation au sens large est fondamental. Il y a plus d’un siècle, l’économiste J. Schumpter a montré le rôle majeur des innovations dans l’acte entrepreneurial. L’innovation dépasse le cadre de l’invention de nouveaux produits. En effet, il ne faut pas oublier qu’elle incluse la fabrication de produits nouveaux, l’adoption de procédés et de techniques inédits, l’utilisation de nouvelles matières premières,…. La capacité à générer et à identifier des opportunités d’affaires est l’une des compétences les plus importantes devant être maîtrisées par un entrepreneur. Cette nécessité de générer des idées nouvelles et utiles ramène la créativité à la base même du processus d’entrepreneuriat. I- Définition de la créativité La créativité est définie, de façon générale, par la capacité d’un individu ou d’un groupe d’individus à imaginer ou construire et mettre en œuvre un concept neuf, un objet nouveaux ou à découvrir une solution originale à un problème. Elle peut être plus précisément définie comme : « un processus psychologique par lequel un individu ou un groupe d’individu témoigne d’originalité dans la manière d’associer des choses, des idées, des situations et, par la publication du résultat concret de ce processus, change, modifie ou transforme la perception, l’usage ou la matérialité auprès d’un public donné. » Opérationnellement, la créativité d’un individu ou d’un groupe est sa capacité d’imaginer et produire une grande quantité de solutions, d’idées ou de concepts permettent de réaliser de façon efficace puis efficiente et plus ou moins inattendue un effet ou une action donnée. Selon Henri Piéron (1954), la créativité est la « Fonction inventive, d’imagination créatrice, dissociées de l’intelligence, que l’on explore avec divers tests spéciaux comme de trouver le plus de solutions possibles à certains problèmes. » La créativité donc, c’est l’habilité de voir les choses différemment, de penser sans contraintes. En fait, tout le monde est créatif ! Il faut juste laisser libre cours aux idées – Un des pires ennemis de la créativité est la pression négative de l’entourage face aux idées nouvelles. Il faut plutôt se laisser rêver, jouer avec les idées, la tourner dans tous les sens. Selon Amabile (1983) : la créativité représente la génération d’idées nouvelles, originales et utiles. »
  • 2. Dans un contexte entrepreneurial, créer c’est savoir trouver des façons originales de répondre à des besoins existants et de mettre l’ensemble des éléments pour construire des opportunités d’affaires. II- Le processus créatif La créativité représente le processus de génération d’idées. C’est l’inspiration qui nous permet de créer de nouvelles solutions. La génération d’idées et leur utilisation sous forme d’innovation, suit un processus dont l’analyse facilite la résolution de problèmes et la formulation de stratégies de changement qui permettent de nous adapter à une nouvelle situation. Le processus créatif suit un schéma simple qui comprend les phases suivantes : PHASE I : Identification et définition du problème : Dans cette phase, il faut une bonne analyse et de la compréhension correcte du problème auquel il faut apporter une solution. La première action à entreprendre est obtenir une photographie la plus nette possible de la réalité à laquelle nous devons faire face. Il s’agit donc d’utiliser l’information existante sous forme de données statistiques, d’opinions, de besoins, d’attentes, d’objectifs, etc. PHASE II : Générations et sélection d’idée : Cette étape représente le noyau créatif du processus : ici se produisent les idées servant de base à la conception de propositions, dans le but d’apporter une solution au problème ou à la situation rencontrée. Le développement d’idées, est à son tour composé de deux sous-phases. La première consiste à générer des idées de façon « sauvage » sans restriction, toutes les idées étant valables. Cette phase s’appelle pensée divergente. Une deuxième sous phase, celle de la pensée convergente, a pour objectif de mettre de l’ordre dans toutes les idées générées. Il faudrait pour cela établir et définir les critères de sélection des idées. PHASE III : consensus et mise en pratique d l’idée développée : La fin du processus créatif inclut l’acceptation de l’une des solutions discutées et développées à partir de l’une ou de regroupement des idées proposées. Une fois le consensus atteint sur la solution définitive, la mise en pratique des actions nécessaires pour leur application permettra que les idées issues du processus créatif se transforment en projet concret, d’où l’innovation.
  • 3. IIIL’attitude créatif : comment développer son potentiel créatif La créativité est la capacité, donnée à chacun d’entre nous, de proposer des solutions originales et adaptées à une situation définie. Comme toute capacité, la créativité se doit être entretenue et développer. Pour cela, il faut : Conserver un esprit de recherche continue de nouvelles solutions et alternatives. Motivation intrinsèque pour réaliser une avancée significative. Originalité dans l’utilisation de nouvelles approches et de nouvelles méthodes. Volonté et flexibilité pour s’adapter aux besoins de l’environnement. Détermination vis-à-vis du succès et confiance en soi Non conformisme par rapport à la situation existante. Optimisme. La communication L’utilisation des deux cerveaux : cerveau gauche et cerveau droit (voir graphique 4) La pensée analogique L’écoute Ne pas avoir peur de l’échec Imaginer et rêver : la capacité à imaginer des mondes alternatifs La résolution rapide des problèmes …. Graphique 4 : cerveau et créativité
  • 4. IV- Les obstacles à la créativité Dans la vie de tous les jours, certaines habitudes, routines répétées et ancrées depuis de nombreuses années, peuvent constituer de véritables verrous anti-créativité. Même si ces habitudes et routines sont indispensables à l’évolution et à l’avancement de notre situation de vie professionnelle ou autre, elle entrave la possibilité d’accéder à une vision plus large et créative. Ainsi, cette situation installera des pensées verrous qui vous empêcheront de trouver des solutions créatives à différents problèmes. Il y a en fait dix types de pensées verrous. Suivre les règles : s’appliquer à toujours suivre les paramètres établis peut nuire à la créativité. L’éducation : Notre éducation nous empêche de faire ou d’imaginer certaines choses, actions, idées, qui choqueraient l’ordre établi. La raison : Les processus logiques sont souvent les moteurs de nos recherches et / ou de nos investigations. Nous allons apprendre à dé raisonner. L’individualisme : Parfois nous dépensons plus d’énergie à démontrer aux autres que leurs idées ne peuvent pas être appliquées. En créativité, nous allons transformer les idées qui peuvent paraître absurdes ou originales en idées applicables ; pour cela, nous allons les améliorer au lieu de les tuer. La peur de s’engager dans la nouveauté, le perfectionnisme, la résistance au changement, la crainte du ridicule, La résistance à voir autrement, L’esprit critique L’angoisse de se tromper, …. V- Les techniques de créativité Tout individu dans n’importe quel domaine peut être créatif pour peu qu’il sorte du cadre habituel de ses références. En effet, les normes existantes, les habitudes, les règles, la rationalité, etc. représentent des freins à la créativité. Certaines techniques dites de créativité permettent néanmoins de s’en affranchir. Ils nous aident à offrir un meilleur stimulant à l’imagination, des conditions favorables au détour créatif et un parcours commun pour mieux fonctionner avec la pensée créative en équipe. (Voir annexe 4)