Your SlideShare is downloading. ×
0
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
La route
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

La route

291

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
291
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
28
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. PRESENTE PAR : PRESENTE PAR : MAHAMID FATIMAZAHRA BENHADDOU MOHAMMEDMAHAMID FATIMAZAHRA ENCADRE PAR: Mr. JAWAB FOUADBENHADDOU MOHAMMED ENCADRE PAR: Mr. JAWAB FOUAD
  • 2. SECTION 1 :I. DéfinitionII. HistoriqueIII. TypesIV. Étapes de construction: 1.planification: spécialiste en Études et constructions. 2.environnement: raisons et lois de protection. 3.achat du terrains: caractéristiques du foncier auMaroc. 4.nivellement: caractéristiques et couches de routes. 5.asphalte: types , composantes et utilisations . Les accotements: caractéristiques. Les trottoirs: caractéristiques. 6.La signalisation: types et caractéristiques. 7.L`éclairage : caractéristiques.
  • 3. Section 2:I. célèbre problème sur les routes.II. Couts de construction de routes.III. Routes du Maroc.IV. Certains points du code de la route.V. Conclusion.
  • 4. Les infrastructures de transport sontlensemble des installations fixes quipermettent la circulation des véhicules et plusgénéralement le fonctionnement dessystèmes de transport .
  • 5. Une route est une voie de communication terrestreaménagée pour permettre la circulation de moyensde transport (véhicules à roues) et des piétons .Le mot route désigne l‘ensemble des infrastructuresroutières ouvertes à la circulation.
  • 6. Les premières routes sont liées à linvention de la roueet des charriots.Parmi les plus anciens routes du monde en cite laroute de soie en chine qui était considéré comme étantun axe commercial très intéressant .Au monde ancien les romains aussi ont développé lepremier grand réseau routier pavé par des esclaves dontexistent certains routes de ceux-ci jusquau moment aRome.
  • 7. RoutesLes routes Les routesnationaux communaux Routes Les urbaines autoroutes Routes interurbaines
  • 8.  Elles appartiennent aux communes. Se sont les collectivités locales qui assurent la construction et lentretien de ce réseau communal .
  • 9. Elles sont reconnaissables à leurs borneskilométriques rouges et leurs nomcommence par N .Elles appartiennent à l’ État - ministèrechargé des transports.
  • 10. Ils sagit des routes situées à lintérieuredes municipalités, se sont des routes àgrande capacité. Leur fonction principaleest dacheminer le trafic jusquaux
  • 11. Une route multifonctionnel séparées par unterre-plein central infranchissable, cet route acomme fonction:Désenclaver les communes situées enmoyenne altitude.Garantir un meilleur service à lusager etpermettent une meilleure desserte des espaces.
  • 12. Choisir avec soin le corridor routières et faire des études préliminaires sur le terrains choisie (avant projet ). (Études réalisé par la direction régional del’équipement a travers un ensemble d’ingénieurs spécialisé dans les travaux publique ).
  • 13. 1.Études techniques, environnementales, sociales,économiques.2.Analyse d’information sur les contraintes relatives à lagéographie, à la circulation et à l’environnement .3.Définir les emprises .4.Étapes qui dure entre 6 a 12 mois.
  • 14. Plus de 75 firmes implantées au Maroc avecdes marchés pour près de 1,3 milliard de dollarsdans le BTP ( Tramway, autoroute , route …) .
  • 15.  Etude de l’impact sur l’environnement. Créer les dessins préliminaire. Déterminer la superficie. Dure entre un an et 3ans.
  • 16. La prise en compte de la protection de l’environnementdans tous les projets d’infrastructures en général, etceux routiers en particulier , est devenue unepréoccupation majeure pour les pouvoirs publics quiont légiféré des lois pour ce thème important.
  • 17. 1.Loi n°22-80 relative à la protection dupatrimoine dont des monuments historiquene doivent être ni dégradé ni déplacés.2.Dahir n°1-58-382 sur la conservation etlexploitation des forets.3• Loi 28-00 sur la gestion des déchetspubliée par les constructions routières.
  • 18. Achat des terrains auprès des propriétairesfonciers , il peut duré a 2 ans .
  • 19. Les agents chargés de l’emprise de routenégocient avec les propriétaires fonciers lachatdes terrains nécessaire pour la route.Lacquisition des terrains est faite par l’état, Maiscela nest pas une chose facile a cause de lamultitude des statues des terrains au Maroc ou acause du refus de prix propose par l‘Etat .
  • 20. Le Melk qui signifie que la propriété est privée etde type individuel à une ou plusieurs personnes.Le Guiche (les sultans avaient réparti les plupartsdes terres entourant les grandes villes du Marocentre un certain nombre de tribus ).Le Habous est une institution de droit musulmanqui se présente sous la forme dun bien quundonateur peut destiner au service dune œuvrereligieuse, social...
  • 21. Après la résolution des problèmes intervenant au niveau du foncierLancement des travaux de constructions(Néssicité des matériaux: bulldozers, camions,…)(Néssicité de la main dœuvre et des moyens de
  • 22. commencer les travaux de construction.installer des panneaux pour aviser lesautomobilistes cet étapes dure entre 2ans a3ans.
  • 23. Larrachage et lenlèvement darbres.Lextraction et lenlèvement des anciennessouches. La démolition des constructions.La démolition des anciennes chaussée
  • 24. Couche de forme : composée des graviers compactés, quiassure la solidité et la stabilité de la chaussée.( de 40cm a 70cm selon la nature du sol)Couche de fondations: composée des matériaux compactés, surlaquelle repose la surface de roulement et cest un niveauinferieur dans la structure de la route ( de 20 cm a 30cm) selon ledégrée dutilisation de la route.Couche de base : niveau médian dune route(de 10cm a 15cm).Couche de roulement : Surface de la chaussée qui est lisse,offrant une bonne adhérence aux véhicules (de 8cm a 12 cm).
  • 25. 1.ciment.2.Mélange sable-ciment.3.Béton ( granulat, sable, ciment eteau mélangés de façon homogène aveceux.)
  • 26. Graviers:
  • 27. Granulat Béton
  • 28. Il y a des considérations relatives audimensionnement (trafic, nature du sol), à ladisponibilité des matériaux et au prix, qui guiderontle choix entre ces différents types de fondations.
  • 29. L’asphalte est posée et compactée afin decréer une surface lisse et dense pour lacirculation.
  • 30. L `asphalte est est un mélange de bitume et deroche calcaire. Sous leffet de la compression deces deux matériaux au cours du temps, lecalcaire est séché au cœur du bitume .
  • 31. Lasphalte détanchéité Lasphalte porphyre
  • 32. Utiliser dans la construction des ponts et desparkings.Il est très couteux et d`une forte qualité parrapport a d`autres types.Il est composé d`un mélange dasphalte pur(poudre dasphalte) et de bitume .
  • 33. Asphalte porphyre un mélange de :bitume (environ 6 %)filler (calcaire finis, environ 25 %),sable (environ 40 %)gravillons (encore appelé porphyre, environ 27 %).Utiliser pour les trottoirs généralement il pourra êtrecolore pour des raisons d`estétique .
  • 34. Bitume:
  • 35. Avant dappliquer lasphalte il faut constituer unebase en béton rigide pour éviter la déformationsdu sol cet base doit être d`une épaisseur de 10à 15 cm sur les trottoirs et jusquà 20cmparfois en chaussée ces composants doiventêtre mélangés dans des grandes citerne de (90°C à 110°C).Et il est enfin transporté au chantier dans d`autre
  • 36. Les accotements sont les parties dune routesituée entre les limitesde la chaussée.
  • 37. La largeur des accotementsdépends de la largeur de la route.Largeur de la route Largeur des accotements5M a 6M 0M7M 0.5M8M 1M9M-10M 1.5M
  • 38. Les trottoirs constituent un élément de liaisonessentiel des réseaux piétonniers car ilspermettent d’isoler le piéton des dangers de lacirculation routière.
  • 39.  Pour la largeur des trottoirs il est 2 m, à augmenter principalement en fonction de : la fréquentation piétonne du trottoir ; et a la vitesse maximale autorisée sur la route qui longe le trottoir
  • 40. Niveau de Vitesse maximale Largeur minimalefréquentation autorisé du trottoirpiétonne.Faible 20-50 km/h 2M 50-80 km/h 2.5Mmoyen 20-50 km/h 3M 50-80 km/h 3.5MÉlevée 20-50 km/h 4M 50-80 km/h 4.5M
  • 41. la présence de commerces et de servicesaccotés des trottoirs et selon leurs degrés defréquentation, les largeurs des trottoirsindiquées doivent être augmentées de 50 cmà 1m50 afin daméliorer la circulation de toutsles piétons.
  • 42. Étapes de signalisation horizontales et verticales:- la signalisation verticale :comprenant lespanneaux de police(de danger) et les panneauxdirectionnels.- la signalisation routière horizontale: constituée desmarquages au sol .
  • 43. La signalisation verticale vise à donner auxusagers de la route les informationssuffisantes pour se rendre d’un point à unautre en toute sécurité.
  • 44. Les panneaux de forme triangulaire indiquent undanger à venir:
  • 45.  Les panneaux de forme ronde cerclés de rouge indiquent une interdiction.
  • 46. Les panneaux de priorité sont des panneauxde forme diverse (losange, hexagonal,triangulaire...) indiquant lordre de priorité depassage à un croisement.
  • 47. Des panneaux pour indiquer linterdiction destationnement.
  • 48. Sont des panneaux dindication.
  • 49. Ligne continue: franchissement absolumentinterdit.Ligne discontinue: Franchissement possiblepour traverser la chaussée.Lignes mixte: Franchissement possible si l`on setrouve du côté de la ligne discontinue.Passages piétons: Un passage piéton est une partie de laroute aménagée pour permettre aux piétons de traverser la
  • 50. Léclairage public est lensemble des moyensdéclairage mis en œuvre dans les espacespubliques, à lintérieur et à lextérieur des villesil a comme rôle de sécuriser ces espaces. Quece soit au niveau des voies piétonnes, ou pourléclairage des routes.
  • 51. Régulière, non éblouissante ,les poteauxdéclairage doivent être posés à une distanced’au moins 30 cm du bord de la chaussée caril peuvent devenir un obstacles devant lespiétons.
  • 52. Punch-out : cassures situéesgénéralement sur la couche extérieur dela route.
  • 53. 1.présence deau à linterface dalle-fondation.2.trafic lourd.3.La mauvaise qualité du béton.4.Les conditions climatiques…
  • 54. Le coût moyen de la construction dun KM de route estde six millions deuros, à multiplier par deux ou trois enmontagne.Au Maroc a titre dexemple on cite la route dEssaouiraqui a bénéficié dans le cadre du 2ème ProgrammeNational des Routes Rurales (PNRR2) lancé en 2005 etachevé en 2008 , dun linéaire de 479 Km pour unmontant global de 224 millions (MDH).
  • 55. Le Maroc dispose dun réseau routierdenviron 95 000 km en 2006 dassezbonne qualité.Autoroutes :Le Maroc a le plus grandréseau autoroutier du Maghreb et 2edAfrique après lAfrique du Sud.
  • 56. Au Maroc, la route demeure le mode detransport le plus utilisé puisquelle assure 90%des déplacements des personnes et 75% detransport de marchandises ( hors phosphate:transporté par voie ferrée) .
  • 57. Le linéaire de routes construit annuellementest de 1.500 Km.Par ailleurs, environ 50% du budget duMinistère alloué annuellement au secteurroutier éparpillé entre routes rural ,voiesexpresse et autoroutes.
  • 58. 1/.La durée de validité du permis de conduire sera de10 ans.2/.Les conducteurs âgés de plus de 65 ans devrontpasser une visite médicale tous les deux ans.3/.Le crédit maximal pour un permis est de 30 points .4/.Les peines de prison lourdes en cas de fauteprouvée, divresse ou de falsification de documents.
  • 59. 5/. Pour des blessures involontaires sanscirconstances aggravantes à cause d’un accident, lepermis de conduire est débité de 3 points.6/. 2points sont supprimés lorsque l’usager de laroute conduit sous l’effet de médicaments contre-indiqué pour la conduite.
  • 60. 7/. 4 points si on grille un stop ou un feu rouge.8/. 3points de moins sont prévus pour laconduite de nuit sans éclairage horsagglomération ou en absence du certificat decontrôle technique ou la circulation sur unebande d’arrêt d’urgence d’une autoroute.
  • 61. 9/. Le propriétaire du véhicule, le transporteur qui acréé ou contribué à créer une situation causant undommage, est puni d’une amende de 1200 DH à 12000 DH, l’amende est doublée lorsque cepropriétaire de véhicule est une personne morale, ilest passible d’une amende allant de 5000 à 35000DH10/. : jusqu’à 14 points en cas d’ accidents aveccirconstances aggravantes.

×