Footballeur, tennisman, rugbyman et business angels
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Footballeur, tennisman, rugbyman et business angels

on

  • 939 views

 

Statistics

Views

Total Views
939
Views on SlideShare
936
Embed Views
3

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 3

http://www.linkedin.com 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Footballeur, tennisman, rugbyman et business angels Footballeur, tennisman, rugbyman et business angels Document Transcript

  • 1Footballeur, Tennisman, Rugbyman ... et Business Angels ?Une idée mayant traversé lesprit concernant la « reconversion des sportifs de haut niveau », je souhaitevous en faire part, vous les quelques heureux lecteurs de mon blog.En tant que consultant en stratégie de linnovation, les entreprises que je conseille sont des Start-up, TPE,PME-PMI ayant une forte activité de recherche scientifique, dingénierie et dinnovation technologique.Ces entreprises ont un fort potentiel de développement, de croissance et de création d’emplois, maiségalement dimportant besoin de financement.Je reviens à mon propos de départ concernant la reconversion des sportifs professionnels.Une reconversion possible pour les sportifs professionnels est évidement la création dentreprise, et doncla création de leur propre emploi. Mais je suis toujours surpris par les investissements notamment ceuxdes footballeurs en retraite sportives. Ils investissent principalement dans des restaurants, desdiscothèques, des bars .... quel gâchis dimage de marque, sans compter la rentabilité plus que médiocre dece type d’affaire !Pour ceux qui souhaitent avoir une activité plus honorable, ils simpliquent pour des causes humanitairesou liées à des maladies rares dans des associations. Cest évidemment tout à leur honneur, même siévidement ce type d’activité par essence nest pas vouée à générer de la rentabilité économique, et n’estpas forcément créatrice d’emplois.Voila, lidée dont je souhaite partager avec vous et avoir votre avis :Pourquoi ces sportifs n’investiraient pas « directement » dans le capital social (fonds propres) de start-up(en projet de création ou déjà créées) technologiques ou liées à la médecine (biotechnologies,pharmaceutique ...). En dehors de laspect capitalistique de posséder une partie de ces entreprises et celuide recevoir des dividendes (rentabilité économique), ces sportifs pourraient jouer un rôle particulièrementbénéfique sur la promotion marketing et commerciale des produits de "leurs" entreprises, et donc sur laréussite commerciale de ces projets par nature risqué. Ils pourraient même prendre part à léquipemanagériale dirigeante de ces start-up, et auraient pleinement un rôle à jouer en tant que par exempleDirecteur de la Communication ou des Relations Publiques/Presses.De plus, investir dans le capital d’entreprises innovantes permet de bénéficierd’abattements fiscauxavantageux (Loi Tepa).Nombreuses sont les start-up technologiques qui narrivent pas à trouver les financements nécessaire à leuramorçage et à leur développement.Imaginons une jeune start-up qui développe une biotechnologie révolutionnaire contre la maladiedAlzheimer, promue, valorisée par Amélie Mauresmo, Laure Manaudou ou Gaël Monfils ! Cela auraitplus de « pêche » que si c’est fait par le chercheur "geek" qui a inventé/découvert la technologie !Ce que je propose ici, n’est ni plus ni moins que le canal d’investissement qu’utilise les Business Angels(qui sont pour la plupart d’anciens industriels, dirigeants d’entreprises, cadres supérieurs…). L’originalitéAri Massoudi / Consultant Strategy of Innovation / www.strategy-of-innovation.com / www.linkedin.com/in/arimassoudi
  • 2repose sur le fait que l’investisseur serait ici un (ancien) sportif de haut niveau, médiatisé, reconnue, etayant les fonds suffisant et qui n’a pas forcément les connaissances de ce canal d’investissement.Bien que certains ont été ou sont de très bon entrepreneur (Serge Blanco par exemple), je ne connaisaucun ex-sportifs professionnels faisant partis de l’équipe dirigeante d’une start-up technologique.On pourrait même imaginer un incubateur dédié à la formation et à la mise en relation de ces sportifs enreconversion et des scientifiques/ingénieurs porteurs de projets dinnovation ... .11/07/2011 : Magic Johnson, la star de la NBA (Ligue Professionnelle de Basketball aux USA), rejoint entant que Partner (investisseur) la société de capital risqueDetroit Venture Partners ! Jespère que nosfootballeurs professionnels prendront exemple sur cet immense champion américain !http://www.xconomy.com/detroit/2011/07/21/magic-johnson-joins-and-funds-detroit-venture-partners/16/01/2012 : Bravo au footballer Jean-Alain Boumsong pour sa participation en tant que Business Angelsau capital de la startup Opinews !http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/opinews-leve-300-000-euro-0112.shtmlAri Massoudi / Consultant Strategy of Innovation / www.strategy-of-innovation.com / www.linkedin.com/in/arimassoudi