1000 nouvelles sociétés de capital risque en france
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

1000 nouvelles sociétés de capital risque en france

on

  • 1,166 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,166
Views on SlideShare
1,135
Embed Views
31

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 31

http://www.scoop.it 29
http://www.linkedin.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

1000 nouvelles sociétés de capital risque en france 1000 nouvelles sociétés de capital risque en france Document Transcript

  • 1 1000 Nouvelles Sociétés de Capital Risque en France ! http://www.strategy­of­innovation.com/article­courte­reaction­a­l­interview­du­president­sarkozy­du­29­01­2012­98342617.html Courte réaction à l'interview du Président Sarkozy du 29/01/2012 : J'ai été plutôt satisfait par les mesures qu'il a annoncé, notamment sur l'immobilier. En revanche, le Président a                                  prononcé qu'une seule fois le mot "innovation", et jamais les mots entrepreneurs, startup, business angels et                              capital risque ! Là je suis vraiment déçu. Il a annoncé la création d'une banque              publique de crédit*, filiale d'Oseo, destinée aux besoins des PME. Cette banque sera dotée d'1 milliard d'euro                                en fonds propres (ou plus exactement 1 Mrd d'euro de capacité de crédit) !!! Cette idée d'une banque publique de crédit pour PME est une mauvaise idée pour la raison développée dans                                  cet article lien (crédit/prêt vs prise de participation au capital). Il faut arrêter avec cet interventionnisme                              étatique incessant ! De plus, il y a pléthore de banques commerciales privées, surtout qu'elles ont grassement                                bénéficié des généreux prêts de la BCE à taux quasi­nul ! Si ces banques privées font du refus de ventes de                                        services à l'économie réelle ... alors oui, l'Etat devrait intervenir en imposant son autorité, et il n'y aurait pas                                    besoin de créer une banque publique ! En lieu et place de cette banque étatique, il faut favoriser l'engagement direct de l'épargne des français dans                                  l'économie entrepreneuriale, et favoriser la création et le développement de sociétés de capital risque en                            France ! * Depuis, cette merveilleuse idée énarcho­flamboyante a été recyclée par le gouvernent du Président Hollande                            en la Banque Publique d’Investissement (BPI) Ari Massoudi / Consultant Strategy of Innovation / www.strategy­of­innovation.com  / www.linkedin.com/in/arimassoudi
  • 2 Voila une proposition qui serait audacieuse : Pourquoi ne pas investir ce milliard d'euro dans 1000 nouvelles sociétés de capital risque (soit 1M d'euro par                                  société de capital risque) ? Ces nouvelles sociétés de capital risque avec chacune leur million d'euro, auraient un coup de pouce évident                                pour convaincre les personnes physiques (business angels) et les entreprises locales, mais également et surtout                            les investisseurs institutionnels* d'abonder dans leur fond d'investissement capital risque. *Investisseurs institutionnels = fonds de fonds, banques d'investissement, hedge funds, fonds souverains,                      fonds de pension, grande compagnies d'assurance, grandes entreprises multinationales, familly office .... En France, nous avons 274 sociétés de capital­investissement (adhérentes à l'AFIC) dont 99% ont leur siège en région parisienne, et la très grande majorité de ces sociétés ne font pas du capital risque (elles interviennent sur des opérations de capital développement, transmission et retournement) ! Donc, avec ma proposition, nous aurions dans chaque région (1000/27 régions), 37 nouvelles sociétés de capital investissement spécialisées en capital risque. Ces sociétés seront fondées par des équipes indépendantes de l'Etat (qui ne sera qu'un investisseur parmi d'autres), comme des entrepreneurs et managers expériementés connaissant l'entreprise, des scientifiques, des ingénieurs, pouvant apporter une véritable valeur ajoutée par l'accompagnement et le mentoring qu'ils consacreront aux startups ! Avec une telle mesure, nous serions un des pays leader dans ce secteur ! Pour information, les USA comptent environ 8000 sociétés d'investissement de type "capital risque" (selon la NVCA) ! Un petit calcul simpliste pour démontrer la puissance d'une telle mesure : Sachant qu'une startup dans le numérique, pour être compétitive par rapport à la concurrence internationale,                            doit lever 500k € dans les 3 premières années, avec 1 milliard d'euro d'investissement de l'Etat (je ne compte                                    pas l'apport complémentaire d'investisseurs privés afin de simplifier la démonstration), on pourrait donc                        financer 2000 startups en France. Si on admet que 1 startup sur 100 (vision pessimiste) devient une entreprise internationale, nous aurions en                                France 20 entreprises de l'envergure de Google (45000 employés), Facebook (5000 employés), eBay                        (28000 employés) ou Amazon (97000 employés) ! Il faut juste faire confiance à la créativité et l'inventivité du jus de cerveau des scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs français ! Ari Massoudi / Consultant Strategy of Innovation / www.strategy­of­innovation.com  / www.linkedin.com/in/arimassoudi