For Your Information. The essential press release by l’Oréal Paris.  www.lorealparis.com                       The        ...
société                                                                            Société                       cela ?   ...
société           / Dans la forme ensuite, le message de L’Oréal bouleverse           les codes, publicitairement et donc ...
interview     turd’hui  o …   jau cyril	chapuy,	directeur	Général		 international	de	l’Oréal	paris QUE rEPréSENTE LA SIGN...
t  i t                                                                                              interview            ...
a d’                                                    intervieww om  en    danielle	Korn,	executive		    vice	president,...
Nos Égéries                                                                                                              N...
QUE SIGNIFIE POUr VOUS LE SLOGAN                                     QUE VOUS INSPIrE-T-IL ?« PArCE QUE jE LE VAUx BIEN » ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Lor biwi 24 fr

1,144 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,144
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Lor biwi 24 fr

  1. 1. For Your Information. The essential press release by l’Oréal Paris. www.lorealparis.com The worTh iT issue
  2. 2. société Société cela ? Que t-l s igni fie- i L’oreal, because i’m worth it, quarante ans après. par pascal beucler, sémiologue. Une parole libérée. Au début des années 70, une rédactrice de 23 ans, Ilon Specht, employée par une agence de pub à New York, se voit confier une mission exceptionnelle : trouver LA cam- pagne qui pourrait installer Préférence de L’Oréal comme la nouvelle couleur de référence sur le marché américain, si l’esTime de soi esT bien dominé par Clairol, et son iconique signature “Does She, or Doesn’t She ? ” (Voir l’article bien connu de Malcolm ceTTe aTTiTUde inTime qUi Gladwell dans le New Yorker du 22 mars 1999, True Colors). consisTe à poUvoir se dire ince qU’on a de la valeUr, alorss l’idée : rompre brUTalemenT l’oréal esT sans conTesTe avec les codes exisTanTs la marqUe de l’esTime de soi. mission impossible. Une rupture visionnaire. La comparative prévue sur la base d’études scientifiques prouvant la supériorité technologique de Préférence de ToUT esT diT, eT de qUelle manière ! L’Oréal sur Nice ’n Easy de Clairol est proscrite, au motif1791 que la recherche n’a pas été effectuée aux Etats-Unis. / Sur le fond tout d’abord, L’Oréal pose une équation iné- Panique. Que faire ? dite : ce n’est pas par convenance ou par conformisme social (voir Clairol…) qu’une femme choisit Préférence, c’est parce que L’Oréal fait la différence, par la perfor- ce n’esT pas poUr plaire mance de sa technologie. Dès lors, ce n’est pas pour plaire aux autres, ni rentrer dans le moule, que je choi- aUx aUTres qUe je choisis sis le meilleur produit pour mes cheveux, et pour moi. C’est pour me plaire à moi, me sentir bien. Au fond je me le meilleUr prodUiT poUr dois de choisir le meilleur produit en soi, fût-il plus cher, puisqu’il est le meilleur pour moi. Message double, et pré- mes cheveUx, c’esT poUr cieux pour la marque : me plaire à moi. / L’OréaL c’esT le meilleUr de la science en soi. SOn avance Scientifique eSt unique au mOnde. l’idée : SeS prOduitS SOnt tOut SimpLement rompre brutalement avec les codes existants, qui fai- SupérieurS. saient de la femme un objet, muet. Au mieux un sujet tout juste pensant, soumis à la norme esthétique édictée par / L’OréaL c’esT le plUs beaU l’homme. Le mari ou l’amant, quand ce n’est le père. En des soins poUr moi, ceLui qui me tout cas le mâle. Sois belle, sois sage, et tais-toi. rend pLuS Sûre de mOi, dOnc pLuS C’est la colère créative, et le cran féministe, d’une jeune heureuSe. ce n’était paS encOre californienne rebelle de 23 ans, qui rendit cette rupture danS L’air du tempS, maiS On aurait pu possible. Près de quarante ans plus tard, la « ligne » rédi- dire, déjà, “mOn L’OréaL”. gée par Ilon Specht pour conclure cette fameuse pub n’a pas pris une ride : l’oréal faiT la différence, par la performance de sa Technologie Techné & Psyché. Identité & Ipséité. La boucle est bou- clée. Les leçons du motivationnisme alors en vogue aux Etats-Unis dans le champ des études publicitaires ont été parfaitement assimilées, ou en tout cas illustrées : c’est la « cela le vaUT bien. moi aUssi. » relation intime de la personne à la marque qui compte, et qui fonde toute désirabilité (qu’est-ce qu’elle fait pour moi, et de moi, dans mon rapport aux autres, mais d’abord à moi ?). Comme l’écrivait si justement Baudrillard en 1968, dans Le Système des Objets, on achète un objet mais on consomme un signe.
  3. 3. société / Dans la forme ensuite, le message de L’Oréal bouleverse les codes, publicitairement et donc culturellement, dans une Amérique assez conservatrice s’agissant du statut de la femme. En effet, à la femme de Clairol silencieuse et « parlée » en voix-off masculine (eh oui..), se pose en s’opposant bruyamment la femme de L’Oréal qui prend la parole, donc le pouvoir. Ce n’est plus un homme qui le message de l’oréal parle d’elle et la jauge (“ Does she or doesn’t she ? ”), c’est elle qui s’expose. Changement de perspective radical, qui boUleverse les codes, bouscule violemment le conformisme – et le machisme – ambiant. Avec à la clé, comme on le sait, des résultats pUbliciTairemenT impressionnants en termes de gain de part de marché pour L’Oréal.changemenT de perspecTiveradical, qUi boUscUle violemmenTle conformisme ambianT. Pari risqué, pari tenu, pari gagné, avec brio. Comment ne pas comprendre que L’Oréal Paris célèbre aujourd’hui ce le « je » fUT celUi d’Une femme moment fondateur ! Depuis bientôt quarante ans, la promesse de la marque prenanT les rênes de sa vie est, de fait, un continuum, s’agissant du rapport à la valeur que le produit crée pour la personne. Si l’estime de soi est bien cette attitude intime, et intérieure, qui consiste à pouvoir se dire qu’on a de la valeur, qu’on est singulier, et important, d’abord à ses propres yeux, alors Une axiologie qui évolue «du je au noUs» L’Oréal est sans conteste LA marque de l’estime de soi. Avec à la clé une notoriété, un agrément et une longévité ce que l’on pourrait appeler la grammaire de la valeur de la sans pareils pour “ Because I’m worth it ”, partout dans le signature de L’Oréal a évolué, au fil des années, du "je" ori- monde. ginel des années 70 au "vous" de la fin des années 90 puis au "nous" de la fin des années 2000. Comme le rappelle Gladwell dans son article légendaire, Le « » fut celui d’une femme prenant les rênes de sa vie à je Préférence de L’Oréal est devenue aux Etats-Unis la pleines mains, dans une époque marquée par un large mouve- marque symbole des changements de vie, la marque des ment d’émancipation. femmes décidées à réinventer leur vie, à la reprendre en Le « vous signifia le passage à un régime davantage injonc- » main. Ainsi une étude montra-t-elle que les utilisatrices tif, et projectif, où les egéries prirent une place dominante. de L’Oréal comptaient bien davantage de femmes divor- au « moi fondateur et autoproclamé se substitue alors un » "Because i’m cées que celles qui prenaient Clairol : “They changed their « moi aussi de convergence, sans doute aussi de plus grande » lives and their hair. But it wasn’t one thing or the other. It was conformation. both ”. worth it !” quant au « nous plus récent, et encore hésitant, il vise a », priori un effet d’inclusion, et de réappropriation collective, qui répond certainement à une profonde aspiration contempo- raine. en témoigne l’initiative womanofworth.com, où l’on peut voir andie macdowell (« You, me, us, we’re so worth that ! ») ou Beyoncé (« Worth it, it’s about connecting with other people ») demander aux femmes de les aider à identifier « woman who a makes a beautiful difference in (their) community ». autant d’évolutions, d’inflexions, de changements qui, en quelques décennies, ont pu contribuer à remodeler la percep- tion de la marque dans son rapport aux femmes et à l’estime de avec à la clé, comme on le saiT, soi. de même, le lien fondateur - "it’s worth it > So am i." – et pré-des résUlTaTs impressionnanTs cocement dénoué pourrait-il être revisité. l’oréal esT sans conTesTe la marqUe de l’esTime de soi.l’oréal esT devenUe la En complément des études ponctuelles réalisées ici oumarqUe des femmes décidées là, une réflexion en profondeur reste donc sans doute à mener sur la nature et la portée de ce mouvementà réinvenTer leUr vie d’ensemble. Au-delà des effets induits par le déplacement du point d’incidence actanciel (qui est acteur, qui est « agi » ?), cette réflexion gagnerait certainement à intégrer les pro- fonds changements que connaît notre système de valeurs, à la lumière des crises économique, écologique et éthique que nous traversons. A suivre...
  4. 4. interview turd’hui o … jau cyril chapuy, directeur Général international de l’Oréal paris QUE rEPréSENTE LA SIGNATUrE “BECAUSE I’M WOrTh IT” POUr VOUS ? EN QUOI CETTE SIGNATUrE A-T-ELLE MArQUé L’hISTOIrE DE LA BEAUTé ? Peu de marques, et a fortiori de marques de beauté, peuvent se targuer d’avoir une signature connue de n’importe quel Il faut bien comprendre que, lors de sa conception en 1971, consommateur, où qu’il soit dans le monde. En effet, des mil- « Parce que je le vaux bien » a en quelque sorte révolutionné lions de personnes ont entendu la formule « Parce que je le le monde de la publicité. Ces quelques mots rompaient avec les vaux bien », une formule qui les a fait rêver. Ces quelques mots codes de l’époque, qui réduisaient la femme à une sorte d’ob- ont joué un rôle décisif dans notre formidable succès inter- jet muet soumis aux diktats esthétiques des hommes. Alors que national. Si nous sommes aujourd’hui la marque leader de la Clairol utilisait une voix d’homme pour ses campagnes, L’Oréal Beauté dans le monde, c’est parce que nous avons su toucher Paris a opté pour une perspective radicalement opposée avec chaque marché et chaque consommateur, développer notre une narratrice s’exprimant à la première personne. Avec expertise et nos innovations à l’étranger, comprendre les « Parce que je le vaux bien », la marque L’Oréal s’est trouvée besoins de nos clients et les satisfaire. En créant un lien intime associée à la vie et à ses évolutions, aux nouveaux moyens mis à avec chaque femme, où qu’elle soit, « Parce que je le vaux bien » la disposition des femmes pour réinventer leur vie. Les femmes a indéniablement contribué à cette réussite. Ces quelques mots changeaient de vie, et elles changeaient de coiffure. Elles n’ont ont accompagné leur émancipation, leur indépendance, leur plus eu à choisir entre l’une ou l’autre. Elles pouvaient enfin reconnaissance croissante au sein de la société…ils leur ont avoir les deux à la fois… redonné le pouvoir et les moyens d’avancer, de réaliser leurs rêves et de devenir celles qu’elles ont envie d’être… grâce à la CETTE SIGNATUrE GArDE-T-ELLE TOUjOUrS SON SENS, Beauté. AUjOUrD’hUI ? QUELLE IMPOrTANCE rEVêT Absolument, et plus que jamais! Cette signature est devenue CET ANNIVErSAIrE AUjOUrD’hUI ? notre slogan international en 1997. Elle a été traduite dans toutes les langues, pour tous les marchés. Elle a vraiment 40 ans est un bel âge…le meilleur qui soit…un âge symbo- contribué à l’essor mondial de L’Oréal Paris et à sa réussite. lique… C’est l’âge de la maturité et du renouveau…Nous « Parce que je le vaux bien » a évolué avec la société. Du « je », célébrons les 40 ans d’un slogan qui a été créé par une femme, nous sommes passés au « vous », puis au « nous », afin de bien pour les femmes, et qui a toujours traduit leurs aspirations l’ancrer dans ce mouvement de femmes fortes, qui aspirent à les plus profondes. Cette signature, c’est la preuve que nous trouver l’équilibre entre les multiples facettes de leur vie et de avons toujours souscrit aux valeurs des femmes, et que nous leur histoire. Ce « Nous » nous englobe tous et rassemble toutes avons compris en quoi la Beauté est vecteur d’indépendance. les personnes qui partagent nos valeurs autour de la grande évidemment, en fêtant nos 40 ans, nous espérons bien conti- famille de nos porte-paroles. C’est un slogan tellement actuel ! nuer à faire rayonner notre signature et notre marque pour les 40 prochaines années ! Notre ambition, c’est de continuer COMMENT VOULEz-VOUS INCArNEr CETTE SIGNATUrE? à accompagner nos clientes dans leur quête de Beauté. « Parce que je le vaux bien », puis « Parce que vous le valez bien », sont À travers des Ambassadrices charismatiques, modernes, des slogans tout à fait actuels ! Ils parlent autant à la jeune authentiques et belles ! Cette déclaration dépend fortement femme de 18 ans, qui se lance à peine dans la vie, qu’à la femme des porte-paroles que l’on voit dans nos publicités. « Parce que d’âge mûr pour qui l’estime de soi et la confiance en soi ont vous le valez bien » n’a pas exactement la même connotation un autre sens, façonné par son expérience. Comme l’affirme le dans la bouche de jane Fonda que dans celle de Madame Ines sociologue américain Malcolm Gladwell : « … "Parce que je le de la Fressange ou de Fan Bing Bing. Chacune de nos porte- vaux bien" est entré dans la langue courante…et la portée de paroles l’exprime à sa manière, avec son style, son attitude, son cette formule a largement dépassé l’intention énoncée. » caractère…C’est ce qui fait la force de L’Oréal Paris : sa capa- cité à puiser dans différents univers. S’il fallait résumer« Parce que vous le valez bien », je dirais qu’il s’agit avant tout de Beauté… non pas au sens de règles et de critères rigides, mais de la Beauté sous des formes très diverses, reflétant des person- nalités fortes, authentiques, dans toute la richesse de leur être. C’est surtout un hommage à toutes les femmes !
  5. 5. t  i t interview il é u e s n f Beatrice dautresme, directrice générale de la fondation d’entreprise l’oréal. vice présidente, directrice générale communication et relations extérieures de l’oréal de 2005 à 2010, et première femme membre du comité exécutif de l’oréal. elle est entrée chez l’oréal en 1972. VOUS AVEz VéCU LES DéBUTS DE L’INTErNATIONALISATION SELON VOUS EN QUOI CETTE SIGNATUrE DE LA SIGNATUrE « BECAUSE I’M WOrTh IT », A-T-ELLE CONTrIBUé À FAIrE DE L’OréAL PArIS POUVEz-VOUS NOUS rACONTEr CETTE AVENTUrE ? LE LEADEr MONDIAL DE LA BEAUTé ? je me souviens des réunions de prospective que nous avions Cette signature a été un véritable instrument dans la construc- dans les années 70 avec François Dalle, le Président de L’Oréal tion de L’Oréal en tant que leader mondial de la beauté. Elle a à l’époque. je travaillais alors au sein de l’équipe marketing en représenté un vrai pas en avant dans la façon dont les femmes charge des produits de coloration L’Oréal pour le grand public. étaient dépeintes et perçues dans le monde publicitaire, mais Il avait l’habitude de nous raconter comment L’Oréal avait péné- aussi le monde en général. De consommatrices, les femmes sont tré et conquis le marché américain de la coloration à domicile, devenues des actrices à part entière de leurs achats beauté. avec une stratégie à la fois puissante et intelligente, qu’il avait Elles se sont découvert de nouvelles envies pour améliorer leur initiée malgré les réticences des équipes commerciales locales look, une plus grande confiance en elles, et une conscience de effrayées par une bataille frontale avec Clairol. Il savait que les plus en plus avertie de ce qu’elles étaient. Ce qui a été par- utilisateurs de coloration américains, percevraient instantané- ticulièrement puissant dans cette signature, est qu’elle a tout ment la supériorité qualitative de Préférence, non seulement à la fois souligné et rejoint les évolutions générationnelles et par ses couleurs raffinées, mais aussi par la douceur, la facilité culturelles de femmes à travers le monde. Elle n’a jamais été ni d’utilisation et la brillance nettement plus performantes de la anachronique, ni hors de propos. formule de Préférence. AU COUrS DE VOTrE CArrIèrE, VOUS N’AVEz jAMAIS CESSé DE METTrE EN VALEUr LES FEMMES ET LEUrS l’oréal avaiT pénéTré PArCOUrS ; EN QUOI SELON VOUS LA BEAUTé EST-ELLE UN FACTEUr DE DéVELOPPEMENT PErSONNEL POUr ELLES? eT conqUis le marché américainphoto page de droite Kai juneman j’ai toujours cherché par tous les moyens à mettre en lumière de la coloraTion à domicile, le rôle des femmes dans la société. je crois fortement au fait qu’aucune société ne peut progresser sans un nombre équi- avec Une sTraTégie à la fois table d’hommes et de femmes présents dans les cercles qui président à ses décisions. Mon rôle à la tête de la Fondation pUissanTe eT inTelligenTe : d’Entreprise L’Oréal est par tant une vraie preuve de cette volonté. Les améliorations dans le monde de la beauté ou sur Il avait donc décidé de faire de Préférence un produit plus cher le plan physique, peuvent aider les femmes, tout autant que les que Clairol, car il avait l’intuition que les Américains approu- hommes, à mieux interagir entre eux en société, et à briser les veraient l’équation prix plus élevé=meilleure qualité. C’est barrières sociales existantes. La beauté peut aider les femmes ainsi qu’a débuté le positionnement premium des produits à projeter une image plus puissante et plus confiante d’elles- L’Oréal, qui a largement démontré son succès par la suite. Le mêmes, et par conséquent à assumer le rôle plus grand qu’elles reste et surtout comment McCann Ericksson a transformé cette méritent en société. formidable stratégie en un slogan légendaire appartiennent à l’histoire…
  6. 6. a d’ intervieww om en danielle Korn, executive vice president, director of Broadcast Operations, mccann erickson QUAND ET POUrQUOI LE SLOGAN « PArCE QUE jE LE VAUx BIEN » A-T-IL éTé Créé ? COMMENT CE SLOGAN A-T-IL réVOLUTIONNé LA PUBLICITé ? C’est l’une de ces histoires qui associent inspiration et trans- On n’avait jamais fait quelque chose de semblable avant. Dire piration, au cœur de toutes les nuits blanches chez McCann aux femmes : « tu as le droit de dépenser plus d’argent pour toi. Erickson. Le directeur de création essayait de trouver le bon » L’Oréal a toujours eu un temps d’avance, et c’est pour cela slogan pour cette nouvelle marque. Ilon Specht et Ira Madris, que tout le monde veut faire du L’Oréal. Les célébrités qui veu- les créatives qui travaillaient sur L’Oréal à l’époque, passaient lent apparaître dans les publicités, parce qu’elles sont belles leurs nuits à réfléchir dessus. Un soir, Ilon est rentrée chez elle mais aussi parce qu’elles véhiculent un message important. « je et a eu une révélation. Elle est arrivée le lendemain matin et le vaux bien » a évolué avec le temps, devenant « Vous le valez a dit « je pense que ce sera Parce que je le vaux bien ». Il y bien », puis « Nous le valons bien », jusqu’à devenir un mes- a 40 ans, on ne parlait pas encore de donner du pouvoir aux sage unique. C’est révolutionnaire. D’ailleurs aujourd’hui cette aude Gandon, executive vice-president europe femmes, encore moins du fait qu’elles le valaient bien. C’était signature fait partie du vocabulaire du langage courant. donc une déclaration très importante : « peu importe si c’est un Worldwide account director mccann erickson peu plus cher, un dollar de plus pour cette marque, parce que COMMENT LES rEPréSENTANTS DE LA MArQUE après tout je le vaux bien ! » SE SONT-ILS APPrOPrIé CETTE PhrASE ? je suis chez L’Oréal depuis 23 ans, et j’ai travaillé avec beaucoup QUEL IMPACT L’UTILISATION DE POrTE-PArOLES DANS LES COMMENT VOYEz-VOUS L’éVOLUTION DANS LA PUBLICITé« peU imporTe si c’esT de célébrités de Cybill Sheperd à Diane Keaton, en passant par PUBLICITéS L’OréAL PArIS A-T-ELLE EU ? DE LA SIGNATUrE « PArCE QUE jE LE VAUx BIEN » ? jane Fonda, Beyonce, jennifer Lopez ou Freida Pinto. Elles seUn peU plUs cher, sont toutes approprié le message, et tout comme Ilon Specht Un impact extraordinaire ! L’Oréal a été l’une des premières je la vois comme une évolution constante, clairement capable de l’avait fait il y a 40 ans, chacune a amené sa propre identité. marques à engager des actrices et des célébrités pour promou- répondre aux besoins d’un monde qui change très rapidement.parce qUaprès ToUT Pour chacune d’elles, le slogan « Parce que je le vaux bien » a voir ses produits. L’effet a été puissant car la marque représen- Les valeurs de la marque L’Oréal Paris sont l’estime et la beauté. représenté quelque chose, un message important qu’elles vou- tait tout à coup des types de femmes différents, avec des vies, La beauté est d’ailleurs véritablement liée à l’estime de soi, ceje le vaUx bien ! » laient communiquer aussi bien aux femmes de leur âge, aux des compétences, et des carrières différentes, issues de milieux qui a des effets très concrets sur l’être humain. L’Oréal Paris Africaines, aux Américaines ou aux hispaniques, aux riches ou variés et affichant différents types de beauté, tous très inspi- l’incarne à travers son engagement pour l’innovation, pour la CONNAISSIEz-VOUS PErSONNELLEMENT ILON SPEChT ? aux pauvres, aux jeunes ou aux vieilles. Un jour, l’une d’entre rants. Elle a par tant déclaré à tout le monde que l’on pouvait qualité de ses produits, pour la femme, mais aussi l’homme et les elle a dit : « je ne suis pas très à l’aise en disant que je le vaux avoir une beauté différente. enfants. C’est ce que nous sommes et nous ne devons pas l’ou- je ne l’ai pas connue personnellement parce que je n’étais pas bien. j’aimerais que les autres femmes sentent qu’elles le valent blier. Si toutes ces valeurs continueront à l’avenir à se moderni- là à l’époque. Mais je rendrai toujours complètement justice à bien aussi. » C’est à ce moment là que nous avons décidé de LA SIGNATUrE « PArCE QUE jE LE VAUx BIEN » ser, elles le feront désormais à travers différents médias. Car la Ilon pour ce slogan, car c’est vraiment elle qui en a eu l’idée. passer au « vous » puis au « nous ». Ecouter les célébrités nous a EST-ELLE TOUjOUrS MODErNE ? grande révolution, comme pour toute autre entreprise dans le C’était un message important pour elle. La publicité peut être donc permis de faire évoluer la marque au fil des ans. monde, n’est pas simplement la publicité. Oubliez la télévision considérée comme un art, et ce que ressent un artiste au plus Incontestablement ! je pense même qu’elle ne l’a jamais et le papier. Aujourd’hui, l’espace de vente, c’est le numérique, profond de lui au moment où il crée, ressort souvent, quel que autant été. Les femmes, des pays développés aux pays en voie et pour la beauté c’est un élément clé. soit son message. C’est ce qui s’est passé pour Ilon. Elle était à de développement, ont vécu une évolution et une révolution un moment de sa vie où elle voulait faire cette déclaration, et incroyables. Elles ont vraiment traversé des conditions sociales elle a eu le sentiment que ce slogan «Parce que je le vaux bien », très différentes et l’évolution se poursuit. je pense que c’est la serait évocateur pour beaucoup d’autres femmes. raison pour laquelle le Groupe L’Oréal, puis L’Oréal Paris en tant que marque, ont été très avant-gardistes et aussi très cou- rageux quand a été créée cette signature au début des années 70. C’était très audacieux de faire dire aux femmes « Parce que je le vaux bien ». Cette phrase représentait la valeur et l’amour que L’Oréal a toujours accordé aux femmes. Elle montre que la marque les aime tous les jours et qu’elle s’engage pour leur donner plus de pouvoir et de confiance.
  7. 7. Nos Égéries Nos Égéries fan bing bingclaudia schiffer « j’adore ce slogan. il symbolise la confiance gong li« La beauté est en soi et le pouvoir individuelle et peut d’une personne, et c’est « il a révolutionné être trouvée dans une exactement ce que je la vision des multitude de choses. ce recherche. » chinoises sur slogan signifie que l’on madame ines la beauté et les doit se respecter et de la fressange cosmétiques. prendre soin de soi. » diane Kruger dans nos cœurs, andie macdowell « c’est une L’Oréal paris freida pinto « chaque femme à le gwen stefani marque d’estime n’est plus une « je pense que le droit de se sentir belle de soi. etre marque mais un slogan encourage « que ce qu’on aime et de faire en sorte « qu’il faut être bon capable de symbole de beauté toutes les femmes à est toujours beau, d’être bien dans sa envers soi car tous, nous s’aimer pour et de mode. » voir et à reconnaître mais que la confiance peau. ce fameux slogan le valons bien! » mieux aimer les leur valeur, il en soi et garder met cela en lumière. » autres. c’est une les encourage à la tête froide peut grande source de se rendre compte mener loin » ! fierté » ! qu’elles le valent bien. » Q ue sig nifie « Pa rce qu e je le v aux b ien » pour v ous ? eva longoria « ma mère s’achetait son rouge à lèvres à diane Keaton la pharmacie et milla jovovich aimee mullins je m’en mettais « j’ai toujours dit qu’il faudrait toujours en « que toutes les femmes « c’est un slogan très lætitia casta que ce soit « nous » le valons cachette. un méritent le meilleur puissant et éternel, bien et non pas « » le vaux bien. je jour elle m’a dans leur vie! » auquel nous pouvons « chaque femme parce que nous sommes toutes doutzen Kroes surprise et toutes nous identifier. mérite le meilleur femmes, de toutes tailles, au lieu de me Si l’on peut se rappeler liya Kebede et grâce à L’Oréal formes et origines. Les femmes « que chaque femme devrait être gronder, elle chaque jour que nous cela est possible. sont fortes et je dis bien toutes fière de ce qu’elle est. c’est m’a dit : “ tu peux valons bien le temps « qu’une femme a Les femmes ont les femmes. » une célébration de notre force. continuer, tu le et l’énergie que nous embrassé sa beauté plus confiance en pour moi, la vraie beauté vient de vaux bien.” » passons à prendre soin intérieure, sa valeur et elles quand elles l’intérieur. » de nous, alors les autres son pouvoir, et qu’elle se sentent belles, nous traiterons est prête à les partager aimées et désirées. » de la même façon. » avec le monde entier. »
  8. 8. QUE SIGNIFIE POUr VOUS LE SLOGAN QUE VOUS INSPIrE-T-IL ?« PArCE QUE jE LE VAUx BIEN » ? À mes yeux, le slogan de L’Oréal se rapporte davantage àLa plupart des femmes, sinon toutes, se sentent coupables de l’émancipation personnelle, la perception qu’une femme apasser du temps à prendre soin d’elles. Pour moi, « Parce que d’elle-même. Toutefois, le mouvement pour les droits desvous le valez bien » signifie « Mesdames, vous avez le droit de femmes et l’émancipation qui en a découlé concernent lesvous montrer sous votre meilleur jour et de vous sentir au top ». lois, les politiques, la prise en considération de l’opinion desLorsque vous êtes belle et que vous vous sentez bien, vous êtes femmes dans l’ensemble de la sphère publique. La beauté n’aplus apte à relever tous les défis que comporte votre vie bien pas grand-chose à voir là-dedans, mis à part dans un cas peuremplie. glorieux : il est bien plus facile de trouver un emploi lorsque l’on est une belle femme.SELON VOUS, DE QUELLE MANIèrE LA BEAUTéA-T-ELLE ChANGé LA VIE DES FEMMES ? QU’EST-CE QUI VOUS DONNE CONFIANCE EN VOUS ?Pour les femmes, la beauté a été tout autant une bénédiction j’ai confiance en moi lorsque je suis entourée de gens qui m’ai-qu’un terrible fardeau. On nous fait souvent ressentir que nous ment ; quand je suis douée pour quelque chose ; lorsque monne valons rien si nous ne sommes pas belles. Nous devons tous travail est apprécié à sa juste valeur ; et quand je sais que je meencourager les femmes à comprendre que certaines des plus montre sous mon meilleur jour, par exemple, lorsque je repré-belles femmes de la planète ne sont pas belles au sens strict du sente L’Oréal sur le Tapis rouge du Festival de Cannes !terme, mais parce qu’elles se sentent bien à l’intérieur. Ellessont resplendissantes. Souvent, leurs parents leur répétaient QUE SIGNIFIE êTrE éGérIE DE L’OréAL ?lorsqu’elles étaient enfant à quel point elles étaient jolies, etnous devons faire de même : inciter les parents à aider leurs Etre égérie de L’Oréal comporte différents aspects : je reverseenfants à se sentir beaux, peu importe leur taille ou leur une grande partie de l’argent que je gagne à mes associationscorpulence. caritatives, je rencontre des femmes plus fascinantes les unes que les autres...Comme Aimee Mullins ou encore Freida Pinto.QUELS MESSAGES VOUDrIEz-VOUS TrANSMETTrE On m’offre mes crèmes et mes produits de maquillage préférés,AUx jEUNES FEMMES D’AUjOUrD’hUI ? je dois essayer d’apprendre à être glamour face à la caméra. Ce qui n’a rien à voir avec le métier d’actrice, et qui s’avère assezLes jeunes femmes doivent apprendre à se respecter, à respecter difficile à maîtriser pour moi.leur corps et à soigner leur apparence en toutes circonstances.Elles doivent comprendre que la beauté n’est pas limitée parla taille, la corpulence ou la couleur, mais que ce qui compte « les jeUnes femmes doivenTle plus est l’estime de soi et l’allure. Cela implique de mangersainement, des produits frais, et de pratiquer une activité phy- apprendre à se respecTer,sique pour rester en forme. Il faut également prendre soin desa peau, et cela est particulièrement vrai pour les adolescentes, à respecTer leUr corpsqui doivent la nettoyer et l’hydrater régulièrement. eT à soigner leUr apparenceSELON VOUS, DE QUELLE MANIèrE CE SLOGANA-T-IL ACCOMPAGNé L’éMANCIPATION DES FEMMES en ToUTes circonsTances »CES QUArANTE DErNIèrES ANNéES ? QUELS SONT VOS PrOjETS À VENIr ?En ce qui concerne le mouvement pour les droits des femmes,rien n’aurait été possible en termes d’égalité des droits et Mon nouveau livre Prime Time, qui aborde les thèmes de la vied’émancipation si les femmes à travers le monde n’avaient pas et de la maturité, sortira en France en février. j’ai tourné dansété persuadées qu’elles le valaient bien : le droit de vote, deve- un nouveau film français qui sera bientôt sur les écrans, « ...Etnir PDG d’une entreprise, ne pas être victimes de violence phy- si on vivait tous ensemble ? », dans lequel je joue aux côtés desique et sexuelle, etc. Pour moi, le slogan choisi par L’Oréal en Pierre richard, Guy Bedos, Claude rich, Geraldine Chaplin et1971 est tout à fait approprié car « je le vaux bien » a beaucoup Daniel Bruhl. je démarrerai le tournage d’un nouveau film ende sens aux yeux des femmes. 2012. j’ai créé de nouveaux DVD de fitness qui sortent en ce moment même aux Etats-Unis et je suis en train d’écrire trois nouveaux livres qui traitent de l’adolescence et de la sexualité. Enfin j’apprends le tennis et je prévois de prendre très bientôt des cours de claquettes !

×