• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Luxation du coude
 

Luxation du coude

on

  • 7,764 views

 

Statistics

Views

Total Views
7,764
Views on SlideShare
7,632
Embed Views
132

Actions

Likes
1
Downloads
58
Comments
1

2 Embeds 132

http://www.medtizi.123.fr 113
http://medtizi.123.fr 19

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • merci
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Luxation du coude Luxation du coude Presentation Transcript

    • Luxations du coude
    • Définition- Généralités Le Coude est une articulation mettant en relation l’humérus, le radius et le cubitus. la luxation du coude est une perte de la relation entre les surfaces articulaires de ces 03 os. La luxation du coude vient en 2 eme position après celle de l’épaule. Représente environ 20 à 25 % des traumatismes du coude
    • Rapport avec le nerf cubital
    • Anatomie-pathologie A/ Luxations convergentes1.Les luxations postérieures: +++ (90 %) - Luxations postéro-latérales: ++ - Luxations postéro-médiales2. Les luxations antérieures: rares ( luxation transolécranienne)3. Luxations latérales: rares4. Luxations médiales: rares
    • Luxation trans olécranienne
    • B/ Luxations divergentesLes 02 os de l’avant-bras sont déplaces dans desdirections différentes
    • Mécanisme1. Luxation postérieure: chute sur la main, coude en extension et contraintes en valgus; le membre supérieur en rétropulsion,2. Luxation antérieure: mécanisme direct +++: chute sur la face postérieure de l’extrémité supérieure de l’avant bras, coude fléchi.
    • TDD: Luxation postéro-externe• Forme la plus fréquente• Chute sur la main• Sensation de déboîtement• Douleur importante• Impotence fonctionnelle• Rupture des ligaments internes
    • Examen clinique• Coude volumineux• Élargissement antéro-postérieur• L’avant bras paraît plus court• L’olécrane fait saillie en arrière• La palette humérale est en avant• Attitude en flexion et pronation
    • Examen : 3 repères du coude Épicondyle, épitrochlée et olécrâneAlignement en extension (ligne d’Ombredane)Triangle isocèle en flexion (triangle de Nelaton)
    • Les 3 repères du coude délimitent Ils sont dans un plan frontal de profilun triangle isocèle de face
    • PALPATIONEn avant :• Relief de la trochléeEn arrière :• Olécrâne• La cupule radiale• Les 3 repères du coude sont modifiés
    • Rechercher d’emblée les complications• L’ouverture cutanée est rare• Compression vasculaire (pouls , couleur, chaleur)• Compression nerveuse (sensibilité, motricité) nerf médian et cubital• Lésions osseuses associées – Apophyse coronoïde – Épicondyle – Épitrochlée
    • RadiologieRX du coude de face et de profil
    • Arrachement de l’épicondyle
    • Arrachement de l’épitrochlée
    • Interposition possible de l’épitrochléeLes muscles épitrochléens attirent le fragment qui bascule Lors des grands déplacements : compression du cubital
    • Luxation postérieure avec arrachements osseux au niveau de l’épicondyle et de l’épitrochlée
    • Traitement orthopédique en urgenceRéduction sous A-G en urgence•Traction progressive et douce dans l’axe avecun contre-appui (aide) sur la face antérieure dela partie distale du bras, avant-bras ensupination•Correction de l’éventuelle translation frontale
    • •Flexion progressive du coude•Réintégration de l’olécrane par pulsion directe(ressaut perçu)
    • Contrôle radiologique
    •  Immobilisation par une atelle platrée en BABP. Durée d’immobilisation: 15 jours.
    • Évolution• Rééducation très douce et active, pour récupérer une mobilité normale• Pas de massage : pour éviter le développement d’ostéome du brachial antérieur raideur et ossification visible et palpable• Les luxations récidivantes sont rares
    • Séquelles des luxations postérieures pures•Résultat fixé à 6 mois, au plus tard à 1 an•Déficit d’extension de 10°•Douleurs météorologiques•Ossifications péri-articulaires
    • Traitement chirurgical Indiqué cas d’irréductibilité par incarcération d’un fragment osseux ou ligamentaire En cas de fracture associée
    • En cas de fracture de l’épitrochlée déplacée : ostéosynthèse avec une vis
    • Ou une broche
    • En cas de fracture déplacée de l’apophyse coronoïde : ostéosynthèse
    • Luxation isolée de la tête radiale
    • En quoi consiste la manœuvre de réductiondune luxation postéro-externe du coude ?
    • En quoi consiste la manœuvre de réductiondune luxation postéro-externe du coude ?• Traction de lavant-bras en tirant sur la main, le coude fléchi avec contre-extension sur le bras et pression sur lolécrane avec les pouces.• On perçoit un déclic net et l’on peut alors fléchir et étendre le coude normalement• Immobilisation plâtrée en flexion à 90° 15 J• Radio de contrôle
    • Quelles sont les lésions associées à la luxation du coude, visibles sur la radiographie ?
    • Quelles sont les lésions associées à la luxation du coude, visibles sur la radiographie ? • Fracture de lapophyse coronoïde • Fracture de l‘épitrochlée, de l’épicondyle • Fracture de la tête radiale ou du col
    • Pourquoi ne faut-il pas entreprendre des massages oudes mouvements passifs forcés après une luxation du coude lors de la rééducation ?
    • Pourquoi ne faut-il pas entreprendre des massages ou des mouvements passifs forcés après une luxation du coude lors de la rééducation ?Car ils sont générateurs • dostéome du brachial antérieur • et de raideur