Your SlideShare is downloading. ×
Fractures ouvertes de jambe
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Fractures ouvertes de jambe

5,342

Published on

2 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
5,342
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
181
Comments
2
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. DR BENKACI
  • 2.  C’est une fracture diaphysaire métaphyso- diaphysaire, extra-articulaire, d’un ou des deux os de la jambe La fracture ouverte de jambe est l’existence d’une communication entre l’extérieur et le foyer de fracture. Elle représente un tiers des fractures de jambe. C’est une urgence traumatologique formelle.
  • 3.  Se sont de fractures frequentes C’est une urgence traumatologique surtout lorsque la fracture est déplacée avec une ouverture cutanée ou une menace d’ouverture. Il existe un risque élevé d’un syndrome de loge L’etat cutané et les 1ers soins conditionnent le pronostic La traitement doit etre urgent et complet.
  • 4.  Touche l’adulte jeune de 20 à 40 ans Touche le sexe masculin surtout Il s’agit d’un AVP; AC; AT;AS.
  • 5.  Le mécanisme est dit direct lorsque la fracture siège au point dapplication du traumatisme (écrasement par roue). Ailleurs le mécanisme est dit indirect car lagent traumatisant nagit pas directement sur le squelette jambier. Cette action se fait par lintermédiaire de trois types de sollicitations mécaniques : la torsion qui provoque des fractures spiroïdes au point de moindre résistance ; la flexion qui exagère les courbures naturelles de los et génère habituellement des fractures obliques courtes ; la compression qui est rarement pure et qui sobserve lors des chutes dun lieu élevé.
  • 6. Les lésions osseuses: Fr simple: Fr transversale ou oblique courte Fr spiroide ou oblique longue Fr complexes: Fr avec 3eme fragment en ail de papillon Fr bifocale Fr communitive par torsion Fr communitive par flexion
  • 7.  Translation Angulation Rotation ou décalage
  • 8. • Lésions cutanées• L’ouverture cutanée peut être :— punctiforme— linéaire— semi-circulaire ou linéaire multiples• Lésions musculaires• Ces lésions sont difficiles à évaluer et peuvent être aggravées par des ischémies transitoires.
  • 9. • Type I• il s’agit d’une ouverture punctiforme ou d’une plaie peu étendue, sans décollement ni contusion, dont la suture se fait sans tension• Type II• il s’agit d’une lésion cutanée qui présente un risque élevé de nécrose secondaire après suture• Type III• il s’agit d’une perte de substance cutanée prétibiale non suturable en regard ou à proximité• du foyer de fracture.
  • 10.  Cette classification est plus complète et elle est actuellement largement utilisée par tous. Type I ouverture cutanée inférieure à 1 cm. Généralement l’ouverture se fait de l’intérieur vers l’extérieur. Il existe une petite lésion des parties molles. La fracture est souvent simple, transverse ou oblique courte avec petite comminution. Type II ouverture supérieure à 1 cm sans délabrement important ni perte de substance ni avulsion. Il existe une légère comminution et une contamination modérée. Type III délabrement cutanéo-musculaire, lésion vasculo-nerveuse, contamination bactérienne majeure
  • 11. la couverture du foyer de fracture par les parties molles est convenable malgré la dilacération extensive. Il existe une comminution importante de la fracture sans tenir compte de la taille de la plaie. III B la fracture ouverte est associée à une lésion extensive ou à une perte de substance des parties molles avec stripping du périoste et exposition de l’os avec contamination massive et comminution très importante due au traumatisme à haute énergie. Après parage et lavage, l’os reste exposé et il est nécessaire de recourir à un lambeau de voisinage ou à un lambeau libre pour le recouvrir. III C la fracture ouverte est associée à une lésion artérielle qui nécessite une réparation, mise à part le degré important des dégâts des parties molles.
  • 12.  Patient jeune Victime d’un AVP Présente une impotence fonctionnelle de son membre inferieur avec déformation de l’axe jambier L’examen recherche: Une ouverture cutanée Une lésion vasculaire par la palpation du poul Le membre sera immobilisé par une attelle Une Rx sera demandé
  • 13.  Complications initiales précoces complications cutanées à type douverture ou de contusion des parties molles complications vasculaires  complications nerveuses à type de compression, contusion, étirement ou rupture  syndrome de loge 
  • 14.  Syndrome de loge postopératoire complications cutanées à type de désunion ou de nécrose surtout après ostéosynthèse par plaque hématome infection dont la fréquence a diminué avec lutilisation de lantibioprophylaxie déplacement secondaire  complications générales : une embolie graisseuse ; une thrombophlébite et une embolie pulmonaire
  • 15.  retard de consolidation  Pseudarthrose cal vicieux : Ostéïte pseudarthrose infectée  raideur articulaire du genou et/ou de la cheville  neuroalgodystrophie  déminéralisation ; fracture itérative
  • 16.  Traitement des lésions cutanée : prévention du tétanos. - antibiothérapie. - parage et fermeture de la plaie. - immobilisation de la fracture.
  • 17.  Un adulte de 30 ans a été victime dune fracture ouverte de type II du quart inférieur des deux os de la jambe, traitée orthopédiquement. Il a consolidé en cal vicieux, comportant 20 degrés de varus, 25 degrés de flessum et 2 cm raccourcissement. Louverture cutanée interne a laissé une cicatrice adhérente de médiocre qualité. Létat vasculo-nerveux du pied est satisfaisant ; le sujet ne présente pas de tare viscérale particulière.
  • 18.  Un blessé de 45 ans, transporteur routier, éthylique, pesant 87 kg, a été victime 15 ans auparavant dun polytraumatisme avec traumatisme crânien, fracture de la diaphyse fémorale droite et gauche, fracture ouverte comminutive de la jambe droite, au tiers moyen-tiers inférieur, traitée par plâtre. Il a eu des suites opératoires mouvementées, il a repris son travail 2 ans après laccident.

×