Gestion de la paie [lecture seule] [mode de compatibilité]
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Gestion de la paie [lecture seule] [mode de compatibilité]

on

  • 901 views

 

Statistics

Views

Total Views
901
Views on SlideShare
901
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
65
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Gestion de la paie [lecture seule] [mode de compatibilité] Gestion de la paie [lecture seule] [mode de compatibilité] Presentation Transcript

  • ASPECTS JURIDIQUESASPECTS JURIDIQUESET TECHNIQUESET TECHNIQUES-- LA GESTION DE LA PAIELA GESTION DE LA PAIE --9 février 2013SéminairePréparé et animépar M. C. TOUAHRI,Enseignant
  • Objectifs duObjectifs duséminaireséminaire•• ComprendreComprendre lesles conceptsconcepts dede basebase liésliés ààlala gestiongestion dede lala paiepaie;;•• ConnaîtreConnaître lesles différentesdifférentes chargeschargesfiscalesfiscales etet socialessociales inhérentesinhérentes auxaux9 février 2013fiscalesfiscales etet socialessociales inhérentesinhérentes auxauxsalairessalaires;;•• EtreEtre capablecapable d’établird’établir unun bulletinbulletin dedepaiepaie;;•• SavoirSavoir comptabilisercomptabiliser uneune fichefiche dede paiepaieetet lala reporterreporter sursur lele livrelivre dede paiepaie..
  • P L A NP L A NPREAMBULE : QUI EST EMPLOYE ?PREAMBULE : QUI EST EMPLOYE ?I. INTRODUCTIONI. INTRODUCTIONI.1. HISTORIQUE DU BULLETIN DE PAIEI.2 A QUOI SERT UN BULLETIN DE PAIE ?9 février 2013I.2 A QUOI SERT UN BULLETIN DE PAIE ?I.3 LE SUPPORT DU BULLETIN DE PAIEII. PRESENTATION DU BULLETIN DE PAIEII. PRESENTATION DU BULLETIN DE PAIEII.1 L’EN-TETE DU BULLETIN DE PAIEII.2 LA REMUNERATION BRUTEI.2.1 LE SALAIRE DE BASEI.2.2 CE QUI S’AJOUTE AU SALAIRE DE BASE
  • P L A NP L A N –– S U I T ES U I T EIII. LES RETENUESIII.1 LES COTISATIONS SOCIALES: LA PARTOUVRIEREIII.1.A LES ELEMENTS COTISABLESIII.1.B AFFECTATION DE LA CHARGEOUVRIERE9 février 2013III.2 L’IMPOT SUR LE REVENU GLOBALIII.2.A LES ELEMENTS IMPOSABLESIII.2.B LE CALCUL DE L’IRG/SALAIRESIV. LES CHARGES PATRONALESIV.1 LES DIFFERENTES CHARGESPATRONALESIV.2 AFFECTATION DES CHARGESPATRONALES
  • P L A N – SUITEV. EDITION DU BULLETIN DE PAIE,COMPTABILISATION ET REPORTSUR LE LIVRE DE PAIEV.1 EDITION DU BULLETIN DE PAIE9 février 2013V.1 EDITION DU BULLETIN DE PAIEV.2 COMPTABILISATIONV.3 REPORT SUR LE LIVRE DE PAIEVI. APPLICATIONS:APPLICATION 1APPLICATION 2APPLICATION 3
  • « Mon père, trouvait desdifficultésénormes pour boucler9 février 2013difficultésénormes pour bouclerles derniers joursdu mois …Surtout les 29 derniersjours du mois. »Michel Colluchi dit « Coluche »Michel Colluchi dit « Coluche »
  • AvantAvant -- proposproposNNousous sommessommes desdes centainescentaines dede millionsmillions àà percevoirpercevoirchaquechaque mois,mois, unun péculepécule enen contrepartiecontrepartie dede notrenotre labeurlabeurphysiquephysique ouou intellectuelintellectuel.. CeCe péculepécule appeléappelé autrefoisautrefois«salaire»«salaire» (on(on rétribuaitrétribuait lesles travailleurstravailleurs avecavec dudu sel),sel),9 février 2013«salaire»«salaire» (on(on rétribuaitrétribuait lesles travailleurstravailleurs avecavec dudu sel),sel),connaîtconnaît uneune pléthorepléthore dede synonymessynonymes (rémunération,(rémunération, paie,paie,solde,solde, émoluments,émoluments, appointementsappointements……)) quiqui n’intéressen’intéresse paspastellementtellement lesles salariéssalariés.. CeCe quiqui lesles intéresseintéresse lele plusplus enen fait,fait,c’estc’est plutôtplutôt lele montantmontant dudu chèquechèque ouou l’épaisseurl’épaisseur dede lalaliasseliasse dede billetsbillets dede banquebanque quiqui aa tendancetendance àà grossirgrossir leleportefeuilleportefeuille..
  • PREAMBULEPREAMBULEEst considéré comme « travailleur salarié »toute personne qui fournit un travailmanuel ou intellectuel moyennantrémunération dans le cadre dePréambule: Qui est travailleur salarié ?9 février 2013rémunération dans le cadre del’organisation pour le compte d’une autrepersonne physique ou morale , publique ouprivée dénommée « employeur »(Art. 2 de la loi 90 – 11 du 21 avril 1990relative aux relations de travail)
  • INTRODUCTIONINTRODUCTION -- 11Historique du bulletin de paie:Historique du bulletin de paie:• Le code civil napoléonien de 1804 neprévoyait pas de preuve écrite pour lessalaires versés par les employeurs.9 février 2013salaires versés par les employeurs.• Ce même code avait été amendé en 1868,mais ce n’est qu’au début du XXème sièclequ’ apparaissent les premiers bulletins depaie.• La délivrance du bulletin de paie a étérendue obligatoire par la loi française du 04mars 1931.
  • INTRODUCTIONINTRODUCTION -- 22Historique du bulletin de paie:Historique du bulletin de paie:• A partir de cette date, on pouvait lire surle bulletin de paie la désignation del’employeur, la nature de l’emploioccupé, la distinction entre les heures detravail normal et les heuressupplémentaires ainsi que les diverses9 février 2013travail normal et les heuressupplémentaires ainsi que les diversesprimes perçues.• Au lendemain de l’indépendance de notrepays, l’essentiel de la législationfrançaise a été reconduit dans le droitalgérien du travail.• La liste des documents et le contenu deslivres et registres spéciaux obligatoirespour les employeurs est déterminée parl’article 3 du décret exécutif N°96-98 du06 mars 1996.
  • 1.2 A QUOI SERT UN BULLETIN1.2 A QUOI SERT UN BULLETINDE PAIE ?DE PAIE ?•• LeLe bulletinbulletin dede paiepaie estest unun droitdroit pourpour toustous lesles salariéssalariés quelquel quequesoitsoit lele typetype dede leurleur contratcontrat dede travailtravail (Cf(Cf.. ArticleArticle 8686 dede lala loiloi 9090--1111dudu 2121 avrilavril 19901990 etet articlearticle 7575--22°° dudu CodeCode desdes impôtsimpôts directs)directs) SousSouspeinepeine dede sanction,sanction, touttout employeuremployeur estest obligéobligé dede délivrerdélivrer cecedocumentdocument lorslors dede chaquechaque paiepaie.. CeCe documentdocument quiqui sertsert dede preuvepreuvepourpour lele salariésalarié dede l’existencel’existence dede sonson contratcontrat dede travail,travail, constitueconstitue9 février 2013pourpour lele salariésalarié dede l’existencel’existence dede sonson contratcontrat dede travail,travail, constitueconstitueunun débutdébut dede preuvepreuve dudu versementversement effectifeffectif dudu salairesalaire.. EnEn cascas dedeconflit,conflit, lele salariésalarié doitdoit fournirfournir lesles bulletinsbulletins relatifsrelatifs àà lalacontestationcontestation auau jugejuge dudu tribunaltribunal quiqui statuestatue sursur lele bienbien fondéfondé desdesréclamationsréclamations..•• Enfin,Enfin, ilil estest préciséprécisé qu’enqu’en aucunaucun cas,cas, lele bulletinbulletin dede paiepaie neneconstitueconstitue unun arrêtéarrêté dede comptecompte carcar ilil restereste dansdans lala plupartplupart dudutempstemps desdes sommessommes duesdues auau salariésalarié (( congéscongés payés,payés, rappels,rappels, etcetc..))
  • 1.3 LE SUPPORT DU BULLETIN1.3 LE SUPPORT DU BULLETINDE PAIEDE PAIE•• AucunAucun textetexte nene prévoitprévoit d’obligationd’obligation pourpourlele supportsupport dudu bulletinbulletin dede paiepaie.. EnEn effet,effet,celuicelui--cici peutpeut êtreêtre rédigérédigé sursur n’importen’importequelquel supportsupport lisiblelisible parpar lele salariésalarié.. BienBienentendu,entendu, ilil n’estn’est paspas envisageableenvisageable dede9 février 2013entendu,entendu, ilil n’estn’est paspas envisageableenvisageable dedefournirfournir unun bulletinbulletin dede paiepaie sursur uneunedisquettedisquette informatiqueinformatique carcar elleelle n’estn’est paspasdirectementdirectement lisiblelisible parpar lele salariésalarié..•• IlIl estest recommandérecommandé dede conserverconserver lelebulletinbulletin dede paiepaie sanssans limitationlimitation dede durée,durée,carcar ilil pourrapourra fournirfournir lala preuvepreuve dedel’existencel’existence d’und’un contratcontrat dede travailtravail..
  • II. LA PRESENTATION DUII. LA PRESENTATION DUBULLETIN DE PAIEBULLETIN DE PAIEIIII..11 L’ENL’EN--TETETETE DUDU BULLETINBULLETIN DEDE PAIEPAIE ::SiSi vousvous examinezexaminez votrevotre bulletinbulletin dede paie,paie, vousvous remarquerezremarquerez quequel’enl’en--têtetête comprend,comprend, outreoutre lala désignationdésignation dede votrevotre employeuremployeur (Identité,(Identité,adresse,adresse, NN°° d’employeur,d’employeur, etcetc..),), desdes mentionsmentions quiqui vousvous concernentconcernentdirectementdirectement (Nom(Nom etet Prénom,Prénom, Matricule,Matricule, NN°° dede sécuritésécurité sociale,sociale, datedated’embauche,d’embauche, adresse,adresse, fonction,fonction, lala catégoriecatégorie ouou lala classification,classification, lele salairesalairedede basebase etet lala situationsituation familiale)familiale) ainsiainsi queque lala périodepériode àà laquellelaquelle sese rapporterapporte9 février 2013dede basebase etet lala situationsituation familiale)familiale) ainsiainsi queque lala périodepériode àà laquellelaquelle sese rapporterapportelala paiepaie..EMPLOYEUR ETS FCAADRESSE BEJAIAN° ADHERENT 06 586 547 81Nom et Prénom Matricule N°SS Date dembaucheABU DJABER 152 720627013361 01/05/1999Adresse Fonction Catégorie/Classif. Salaire de baseEl Kseur Comptable 44 000
  • II. LA PRESENTATION DUII. LA PRESENTATION DUBULLETIN DE PAIEBULLETIN DE PAIE -- SUITESUITEII. 2 LA REMUNERATION BRUTE:II. 2 LA REMUNERATION BRUTE:•• LeLe salairesalaire brutbrut estest lele résultatrésultat d’und’un certaincertainnombrenombre d’opérationsd’opérations quiqui occupentoccupent lele hauthautdede votrevotre bulletinbulletin dede paiepaie.. IlIl comprendcomprend lele9 février 2013dede votrevotre bulletinbulletin dede paiepaie.. IlIl comprendcomprend lelesalairesalaire dede basebase etet lesles différentesdifférentes primesprimes
  • II. LA PRESENTATION DUII. LA PRESENTATION DUBULLETIN DE PAIEBULLETIN DE PAIE -- SUITESUITEII. 2. 1 LE SALAIRE DE BASE:LeLe salairesalaire dede basebase estest déterminédéterminéparpar lala grillegrille dede classificationclassification(statut(statut dede lala fonctionfonction publiquepubliquepourpour lesles fonctionnaires,fonctionnaires,conventionsconventions dede branchesbranches dansdans lele•• LeLe SNMGSNMG estest fixéfixé àà 1818..000000 DADA parparmoismois.. LaLa duréedurée légalelégale hebdomadairehebdomadairecorrespondcorrespond àà 4040 heuresheures ((173173,,3333heures/mois)heures/mois);; soitsoit unun tauxtaux horairehoraireminimalminimal dede 103103,,8484 DA/heuresDA/heures ..•• LeLe SNMGSNMG comprendcomprend toutestoutes lesles primesprimesetet indemnitésindemnités àà l’exclusionl’exclusion dede cellescelles9 février 2013conventionsconventions dede branchesbranches dansdans lelesecteursecteur publicpublic économiqueéconomique ouou parparvoievoie dede négociationnégociation dansdans lelesecteursecteur privé)privé).. CelaCela signifiesignifie quequepourpour chaquechaque coefficient,coefficient, ilil existeexisteplusieursplusieurs échelonséchelons queque vousvouspouvezpouvez espérerespérer gravirgravir auau furfur etet ààmesuremesure dede votrevotre anciennetéancienneté etet dedel’améliorationl’amélioration dede vosvosperformancesperformances..etet indemnitésindemnités àà l’exclusionl’exclusion dede cellescellesquiqui ontont unun caractèrecaractère dederemboursementremboursement dede fraisfrais (Panier,(Panier,transport,transport, fraisfrais dede mission)mission) etet desdesprestationsprestations socialessociales (Art(Art.. 8787 bisbis dedelala loiloi 9090 –– 1111))•• LeLe salairesalaire dede basebase permet,permet, àà partirpartirdede votrevotre tauxtaux horaire,horaire, dede calculercalculer leslesdiversesdiverses majorationsmajorations dontdont vousvous pouvezpouvezbénéficierbénéficier (heures(heures supplémentaires,supplémentaires,primeprime d’anciennetéd’ancienneté ……))
  • II. LA PRESENTATION DU BULLETINII. LA PRESENTATION DU BULLETINDE PAIEDE PAIE -- SUITESUITE -- LES HEURESLES HEURESSUPPLEMENTAIRESSUPPLEMENTAIRES•• EnEn cascas dede nécessiténécessité absolue,absolue,l’employeurl’employeur peutpeut requérirrequérir leslesemployésemployés pourpour effectuereffectuer desdes•• «« LesLes heuresheures supplémentairessupplémentairesdonnentdonnent lieulieu auau paiementpaiement d’uned’unemajorationmajoration quiqui nene peutpeut enen9 février 2013employésemployés pourpour effectuereffectuer desdesheuresheures supplémentairessupplémentaires dontdont laladuréedurée nene peutpeut excéderexcéder 2020 %% dedelala duréedurée normalenormale dudu travailtravail(Article(Article 3131 dede lala loiloi 9090--1111 dudu 2121AvrilAvril 19901990))majorationmajoration quiqui nene peutpeut enenaucunaucun cascas êtreêtre inférieureinférieure àà 5050%%dudu salairesalaire horairehoraire normalnormal »»(Article(Article 3232 dede lala loiloi 9090--1111 dudu2121 AvrilAvril 19901990))..
  • II. LA PRESENTATION DU BULLETIN DEII. LA PRESENTATION DU BULLETIN DEPAIEPAIE -- SUITESUITEIII. 2.2 CE QUI S’AJOUTE AU SALAIRE DE BASEIII. 2.2.1(LES PRIMES – DEFINITION)Par prime, il faut entendre toutélément de salaire venant lecompléter à l’occasion du travail9 février 2013élément de salaire venant lecompléter à l’occasion du travailet destiné à compenser certainesconditions particulières detravail qui sont en principeinhabituelles.
  • II.2.2 LA PRESENTATION DUII.2.2 LA PRESENTATION DUBULLETIN DE PAIEBULLETIN DE PAIE -- SUITESUITEIII. 2.2.2 LES DIFFERENTES PRIMESA. Primes liées au travail:•Primes de salissure,•Prime de nuisance;•Prime de travaux péniblesB. Primes liées à la personne:B. Primes liées à la personne:B. Primes liées à la personne:B. Primes liées à la personne:•La plus courante qu’on peutLa plus courante qu’on peutLa plus courante qu’on peutLa plus courante qu’on peutCiter est la prime d’ancienneté.Citer est la prime d’ancienneté.Citer est la prime d’ancienneté.Citer est la prime d’ancienneté.Il est noté qu’il n’y a pas deIl est noté qu’il n’y a pas deIl est noté qu’il n’y a pas deIl est noté qu’il n’y a pas de9 février 2013•Prime de travaux pénibles•Prime d’astreinte;•Prime de rendement;•Prime de responsabilité,•Prime de risque,•Prime de tournée,….Il est noté qu’il n’y a pas deIl est noté qu’il n’y a pas deIl est noté qu’il n’y a pas deIl est noté qu’il n’y a pas detexte régissant cette prime quitexte régissant cette prime quitexte régissant cette prime quitexte régissant cette prime quin’existe que du fait desn’existe que du fait desn’existe que du fait desn’existe que du fait desConventions collectives.Conventions collectives.Conventions collectives.Conventions collectives.•On peut citer égalementOn peut citer égalementOn peut citer égalementOn peut citer égalementd’autres primes négociées par led’autres primes négociées par led’autres primes négociées par led’autres primes négociées par leSalarié au moment de sonSalarié au moment de sonSalarié au moment de sonSalarié au moment de sonembauche.embauche.embauche.embauche.
  • II.2.2 LA PRESENTATION DUII.2.2 LA PRESENTATION DUBULLETIN DE PAIEBULLETIN DE PAIE -- SUITESUITEIII. 2.2.2 LES DIFFERENTES PRIMESC. Les remboursements de frais:Il s’agit des indemnités accordéespour compenser les frais engagéspar le salarié pour se rendre àD. Les avantages en nature:•Rentrent dans cette rubrique la nourriture, lele logement, l’habillement, le chauffageet l’éclairage accordés par l’employeur.9 février 2013par le salarié pour se rendre àSon travail ou à se nourrir sur lelieu de travail.•Sont classées dans cettecatégorie les primes de transportet les primes de panier ainsi queles frais de déplacement.Certains de ces éléments sont difficilementévaluables. Le code des impôts directsfixe à 50 DA minimum par repas, saufjustification de l’employeur (Art. 71 du CID).lorsqu’ils sont consentis à des travailleurs exerçantdans des zones à promouvoir, les avantages ennature ne sont ni imposables ni cotisables.
  • III. LES RETENUESIII. 1 LES COTISATIONS SOCIALES: LA PART OUVRIERE:III. 1. A LES ELEMENTS COTISABLESLes rémunérations dues aux salariés sont soumisesobligatoirement à une retenue à la source de 9% qui9 février 2013obligatoirement à une retenue à la source de 9% quiaffecte le salaire de base et les diverses primes , àl’exception des indemnités versées au titre deremboursement de frais engagés par le travailleur(panier, transport, frais de mission), des allocationsfamiliales et de la prime de zone.
  • III.1.B AFFECTATION DE LACHARGE OUVRIEREBRANCHE TAUXAssurances sociales 1,5 %9 février 2013Assurances sociales 1,5 %Retraite 6,5 %Assurance chômage 0,5 %Retraite anticipée 0,5 %TOTAL 9%
  • III. LES RETENUES - SUITEIII. 2 L’IMPOT SUR LE REVENU GLOBAL (IRG/SALAIRES)Les salaires sont soumis à la retenue à la sourceau titre de l’IRG en vertu de l’article 66 ducode des impôts directs et taxes assimilées.III. 2. A LES ELEMENTS IMPOSABLES:9 février 2013III. 2. A LES ELEMENTS IMPOSABLES:La base imposable à l’IRG/salaires comprend lesalaire de poste et les différentes indemnités,déduction faite de la retenue de 9 % afférenteà la sécurité sociale (part ouvrière). L’indemnitéde zone et les prestations sociales (AF) sontégalement exclues de la base d’imposition àL’ IRG/Salaires.
  • III. LESRETENUES -SUITEIII. 2. B LE CALCUL DE L’IRG/SALAIRES• Les salaires sont soumis au barème deL’IRG édicté à l’article 104 du Code des impôtsdirects. Ce barème est mensualisé étant donnéque les salaires sont payables généralement unefois par mois .9 février 2013fois par mois .• Toutefois, et en raison du mode opératoire dupaiement de cet impôt, les salariés ne disposantpas de marges de manœuvres pour se soustraireà l’impôt, le législateur leur a accordé unabattement dont ne bénéficient pas les autrescontribuables relevant de l’IRG. Cette réductionne tient plus compte de la situation familiale dusalarié depuis la loi de finances pour 2008.
  • IV. LES CHARGES PATRONALESIV. 1 LES DIFFERNTES CHARGESPATRONALES:•• LesLes salairessalaires payéspayés parpar leslesemployeursemployeurs auxaux travailleurstravailleurs neneconstituentconstituent paspas enen faitfait lesles seulesseules chargeschargespourpour cesces premierspremiers.. EnEn effet,effet, ilsils doiventdoivent9 février 2013constituentconstituent paspas enen faitfait lesles seulesseules chargeschargespourpour cesces premierspremiers.. EnEn effet,effet, ilsils doiventdoivents’acquitters’acquitter égalementégalement desdes chargeschargespatronalespatronales destinéesdestinées àà couvrircouvrir ::Les assurances sociales;Les assurances sociales;Les accidents de travail;Les accidents de travail;La retraite des salariés;La retraite des salariés;L’assurance chômage;L’assurance chômage;Le logement social;Le logement social;La retraite anticipée.La retraite anticipée.
  • IV. LES CHARGESPATRONALES - SUITEIV. 1 LES DIFFERNTES CHARGES PATRONALES:•• ParPar ailleurs,ailleurs, lesles entreprisesentreprises relevantrelevant dudu domainedomaine dudu bâtiment,bâtiment, desdestravauxtravaux publicspublics etet hydrauliqueshydrauliques sontsont soumisessoumises enen plusplus desdes cotisationscotisationsliéesliées auau régimerégime général,général, auau versementversement àà lala CACOBATPHCACOBATPH desdes cotisationscotisationssuivantessuivantes::9 février 2013suivantessuivantes::00,,7575 %% dede lala massemasse salarialesalariale auau titretitre desdes chômageschômages –– intempériesintempéries(répartie(répartie équitablementéquitablement entreentre l’employeurl’employeur etet l’employé)l’employé)1212,,2121 %% dede lala massemasse salarialesalariale auau titretitre desdes congéscongés payéspayés..Enfin,Enfin, unun ancienancien impôtimpôt dénommédénommé versementversement forfaitaireforfaitaire dûdû sursur leslessalairessalaires versésversés auau tauxtaux dede 66%%,, aa étéété abrogéabrogé enen 20062006 àà lala faveurfaveur dede sonsondémantèlementdémantèlement àà raisonraison dede 11 %% parpar anan àà comptercompter dede lala loiloi dede financesfinancescomplémentairecomplémentaire pourpour 20012001 dansdans lele cadrecadre desdes mesuresmesures prisesprises pourpourencouragerencourager l’emploil’emploi..
  • III.1.B AFFECTATION DESCHARGES PATRONALESBranche Taux %Assurances sociales 12,5Accidents de travail 1,259 février 2013Accidents de travail 1,25Retraite 9,5Assurance chômage 1,25Retraite anticipée 1Logement social 0,5Total 26
  • III. 2. C LE BAREMEME DEL’IRG/SALAIRESFraction du salairesoumis à lIRGTaux Montant Cumul0 à 10 000 0 % 0 010 001 à 30 000 20 % 4 000 4 0009 février 201330 001 à 120 000 30 % 27 000 31 000Supérieur à 120 000 35 % - -N.B: Les salariés bénéficient d’un abattement de40% quelle que soit leur situation familiale. Le montant de l’abattementdoit être compris entre 1 000 et 1 500 DA (LF pour 2008)
  • RECAP.RECAP.Salaire brutSalarie netIRG/SalairesR. S.SocialeFiscSalarié9 février 2013L’E/severseChargespatronalesR. S.SocialeCh. socialesORGANISMESSOCIAUX9 %26 %
  • IV. EDITION DU BULLETIN DE PAIE,COMPTABILISATION ET REPORT SURLE LIVRE DE PAIEIVIV.. 11 EDITIONEDITION DUDU BULLETINBULLETIN DEDE PAIEPAIE::•• L’éditionL’édition dudu bulletinbulletin dede paiepaieconsisteconsiste àà établirétablir cece documentdocumentenen tenanttenant comptecompte desdes règlesrèglesédictéesédictées parpar lesles textestextes législatifslégislatifsetet réglementairesréglementaires (Code(Code dudutravail,travail, codecode dede lala sécuritésécuritésociale,sociale, codecode desdes impôtsimpôts directsdirectsSalaire de base 44 000,00ISP 4 400,00IEP 4 600,00PRI 6 600,00Prime de nuisance -indem. de salissure -9 février 2013sociale,sociale, codecode desdes impôtsimpôts directsdirectsetcetc..))..•• AvecAvec lele développementdéveloppement desdestechnologiestechnologies informatiquesinformatiques etet lalaconceptionconception dede logicielslogiciels dede plusplusenen plusplus sophistiqués,sophistiqués, l’ordinateurl’ordinateurestest devenudevenu quasiquasi -- incontournableincontournablepourpour l’éditionl’édition dede lala paiepaie comptecomptetenutenu dudu degrédegré dede fiabilitéfiabilité etet desdesgainsgains dede tempstemps réalisésréalisés àà traverstraverslele mariagemariage dudu hardwarehardware etet dudusoftwaresoftware..indem. de salissure -Salaire de poste 59 600,00Retenue Sec. Sociale 5 364,00Indem. de panier 5 500,00Indem. de transport 1 770,00Salaire brut 66 870,00IRG (Salaire brut - SS) 8 350,00Indemnité de zone -Acompte 12 000,00Opposition sur salaireTOTAUX 66 870,00 25 714,00
  • IV.2 COMPTABILISATIONDE DE LA PAIE•• LaLa comptabilisationcomptabilisation dede lalapaiepaie suitsuit unun certaincertain ordreordrechronologiquechronologique::AA.. LeLe paiementpaiement dede l’acomptel’acompte;;BB.. ComptabilisationComptabilisation dede lala fichefiche425 Avances au personnel x530 Caisse x6300 Traitements et salaires x6301 Heures supplémentaires xA. Comptabilisation de lacomptePaiement dun acompte à M. Kasmi; Pièce de caisse N°:..B. COMPTABILISATION DE LA FICHE DE PAIE9 février 2013BB.. ComptabilisationComptabilisation dede lala fichefichedede paiepaie::CC.. ComptabilisationComptabilisation desdeschargescharges patronalespatronales6301 Heures supplémentaires x6302 Primes x6320 Indemnités x425 Avances au personnel x442 IRG/Salaires x43 Cotisations sociales retenues x427 Opposition sur salaires x421 Personnel x635 Cotisations sociales x43 Organismes sociaux xC. Comptabilisation des charges patronalesEnregistrement des charges patronalesEnregistrement du bulletin de paie, mois deC
  • IV.2 COMPTABILISATIONDE DE LA PAIE - SUITE•• DD.. RèglementRèglement dudu salariésalarié;;•• EE.. RèglementRèglement desdes chargeschargesouvrièresouvrières etet patronalespatronales auxauxorganismesorganismes intéressésintéressés421 Personnel x512 Banque x442 IRG/Salaires xD. Règlement du salariéRèglement du salarié, chèque bancaire N°:CE. Règlement des charges ouvrières et patronales9 février 2013organismesorganismes intéressésintéressés 442 IRG/Salaires x43 Cotisations sociales retenues x43 Organismes sociaux x512 Banque xLe versement des chargespatronales doit s’effectuerauprès de la CNAS dans les 30 joursdu mois Suivant la périodeConsidérée (mois ou trimestre)Le versement des l’IRG/Salairesdoit s’effectuer auprès du ReceveurDes impôts dans les 20 joursdu mois Suivant la périodeConsidérée (mois ou trimestre)
  • VI. APPLICATIONS:QCMQUESTIONS VRAI FAUX COMMENTAIRES2. La prime dancienneté est une obligation légale.3. Si le salarié est daccord, son salaire peut être< SNMG.1. Lacceptation du bulletin de paie par le salarié est une preuve duversement effectif du salaire.9 février 20133. Si le salarié est daccord, son salaire peut être< SNMG.4. Un salarié peut travailler pendant 200 heures /mois.5. Les heurs supp. Peuvent être payées à 180%.6. La durée légale du congé est de 2 jours/mois travaillé.7. Les avantages en nature ne sont pas imposables.8.Lindemnité de transport est cotisable mais non imposable.9. Les allocations familiales sont à la charge de lemloyeur.10. ladhésion à la CACOBATPH est facultative pour les ETB11. Lopposition sur salaires peut se faire par tous moyens13. Les salairs perçus sont exonérés de lIRG sils sont<SNMG14. Le salaire d’1associé d1 SNC sont soumis à lIRG/barème15. Les frais de mission font partie du SNMG.12.La rémunération du gérant associé majoritaire est soumise aubarème de lIRG mensualisé.
  • M. BOUANEM Menad est Gestionnaire de stocks dans Une EPE. Il est marié avec 03 enfantsà charge. Son salaire de base est de 17 333 DA. Sachant qu’il assuré 26 heures supplémentairesrémunérées au taux minimum requis par la loi et qu’il a bénéficié des primes et indemnitéssuivantes au titre du mois de janvier 2007:10 % du salaire de base au titre de l’indemnité de service permanent;15 % du salaire de base au titre de l’indemnité d’expérience professionnelle;2 800 DA au titre de la prime de rendement individuel;VI. APPLICATIONS:CAS PRATIQUE 19 février 20132 800 DA au titre de la prime de rendement individuel;2 000 DA au titre de la prime de rendement collective;2 200 DA de prime de panier;1 800 DA de prime de transport4 100 DA au titre des frais de missionPar ailleurs, notre ami a perçu un acompte de 5 000 DA début janvier pour faire face à unedépense urgente (il voulait changer son téléphone portable.TAF:TAF: Après avoir calculé le salaire de poste, déterminer les différentes retenues auxquelles estsoumis M.Bouanem ainsi que le salaire net qui lui a été payé au cours du mois considéré.Etablir son bulletin de paie;Passer au journal de l’entreprise toutes les écritures afférentes au payement du salairey compris les charges patronales dues par l’organisme employeur.
  • VI. APPLICATIONS:CAS PRATIQUE 2DésignationDésignation NawelNawel RachidRachidFonction ………………………………Taux horaire …………………………I E P ……………………………………P R I ……………………………………Indémnité de nuisance ………...Informaticienne220 DA3 600 DA3 200 DA-Opérateur / machine180 DA4 800 DA4 500 DA2 600 DA9 février 2013Etablir et comptabiliser les fiches de paie de Nawel etde Rachid au titre du mois de janvier 2013.Indémnité de nuisance ………...P R C …………………………………Panier ………………………………Transport ………………………….Temps de travail ………………..-3 OOO DA1 200 DA1 500 DA190 heures2 600 DA3 500 DA1 200 DA1 800 DA200 heures
  • AU REVOIR !9 février 2013
  • BIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIEOUVRAGES• Vous et … Votre bulletin de paie, Michel Dathée et GSI – Les Editions d’organisation1992;• KHAFRABI Mohamed Zine , Techniques comptables Tome 1, BERTI Editions, 1993• A. BECHKIR et N. MERZOUK, Comptabilité générale approfondie Editions pages bleues;TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES :• Loi 90 – 11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail ;9 février 2013• Loi 90 – 11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail ;• Ordonnance 97-03 du 11 janvier 1997 fixant la durée légale du travail;• Décret 96-98 du 06 mars 1996 déterminant la liste et le contenu des livres et registrespéciaux obligatoires pour les employeurs;• Ordonnance 97-01 instituant la CACOBATPH• Décret présidentiel N° 06-395 du 12/11/2006 fixant le SNMG).DIVERS• Sites internet du Ministère algérien des finances• WWW.JORADP.DZ ;• WWW.IMPOTS.DZ ;• Encyclopédies ENCARTA et UNIVERSALIS 2005;• Divers journaux de la presse écrite (El Watan, le Soir d’Algérie,etc.)