Execution & achat d'art, Stratégie créative, ISCOM
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Execution & achat d'art, Stratégie créative, ISCOM

  • 192 views
Uploaded on

Sensibilisation au Craft, l'exécution, la production et à l'achat d'art. ...

Sensibilisation au Craft, l'exécution, la production et à l'achat d'art.
ISCOM Stratégie Créative
Feat Emilie Giorgetty

More in: Marketing
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
192
On Slideshare
192
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
7
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. ACHAT D’ART & EXECUTION Stratégie Créative I Saison 1 épisode 4 ian gilbert ft EG I ISCOM fev 2014
  • 2. previously…   Quelque chose qui se re-invente tout le temps, une grosse surprise* Quelque chose presque toujours simple et évident! Quelque chose qui donne naissance à un grand territoire d’exécutions Quelque chose de trans-générationnel, et exploitable sur plusieurs générations Quelque chose de contagieux Quelque chose qui vient & naît d’un insight réel, commun et inexprimé du consommateur Quelque chose qui reste gravé dans la conscience de son « public » et devient une partie du folklore et de la pop-culture Quelque chose qui connecte le produit et le client big Idea
  • 3. Par/el   PARTIELS
  • 4. Emilie  GEORGES-­‐GETTY   Acheteuse d’art BONJOUR!
  • 5. livre  
  • 6. Sommaire ! ! ! CRAFT IS THE NEW BLACK — ACHAT D’ART ! Introduction ! LES PHOTOTHEQUES ! LD DG ! LA PRODUCTION ! L’organisation ! Le timing ! Les bénéfices — CASE STUDIES !
  • 7. exemple printCRAFT IS THE NEW BLACK
  • 8. >>GO WHERE YOUR ENERGY SENDING YOU.
  • 9. EXECUTION =EXIGENCE
  • 10. craft
  • 11. exemple film
  • 12. craft
  • 13. exemple web chocolat
  • 14. exemple printCOME 4 THE LOVER
  • 15. « C’est une évidence, produire c’est être le maître de l’idée jusqu’au bout ! » Emilie Giorgetti
  • 16. INTRODUCTION à l’achat d’art.
  • 17. Achte-quoi? ! ! L’achat d’art est la fonction ou tâche qui consiste au sein d’une agence de publicité à acheter les éléments d’art, les prestations de réalisation artistique ou droits nécessaires à la réalisation d’un message publicitaire (photo, musique, etc…),en respectant le budget et le planning définis par l'annonceur, il négocie et coordonne l'achat de prestations artistiques ! L'achat d'art a pour mission aussi de recommander tous les intervenants indispensables à la réalisation d'une photographie (photographe, styliste, mannequin, studio…). Ce métier demande une constante curiosité, une grande culture photographique et ouverture sur le monde artistique au plan national et international. Ses clients apprécient sa capacité à anticiper les tendances, sa réactivité, son expertise et sa force de négociation. ! !
  • 18. Pourquoi ? Les demandes sont variées , elles sont fonctions des créations et des besoins clients. ! — Les services de production doivent être sollicités de l’achat d’une simple image de photothèque à la production complexe de contenus photo ou vidéos. ! — ! Le rôle de l’achat d’art doit d’être d’aiguiller ces différentes demandes et de les remettre en perspective avec l’ensemble des informations du brief .
  • 19. Avec quoi produire son idée? La vérité sur les différents solutions.
  • 20. PHOTOTHÈQUES 1 Homme d’affaire, dynamisme, action, inspiration, ambition, rivalité…loosers
  • 21. Les photothèques
  • 22. Les photothèques http://danslavielibrededroits.tumblr.com/ http://awkwardstockphotos.com/
  • 23. Les photothèques
  • 24. Les photothèques ! ! ! ! Un manque d’originalité dans le vrai sens du terme, une créativité en demi-mesure, une platitude du rendu, une identité achetée, une norme de (fausse) facilité. En résumé : ! + - Une offre qui est montée en qualité chez certains. Un bon moyen de se projeter, de proposer quelque chose rapidement. Du beau cliché historique.
  • 25. En dehors de ces considérations «partisanes », ! quelques informations sont à intégrer sur la bonne utilisations des photothèques.! ! Vous devez êtres familier avec les appellations de Libre de Droits ! et de Droits Gérés qui sont deux catégories qui permettent ! aux photothèques de différencier leur collection.! ! Il est important de revenir dans le détail sur ce que sont ces images ! pour éviter les écueils qui restent nombreux. ! Les photothèques LD DG
  • 26. LD -Libre de droit ça veut pas dire gratuit.! ! -Il y a une limite à la liberté! ! -Le libre de droit à la française est un peu différent.! ! -La notion des droits des tiers! ! -Les mauvaises résolutions du LD.! ! … Les photothèques
  • 27. LD -Libre de droit ça veut pas dire gratuit.! ! -Il y a une limite à la liberté! ! -Le libre de droit à la française est un peu différent.! ! -La notion des droits des tiers! ! -Les mauvaises résolutions du LD.! ! … Les photothèques
  • 28. DG -La fausse carte du luxe et de la créativité.! ! -Une tarification à tiroirs.! ! -Américanisation de l’imagerie globale! ! -Le manque de séries pour de l’intégré! ! -Mêmes défauts de droits que le LD! Les photothèques
  • 29. GOOD BAD Suis-je dans mon bon droit?
  • 30. GOOD BAD Vestibulum pretium a risus nec mollis.
  • 31. GOOD BAD
  • 32. GOOD BAD
  • 33. GOOD BAD
  • 34. GOOD BAD
  • 35. GOOD BAD
  • 36. Les alertes posées ici sont bien sur valables par extension à toute production, ! mais il est nécessaire de le spécifier à propos des images de stock ! car le réflexe consistant à mettre en question les images utilisées ! n’existe pas du tout. !
  • 37. Ce qu’il faut retenir : ! ! Le travail sans production originale ne permet pas de créer de l’originalité dans le traité, ! aucune exclusivité pour les annonceurs , une qualité variable , une satisfaction client ! qui ne porte pas sur l’exécution , un créatif frustré …! ! Quelle est l’ alternative et dans quelle condition s’organise t-elle?! Les photothèques
  • 38. CIGARETTE?
  • 39. LA PRODUCTION
  • 40. Pourquoi ? La production est protéiforme , elle permet de coller au concept , à l’idée , elle la soutiens jusqu’à la livraison finale . ! Elle est le moyen de garantir un exécution fidèle et qualitatives aux attentes du client , en lui offrant la maitrise jusqu’au bout de la chaine créative . ! A grand renfort de d’organisation et d’anticipation elle permet et a pour but d’apporter de véritables plus values aux idées. La production
  • 41. La production peut être une proposition d’organisation de shoot , le suivi d’un travail d’illustration , ! d’animation , de vidéo , de radio …. (existe aussi en chef de fab)! ! C’est quasiment sans limite , le service de production est un lieu où l’on doit vous aider à trouver ! des solutions de réalisations des créations.! ! Dans le concret , le producteur maison va travailler une recommandation afin de trouver ! le meilleur professionnel pour réaliser l’idée .! ! Le meilleur prestataire est celui qui graphiquement , artistiquement correspond à vos besoins , ! mais il doit également être capable de travailler avec vos contraintes techniques. ! Enfin il doit répondre aux contraintes budgétaires.! La production Comment ça se passe ?
  • 42. S’en suit le travail des budgets et plannings. ! Le budget c’est le prix juste à trouver entre l’enveloppe client ! et les besoins de ressources des équipes de prestataires. ! Le planning doit permettre que l’ensemble des équipes soient présentes ! et investies dans le projet dans de bonnes conditions . ! Il s’agit de gérer des plannings complexes . ! ! La composition de l’équipe de travail est également de la responsabilité du service de production. ! De l’assistant , au styliste en passant par les modèles , jusqu’au retoucheur , responsables FX … ! le domaine d’extension du réseaux et la connaissances y compris ! des bons techniciens à son importance .! La production Comment ça se passe ?
  • 43. La production Les best practices de l’achat d’art Pour un résultat efficient , ce qui est primordial est une bonne organisation en amont d’une production , ! les éléments importants du brief achat d’art doivent être rassemblés . ! Le brief devant être le plus complet possible.! ! ! En effet mettre en place une production demande des process . ! Ces derniers fluidifient les échangent , permettent d’anticiper et de négocier au mieux .! L’ORGANISATION
  • 44. La production L’ORGANISATION
  • 45. Le shooting objective! ! Le plan média! ! Les délais! ! Le budget! ! Les contraintes techniques L’ORGANISATION La production
  • 46. La production Les best practices de l’achat d’art La production nécessite du temps , de la précision, des échanges nombreux et fournis avec vos clients ,! la rigueur est indispensable , seul un bon timing le permet.! ! Le(s) maître(s) mot(s) d’une bonne production, ANTICIPATION et disponibilité.! ! Avec un peu de temps on trouve presque toujours une solution adaptée.! ! Il faut proposer et organiser ses PPM. LE TIMING
  • 47. La production UNE CRÉATIVITÉ DÉMULTIPLIÉE.! ! Une vision unique et cohérente.! ! Une chance supplémentaire de se faire remarquer.! ! Flirter avec le monde de l’art.! LES BÉNÉFICES
  • 48. LA RELATION CLIENT! ! L’engagement du client dans la production est le seul moment où il est à vos côtés.! ! Quand il participe à cette production créative, il va mieux la soutenir, la trouver meilleure.! LES BÉNÉFICES La production
  • 49. CASE STUDIES
  • 50. Nespresso / Variations Case studies -Shoot Variations 2011! ! -3 visuels extrêmement précis et élegants devant- mettre en scène la saisonnalité ! des 3 différentes gammes de café.! ! -Le photographe : Cedric Porchez grand spécialiste de la nature morte (fleurs ,insectes), ! il y assez peu de culinaire dans son dossier mais une grande maitrise de la lumière, ! des noirs , des transparences. ! C’est qui va prédominer dans la décision de présenter son dossier au client. ! ! -Budget intégrant les droits d’utilisations 70 K€! ! -2 semaines de préparations.! ! -2 jours de shoots. !
  • 51. CEDRIC PORCHEZ
  • 52. Peugeot / Crosscities Case studies -Une grosse pre-production de 3 mois , 5 jours de tournage en Espagne.! ! -1 mois de post production.! ! -Budget 175 K€! ! -Un prestataire-partenaire qui nous a accompagné dés les premiers jets de scripts ! afin de nous aider à rentrer dans notre budget , tout en conservant l’essentiel , l’effet visuel.! ! -Une équipe espagnole de 25 personnes ,une équipe parisienne de 15 personnes ! 4 lieux de tournages différents.! ! -Pour la post production 6 « matte-painteurs » ,un monteur, un étalonneur… !
  • 53. Avant
  • 54. Après
  • 55. MRM / 2012 Case studies -Une petit prod à domicile.! ! -2 semaines de préparation.! ! -Budget 6000 euros dont 5 000 euros de retouches ! ! -Un délais tenu! ! -Une émulsion interne! ! -Un « ancien futur » cador de la nouvelle vague. !
  • 56. LEO CAILLARD
  • 57. QUESTIONS?
  • 58. BONUS
  • 59. MERCI!