Your SlideShare is downloading. ×
Deuxième journal de l'Association Malezi de Hasseindjé Oichili
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Deuxième journal de l'Association Malezi de Hasseindjé Oichili

271
views

Published on

Nous publions ce journal éducatif, ‘’MALEZI’’. Ce mot signifie la bonne éducation, il constitue à premier vue, le meilleur …

Nous publions ce journal éducatif, ‘’MALEZI’’. Ce mot signifie la bonne éducation, il constitue à premier vue, le meilleur
héritage que chaque parent doit léguer à sa descendance, pour leur assurer une bonne vie d’ici bas et l’au-delà.
De ce fait, ce titre constitue la seule garantie d’un bon avenir aux générations successives, comme il marque un meilleur passé qu’ont
vécu les ancêtres. Ce terme qui est souvent utilisé pour distinguer ceux qui ont eu une bonne éducation de ceux qui ne
l’ont pas eue, par le terme : « KUTSINA MALEZI », pour insulter un jeune homme de mauvais comportement et lui qualifier d’une mauvaise éducation familiale.
La solidarité, l’évolution sociale et économique d’une société, dépendent donc de la qualité éducative qu’elle a eue de la part de ses responsables
spirituels et politiques. Sans ‘’MALEZI’’, on est près de rejoindre un monde qui n’est pas celui des êtres humains.
Puisque tout dépend de l’éducation, agissons ensemble pour que vive notre Association “MALEZI’’.

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
271
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. “L’éducation est notre objectif, la solidarité est notre force” Malezi Journal associatif éducatif de Hasseindjé Première année N° 2 - juillet 2013. Prix 200fc Nos 38 ans d’indépendance Situés dans l’océan indien, les Comores ont déclaré leur indépendance unilatéralement le 6 juillet 1975 par le président du conseil Ahmed Abdallah Abderemane. C’est aux mouvements politiques comme le Molinaco, le parti vert, blanc, le Pasoco mené par Mohamed Ali Mbalia qu’aujourd’hui on parle d’un pays indépendant. Lire page 3 Biographie simplifiée de Mohamed Ali Mbalia Le droit de l’enfant La protection de l’enfant est un devoir pour tous partout dans le monde. Une grande attention a toujours été faite en faveurs des enfants pour que ces derniers puissent s’épanouir et être préparés à prendre la relève du développement de la société .pour le bien être du monde, ceci doit être considéré comme très important. Lire en dernière page Jeux et concours 1. Donner deux adjectifs dérivés du mot “eau” 2. Quel est le premier auteur qui a écrit sur Trambwe ? 3. Qui sont les nourrices du prophète Muhammad ? 4. Donner deux sens du mot « médiatrice” Pour vos réponses, envoyez-les, par courrier électroniques : Malezihasseindje@yahoo.fr ou Malezi hasseindje@facebook.fr Nadjim Moussa Abdou TC Madaris Al-iman Sagesse : “un vieillard qui meurt en Afrique, c’est comme une bibliothèque qui brule” C’est une foule immense qui a envahi très tôt le dimanche dans la localité de Hasseindjé ya Washili pour aller accompagner Mohamed Ali Mbalia jusqu’à sa dernière demeure. C’est le président Ikililou Dhoinine, qui a dirigé la prière mortuaire en présence d’autres personnalités politiques et notables venus de toutes les régions du pays. Lire page 2 Le président de l’association des étudiants et élèves de Hasseindjé (Malezi) Mr Miftahou Ibrahim et ses membres présentent leurs mains des condoléances à toute la nation comorienne et particulier la famille « Mbalia ».
  • 2. Page 2 Journal associatif éducatif de Hasseindjé Biographie simplifiée de Mohamed Ali Mbalia aissance Mohamed ALI Mbalia est né vers 1939 à Hasseidjé Oichili Grande-Comore Fils de Ali MBALIA Ancien combattant originaire de Foumbouni Mbadjini et de N Hichima Mdahoma originaire de Hasseindjé. Etudes primaire et secondaire Ecole Primaire Publique de Koimbani Oichili Etude secondaire à l’Ecole Européenne de Majunga (Madagascar) Etudes superieures Relations Internationales à l’Université de Nairobi Kenya Droit Humanitaire à l’Institut Universitaire de Hautes Etudes Internationales de Genève (palais des Nations Unies) Vie professionnelle Enseignant du primaire et secondaire. Membre fondateur du premier syndicat des instituteurs des Comores à l’époque coloniale Action humanitaire Fondateur de l’association aide humanitaire des Comores. Membre de la fédération panafricaine des associations pour les personnes handicapés Fondateur de la Pharmacie Humanitaire des Comores Fondateur de l’atelier de formation des tailleurs et couturières handicapés, des orphelins et enfants non scolarisés et déscolarisés. Fondateur des Ecoles humanitaires du six juillet et Annexes Représentant d’AmnestyInternational en Union des Comores Lutte pour l’indépendance Membre fondateur du mouvement clandestin pour l’indépendance à Majunga, Madagascar Membre fondateur du Mouvement de Libération Nationale des Comores molinaco Membre Fondateur du Parti Socialiste des Comores (Pasoco) Président de la liste électorale du front patriotique uni-Pasoco pour le renouvellement de la chambre des députés coloniaux Réfugié politique soutenu par l’OUA au camp Le soleil e soleil est un astre comme les autres ; mais plus chaud qu’aucun être vivant ne peux y vivre il serait calciné, transformé en cendre en moins d’une seconde. La température du soleil est de 6 000°c, on estime qu’au cœur du soleil il ya une température de l’ordre de 15 000 000 degré. Comme le soleil d’aujourd’hui n’est pas celui de demain alors le soleil est comme les étoiles, L ils naissent, évoluent et meurent. Le soleil est très grand qu’il peut contenir 1 000 000 de terre. On a cru longtemps que le soleil était une énorme boule de matière combustible qui brulait mais se ne pas ce que nous avons cru c’est une planète comme les autres. Mbalia Mohamed Ali Mbalia alias Vylhiz 5eme six juillet Maquette et réalisation: Faissoil Iliassa Malezi juillet 2013 des réfugiés de mgulani camp Dar-es-Salam Condamné politique des prisons coloniales à Anjouan et en Grande Comore, et libéré sous l’action d’Amnesty-international. Apres indépendance Président de la Commission des affaires étrangères de l’assemblée Constituante Ancien candidat aux premières élections présidentielles pluralistes des Comores Ancien Ministre de l’environnement, de l’Urbanisme et de l’habitat. Membre du conseil d’Administration de Comores-Telecom Pionnier et fervent défenseur du dossier du pétrole comorien (Président de l’Institut de Recherche et d’Exploitation des sous Sols (Irex) Polyglotte, il parlait couramment le Français, l’Anglais, l’Arabe, l’Allemand et le Swahili. Il laisse derrière lui plusieurs enfants dont un agrégé en Mathématique de l’université Paris VII, Denis Diderot et un benjamin de 11 ans en classe de 5ième L’eau une source vitale a quantité d’eau douce disponible pour la population est très faible et mal partagée géographiquement. Onze pays seulement contrôlent 60% des ressources. Et beaucoup de pays assez bien pourvus connaissent aussi beaucoup de problème d’eau. Aux Comores, la population ayant accès à l’eau potable est estimée à 10%. A Ngazidja, la plupart des villages collectent les eaux pluviales par le système traditionnel des citernes. L’eau peut aussi provoquer des maladies, voir des décès ; si elle ne répond pas aux normes de L qualité requises. Les diarrhées, le cholera, la typhoïde, trois épidémies très récurrentes aux Comores, sont les manifestations les plus courants d’eau infectée de micro-organisme. Oichili reste parmi les régions les plus menacées de la sécheresse malgré la présence des sources d’eau capables d’approvisionner la population de Oichili. On avait dernièrement pensé qu’une moitié de cette population vient d’assoupir ses douleurs, néanmoins la mauvaise gestion due aux recommandations étrangères. Moina Mhoundra Abdullah 2nd (GSFA)
  • 3. Page 3 Journal associatif éducatif de Hasseindjé Nos 38 ans d’indépendance itués dans l’océan indien, les Comores ont déclaré leur indépendance unilatéralement le 6 juillet 1975 par le président du conseil Ahmed Abdallah Abderemane. C’est aux mouvements politiques comme le Molinaco, le parti vert, blanc, le Pasoco mené par Mohamed Ali Mbalia qu’aujourd’hui on parle d’un pays indépendant. De ce fait, la population ouvre les yeux pour chercher des partenariats internationaux économiques, politiques, militaires… C’est à partir de cette date que le peuple s’engage dans une nouvelle éducation. Car à l’époque coloniale ce sont uniquement les enfants des hauts cadres qui entraient à l’école. Aujourd’hui, l’homme comorien a le droit de passer dans l’université des Comores afin de frapper toutes les portes de chaque pays où voulait- il faire ses études. Toutes fois, certains étudiants diplômés dans des universités Arabes restent bloquer vue à l’impérialisme Français. On sait qu’il y a 38 ans que les S Comores ont pris leur indépendance. Le 6 juillet 2013, le président comorien, Dr Ikililou Dhoinine, pose comme d’habitude la question de son pays dans les relations internationales. Car d’après la communauté internationale ou l’Organisation des Nations Unies, les Comores se constituent au nombre de quatre iles dont Mayotte, Anjouan, Mohéli et la Grande comore, dès l’arrivé du drapeau comorien à New York amené par le Docteur Mouigni Baraka. On se demande donc pourquoi la France détient- elle Mayotte jusqu’à nos jours. Il y a des hommes comoriens qui pensent que Mayotte ne viendra jamais s’unir avec les autres iles. Car la France a toujours le droit de veto. Sache qu’il avait son veto pourtant on a déclaré unilatéralement notre indépendance. A cette époque nous n’avions pas assez des moyens économiques, politiques ni militaires. Aujourd’hui nous avons l’Union Africaine malgré sa faiblesse diplomatique, on a la Ligue des Etats Arabes qui n’est même pas plus forte que l’UA et en fin on a l’And. Même si certains se posent plusieurs questions sur notre dite indépendance. Car avec 38 ans d’indépendance, l’économie comorienne réside sur les denrées importées et vendues à des prix torrentiels pour pouvoir soutenir les besoins de l’Etat. Alors que nous détenons plusieurs facteurs de développement par rapport à d’autres pays économiquement forts, tels que l’agriculture, la pêche et beaucoup des matières premières. Mais comme le colon ne nous a pas donnés l’autorisation de les exploiter, nous restons mains croisées. Avoir un Etat indépendant, c’est avoir avant tout une armée forte, indépendante et décisive. Or quant à notre armée, on la suppose une armée française installée aux Comores. Dans la mesure où nous ne pouvons pas avoir des relations défensives, ni des conventions militaires ni envoyer des cadets dans un pays, sans l’autorisation de la France. Le président comorien ne peut nommer dans le rang des officiers que celui qui a eu la grâce du colon. Dites-nous chers lecteurs quelle indépendance parlez-vous aux Comores. Suite du journal N° 1 du juin 2013 cote de ce même village, on trouve aussi un endroit appelé “Seindjé”. Ce dernier avait été habité par des familles venant de Djoumbe de Koimbani. En haut de ce quartier on trouve des traces d’un château appelé Tramba djumbe.C’est dans ce même quartier de Hygnamhizi. Les témoignages de Himidi Madi, un des notables du village confirme cette thèse. Mais il évoque que les deux familles avaient des problèmes politiques. C’est-à-dire que chacun voulait se considérer comme le chef du village. Il y avait un A Malezi juillet 2013 grand problème pour la réconciliation de ses deux familles. Il ajoute qu’au sein de la famille de Maruini, on trouve le fameux Serpent. “Eyazaya ye gnoha kadjalatsa” Cela reste réel ou légendaire dans l’histoire de hasseindje. Mais selon les témoignages il s’agit d’une histoire vraie. C’est dans cette histoire qu’on a tiré l’expression : “Eyazaya ye gnoha kadjalatsa” .Donc les enfants de ce serpent existent jusqu’à l’heur actuel. Vue à cette situation, il a fallu menés beaucoup de recherche sur l’origine du peuplement de notre village. A l’intérieur on trouve aussi des hommes de couleur blanc. On dit souvent que ce sont des portugais. Parce qu’il y a des siècles que les européens fréquentent souvent l’archipel avant d’aller en Asie. C’est pourquoi on se demande des questions qui demandent assez des recherches pour avoir en main l’originalité de la population de notre belle ville Hasseindjé notamment : Peut-on dire qu’il a une originalité arabo-européenne dans la population de Hasseindje ? Peut- on croire qu’une femme peut faire naitre un serpent ? Pourquoi il y a des diversités idéologiques dans les deux familles, la mosquée de Bamboni ne t’elle pas l’origine de la réconciliation entre ses familles ? Hasseindje est il vraiment l’un des sites historiques de la région ? Est-ce que la pensée d’Idjiba chari est elle comparable à celui de Mbaé Trabwe? Pour avoir des réponses sur ces séries des questions, restez toujours en contacte avec notre journal. Moustoifa Ahamada L3 Histoire
  • 4. Journal associatif éducatif de Hasseindjé La ménopause L a ménopause est la période durant laquelle les femmes deviennent stériles. Elle pourrait être due à la préférence des hommes pour des femmes plus jeunes. Une étude canadienne estime que la préférence des hommes pour des femmes plus jeunes pourrait être à l'origine de la ménopause. La baisse du vivier d'hommes disponibles pour les femmes à mesure qu'elles vieillissent aurait entraîné un défaut de fertilité et provoqué la ménopause. "Si les femmes pouvaient se reproduire tout le temps, et s'il n'y avait pas de préférence à l'encontre des femmes âgées, les femmes pourraient se reproduire comme les hommes pendant toute leur vie", affirme un généticien de l'évo- lution, Rama Singh, professeur à l'université canadienne de McMaster publié depuis le jeudi 13 juin 2013. Au lieu de l'âge qui conduirait à l’infertilité, Rama Singh affirme que la baisse du vivier d'hommes disponibles pour les femmes à mesure qu'elles vieillissent --parce que beaucoup d'hommes plus âgés cherchent à se mettre en couple avec des femmes plus jeunes-- a entraîné un défaut de fertilité et provoqué la ménopause. Mais d’autres spécia- listes ne sont pas tous convaincus par la théorie de Rama Singh, en disant que la ménopause semble être un phénomène essentiellement humain. Ne fait pas comme cette jeune fille qui est incapable de donné un enfant pour les simples raison que je viens de citer. Dans ma part ce spécialiste na pas rêver et je tiens à rappeler à mes sœurs qu’il faut être Fidel pour éviter tout catastrophes. Nasser Iliassa Mze Ali Eleve de la 1er S GS BT Le droit de l’enfant a protection de l’enfant est un devoir pour tous partout dans le monde. Une grande attention a toujours été faite en faveurs des enfants pour que ces derniers puissent s’épanouir et être préparés à prendre la relève du développement de la société .pour le bien être du monde, ceci doit être considéré comme très important. Malgré cette attention particulière , certains esprits malveillants n’hésitent pas à piétiner les droits de l’enfant .vio- L ler les droits de l’enfant devient à nos jours un fléau à l’échelle internationale, un fléau qui doit être enrayé de la société pour que tout enfant ait droit de vivre dignement afin de favoriser son épanouissement .le mauvais traitement de l’enfant est marqué entre autre par sa privation à l’éducation, à l’ exploitation , aux conséquences de conflits et a d’autres actes inhumains qui ne font que renforcer la violation des droits de l’enfant. Ceci est désormais très observé en masse dans nos pays musulmans, une chose que notre religion nous interdit, en nous incitant à la bonne éducation de l’enfant, un souvenir d’ici bas et de l’au-delà. Quand est ce que reviendronsnous à nos raisons ? Ansakira Issa étudiant en géographie (L2) Poème : heureux pour notre indépendance Oh mes très chers compatriotes ! Désormais, sommes-nous indépendantes Levons de haut ce drapeau, chers patriotes Aussi brillant partout comme la religion islamique Pourvue que nos diplomates ont rehaussé la politique Le 6 juillet 1975 reste dès jadis une immense joie Vu que ce jour est obtenu Malezi juillet 2013 pour une bonne voie, Qui nous fraternise et franchise de bon chaque fois De s’aimer, méditer et fêter les fruits de ce mois Gagner une telle victoire c’est gagner la paix Unissons de lors et révélons ce qu’ils ont fait Les résultats qu’ils nous ont apporté mes chers, …voyons Imitons leurs idées dignes et leurs voies aussi bien pions Ce jour nous fait vivre ensemble chers frères et sœurs D’où le courage et le respect de faire parler nos cœurs Et n’oublions jamais que nos combattants ont bien souffert Que la gauche laisse la droite à faire signer ce transfert Ma question est la sorte : d’où venait une telle vigueur ? Répondre cela,s reste à penser et applaudir cette idée phare Être exemplaire d’une telle épreuve talentueux aussi rare Leur sueur révoltée, nous illumine aujourd’hui de longueur en largeur. Achirafi Fayssoil, Etudient en Navigation aérienne à Madagascar Contactez-nous au 321 11 73 Ou malezihasseindje@yahoo.fr