Royaume du Maroc
     -=-=-=-
ORMVA de Tafilalet
     -=-=-=-
 Subdivision SER
     Erfoud




                     LES CL...
LA PENSEE EST UNE CHOSE


                                              « Toute réalisation et toute chose commence
      ...
Le succès est à un pas de la réussite

      Une des causes les plus courantes de l’échec est l’habitude d’abandonner deva...
Il faut passer de la conscience d’échec à la conscience de succès.

       Une autre faiblesse est l’habitude d’évaluer n’...
§§§




 5
PREMIERE ETAPE VERS LA RICHESSE
                                   « LE DESIR »

     Les rêves deviennent réalité grâce a...
L’objectif est de désirer de l’argent et d’être si déterminé à le posséder que vous en
soyez convaincu.

    La réussite d...
J’ai marchandé un sou à la vie,

        Et la vie ne m’en a pas donné plus,
.
             Bien que j’aie prié le soir

 ...
Le désir réalise l’impossible

    Le simple déroulement des choses peut nous donner la foi. Nous n’avons qu’à obéir.
Il e...
DEUXIEME ETAPE DE LA RICHESSE
                                    « LA FOI »

   Bien orientée, la foi donne beaucoup de p...
La foi est un état d’esprit qui peut être induit par autosuggestion.

   Ayez la foi en vous-même et en l’infini.

   La f...
1- je sais que je peux arriver à atteindre le but que je me suis fixé dans la vie ; j’exige
   donc pour cela une action p...
Si vous pensez que vous êtes convaincu, vous l’êtes assurément.



             Si vous pensez que vous n’osez pas,

     ...
Il faut savoir que, quelque part dan votre esprit dort la graine de la réussite, qui après
activation, vous transportera à...
TROISIEME ETAPE VERS LA RICHESSE
                            « L’AUTO-SUGGESTION »



    Pour obtenir d’étonnants résulta...
1- mettez-vous dans un endroit tranquille, fermez les yeux et imaginez vos but précis et
envisagé et votre programme à met...
QUTRIEME ETAPE
                                    « LA CULTURE »


  C’est vous qui faites votre culture, et vous pouvez ...
Les ressources de la culture sont :

              l’expérience et l’éducation professionnelle,
              l’expérien...
CINQUIEME ETAPE
                                  « L’IMAGINATION »


   Toutes les choses dont vous profitez dans la vie ...
Une idée est une impulsion qui induit un acte en faisant appel à l’imagination.

  L’imagination est l’ingrédient absent d...
SIXIEME ETAPE
                                 « LA PLANIFICATION »

   Vous vous familiarisez avec le secret du « cerveau...
1- Courage inébranlable

    Il est basé sur la connaissance du soi et de sa tâche. Aucun subalterne ne souhaite
être domi...
9- Respect du détail

   Un bon chef doit maîtriser tous les détails de sa charge.

10- Volonté d’assumer l’entière respon...
1- l’incapacité à organiser les détails

   Le bon chef doit pouvoir organiser et maîtriser les détails de sa charge. Aucu...
7- Intempérance

    Les subalternes ne respectent pas un chef intempérant (qui manque de modération
dans divers domaines,...
Il existe deux genres de direction. La première et de beaucoup plus efficace, est la
direction avec le consentement ou la ...
1- Agences de placement

   Il faut choisir seulement des agences de bonne réputation dont les fonctionnaires
peuvent four...
1- Instruction

      Décrivez brièvement mais avec précision votre scolarité, ainsi que vos domaines
spécialisés d’étude ...
TROUVEZ DE L’EMPLOI QUE VOUS AIMEREZ FAIRE




                  29
La « courtoisie » et le « sens de du service » sont les mots clés du commerce.

      Pour commercialiser efficacement ses...
1- Hérédité défavorable

        Il existe fort peu de chose à faire, voire rien, pour ceux qui souffrent d’une déficience...
9- Manque de persévérance

        La plupart d’entre nous avons la facilité à commencer mais du mal à finir. Nous
sommes,...
19- Erreur de vocation

      Personne ne peut réussir dans un domaine qu’il n’aime pas. L’étape la plus
importante dans l...
28- Egoïsme et vanité

        Ces défauts servent de signes qui avertissent autrui de s’écarter de vous. Ils sont
fatals ...
Comment vous vendre efficacement

      « Connais-toi toi-même »

      Il faut connaître toutes vos faiblesses pour pouvo...
SEPTIEME ETAPE
                                    « LA DECISION »

      La remise à plus tard, qui est le contraire de l...
HUITIEME ETAPE
                                      « LA PERSEVERANCE »

      Vous reconnaissez certaines faiblesses qui...
Pour avoir la persévérance, il faut combattre les faiblesses suivantes :

             1. L’impossibilité de reconnaître e...
Les quatre étapes de la persévérance :

1. Un but défini, soutenu par le ferme désir de l’atteindre ;

2. Un plan précis, ...
NEUVIEME ETAPE
                     « LE POUVOIR DU CERVEAU COLLECTIF »

       Un principe d’économie et un principe de p...
   Informatique
   Anglais
   Gestion de l’entreprise
   Economie des projets
   Comptabilité
   Gestion des projets...
1- Hérédité défavorable                             16- Excès de prudence

2- Absence du but précis                       ...
43
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Pour Reussir

4,304

Published on

pour réussir votre vie personnelle et professionnelle

0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
4,304
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
18
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Pour Reussir

  1. 1. Royaume du Maroc -=-=-=- ORMVA de Tafilalet -=-=-=- Subdivision SER Erfoud LES CLES DE LA REUSSITE Réalisé par : M. OURAHOU Avril 2004 1
  2. 2. LA PENSEE EST UNE CHOSE « Toute réalisation et toute chose commence toujours par une idée » « Il n’y a jamais de fumée sans feu » La Pensée : Le pouvoir qui caractérise le succès est la puissance de votre esprit. Comment faire approuver vos plans et vos ambitions par la vie. La pensée est véritablement une chose vivante et puissante lorsqu’elle intimement liée à la précision de l’objectif, à la persistance et au désir ferme de la transformer en richesse ou en objets matériels. Il suffit de réfléchir réellement et devenir riche. Il faut être déterminant d’atteindre l’objectif principal visé. Il faut croire qu’une pensée spontanée pouvait se transmuter en richesse matérielle. Il faut s’accrocher et s’abstenir au but précis lorsqu’à ce qu’il devient une obsession. Il faut avoir la capacité de savoir ce que vous voulez et la détermination suffisante pour attendre que votre désir soit réalisée. Il faut savoir que l’or est dans la pensée des hommes que dans la terre. Il faut savoir que le désir pouvait se transformer en or. Il faut savoir, que vous pouvez réussir avec une seule bonne idée. D’après les psychologues : « lorsque quelqu’un est vraiment prêt pour une chose, il passe beaucoup de temps pour parvenir à la faire. » L’Opportunité : La particularité de l’opportunité, est d’arriver toujours par la porte de derrière et elle prend souvent l’aspect d’un malheur ou d’un échec momentané. 2
  3. 3. Le succès est à un pas de la réussite Une des causes les plus courantes de l’échec est l’habitude d’abandonner devant une défaite momentanée. Tout le monde se rend coupable de cette erreur à un moment ou à un autre. Avant que la réussite arrive dans la vie d’un homme, il doit connaître quelques insuccès et parfois même quelques échecs. Lorsque l’insuccès abat un homme, le plus facile et le plus logique est d’abandonner : C’est faux. L’échec est un joueur de tours qui possède un grand sens de l’ironie. Il prend un malin plaisir à faire un croc-en-jambe à celui quoi a le succès à la portée de la main, c’est la leçon de l’ « école des coups durs ». Votre éveil peut prendre la forme d’une simple idée ou se présenter comme un plan ou un objectif. Il peut vous faire revivre une expérience d’échec et en faire surgir quelque leçon dont vous pourrez tirer profit. Il faut apprendre à toujours continuer. Il faut analyser vos expériences d’échec et de réussite et bien comprendre la leçon qu’elles vous enseignent. Il faut avoir l’envie d’étudier vos échecs à la recherche de ce qu’ils peuvent vous enseigner dans le succès. Il faut apprendre l’art de transformer une défaite en première étape de la réussite. Etat d’esprit Lorsque la richesse commence à se manifester ; elle vient tellement vite et avec une telle abondance que l’on pourrait se demander où elle était cachée pendant toutes ces années. Cette affirmation peut sembler très étonnante en considérant la croyance populaire que la richesse récompense ceux qui travaillent dur et longtemps. Lorsque vous commencez à réfléchir et à vous enrichir, vous pourrez constater que la richesse commence par un état d’esprit et par un objectif précis, mais n’implique pas forcément un grand travail. Il faut donc chercher cet état d’esprit ? Dés que vous maîtrisez les principes de cette philosophie et que vous commences à suivre leurs instructions d’application, vous remarquez que votre situation financière commence à s’améliorer. Une des principales faiblesses de l’humanité consiste en sa grande utilisation du mot « impossible ». Il faut connaître que : Le succès vient à ceux qui sont conscients du succès L’échec vient à ceux que qui s’autorisent à être conscients de l’échec. 3
  4. 4. Il faut passer de la conscience d’échec à la conscience de succès. Une autre faiblesse est l’habitude d’évaluer n’importe qui et n’importe quoi selon leurs impressions et leurs convictions personnelles. Vouloir c’est avoir Il faut avoir la détermination de Ford. Il faut comprendre et appliquer les principes de la réussite. L’un d’entre eux est le désir de réussir en sachant bien ce que l’on veut !. Le pouvoir de contrôle Lorsque Henley a écrit : « Je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme », il voulait nous dire qu’il était parce que nous avons le pouvoir de contrôler nos pensées. Il voulait dire que nos cerveaux deviennent « magnétisés » par nos pensées dominantes et que, grâce à des moyens qui ne sont pas familiers à l’homme, ces « aimants » attirent à nous les forces, les gens et les circonstances qui s’harmonisent avec la nature de ces pensés. Il voulait dire que, avant de pouvoir accumuler des richesses, on devait « magnétiser » nos esprits par un intense désir de richesse et développer une « conscience de l’argent » jusqu’à ce que le désir d’en posséder nous entraîne à faire des plans pour en obtenir. L’école des coups durs : Un homme peut être pauvrement vêtu et sans le sou, mais la force de son désir peut lui apporter l’opportunité de sa vie (histoire de Barnes avec Edison). Plus vous travaillez dans la bonne direction et plus vous vous rapprochez de la réussite. Trop d’hommes abandonnent lorsque le succès est à leur portée. Ils l’abandonnent alors que quelqu’un d’autre qui en profite souvent à leur place (histoire de l’oncle de Darby et filon d’or). L’objectif est la clef de voûte de toute réussite, petite ou grande. Un homme peut être vaincu par un enfant qui a un objectif. Modifiez vos habitudes de pensée sur la signification de votre tâche et vous pourrez réaliser ce qui vous paraissait souvent impossible (histoire de la fillette noire avec Darby). Vous pouvez transmettre votre foi et votre persistance à autrui et voir l’impossible se réaliser (histoire de Ford et son moteur V-8). L’homme peut réaliser tout ce que son esprit est capable de concevoir et de croire. Ni espoir, ni souhait, Violemment, un désir précis. 4
  5. 5. §§§ 5
  6. 6. PREMIERE ETAPE VERS LA RICHESSE « LE DESIR » Les rêves deviennent réalité grâce au désir qui les transforme en actions concrètes. Demandez de grands bienfaits à la vie et elle vous les donnera. Le désir ne doit être non plus un espoir ou un souhait, mais un violent désir. Il doit être précis. Principe de Ibn Zayad : « vaincre ou mourir » Tous ceux qui réussissent dans ce qu’ils entreprennent doivent être prêts à brûler leurs vaisseaux et à s’interdire toute possibilité de retraite. C’est le seul moyen d’assurer le maintien du violent désir de gagner, indispensable à la réussite (histoire de Marshall field et l’incendie de Chicago). Souhaiter la richesse ne l’entraîne pas forcément, mais le Désirer avec un Etat d’esprit qui tourne à l’Obsession, puis Planifier les moyens de l’obtenir en soutenant ses plans avec une Persévérance sans faille l’entraîne immanquablement. Six règles qui changent le désir en or : 1- Fixez le montant exact d’argent que vous désirez Il ne suffit pas de penser simplement « Je désire beaucoup d’argent ». Précisez le montant ; 2- Déterminez exactement ce que vous avez l’intention de donner en échange de l’argent que vous désirez Ne vous imaginez pas que l’on a « rien pour rien » 3- Déterminez la date précise à laquelle vous avez l’intention de posséder l’argent que vous désirez ; 4- Etablissez un plan précis pour réaliser votre désir et commencez immédiatement à l’exécuter, que vous soyez prêt ou non ; 5- Ecrivez la somme qu vous voulez gagner Fixez une date limite pour y parvenir, précisez ce que vous avez l’intention de donner en retour et décrivez le plan par lequel vous avez l’intention de l’obtenir ; 6- Lisez votre plan à voix haute deux fois par jour le matin au lever et le soir au coucher. Tout en lisant, sentez-vous et croyez-vous déjà en possession de cet argent. 6
  7. 7. L’objectif est de désirer de l’argent et d’être si déterminé à le posséder que vous en soyez convaincu. La réussite de ces règles ne demande pas une grande culture, ni « dur labeur, ni sacrifices. Elles demandent une imagination suffisante pour que l’accumulation de l’argent ou l’atteinte de n’importe quel but ne peut pas être laissée à la merci chance. Vous devez réaliser que tous ceux qui ont amassé de grosses fortunes ont d’abord eu suffisamment de rêves, d’espoirs, de vœux, de désirs et de plans avant d’y parvenir. Les grands rêves peuvent se transformer en richesse Il faut savoir que le monde actuel demande, pour réussir, de nouvelles idées, de nouvelles manières d’agir, …etc. Derrière toute cette demande de renouvellement et d’amélioration, vous devez posséder les qualités pour pouvoir réussir :  Le sens de la définition de l’objectif (le fait de savoir ce que vous voulez),  Le violent désir de la posséder. Il faut souvenir que les véritables dirigeants du monde ont toujours été ceux qui ont su maîtriser et utiliser les forces invisibles, intangibles et inconnues de nouvelles opportunités et les ont converties en toutes formes de commodité qui rendent la vie plus agréable. En planifiant votre vie pour acquérir votre part de richesse, ne laissez pas les influences étrangères tenir votre rêve. Il faut retrouver l’esprit des grands pionniers, il faut développer vos talents et savoir les vendre. Si ce que vous souhaitez faire est correct et que vous y croyez, n’hésitez pas et faites le. Réalisez votre rêve et ne pensez jamais à ce que les autres diront si vous subissez des échecs momentanés, car ils ne savent peut être pas que chacun de ces échecs contient le germe d’un succès équivalent : les rêveurs créatifs n’abandonnent jamais. Le point de départ du rêveur est un violent désir d’être et d’agir. Les rêves ne naissent jamais de l’indifférence, de la paresse ni du manque d’ambition. Souvenez-vous que tous ceux qui réussissent dans la vie commencent souvent par un mauvais départ et connaissent plusieurs désillusions avant d’arriver. Personne ne pouvait être battu avant d’accepter sa défaite comme une réalité. Il existe une différence entre souhaiter une chose et être prêt à la recevoir. Personne n’est prêt pour quoi que ce soit avant de croire qu’il peut l’accepter. Vous devez croire et non pas espérer ou souhaiter. Vous devez avoir l’esprit ouvert pour croire, les esprits hermétiques ne peuvent inspirer la confiance, le courage ou la croyance. Souvenez-vous qu’il ne faut pas plus d’effort pour atteindre des sommets dans le vie et profiter de l’abondance et de la prospérité que pour accepter la misère et la pauvreté : 7
  8. 8. J’ai marchandé un sou à la vie, Et la vie ne m’en a pas donné plus, . Bien que j’aie prié le soir En comptant ma maigre fortune. Car la vie n’est qu’un employeur, Qui vous donne ce que vous lui demandez, Mais après avoir fixé votre salaire, Il vous faut effectuer la tâche. J’ai travaillé pour un salaire de misère, Et j’ai appris avec consternation, Que la vie m’aurait payé sans discuter, Le salaire que je lui aurais demandé. 8
  9. 9. Le désir réalise l’impossible Le simple déroulement des choses peut nous donner la foi. Nous n’avons qu’à obéir. Il existe un guide pour chacun de nous et, en écoutant avec modestie, nous pouvons entendre le mot juste. Ce mot est Désir. Chaque inconvénient contenait aussi le germe d’un avantage équivalent. Lorsque le désir concentre de grandes forces sur votre victoire, vous n’avez pas besoin d’une voie de repli, car la victoire est assurée. Le désir transforme les défaites momentanées en grandes victoires (histoire de l’enfant sourd-muet) L’esprit n’a pas de limites hormis celles que nous lui reconnaissons. §§§ 9
  10. 10. DEUXIEME ETAPE DE LA RICHESSE « LA FOI » Bien orientée, la foi donne beaucoup de puissance à chaque pensée. Vous pourrez vous élever à des hauteurs illimitées grâce à la force d’ascension d’une nouvelle confiance en vous. La foi est la grande chimiste de l’esprit. La foi, l’amour et le désir sont des émotions positives les plus puissantes. Lorsqu’ils allient, elles ont pour effet de colorer les pensées d’une manière qui leur permet d’atteindre immédiatement le subconscient où elles sont transformées en leur équivalent spirituel, la seule forme qui puisse amener une réponse de l’intelligence infinie. Il faut chercher la foi pour la trouver La foi est un état d’esprit qui peut être induit ou crée par l’affirmation ou l’enseignement répétitif du subconscient grâce au principe d’autosuggestion. La répétition d’ordres au subconscient est le seul moyen connu de développer volontairement la foi. Les pensées spontanées répétitivement envoyées au subconscient sont finalement acceptées et actualisées par lui, après traduction par le moyen le plus pratique, en leur équivalent physique. Toutes les pensées qui ont été chargées d’émotion et mêlées de foi commencent immédiatement à se transformer en leur contrepartie physique. Les émotions, ou la partie « sentimentale » des pensées, sont les facteurs qui leur donnent de la vitalité, de la vie et de l’action. La croyance ou la foi st l’élément déterminant de l’action du subconscient. Rien ne vous empêche toutefois, de le « décevoir » en lui donnant des instructions par autosuggestion. Le subconscient transmute en équivalent physique, par le moyen le plus directe et le plus pratique, tout ordre qui lui est donné par celui qui croit à la foi en son exécution. Il existe un point à partir duquel n’importe qui, grâce à l’expérience et à la pratique, peut acquérir la capacité de combiner la foi aux ordres donnés au subconscient. La perfection découle de la pratique. Il est indispensable d’encourager vos propres émotions positives comme les forces dominantes de l’esprit et de décourager - et même d’éliminer- les émotions négatives. Un esprit dominé par les émotions positives devient alors ouvert à ce que l’on nomme la foi. La foi donne de la puissance à la pensée 10
  11. 11. La foi est un état d’esprit qui peut être induit par autosuggestion. Ayez la foi en vous-même et en l’infini. La foi est l’ « élixir éternel » qui donne vie, puissance et action à la pensée. La foi est le point de départ de toute accumulation de richesse. La foi est à la base de tous les miracles et de tous les mystères que la science est incapable d’expliquer. La foi est le seul antidote connu de l’échec. La foi est l’élément, le « constituant chimique », qui met l’homme en communication avec l’intelligence infinie grâce à la prière. La foi est l’élément qui transforme la vibration ordinaire de la pensée, œuvre d’esprit limité de l’homme, en son équivalent spirituel. Seule la foi permet à l’homme de capter et d’utiliser la force de l’intelligence infinie. Autosuggestion Il est bien connu que l’on finit toujours par croire en ce que l’on répète que ce soit vrai ou faux. Les pensées mélangées à des émotions constituent une force « magnétique » qui attire d’autres pensées similaires. Une pensée ainsi « magnétique » par de l’émotion peut se comparer à une graine qui, plantée dans un sol fertile, germe, se développe et se multiplie jusqu’à ce qu’elle produise des millions de graines semblables. Les pensées, les idées, les intentions ou les plans conservés dabs l’esprit attirent une quantité d’autres pensées « parentes » qui s’ajoutent à eux et se développent, jusqu’à dominer et motiver celui dans l’esprit duquel elles ont été implantées. Ecrire une définition de votre objectif principal ou de votre principale motivation, de la mémoriser et de la répéter avec des mots compréhensibles, jour après jour, jusqu’à ce que ces vibrations sonores atteignent votre subconscient. Prenez la décision de vous débarrasser des influences d’un environnement néfaste et de mettre de l’ordre dans votre vie. En faisant l’inventaire de vos possibilités naturelles et de vos acquisitions, vous risquez de découvrir que votre plus grande faiblesse est votre manque de confiance en vous. Ce handicap peut être surmonté et votre timidité transformée en courage grâce à l’autosuggestion. Son application peut se faire par un simple arrangement des pensées positives mises en mots, mémorisées et répétées jusqu’à ce qu’elles deviennent une part de votre subconscient. Les cinq règles de la confiance en soi 11
  12. 12. 1- je sais que je peux arriver à atteindre le but que je me suis fixé dans la vie ; j’exige donc pour cela une action persistante et continue de moi-même. 2- Je sais que mes pensées dominantes finiront par se multiplier et se transformer progressivement en réalités physiques ; je consacrerai donc 30 minutes par jour à mes pensées sur la personne que j’ai l’intention de devenir en créant ainsi une image mentale précise ; 3- Je sais que, grâce à l’autosuggestion, tout désir que je conserve longtemps dans mon esprit finira par se manifester en un signe extérieur en permettant l’atteinte du but fixé ; je consacrerai donc 10 minutes par jour à développer ma confiance en moi ; 4- J’ai rédigé une description précise de mon principal objectif dans la vie et je continuerai à essayer de l’atteindre jusqu’à ce que j’aie développé assez la confiance en moi pour y parvenir ; 5- Je réalise pleinement qu’aucune richesse ni situation ne peut durer longtemps si elle ne repose pas sur la vérité et la justice : • Je ne m’engage donc que dans aucune transaction pour mon seul bénéfice. • J’y parviendrai en attirant à moi les forces que je souhaite utiliser et la coopération d’autrui. • J’inciterai les autres à me servir, car ma bonne volonté sert les autres. • Je chasserai de moi la haine, l’envie, la jalousie, l’égoïsme et le cynisme en développant l’amour pour toute l’humanité parce que je sais qu’une attitude négative envers autrui n’entraîne jamais la réussite. • J’inciterai les autres à croire en moi parce que je croirai en eux et en moi. • Je signerai cette formule, je la mémoriserai et je la répéterai à voix haute une fois par jour en croyant qu’elle influencera progressivement mes pensées et mes actes jusqu’à ce que je devienne responsable et que je réussisse. Le subconscient concrétise les pensées induites par la peur aussi facilement que celles induites par le courage ou la foi. La loi de l’autosuggestion vous conduira à la paix et à la prospérité ou à la misère, à l’échec et à la mort selon votre manière de la comprendre et de l’appliquer. 12
  13. 13. Si vous pensez que vous êtes convaincu, vous l’êtes assurément. Si vous pensez que vous n’osez pas, Vous n’oserez certainement pas. Si vous aimez gagner mais pensez que vous ne le pouvez pas, Il est presque certain que vous n’y parviendrez pas. Si vous pensez que vous allez perdre, vous êtes perdant, Car dans ce mot nous trouvons que Le succès commence par la volonté Tout est dans l’état d’esprit Si vous pensez que vous êtes dépassé, vous l’êtes assurément, Vous devez avoir des pensées élevées pour pouvoir vous élever, Vous avez besoin d’être sur de vous avant De pouvoir même gagner un prix La bataille de la vie n’est pas toujours gagnée Par l’homme le plus fort ou le plus rapide, Mais tôt ou tard, l’homme qui gagne Est celui QUI PENSE POUVOIR ! 13
  14. 14. Il faut savoir que, quelque part dan votre esprit dort la graine de la réussite, qui après activation, vous transportera à des sommets que vous n’avez jamais rêvé d’atteindre. Il faut savoir que l’amour est une émotion très proche de la foi, et il,n est ainsi parce que l’amour se rapproche beaucoup de la transmutation des pensées en leurs équivalents spirituels. La foi ! Mahatma Ghandi Donnez avant de recevoir Il est indispensable, de donner avant de recevoir. Les hommes riches doivent l’apprendre pour que leurs affaires puissent marcher avec et pour le public tout en étant rentables. La pauvreté et la richesse sont toutes deux filles de la foi. Les véritables ingrédients de la richesse sont : - la foi, - le désir, - l’imagination, - la persistance La richesse commence par une pensée ! Son ampleur n’est limitée que chez celui dont l’esprit est sollicité. Souvenez-vous-en lorsque vous aurez acquis la foi et que viendra le temps de négocier avec la vie; elle se soumettra alors à vos conditions. §§§ 14
  15. 15. TROISIEME ETAPE VERS LA RICHESSE « L’AUTO-SUGGESTION » Pour obtenir d’étonnants résultats, mettez la partie la plus dense de votre esprit au travail. Renforcez-la avec la puissance de l’émotion et vous obtiendrez des résultats extraordinaires. L’autosuggestion est un terme qui s’applique à toutes les suggestions et à tous les stimuli internes qui atteignent le cerveau par l’intermédiaire des cinq sens. C’est une suggestion volontaire, consentie et désirée. C’est une porte de communication entre la partie du cerveau où se trouve la pensée consciente et celle où siège l’action du subconscient. L’autosuggestion est le moyen de contrôle par lequel on peut volontairement nourrir son subconscient de pensées constructives ou, par négligence, permettre à des pensées destructives d’ y pénétrer. Les mauvaises graines, autant que les bonnes graines, poussent dans les terres fertiles. L’argent alimente l’émotion Le subconscient reconnaît les pensées et n’agit que sur celles qui sont teintées d’émotion ou d’un autre sentiment. Vous n’obtiendrez pas de résultats appréciables avant d’avoir atteint le subconscient par des pensées ou des mots chargés d’émotion grâce à la croyance. Ne vous découragez pas si ne vous parvenez pas à maîtriser et à diriger vos émotions la première fois. Le prix à payer pour influencer le subconscient est la persistance dans l’application d’émotion, de croyance et de concentration. Votre capacité à utiliser l’autosuggestion dépend largement de votre capacité à vous concentrer sur un désir précis jusqu’à ce qu’il devienne une obsession. Imaginez-vous en train de gagner de l’argent Le subconscient accepte et exécute tous les ordres qui lui sont donnés dans un esprit de foi absolue, mais ils doivent être répétées souvent avant de pouvoir être interprétées. L’inspiration vous guidera Méthode de principe de l’autosuggestion 15
  16. 16. 1- mettez-vous dans un endroit tranquille, fermez les yeux et imaginez vos but précis et envisagé et votre programme à mettre en oeuvre ; 2- répétez ce programme soir et matin ; 3- placez-en une copie écrite à un endroit où pouvez le voir matin et soir et lisez-la avant d’aller se coucher et en vous levant jusqu’à ce que vous l’ayez mémoriser La foi est la plus forte et la plus productive des émotions. Il faut agir aussi en esprit qu’en actes. L’homme était maître de sa destinée terrestre, mais la plupart n’en ont pas la raison : l’homme peut devenir maître de lui-même et de son environnement parce qu’il a le pouvoir d’influencer son subconscient. L’attente du moment favorable peut se solder par la défaite. Chaque malheur recèle la promesse d’un grand bonheur. 16
  17. 17. QUTRIEME ETAPE « LA CULTURE » C’est vous qui faites votre culture, et vous pouvez accéder au savoir qui vous mènera là où vous le souhaitez. Il existe deux sortes de culture : culture générale et culture spécialisée. La culture générale est de peu d’utilité pour faire fortune. Les professeurs se spécialisent dans l’enseignement de la culture et non dans son organisation ou son utilisation. La culture n’attire pas l’argent à moins d’être intelligemment organisée et dirigée grâce à des plans d’action réalistes conçus dans le but d’attirer l’argent. La culture n’est qu’un pouvoir potentiel. Elle ne devient un véritable pouvoir qu’après son organisation en différents plans d’action et son orientation vers un but précis. La carence de tous les systèmes d’éducation est perceptible dans l’échec à former leurs élèves à organiser et à utiliser le savoir qu’ils ont acquis. La racine latine de l’éducation est « educare », signifie : former par l’éducation, élever, développer. Un homme éduqué et instruit est celui qui a simplement développé les facultés qui lui permettent d’acquérir tout ce qu’il souhaite sans violer les droits d’autrui. Il est indispensable, pour transmuter le désir en son équivalent physique, d’acquérir une culture spécialisée sur le service ou la marchandise que vous êtes prêt à offrir en échange de la fortune. L’accumulation d’une grande fortune demande du pouvoir et le pouvoir s’acquiert par une culture intelligemment organisée et dirigée qui n’est pas nécessairement le monopole de celui qui l’a acquise. La culture spécialisée es t l’une des formes de service les plus importantes et les moins chères qui existent. Il faut d’abord décider de la culture dont vous avez besoin et la raison pour laquelle vous devez l’acquérir. 17
  18. 18. Les ressources de la culture sont :  l’expérience et l’éducation professionnelle,  l’expérience et l’éducation disponibles grâce à la coopération d’autrui (cerveau collectif),  les collèges et les universités,  les bibliothèques publiques,  les cours de formation spéciaux. La culture doit être organisée et utilisée dans un but précis grâce à des plans pratiques. La scolarité n’apprend que la manière d’acquérir des connaissances pratiques. Il faut savoir que ceux qui consacrent une part de leur temps libre à étudier possèdent l’étoffe des chefs. Le succès et l’échec sont souvent la conséquence d’une habitude. Une bonne idée peut rapporter beaucoup plus qu’un revenu de n’importe quelle fonction professionnelle dont l’éducation a demandé plusieurs années d’études universitaires. Une bonne idée n’a pas de prix. La capacité égale l’imagination et l’imagination est la seule qualité nécessaire pour combiner la culture spécialisée avec les idées et en faire des plans organisés pour amener la richesse. A défaut de vendre un produit, vous pouvez vendre vos services ou vos idées à un très bon prix. La culture pave la route de la richesse, à condition de bien savoir quelle route choisir. 18
  19. 19. CINQUIEME ETAPE « L’IMAGINATION » Toutes les choses dont vous profitez dans la vie attendent le moment dans votre imagination. L’imagination est l’atelier de l’esprit et elle peut transformer votre énergie mentale en réalisations et en richesse L’imagination est l’atelier de conception de tous les plans. L’impulsion que constitue le désir leur donne une forme et les traduit en actes avec l’aide de l’imagination. L’homme est capable de créer tout ce qu’il a imaginé. L’imagination se présente sous deux volets : l’ « imagination synthétique » et l’ « imagination créatrice ».  L’imagination synthétique : grâce à elle, il est possible de faire de nouvelles combinaisons avec les vieux concepts, les anciens plans et les vieilles idées. Elle ne crée rien. Elle fonctionne simplement avec les matériaux de l’expérience, de l’éducation et de l’observation avec laquelle elle a été alimentée. C’est la faculté utilisée par un inventeur et non un génie.  L’imagination créatrice : grâce à elle, l’esprit limité de l’homme est en communication directe avec l’intelligence infinie. C’est la faculté par laquelle il reçoit des « idées » et de l’ « inspiration » Plus l’imagination synthétique et créatrice sont utilisées et plus elles deviennent efficaces, au même titre que les muscles et les organes se développent par l’exercice. Le désir n’est qu’une pensée, une impulsion. Il est vague et éphémère. Il est abstrait et n’a aucune valeur avant d’être transformé en son équivalent physique. Alors que l’imagination synthétique est celle qui est souvent utilisée dans le processus de transformation du désir en argent. L’imagination risque de s’affaiblir par l’inactivité, mais elle peut être ranimée et maximisée par son utilisation. Peu utilisée, elle ne disparaît pas mais peut se mettre en sommeil. Il faut se concentrer sur le développement de votre imagination synthétique, car c’est la plus utile pour convertir le désir en réalisations. La nature nous donne le secret de la fortune. Les idées sont le point de départ de toutes les fortunes. Elles sont aussi des produits de l’imagination. Vouloir c’est pouvoir. La richesse n’est jamais le simple résultat d’un dur travail. Si elle vient, c’est en réponse à une demande précise basée sur l’application des principes bien définis, et non pas par un hasard ou par chance. 19
  20. 20. Une idée est une impulsion qui induit un acte en faisant appel à l’imagination. L’imagination est l’ingrédient absent de nombreux échecs et le catalyseur de nombreuses réussites Le meilleur des outils a toutefois besoin d’un ouvrier qui sache s’en servir. 20
  21. 21. SIXIEME ETAPE « LA PLANIFICATION » Vous vous familiarisez avec le secret du « cerveau collectif ». Vous pouvez trouver votre meilleur domaine d’activité, devenir un chef et gagner très rapidement beaucoup d’argent. Touts les créations commencent par un désir, que celui-ci est pris en charge par l’imagination dès le début de son cheminement vers la concrétisation, et qu’il faut le transformer grâce à l’élaboration de plans. Pour y parvenir, il faut : 1- Associez-vous avec autant de personnes que vous jugerez nécessaire pour concevoir et réaliser vos plans- en utilisant le principe du cerveau collectif ; 2- Avant de former votre cerveau collectif, décidez des avantages et des bénéfices que vous pouvez offrir à ses membres pour leur coopération ; 3- Arrangez-vous pour rencontrer les membres de votre cerveau collectif au moins une fois par semaine, et plus souvent si c’est possible jusqu’à ce que vous ayez perfectionné vos plans ensemble. 4- Faites régner une parfaite harmonie entre vous et les membres de votre groupe Une défaite momentanée signifie simplement qu quelque chose ne va pas dans un plan. Personne n’est jamais éliminé avant qu’il abandonne de lui-même dans son propre esprit. Un lâcheur ne gagne jamais et un gagnant ne lâche jamais. Efforcez-vous de choisir des gens qui ne prennent pas trop l’échec au sérieux. C’est tort, celui qui croit que seul l’argent permet de gagner l’argent. L’argent n’est en lui-même qu’une matière inerte. Il ne peut pas bouger, penser ni parler, mais il peut « entendre » l’appel de celui qui le désir fortement. Une planification intelligente est indispensable à la réussite de n’importe quelle tentative. Un subalterne intelligent profite de nombreux avantages dont celui de se cultiver grâce à son chef. 21
  22. 22. 1- Courage inébranlable Il est basé sur la connaissance du soi et de sa tâche. Aucun subalterne ne souhaite être dominé par un chef qui manque de confiance en lui et de courage ; aucun subalterne intelligent ne suivra longtemps un tel chef. 2- Maîtrise de soi Celui qui ne parviendra pas à se maîtriser ne peut pas maîtriser autrui. La maîtrise de soi est un bon exemple pour les subalternes que les plus intelligents d’entre eux imiteront. 3- Sens de la justice Aucun chef ne peut exiger le respect de ses subalternes ni en jouir sans avoir le sens de l’honnêteté et de la justice. 4- Fermeté de décision Celui qui change de décision montre son manque d’assurance et ne peut pas être un bon chef. 5- Précision des plans Le bon chef doit planifier sa tâche et préparer son plan. Un chef qui subit l’influence d’autrui sans plan précis est comparable à un navire sans gouvernail. Il finira tôt ou tard. 6- Habitude d’en faire plus Un des inconvénients de la position de chef est la nécessité d’en faire plus qu’il n’en demande à ses subalternes. 7- Personnalité irréprochable Celui qui est négligé et mal soigné ne peut pas devenir un bon chef. La qualité de chef implique le respect. Les subalternes ne respecteront pas un chef à la personnalité douteuse. 8- Sympathie et compréhension Le bon chef doit entretenir des liens de sympathie avec ses subalternes. Il doit aussi les comprendre et comprendre leurs problèmes. 22
  23. 23. 9- Respect du détail Un bon chef doit maîtriser tous les détails de sa charge. 10- Volonté d’assumer l’entière responsabilité Un bon chef doit vouloir assumer ses responsabilités pour les erreurs et les fautes de ses subalternes. S’il essaie d’y échapper, il ne reste pas le chef. Si l’un de ses subalternes fait une faute et se montre incompétent, le chef doit alors se considérer comme personnellement responsable. 11- Coopération Un bon chef doit comprendre et appliquer le principe de l’effort partagé et pouvoir convaincre ses subalternes d’en faire autant. La direction nécessite du pouvoir et le pouvoir nécessite de la coopération. 23
  24. 24. 1- l’incapacité à organiser les détails Le bon chef doit pouvoir organiser et maîtriser les détails de sa charge. Aucun vrai chef n’est jamais « trop occupé » pour faire ce qu’elle exige. Un chef ou un subalterne admet son inefficacité lorsqu’il est « trop occupé » pour modifier ses plans ou s’occuper d’une urgence. Le bon chef doit maîtriser tous les détails de sa charge. Cela signifie aussi qu’il doit prendre l’habitude de déléguer à ses collaborateurs. 2- Manque d’empressement à rendre service Lorsque les circonstances l’exigent, le bon chef peut s’acquitter de toutes les tâches qu’il peut demander à quelqu’un d’effecteur. « Le plus grand d’entre nous doit aussi pouvoir rendre service » est une vérité qu’un chef doit connaître et respecter. 3- Espoir d’être payé pour ce qu’il « sait » au lieu de ce qu’il fait Personne ne paie les gens pour ce qu’ils savent. Ils sont payés pour ce qu’ils font ou incitent les autres à faire. 4- Peur de la concurrence des subalternes Le chef qui craint qu’un subalterne prenne sa place a de fortes chances de voir tôt ou tard sa peur se réaliser. Le bon chef forme des collaborateurs auxquels il peut déléguer tous les aspects de sa charge. Il peut « se multiplier », être à plusieurs endroits à la fois et s’occuper simultanément de plusieurs choses en agissant ainsi. Il est reconnu de tous qu’on reçoit plus en retour pour sa capacité d’aider autrui à agir que pour ses efforts personnels. Grâce à sa connaissance du poste et au magnétisme de sa personnalité, un bon chef peut multiplier l’efficacité des autres et les inciter à se surpasser. 5- Manque d’imagination Sans imagination, un chef est incapable de faire face aux urgences et d’échafauder des plans pour guider efficacement ses subalternes. 6- Egoïsme Le chef qui s’attribue les honneurs du travail de ses subalternes peut être sûr de s’attirer leur ressentiment. Le bon chef ne réclame pas d’honneurs. S’il y a des honneurs à recevoir, il est content de les voir attribuer à ses subalternes parce qu’il sait que la plupart des gens travaillent plus volontiers pour de la reconnaissance et des éloges que pour l’argent. 24
  25. 25. 7- Intempérance Les subalternes ne respectent pas un chef intempérant (qui manque de modération dans divers domaines, y compris la consommation d’alcool). De plus, toutes les formes d’intempérance détruisent la vitalité et l’endurance de ceux qui s’y adonnent. 8- Trahison Le chef qui trahit son organisation, ses associés, ses supérieurs et ses subalternes ne peut pas conserver longtemps sa position. La trahison attire le mépris. Elle est la principale cause d’échec dans tous les domaines. 9- Excès d’autorité Le bon chef dirige grâce à des encouragements et non pas en essayant d’effrayer ses subalternes. Le chef qui essaie de les impressionner par son « autorité » entre dans la catégorie des dictateurs. Un vrai chef n’a pas besoin de manifester son autorité autrement que par son comportement – sa sympathie, sa compréhension, son honnêteté et la démonstration de sa compétence. 10- Surélévation du titre Un bon chef n’a pas besoin d’un titre pour inspirer le respect à ses subalternes. Celui qui donne trop d’importance à son titre a généralement peu de raisons de se vanter. Les portes du bureau du vrai chef sont ouvertes à tous et son lieu de travail est dénué d’ostentation et de cérémonie. 25
  26. 26. Il existe deux genres de direction. La première et de beaucoup plus efficace, est la direction avec le consentement ou la sympathie des subalternes. La seconde est la direction par la force. Souvenez-vous que ce n’est pas l’avocat qui connaît le mieux la loi qui gagne, mais celui qui a le mieux pré^paré sa cause. Si votre cause est convenablement préparée et présentée, votre victoire est à moitié assurée. 26
  27. 27. 1- Agences de placement Il faut choisir seulement des agences de bonne réputation dont les fonctionnaires peuvent fournir des rapports d’activité et des résultats satisfaisants. 2- Annonces classées Essayez les quotidiens, les journaux professionnels et les revues et les pages internet. 3- Lettres de demande d’emploi Elles doivent être correctement écrites et signées. A la lettre, il faut joindre un CV et les faire tous les deux rédiger par un spécialiste. 4- Demande d’emploi par relations personnelles Cette méthode est très avantageuse pour ceux qui cherchent des postes de haut niveau et ne souhaitent pas se vendre directement. 5- Demande d’emploi en personne 27
  28. 28. 1- Instruction Décrivez brièvement mais avec précision votre scolarité, ainsi que vos domaines spécialisés d’étude en précisant les raisons de cette spécialisation. 2- Expérience 28
  29. 29. TROUVEZ DE L’EMPLOI QUE VOUS AIMEREZ FAIRE 29
  30. 30. La « courtoisie » et le « sens de du service » sont les mots clés du commerce. Pour commercialiser efficacement ses services (ce qui signifie un marché permanent, un prix stable et des conditions agréables), il faut adopter et suivre la formule QQH qui signifie que la QUALITE ajoutée à la QUANTITE et à l’HARMONIE entraîne une parfaite maîtrise de la vente des services :  LA QUALITE DU SERVICE : signifie la performance dans chaque détail, selon le poste que vous occupez, de la meilleure manière possible et en cherchant constamment la plus grande efficacité.  LA QUANTITE DU SERVICE: signifie l’habitude de rendre le plus de service possible, toujours avec l’objectif d’en augmenter le nombre au fur et à mesure des progrès dus à la pratique et à l’expérience. Là encore c’est le mot Habitude qui est le plus important.  L’ESPRIT D’HARMONIE : signifie l’habitude d’une conduite agréable et harmonieuse qui incite à la bonne collaboration entre vous et vos collègues. La conduite et l’esprit d’harmonie dans lequel vous les offrez est un facteur déterminant, ainsi que le salaire et la durée de l’emploi. Celui qui tire ses revenus de la vente de ses services est aussi marchand que celui qui vend des biens, et il est assujetti aux mêmes règles de conduite. Les cerveaux constituent une forme de capital impossible à déprécier par la dépression et insensible au vol ou au gaspillage. De plus, l’argent indispensable à la marche d’une affaire ne vaut pas plus qu’un tas de sable s’il n’est pas géré par des cerveaux efficaces. 30
  31. 31. 1- Hérédité défavorable Il existe fort peu de chose à faire, voire rien, pour ceux qui souffrent d’une déficience intellectuelle d’origine génétique. Pour la corriger, il faut faire appel au principe du cerveau collectif. 2- Absence du but précis Il n’existe aucune chance de réussite pour ceux qui n’ont pas d’objectif ou de but précis dans la vie. 3- Manque d’ambition pour sortir de la médiocrité Il n’y a pas d’espoir pour ceux qui sont trop indifférents pour progresser et qui ne veulent pas faire d’effort. 4- Instruction insuffisante L’expérience a montré que les personnes les plus instruites étaient souvent celles qui l’avaient fait seules, les « autodidactes ». L’instruction ne consiste pas tellement en connaissances pures, mais en connaissances appliquées avec efficacité et persévérance. 5- Manque d’autodiscipline La discipline découle de la maîtrise de soi. Cette dernière est la plus ardue à réaliser. 6- Mauvaise santé Personne ne peut prétendre à la réussite avec une mauvaise santé. Parmi les causes on cite : la suralimentation, les pensées et les sentiments négatifs, le mauvais usage de la sexualité, le manque d’exercice physique, mauvaise respiration, … 7- Mauvaises influences durant l’enfance Les tendances peuvent découler d’un environnement défavorable ou d’amis mal choisis. 8- Remise à plus tard C’est l’une des causes les plus courantes d’échec. La plupart de nous attendent toujours le moment favorable pour commencer. Il faut démarrer immédiatement et agir avec ce dont on dispose, les outils s’amélioreront avec le temps. 31
  32. 32. 9- Manque de persévérance La plupart d’entre nous avons la facilité à commencer mais du mal à finir. Nous sommes, de plus, enclins à abandonner dès les premiers signes d’échec. La persévérance et l’échec ne font pas bon ménage. 10- Personnalité négative Le succès vient de l’application du pouvoir et le pouvoir est issu des efforts coopératifs de tous. Une personnalité négative ne favorise donc pas la coopération. 11- Manque de maîtrise du désir sexuel Comme le désir sexuel est le plus puissant de tous les stimulants, il faut le maîtriser grâce à la transmutation et la convertir sous d’autres formes. 12- Incontrôlable passion du jeu La passion du jeu (à la bourse) conduit plusieurs gens à l’échec. 13- Indécision Ceux qui réussissent prennent rapidement leurs décisions et, jamais ils en changent, il ne le font que très lentement. Ceux qui échouent prennent des décisions très lentement, lorsqu’ils en prennent, et ils en changent souvent et rapidement. L’indécision et la remise à plus tard vont de pair. 14- Une ou plusieurs des six peurs fondamentales 15- Mauvais choix d’un conjoint Il s’agit d’une forme d’échec marquée par la tristesse et le chagrin, destructeurs de tous les signes d’ambition. 16- Excès de prudence L’excès de la prudence est aussi grave que le manque de la prudence et il faut se garder des deux. La vie est elle-même remplie de chances et de risques. 17- Mauvais choix d’associés Il faut trouver un employeur qui vous servira de modèle. 18- Superstitions et préjugés La superstition est une forme de peur et une manque d’ignorance. Ceux qui réussissent gardent l’esprit ouvert et n’ont peur de rien. 32
  33. 33. 19- Erreur de vocation Personne ne peut réussir dans un domaine qu’il n’aime pas. L’étape la plus importante dans la vente de vos services est le choix d’une occupation à laquelle vous pouvez vous consacrer de bon cœur. 20- Dispersion des efforts Celui qui peut tout faire excelle rarement dans un domaine. Concentrez vos efforts sur un objectif précis. 21- Prodigalité excessive Le dépensier ne peut pas réussir car il a peur de devenir pauvre. Prenez l’habitude d’épargner systématiquement un pourcentage de vos gains. Un compte en banque bien garni assure un certain courage dans les négociations pour la vente de vos services. Sans argent, vous risquez de prendre ce que l’on vous offre et de vous en contenter. 22- Manque d’enthousiasme Sans enthousiasme, il est impossible de convaincre. De plus, l’enthousiasme est contagieux et celui qui le maîtrise est en général le bienvenu dans tous les milieux. 23- Intolérance Ceux qui ont l’esprit fermé à tout progressent rarement. L’intolérance signifie la fin de l’acquisition de la culture. Ses formes les plus néfastes sont celles qui concernent la religion, la race et les opinions politiques. 24- Intempérance Les formes les plus néfastes d’intempérance concernent la nourriture, la consommation de boissons alcoolisées et l’activité sexuelle. 25- Incapacité à coopérer Plus que toutes les autres raisons combinées, beaucoup de gens perdent leur situation et de belles opportunités dans la vie à cause d’elle. 26- Pouvoir non acquis par l’effort personnel Le pouvoir entre les mains de ceux qui ne l’ont pas acquis est souvent fatal au succès. La richesse trop facile est plus dangereuse que la pauvreté. 27- Malhonnêteté intentionnelle Il n’y a aucun espoir pour ceux qui choisissent d’être malhonnête. 33
  34. 34. 28- Egoïsme et vanité Ces défauts servent de signes qui avertissent autrui de s’écarter de vous. Ils sont fatals au succès. 29- Intuition remplaçant la réflexion La plupart des gents sont trop indifférents ou paresseux pour rassembler des faits leur permettant de juger. Ils préfèrent les opinions dictées par l’intuition ou le jugement spontané. 30- Manque de capital 31- Autres Norton AntiVirus 2003.lnk 34
  35. 35. Comment vous vendre efficacement « Connais-toi toi-même » Il faut connaître toutes vos faiblesses pour pouvoir les dépasser ou les éliminer complètement Il faut connaître vos forces pour attirer l’attention sur elles. Vous ne parviendrez à bien vous connaître qu’en vous analysant avec précision. Votre propre analyse est tout aussi importante dans la vente de vos services que l’inventaire annuel dan le commerce des biens. Dans la vie, vous pouvez progresser, rester stationnaire ou rétrograder. Un de vos objectifs, doit être de progresser. Il faut fixer un objectif chaque année. Pour ceux qui ont commencé à amasser de l’argent, il n’ont rien d’autre que leurs services personnels à offrir en contrepartie de la richesse. Le capital n’est pas uniquement constitué de l’argent, mais surtout par des groupes d’hommes intelligents et bien organisés qui planifient des moyens de l’utiliser efficacement pour le bien du public et leur propre profit. Utilisé sans réflexion, l’argent est toujours dangereux. Utilisé à bon escient, c’est le plus important moteur de la civilisation. Il n’existe qu’une méthode fiable pour accumuler et conserver légalement la richesse : c’est de rendre des services utiles. Si vous cherchez la fortune, ne négligez pas les possibilités d’un pays ou d’une ville dont les citoyens sont si riches. Il faut choisir des gens qui vous inspirent, partagent avec vous le pouvoir de l’esprit, réfléchissent et améliorent votre propre foi. Le succès ne nécessite pas d’explications et l’échec n’a pas d’alibi. Pratiquer du sport ; Comptabiliser mes dépenses et mes revenus. 35
  36. 36. SEPTIEME ETAPE « LA DECISION » La remise à plus tard, qui est le contraire de la prise de décision, est une ennemie que pratiquement tous les hommes doivent vaincre. Il faut avoir l’habitude à prendre des décisions rapides, fermes et définitives. La majorité de ceux qui échouent à accumuler beaucoup d’argent sont habituellement très influencés par l’opinion d’autrui. Vous n’aurez pas le désir personnel si vous êtes influencé par l’opinion d’autrui. Ceux dont les connaissances ne sont qu’un vernis essayent souvent de donner l’impression ‘être cultivés. Ils parlent beaucoup et écoutent peu. Gardez vos oreilles et vos yeux grands ouverts -et votre bouche soigneusement fermée- si vous voulez prendre l’habitude de décider vite. Ceux qui parlent trop agissent peu. La véritable sagesse est caractérisée par la modestie et le silence. Comme principale décision, prenez l’habitude de garder la bouche fermée et les oreilles et les yeux ouverts. « Vous pouvez faire connaître vos intentions à qui veut les entendre, mais commencez d’abord par les réaliser ». Les actes coûtent toujours moins chers que les paroles. Tout le monde a une opinion, mai c’est finalement la vôtre qui dirige votre monde. Un cerveau décidé possède un extraordinaire pouvoir. L’indécision commence souvent pendant l’enfance, mais on peut éviter d’en souffrir et aider les autres à l’éviter aussi. Un grand désir de liberté entraîne la liberté, tout comme un grand désir de richesse entraîne la richesse. Un homme puissant tire sa puissance de lui-même. 36
  37. 37. HUITIEME ETAPE « LA PERSEVERANCE » Vous reconnaissez certaines faiblesses qui se dressent entre vous et vos objectifs et vous vous en débarrassez. Votre persévérance se développe en un pouvoir respecté, prouvé et progressif. La persévérance est un facteur indispensable du processus de transmutation du désir en son équivalent financier. Sa base est le pouvoir de la volonté. Alliés, le pouvoir de la volonté et le désir forment un irrésistible duo. Ceux qui ont amassé de grandes fortunes ont généralement du sang-froid. Et sont parfois assez rudes. Ils restent souvent incompris. Ils combinent leur forte volonté avec leur persévérance pour soutenir leur désir afin d’assurer l’atteinte de leur objectif. La persévérance fait au caractère de l’homme ce que le carbone fait à l’acier ; il le durcit. Un désir timide n’apporte que peu de résultat, tout comme un petit feu réchauffe peu. Si vous trouvez que vous manquez de persévérance, vous pouvez combattre victorieusement cette faiblesse en attisant vos désirs. La fortune va à ceux dont l’esprit est prêt à l’attirer aussi sûrement que les rivières se jettent dans la mer. Un effort irrégulier ou occasionnel ne donner jamais de résultat. Il faut développer vos atouts jusqu’à ce que le désir devienne une habitude. La conscience de la pauvreté occupera donc un esprit dont la conscience de l’argent est absente. Tout échec comporte le germe d’une réussite équivalente. La défaite peut être une nécessité d’un plus grand effort, par suite d’un grand succès. La persévérance peut être cultivée, car il s’agit d’un état d’esprit. Parmi ses causes : 1. La précision de l’intention 2. Le désir 3. La confiance en soi 4. La précision des plans 5. La précision du savoir 6. La coopération 7. Le pouvoir de la volonté 8. L’habitude. La peur, la pire des ennemis, peut être guérie par la répétition forcée d’actes de courage. 37
  38. 38. Pour avoir la persévérance, il faut combattre les faiblesses suivantes : 1. L’impossibilité de reconnaître et de définir clairement ce que vous voulez ; 2. La remise à plus tard avec ou sans raison ; 3. Le manque d’intérêt pour avoir une culture spécialisée ; 4. L’indécision, l’habitude de rejeter vos responsabilités en toute occasion au lieu d’affronter carrément vos problèmes ; 5. L’habitude de vous servir d’alibis au lieu d’élaborer des plans précis pour résoudre vos problèmes ; 6. L’autosatisfaction. Il existe peu de remèdes contre cette « affection » et peu d’espoir pour ceux qui en souffrent ; 7. L’indifférence, habituellement reflétée par le fait d’être toujours prêt à la compromission au lieu d’affronter l’opposition et de la combattre ; 8. L’habitude de blâmer autrui pour vos propres erreurs et d’accepter les circonstances défavorables comme inévitables ; 9. La faiblesse du désir, due à la négligence dans le choix des motifs qui commandent l’action ; 10. La facilité d’abandonner au premier signe de défaite ; 11. Le manque de plans précis, bien rédigés et faciles à analyser ; 12. L’habitude de négliger de changer l’idée ou de saisir une opportunité qui se présente ; 13. Le fait de souhaiter au lieu de vouloir ; 14. L’habitude d’accepter la pauvreté au lieu de viser la richesse ; l’absence générale de l’ambition d’être, de faire ou de posséder ; 15. La recherche de raccourcis pour parvenir à la richesse ; 16. La peur de la critique. Il faut soigner une idée au moment de sa naissance. Beaucoup pensent que la richesse est le résultat du hasard, mais oublient qu’il y a une création volontaire des coups de chance. Le seul coup de chance que n’importe qui peut avoir est celui qu’il se fabrique. Il se produit grâce à la persévérance, et son point de départ est la précision de l’objectif. 38
  39. 39. Les quatre étapes de la persévérance : 1. Un but défini, soutenu par le ferme désir de l’atteindre ; 2. Un plan précis, exprimé par des actes constants ; 3. Un esprit hermétiquement étanche à toutes les influences négatives et au découragement ; 4. Une association amicale avec une ou plusieurs personnes qui vous encouragent à exécuter votre plan et à atteindre votre but. Seuls les plus résistants continuent lorsque la route devient difficile ; 39
  40. 40. NEUVIEME ETAPE « LE POUVOIR DU CERVEAU COLLECTIF » Un principe d’économie et un principe de psychologie forment pour vous une remarquable alliance. Le pouvoir du cerveau collectif vous aide à accumuler de l’argent et vous de le faire fructifier. Le pouvoir peut être défini comme une connaissance organisée et dirigée avec intelligence. Les sources du pouvoir sont : 1. L’intelligence infinie : cette source peut être contactée avec l’aide de l’imagination créatrice ; 2. L’expérience collective ; 3. La recherche. Le cerveau collectif peut être défini comme la coordination de la connaissance et des efforts de deux ou plusieurs personnes dans un esprit d’harmonie pour pouvoir atteindre un but précis. Le pouvoir potentiel du cerveau collectif présente deux caractéristiques : o Economique : des avantages économiques peuvent être crées par celui qui s’entoure des avis, des conseils et de la coopération d’un groupe souhaitant l’aider sincèrement et dans un esprit d’harmonie. o Psychique : deux esprits ne peuvent pas s’unir sans créer une troisième force intangible et invisible qui pourrait ressembler à un troisième esprit. Lorsqu’un groupe de cerveaux est coordonné et fonctionne en harmonie, l’énergie supérieure qu’il produit devient disponible pour chacun d’eux. L’argent est timide et fuyant. Il faut le chercher et le gagner par les méthodes que l’amoureux emploie avec la femme de sa vie. Le bonheur est dans l’action et non pas dans la possession. o La culture o La responsabilité o Avoir un doctorat o Etre un éditeur en génie rural o Etre riche 40
  41. 41.  Informatique  Anglais  Gestion de l’entreprise  Economie des projets  Comptabilité  Gestion des projets  Analyse des projets  Droits  La religion  Gestion administrative et humaine 41
  42. 42. 1- Hérédité défavorable 16- Excès de prudence 2- Absence du but précis 17- Mauvais choix d’associés 3- Manque d’ambition pour sortir de la médiocrité 18- Superstitions et préjugés 4- Instruction insuffisante 19- Erreur de vocation 5- Manque d’autodiscipline 20- Dispersion des efforts 6- Mauvaise santé 21- Prodigalité excessive 7- Mauvaises influences durant l’enfance 22- Manque d’enthousiasme 8- Remise à plus tard 23- Intolérance 9- Manque de persévérance 24- Intempérance 10- Personnalité négative 25- Incapacité à coopérer 11- Manque de maîtrise du désir sexuel 26- Pouvoir non acquis par l’effort 12- Incontrôlable passion du jeu 27- Malhonnêteté intentionnelle 13- Indécision 28- Egoïsme et vanité 14- Une ou plusieurs des six peurs fondamentales 29- Intuition remplaçant la réflexion 15- Mauvais choix d’un conjoint 30- Manque de capital Autres 42
  43. 43. 43

×