Découpage et adaptation
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Découpage et adaptation

on

  • 1,085 views

Découpage et adaptation de l'album Carabique, Carabosse et Carapate.

Découpage et adaptation de l'album Carabique, Carabosse et Carapate.

Statistics

Views

Total Views
1,085
Slideshare-icon Views on SlideShare
696
Embed Views
389

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

1 Embed 389

http://lewebpedagogique.com 389

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Découpage et adaptation Découpage et adaptation Document Transcript

    • Carabique, Carabosse et Carapate (1)Résumé en 5 lignes:Trois méchantes sorcières habitaient dans un très grand et très gros livre rouge.Les sorcières sappelaient Carabique, Carabosse et Carapate.Elles mangeaient des soupes dorties et de vipères mais aussi des enfants.Elles les enfermaient dans une cage pour les engraisser.Résumé en 10 lignes:Trois méchantes sorcières habitaient dans un très grand et très gros livre rouge entre deux maisons.Les sorcières sappelaient Carabique, Carabosse et Carapate.Elles mangeaient des soupes dorties et de vipères mais aussi des enfants.Elles montaient sur leurs grands balais et attrapaient les enfants qui traînaient tout seuls dans la rue.Elles les ramenaient dans les poches de leur tablier puis elles les enfermaient dans une cage pour les engraisser. Carabique, Carabosse et Carapate (2)Résumé en 5 lignes:Petit-Lin habitait à côté du livre et il avait très peur des sorcières.Un jour, Petit-Lin doit garder sa soeur Petite rose.Mais Petit-Lin préfère jouer à la guerre et laisse Petite-Rose toute seule.Les sorcières attrapent la petite fille et lenferment dans une cage.Petit-Lin la entendue pleurer et crie: « Ne pleure pas, Petite-Rose, je vais te sortir de là »Résumé en 10 lignes:Petit-Lin habitait à côté du livre et il avait très peur des sorcières car elles disaient en le voyant:« Quel bon dessert il nous ferait! »Un jour, Petit-Lin doit garder sa sœur Petite rose car ses parents sont partis.Mais Petit-Lin préfère jouer à la guerre avec son épée de bois et laisse Petite-Rose toute seule.Elle en profite pour sortir de la maison et dehors, une main crochue lattrape et lenferme dans une cage.Petit-Lin la entendue pleurer mais cest trop tard. Il crie: « Ne pleure pas, Petite-Rose, je vais te sortir de là »
    • Carabique, Carabosse et Carapate (3)Résumé en 5 lignes:Petit-Lin frappe à la maison voisine chez monsieur Copeau, le menuisier.Il lui demande une scie.Avec cette scie, Petit-Lin coupe en morceaux les balais des sorcières.Avec les morceaux, il fabrique des balais de poupée.Ensuite, il crie: « Coucou, les sorcières. Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seul dans la rue! »Résumé en 10 lignes:Petit-Lin frappe à la maison voisine chez monsieur Copeau, le menuisier.Il lui demande: « Sil vous plaît, Monsieur, pouvez-vous me prêter une scie? » Le menuisier répond: « Certainement, mon garçon, si tu me balaies toute la sciure de bois. »Avec cette scie, Petit-Lin coupe les balais des sorcières: il scie les manches et les brindilles.Avec les morceaux, il fabrique des balais de poupée.Ensuite, il crie: « Coucou, les sorcières. Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seul dans la rue! » Carabique, Carabosse et Carapate (4)Résumé en 5 lignes:Quand elle voit son balai, Carabique sécrie: « Nos balais ont rapetissé! »Petit-Lin, caché, leur crie: « Mais non! Cest vous qui avez grandi! »Alors les trois sorcières récitent la formule magique:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon se mette à la taille de nos balais de paille! »Les sorcières rapetissent mais elles font encore très peur.Résumé en 10 lignes:Quand elle voit son balai, Carabique sécrit: « Quatre poils noirs, regardez donc voir! Nos balais ont rapetissé! »Petit-Lin, caché derrière un volet, leur crie: « Mais non! Cest vous qui avez grandi! »Carabosse gémit: « Oh, là, là! Cest sûr, nous avons mangé trop de soupe à lortie! »Alors les trois sorcières récitent la formule magique:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon se mette à la taille de nos balais de paille! »Les sorcières rapetissent mais en même temps, elles deviennent très grosses et très larges, et elles font encore trèspeur.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (5)Résumé en 5 lignes:Petit-Lin trouve une autre idée: il court chez Madame Tresse, la couturière. Il lui demande de faire trois petitesrobes de poupée. En échange, Petit-Lin doit allumer le feu et faire cuire le repas.Puis, Petit-Lin dépose les robes devant le livre et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seul dans la rue! »Résumé en 10 lignes:Petit-Lin trouve une autre idée: il court chez Madame Tresse, la couturière. Il lui demande:« Sil vous plaît, Madame, pouvez-vous me faire trois petites robes de poupée? »La couturière répond:« Certainement, mon petit. Pendant ce temps, allume mon feu et fais cuire mon repas. »Madame Tresse fait trois toutes petites robes noires.Petit-Lin va déposer les robes devant le livre, se cache derrière le volet et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seul dans la rue! » Carabique, Carabosse et Carapate (6)Résumé en 5 lignes:Les sorcières ont de vieilles robes rouges trouées alors elles ont envie den changer. Elles récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois,quon puisse enfiler les robes que voilà! »Les sorcières maigrissent, maigrissent: elles sont maintenant petites et minces.Petit-Lin court chez Monsieur Verrou, le serrurier. Il lui demande de faire trois petites clés.En échange, Petit-Lin doit faire briller toutes les serrures. Puis Petit-Lin dépose les clés devant le livre.Résumé en 10 lignes:Les sorcières ont de vieilles robes rouges trouées alors elles ont envie den changer. Elles se prennent par la mainet récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois,quon puisse enfiler les robes que voilà! »Les sorcières maigrissent, maigrissent: elles enfilent les robes noires. Elles sont maintenant toutes petites et toutesminces mais Petit-Lin se méfie encore.Il court alors à la maison voisine chez Monsieur Verrou, le serrurier. Il lui demande:« Pouvez-vous me donner trois petites clés, sil vous plaît? »Le serrurier répond:« Bien sûr, mon garçon, si tu maides à faire briller toutes ces serrures-là! »Petit-Lin frotte les serrures avec un chiffon puis va déposer devant le livre les trois petites clés.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (7)Résumé en 5 lignes:Les trois sorcières échangent les grosses clés contre les petites clés. Petit-Lin ramasse les grosses clés des cages etles met dans sa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse et rétrécisse notre livre que voilà! »Résumé en 10 lignes:Petit-Lin se cache et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin et je traîne tout seul dans la rue! »Les sorcières sont ravies de voir les petites clés car les grosses clés des cages sont bien trop lourdes maintenant.Elles échangent les grosses clés contre les petites clés. Petit-Lin ramasse les grosses clés des cages et les met danssa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate se prennent par la main et récitent dune toute petite voix:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse et rétrécisse notre livre que voilà! » Carabique, Carabosse et Carapate (8)Résumé en 5 lignes:Le très grand et très gros livre devient un livre normal où les sorcières se glissent. Alors, Petit-Lin saute sur lelivre pour que les sorcières restent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre à la maison avec sa petite sœur et le livre des sorcières.Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières.Résumé en 10 lignes:Dans un grand bruit, le très grand et très gros livre devient un livre normal où les sorcières se glissent. Alors,Petit-Lin saute sur le livre pour que les sorcières restent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre à la maison avec sa petite sœur et il range sur une étagèrele livre des sorcières. Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières avec leurs yeux brillants et leurs doigts crochus. Il a untout petit peu peur car les sorcières, ça fait toujours peur aux enfants.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (1)Trois méchantes sorcières habitaient dans un très grand et une sorcièretrès gros livre rouge.Les sorcières sappelaient Carabique, Carabosse et Carapate. un livreElles mangeaient des soupes dorties et de vipères mais aussides enfants. une vipèreElles les enfermaient dans une cage pour les engraisser. une cage Carabique, Carabosse et Carapate (1)Trois méchantes sorcières habitaient dans un très grand et une sorcièretrès gros livre rouge.Les sorcières sappelaient Carabique, Carabosse et Carapate. un livreElles mangeaient des soupes dorties et de vipères mais aussides enfants. une vipèreElles les enfermaient dans une cage pour les engraisser. une cage Carabique, Carabosse et Carapate (1)Trois méchantes sorcières habitaient dans un très grand et une sorcièretrès gros livre rouge.Les sorcières sappelaient Carabique, Carabosse et Carapate. un livreElles mangeaient des soupes dorties et de vipères mais aussides enfants. une vipèreElles les enfermaient dans une cage pour les engraisser. une cage
    • Carabique, Carabosse et Carapate (1)Trois méchantes sorcières habitaient dans un très grand et très gros livre rougeentre deux maisons.Les sorcières sappelaient Carabique, Carabosse et Carapate.Elles mangeaient des soupes dorties et de vipères mais aussi des enfants.Elles montaient sur leurs grands balais et attrapaient les enfants qui traînaienttout seuls dans la rue.Elles les ramenaient dans les poches de leur tablier puis elles les enfermaient dansune cage pour les engraisser. Carabique, Carabosse et Carapate (1)Trois méchantes sorcières habitaient dans un très grand et très gros livre rougeentre deux maisons.Les sorcières sappelaient Carabique, Carabosse et Carapate.Elles mangeaient des soupes dorties et de vipères mais aussi des enfants.Elles montaient sur leurs grands balais et attrapaient les enfants qui traînaienttout seuls dans la rue.Elles les ramenaient dans les poches de leur tablier puis elles les enfermaient dansune cage pour les engraisser. Carabique, Carabosse et Carapate (1)Trois méchantes sorcières habitaient dans un très grand et très gros livre rougeentre deux maisons.Les sorcières sappelaient Carabique, Carabosse et Carapate.Elles mangeaient des soupes dorties et de vipères mais aussi des enfants.Elles montaient sur leurs grands balais et attrapaient les enfants qui traînaienttout seuls dans la rue.Elles les ramenaient dans les poches de leur tablier puis elles les enfermaient dansune cage pour les engraisser.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (2)Petit-Lin habitait à côté du livre et il avait très peur des Petit-Linsorcières.Un jour, Petit-Lin doit garder sa sœur Petite-Rose.Mais Petit-Lin préfère jouer à la guerre et laisse Petite-Rose Petite-Rosetoute seule.Les sorcières attrapent la petite fille et lenferment dansune cage. pleurePetit-Lin crie: « Ne pleure pas, Petite-Rose, je vais te sortirde là » Carabique, Carabosse et Carapate (2)Petit-Lin habitait à côté du livre et il avait très peur des Petit-Linsorcières.Un jour, Petit-Lin doit garder sa sœur Petite-Rose.Mais Petit-Lin préfère jouer à la guerre et laisse Petite-Rose Petite-Rosetoute seule.Les sorcières attrapent la petite fille et lenferment dansune cage. pleurePetit-Lin crie: « Ne pleure pas, Petite-Rose, je vais te sortirde là » Carabique, Carabosse et Carapate (2)Petit-Lin habitait à côté du livre et il avait très peur des Petit-Linsorcières.Un jour, Petit-Lin doit garder sa sœur Petite-Rose.Mais Petit-Lin préfère jouer à la guerre et laisse Petite-Rose Petite-Rosetoute seule.Les sorcières attrapent la petite fille et lenferment dansune cage. pleurePetit-Lin crie: « Ne pleure pas, Petite-Rose, je vais te sortirde là »
    • Carabique, Carabosse et Carapate (2)Petit-Lin habitait à côté du livre et il avait très peur des sorcières car ellesdisaient en le voyant:« Quel bon dessert il nous ferait! »Un jour, Petit-Lin doit garder sa sœur Petite Rose car ses parents sont partis.Mais Petit-Lin préfère jouer à la guerre avec son épée de bois et laisse Petite-Rose toute seule.Elle en profite pour sortir de la maison et dehors, une main crochue lattrape etlenferme dans une cage.Petit-Lin la entendue pleurer mais cest trop tard. Il crie: « Ne pleure pas, Petite-Rose, je vais te sortir de là » Carabique, Carabosse et Carapate (2)Petit-Lin habitait à côté du livre et il avait très peur des sorcières car ellesdisaient en le voyant:« Quel bon dessert il nous ferait! »Un jour, Petit-Lin doit garder sa sœur Petite Rose car ses parents sont partis.Mais Petit-Lin préfère jouer à la guerre avec son épée de bois et laisse Petite-Rose toute seule.Elle en profite pour sortir de la maison et dehors, une main crochue lattrape etlenferme dans une cage.Petit-Lin la entendue pleurer mais cest trop tard. Il crie: « Ne pleure pas, Petite-Rose, je vais te sortir de là » Carabique, Carabosse et Carapate (2)Petit-Lin habitait à côté du livre et il avait très peur des sorcières car ellesdisaient en le voyant:« Quel bon dessert il nous ferait! »Un jour, Petit-Lin doit garder sa sœur Petite Rose car ses parents sont partis.Mais Petit-Lin préfère jouer à la guerre avec son épée de bois et laisse Petite-Rose toute seule.Elle en profite pour sortir de la maison et dehors, une main crochue lattrape etlenferme dans une cage.Petit-Lin la entendue pleurer mais cest trop tard. Il crie: « Ne pleure pas, Petite-Rose, je vais te sortir de là »
    • Carabique, Carabosse et Carapate (3)Petit-Lin frappe à la maison voisine chez monsieur Copeau, le monsieur Copeaumenuisier.Il lui demande une scie.Avec cette scie, Petit-Lin coupe en morceaux les balais des une sciesorcières.Avec les morceaux, il fabrique des balais de poupée.Ensuite, il crie: « Coucou, les sorcières. Cest moi, Petit-Lin, un balaiet je traîne tout seul dans la rue! » Carabique, Carabosse et Carapate (3)Petit-Lin frappe à la maison voisine chez monsieur Copeau, le monsieur Copeaumenuisier.Il lui demande une scie.Avec cette scie, Petit-Lin coupe en morceaux les balais des une sciesorcières.Avec les morceaux, il fabrique des balais de poupée.Ensuite, il crie: « Coucou, les sorcières. Cest moi, Petit-Lin, un balaiet je traîne tout seul dans la rue! » Carabique, Carabosse et Carapate (3)Petit-Lin frappe à la maison voisine chez monsieur Copeau, le monsieur Copeaumenuisier.Il lui demande une scie.Avec cette scie, Petit-Lin coupe en morceaux les balais des une sciesorcières.Avec les morceaux, il fabrique des balais de poupée.Ensuite, il crie: « Coucou, les sorcières. Cest moi, Petit-Lin, un balaiet je traîne tout seul dans la rue! »
    • Carabique, Carabosse et Carapate (3)Petit-Lin frappe à la maison voisine chez monsieur Copeau, le menuisier.Il lui demande: « Sil vous plaît, Monsieur, pouvez-vous me prêter une scie? » Le menuisier répond: « Certainement, mon garçon, si tu me balaies toute la sciurede bois. »Avec cette scie, Petit-Lin coupe les balais des sorcières: il scie les manches et lesbrindilles.Avec les morceaux, il fabrique des balais de poupée.Ensuite, il crie: « Coucou, les sorcières. Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seuldans la rue! » Carabique, Carabosse et Carapate (3)Petit-Lin frappe à la maison voisine chez monsieur Copeau, le menuisier.Il lui demande: « Sil vous plaît, Monsieur, pouvez-vous me prêter une scie? » Le menuisier répond: « Certainement, mon garçon, si tu me balaies toute la sciurede bois. »Avec cette scie, Petit-Lin coupe les balais des sorcières: il scie les manches et lesbrindilles.Avec les morceaux, il fabrique des balais de poupée.Ensuite, il crie: « Coucou, les sorcières. Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seuldans la rue! » Carabique, Carabosse et Carapate (3)Petit-Lin frappe à la maison voisine chez monsieur Copeau, le menuisier.Il lui demande: « Sil vous plaît, Monsieur, pouvez-vous me prêter une scie? » Le menuisier répond: « Certainement, mon garçon, si tu me balaies toute la sciurede bois. »Avec cette scie, Petit-Lin coupe les balais des sorcières: il scie les manches et lesbrindilles.Avec les morceaux, il fabrique des balais de poupée.Ensuite, il crie: « Coucou, les sorcières. Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seuldans la rue! »
    • Carabique, Carabosse et Carapate (4)Quand elle voit son balai, Carabique sécrie: « Nos balais ontrapetissé! »Petit-Lin, caché, leur crie: « Mais non! Cest vous qui avezgrandi! »Alors les trois sorcières récitent la formule magique:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon se mette àla taille de nos balais de paille! »Les sorcières rapetissent mais elles font encore très peur. Carabique, Carabosse et Carapate (4)Quand elle voit son balai, Carabique sécrie: « Nos balais ontrapetissé! »Petit-Lin, caché, leur crie: « Mais non! Cest vous qui avezgrandi! »Alors les trois sorcières récitent la formule magique:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon se mette àla taille de nos balais de paille! »Les sorcières rapetissent mais elles font encore très peur. Carabique, Carabosse et Carapate (4)Quand elle voit son balai, Carabique sécrie: « Nos balais ontrapetissé! »Petit-Lin, caché, leur crie: « Mais non! Cest vous qui avezgrandi! »Alors les trois sorcières récitent la formule magique:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon se mette àla taille de nos balais de paille! »Les sorcières rapetissent mais elles font encore très peur.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (4)Quand elle voit son balai, Carabique sécrit: « Quatre poils noirs, regardez doncvoir! Nos balais ont rapetissé! »Petit-Lin, caché derrière un volet, leur crie: « Mais non! Cest vous qui avezgrandi! »Carabosse gémit: « Oh, là, là! Cest sûr, nous avons mangé trop de soupe à lortie! »Alors les trois sorcières récitent la formule magique:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon se mette à la taille de nos balaisde paille! »Les sorcières rapetissent mais en même temps, elles deviennent très grosses ettrès larges, et elles font encore très peur. Carabique, Carabosse et Carapate (4)Quand elle voit son balai, Carabique sécrit: « Quatre poils noirs, regardez doncvoir! Nos balais ont rapetissé! »Petit-Lin, caché derrière un volet, leur crie: « Mais non! Cest vous qui avezgrandi! »Carabosse gémit: « Oh, là, là! Cest sûr, nous avons mangé trop de soupe à lortie! »Alors les trois sorcières récitent la formule magique:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon se mette à la taille de nos balaisde paille! »Les sorcières rapetissent mais en même temps, elles deviennent très grosses ettrès larges, et elles font encore très peur. Carabique, Carabosse et Carapate (4)Quand elle voit son balai, Carabique sécrit: « Quatre poils noirs, regardez doncvoir! Nos balais ont rapetissé! »Petit-Lin, caché derrière un volet, leur crie: « Mais non! Cest vous qui avezgrandi! »Carabosse gémit: « Oh, là, là! Cest sûr, nous avons mangé trop de soupe à lortie! »Alors les trois sorcières récitent la formule magique:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon se mette à la taille de nos balaisde paille! »Les sorcières rapetissent mais en même temps, elles deviennent très grosses ettrès larges, et elles font encore très peur.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (5)Petit-Lin trouve une autre idée: il court chez MadameTresse, la couturière. Il lui demande de faire trois petitesrobes de poupée. En échange, Petit-Lin doit allumer le feu etfaire cuire le repas. Madame TressePuis, Petit-Lin dépose les robes devant le livre et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin, et je traîne toutseul dans la rue! » cuire Carabique, Carabosse et Carapate (5)Petit-Lin trouve une autre idée: il court chez MadameTresse, la couturière. Il lui demande de faire trois petitesrobes de poupée. En échange, Petit-Lin doit allumer le feu etfaire cuire le repas. Madame TressePuis, Petit-Lin dépose les robes devant le livre et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin, et je traîne toutseul dans la rue! » cuire Carabique, Carabosse et Carapate (5)Petit-Lin trouve une autre idée: il court chez MadameTresse, la couturière. Il lui demande de faire trois petitesrobes de poupée. En échange, Petit-Lin doit allumer le feu etfaire cuire le repas. Madame TressePuis, Petit-Lin dépose les robes devant le livre et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin, et je traîne toutseul dans la rue! » cuire
    • Carabique, Carabosse et Carapate (5)Petit-Lin trouve une autre idée: il court chez Madame Tresse, la couturière. Il luidemande:« Sil vous plaît, Madame, pouvez-vous me faire trois petites robes de poupée? »La couturière répond:« Certainement, mon petit. Pendant ce temps, allume mon feu et fais cuire monrepas. »Madame Tresse fait trois toutes petites robes noires.Petit-Lin va déposer les robes devant le livre, se cache derrière le volet et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seul dans la rue! » Carabique, Carabosse et Carapate (5)Petit-Lin trouve une autre idée: il court chez Madame Tresse, la couturière. Il luidemande:« Sil vous plaît, Madame, pouvez-vous me faire trois petites robes de poupée? »La couturière répond:« Certainement, mon petit. Pendant ce temps, allume mon feu et fais cuire monrepas. »Madame Tresse fait trois toutes petites robes noires.Petit-Lin va déposer les robes devant le livre, se cache derrière le volet et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seul dans la rue! » Carabique, Carabosse et Carapate (5)Petit-Lin trouve une autre idée: il court chez Madame Tresse, la couturière. Il luidemande:« Sil vous plaît, Madame, pouvez-vous me faire trois petites robes de poupée? »La couturière répond:« Certainement, mon petit. Pendant ce temps, allume mon feu et fais cuire monrepas. »Madame Tresse fait trois toutes petites robes noires.Petit-Lin va déposer les robes devant le livre, se cache derrière le volet et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin, et je traîne tout seul dans la rue! »
    • Carabique, Carabosse et Carapate (6) une serrurePour enfiler les petites robes, les sorcières récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon puisseenfiler les robes que voilà! » une cléLes sorcières maigrissent, maigrissent: elles sont maintenantpetites et minces.Petit-Lin court chez Monsieur Verrou, le serrurier. Il lui Monsieurdemande de faire trois petites clés. VerrouEn échange, Petit-Lin doit faire briller toutes les serrures.Puis il dépose les clés devant le livre. Carabique, Carabosse et Carapate (6) une serrurePour enfiler les petites robes, les sorcières récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon puisseenfiler les robes que voilà! » une cléLes sorcières maigrissent, maigrissent: elles sont maintenantpetites et minces.Petit-Lin court chez Monsieur Verrou, le serrurier. Il lui Monsieurdemande de faire trois petites clés. VerrouEn échange, Petit-Lin doit faire briller toutes les serrures.Puis il dépose les clés devant le livre. Carabique, Carabosse et Carapate (6) une serrurePour enfiler les petites robes, les sorcières récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon puisseenfiler les robes que voilà! » une cléLes sorcières maigrissent, maigrissent: elles sont maintenantpetites et minces.Petit-Lin court chez Monsieur Verrou, le serrurier. Il lui Monsieurdemande de faire trois petites clés. VerrouEn échange, Petit-Lin doit faire briller toutes les serrures.Puis il dépose les clés devant le livre.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (6)Les sorcières ont de vieilles robes rouges trouées alors elles ont envie den changer.Elles se prennent par la main et récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon puisse enfiler les robes que voilà! »Les sorcières maigrissent, maigrissent: elles enfilent les robes noires. Elles sontmaintenant toutes petites et toutes minces mais Petit-Lin se méfie encore.Il court alors à la maison voisine chez Monsieur Verrou, le serrurier. Il lui demande:« Pouvez-vous me donner trois petites clés, sil vous plaît? »Le serrurier répond:« Bien sûr, mon garçon, si tu maides à faire briller toutes ces serrures-là! »Petit-Lin frotte les serrures avec un chiffon puis va déposer devant le livre les troispetites clés. Carabique, Carabosse et Carapate (6)Les sorcières ont de vieilles robes rouges trouées alors elles ont envie den changer.Elles se prennent par la main et récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon puisse enfiler les robes que voilà! »Les sorcières maigrissent, maigrissent: elles enfilent les robes noires. Elles sontmaintenant toutes petites et toutes minces mais Petit-Lin se méfie encore.Il court alors à la maison voisine chez Monsieur Verrou, le serrurier. Il lui demande:« Pouvez-vous me donner trois petites clés, sil vous plaît? »Le serrurier répond:« Bien sûr, mon garçon, si tu maides à faire briller toutes ces serrures-là! »Petit-Lin frotte les serrures avec un chiffon puis va déposer devant le livre les troispetites clés. Carabique, Carabosse et Carapate (6)Les sorcières ont de vieilles robes rouges trouées alors elles ont envie den changer.Elles se prennent par la main et récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois, quon puisse enfiler les robes que voilà! »Les sorcières maigrissent, maigrissent: elles enfilent les robes noires. Elles sontmaintenant toutes petites et toutes minces mais Petit-Lin se méfie encore.Il court alors à la maison voisine chez Monsieur Verrou, le serrurier. Il lui demande:« Pouvez-vous me donner trois petites clés, sil vous plaît? »Le serrurier répond:« Bien sûr, mon garçon, si tu maides à faire briller toutes ces serrures-là! »Petit-Lin frotte les serrures avec un chiffon puis va déposer devant le livre les troispetites clés.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (7)Les trois sorcières échangent les grosses clés contre lespetites clés. Petit-Lin ramasse les grosses clés des cages etles met dans sa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse etrétrécisse notre livre que voilà! » Carabique, Carabosse et Carapate (7)Les trois sorcières échangent les grosses clés contre lespetites clés. Petit-Lin ramasse les grosses clés des cages etles met dans sa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse etrétrécisse notre livre que voilà! » Carabique, Carabosse et Carapate (7)Les trois sorcières échangent les grosses clés contre lespetites clés. Petit-Lin ramasse les grosses clés des cages etles met dans sa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse etrétrécisse notre livre que voilà! » Carabique, Carabosse et Carapate (7)Les trois sorcières échangent les grosses clés contre lespetites clés. Petit-Lin ramasse les grosses clés des cages etles met dans sa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate récitent:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse etrétrécisse notre livre que voilà! »
    • Carabique, Carabosse et Carapate (7)Petit-Lin se cache et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin et je traîne tout seul dans la rue! »Les sorcières sont ravies de voir les petites clés car les grosses clés des cages sont bientrop lourdes maintenant.Elles échangent les grosses clés contre les petites clés. Petit-Lin ramasse les grossesclés des cages et les met dans sa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate se prennent par la main et récitent dune toutepetite voix:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse et rétrécisse notre livre quevoilà! » Carabique, Carabosse et Carapate (7)Petit-Lin se cache et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin et je traîne tout seul dans la rue! »Les sorcières sont ravies de voir les petites clés car les grosses clés des cages sont bientrop lourdes maintenant.Elles échangent les grosses clés contre les petites clés. Petit-Lin ramasse les grossesclés des cages et les met dans sa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate se prennent par la main et récitent dune toutepetite voix:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse et rétrécisse notre livre quevoilà! » Carabique, Carabosse et Carapate (7)Petit-Lin se cache et crie:« Coucou, les sorcières! Cest moi, Petit-Lin et je traîne tout seul dans la rue! »Les sorcières sont ravies de voir les petites clés car les grosses clés des cages sont bientrop lourdes maintenant.Elles échangent les grosses clés contre les petites clés. Petit-Lin ramasse les grossesclés des cages et les met dans sa poche. Puis il dit:« Vous allez vous perdre dans les pages de ce grand livre. »Alors Carabique, Carabosse et Carapate se prennent par la main et récitent dune toutepetite voix:« Bave en terre, terre de feu, feu de bois que rapetisse et rétrécisse notre livre quevoilà! »
    • Carabique, Carabosse et Carapate (8)Le très grand et très gros livre devient un livre normal où lessorcières se glissent. Alors, Petit-Lin saute sur le livre pourque les sorcières restent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre àla maison avec sa petite sœur et le livre des sorcières.Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières. Carabique, Carabosse et Carapate (8)Le très grand et très gros livre devient un livre normal où lessorcières se glissent. Alors, Petit-Lin saute sur le livre pourque les sorcières restent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre àla maison avec sa petite sœur et le livre des sorcières.Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières. Carabique, Carabosse et Carapate (8)Le très grand et très gros livre devient un livre normal où lessorcières se glissent. Alors, Petit-Lin saute sur le livre pourque les sorcières restent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre àla maison avec sa petite sœur et le livre des sorcières.Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières. Carabique, Carabosse et Carapate (8)Le très grand et très gros livre devient un livre normal où lessorcières se glissent. Alors, Petit-Lin saute sur le livre pourque les sorcières restent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre àla maison avec sa petite sœur et le livre des sorcières.Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières.
    • Carabique, Carabosse et Carapate (8)Dans un grand bruit, le très grand et très gros livre devient un livre normal où lessorcières se glissent. Alors, Petit-Lin saute sur le livre pour que les sorcièresrestent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre à la maison avec sapetite sœur et il range sur une étagère le livre des sorcières. Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières avec leurs yeux brillantset leurs doigts crochus. Il a un tout petit peu peur car les sorcières, ça faittoujours peur aux enfants. Carabique, Carabosse et Carapate (8)Dans un grand bruit, le très grand et très gros livre devient un livre normal où lessorcières se glissent. Alors, Petit-Lin saute sur le livre pour que les sorcièresrestent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre à la maison avec sapetite sœur et il range sur une étagère le livre des sorcières. Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières avec leurs yeux brillantset leurs doigts crochus. Il a un tout petit peu peur car les sorcières, ça faittoujours peur aux enfants. Carabique, Carabosse et Carapate (8)Dans un grand bruit, le très grand et très gros livre devient un livre normal où lessorcières se glissent. Alors, Petit-Lin saute sur le livre pour que les sorcièresrestent bien collées dedans.Puis, il court délivrer les enfants et Petite-Rose. Il rentre à la maison avec sapetite sœur et il range sur une étagère le livre des sorcières. Parfois, Petit-Lin louvre et regarde les vilaines sorcières avec leurs yeux brillantset leurs doigts crochus. Il a un tout petit peu peur car les sorcières, ça faittoujours peur aux enfants.