Netafim@marseille

717 views

Published on

Conférence organisée à Marseille en partenariat avec le Consulat Général d'Israël à Marseille.
L'innovation israélienne au service du développement rural.

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
717
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
9
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Netafim@marseille

  1. 1. JEUDI 29 NOVEMBRE 2012Israël :« L’innovation au service du développement rural »Département Économique du Consulat d’Israël à Marseille Marie-Laure Cohen – economy@marseille.mfa.gov.il
  2. 2. SOMMAIRE INTRODUCTION NETAFIM EN BREF QU’EST-CE QUE LE GOUTTE A GOUTTE ? POURQUOI LE FDS ? DESCRIPTION TECHNIQUE DU FDS GESTION/UTILISATION DU FDS TYPES DE PROJETS ET RESULTATS
  3. 3. INTRODUCTIONIsraël veut aider lAfrique à faire fleurir le désert« Ayant conquis le désert sur son propre territoire, Israël est disposé à mettre sonsavoir-faire au service des pays africains qui cherchent à sassurer une productionagricole régulière malgré une pluviosité de plus en plus imprévisible ».
  4. 4. « L’objectif d’Israël est de partager ses connaissances, notamment en matièred’irrigation et de gestion de l’eau, et non de se mettre en quête des ressourcesnaturelles de l’Afrique ». Shalom Simhon Alors que la demande en produits alimentaires de base ne cesse d’augmenter des millions d’habitants en Afrique centrale et de l’Ouest sont confrontés à des pénuries alimentaires en raison d’une absence ou d’un retard des pluies saisonnières, à un manque d’infrastructures. Les projections des Nations Unies font état d’une population de 5 MRDS d’habitants en 2050 soit + 34% essentiellement dans les PVD Selon la FAO, il faudrait augmenter la production de 70% à l’horizon 2050 pour faire face à cette augmentation démographique. Des études montrent le lien positif entre l’irrigation, l’intensification de la production, et la diminution de la pauvreté Or seulement 0,3% de l’eau sur la terre est utilisable, et 70% de cette eau est utilisée pour l’agriculture En Afrique seulement 7 M d’ha sont irrigués pour un potentiel de 39 M d’ha et les 2/3 concentrés en AS et au Soudan ! L’irrigation gravitaire, méthode traditionnelle et consommatrice en eau représente 88% des systèmes d’irrigation… la technologie goutte à goutte, la plus efficiente, ne représente encore que 3% Le défi : produire plus, à moindre coût et avec moins d’eau Deux axes : la technologie et l’utilisation de l’eau. (eau recyclée, eau dessalée, eau de pluie, eau saumâtre…)
  5. 5. NETAFIM EN BREF Invention du goutte à Introduction du Kibboutz Magal et goutte goutte à goutte par Kibboutz Yiftach Netafim fusionne Les sociétés de Netafim dans le rejoignent Netafim en une seule fonds privés Kibboutz Hatzerim société Markstone & Tene rejoignent Netafim années 60 1965 1974,1978 2000 2005 STRUCTURE DE NETAFIM NETAFIM est présent dans 110 pays, dispose de 13 sites de production, 27 filiales et plus de 3000 employés dans le monde
  6. 6. QU’EST-CE QUE LE GOUTTE A GOUTTE ? PRODUCTIVITE DE L’EAU: moyen économique d’apporter à la plante lajuste quantité d’eau nécessaire à sa croissance (ni plus ni moins) aumoment où elle en a besoin en préservant les équilibres du sol (eau – sol –air) PRODUCTIVITE DES ENGRAIS: Moyen économique d’apporterles engrais de façon fractionnée tout au long du cycle enfonction des besoins de la plante dans le temps CONSOMMATION EN EAU: Le goutte à goutte permetd’éliminer toutes les pertes d’eau que génèrent lessystèmes d’irrigation traditionnels (gravitaire) et paraspersion: effets d’évaporation, de ruissellement, devents… CONSOMMATION D’ENERGIE: Le goutte à gouttefonctionne à faible pression et donc requiert peud’énergiele goutte à goutte permet d’augmenter la productivité et les rendements N P K 6
  7. 7. QU’EST-CE QUE LE FDS ?Toute la technologie goutte à goutte rassemblée dans un kitrépondant à des besoins spécifiques : Adapté à des petites surface de 250 à 1000 m² (idéal pour les familles et petits producteurs) Accessible à tous quel que soit le niveau de technicité Conçu pour fonctionner sans source d’énergie extérieurUne solution « clé en mains »,: Facile à installer (un manuel détaillé est fourni) Robuste, qui requiert peu d’entretien et de maintenance Facile à gérerUn outil d’amélioration des conditions de vie en milieu ruralet en zone difficile et enclavée par l’adoption d’un système de production intensif simple à mettre en œuvre et qui permet une amélioration de la production vivrière et des cultures de subsistance
  8. 8. DESCRIPTION DU FDSLE KIT CONTIENT L’ENSEMBLE DES TUYAUX ET ACCESSOIRES HORMISLE RESERVOIR D’EAU Une ressource en eau situé à 1m / 1,5m du sol: Détermine la pression maximale de fonctionnement Détermine la quantité d’eau Une vanne manuelle: Démarrage/Arrêt de l’irrigation Un filtre: Garantie la qualité de l’eau circulant dans les lignes de goutteurs Des conduites: Distribution de l’eau dans la parcelle Des lignes de goutteurs et accessoires Irrigation de la culture
  9. 9. LA RESSOURCE EN EAURESSOURCE EN EAU VARIEE: EXHAURE STOCKAGE- rivière / canal - seau / pompe à pédales - réservoir grand volume- puits / forage - motopompe - citerne / fût- réseau - gravitaire - polytank -solaire
  10. 10. GESTION ET MAINTENANCE Réservoir Opéré par gravité Filtre (Min.0.1 bar) Vanne Lignes de Ø 8mm Espacement entre goutteurs: 30 cmLignes de distribution 1 Remplir le Micro lignes d’irrigation réservoir 2 Nettoyer le filtre Micro lignes d’irrigation 3 Ouvrir la vanne 4 Irriguer 5 Purger les lignes de goutteurs 6 Fermer la vanne
  11. 11. GESTION ET MAINTENANCE Nettoyage du filtre Purge des lignes de goutteurs
  12. 12. TYPES DE PROJETSDes milliers de kits déployés depuis 10 anssous forme de microprojets privés / individuelssous forme de projets communautaires: projet TIPA
  13. 13. TYPES DE PROJETSDes milliers de kits déployés depuis 10 ans:Volet formation et support technique:
  14. 14. RESULTATSLe succès du FDS est lié aux résultats observés sur de nombreuxprojets (enquêtes, analyses, études):- Augmentation de la production et amélioration des rendements- Gain de temps, économie d’eau- Robustesse, facilité de gestion et d’entretien… Avant pour toute l’année, on produisait une seule fois dans des conditions de travailtrès pénibles. Au moment du bilan, on ne s’en sortait pas avec grand-chose. Avec lesystème goutte à goutte, nous sommes maintenant convaincues que le maraîchage estune source de richesse » … Comme je n’ai pas d’efforts à fournir sur ce périmètre maraîcher, j’ai engagé des travaux sur 2 autres périmètres où je consacre mes forces »
  15. 15. CONCLUSIONLe FDS est indéniablement un outil de réduction de la pauvreté et decroissance pour les petits producteurs:- Augmentation de la production et du rendement- Régularité et Amélioration de la qualité des récoltes- Robustesse et facilité de gestion et de maintenance dans des conditions de travaildifficile- Faibles coûts d’investissement et de fonctionnement (énergie limitée)NETAFIM vous apporte son expérience et son savoir faire sous formede formation et de support technique :
  16. 16. En savoir plus : economy@marseille.mfa.gov.ilDépartement Économique du Consulat d’Israël à Marseille Marie-Laure Cohen – economy@marseille.mfa.gov.il

×