Participation des populations et renouvellement des pratiques paysagistes. Une recherche-action par l’expérimentation et la comparaison des méthodes
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Participation des populations et renouvellement des pratiques paysagistes. Une recherche-action par l’expérimentation et la comparaison des méthodes

on

  • 1,301 views

David Montembault, Agrocampus Ouest

David Montembault, Agrocampus Ouest
Séminaire de lancement Paysage et Développement Durable 2, Tours - 29 & 30 mars 2012

Statistics

Views

Total Views
1,301
Views on SlideShare
1,041
Embed Views
260

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

3 Embeds 260

http://www.valdeloire.org 238
http://loirevalley-worldheritage.org 20
http://admin.valdeloire.org 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Participation des populations et renouvellement des pratiques paysagistes. Une recherche-action par l’expérimentation et la comparaison des méthodes Participation des populations et renouvellement des pratiques paysagistes. Une recherche-action par l’expérimentation et la comparaison des méthodes Presentation Transcript

  • Paysage et DéveloppementDurable 2Séminaire de lancementParticipation des populations et renouvellement des pratiques paysagistes, une approche par l’expérimentation et la comparaison des méthodes Nom : Montembault Prénom : David Organisme : Agrocampus Ouest Tours - 29 & 30 mars 2012
  • Participation des populations et renouvellement des pratiques paysagistes, une approche par l’expérimentation et la comparaison des méthodes
  • TABLEAU DES PARTICIPANTSUP PAYSAGE - Hervé DAVODEAU, docteur en géographie, Maître de Conférence au sein du département Paysage de l’INHP ;(Unité Propre de Recherche – INHP Agrocampus responsable du Master « Paysage et Médiation »Ouest) - David MONTEMBAULT, ingénieur agronome, docteur en géographie, Maître de Conférence au sein du département Paysage de l’INHP. -Fanny ROMAIN, paysagiste D.P.L.G., docteur en sciences et architecture du paysage, Maître de Conférence au sein du département Paysage de l’INHP.CEPAGE ADES UMR CNRS 5185 - Rémi BERCOVITZ, Paysagiste D.P.L.G., CEPAGE, chargé de recherche contractuel.(Centre de recherche sur lhistoire et la culture du - Eva BIGANDO, docteur en géographie, chercheuse contractuellepaysage - Ecole nationale supérieure darchitectureet de paysage de Bordeaux)- - Serge BRIFFAUD, docteur en histoire, Maître-assistant dans la formation des paysagistes D.P.L.G. de l’ENSAP Bordeaux, responsable scientifique du CEPAGE -Bernard DAVASSE, docteur en géographie, Maître-assistant dans la formation des paysagistes D.P.L.G. de l’ENSAP Bordeaux.LAREP ENSP Versailles -Monique TOUBLANC, Maître de Conférence à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles -Sophie Bonin, Maître de Conférence à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de VersaillesAssociation PASSEUR -Rémi BERCOVITZ, Paysagiste D.P.L.G., CEPAGE, chargé de recherche contractuel. -Antoine LUGINBUHL, paysagiste D.P.L.G. de l’ENSAP Bordeaux.Atelier F. Garnier -Frédérique Garnier, Paysagiste D.P.L.P., responsable d’Agence, enseignante Contractuelle à Agrocampus-OuestUMR CNRS ESO 6590 (Université Rennes 2) -Laurence LEDU-BLAYO, docteur en géographie, Maître de Conférence à l’Université de Rennes 2, département de géographie. -Caroline GUITTET, Master II “Paysage et Médiation”, Doctorante.LADYSS UMR CNRS 7533 -Philippe GUTTINGER , docteur en droit, Maître de Conférence à l’Université Paris 10 Ouest Nanterre. Ancien(Dynamiques sociales et recomposition des espaces) Vice-Président de lUniversité chargé du Conseil dAdministration.
  • Problématique La participation renouvelle-t-elle les pratiques paysagistes et plus spécialement le projet de projet de paysage ?Hypothèses-Le paysage est triplement concerné par les approches participatives-Le statut du paysagiste évolue de « l’expert aménageur » vers « le médiateur »Démarche générale- Collaboration entre chercheurs (pluridisciplinarité SHS) & paysagistes- Expérimentation, recherche-action (dont construction du protocole)- Confrontation (lors de 3 séminaires aux 3 phases de projet)- Théorisation (lors dun 4ème séminaire)- DiffusionDémarche dexpérimentation Val de Loire Vallées des Deux-Sèvres•Partenaires : Mission Val de Loire •Partenaires :Conseil général des Deux-UNESCO, PNR Loire-Anjou-Touraine Sèvres, Agence de l’Eau Loire-Bretagne•Objectif : Construire une connaissance •Objectif : Fonder la participation sur lepartagée dun territoire restreint partage d’une recherche geo-historique sur(Commune) pour formaliser un projet les paysages de la Sèvre niortaise (échelleopérationnel de la vallée)
  • Démarche globale EXPERIMENTATION INFUSION-DIFFUSION (3x 8 mois ajustables) (12 mois) Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4Connaissances Programmation Mise en œuvre=> Enjeux => Intentions => Gestion Recherche action Retours d’expériences Partage d’expériences (séminaires : ) Partages Synthèses Diffusion … Projets de Paysage participatifs Ouvrage Guides d’action
  • Expérimentation Val de Loire Méthodes 1ère phase (1er avril 2012 – 1er mars 2013) « Du recueil des connaissances à la définition des enjeux »Mise en place du protocole – propositions :•constitution dun premier réseau de participants (avril, mai)•enquêtes : - récoltes des perceptions individuelles (juin) - exploitation des enquêtes (juillet à septembre)•ateliers de recueil des connaissances : - organisation des ateliers (octobre) - ateliers (novembre, décembre, janvier) : « collecte du site », maquettes de perception » , « mesures et analyse formelle du site », « compréhension du contexte et définition des besoins »• Premier retour sur expérience -communications orales et écrites -séminaire 1
  • Expérimentation Val de Loire Constitution du réseau de participants (durée : 2 mois dédiés, complété sur les 6 autres mois)•Critères de constitution du groupe -implication dans le groupe (assiduité) -diversité des profils (profession, arrivée dans la commune, âges, localisation de lhabitation, implication dans la vie associative etc.) -diversité des attentes sur le projet (résultat des enquêtes)•Mobiliser les participants -contacter élus -supports « officiels » (mairie, commcomm, PNR, Mission Loire Unesco) -porter à connaissance le projet : -création site Internet -bouche à oreille -atelier école (avec PNR LAT) -ne pas arrêter le réseau à cette étape
  • Expérimentation Val de Loire Les ateliers (passage de lindividuel au collectif) Ateliers in situ ou en salle - « collecte du site », maquettes de perception » , « mesures et analyse formelle du site », « compréhension du contexte et définition des besoins » - « jeux de rôles » Confrontation des regards individuels (interdépendance) Émergence denjeux territoriaux et paysagers partagés Définition des actions (matérielles ou immatérielles = aménagement(s), plan de gestion, programme de sensibilisation, etc.)
  • Expérimentation Val de Loire Enquêtes sur les perceptions et représentations•récoltes des perceptions individuelles (juin) 1° Vos usages du site ? 2° Ses qualités (attachement) ? Utilisation de la vidéo 3° Ses évolutions passées ? 4° Son devenir ?•exploitation des enquêtes (juillet à septembre)
  • Expérimentation Deux-Sèvres « La production de savoirs partagés » Fonder la participation sur une recherche géo-historiqueLa co-production des connaissances•Croiser savoirs scientifiques et savoirs profanes - Un processus « d’apprentissage collectif » (Callon et all., 2001)•Faire émerger la diversité des points de vue - Le paysage comme objet médiateur
  • Expérimentation Deux-Sèvres « La production de savoirs partagés » Fonder la participation sur une recherche géo-historiqueUne recherche géo-historique mobilisée selon deux axes complémentaires :•Une ressource cognitive - Fonder la discussion relative aux actions à conduire dans une durée et sur des constats partageables•Un support dialogique … - … entre histoire et mémoire (Nora, 1997)Rentrer dans la profondeur temporelle des paysages•Trois axes de recherches archivistiques - Une analyse des transformations matérielles des milieux et des paysages - Une histoire culturelle du rapport à l’eau et à la ressource - Une histoire de la régulation politique
  • Expérimentation Deux-Sèvres « De la production de savoirs partagés à la construction d’un monde commun »Un processus de médiation en direction des populations•Favoriser les transferts de connaissances - Mobiliser les habitants … - … à partir de deux problématiques spécifiques : - Le moulin, le paysage et la « restauration écologique » : des patrimoines contradictoires ? - Le marais mouillé : un paysage de débordement•Une enquête d’inspiration ethnographique auprès des populations - Pas de protocole préétabli ; saisir les opportunités du terrain - Partager un quotidien avec les habitants : immersion et observation participante - Alterner les temps individuels et les temps collectifs - Multiplier les registres et outils d’interaction et de dialogue•Avancer vers une gestion partagée de la ressource et des paysages
  • Expérimentation Deux-Sèvres « De la production de savoirs partagés à la construction d’un monde commun »Evaluation historique des politiques publiques :Une action en direction des acteurs institutionnels et des techniciens•Accompagner la décision, un retour réflexif sur l’action - « L’intérêt de cette histoire de l’action publique tient à la capacité des acteurs àremobiliser les données qu’elle fournit à des fins pratiques » (Pierre Muller et all, 1996) - L’histoire des actions menées amène les acteurs à produire un « retour réflexif » surleurs propres actions - Le chaînage des politiques publiques : vers une action intégrée•Le paysage … - … comme surface d’enregistrement des effets des politiques publiques dans la longue durée - Les “ parcours paysagers” comme espace d’échange entre les acteurs