Jd 56 coordinations

101
-1

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
101
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Jd 56 coordinations

  1. 1. Rencontre Départementale SAUVEGARDE 56 - LORIENT« Dispositifs de coordination en santé mentale? » Le 13 septembre 2012 09H00 à 12H00
  2. 2. DéroulementIntroductionQui est là ?Ateliers / questionsRestitutionÉchanges
  3. 3. « DISPOSITIFS DE COORDINATION EN SANTE MENTALE ?»Selon vous, pour quelles raisons les coordinations en santé mentale deviennent-elles une priorité actuellement?Quels espaces de coordination mobilisez vous dans vos pratiques?Pour quelle(s) raison(s) et avec quel(s) objectif(s) ?Quels sont les facteurs facilitateurs et/ou à l’origine de dysfonctionnements?
  4. 4. Pour quelles raisons les coordinationsdeviennent-elles une priorité actuellement ? -prise en charge globale Harmonisation et fédération Cohérence dans l’intervention Continuité de parcours indispensable Évolution des pratiques, des prises en charge et des soins Le désir de l’usager est prépondérant (prise en considération) Évolution législative Evolution des demandes des personnes accompagnées
  5. 5. Quels espaces de coordination mobilisez- vous dans vos pratiques ? Le moment de la synthèse-trois types : proximité (autour de la personne, territoire (projet), chartes ou conventions Espace intermédiaire interassociatif (GEM) Siao Le schéma départemental du Handicap Les conférences ARS Coordination avec l’économiue àtravailler
  6. 6. Pour quelle(s) raison(s) et avec quel(s) objectif(s) ? L’accès aux soins L’accès aux droits Construire un projet cohérent et aidant Adéquation de la réponse (personnalisée) Demande d’appartenance citoyennePour rassurer les acteurs : cadre, être plusieurs, passage de relai, pas de toute puissance, regards croisés Passer de la verticalité à la transversalité Raisons économiques Auto organisation des bénéficiaires Faire évoluer les pratiques professionnelles (formation) Influence nouvelle de l’usager dans les pratiques Réhabilitation psychosociale nécessite de. se coordonner La coordination est un élément du soin
  7. 7. Facteurs facilitateurs et/ou à l’origine de dysfonctionnements ? -meilleurs connaissances et harmonisation des différents EPSM et au-delà Le secret partagé, la confidentialité Contradiction entre la législation et les modes de régulation impulsés Nécessité de moyens (en personnel) pour le fonctionnement de coordinations Pas de hiérarchie, reconnaissance de chaque acteur, confiance mutuelle, connaissance de ses limites d’intervention Faciliter le tuilage La personne elle-même peut être un frein L’animation La compétence des autorités de tutelles (ARS et CG)=> coordonner les tutellesContradiction entre l’ambition de coordonner et les méthodes employées (congruence)
  8. 8. Echanges• Actualités locales : échanges, mises en perspective• Infos régionales : 25 octobre et 4 décembre• Groupe de travail « milieu rural »• missionconvergence.org

×