Exposé sur Berkeley Data Base
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Exposé sur Berkeley Data Base

on

  • 88 views

Cette présentation représente une description de la base de données Berkeley et ses principales caractéristiques.

Cette présentation représente une description de la base de données Berkeley et ses principales caractéristiques.

Statistics

Views

Total Views
88
Views on SlideShare
87
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 1

https://twitter.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Exposé sur Berkeley Data Base Exposé sur Berkeley Data Base Presentation Transcript

    • Ecole Nationale Supérieure d’informatique Exposé Base de donnée Berekley DB 1 Réalisé par:  Chelghoum Ahlem (CdP)  Souiad Ilhem  Bouterbiat Oualid  Dehimi Mustapha El Amine  Kaddour Issa Kamel Section: A Groupe: A2
    • Sommaire • Introduction. • C’est quoi Berkeley? • Utilisation de Berkeley DB. • Famille de Berkeley DB. • Berkeley DB Tools. • La Paire Clé/Valeur. • Méthodes d’accès aux données. • Architecture de BDB. • Gestion des données. • Démonstration. • Conclusion. 2
    • Introduction 3 Le SGBD est un logiciel destiné à stocker et à partager des informations dans une base de données en garantissant la qualité, la pérennité et la confidentialité des informations, tout en cachant la complexité des opérations, permet d’interagir avec une base de données.
    • C’est quoi Berkeley Berkeley DB (BDB) fait partie de la famille des bases de données « clé-valeur » et est sans doute le produit de cette famille le plus utilisé au monde avec plusieurs dizaines de millions de déploiement. La première version de BDB remonte à 1986 et est la propriété d'Oracle depuis février 2006. 4
    • C’est quoi Berkeley Ilest utilisé dans de nombreux environnement sous Unix, Linux, Microsoft Windows et dans les systèmes embarqués La dernière version de BDB c’est 6.0 5
    • Utilisation de Berkeley DB Berkeley DB est embarquer dans plusieurs application propriétaire et open source BDB est le gestionnaire de données intégré dans la majorité des serveurs d'annuaire déployés aujourd'hui, y compris les serveurs LDAP de Netscape, MessageDirect ( Embarqué dans beaucoup de serveur de messagerie). On retrouve aussi Berkely DB dans le Apache web serveur et le Gnome desktop. Sendmail server utilise Berkeley DB pour le stockage des alias et information des utilisateurs 6
    • Utilisation de Berkeley 7
    • Famille Berkeley DB • Oracle BDB core • Oracle BDB XML Edition • BDB Java Edition 8
    • Berkeley DB Tools Berkeley DB offre également des services de base de données basics pour les développeurs. Ces services comprennent :  Gestion page cache  Transactions et l'exploitation forestière  Verrouillage 9
    • La distribution Open Source • La distribution Berkeley BD dispose de essentiellement de 4 produit : • Berkeley DB Data Store : c’est la distribution standard, il est destiné à être utilisé en mono- utilisateur ou dans applications où on peut garantir que pas plus d'un thread de contrôle ne sera jamais lancer pour mettre à jour la base de données à tout moment . 10
    • La distribution Open Source • Berkeley DB Concurrent Data Store: Permet la mise à jour simultané de la base de donnée. Et donc plusieurs threads de contrôle peuvent se lancer simultanément. 11
    • La distribution Open Source • Berkeley DB transactionnel Data Store: Ajoute le support transactionnel complet au Berkeley DB Data Store. Il est conçu pour les applications qui nécessitent des services de base de données de puissance industrielle , y compris d'excellentes performances sous des charges de travail haute concurrence avec un mélange des lecteurs et des écritures. 12
    • La distribution Open Source • Berkeley DB High Availability: Il est dédié à la réplication de données . Le maître gère toutes les mises à jour , et les distribue à autant de répliques que l'application nécessite . Toutes les répliques peuvent gérer les requêtes de lecture pendant le traitement normal. Si le système maître échoue pour une raison quelconque, l'un des répliques reprend que le nouveau système de maître , et distribue des mises à jour des répliques restantes . 13
    • La Paire Clé/Valeur PK ?  Quantité immense de données(Web2.0).  Besoin de disponibilité (high availibility).  Performances dégradées de Relationnel lorsque la quantité de données augmente(beaucoup de jointures). « Berkley db a été le premier a implémenté cette technique ». Principe:  Données structurées sous forme de deux colonnes : clé & valeurs.  Clé unique.  Valeur dynamique (peut être définit selon les besoins de l’utilisateur : valeur1#valeur2#valeur3#...ex).  Priorité disponibilité et non ACID. 14
    • La Paire Clé/Valeur 15
    • Méthodes d’accés aux données 16  B-Tree:Les clés ont une structure arbitraire.
    • Méthode d’accés aux données  File d’attente: La méthode d'accès file d'attente utilise un verrouillage de niveau record (chaque enregistrement est verrouillé par le gestionnaire de verrouillage.  Il est conçu pour les insertions rapides à la queue.  A un curseur spécial consommer opération qui supprime et retourne un  enregistrement de la tête de la file d'attente. 17
    • Architecture de BDB 18
    • Gestion des données  Berkeley DB stocke des données rapidement et facilement sans la surcharge dans d'autres bases de données.  Berkeley DB est une bibliothèque C qui s'exécute dans le même processus que l'application, en évitant les retards de communication inter-processus de l'aide d'un serveur de base de données distant.  Caches partagés conservent des données les plus actives dans la mémoire, en évitant l'accès au disque coûteux. 19
    • Quelques propriétés de BDB • La taille de des clés est de 2^32 bits. • La taille des page est paramétrable, à la création de la base, le développeur peut choisir la taille de la page. • Offre aux utilisateurs le service de checkpoints, se service vérifie le fichier log et l’état de la base de donnée pour éventuellement lancer un update. • Les dernières versions du BDB implémentent le langage SQL. 20
    • Comparaison entre SQL et BDB query language Expréssion SQL Equivalent Oracle Berkeley DB Database Environment Table Database Tuple/row Key/data pair Primary index Key Secondary index Secondary database 21
    • Comparaison entre SQL et BDB query language CREATE DATABASE personnel DB_ENV *dbenv; ASSERT(db_env_create(&dbenv, 0) == 0); DB_ASSERT(dbenv->open(dbenv, "my_databases/personnel", DB_CREATE | DB_INIT_LOCK | DB_INIT_MPOOL | DB_INIT_TXN | DB_THREAD, 0644); CREATE cursor DB *dbp; ASSERT(dbp->cursor(dbp, NULL, 0) == 0); CREATE TABLE DB *dbp; DB_ENV *dbenv ASSERT(db_create(&dbp, dbenv, 0) == 0); ASSERT(dbp->open(dbp, NULL, "employee.db", NULL, DB_BTREE, DB_AUTO_COMMIT | DB_CREATE | DB_THREAD, 0644) == 0). 22
    • Comparaison entre SQL et BDB query language INSERT INTO employees VALUES (00010002, "mouse", "mickey", 1000000.00, "Main Street", "Disney Land", "CA", 98765); DB *dbp; DBT key_dbt, data_dbt; emp_data edata; emp_key ekey ekey = 00010002; strcpy(edata.lname, "Mouse"); strcpy(edata.fname, "Mickey"); edata.salary = 1000000.00; strcpy(edata.street, "Main Street"); strcpy(edata.city, "Disney Land"); strcpy(edata.state, "CA"); edata.zip = 98765 memset(&key_dbt, 0, sizeof(key_dbt)); memset(&data_dbt, 0, sizeof(data_dbt)); key->data = &ekey; key->size = sizeof(ekey); data->data = &edata; data->size = sizeof(edata); ASSERT(dbp->put(dbp, NULL, &key_dbt, &data_dbt, DB_AUTO_COMMIT) == 0); 23
    • Comparaison entre SQL et BDB query language SELECT * FROM employees WHERE id=0010002 ; DBT key_dbt, data_dbt; emp_data *edata; emp_key ekey; emp_key = 0010002; memset(&key_dbt, 0, sizeof(key_dbt)); key_dbt.data = &emp_key; key_dbt.size = sizeof(emp_key); memset(&data_dbt, 0, sizeof(data_dbt)); dbc->c_get(dbc, &key_dbt, &data_dbt, DB_SET); 24
    • Comparaison entre SQL et BDB query language DELETE FROM employees WHERE id= 0010002 DBT key_dbt; emp_key ekey; ekey = 0010002; memset(&key_dbt, 0, sizeof(key_dbt)); key_dbt.data = &ekey; key_dbt.size = sizeof(ekey); dbp->del(dbp, NULL, &key_dbt, 0); 25
    • 26
    • Conclusion L’ensembles des SGBD ont: Une centralisation des données. Un contrôle centralisé de l'accès aux données Indépendance vis -à -vis de la structure physique et logique des données 27
    • Conclusion L’ensembles des SGBD assure: Une centralisation des données. Un contrôle centralisé pour l'accès aux données Indépendance vis -à -vis de la structure physique et logique des données 28
    • Conclusion Berkeley diffère des autres SGBD dans: • Sa flexibilisé et rapidité. •Reliable et scalable. •Abélite car on peut choisir les features a utilisé. 29
    • Merci pour votre attention 30
    • 31